L'Agora

[POGNAX] [Police] Problématiques contemporaines

Répondre
Partager Rechercher
Les gardes fous ne seront jamais suffisant, car il suffit que le gouvernement les changent/suppriment pour qu'ils ne soient plus là (on l'a vu avec Trump, c'est pas passé loin...)... Car bon on parle de dérive autoritaire exploitant ce genre de systeme... Ben si un gouvernement en est là, il aura vite fait de changer les lois à ce sujet...

De la même façon, interdire ce genre de techno pour se prémunire d'une dérive autoritaire... Bah... C'est pareil.. Si un gouvernement autoritaire arrive, il fera sauter l'interdiction.. Et cela ne prendra que quelques semaines / mois pour equiper les grandes villes (si il y a une vrai motivation).

Et on peut pas vraiment interdire le development de ce genre de techno en France, car à l'étranger, ca se fait déjà et de façon plus poussé...


Donc au final, le débat ne devrait pas tourner autour d'un hypothétique gouvernement autoritaire qui poperai et exploiterai le bazaar ... Car au final, ca arriverai dans tous les cas...
Le vrai débat c'est : Est ce que cela a un intérêt maintenant, avec un gouvernement "a peu près démocratique" ?
J'ai pas la réponse perso... Il y a des intérêts, sont ils supérieur aux coups engendré ? y a t'il des équivalents moins cher / plus efficace ? Est ce que cela est plus "versatile" que les autres solutions ? (le gars de la vidéo parle de l'aspect sécurité mais aussi de truc annexe genre gestion des lampadaires, stats de circulation etc).
Citation :
Publié par Whag
Au temps pour moi pour le doublon avec le sujet big brother.
Pas de soucis, c'est que cela tend à s'éparpiller sur divers sujets vu la thématique
Citation :
Publié par buckaro banzai
Je trouve que la vidéo n'apporte vraiment pas grand chose : deux mecs aux avis extrêmement tranchés (chacun "vivant" de son positionnement) et ne sont même pas confrontés dans le cadre d'un débat, ce qui aurait pu être intéressant, vu qu'il s'agit de deux interviews distinctes (que le montage sert en parallèle) qui n'effleurent que le sujet.

Le mec de la boîte vidéo souligne à raison que les logiciels actuels (eu égard à la réglementation) ne font pas de reconnaissance biométrique et que l'humain n'est qu'un objet comme un autre. Pour insérer du biométrique il faudrait donc modifier le code, certes possible mais ne se ferait pas aussi simplement que cela.

Bon par contre le gars de la QdN raconte un peu n'imp sur le rapport de la cours des comptes et l'efficacité de la vidéosurveillance.
Il est bien explique que côté prévention c'est difficilement mesurable et que pour le coût représenté forcément cela questionne. Par contre les services d'enquêtes judiciaires "soulignent largement" l'utilité.
Ce qui apparaît également en demi-teinte c'est toujours cette fameuse notion "d'élucidation" que l'on avait déjà abordé ici et qui bien trop prise au premier degré, dans le sens où l'on s'attend à ce que cet aspect unique permette de résoudre complètement une affaire. Ce qui est une vision naïvement angélique de la preuve et l'investigation judiciaire.
Cela tend à rendre peu compréhensible le facteur d'intérêt de la vidéosurveillance pour le commun.
Concernant la fin de ton message, on aurait besoin, en tant que citoyen de disposer des vrais coûts de l'installation/usage/maintenance de cet outil et des gains sur ce fameux taux d'élucidation effectivement.
Des éléments connus et rappelés par la cour des comptes, c'est prohibitif pour des résultats limités.

en 2020 :


https://www.lagazettedescommunes.com...r-des-comptes/

comme en 2011

https://www.lemonde.fr/blog/bugbroth...osurveillance/


De plus, cela ne permet pas de travailler sur la sécurisation, c'est à dire au fait que madame Michu qui promène son chien est heureuse de croiser une patrouille. Enfin, sauf quand elle va dans le quartier chaud se payer un peu de crack et n'a pas mis son masque.
Le débat serait utile mais cela fait quelques temps qu'on ne peut disposer au mieux d'addition de pts de vue... Il faudra s'en contenter !
Citation :
Publié par buckaro banzai
Des éléments connus et rappelés par la cour des comptes, c'est prohibitif pour des résultats limités.
Relit mon message : cette réflexion n'aborde cela que dans l'aspect préventif. Et que contrairement à ce qui est évoqué dans la vidéo, ou même dans l'article (paywall) que tu mets, voilà ce qui est exactement écrit dans le rapport : "Une efficacité de la vidéoprotection insuffisamment mesurée."
C'est avant tout ce qui est épinglé : cela manque de mises en place d'indicateurs pour évaluer l'efficacité en prévention rendant difficile de mesurer l'efficacité.
Par contre en terme d'enquête judiciaire, le rapport met bien en avant que l'apport de la vidéosurveillance est "largement souligné".

A côté de cela il faut prendre en considération que l'argument du "la vidéosurveillance n'empêche pas les infractions donc c'est de la merde" est à double tranchant : le premier problème est humain, vu la masse de donnée à traiter et le petit nombre d'opérateurs par caméra (ou plutôt l'énorme nombre de caméras pour un opérateur, même une mouche ne peut pas toutes les visualiser simultanément). Donc pour améliorer le tout la solution est de faire en sorte que le système puisse détecter de lui-même les infractions pour les remonter immédiatement à un opérateur qui pourra ainsi diligenter un équipage sur place

C'est toujours le même principe, en dérivé : peine vs assurance de chopage.
Citation :
Policiers frappés et blessés à Combs-la-Ville : les deux agresseurs présumés remis en liberté

Les deux hommes accusés d’avoir frappé et sérieusement blessé trois policiers à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne) dans la nuit de lundi à mardi, ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire, en attendant leur procès qui se déroulera en juin prochain.
Citation :
Trois policiers ont été blessés. Une policière âgée de 40 ans souffre d’une fracture de la malléole et ne peut plus poser le pied par terre. 45 jours d’Incapacité totale de travail (ITT) lui ont été attribués. Son collègue, âgé de 24 ans, porte quant à lui une attelle à une jambe et a une entorse à un genou. Il s’est vu attribuer 15 jours d’ITT. Le troisième policier qui a été frappé au visage, s’est vu prescrire 7 jours d’ITT. Ces derniers ont également fait l’objet de menaces de mort.


Quand t'es policier, tu dois réagir comment face au laxisme de la justice?
C’est l’arme ultime lors de la CI ça le délai pour la défense, vu la complexité de l’affaire, c’est surtout pour que l’avocat trouve une nullité

C’est sûr que dans les policiers voient ça et se rappellent de la DP prononcée dans l’affaire Zecler ...
Vu comme l'article présente les faits, c'est ahurissant.

Si ils disparaissent dans la nature, y aura une faute certaine. En tout cas, j'espère qu'ils vont prendre très très lourd.
Citation :
Publié par Milkman
Quand t'es policier, tu dois réagir comment face au laxisme de la justice?
Notre système judiciaire est calamiteux, franchement avec l'éducation c'est le secteur ou je mettrais le plus de pognons pour tout refaire de 0 tellement le bilan est catastrophique.
Donc des mecs, déjà condamnée pour violence en réunion (avec du sursis bien évidement), tabassent des flics (45 jours d'ITT pour l'une des policière quand même) et plutôt que de les foutres la où ils devraient être (c'est à dire entre 4 murs avec la clé jeté dans l'atlantique), on les laissent libre...
Notre système judiciaires marche sur la tête...
En plus on leur donne la recette pour une nouvelle condamnation pipo, un travail, une formation comme ça lors du procès ce sera mis en avant car ils auront bien trouvé un petit quelque chose conformément aux injonctions.
Il y aura des indemnisations du genre 50€ par mois sur les 3premiers mois, puis plouf plus rien et ils reprendront leur dolce vita pendant que les policiers auront peut être des séquelles sur le long terme.

C'est le scénario type déjà vu, un poil pessimiste mais pas du tout improbable.
Pour le travail c’est tellement facile.

Une promesse d’embauche dans la boîte foireuse d’un pote et hop.

J’en ai eu d’un comme ça l’autre fois, promesse d’embauche d’un pote dans sa boîte d’iso (lol) pour argumenter.
Citation :
Publié par Milkman
Quand t'es policier, tu dois réagir comment face au laxisme de la justice?
Facile, tu connais la Loi, et donc tu sais que la présomption d'innocence s'applique. Ces deux personnes auront tout le temps de purger une peine de prison une fois reconnues coupables...

...

Enfin, c'est comme ça que les policiers devraient réagir, après il semblerait au vu des réactions qu'il y a un certain delta, chacun sera libre d'en interpréter la raison...
Sauf qu’on parle de détention provisoire (qui a entre autre pour but d’empêcher les pressions ou la réitération de l’infraction), je ne vois pas trop le lien avec le fait de savoir que la présomption d’innocence s’applique avant un jugement définitif.

Mais a priori toi tu sais
Citation :
Publié par Kerjou
Sauf qu’on parle de détention provisoire (qui a entre autre pour but d’empêcher les pressions ou la réitération de l’infraction), je ne vois pas trop le lien avec le fait de savoir que la présomption d’innocence s’applique avant un jugement définitif.

Mais a priori toi tu sais
Vu notre dernier échange sur le sujet, en effet, il semble que ça ne soit pas vraiment la première de tes préoccupations de faire valoir la présomption d'innocence...

Pour les pressions, ils sont interdits de département et ne connaissent pas personnellement les victimes donc bon... Pour la réitération, il suffit pas de dire "oui ptet ils pourraient recommencer", faudrait avoir des éléments probants le laissant penser. Il semblerait que la justice n'en ait pas.

Bref, la justice a fait son job.

Et le mélo-drama d'alliance et autre montre surtout, à mon avis, du vide intersidéral des formations policières sur ce qui touche au droit, et particulièrement aux droits fondamentaux...
Citation :
Publié par Ghalleinne
Vu notre dernier échange sur le sujet, en effet, il semble que ça ne soit pas vraiment la première de tes préoccupations de faire valoir la présomption d'innocence...
Le drama grotesque sur l'utilisation maladroite de "présumé délinquant" si je me souviens bien ? Voila la preuve irréfutable de ta démonstration quant à l'importance que j'accorde au principe en effet


Citation :
Pour les pressions, ils sont interdits de département et ne connaissent pas personnellement les victimes donc bon... Pour la réitération, il suffit pas de dire "oui ptet ils pourraient recommencer", faudrait avoir des éléments probants le laissant penser. Il semblerait que la justice n'en ait pas.

Bref, la justice a fait son job.

Et le mélo-drama d'alliance et autre montre surtout, à mon avis, du vide intersidéral des formations policières sur ce qui touche au droit, et particulièrement aux droits fondamentaux..
Ça va alors si ils sont interdit de département, c'est pas comme si ils avaient déjà été en infraction avec le couvre-feu et violemment agressé les policiers lors de ce contrôle

C'est vrai la justice a fait son job et chacun est libre d'en penser ce qu'il veut à l'aune de la connaissance précise des faits et des éléments "probants" existants (que si toi ni moi n'avons au passage).

Niveau mélo-drame t'es un peu le pendant inverse d'alliance, mais j'imagine que tu dois en être fier, tu es dans le camp du bien.
Je vois pas trop de bien dans le fait de laisser ce genre de crapules en liberté, j'y vois plutôt une utilisation perverse du droit pour protéger les malfrats, couplé à un mépris total des victimes, ce qui malheureusement semble de plus en plus devenir une pratique commune. Notre système judiciaire et législatif a besoin d'un sérieux nettoyage et recadrage.
Citation :
Publié par Ghalleinne
Pour les pressions, ils sont interdits de département
Ouais enfin les interdictions c'est comme le couvre-feu. Sans contrôle ça sert a rien et je doute qu'il porte un bracelet GPS qui indique où ils sont du coup...
Citation :
Publié par Aeristh
Ouais enfin les interdictions c'est comme le couvre-feu. Sans contrôle ça sert a rien et je doute qu'il porte un bracelet GPS qui indique où ils sont du coup...
On peut espérer que les contrôles soient fait vu les personnes censés les faire. Cela serait un comble que les policiers ne contrôlent pas ces individus pour qu'ils respectent cette interdiction.
Question con,

Quand bien même une détention provisoire avait été décidée, c'est possible dans de bonnes conditions en pleine pandémie ?
Si on ne veut pas risquer la santé des forces de l'ordre et des autres prisonniers ça se passe comment ?
Citation :
Publié par Kerjou
Niveau mélo-drame t'es un peu le pendant inverse d'alliance, mais j'imagine que tu dois en être fier, tu es dans le camp du bien.
quand sur ce topic, dès que sont évoqués des cas de violences policières qui mènent à des civiles blessés, handicapés, voir plus, certains qui se plaignent ici de la justice, passent leur temps, sur des pages et des pages, à rechercher et commenter le moindre détail historique, psychologique, personnel, contextuel, législatif, dans les textes, les articles, les images ou les vidéos, pour tenter de convaincre autant que possible que les violences policières n'existent pas, voir même convaincre que la ou les victimes sont en fait fautifs. Ou est passé votre esprit "critique" quand les victimes sont les forces de l'ordre, en particulier ou est la recherche du fameux contexte?

[Modéré par Episkey :]


Si on a bien des preuves matérielles tangibles que ces 2 personnes sont les auteurs des faits, il est anormal de les avoir relâchées.

Dernière modification par Episkey ; 01/05/2021 à 20h46.
Citation :
Publié par Coquette
[Modéré par Episkey :]
quand sur ce topic, dès que sont évoqués des cas de violences policières qui mènent à des civiles blessés, handicapés, voir plus, certains qui se plaignent ici de la justice, passent leur temps, sur des pages et des pages, à rechercher et commenter le moindre détail historique, psychologique, personnel, contextuel, législatif, dans les textes, les articles, les images ou les vidéos, pour tenter de convaincre autant que possible que les violences policières n'existent pas, voir même convaincre que la ou les victimes sont en fait fautifs. Ou est passé votre esprit "critique" quand les victimes sont les forces de l'ordre, en particulier ou est la recherche du fameux contexte?

Si on a bien des preuves matérielles tangibles que ces 2 personnes sont les auteurs des faits, il est anormal de les avoir relâchées.
Ta dernière phrase est bien la preuve que tu ne pipes rien au truc mais tu te permets quand même d’émettre des jugements juste au dessus...

Le parquet a mis en œuvre la comparution immédiate, c'est à dire un jugement dès la fin de l'enquête de police suite à déferrement devant lui.

La comparution immédiate induit bien évidemment que le mis en cause n'a que peu de temps pour préparer sa défense (souvent une matinée quoi). C'est une procédure utilisé quand les faits sont simples, démontré et que ça ne nécessite pas d’investigations supplémentaire.
ex : tu te fait arrêter avec 500kg de tabac, il n'est pas possible de remonter la filière, donc pas d'investigations complémentaires (ou ensuite en EP mais sans toi quoi) , tu es jugé en CI, c'est simple et démontré puisque l’infraction est la détention de tabac.

Sauf que cette procédure prévoit également que le mis en cause, de droit, peut demander un délai pour préparer sa défense, car nous sommes dans un état de droit qui respecte les droits fondamentaux, et heureusement. Ce délai va de 2 à 4 mois si la peine encourue est supérieure à 7 ans de prison, de 2 à 6 semaines dans tous les autres cas, voire moins si le mis en cause est d'accord.

Vient ensuite la question, objet des derniers posts : que faire du prévenu en attendant ?
C'est là qu'est possible la détention provisoire en attendant la nouvelle audience, ou le contrôle judiciaire.

Donc que tu sois auteur des faits ou pas (et si on utilise la CI c'est que c'est très potentiellement le cas), la procédure est strictement la même.

Et la DP a des motifs prévus, sur lesquels il faut se justifier, qui n'ont rien à avoir avec le fond de l'affaire.

Citation :
La détention provisoire peut être ordonnée uniquement si un contrôle judiciaire ou le port d'un bracelet électronique ne sont pas suffisants pour parvenir à l'un ou plusieurs des objectifs suivants :
  • Conserver les preuves ou les indices
  • Empêcher une pression sur les témoins ou leur famille
  • Empêcher une pression sur les victimes ou leur famille
  • Empêcher une concertation frauduleuse entre la personne mise en cause et ses coauteurs ou complices (par exemple, pour éviter qu'ils se mettent d'accord sur une fausse version des faits)
  • Garantir le maintien de la personne mise en cause à la disposition de la justice
  • Mettre fin à l'infraction ou éviter son renouvellement
https://www.service-public.fr/partic...osdroits/F1042
https://www.juritravail.com/Actualit...tion/Id/281914

N'est pas pris en compte le fait d'être auteur ou pas puisque, la détention est "provisoire", puisque le tribunal ne t'as pas encore reconnu comme auteur de l'infraction (la fameuse présomption d'innocence que je ne respecte pas apparemment).

[Modéré par Episkey :]


Citation :
Publié par Sharnt
Question con,

Quand bien même une détention provisoire avait été décidée, c'est possible dans de bonnes conditions en pleine pandémie ?
Si on ne veut pas risquer la santé des forces de l'ordre et des autres prisonniers ça se passe comment ?
C'est très possible que ça entre en jeu oui, des préconisations avaient été données en ce sens en mars 2020.

Dernière modification par Episkey ; 01/05/2021 à 20h46.
Citation :
Publié par Kerjou
nous sommes dans un état de droit
[Modéré par Episkey :]


Sinon je vois personne parler de ca : https://www.streetpress.com/sujet/16...ustice-plainte
Et du backstab habituel :
Citation :
deux fonctionnaires de police ont déposé plainte pour outrage et rébellion à l’encontre du mis en cause
[Modéré par Episkey :]


Sinon il y a https://www.lemonde.fr/societe/artic...8389_3224.html
T'as toutes les preuves dispo pour la tentative de meurtre motivé par la haine raciale et pourtant il reste libre en attendant le jugement le mois prochain.
Le cas m'a l'air plutot simple imo


Du coup j'ai hate de voir ces personnes en comparution immediate ou en detention provisoire.
Comment ca ca marche pas pour eux ?

Dernière modification par Episkey ; 01/05/2021 à 20h48.
Citation :
Publié par Lyfe El Uno
Du coup j'ai hate de voir ces personnes en comparution immediate ou en detention provisoire.
Comment ca ca marche pas pour eux ?
Citation :
L’homme de 72 ans a été renvoyé, mercredi 28 avril, devant le tribunal correctionnel de Dole (Jura) pour des faits de « violences volontaires avec arme et injures racistes », a annoncé le parquet de Lons-le-Saunier. A l’issue de sa garde à vue, entamée lundi, l’homme mis en cause, « inconnu des services de police », a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de paraître à proximité du domicile de sa victime et interdiction de conduire un véhicule
Pour le coup ça me paraît correspondre à ce que disait Kerjou sur une comparution immédiate suivi d'un contrôle judiciaire.



Par contre pour l'article de street press c'est que le dernier dans une longue lignée de problèmes du genre. Ici la critique me paraît pertinente sur le "deux poids, deux mesures". Les enquêtes IGPN c'est mieux que rien mais à un moment faut mettre l'argent sur la table et s'attaquer aux problèmes de fond.
Citation :
Sinon il y a https://www.lemonde.fr/societe/artic...8389_3224.html
T'as toutes les preuves dispo pour la tentative de meurtre motivé par la haine raciale et pourtant il reste libre en attendant le jugement le mois prochain.
Le cas m'a l'air plutot simple imo


Du coup j'ai hate de voir ces personnes en comparution immediate ou en detention provisoire.
Comment ca ca marche pas pour eux ?
Ton post est un peu décousus donc je ne comprends pas bien ce que tu veux démontrer par rapport aux autres posts.

Mais une CI pour ce cas ne me choquerais pas, j’ai assez donné mon avis sur le fil racisme d’ailleurs

Citation :
Sinon je vois personne parler de ca :
Bah si, toi

Tu nous excuseras de ne pas avoir streetpress dans nos favoris.
Répondre

Connectés sur ce fil