L'Agora

Politique et économie en Espagne

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Et donc devant cela, je comprends parfaitement ceux qui sont en Belgique vu que c'est allez en prison, ne passez pas par la case départ, allez tout droit en prison...
Surtout que c'est allez en prison CAR un s'est déjà barré en Belgique.
Non un mandat européen suffira à le ramener. La Belgique ne s'y opposera pas.

Encore une fois, c'est rigidité de la justice qui a voulu cela. A trop imposer de cadre rigide, cela va leur jouer des tours.
Citation :
Publié par Gratiano
Non l'article dit le contraire.
Les 8 personnes en détention ont été entendus par les juges et mis en détention point.

Quant à la neuvième, son cas est jugé différent car elle a démissionné avant la déclaration.

Et donc devant cela, je comprends parfaitement ceux qui sont en Belgique vu que c'est allez en prison, ne passez pas par la case départ, allez tout droit en prison...

J'aimerais savoir en quoi la préventive se justifie dans un cas pareil ? Dans tous les cas, c'est maladroit. Je ne pense pas que cela va calmer le tiers de la population catalane pro indépendantiste qui va pouvoir continuer sur le registre de la victimisation. Les bruits de bottes sont pas loin pour un certain nombre. Il faut dire que depuis le départ de cette histoire, on a des grands moments d'apaisement, de recherche d'une solution pérenne. ("Ta gueule, j'ai raison" )
Tu te contredis toi même, relis toi

La préventive se justifie car
1- 5 membres de l'ex gouvernement sont en fuite
2- Les accusés n'ont montré aucun signe de collaboration avec la juge
3- Celui qui a collaboré avec la juge sera libéré sous caution aujourd'hui ou demain.

Les références au Franquisme sont lourdes à force, on a compris que vous ne considériez pas l'Espagne comme étant une démocratie...
Citation :
Publié par Estal'exilé
Tu te contredis toi même, relis toi

La préventive se justifie car
1- 5 membres de l'ex gouvernement sont en fuite
2- Les accusés n'ont montré aucun signe de collaboration avec la juge
3- Celui qui a collaboré avec la juge sera libéré sous caution aujourd'hui ou demain.

Les références au Franquisme sont lourdes à force, on a compris que vous ne considériez pas l'Espagne comme étant une démocratie...
1/ et pour cause, les autres sont en taule en Espagne d'une et d'autre part, c'est ton interprétation vu que cela n'est pas dit. De mémoire, Puigdemont était en Belgique au moment de la mise en détention car justement il n'a pas voulu répondre à la convocation. A dire qu'il suspectait cette détention, c'est possible.
2/ Source ? Moi ce que je vois dans l'article, c'est qu'ils ont tous été entendus et tous en taule
3/ L'article ne le dit pas encore une fois source ? Il a juste été dit qu'il avait démissionné avant la déclaration d'indépendance.

Les infos que tu lances ne sont pas celles que j'ai. Alors je veux bien qu'il y ait une traitement différent de l'info mais quand même.

Et oui tant qu'ils ne seront pas débarrassé de cela, cela continuera de leur tomber sur le coin de la tronche vu qu'ils n'ont rien fait pour en finir avec cette période.

Dernière modification par Gratiano ; 03/11/2017 à 13h50.
Citation :
Et oui tant qu'ils ne seront pas débarrassé de cela, cela continuera de leur tomber sur le coin de la tronche vu qu'ils n'ont rien fait pour en finir avec cette période.
En fait il ne sert à rien de discuter.
Citation :
Publié par Gratiano

Et oui tant qu'ils ne seront pas débarrassé de cela, cela continuera de leur tomber sur le coin de la tronche vu qu'ils n'ont rien fait pour en finir avec cette période.
Cela dépend. Pour ma part je n'associe absolument pas la démocratie espagnole au franquisme.
Les indépendantistes découvrent la loi espagnole en allant en taule, c'est mignon mais qui va le croire une seule seconde ?
Enfin y'en a un qui manifestement la connaissait déjà bien vu qu'il a cru bon de prendre la fuite.

Ca me rappelle furieusement le brexit, quand les populistes se retrouvent à assumer leurs responsabilités, c'est la débandade.
Citation :
Publié par Estal'exilé
Lorsque tu fais du jusqueboutisme, faut pas non plus s'attendre à ce que la juge soit compatissante et te donne des billes pour rester en liberté.
Tout le discours qui consiste à dire que ce sont des prisonniers politique ne fonctionne pas car d'un coté t'as Puigdemont qui montre qu'elle a certainement eut raison de les mettre en préventive sans caution pour éviter qu'ils se barrent à l'étranger et de l'autre Santi Vila qui montre que si ils avaient coopéré ne serait-ce que répondre à ses questions ils auraient certainement eux droit à un régime de liberté sous caution.
Tu as une vision très étrange du droit.
Citation :
Publié par blackbird
Cela dépend. Pour ma part je n'associe absolument pas la démocratie espagnole au franquisme.
L'ennui est le suivant: le PPE n'est ni plus ni moins que l'enfant du franquisme. Le problème est que c'est encore trop dans les mémoires pour être déballées en place publique. (C'est pas un reproche, il a fallu attendre Chirac pour admettre la responsabilité de la France dans le régime de Vichy.)

La majorité de l'Espagne est royaliste quand la majorité de la catalogne est républicaine. (d'où la relation compliquée avec le roi).

Et ce ne sont pas les choix faits par la justice espagnole (aussi sec qu'un coup de trique) que cela va arranger les choses. L'Espagne se prépare un futur difficile et c'est en partie de sa faute.

@Njuk: Je ne pense pas qu'il découvre la loi. Ils ne pensaient tout simplement pas que le gouvernement, la justice iraient jusque là et ils se trompaient lourdement. Ca va cogner durement et les indépendantistes catalans (soit pour rappel 30% de la population environ) vont se faire entendre bruyamment et violemment.

Dernière modification par Gratiano ; 03/11/2017 à 14h53.
Pour moi cela ne suffit pas à faire de l'Espagne et des Espagnols des nostalgiques du franquisme.

Chaque pays a une histoire dont il hérite. Et quand il y a un changement de régime, on ne licencie pas tous les fonctionnaires, ni enferme toute la classe politique.

Alors, certes, le parti au pouvoir en ce moment en Espagne peut être associé à une droite conservatrice mais cela ne suffit pas à en faire une bande de fachos.
@blackbird : non tu ne comprends pas :
extrait de Wikipédia sur l'origine du PP.
Citation :
Le Parti populaire est créé en janvier 1989 par une « refondation » de l'Alliance populaire (AP).
Cette fédération de partis conservateurs a été fondée en 1976 par d'anciennes personnalités du régime franquiste qui avaient décidé de ne pas rejoindre l'Union du centre démocratique (UCD). Son principal dirigeant est l'ancien ministre franquiste Manuel Fraga
C'est ça le souci. Et le problème est que le PP ne le nie même pas.
Citation :
Publié par blackbird
Oui : je comprends très bien. Mais je ne vous suivrai pas sur cette voie parce qu'elle conduit à discréditer l'Espagne et les Espagnols.
C'est plus compliqué que cela. On a un parti, le PP qui est plus à droite que la droite française et qui ne veut surtout pas revenir sur les années Franco car cela voudrait dire laver le linge sale et du linge sale, il y en a..

L'ennui est que la dureté de traitement des indépendantistes par M. Rajoy fait poser pas mal de questions. Et je parle même pas des indépendantistes qui disent tout haut que le franquisme est de retour.

Même si il a le droit espagnol pour lui, d'un point de vue image, c'est catastrophique !

Et on voit que la justice espagnol emprunte la même voie. Il faut tout de même rappeler que ces indépendantistes sont arrivés au pouvoir démocratiquement. Avec le PSOE, ils ont joué le jeu. C'est le retour du PP au gouvernement qui a tout fait foirer. Chacun a alors joué la fuite en avant. On va droit à l'affrontement avec une telle logique.
Franchement : qu'ils se débrouillent.

Du moment que des élections anticipées sont organisées en Catalogne et que les indépendantistes y participent, le jeu démocratique sera remis au centre du débat. L'affrontement restera confiné dans les urnes et c'est l'essentiel.

Après si les indépendantistes obtiennent une majorité de suffrages et bien le gouvernement espagnol devra en tenir compte.
Citation :
Publié par Njuk
Enfin y'en a un qui manifestement la connaissait déjà bien vu qu'il a cru bon de prendre la fuite.
Puigdemont n'étant à priori pas complètement stupide s'il avait souhaité échapper à la justice espagnole il ne serait pas parti en belgique. La conclusion logique c'est que s'il est parti en belgique ça n'est pas pour échapper à la justice espagnole.
Citation :
Publié par blackbird
Franchement : qu'ils se débrouillent.

Du moment que des élections anticipées sont organisées en Catalogne et que les indépendantistes y participent, le jeu démocratique sera remis au centre du débat. L'affrontement restera confiné dans les urnes et c'est l'essentiel.

Après si les indépendantistes obtiennent une majorité de suffrages et bien le gouvernement espagnol devra en tenir compte.
Je suis d'accord avec toi pour le début mais je crains que si la réponse (élection à nouveau des indépendantistes) ne convient pas au gouvernement espagnol, qu'il l'ignore tout simplement ou invoque d'obscures raisons pour ne pas redonner le pouvoir aux indépendantistes.

C'est sans fin et je pense que Rajoy ne s'en rends pas compte ou alors il applique la technique connue d'après moi le déluge.

@Elric: Oui c'est que je disais. C'est une manœuvre politique de Puigdemont et Rajoy est tombé dedans.
Citation :
Publié par blackbird
Après si les indépendantistes obtiennent une majorité de suffrages et bien le gouvernement espagnol devra en tenir compte.
Oh on sait bien comment on va en tenir compte. Restriction le plus possible des pouvoirs de la catalogne, des indépendantistes pas d'accord -> Prison pour rébellion.
Cette histoire d'élection je suis pour, mais je fais aucune illusion, c'est comme un référendum sur l'Europe, quand le peuple a mal voté on refait un vote, quand il a bien voté à 51% c'est définitif pour trois siècles.
Rajoy a longtemps utilisé la carotte avec les catalan avec le succès qu'on a connu la déclaration d'indépendance, maintenant il a décidé d'utiliser le bâton avec bien plus des succès il a jamais été aussi populaire en Espagne et a détruit Podemos l'extreme gauche plus divisée que jamais ,sans parler des socialistes , et surtout il est sur de gagner a nouveau les élection en Espagne chose impensable avant la déclaration d'indépendance.

niveau séparatistes presque pas de mobilisation dans la rue , pas de résistance civil et encore moins chez les fonctionnaires ,pratiquement pas des manifestations , oui les séparatistes risquent de gagner a cause de leur haine vers l'Espagne depuis toujours ,mais pas parce que les gens pensent avoir un avenir meilleurs avec l'indépendance comme leurs politiciens les avaient fait croire depuis toujours , d'ou cette ambiance de fin du monde en Catalogne ou personne ne bouge parce ils sont en fin compris que vont beaucoup souffrir.
Citation :
Publié par Even drezem
Rajoy a longtemps utilisé la carotte avec les catalan avec le succès qu'on a connu la déclaration d'indépendance, maintenant il a décidé d'utiliser le bâton avec bien plus des succès il a jamais été aussi populaire en Espagne et a détruit Podemos l'extreme gauche plus divisée que jamais ,sans parler des socialistes , et surtout il est sur de gagner a nouveau les élection en Espagne chose impensable avant la déclaration d'indépendance.

niveau séparatistes presque pas de mobilisation dans la rue , pas de résistance civil et encore moins chez les fonctionnaires ,pratiquement pas des manifestations , oui les séparatistes risquent de gagner a cause de leur haine vers l'Espagne depuis toujours ,mais pas parce que les gens pensent avoir un avenir meilleurs avec l'indépendance comme leurs politiciens les avaient fait croire depuis toujours , d'ou cette ambiance de fin du monde en Catalogne ou personne ne bouge parce ils sont en fin compris que vont beaucoup souffrir.
Là les deux camps sont rentrés dans une phase où ils se concentrent sur les élections. Je ne pense pas qu'il va se passer grand chose jusque là.
Le moment chaud, ce sera après les élections, car que les indépendantistes ou espagnolistes, l'emportent, la suite sera chaude, sans compter également la possibilité qu'aucun camps ne l'emportent et que la liste Podemos/écolos (qui n'a pas vraiment pris partie) joue les arbitres.
Non mais là ça devient tellement surréaliste le Muppet Show. Puigdemont en direct dans le journal télé de la RTBF. Et la présentatrice au taquet, hyper agressive alors que les flamands derrières ils ont trop bon de cette situation pour faire monter le nationalisme de la NVA et du Vlaamsbelang. Journal qui dépasse déjà l'horaire habituel de 20 minutes. Non mais allo quoi, y ont plus de shampoing ??

C'est quoi ce calcul politique en mode roulette russe ? Ça devient n'importe quoi là.

Deixa la catalunya sola ! (Franco doit se bidonner dans son bunker ce sale con)

Edit : auto-modération pour la défense de la RTBF, chose que j'ignorais et que je viens de voir à la redif du journal, l'interview avec Puigdemont a été enregistrée avant sa diffusion en direct. Au temps pour moi. Ça change pas grand chose mais bon.

Dernière modification par Compte Fake ? ; 04/11/2017 à 04h36.
C'est un peu comme si les dirigeants des états membres de l'UE faisaient tout pour réveiller le régionalisme. On ne pouvait pas écrire meilleur scénario de réponse aux indépendantistes catalans pour donner du grain à moudre à leurs camarades des autres pays.
C'est vraiment affligeant.
Citation :
Publié par Ron Joujou
C'est un peu comme si les dirigeants des états membres de l'UE faisaient tout pour réveiller le régionalisme. On ne pouvait pas écrire meilleur scénario de réponse aux indépendantistes catalans pour donner du grain à moudre à leurs camarades des autres pays.
C'est vraiment affligeant.
C'est exactement ça. Mais ce qui me dérange, c'est pas tant le sentiment indépendantiste. C'est le fait qu'encore une fois on divise, on subdivise et on superpose toutes les rivalités et rancunes d'antan. Avec tout ce bordel en gros, tu peux plus choisir un camp sans te faire in fine un ou plusieurs ennemis.

[Modéré par Aedean : ... ]

Dernière modification par Aedean ; 03/11/2017 à 21h51.
Puigdemont et quatre de ses conseillers se sont rendus à la justice belge, et sont maintenant en garde à vue, depuis neuf heures ce matin.
Je pense que l'extradition en Espagne ne devrait pas tarder.

C'aurait été gonflé tout de même, qu'après avoir été l'instigateur brutal d'un pataquès catastrophique qui a bouleversé le pays, il puisse se débiner pour échapper à tout jugement.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés