L'Agora

[Fiscalité] La fiscalité en France et dans le monde

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par shibby
Sauf que l'argent que tu gagne ce n'est pas qu'une histoire de choix. Tu peux ne avoir les moyens de faire des études, ne pas en avoir les capacité et même dans ce cas la ne pas gagner autant. .
Je te prend l'exemple que je connais, la pharmacie. Un Pharmacien fait pas mal d'études, a de grosse responsabilité mais a 8k/mois t'en as quasiment pas. Même chez les titulaires. Et a 2k/mois tu te retrouve aussi avec ces problèmes la sans avoir les mêmes moyens que toi.
Pharmacien pour gagner de l'argent faut être propriétaire. Et ça s'est terminé car ça coûte bien trop cher, c'est racheté par les franchises.

Le pharmacien que je connais en bas de chez moi (depuis ma naissance), je ne sais même pas s'il est riche: il a toujours vécu derrière sa pharmacie, au rez de chaussé, dans un truc qui jouxte la cour et la local poubelles. En même temps, c'est un pur originaire de Chine donc pas le genre à dépenser de l'argent dans des choses futiles comme un putain de 120m2 à Paris.

Citation :
Tu trolles de ton plein gré là, tu sais très bien que ce n'est pas un choix
Parfois si, ça arrive des moments dans ta vie ou tu choisis si tu veux faire le métier qui te passionne, ou te faire chier dans un taf de merde en gagnant plein d'argent. Nuff a choisi. J'ai aussi eu à faire le même choix mais au final j'aime quand même bien mon métier.
Citation :
Publié par shibby
Sauf que l'argent que tu gagne ce n'est pas qu'une histoire de choix. Tu peux ne avoir les moyens de faire des études, ne pas en avoir les capacité et même dans ce cas la ne pas gagner autant. .
Je te prend l'exemple que je connais, la pharmacie. Un Pharmacien fait pas mal d'études, a de grosse responsabilité mais a 8k/mois t'en as quasiment pas. Même chez les titulaires. Et a 2k/mois tu te retrouve aussi avec ces problèmes la sans avoir les mêmes moyens que toi.
Un ami pharmacien gagne 11k/mois. Parce qu'il tient sa pharmacie bien sûr..
Ce qu'il voulait dire c'est simplement que lorsqu'on a une fiche de paye avec écrit 8k€ dessus on a l'impression de pouvoir avoir un certain niveau de vie qui en fait est rendu impossible par le fait d'avoir à faire de grosses dépenses, comme la crèche. Il suffit de bien gérer son budget mais c'est loin d'être évident pour tout le monde car il faut tout anticiper et même prévoir des marges mais ce n'est pas l'envie qu'on a, de prendre des marges.
Je suis pas en train de dire que c'est dur la vie de riche, au contraire, je dis que si on s'en sort pas avec 8k€ et que tu peux pas sortir 2500€ par an pour la crèche il y a un problème.
Citation :
Publié par wattizzis
Tu trolles de ton plein gré là, tu sais très bien que ce n'est pas un choix
Évidemment. C'est beaucoup plus compliqué que ça. Comme d'avoir un enfant.
C'est tout ce que je veux montrer à Couguarine. C'est pas un choix économique d'avoir un enfant. C'est très très bobo ce concept. Ceux qui se posent cette question sont pas ceux qui ont un impact quasi nul sur leur niveau de vie ou dont ce n'est pas la culture de ne pas avoir d'enfants. Dans la majorité, les gens se posent pas la question. Ils font, parce qu'ils en ont envie, est ils voient après. Oui, c'est égoïste, je l'ai déjà écrit, mais si on le faisait pas pour son propre plaisir -autre que sexuel hin hin- on le ferait pas. Tu peux pas justifier le fait de faire un enfant pour le bien de l'enfant qui existe pas si tu le fais pas... Enfin y'a des cathos qui y arriveraient je suppose, mais c'est pas mon avis.

@Cpasmoi : même si je suis d'accord avec toi, que parfois, certains, sont dans la situation de pouvoir faire ce choix, je pense que c'est malheureusement une minorité. Soyons clairs : oui, je trollais.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Cpasmoi


Parfois si, ça arrive des moments dans ta vie ou tu choisis si tu veux faire le métier qui te passionne, ou te faire chier dans un taf de merde en gagnant plein d'argent. Nuff a choisi. J'ai aussi eu à faire le même choix mais au final j'aime quand même bien mon métier.
Voilà en faite tu résume bien aussi ce que je pense, on fait des choix qui influe notre vie, ca c'est certain, faut simplement les assumé c'est tout, ni plus ni moins.

Un enfant pour moi ca se prépare comme une étude de marché pour ouvrir une boîte. Sauf que la avec un enfant, t'en prend pour 20 ans minimum ou ta pas le droit au faux pas, si tu veux qu'il soit a son tour armée pour affronter la vie. La première question c'est déjà est ce que je pourrais l'assumer financièrement. Puis après les autres trucs.


Citation :
Publié par Nuff
Évidemment. C'est beaucoup plus compliqué que ça. Comme d'avoir un enfant.
C'est tout ce que je veux montrer à Couguarine. C'est pas un choix économique d'avoir un enfant. C'est très très bobo ce concept. Ceux qui se posent cette question sont pas ceux qui ont un impact quasi nul sur leur niveau de vie ou dont ce n'est pas la culture de ne pas avoir d'enfants. Dans la majorité, les gens se posent pas la question. Ils font, parce qu'ils en ont envie, est ils voient après. Oui, c'est égoïste, je l'ai déjà écrit, mais si on le faisait pas pour son propre plaisir -autre que sexuel hin hin- on le ferait pas. Tu peux pas justifier le fait de faire un enfant pour le bien de l'enfant qui existe pas si tu le fais pas... Enfin y'a des cathos qui y arriveraient je suppose, mais c'est pas mon avis.

@Cpasmoi : même si je suis d'accord avec toi, que parfois, certains, sont dans la situation de pouvoir faire ce choix, je pense que c'est malheureusement une minorité. Soyons clairs : oui, je trollais.
Non mais attend si ta pas les moyens financier d'avoir un enfant, t'en fait pas c'est tout. Si tu peux pas assumer un gosse et que tu le fait quand même oui pour moi c'est pas top... C'est quoi le concept bobo ?

Justement le problème il est bien l'envie avant de réfléchir, ca n’empêche pas d'avoir l'envie toujours avant mais réfléchir avant l'acte aux autre paramètre dans l’intérêt de l'enfant. J'ai pas une culture de pas avoir d'enfant, suis moi même d'une famille nombreuse, on est 5 en tout... Et dans les 5 tous des parcours radicalement opposé. Et surtout varier.

Par plaisir égoïste beaucoup de parents laissent leur gosses sur le carreau...
Oui, enfin si plus personne ne fait des gamins parce que c'est trop cher, ça va poser des soucis... Que le critère financier n'entre pas en ligne de compte quand il s'agit d'avoir des gamins, je ne vois pas non plus en quoi ce serait un mal.

Dernière modification par orime ; 30/04/2013 à 19h30.
De nos jours très peu de gens ont les "moyens" d'avoir un gosse, alors la France va avoir un sérieux problème plus tard, et sa population va beaucoup changer.
Oui mais bon la terre est pas extensible non plus.
C'est comme la croissance ça.
Le mythe positif de la croissance infinie et salvatrice, celui du taux de fécondité des femmes en France.
Limite on en parle même pas car c'est une évidence.
Citation :
Publié par Couguarine
Oui mais bon la terre est pas extensible non plus.
... Et donc on devrait faire une sélection basée sur les moyens financiers ? Et pourquoi pas un permis de faire un gosse délivré par les autorités compétentes ? Ou par le Parti ?
Citation :
Publié par Couguarine
Oui mais bon la terre est pas extensible non plus.
Vu qu'on jette 50% de notre bouffe, et que les occidentaux, en plus de jeter, surconsomment par rapport à leurs besoins, je te rassure: on a de la marge.

La solution: consommer moins, consommer mieux, arrêter de jeter.

La terre peut nourrir facilement 9 milliards de personnes, le tout en durable. C'est l'humanité qui n'en est pas capable.
Citation :
Publié par Cpasmoi
Vu qu'on jette 50% de notre bouffe, et que les occidentaux, en plus de jeter, surconsomment par rapport à leurs besoins, je te rassure: on a de la marge.

La solution: consommer moins, consommer mieux, arrêter de jeter.

La terre peut nourrir facilement 9 milliards de personnes, le tout en durable. C'est l'humanité qui n'en est pas capable.
Complètement d'accord, maintenant si dans 50 ans elles continuent de grossir cette population, en tendant toujours vers le + de gens, pensent tu qu'il en sera toujours de même ? Faudra s’arrêter a combien ? Quel mesure prendre ? Mais bon c'est un autre débat, continuer ici c'est HS. Parce que les chiffres montrent que l'on est de plus en plus nombreux.

@orime Non je pensais pas a faire une sélection basé sur la finance. Je dis juste que les moyens financiers sont une part a mettre dans la balance au moment ou l'on fait un choix d'avoir un enfant, c'est tout. Les moyens après ont sera de toute façon inexorablement obligé d'y penser un moment ou un autre. Combien de génération il faudra pour ca ?
Citation :
Publié par Couguarine
Complètement d'accord, maintenant si dans 50 ans elles continuent de grossir cette population, en tendant toujours vers le + de gens, pensent tu qu'il en sera toujours de même ? Faudra s’arrêter a combien ? Quel mesure prendre ? Mais bon c'est un autre débat, continuer ici c'est HS. Parce que les chiffres montrent que l'on est de plus en plus nombreux.
D'après une étude récente, d'une université espagnole, la population mondiale pourrait atteindre son maximum en 2050 avec un peu plus de 8 milliards d'individus.
Citation :
Publié par Cpasmoi
Vu qu'on jette 50% de notre bouffe, et que les occidentaux, en plus de jeter, surconsomment par rapport à leurs besoins, je te rassure: on a de la marge.

La solution: consommer moins, consommer mieux, arrêter de jeter.

La terre peut nourrir facilement 9 milliards de personnes, le tout en durable. C'est l'humanité qui n'en est pas capable.
Ah, ben si tu rases la forêt amazonienne pour faire du soja, je pense qu'on peut aller encore plus loin. Si tu établis une dictature mondiale avec ticket de rationnement et végétarisme obligatoire, on peut nourrir encore plus de gens !

Non, faut être sérieux un instant, une population de 7 milliards d'êtres humains en forte croissance, avec notre développement technologique, c'est socialement, politiquement, économiquement (etc.) pas tenable sur le long terme. Tu trouveras toujours des géographes, des écolos, des communistes et des économistes pour t'expliquer qu'en fait, il y a de la place, mais à chaque fois que tu creuses un peu leurs arguments, tu vois poindre des "c'est parfaitement possible si...", dans lequel ce qui suit le "si" est présenté comme ne posant strictement aucun problème de réalisation et n'ayant aucune conséquences potentiellement abominables.

Moi, je suis pragmatique, je regarde le monde tel qu'il est, avec ses dynamiques économiques (mondialisation, spécialisation, robotisation), politiques (dé-nationalisation, constitution d'une caste dominante mondiale), géographique (métropolisation, urbanisation) et sociales ("consumérisation", individualisation) et j'en déduis que les beaux discours à la "yaka tous manger du riz macrobiotique et adopter les petits enfants soudanais", ça tient à peu près autant la route que "sous les pavés la plage". Idem pour le versant droitier du discours "le libre marché et la mondialisation vont régler tous les problèmes" ou la propagande techno "avec la fusion et les nanotube, on va conquérir l'espace et terraformer Mars !".
Le point commun entre tous ces discours, c'est une forme de croyance religieuse "la providence y pourvoira !". C'est ce que disaient sans doute les Vikings du Groënland avant de crever jusqu'au dernier.

Bon, je précise, je ne pense pas un seul instant que l'humanité connaisse le sort de l'établissement de l'Est... Juste qu'on va en chier gravement dans les décennies à venir, et que les discours à base de "on peut nourrir sans problème 9/12/15/ milliards d'individus de manière durable" vont vite se fracasser sur la réalité.
Attention, je ne dis pas que c'est impossible de nourrir plein de monde. Mais faudra pas s'attendre à ce moment là à ce qu'il reste le moindre espace naturel sur la planète, ou de la place pour d'autres grands mammifères -à part ceux qu'on mange-.
Citation :
Publié par Aloïsius

Non, faut être sérieux un instant, une population de 7 milliards d'êtres humains en forte croissance, avec notre développement technologique, c'est socialement, politiquement, économiquement (etc.) pas tenable sur le long terme.

Si le but c'était de dire pareil que moi ce n'était pas la peine de le prendre sur ce ton
Citation :
Publié par orime
Oui, enfin si plus personne ne fait des gamins parce que c'est trop cher, ça va poser des soucis... Que le critère financier n'entre pas en ligne de compte quand il s'agit d'avoir des gamins, je ne vois pas non plus en quoi ce serait un mal.
Pour ceux qui sont en désaccord, allez voir au japon la conséquence d'une absence de politique nataliste.

Je crois que c'est Doudou qui était surpris du faible nombre de places en crèches. Les cas dont on parle ici sont des crèches municipales, qui sont relativement bien dotées en terme d'équipement et de budget... quand elles existent : ce n'est malheureusement pas une obligation des communes.

Comme alternatives, il existe les crèches privées (sous forme associative ou SA), les assistant(e)s maternel(le)s (nounous), les crèches d'entreprise (tout comme il existe des centres de loisirs d'entreprise), les micro-crèches, les crèches parentales, ... Elles ont comme défaut d'opérer une sélection (par l'argent, les connaissances, le lieu de travail) ou bien d'être des initiatives trop rares (car demandant un investissement bénévole conséquent). Dans tout les cas il s'agit d'initiatives privées que l’État va aider financièrement mais jamais impulser.

En zone urbaine le principal frein à l'ouverture d'une crèche c'est la disponibilité d'un local aux normes (PMI, commission de sécurité) et les vieux élus municipaux qui ont grandi sur place, y ont donc des amis et de la famille, n'ont jamais eu le moindre problème pour faire garder leurs enfants et ne voient donc pas l'intérêt de mettre en place un mode de garde pour les jeunes couples.
En zone rurale, c'est la même plus la disponibilité d'un-e directeur-trice compétent (la liste des diplômes permettant de diriger une crèche est assez mince) et malheureusement parfois les assistantes maternelles qui défendent leur bout de gras.


PS : pour le parent chômeur qui place son enfant en crèche, vu la difficulté à obtenir ces places il/elle n'a aucun espoir d'obtenir une place le jour ou il/elle retrouve un emploi (je rappelle à toutes fins utiles qu'à part dans l'imaginaire des libéraux et des cas anecdotiques montés en épingle un chômeur cherche à retrouver du travail). Donc je ne vois rien d'illogique à y placer son enfant durant une période de chômage surtout que si le personnel est compétent l'enfant va se socialiser bien plus vite que s'il restait chez ses parents.

Dernière modification par Laadna ; 30/04/2013 à 22h52.
Citation :
Publié par Laadna
Pour ceux qui sont en désaccord, allez voir au japon la conséquence d'une absence de politique nataliste.

Je crois que c'est Doudou qui était surpris du faible nombre de places en crèches. Les cas dont on parle ici sont des crèches municipales, qui sont relativement bien dotées en terme d'équipement et de budget... quand elles existent : ce n'est malheureusement pas une obligation des communes.

Comme alternatives, il existe les crèches privées (sous forme associative ou SA), les assistant(e)s maternel(le)s (nounous), les crèches d'entreprise (tout comme il existe des centres de loisirs d'entreprise), les micro-crèches, les crèches parentales, ...

En zone urbaine le principal frein à l'ouverture d'une crèche c'est la disponibilité d'un local aux normes (PMI, commission de sécurité).
En zone rurale, c'est la même plus la disponibilité d'un-e directeur-trice compétent (la liste des diplômes permettant de diriger une crèche est assez mince) et malheureusement parfois les assistantes maternelles qui défendent leur bout de gras.


PS : pour le parent chômeur qui place son enfant en crèche, vu la difficulté à obtenir ces places il/elle n'a aucun espoir d'obtenir une place le jour ou il/elle retrouve un emploi (je rappelle à toutes fins utiles qu'à part dans l'imaginaire des libéraux et des cas anecdotiques montés en épingle un chômeur cherche à retrouver du travail). Donc je ne vois rien d'illogique à y placer son enfant durant une période de chômage surtout que si le personnel est compétent l'enfant va se socialiser bien plus vite que s'il restait chez ses parents.
La crèche perd de son intérêt pour un chômeur quand même
Citation :
Publié par G.Skilled
La crèche perd de son intérêt pour un chômeur quand même
Dépend de la manière dont on conçoit une crèche :
- un service public rendu à la population
- une activité économique
- un moyen pour diminuer les inégalités homme-femme
- ...

Par ailleurs, encore une fois si l'on considère le chômage comme un état temporaire je ne suis pas d'accord avec toi. Un chômeur qui garde son enfant va moins facilement pouvoir entreprendre les démarches nécessaires pour retrouver un emploi (disponibilité intellectuelle, capacité à quitter le domicile, ...).
Citation :
Publié par Doudou
Sors pas les violons non plus, les chomeurs et les mecs aux RSA qui te lisent vont finir par te plaindre

Par contre, ça me surprend ces histoires de places en crèche, il me semblait que c'était juste le prix de la crèche qui variait selon les revenus, pas l'accès à la crèche en lui même.
C'est juste qu'au bout d'un certain revenu, ça revient à aussi cher de placer le gamin en crèche ou de le mettre chez une nounou.
On est deux cadres mais nos deux boites n ont aucune disposition avec les creches donc deja les creches inter entreprises niet..
Les municipales c clairement les classes pop en premier, alors nous on bosse ts les deux, on est proprio et classe moyenne, c'est mort dans le 18e. sympa de payer pour des structures auxquels t'as pas accès
Les creches parentales faut accorder une demi journée par semaine a la creche, c est pas possible pour nous deux.
Reste plus que les associatives (qui eux sont plus interessés par les hauts revenus car le bareme c entre 0,40 et 2,80 € de l'heure), et là c'est admission une fois l'an, rentrée scolaire quoi, sinon c'est attente en gros faut viser juste loul et encore faut encore faire lettre motiv blablabla avoir un ou les deux parents avec des horaires bien fixes pour éviter les retards pour récupérer les petiots, ça les crèches ont horreur.
Du coup, demande de rendez vous avec l'adjointe au Maire pour aller pleurer un coup Je parle pas de la garde partagée ou nounou mais 1k€ par mois, not possible

Dernière modification par Mr.T ; 01/05/2013 à 00h15.
IR triplé en 2ans, ça fait plaisir...
Le titre du thread est bien trouvé
Elle vient quand la réforme fiscale promise, pour enfin soulager les classes moyennes et étaler la contribution sur l'ensemble des revenus ?

C'est franchement abusé d'en arriver à payer plus de 3k, quand on est célibataire sans enfant on devient les vaches à lait de ceux qui profitent du système ...
Pour remettre en perspective, 3k d'IR en étant celib sans enfant c'est environ une imposition a 10%, c'est quand même pas la saignée.

Si ça a triplé en deux ans, c'est que ton salaire net imposable est passé de 18k a 32k, ça en laisserai rêveur quelques uns
On déguste cette année (x2) parce que nous ne profitons plus de la déduction des intérêts d'emprunts (loi sarkozy début de mandature) puisque 5 ans révolus l'an passé et que j'ai carbonisé l'an passé toute la niche fiscale écolo suite à changement de fenêtre.

Hors ces effets majeurs mais indépendant des tranches, je constate une augmentation à revenu constant d'environ 10 à 15%. Ca fait un peu mal mais on va dire que c'est pour la bonne cause. (la hausse vient du taux sur ma tranche + effet révision du QF).
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés