L'Agora

[POGNAX] Politique et économie aux Etats-Unis d'Amérique

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Xxoi!
T'es conscient que t'as oublié un mot dans la réponse qui change tout le sens de mon propos et du coup tu réponds totalement à côté de la plaque ?

"Révolution" n'était pas un mot placé par hasard, il donne un tout autre sens à ma phrase que ne veux surtout pas dire que les Russes ont engagé la guerre, mais qu'ils ont compris son évolution.
Influencer les élections d'un pays tiers n'a rien de révolutionnaire. Quant à les influencer de l'intérieur via les réseaux sociaux, les partis locaux doivent s'en donner à coeur joie.

Je ne pense donc pas que les Russes aient inventé ou révolutionné quoi que ce soit dans ce domaine.

Mais là n'est pas l'essentiel : si vous n'acceptez pas que Trump ait été élu par un processus démocratique, vous avez un problème car les instances américaines ont validé son élection.

Maintenant que le bonhomme vous soit particulièrement antipathique, je peux aisément le comprendre, mais je pense que si nous avons survécu à Reagan et à Bush jr, nous survivrons à Trump et à son équipe.
Souhaitons le.
voici-a-quoi-ressemble-le-bouton-de-la-bombe-nucleaire_75211_wide.jpg


Ceci étant, Trump n'est pas Bush ni Reagan. Et les forces qui sont derrière lui vont bien plus à droite que ces deux là. Donc, à la question de savoir si l'humanité survivra à ce qu'un débile égotiste et colérique dispose de l'arsenal nucléaire de la première puissance mondiale s'ajoute celle de savoir si la démocratie américaine survivra à l'arrivée au pouvoir de sympathisants du KKK comme Steve Bannon.
Citation :
Publié par blackbird
Je ne suis pas particulièrement pro Russe, ni anti Russe d'ailleurs, mais dire que les Russes ont engagé la guerre numérique et médiatique est assez surréaliste.

Les Américains ont enfumé la planète en 2003, ils ont surveillé leurs alliés européens et probablement attaqué les serveurs du programme nucléaire iranien. Et leur NSA écoute à peu près tout le monde. Les Israéliens ne sont pas en reste non plus.

Donc je ne crois pas que les Russes se distinguent en la matière.

Dans cette affaire je crois surtout qu'une large partie de l'opinion américaine, et particulièrement des médias américains, n'a toujours pas digéré l'élection de Trump et qu'ils ne savent plus quoi inventer pour tenter de remettre en question sa légitimité.
Tu confond surveillance électronique et guerre électronique.

Si en effet les américains sont très fort en surveillance électronique ( enfin sans doute beaucoup moins depuis snowden ) ils le sont de toute évidence beaucoup moins en terme de hacking que les Russes.
Citation :
Publié par blackbird
Influencer les élections d'un pays tiers n'a rien de révolutionnaire. Quant à les influencer de l'intérieur via les réseaux sociaux, les partis locaux doivent s'en donner à coeur joie.

Je ne pense donc pas que les Russes aient inventé ou révolutionné quoi que ce soit dans ce domaine.

Mais là n'est pas l'essentiel : si vous n'acceptez pas que Trump ait été élu par un processus démocratique, vous avez un problème car les instances américaines ont validé son élection.

Maintenant que le bonhomme vous soit particulièrement antipathique, je peux aisément le comprendre, mais je pense que si nous avons survécu à Reagan et à Bush jr, nous survivrons à Trump et à son équipe.
Ça devient pénible que tu déformes les propos pour essayer de sortir un truc qui t'arrange.

Où ai-je dis que je ne m'accommodais pas de l'élection de Trump ?
Les Russes ont influencé via les réseaux sociaux, le hacking et les médias très à droite pour son élection et font de même en Europe. Ils ont donc compris et avec démonstration à l'appuis comment faire la nouvelle guerre de l'information. C'est ça mon propos.

Ton baratin sur l'élection démocratique de Trump est hors de propos. Je ne conteste pas le système fédéral US électif.
Il n'y a pas de nouvelle guerre de l'information.

Ce sont des pratiques courantes qui sont utilisées par tous.

Et ce n'est pas parce qu'un leader populiste est parvenu au pouvoir qu'on peut exonérer ses adversaires de leurs responsabilités politiques.

Trump s'est révélé meilleur que Clinton. C'est tout.
Citation :
Publié par blackbird
Il n'y a pas de nouvelle guerre de l'information.

Ce sont des pratiques courantes qui sont utilisées par tous.
"Circulez y'a rien à voir. Et comment osez-vous questionner les actions de Poutine et de Trump ?"


Ce qui est drôle, c'est de comparer ton discours "circulez y'a rien à voir" qui ressors systématiquement dès qu'on parle de certains chefs d'Etat avec tes "oulahala c'est dangereux !" quand il est question d'autres.
Citation :
Publié par Aloïsius
"Circulez y'a rien à voir. Et comment osez-vous questionner les actions de Poutine et de Trump ?"


Ce qui est drôle, c'est de comparer ton discours "circulez y'a rien à voir" qui ressors systématiquement dès qu'on parle de certains chefs d'Etat avec tes "oulahala c'est dangereux !" quand il est question d'autres.
C''est la réalité que ce que reproche Obama à Poutine, les USA le font également, depuis plus longtemps et dans une plus grande ampleur.
Je comprends que ça doit leur faire bizarre d'en être victime à leur tour, mais ils sont mal placés pour faire des reproches aux autres. Les reproches, ils devraient se les faire eux même de ne pas avoir mis en place les défenses permettant de l'empêcher. Peut-être que la NSA était trop occupée à écouter les conversations entre Hollande et Merkel.
Ca ne m'amuse pas plus que vous de voir ce type accéder à la présidence des États-Unis.

Mais je crois qu'on ferait mieux de se demander comment et pourquoi Clinton a pu perdre contre lui plutôt que d'en chercher les raisons du côté de Moscou.

Je ne suis pas pro ou anti Poutine mais on lui mettra bientôt sur le dos les pics de pollution et l'épidémie de grippe.
Non mais que les US aient fait ce genre de trucs à pleins de pays pendant des années, personne ne viendra le nier.
Pour autant venir dire "ah c'est bien fait pour eux, ça leur apprendra", le tout avec une espèce de jubilation malsaine chez certains je trouve ça juste légèrement à courte vue.

D'une part les US sont un modèle et impulsent une certaine dynamique au reste du monde : ce qui se fait chez eux a tendance à s'exporter. D'autre part on parle de la première puissance de la planète.
Les conséquences d'un incapable à la présidence des US qui a des chances non négligeable de couler le pays, elles vont être lourdes pour le reste du monde, y compris pour nous.
Ce n'est pas une question de "chercher les raisons". C'est d'observer que Poutine apporte un soutien non négligeable à certains candidats et partis politiques dans de nombreux pays, usuellement à l'extrême-droite du spectre politique, et d'en tenir compte.

L'inverse existe et a existé (FO a été soutenu par la CIA contre la CGT jadis par exemple), mais ce n'est pas la question. Il ne s'agit pas de morale (de toute manière, avec Trump ou la famille Le Pen...), il s'agit de politique. Si Poutine a décidé de favoriser le plus possible des mouvements xénophobes et réactionnaires, ce n'est pas par philanthropie. S'il apporte, comme la Chine, son soutien à tout ce que la planète compte comme dictateur ou régime autoritaire non plus.
Il est évident qu'il cherche à influencer les partis qui lui sont favorables. Mais je crois qu'on exagère l'importance de cette influence.

Personne n'est obligé de voter pour un parti ou un candidat populiste. De plus il est avéré que la très grande majorité des gens votent pour des raisons de politique intérieure, le plus souvent pour des raisons économiques.

Je crois que c'est sur ce terrain que Trump s'est avéré meilleur que Clinton. Et on ne peut pas résumer son électorat à quelques excités d'extrême droite.

Mais je vous rejoins sur le fait que l'élection d'un leader populiste, a fortiori aux Etats-Unis, est inquiétante. En tout cas sachez que je ne suis pas plus rassuré que vous.

ps : en Suisse nous avons un parti populiste qui pèse plus de 25% de l'électorat et je peux vous assurer que Poutine n'y est pour rien car ils sont pétés de thunes. Ce sont des nationalistes ultra-libéraux pour qui LePen est une dangereuse gauchiste.
On a largement débattu des raisons diverses de la défaite de Clinton en plus, que ce soit de sa mauvaise stratégie de campagne (pas assez de meetings dans la ceinture de rouille, trop d’évènements pour donateurs) de sa proximité trop affichée avec Wall Street (Trump a attendu d'être élu lui), de la manière dont elle a laissé son adversaire dicter le tempo en menant une campagne avant tout négative, etc...

La question des hacks russes est différente, il s'agit, bêtement, d'une puissance étrangère ayant (selon les services américains quasi unanimes) mené un certain nombre de cyber-attaques pour déstabiliser un rival, influencer une campagne électorale ou juste tester sa sécurité informatique, selon les cas (non il n'y a pas que les révélations de wikileaks à être reprochées à des hackers russes voir le DDos massif du 21 octobre 2016 entre autres). Ce qui justifie à mon avis, assez logiquement une réaction américaine tant qu'elle reste proportionnée.
Par ailleurs même en imaginant les russes innocents de celles là, il faut se rappeler que certains pays en mauvais termes avec la Russie (les baltes principalement) subissent étrangement un très grand nombre de cyber-attaques. Même si la réaction américaine s'avérait injustifiée elle aura peut être le mérite de faire se dire aux russes qu'ils devraient peut être calmer leurs hackers s'ils ne veulent pas être suspectés de chaque sale coup.
Faut pas oublier qu'au sujet de ces soit-disant hack russes, aucune preuve concrete n'a été fournie à ce jour. Et je trouve Obama bien pressé de prendre le train en marche sur ce point, avec des accusations dont les conséquences peuvent être grave. La Russie n'est pas la Corée du Nord ou la Syrie.

Par contre, au vu des horreurs survenues pendant la campagne qui a précédé cette élection, et notamment le fait que le DNC a favorisé Clinton, alors qu'ils doivent rester neutres, on ne serait pas à un foirage interne de plus, quitte à refaire avec les russes le coup des armes en Irak.
Ce qui au passage permet de garder un écran de fumée de plus sur le soit-disant hack des mails de Podesta du DNC, alors que d'après Assange et d'autres, ce n'est pas un hack russe mais une fuite interne.
Mouais enfin la parole d'Assange ça fait un petit moment qu'elle ne vaut plus rien hein. Wikileaks au tout début c'était un projet intéressant, puis ça s'est assez vite transformé en une organisation poussant son petit agenda politique avec Poutine et ses services secrets heureux d'alimenter la machine ainsi que le "God complex" de son créateur.
Le fait que Wikileaks ne révèle jamais d'infos sur la Russie ou Trump dit tout ce qu'il y a à savoir sur eux. Staline avait inventé une appellation pour ce genre de personne.
Citation :
Publié par ClairObscur
Mouais enfin la parole d'Assange ça fait un petit moment qu'elle ne vaut plus rien hein. Wikileaks au tout début c'était un projet intéressant, puis ça s'est assez vite transformé en une organisation poussant son petit agenda politique avec Poutine et ses services secrets heureux d'alimenter la machine ainsi que le "God complex" de son créateur.
Le fait que Wikileaks ne révèle jamais d'infos sur la Russie ou Trump dit tout ce qu'il y a à savoir sur eux. Staline avait inventé une appellation pour ce genre de personne.
Alors que ce que disent les services de renseignements américains, c'est certainement plus crédible...
Citation :
Publié par Sadyre
Je ne cours pas forcément après twitter, mais pour le coup, celui ci tombe à pic, tout frais
Dans le genre argument d'autorité plus rhétorique conspirationniste il se pose le McAfee là.
C'est pas comme si son AV était une merde en plus.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Dans le genre argument d'autorité plus rhétorique conspirationniste il se pose le McAfee là.
C'est pas comme si son AV était une merde en plus.
On en tirera les conclusions qu'on veut, mais John McAfee n'a plus aucun rapport avec l'antivirus du même nom depuis plus de 20 ans. Quand Intel a décidé de le renommer Intel Security, John McAfee s'est même réjoui que son nom ne soit plus associé au pire antivirus du monde.

Mais c'est vrai que le mec est pas très recommandable (recherché par le Belize pour viol et meurtre).
Pour ce qui est des services américains, on a beau jeu de se plaindre de leurs "preuves", vu qu'ils se basent en partie sur du renseignement humain en provenance de l'administration russe, il est évident qu'ils ne peuvent donner qu'une petite partie de ce qui est à leur disposition (des IP, bouts de codes commentés en russe et autres éléments techniques en l’occurrence).

Après ça peut aussi être un argument pratique pour raconter des mensonges, d'où l'intérêt que la totalité de leurs éléments soient examinés par la commission du renseignement (le truc prévu à partir du 5 janvier). Mais pour ce qui est du grand public il est assez probable qu'il en reste à devoir faire confiance à ce qu'elle ou le gouvernement américain en diront (vu que d'une part la commission du renseignement c'est des fadas de la guerre froide 2.0 genre McCain, d'autre part le gouvernement américain ce sera Trump et Tillerson... ça risque de laisser toujours le choix).
Citation :
Publié par Borh
On en tirera les conclusions qu'on veut, mais John McAfee n'a plus aucun rapport avec l'antivirus du même nom depuis plus de 20 ans. Quand Intel a décidé de le renommer Intel Security, John McAfee s'est même réjoui que son nom ne soit plus associé au pire antivirus du monde.

Mais c'est vrai que le mec est pas très recommandable (recherché par le Belize pour viol et meurtre).
Le nom est tjrs utilisé:

https://promos.mcafee.com/offer.aspx...FQeewAod6CAObg

Il est d'ailleurs shippé comme software indésirable avec toutes les mises à jour d'adobe.
Citation :
Publié par Sadyre
Je ne cours pas forcément après twitter, mais pour le coup, celui ci tombe à pic, tout frais :
Citer McAfee....Gros LOL quoi...

C'est comme citer Kapersky en matière de protection de la vie privée...

Aussi dérangé mentalement l'un que l'autre.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés