L'Agora

[POGNAX] Politique et économie aux Etats-Unis d'Amérique

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Frescobaldi
Arrêtez avec vos fantasmes de guerre civile. Regardez Danse avec les loups si ça vous fascine tant que ça
On en reparlera d'ici quelques mois.

Les tensions raciales étaient déjà tendu du temps de Obama alors je te laisse imaginer avec un président comme Trump et sa bande de guignols au gouvernement.
Citation :
Publié par lafa
UN détail intéressant avec du recul, un de mes collègues en poste à l'ambassade de France m'a envoyé un message trois jours avant l'élection, en me disant avec le plus grand sérieux d monde que Trump allait l'emporter, que c'était une presque certitude, que l'ambassadeur était bien entendu au courant et qu'il avait relayé l'information à l'Elysée.

Il me disait que le vote caché était sous estimé et que les agents consulaires certifiaient que certains états attendus démocrates passeraient en fait républicains, parmi lesquels l'Ohio et le Wisconsin, voir le Michigan.
Et bien chapeau à eux, ils ont vu juste.
Je pense aussi qu'ils le savaient. Mais le système a tout fait pour inciter les gens à voter contre lui.
People, média, sondages etc.
(Car oui, pour moi les sondages ne se sont pas simplement trompé, ils ont juste menti jusqu'au bout.)
Citation :
Publié par Braddock
Je pense aussi qu'ils le savaient. Mais le système a tout fait pour inciter les gens à voter contre lui.
People, média, sondages etc.
(Car oui, pour moi les sondages ne se sont pas simplement trompé, ils ont juste menti jusqu'au bout.)
C'est très bizarre comme stratégie.
Clinton avait intérêt à agiter la menace de Trump pour mobiliser son électorat, pourquoi son camp aurait-il truqué les sondages ?
Si les sondages étaient truqués cela ne peut vouloir dire qu'une chose, qu'il y avait un complot de la part des sondeurs pour favoriser l'élection de Trump. Ce qui me semble quelque peu improbable compte tenu de la tendance dominante des médias qui les publiaient.
Citation :
Publié par Keydan
Si certains policiers se sentent pousser des ailles avec l’élection de Trump et qu'ils multiplient les cartons injustifiables sur les communautés la poudrière risque fort de sauter en emportant les Républicains avec.
Faut peut être pas tout mélanger. Personne ne nie qu'il y a des bavures policières aux états-unis mais la police ne pratique pas volontairement un nettoyage ethnique.
Citation :
Publié par Elric
Faut peut être pas tout mélanger. Personne ne nie qu'il y a des bavures policières aux états-unis mais la police ne pratique pas volontairement un nettoyage ethnique.
J'ai jamais pointer du doigt l'intégralité de la police ( la majorité son sans doute des mecs très bien ) mais tu peux difficilement réfuter que les dernières bavures filmés étaient quand même sacrément trash et touchaient exclusivement certaines minorités avec les répliques que cela à engendré.

Autant du temps de Obama les minorités pouvaient être optimiste autant avec un président ouvertement raciste qui ferai l'erreur de soutenir sans condition la police ça pourrait facilement partir en sucette dans des proportions bien plus grave.

http://www.slate.fr/story/128339/victoire-trump-racisme
Citation :
Publié par Braddock
Je pense aussi qu'ils le savaient. Mais le système a tout fait pour inciter les gens à voter contre lui.
People, média, sondages etc.
(Car oui, pour moi les sondages ne se sont pas simplement trompé, ils ont juste menti jusqu'au bout.)
faut pas voir des complots partout. J'ai bossé un temps pour une société qui fait notamment des sondages niveau national. Je peux t'assurer que vu le nombre de personne impliquée dans une enquête, ça se saurait si c'étai fait en faveur d'un candidat car une personne aurait forcément vendu la mèche.

Ensuite quel intérêt pour le clan Clinton de faire croire qu'ils ont 90% de chance de gagner (comme le disait les sondages) si ce n'est de ne pas mobiliser ses partisans ?

Je pense que les sondages se sont trompés mais pas intentionnellement.
Si guerre civil il y a aux USA ca promet d'être fun, surtout avec la circulation d'armes.

Par contre 2 choses m’énervent, les anti Trump sont quand même une belle bande de knekess (inujure alsacienne) ça me gonfle, de les voir s’exciter comme ça, en gros la démocratie, c'est quand ça va dans leurs sens.

2 les vidéos des agressions, avec les mecs qui cherchent pas à se défendre, moi qui pensais qu'ils avaient un peu plus de couilles la bas...

ça promet de beaux jours devant nous, enfin après ils se débrouillent, c'est leurs problèmes
J'ai toujours dénoncé ces sondages car ils manquaient d'objectivité.
https://forums.jeuxonline.info/showt...php?p=29494487
Soit parce que les républicains refusaient de répondre ou que les spectateurs d'un media étaient majoritairement démocrates, ils n'offraient qu'un son de cloche. Pas forcément un trucage mais clairement faussé.
ça c'est une chose.
Mais quand on voit que les medias prenaient uniquement pour référence les sondages qui leur convenaient (car oui oui , des sondages donnant Trump favoris, il y en avait aussi des tas), ça prouve la malhonnêteté et le parti pris des medias.
Et c'était bien en faveur de Clinton, n'en déplaise à certains, l'idée n'était pas d'empecher de voter en masse contre Trump mais de faire véhiculer un mode de pensée unique, comme si le vote Trump était marginal. ça rassurait aussi pas mal. Si ça a fait le jeu du parti républicain au final, c'est que nos chers medias ne réfléchissent pas aussi loin.

Citation :
les dernières bavures filmés étaient quand même sacrément trash et touchaient exclusivement certaines minorités
là encore, on note le mot important "filmés". Car des blancs descendus par les flics aux usa, ça existe, c'est même un fait plus fréquent que pour les minorités
Citation :
Publié par zempachi
Si guerre civil il y a aux USA ça promet d'être fun, surtout avec la circulation d'armes.

Par contre 2 choses m’énervent, les anti Trump sont quand même une belle bande de knekess (inujure alsacienne) ça me gonfle, de les voir s’exciter comme ça, en gros la démocratie, c'est quand ça va dans leurs sens.

2 les vidéos des agressions, avec les mecs qui cherchent pas à se défendre, moi qui pensais qu'ils avaient un peu plus de couilles la bas...

ça promet de beaux jours devant nous, enfin après ils se débrouillent, c'est leurs problèmes
Le pb est bien plus large, Trump a joué la division du pays pendant toutes les élections, résultat, les gens sont diviser. C'est bien beau de maintenant venir réclamer l'apaisement et la réconciliation mais ça marche pas aussi facilement. Tu ne peux pas réconcilier du jour au lendemain un raciste avec un latino, un machiste avec une femme etc...
Trump à jouer sur les peurs de son électorat, et il a fait peur à tout le monde dans la surenchère de la connerie, il récolte maintenant la la tempête qu'il a semé.
Il est bien baisé à ce niveau, il a promis tellement n'importe quoi que ses électeurs attendent n'importe quoi comme un mur avec le Mexique payé par le Mexique. C'est juste un projet qui va complètement et durablement diviser le pays qu'il le face ou pas.
De même il va cristalliser pas mal de chose ou il n'y est pour rien, au prochain black tué par un flic blanc, ça va être l'escalade contre lui. A mon avis le niveau de violence post-incident inter communautés va monter beaucoup plus haut que sous Obama, les gens vont se lacher et pas seulement les blancs qui ont voté pour lui.

Au niveau intérieur, pas sur que les US retrouvent de la stabilité avant quelques années.
En tous cas, content de voir que les anarchos sont aussi demeurés chez eux que chez nous

http://www.wweek.com/news/2016/11/10...and-bus-stops/

Hâte de voir comment la police va répliquer.


Mais très marrant de voir la justification de tabassage et autre détérioration juste pour un vote politique.

Bientôt on dira "oui bon, il l'a tué, mais il avait quand même volé son pain au chocolat..."

Changez rien les mecs https://jolstatic.fr/forums/jol/images/icons/icon14.gif
Les sondages représentent les électeurs, pas les grand électeurs...

Clinton a gagné le vote populaire alors que les afro américains et les latinos défavorisés ont encore et toujours du mal à pouvoir voter et perdu grâce à un système du XVIIIeme siècle.

Alors oui, en effet les médias n'était pas vraiment orienté envers Trump, maintenant quand on vous crache dessus H24 et fait de vous l'ennemi objectif, c'est pas impensable.
Citation :
Publié par Uryell
J'ai toujours dénoncé ces sondages car ils manquaient d'objectivité.
https://forums.jeuxonline.info/showt...php?p=29494487
Soit parce que les républicains refusaient de répondre ou que les spectateurs d'un media étaient majoritairement démocrates, ils n'offraient qu'un son de cloche. Pas forcément un trucage mais clairement faussé.
ça c'est une chose.
Mais quand on voit que les medias prenaient uniquement pour référence les sondages qui leur convenaient (car oui oui , des sondages donnant Trump favoris, il y en avait aussi des tas), ça prouve la malhonnêteté et le parti pris des medias.
Et c'était bien en faveur de Clinton, n'en déplaise à certains, l'idée n'était pas d'empecher de voter en masse contre Trump mais de faire véhiculer un mode de pensée unique, comme si le vote Trump était marginal. ça rassurait aussi pas mal. Si ça a fait le jeu du parti républicain au final, c'est que nos chers medias ne réfléchissent pas aussi loin.

là encore, on note le mot important "filmés". Car des blancs descendus par les flics aux usa, ça existe, c'est même un fait plus fréquent que pour les minorités
Sinon, il y a maintenant d'autres manières de faire des sondages qui s'affranchissent justement d'aller questionner un panel de gens trie sur le volet... Et cela donne des résultats plus proche de la réalité que ce que les instituts traditionnels nous proposent. http://www.lematin.ch/suisse/suisse-...story/27603500
Les fameux média anti-trump qui ont fait de la moindre déclaration débile sortie par Trump leurs grands titres pendant tous les jours pendant plus d'un an. En Mai 2016, on estimait la couverture médiatique gratuite de Trump à environs $2 milliards. Au lendemain de l'élection ce montant gonfle jusqu'à 5 milliards.
On comprend mieux pourquoi les dépenses publicitaires de l'équipe de Trump sont moitié moins importante que celle de Romney en 2012 et 3 fois moins importante que celle de Clinton 2016.

Forcément quand CNN, MSNBC, FoxNews et les autres parlent gratuitement de toi h24, à quoi bon payer
Citation :
Trump à jouer sur les peurs de son électorat, et il a fait peur à tout le monde dans la surenchère de la connerie, il récolte maintenant la la tempête qu'il a semé
Trump est ce qu'il est mais ce n'est clairement pas lui qui a joué sur les peurs des américains. Ce sont bien les medias et le camp adverse pour tenter de le disqualifier.
Un exemple tout bete parmi d'autres, la question sur le nucléaire : il était présenté par Clinton et les medias comme un fou prêt à tout moment à l'utiliser alors qu'il avait juste dit qu'il n'en écartait pas l'idée.
http://www.lesechos.fr/02/04/2016/le...r-l-europe.htm
Je vous laisse juger mais pour moi, il est pour le moins modéré sur la question et on l'a décrit comme un extremiste. Il considère juste qu'une arme qu'on est pas prêt à utiliser n'a plus aucun sens.

Citation :
Clinton a gagné le vote populaire
Encore une fois, non, elle n'a pas gagné le vote populaire. Elle aurait gagné par scrutin direct, c'est à dire avec des règles du jeu différentes mais vous essayez de faire rentrer un cube dans un trou rond.
Le vote populaire, c'est + de 50%. Elle ne les atteint pas. il y a plus de gens qui ont voté contre elle que pour elle, ça exclut donc le vote populaire. (je ne parle même pas de l'abstention qui montre qu'elle n'avait pas la majorité des américains derrière elle et de loin)
Quoiqu'il en soi, les sondages ne donnaient même pas un truc approchant où ils seraient au coude à coude. Ils étaient donc bien faussés et les medias ont sciemment utilisés ces sondages faussés pour véhiculer une idée.
Citation :
Publié par Uryell
Trump est ce qu'il est mais ce n'est clairement pas lui qui a joué sur les peurs des américains. Ce sont bien les medias et le camp adverse pour tenter de le disqualifier.
Un exemple tout bete parmi d'autres, la question sur le nucléaire : il était présenté par Clinton et les medias comme un fou prêt à tout moment à l'utiliser alors qu'il avait juste dit qu'il n'en écartait pas l'idée.
Et t'en voit beaucoup des gens dans la rue aujourd'hui parce qu'ils ont peur du nucléaire? Trump a jouer la division intérieure pour mieux gagner les élections et maintenant il la récolte, ya pas de magie derrière.
Trump a autant joué sur la division, déjà existante, qu'Hillary. La différence c'est que le premier s'est adressé au camp majoritaire "sous représenté médiatiquement et par les élites" quand à Hillary elle ne s'est adressé qu'aux minorités (raciales, religieuses, lgbt, féministes, etc...) qui elles étaient sur-représentées; a tel point que les sondages ont comptés leur impact bien plus important que ce qu'il était en réalité.

C'est clair que ca leur fait bizzare maintenant, eux dont la voix portaient beaucoup, et qui constatent qu'ils n'étaient finalement pas autant que cela... Et ils pensent qu'en allant dans la rue, en faisant porter leur voie par les médias, la télé, etc,.. cela aura un quelconque impact, comme dans le bon vieux temps...
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Baobab
Pas nombreux, ça reste plus de 50 % des votants.
Moins en fait, il y'avait plus de 2 candidats. Mais oui Clinton a eu plus de votes que Trump.
Citation :
Publié par Uryell
Trump est ce qu'il est mais ce n'est clairement pas lui qui a joué sur les peurs des américains.
Je ne vois pas du tout comment tu peux tenir un discours pareil... Même en suivant de loin l'élection américaine (comme moi), il n'a pas pu t'échapper que son seul credo était justement de surfer sur la peur : peur du déclassement économique, peur de l'immigré mexicain, peur du musulman, peur de l'évolution des mœurs, peur des élites, etc.. La colonne vertébrale de ses discours de campagne était la peur, qu'est-ce qui te permet de conclure à autre chose ?

A aucun moment de sa campagne il n'a eu un discours apaisant susceptible de créer un climat de sérénité propre au débat politique. Il a joué habilement sur les sentiments des électeurs... or les sentiments (en particulier la peur) empêchent la pensée rationnelle. Sur un forum, on appelle ça un troll. Résultat : cette campagne était lamentable sur le plan intellectuel, il n'en est sorti aucune idée intelligente, il n'en est sorti que des insultes, des provocations, des arguments ad hominem, des préjugés et tout un tas de propos biaisant la cognition.

C'était son but, il a réussi.
Ce qu'il a réussi c'est à faire en sorte que les médias (et on sait tous qui ils soutenaient) ne relaye que cet aspect là (la peur) de son discours.

Mais il a dit bien d'autre choses certainement intéressantes ses électeurs, en privé comme en petit comité. La grande majorité des journalistes qui ont pu le suivre de près durant plusieurs jours ont rapporté qu'il est bien plus consensuel, apaisé et réfléchi que l'image qu'il savait que les médias d'opposition allaient transmettre. Son mandat va d'ailleurs le prouver.
Citation :
Publié par i-d
Ce qu'il a réussi c'est à faire en sorte que les médias (et on sait tous qui ils soutenaient) ne relaye que cet aspect là (la peur) de son discours.

Mais il a dit bien d'autre choses certainement intéressantes ses électeurs, en privé comme en petit comité. La grande majorité des journalistes qui ont pu le suivre de près durant plusieurs jours ont rapporté qu'il est bien plus consensuel, apaisé et réfléchi que l'image qu'il savait que les médias d'opposition allaient transmettre. Son mandat va d'ailleurs le prouver.
Espérons que tes prédictions soient bonnes pour l'ensemble de la planète alors, parce que les décisions US impactent tout le monde.
Citation :
Publié par i-d
Trump a autant joué sur la division, déjà existante, qu'Hillary. La différence c'est que le premier s'est adressé au camp majoritaire "sous représenté médiatiquement et par les élites" quand à Hillary elle ne s'est adressé qu'aux minorités (raciales, religieuses, lgbt, féministes, etc...) qui elles étaient sur-représentées; a tel point que les sondages ont comptés leur impact bien plus important que ce qu'il était en réalité.

C'est clair que ca leur fait bizzare maintenant, eux dont la voix portaient beaucoup, et qui constatent qu'ils n'étaient finalement pas autant que cela... Et ils pensent qu'en allant dans la rue, en faisant porter leur voie par les médias, la télé, etc,.. cela aura un quelconque impact, comme dans le bon vieux temps...
Vu que ça c'est joué à un poil de cul on peux difficilement parler de minorité mais plutôt de division 50/50 du pays.

Difficile de prétendre diriger un pays quand 50 % de la population te chie littéralement à la gueule et ne veux pas de toi comme président.

Le risque c'est de voir les Etat Unis devenir les Etats Désunis.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés