L'Agora

[POGNAX] Politique et économie aux Etats-Unis d'Amérique

Répondre
Partager Rechercher
Du pur délire. Quand il y a dix ans on fantasmait parfois sur l'éventuelle chute des états unis, on imaginait des scénarios, sommes toute, très classiques : actes terroristes, émeutes armées hors de contrôle, guerre, cyber-attaques coordonnées, giga crise économique etc...

mais CA...

Cette espèce de descente aux enfers sans fin dans les abysses du nawak... de la post réalité sauce Q anon Ce-sont-les-juifs-qui-ont-utilisé-un-laser-depuis-un-satellite-pour-créer-ces-feux-de-forêt à la démence woke actuelle où ils en sont à essayer de bannir des mots courants du langage parce que sinon ça offense les trans

Putain.... Et je vous raconte pas le moral des Américains qui essaient de se tenir à l'écart du merdier.

Dernière modification par ClairObscur ; 24/02/2021 à 20h55.
Citation :
Publié par Aloïsius
Un petit état des lieux sur l'enseignement sur la Côte Ouest.

On trouve ensuite, suivant les écoles et les districts, des trucs amusants comme :
Citation :
Citation :
une leçon de mathématiques inspirée des ethnic studies (disponible sur le site du district) propose des réflexions sur les « pratiques mathématiques oppressives » et pose la question de savoir « qui a l’autorité de dire qu’une réponse est exacte ». Dans une interview, la responsable des ethnic studies du district parlait de « déconstruire la colonisation des maths en tant que concept occidental ».
L'attaque contre les mathématiques a déjà commencé depuis quelques temps aux Etats-Unis

Ainsi en 2020, Laurie Rubel, une professeure en enseignement des mathématiques au Brooklyn College, faisait valoir que l'équation mathématique 2 + 2 = 4 «sentait le patriarcat suprémaciste blanc». L'enseignante éveillée expliquait que l'idée que "les mathématiques (ou les données) seraient culturellement neutres et/ou objectives" était un MYTHE !

https://www.breitbart.com/tech/2020/...st-patriarchy/
https://www.campusreform.org/?ID=15409 <== autre lien


Aussitôt, plusieurs universitaires issus d'institutions du pays abondait dans ce sens, comme Kareem Carr un doctorant en biostatistiques à Harvard qui suggérait que les mathématiques devraient être réévaluées parce qu'elles ont été principalement développées par des hommes blancs.

Le doctorant déplorait la manière dont les modèles statistiques étaient utilisés pour nuire aux groupes marginalisés à travers de nombreux paramètres, et défendait ainsi le fait de pouvoir parfois exprimer que "2+2 = 5" quand ce résultat correspondait plus à la réalité concrète.

https://www.hsph.harvard.edu/biostat...lains-why-225/
https://www.popularmechanics.com/sci...us-2-equals-5/

Mais déjà en 2017, deux organisations nationales de mathématiques (The National Council of Supervisors of Mathematics (NCSM) and TODOS: Mathematics for All ) avaient pris pour mission de prouver que l'enseignement des mathématiques est «injuste et fondé sur un héritage de discrimination institutionnelle».

https://www.campusreform.org/?ID=9627

Et en 2016, le Michigan College abandonnait les cours de mathématiques pour les remplacer par des cours sur la diversité, plus inclusifs.

https://www.campusreform.org/?ID=7711

Dernière modification par Spectre Olaf ; 24/02/2021 à 22h47.
Ça m'a l'air complètement con comme truc.


Par contre, si on peut éviter de citer du Breitbart ici ce serait pas mal. C'est le genre de site tellement peu fiable que si ils disaient qu'il y a de l'eau dans la mer, je serais obligé de chercher d'autres sources pour vérifier.
Pendant ce temps, de l'autre côté, le culte de Trump hésite entre trois coupables pour la catastrophe du Texas :
- Joe Biden, responsable direct de la vague de froid et du "black-out" texan, d'après Eric Trump.
- AOC, la représentante de NY, responsable du black-out d'après les politiciens texans en charge du réseau électrique texan.
- Bill Gates, qui a noyé le Texas sous un nuage de fausse neige en plastique d'après les Q-anon.
https://www.the-sun.com/news/2388002...tiktok-videos/

Oui, je cite "The Sun". Quand même "The Sun" qualifie votre théorie du complot de "bonkers conspiracy theory", c'est que vous atteignez un record.
Citation :
Publié par Spectre Olaf
L'attaque contre les mathématiques a déjà commencé depuis quelques temps aux Etats-Unis

Ainsi en 2020, Laurie Rubel, une professeure en enseignement des mathématiques au Brooklyn College, faisait valoir que l'équation mathématique 2 + 2 = 4 «sentait le patriarcat suprémaciste blanc». L'enseignante éveillée expliquait que l'idée que "les mathématiques (ou les données) seraient culturellement neutres et/ou objectives" était un MYTHE !

https://www.breitbart.com/tech/2020/...st-patriarchy/
https://www.campusreform.org/?ID=15409 <== autre lien


Aussitôt, plusieurs universitaires issus d'institutions du pays abondait dans ce sens, comme Kareem Carr un doctorant en biostatistiques à Harvard qui suggérait que les mathématiques devraient être réévaluées parce qu'elles ont été principalement développées par des hommes blancs.

Le doctorant déplorait la manière dont les modèles statistiques étaient utilisés pour nuire aux groupes marginalisés à travers de nombreux paramètres, et défendait ainsi le fait de pouvoir parfois exprimer que "2+2 = 5" quand ce résultat correspondait plus à la réalité concrète.

https://www.hsph.harvard.edu/biostat...lains-why-225/
https://www.popularmechanics.com/sci...us-2-equals-5/

Mais déjà en 2017, deux organisations nationales de mathématiques (The National Council of Supervisors of Mathematics (NCSM) and TODOS: Mathematics for All ) avaient pris pour mission de prouver que l'enseignement des mathématiques est «injuste et fondé sur un héritage de discrimination institutionnelle».

https://www.campusreform.org/?ID=9627

Et en 2016, le Michigan College abandonnait les cours de mathématiques pour les remplacer par des cours sur la diversité, plus inclusifs.

https://www.campusreform.org/?ID=7711
N'empêche, c'est la qu'on voit que les américains sont centrés sur eux même et n'ont aucune idée de l'histoire avant le XVIII ème siècle.
Parce que les maths ne sont
pas si européens que ça.
Les chiffres utilisés aujourd'hui sont arabes.
Le 0 viendrait de l'inde.

Mais bon, je suppose que les blancs ont fait de l'appropriation culturelle.
(et si on pousse le délire que les comptes justes sont un truc de mec blanc cis hetero, je pense qu'il faut laisser les noirs dans les plantations, et les femmes dans leur cuisine)
Citation :
Publié par Diot
N'empêche, c'est la qu'on voit que les américains sont centrés sur eux même et n'ont aucune idée de l'histoire avant le XVIII ème siècle.
Parce que les maths ne sont
pas si européens que ça.
Les chiffres utilisés aujourd'hui sont arabes.
Le 0 viendrait de l'inde.

Mais bon, je suppose que les blancs ont fait de l'appropriation culturelle.
Le zéro et les chiffres actuels viennent d'Inde, mais l'algèbre (al-djabr) et les algorithmes (Al-Khwârizmî) viennent du monde arabo-musulman. En tout cas leurs noms, puisqu'on a pas attendu le 9e siècle pour résoudre des problèmes mathématiques...
Je ne vois rien qui vient d'Afrique subsaharienne ni des Aztèques, ni des Inuits, ni même d'asiatique.

Les mathématiques sont vraiment racistes c'est évident, la phrase d'au dessus est une démonstration implacable de la chose.

-------------
Notons qu'en tant que mathématicien de formation initiale, en partant de l'hypothèse (fausse je le rappelle) qu'il y ait des races pour l'espèce humaine, tout est raciste ou presque parce que très peu de choses hormis les basiques (manger, boire, se reproduire) ne sont partagés par toutes les ethnies du monde vu les lieux et climats totalement différents rencontrés.

Bref, en fait je trouve qu'ils ont une caisse de résonnance très forte par rapport à leurs nombres et leurs influences. Je ne dis pas qu'il faut faire attention mais, à mes yeux, c'est comme les platistes, il ne faut pas non plus les mettre en avant si souvent. Depuis la disparition des gens du PIR des médias, on en entendait mois parler et là ils reviennent de nouveau en force et à force, cela prend plus d'importance que cela n'a réellement.
Juste pour le fun :

Afrique (Congo)
Tu as l'Os d'Ishango pour la première trace humaine des nombres premiers (ou qui semble).

En Asie, tu as pas mal d'algorithme et de protocole des temps anciens (théorème des restes chinois).

Les Aztèques et autres civilisations avaient des systèmes numéraires particuliers, mais vu que l'astronomie était une grande passion -fallait pas louper la date de son sacrifice- les maths ont suivi (je recherche actuellement des infos à ce sujet, si quelqu'un a...).

Dernière modification par Sewen ; 25/02/2021 à 09h56.
Citation :
Publié par Colsk
Bref, en fait je trouve qu'ils ont une caisse de résonnance très forte par rapport à leurs nombres et leurs influences. Je ne dis pas qu'il faut faire attention mais, à mes yeux, c'est comme les platistes, il ne faut pas non plus les mettre en avant si souvent. Depuis la disparition des gens du PIR des médias, on en entendait mois parler et là ils reviennent de nouveau en force et à force, cela prend plus d'importance que cela n'a réellement.
Moi aussi au début c'est ce que je me disais. Mais le problème c'est que leurs délires sont repris avec enthousiasme par divers entités très puissantes : médias, méga-corporations etc qui font tout leur possible pour faire rayonner le mouvement.
C'est qu'il y a nombre de gens riches et puissants qui trouvent totalement leur compte dans cette culture war stupide. Après tout quand les péons se déchirent sur les critères de la couleur de peau, du sexe etc eh ben ils pensent moins aux critères des classes. Comment on appelle ça déjà ? ah oui diviser pour mieux régner.

Dernière modification par ClairObscur ; 25/02/2021 à 10h05.
Citation :
Publié par Aloïsius
Un petit état des lieux sur l'enseignement sur la Côte Ouest.
https://www.marianne.net/monde/ameri...anter-a-lecole

- Le gouverneur de Californie a promulgué une loi rendant obligatoire pour tous les étudiants des facs publiques de l'Etat de suivre un module de "ethnic studies"
"L’« étude interdisciplinaire et comparative de la race et de l’ethnicité», avec l’accent mis sur quatre groupes « historiquement racialisés » : « les Amérindiens, les Afro-Américains, les Asio-Américains et les Latino-Américains »"
Je comprends pas, tu considères que ça rentre dans les graves problèmes du wokisme, d'intégrer au cursus des études sur des groupes généralement oubliés de l'histoire US ?
Si c'est juste le fait qu'ils intègrent "la race et l'ethnicité" dans leurs études, je pense qu'on pourra jamais grand chose au rapport US à ces notions…
Citation :
Publié par Quint`
Je comprends pas, tu considères que ça rentre dans les graves problèmes du wokisme, d'intégrer au cursus des études sur des groupes généralement oubliés de l'histoire US ?
Si c'est juste le fait qu'ils intègrent "la race et l'ethnicité" dans leurs études, je pense qu'on pourra jamais grand chose au rapport US à ces notions…
Tu as lu la suite ?
Par ailleurs, je rappelle qu'il s'agit de l'université et que c'est obligatoire dans toutes les filières. Par exemple, l'étudiant en informatique aura un module de grieving studies obligatoire.
A noter que les universités étaient contre, parce que ça ressemble un peu trop à de l'endoctrinement.
Citation :
Publié par Colsk
Les mathématiques sont vraiment racistes c'est évident, la phrase d'au dessus est une démonstration implacable de la chose.
(je m'aperçois que j'ai coupé ton intervention, pour faire ressortir l'aspect problématique. Mais je tiens à dire qu'en aucun cas c'est le fondement de ce que tu avances. Ton propos est de montrer l'inanité de la phrase encadrée)

Disons que formulé comme cela, on arrive forcément à des aberrations. Et c'est d'ailleurs cette reformulation qui est la plus problématique, à la fois de la part de ses tenants et de ses détracteurs.

Si on remonte d'un cran (un tout petit peu), concernant la question de ce que produit une civilisation, il y a des écoles de pensées très différentes et en opposition. Par exemple entre les tenants d'un relativisme (la palette de positions est très large) : une civilisation produit une connaissance qui est conditionnées par ses croyances, et ceux pour qui la science découvre un réel en dehors de toute contingence idéologique) (mais exprimé comme cela c'est déjà une caricature de postures). On peut par exemple s'intéresser à la nature des innovations de la Rome antique comparées aux élaborations de la Grèce antique. C'est passionnant en soi.

En revanche, dès lors où l'on prend pour argent comptant des plaisanteries "vous avez bien du courage de prendre un avion, vous qui pensez que toute production scientifique est le fait de croyances", on entre dans la caricature et l'imbécilité. Prendre pour argent comptant des caricatures, c'est faire fausses routes dès le départ.

Le premier danger que je vois est l'assimilation d'écoles de pensées épistémologiques à des écoles idéologiques politiques. Brûler Thomas Kuhn pour ne retenir que Karl Popper, ce serait le constat d'un échec à mon avis terrifiant. Réellement terrible.
Citation :
Publié par Hadrien
. Par exemple entre les tenants d'un relativisme (la palette de positions est très large) : une civilisation produit une connaissance qui est conditionnées par ses croyances, et ceux pour qui la science découvre un réel en dehors de toute contingence idéologique)
Je ne vois pas en quoi les deux positions sont incompatibles.
Il est évident qu'une hypothétique civilisation croyant en la platitude de la Terre et condamnant tout contradicteur du dogme à périr crucifié la tête en bas sur un bucher aura du mal à progresser dans le domaine astronomique.
Et il évident aussi que Neptune n'a pas besoin que des êtres humains l'aient observé au télescope pour exister.

Après, si on a le malheur de tenir pour vrai ces deux propositions simultanément, je comprend parfaitement pourquoi ça puisse heurter les sensibilités hyper-relativistes, en particulier des fans de la mise à mort par crucifixion sur un bûcher des blasphémateurs.
Citation :
Publié par Aloïsius
Et il évident aussi que Neptune n'a pas besoin que des êtres humains l'aient observé au télescope pour exister.
Si notre univers est une simulation, Neptune étant hors de notre distance de clipping, elle n'existe que si observée avec les outils adéquats
Elles ne sont pas incompatibles sinon il n'y aurait pas de discussions. Enfin cela dépend beaucoup de ce que l'on appelle incompatible. En revanche, elles soulèvent différemment des problèmes métaphysiques : qu'est ce que le réel ? qu'est ce que le Vrai ? Découverte ou invention du réel ?

Si je devais caricaturer beaucoup (mais alors beaucoup et j'ai presque honte de le faire), le relativisme est beaucoup décrié en sciences dures comme la physique, mais le positivisme aussi. Ca "énerve" beaucoup, parce que cela touche au coeur de l'activité de la recherche. Cela dit, je dirais que le relativisme y a moins de défenseurs parce qu'il sape le rapport à la véracité (le Vrai est un autre sujet).

En cela c'est un sujet passionnant. Qui soulève des passions. Mais sorti de leur contexte épistémologique, ou pire, re-contextualisé dans des passions comme l'exemple de la crucifixion que tu donnes, c'est tout de suite beaucoup moins spéculatif et beaucoup plus inquiétant. Peut être est ce à cela qu'il faut reconnaître une "bonne" démarche d'une "mauvaise" : à ses effets. C'est aussi une conception en soi. Ca rejoint l'utilitarisme.
Citation :
Publié par Aloïsius
Tu as lu la suite ?
Par ailleurs, je rappelle qu'il s'agit de l'université et que c'est obligatoire dans toutes les filières. Par exemple, l'étudiant en informatique aura un module de grieving studies obligatoire.
Oui, j'ai lu la suite, mais tu dis que c'est "un autre projet". Donc j'ai pas rebondi dessus parce que je sais pas ce que veut dire "projet" dans ce contexte que je connais mal (délire d'illuminé minoritaire qui ne verra jamais le jour, ou truc sérieux qui va arriver, je n'en sais rien). Contrairement à ce que tu dis avant qui est une loi promulguée (selon ton post).
Les "grieving studies" d'arriver, tu n'en parlais pas avant, c'est un module des "ethnic studies" que tu venais de mentionner ?
Je connais mal l'organisation du modèle éducatif US, si par exemple le gouverneur n'a la main que sur les programmes universitaires ça me choque pas incroyablement… C'est vrai que ce serait sans doute mieux dans des niveaux d'éducation antérieurs… mais sur le principe, si on part du postulat que le mépris des USA pour la place de larges pans de leur population dans leur histoire et leur société est un problème fondamental (ce qui me paraît pas capillotracté), ça me choque pas qu'on prenne ce genre de mesures. Pour les étudiants en informatique comme dans les autres domaines…
Citation :
Publié par Guu
J'comprends plus rien.
Si j'utilise le zero, je fais de l'appropriation culturelle, c'est ça ?
Ca dépend: as tu des gouttes de sang mésopotamiennes, maya, indiennes, égyptiennes ou autres? Si tu choisis "autres", merci de fournir justificatifs (culturels et non scientifiques), ainsi que preuve généalogiques.
Citation :
Publié par Hadrien
En revanche, elles soulèvent différemment des problèmes métaphysiques : qu'est ce que le réel ? qu'est ce que le Vrai ? Découverte ou invention du réel ?
Et ceux qui ont suivi l'actualité américaine depuis 2016 savent quel est l'enjeu véritable entre
"la réalité est purement subjective, chacun a la sienne propre" et "il existe des faits objectifs, c'est leur interprétation qui est subjective".

Les gens qui veulent pouvoir choisir la réalité qui convient à leur discours idéologique doivent avoir conscience que d'autres qu'eux peuvent faire de même, et aller biiiiiiien plus loin encore.
Tu soulèves la manifestation centrale du malaise : le rapport à l'altérité.

S'enfermer dans sa subjectivité c'est forcément nier la réalité de l'autre, surtout si il ne partage pas ce que tu penses, mais aussi si il partage ce que tu penses. L'autre n'existe tout bonnement plus. On assiste à l'émergence de l'individu roi et toute frustration allant à l'encontre est jugée comme insupportable. C'est plus la conséquence de l'individualisme poussé à un point d'absurdité qui me semble la cause fondamentale. Le relativisme est un prétexte.

Autre problème, en dehors du débat sur la subjectivité ou du relativisme : vouloir faire changer des mentalités doit prendre en compte l'Autre. Peut on sincèrement penser qu'une personne pourra changer d'avis sous l'effet d'une injonction à le faire quand bien même elle aurait tort ? Extirper un vécu, une façon de voir le monde, en soi, c'est déjà une volonté totalitaire, hégémonique, dans laquelle l'autre n'a pas sa place. Il y a une impasse à se croire le centre de tout : ce n'est pas le cas de l'Autre.

L'altérité. L'Autre. Vous.

Dernière modification par Hadrien ; 25/02/2021 à 13h06.
Alors moi je veux bien admettre que "2+2=5", mais dans ce cas, juste pour rigoler, on devrait mettre toutes les personnes qui ont ce cheminement de pensée sur un chantier et les laisser faire les calculs pour monter un immeuble (en vrai, même une petite cabane ça suffirait)

Histoire de voir le résultat quoi.
Citation :
Publié par Atomnium
Alors moi je veux bien admettre que "2+2=5", mais dans ce cas, juste pour rigoler, on devrait mettre toutes les personnes qui ont ce cheminement de pensée sur un chantier et les laisser faire les calculs pour monter un immeuble (en vrai, même une petite cabane ça suffirait)

Histoire de voir le résultat quoi.
oublie pas de sous-traité l'isolation de ta cabane aux Texans, ils maitrisent
Citation :
Publié par Aloïsius
Tu as lu la suite ?
Par ailleurs, je rappelle qu'il s'agit de l'université et que c'est obligatoire dans toutes les filières. Par exemple, l'étudiant en informatique aura un module de grieving studies obligatoire.
A noter que les universités étaient contre, parce que ça ressemble un peu trop à de l'endoctrinement.
Je rigole mais je ne devrais pas. Il y a 2 jours, tu as écris ça :

Citation :
Publié par Aloïsius

Plus sérieusement, tout le champ universitaire des sciences sociales, humaines et des lettres me semble menacé d'effondrement culturel et intellectuel en Occident. Jeunes gens, si vous voulez avoir la certitude d'apprendre plutôt que de subir des lavages de cerveau ou des crises de bouffées délirantes plus ou moins hypocrites, faites des maths, de la physique, de la chimie, de la génétique, de la géologie... Cela vous évitera aussi d'avoir à subir l'antisémitisme de Ferdinand Céline Dion dans son pamphlet "bagues à tel pour un mat-sacre".
Et j'avais dit qu'on s'approchait du point il couper la branche pourrie deviendra nécessaire.
Parce que l'étape suivante, c'est ça : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lyssenkisme

Citation :
Propagandiste volubile du régime soviétique et du marxisme-léninisme, Lyssenko grimpe les échelons du Parti communiste de l'Union soviétique et, rompant avec le scepticisme rationnel et avec la méthode expérimentale, dénonce comme « contre-révolutionnaires » les généticiens scientifiques qui osaient discuter ses postulats. Lyssenko entend « appliquer la dialectique marxiste aux sciences de la nature » et, inversement, à démontrer la validité de la méthode dialectique par les sciences naturelles3. Bénéficiant du soutien de Joseph Staline, il gagne encore en influence et élimine sans états d'âme ses adversaires, jugés comme « saboteurs » et déportés au Goulag.

Pour cette raison et parce qu'il s'appuyait sur des postulats faussement scientifiques en génétique, le lyssenkisme est depuis lors utilisé métaphoriquement pour dénoncer la manipulation ou la déformation de la méthode scientifique pour étayer une conclusion pré-déterminée liée à un objectif idéologique ou politique
Répondre

Connectés sur ce fil

 
3 connectés (0 membre et 3 invités) Afficher la liste détaillée des connectés