L'Agora

[POGNAX] Politique et économie aux Etats-Unis d'Amérique

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Aloïsius
Edit : https://www.theguardian.com/us-news/...emitism-israel

C'est quoi l'étape suivante ? Faire porter une étoile jaune aux Juifs ?
Pour le coup j'ai un peu du mal à saisir. Être considéré comme une "race" aux USA offre des protections par la loi. Donc en fait c'est un executive order qui se veut favorable, il va même limiter les possibilités de critiquer Israel publiquement.
Le judaïsme devient donc une "race"... Quand tu vois ce qu'il raconte sur les Juifs ensuite...

Enfin, bref, attendez-vous à de prochains pétage de plomb, parce qu'il s'est fait griller par Greta Thunberg pour "la personnalité de l'année".
Citation :
Publié par Aloïsius
Le judaïsme devient donc une "race"... Quand tu vois ce qu'il raconte sur les Juifs ensuite...

Enfin, bref, attendez-vous à de prochains pétage de plomb, parce qu'il s'est fait griller par Greta Thunberg pour "la personnalité de l'année".
ouai enfin là, il va pas être le seul... quand tu vois la réaction épidermique de certains ici, d'autres dans les médias. Je sens qu'on va encore avoir le droit à de belle sortie et pas seulement de Trump...
https://www.theguardian.com/us-news/...d-sheep-permit

La preuve qu'avec Trump l'Amérique a retrouvé son influence : Trump Junior s'est vu accordé rétroactivement un permis de tuer un animal en voie de disparition après que son papa de président ait rencontré son homologue mongol. C'est pas avec Obama qu'on aurait vu la puissance de l'Amérique ainsi reconnue sur la scène internationale.
lol
http://www.allocine.fr/article/fiche...=18686393.html


On va me dire point godwin, mais c'est un peu quand même comme si Trump avait pris une photo de Hitler, et en avait fait un montage pour se mettre en avant.... Je veux dire les communicants de Trump pouvait prendre Captain America, ou Iron Man etc... mais non ils prennent le super vilain au tendance génocidaire..... Ou alors ils veulent nous prévenir du danger que Trump nous fait courir, c'est peut être ça après tout....
L'image est pourtant en cohérence avec sa politique environnementale.
Ça me fait penser à une phrase de Proximo (le Maître des gladiateurs) dans Gladiator :
Citation :
Et il leur apportera la mort, et ils l'aimeront pour cela.
Avec la possible réélection de Trump l'année prochaine, on a perdu les USA pour 5 ans encore.
Citation :
Publié par Arkken
L'image est pourtant en cohérence avec sa politique environnementale.
Ça me fait penser à une phrase de Proximo (le Maître des gladiateurs) dans Gladiator :
De mémoire c'est un des sénateurs (Gracchus je crois) qui dit ça.
Citation :
Publié par Thesith
On va me dire point godwin, mais c'est un peu quand même comme si Trump avait pris une photo de Hitler, et en avait fait un montage pour se mettre en avant.... Je veux dire les communicants de Trump pouvait prendre Captain America, ou Iron Man etc... mais non ils prennent le super vilain au tendance génocidaire..... Ou alors ils veulent nous prévenir du danger que Trump nous fait courir, c'est peut être ça après tout....
Ce qui serait marrant c'est que Sanders sorte une vidéo où il prends la place d'IronMan et snap Trump, juste pour le troll.

Sinon ça bouge une nouvelle fois du côté de la primaire Démocrate, à priori Warren est grillé comme Harris l'a été quand elle a commencé à faire volte-face à Medicare for All. Il est peu probable qu'elle remonte significativement désormais.

Après une percée de Buttigieg, ce dernier dégringole dans les sondages au fur et à mesure que son double discours est visible (il répète vouloir combattre l'influence de l'argent à DC mais refuse dans le même temps de donner la liste de ses grands donateurs et ne veut pas expliquer pourquoi), de plus il a frontalement attaqué Medicare for All, ce qui lui laisse une espérance de vie politique plus trop élevée dans le cadre de cette primaire. Il est également possible que Bloomberg pique l'électorat de Buttigieg en passant.

Biden se maintien plus ou moins malgré une succession de nouvelles "gaffes" ces derniers jours.

Sanders de son côté continue de progresser, il est le favori au New Hampshire et est bien placé pour l'Iowa (et pourrait même passer devant si Gabbard et Yang droppent avant les élections) mais en tout cas pour l'instant la dynamique reste du côté de Sanders (Biden est un cas à part), à voir s'il va réussir à maintenir le rythme jusqu'aux primaires. Cependant s'il venait à gagner l'Iowa et le New Hampshire (et Biden n'a quasiment aucune chance de l'emporter au NH et cela risque d'être serré en Iowa), la dynamique pourrait complètement changer sur le reste des États. De même que Sanders est en position de favori en Californie, ce qui pourrait lui filer pas mal de délégués pour la nomination.

Après il n'est pas impossible que même si Sanders arrive "par miracle" à remporter le vote populaire de la primaire, que le DNC manoeuvre derrière pour l'empêcher d'obtenir assez de délégués pour valider sa nomination (et donc élire tout de même Biden voir Warren). Ça risque d'être tricky.
Je trouve toujours ça drôle de lire tes posts, puis d'aller faire un tour sur les agrégateurs de sondages pour voir que rien n'a concrètement changé depuis la dernière fois

https://www.realclearpolitics.com/ep...tion-6730.html
https://projects.fivethirtyeight.com...atic/national/

Je le concède, Warren a bien baissé et Buttigieg perd un peu de sa dynamique. Sauf que RCP montre bien que Sanders aussi a chuté quasiment en parallèle de Warren (et qu'elle remonte aussi en parallèle). Et surtout pourquoi parler de Biden comme un cas à part, comme si les sondages le concernant n'avaient aucun intérêt ? Parce qu'on constate que de son côté, ça ne bouge quasiment pas depuis juillet, donc c'est pas non plus comme s'il était dans le pétrin. Tu parles aussi de Sanders comme étant favori en Californie mais ce n'est clairement pas l'image qu'en donnent les sondages sur cet Etat. Tout au plus à ce stade on peut dire que ce sera un Etat disputé.

Et je dois dire que ton dernier paragraphe fait quand même peur. On constate que les éléments de langage sont déjà là pour pouvoir dire que même si Sanders perd, en fait il a gagné. Très rassurant pour la fin des primaires et l'union des démocrates face à Trump.

Dernière modification par Tchrek ; 12/12/2019 à 11h52.
Citation :
Publié par Tchrek
Et surtout pourquoi parler de Biden comme un cas à part, comme si les sondages le concernant n'avaient aucun intérêt ?
Biden est à part dans le sens où il n'y a pas de réelle dynamique de son côté, c'est plutôt son socle d'électeur depuis le début de la campagne alors que les autres candidats se bouffent les électorats les uns aux autres. Biden n'est pas sur le même terrain que les autres à ce niveau.

Concernant Sanders (et les autres candidats en général), je regarde plutôt au niveau des sondages des 4 premiers États qu'au niveau national puisque ce sont ces États qui vont donner le tempo de la primaire en réalité. Et sur ces 4 premiers États, Sanders est en progression de la mi-Novembre, Warren est en baisse depuis cette même période et Buttigieg prends un gadin depuis début Décembre, Biden lui reste plutôt stable.

Concernant mon dernier paragraphe, je ne fais que rappeler ce qui s'est passé lors de la dernière primaire (qui était truquée en faveur de Clinton) et de certaines déclarations pointant un risque sur le fait que le camp démocrate pourrait déployer certains moyens pour empêcher la nomination de Sanders (l'une d'entre elle serait de faire intervenir Obama publiquement contre lui).

Il faut également prendre en compte que la primaire démocrate est une élection au suffrage indirect, reposant sur le même principe que l'élection générale à la différence que les délégués sont choisis à la proportionnelle du scrutin dans chaque État. Donc si Sanders serait en tête que de quelques délégués à l'issue de la primaire, il ne faut tout de même pas balayer d'un revers de la main le risque que le DNC pourrait manoeuvrer pour changer le vote de quelques délégués, surtout en prenant en compte que Sanders est une menace importante pour l'etablishment démocrate et ses intérêts (et ça c'est juste un fait).

Parce que encore une fois, Sanders ne fait pas partie du parti Démocrate, c'est un Independant (mais que pour des raisons électorales, il devait s'inscrire dans la primaire Démocrate), donc ce n'est pas comme si le DNC se sentait le devoir d'être équitable avec lui (ce qui se voit déjà étant donné le blackout médiatique (dans les grands media) dont il est victime alors qu'il est le candidat n°2 de la primaire, mais ça préfère couvrir Buttigieg, Klobouchar ou Bloomberg bien plus que lui )
Ce qui me dérange, c'est que tu commences déjà à parler de manipulations du DNC avant même le premier vote. Or tu es probablement beaucoup plus renseigné que moi sur les milieux pro-Sanders, et si tu te mets à en parler c'est probablement que ça en parle déjà beaucoup chez ses supporters. Et pour moi ça veut clairement dire que les pro-Sanders n'ont strictement rien appris de l'élection de 2016, et ça offre des options à Trump pour 2020.

J'ajoute que tu mélanges un peu tout dans ton message : ce n'est pas le DNC qui contrôle les médias, donc quand bien même Sanders serait maltraité par ces derniers, ce n'est pas leur faute. Et si Obama décidait de s'exprimer publiquement en faveur d'un autre candidat que Sanders, avant de dire qu'il s'agit d'une manipulation, on peut peut-être considérer que c'est tout simplement qu'il préfère un autre candidat ? Je veux dire si ce cas de figure arrivait ce n'est pas comme si le DNC allait lui mettre un pistolet sur la tempe quoi. Sinon autant dire que le soutien d'AOC à Sanders est également de la manipulation, ce qui serait un peu ridicule. A un moment il faut aussi accepter que tout le monde ne soit pas pro-sanders, quand bien même c'est désespérant vu de la France.

Et pour ce qui est des sondages dans les 4 premiers Etats, déjà il y a peu de sondages et de toute façon les sondages par Etat ne sont pas entièrement fiables (cf 2016), mais de toute façon je ne vois pas non plus de dynamique incroyable pour Sanders. Déjà tu oublies de dire que sur les 4 premiers Etats il y a le Nevada et la Caroline du Sud où Biden est très bien placé (surtout en Caroline du Sud), et même dans l'Iowa et le New Hampshire on est plutôt sur du coude à coude, je ne vois aucun de ces Etats où Sanders soit vraiment le favori indiscutable.
Citation :
Publié par Tchrek
Ce qui me dérange, c'est que tu commences déjà à parler de manipulations du DNC avant même le premier vote. Or tu es probablement beaucoup plus renseigné que moi sur les milieux pro-Sanders, et si tu te mets à en parler c'est probablement que ça en parle déjà beaucoup chez ses supporters. Et pour moi ça veut clairement dire que les pro-Sanders n'ont strictement rien appris de l'élection de 2016, et ça offre des options à Trump pour 2020.
Je ne regarde pas du côté des fanatiques pro-Sanders (sauf the Humanist Reports une fois de temps en temps) mais de mémoire c'est un scénario envisagé par The Hill et quelques autres observateurs politique de gauche (2-3). Je ne sais pas si ça circule réellement chez les militants de Sanders. J'ai partagé cette probabilité parce qu'elle n'est pas nulle quand on regarde ce qu'a déjà fait le DNC, c'est tout.
Citation :
Publié par Tchrek
J'ajoute que tu mélanges un peu tout dans ton message : ce n'est pas le DNC qui contrôle les médias, donc quand bien même Sanders serait maltraité par ces derniers, ce n'est pas leur faute.
Ouais enfin là c'est quand même sous-estimer l'influence du DNC (qui a des mains un peu partout). C'est juste le hasard si les candidats de la gauche du parti (Sanders, Yang, Gabbard) sont ignorés ou alors parlés en utilisant les éléments de langage du DNC mais que les candidats centristes (Biden, Buttigieg, Blooomberg en particulier) ont plus de temps d'exposition et sont couvert de manière plus positive

C'est un peu comme en France où lors de la Présidentielle les candidats de la gauche étaient considérés dans les media comme pas crédibles/utopistes/radicaux et que le seul candidat sérieux était Macron (et encore aujourd'hui, il n'y a que les éditorialistes sur les divers chaînes et une bonne partie de la presse pour tourner les choses afin de dire que la réforme des retraites est une bonne chose globalement)
Citation :
Publié par Tchrek
Et si Obama décidait de s'exprimer publiquement en faveur d'un autre candidat que Sanders, avant de dire qu'il s'agit d'une manipulation, on peut peut-être considérer que c'est tout simplement qu'il préfère un autre candidat ?
C'est Politico qui a rapporté qu'un des porte-parole d'Obama a indiqué que si Sanders était en position d'être le nominé démocrate, Obama s'exprimerait publiquement pour empêcher sa nomination, pas pour supporter un autre candidat spécifiquement. Donc le but n'est pas de favoriser un autre candidat en particulier, c'est d'être contre Sanders parce qu'il n'approuve pas du tout la politique qu'il veut mener, ce qui est différent.
Citation :
Publié par Tchrek
Déjà tu oublies de dire que sur les 4 premiers Etats il y a le Nevada et la Caroline du Sud où Biden est très bien placé (surtout en Caroline du Sud), et même dans l'Iowa et le New Hampshire on est plutôt sur du coude à coude, je ne vois aucun de ces Etats où Sanders soit vraiment le favori indiscutable.
Le Nevada et la Caroline du Sud se déroule après l'Iowa et le New Hampshire, ce qui signifie que l'électorat pourrait déjà bouger en fonction de des résultats de ces États quand il viendra au tour du Nevada et de la SC de voter (bien que la SC est acquis à Biden, ça ne fait aucun doute, mais reste à voir la marge).

Ensuite je n'ai jamais dis que Sanders était le favori indiscutable, j'ai dis qu'il était le favori pour l'instant (parce qu'il est légèrement devant ou qu'il est au même niveau mais profite du momentum) et qu'il devra garder sa dynamique s'il veut espérer remporter les États. A priori il devrait probablement remporter le New Hampshire comme lors de la dernière primaire, la question est plutôt de savoir s'il pourra remporter l'Iowa également ou non (il semble avoir sécurisé le support d'une organisation relativement importante en Iowa ces derniers jours, et pour le Nevada ça semble pour l'instant ouvert pour les 3 candidats mais les derniers sondages sont relativement anciens).
Citation :
Publié par Anthodev
Biden est à part dans le sens où il n'y a pas de réelle dynamique de son côté, c'est plutôt son socle d'électeur depuis le début de la campagne alors que les autres candidats se bouffent les électorats les uns aux autres. Biden n'est pas sur le même terrain que les autres à ce niveau.
Ton côté partisan est quand même bien trop présent pour qu'on puisse croire à de l'impartialité dans tes messages. Biden est un bon exemple, depuis des mois tu "prévois" (espère) sa chute qui se refuse à arriver pour le moment. Personnellement je le vois très largement plus favori que Sanders, mais nous verrons, les surprises sont nombreuses dans les campagnes américaines.

Un point par contre qui me titille c'est quand tu dis ça :
Citation :
Concernant mon dernier paragraphe, je ne fais que rappeler ce qui s'est passé lors de la dernière primaire (qui était truquée en faveur de Clinton) et de certaines déclarations pointant un risque sur le fait que le camp démocrate pourrait déployer certains moyens pour empêcher la nomination de Sanders (l'une d'entre elle serait de faire intervenir Obama publiquement contre lui).
et dans le même message ça :
Citation :
[...] il ne faut tout de même pas balayer d'un revers de la main le risque que le DNC pourrait manoeuvrer pour changer le vote de quelques délégués, surtout en prenant en compte que Sanders est une menace importante pour l'etablishment démocrate et ses intérêts (et ça c'est juste un fait).

Parce que encore une fois, Sanders ne fait pas partie du parti Démocrate, c'est un Independant (mais que pour des raisons électorales, il devait s'inscrire dans la primaire Démocrate) [...]
Pas besoin de "truquer" les primaires quand, comme tu le dis, le socle des démocrates ne reconnait pas Sanders comme un des leurs (à raison). Toute proportion gardée c'est un peu comme d'imaginer Mélenchon se présenter comme candidat du PS en 2017 et s'étonner que ce dernier ne soit pas soutenu par les cadres du parti et la majorité des électeurs "traditionnels" du partie.
A un moment faut aussi accepter que son candidat puisse perdre car, tout simplement, il ne représente pas le candidat idéal pour la majorité des votants. Clinton avait beaucoup d'ennemis mais, aussi, un très grand nombre de soutiens, y compris dans la population. Elle a remporté le vote des citoyens su niveau national, malgré le boycott des "bernie or burn" d'ailleurs.
Citation :
Publié par Krylkok
Ton côté partisan est quand même bien trop présent pour qu'on puisse croire à de l'impartialité dans tes messages. Biden est un bon exemple, depuis des mois tu "prévois" (espère) sa chute qui se refuse à arriver pour le moment.
J'assume avoir un biais pro-Sanders, après on peut quand même être étonné sur le fait que Biden n'ai toujours pas chuter malgré la faiblesse de sa candidature sur plusieurs points comme je l'ai indiqué dans le passé :
  • Il est dans le même corpus idéologique que Clinton, ce qui lui a coûté son élection en 2016
  • Il commence à montrer de sérieux problèmes cognitifs
  • L'affaire concernant son fils en Ukraine va être un handicap face à Trump
  • Il a une base militante faible
  • C'est l'adversaire parfait pour Trump (et non l'inverse, surtout étant donné l'état mental actuel de Biden)
  • Il reste une machine à gaffes
  • Son programme se résume à "je vais faire du Obama" et "battre Trump"
Il a surtout l'avantage d'être plus connu nationalement, d'avoir une bonne image (parce qu'il était le VP d'Obama, le président le plus populaire chez les démocrates il me semble), qu'il a un gros support dans l'électorat noir âgé et qu'il est supporté par le DNC.
Citation :
Publié par Krylkok
Pas besoin de "truquer" les primaires quand, comme tu le dis, le socle des démocrates ne reconnait pas Sanders comme un des leurs (à raison).
Euh non, le socle des démocrates le considère comme l'un des leurs, c'est la tête qui est contre. Pour faire une analogie, Sanders c'est Hamon : la base est pour ses idées, mais la tête est incapable de le reconnaître et de se ranger derrière lui (le DNC, ou les cadres du PS dans le cas français).

66682-1576159307-7043.png 66682-1576159372-4043.png

Et il suffit de voir les idées qui dominent dans l'électorat démocrate, essentiellement que les sujets de la gauche du parti : Medicare for All, la réduction des inégalités, l'environnement, l'éducation, le contrôle des armes. Des sujets sur lesquels les centristes n'ont toujours pas proposés de plans concrets.
Citation :
Publié par Krylkok
Elle a remporté le vote des citoyens su niveau national, malgré le boycott des "bernie or burn" d'ailleurs.
Mauvais exemple parce que justement il y a eu des irrégularités (faites par le DNC) lors de cette primaire pour avantager Clinton.

Dernière modification par Anthodev ; 12/12/2019 à 15h18.
Citation :
Publié par Episkey
De mémoire c'est un des sénateurs (Gracchus je crois) qui dit ça.
Effectivement, je me suis gouré, c'est bien Gracchus, rendons à César ce qui appartient à César
Citation :
Publié par Anthodev
...
Je ne comprends rien à comment faire des quote wars avec jol maintenant, alors pour résumer :

  • Faut pas jouer les faux naïfs non plus, le coup de préparer le terrain en cas de défaite de Sanders on le voit déjà chez les supporters de Sanders depuis des mois, je doute que tu le sorte de nulle part. J'ai souvenir qu'Aloisius a montré plusieurs exemples sur ce topic, notamment des théories complotistes balancées par des pro-sanders comme quoi Warren était l'outil de l'establishment pour faire perdre Sanders dès qu'elle a commencé à monter.
  • Tu montres toi même que la tendance à favoriser les candidats centristes n'a rien de propre aux Etats-Unis. Pour moi c'est quelque chose d'universel dans les médias de dévaloriser les candidats extrémistes puisque de fait, ils sont plus clivants pour les auditeurs. A la limite je ne connais que les médias à la Fox News comme contre exemple, et on voit le résultat. Dans tous les cas, aller le reprocher spécifiquement au DNC ça me paraît quand même un peu fort de café.
  • Qu'Obama décide de soutenir un autre candidat que Sanders par adhésion ou parce qu'il n'approuve pas la politique de ce dernier, je ne vois pas ce que ça change fondamentalement. Il ne suffit pas qu'une personnalité politique ne soutienne pas Sanders pour que ça devienne de la manipulation politique, là où un soutien à Sanders ne le serait pas. Encore une fois, si Obama décide de faire une déclaration qui ne favorise pas Sanders, ce n'est pas parce que le DNC lui a mis un pistolet sur la tempe.
  • Ok pour les primaires, bref c'est confus et on en sait rien. Le problème c'est que tes messages "hypothétiques" vont systématiquement dans le même sens quand tu parles de la primaire démocrate, à un moment il faut savoir reconnaître qu'on ne sait pas du tout dans quel sens ça va aller pour le moment mais qu'en tout cas Biden reste très bien placé, et arrêter de sortir une nouvelle hypothèse alambiquée chaque semaine dans une sorte d'autopersuasion permanente. C'est comme ça qu'on finit par avoir des déceptions, et qu'on se retrouve dans la même situation que 2016 avec les bernie or bust, ce dont les USA n'ont vraiment pas besoin pour 2020
Et pour rebondir sur ton dernier post, deux éléments :
  • Je doute que ce soit le corpus idéologique de Clinton qui ait causé sa défaite, ou en tout cas pas dans le sens que tu crois. J'ai souvenir que par exemple une partie des électeurs ont voté pour Trump parce qu'ils le considéraient comme plus susceptible d'adopter une politique centriste que Clinton, autant dire que si c'est Sanders qui passe la primaire ce genre d'électeurs risque d'avoir le même genre de réflexion, là où après 4 ans de Trump au pouvoir un Biden paraîtra forcément plus centriste.
  • Je ne sais pas trop ce que tu cherches à prouver avec tes graphiques, en tout cas je n'en vois par personnellement pas la conclusion que la majorité de la base démocrate est favorable à Sanders ou à ses idées. Qu'elles soient beaucoup plus acceptées qu'il y a 4 ans par contre, ça c'est sûr.
Citation :
Publié par Tchrek
...
1) Comme je l'ai indiqué, ces hypothèses sortent de The Hill et de quelques observateurs politiques US (je ne retrouve plus les sources, c'est compliqué sur Twitter quand ça dépasse les 48h de retrouver les posts si on ne les sauvegarde pas).

2) On sait également qu'en France les propriétaires des grands medias avait des relations avec Macron avant et pendant sa campagne (voir avant son entrée dans le gouvernement) et qu'il y avait un biais certain quand il était le sujet des articles. Aux US le DNC a également de l'influence dans pas mal de media et dans certains secteur ou au contraire est soumis en fonction des cas (il suffit de voir le problème de la question des gros donateurs dans les élections et les deals que ça crée).

3) Il y aura du "Bernie or bust", tout simplement parce que les programmes des centristes n'est pas en phase avec eux. Tu ne peux pas forcer les gens à voter en se bouchant le nez (et on le voit en France également, pas mal de monde à voter pour Macron en se bouchant le nez, t'en as une bonne partie qui ne risque pas de le faire aux prochaines élections désormais). Quand la fracture idéologique devient trop grande, ça devient difficile d'aller voter.

4) C'est surtout les cols bleus qui ne sont pas allés voter parce qu'ils ont été ignorés par Clinton (elle n'avait pas fait campagne en Ohio, Floride et Caroline du Nord et pas grand chose au Michigan et au Wisconsin). À partir du moment où tu ignores ton électorat parce que tu le considère comme acquis, ça backfire violemment.

5) Pas qu'elle soit spécifiquement favorable à Sanders, mais à la gauche du parti de manière globale, l'électorat s'est déporté sur la gauche aujourd'hui, elle n'est pas centriste (ce serait comme dire que la gauche s'est déporté sur le centre parce que Macron a été élu alors qu'il était minoritaire).
Citation :
Publié par Anthodev
le camp démocrate pourrait déployer certains moyens pour empêcher la nomination de Sanders (l'une d'entre elle serait de faire intervenir Obama publiquement contre lui).
J'ai entendu parler de ça, du fait qu'Obama ne souhaite pas s'impliquer dans les primaires… sauf s'il voit Sanders en position de remporter la nomination.
En tant que sale gauchiste, c'est assez terriblement décevant. Pour moi ça fait passer Obama de mec cool qui aurait voulu en faire plus mais était trop gentil ou entravé pour le faire… à une espèce de Macron en fait.
Citation :
Publié par Quint`
J'ai entendu parler de ça, du fait qu'Obama ne souhaite pas s'impliquer dans les primaires… sauf s'il voit Sanders en position de remporter la nomination.
En tant que sale gauchiste, c'est assez terriblement décevant. Pour moi ça fait passer Obama de mec cool qui aurait voulu en faire plus mais était trop gentil ou entravé pour le faire… à une espèce de Macron en fait.
Je pense que tu te leurres sur le positionnement d'Obama. Il est loin, très loin de Sanders niveau politique. Sanders est considéré comme très à gauche sur l'échiquier politique américain.
Sanders n'a aucune chance avec la population en âge de voter actuellement, il est bien trop clivant.
Il a peut être 30 ans d'avance par contre mais même pas sur vu comment les gens deviennent quand ils vieillissent.
Citation :
Publié par Colsk
Sanders n'a aucune chance avec la population en âge de voter actuellement, il est bien trop clivant.
Pas forcément, Sanders est de très loin le candidat préféré des jeunes (18-29 ans), la question est de savoir si elle va se mobiliser massivement pour une seconde fois pour les élections (et d'ailleurs c'est une catégorie de la population qui est peu sondé car habituellement ils s'abstiennent).

Sauf que lors des derniers midterms, qui sont généralement boudés par l'électorat, a vu une mobilisation nettement supérieur à la moyenne (+12pt par rapport à 2014) et de manière encore plus chez les jeunes (+16pt, une hausse de presque 80% par rapport à 2014) : https://www.census.gov/library/stori...n-turnout.html

De même que la mobilisation chez les asiatiques et les hispaniques ont été significativement plus élevé lors des derniers midterms (+13pt et +13pt également), des électorats qui votent/voteraient de manière notable pour Sanders aussi (et un peu plus pour Biden) : https://www.washingtonpost.com/polit...pares-his-run/ et https://edition.cnn.com/2019/12/03/p...ama/index.html

Bref c'est loin d'être complètement joué si les jeunes et les minorités se mobilisent (je parle de manière globale, pas de Sanders spécifiquement) pour 2020.
Citation :
Publié par Aloïsius
Enfin, bref, attendez-vous à de prochains pétage de plomb, parce qu'il s'est fait griller par Greta Thunberg pour "la personnalité de l'année".
ça n'a pas raté :
Citation :
Publié par Aloïsius
ça n'a pas raté :
LOL c'est juste énorme.... Mais the best qu'on vous dit, et un génie qu'on vous dit....
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés