L'Agora

[Les Républicains] La vie du parti

Répondre
Partager Rechercher
Je ne suis pas sur que ça soit si pertinent que ça que de chercher à tout prix à attribuer une couleur politique à la "pourriture" dans le sens où tous les partis politiques n'ont pas eu accès au pouvoir (et à la possibilité d'en abuser) de façon égale. Et dans les 30 dernières années, c'est effectivement le RPR/UMP/LR qui a raflé le plus de postes et parmi les plus importants, et d'autant plus de possibilités d'en tirer profit. C'est comme si on affirmait que Chasse Pêche Nature et Traditions est un parti plus clean que LR parce que ces derniers ont un nombre de condamnations et de mises en examens bien plus élevé. Mais dans le fond, ça ne signifie pas grand chose : contrairement à LR, CPNT n'a jamais eu de ministre dans un gouvernement, n'a jamais eu la présidence d'une région, etc. donc on ne peut pas en conclure grand chose.

Par contre, il est possible de faire une pondération par rapport au nombre d'élus et à l'importance de leur rôle pour chaque parti. Avec une telle donnée, on sera plus à même de savoir dans quels partis les élus ont plus tendance à frauder. Le fait que les Balkany, Paul Bismuth et autres Bygmalion occupent actuellement et depuis des années le plus clair de l'espace médiatique ne permet pas de dire que leur parti détient le monopole de la fraude*.

Ceci étant, je pense quand même que la fraude des élus est en proportion aussi (peu) répandue que la fraude aux aides sociales. En termes de coût à la société, par contre...


* Bien que je suspecte fortement cet argument de servir davantage de propagande frontiste qui permet à leurs militants de se faire passer pour les chevaliers plus blancs que blancs pourfendeurs de la fraude pour noyer le poisson et faire oublier le reste de leur idéologie. Mais ce n'est pas pour autant que j'irai tagger de sous marin frontiste les posteurs qui utilisent cet argument sur l'Agora.
Citation :
Publié par Andromalius
C'est exact, cela dit, soit les élus des autres partis sont plus doués, soit le fait que ce soient ceux de l'UMP qui soient très lourdement majoritaires dans les affaires de pognon dans la popoche n'est pas un hasard. Parce que tu as oublié dans ta citaiton imaginaire "et pomper l"argent public dans ma poche perso", si on prend les condamnations de ces 30 dernières années le bilan n'est pas vraiment neutre politiquement.
Il y a aussi l'effet de distorsion qu'impose le 92, on a toujours les mêmes noms qui reviennent et forcément, un peu comme dans les CA on fini par croire que ce que font quelques uns et transposable à ce que font les milliers d'autres.

Dans 95% des cas il n'y a aucun problème majeur avec les élus, qu'ils soient de droite ou de gauche, il reste 5%, souvent les mêmes, qui posent des soucis.

Citation :

Le fait que les Balkany, Paul Bismuth et autres Bygmalion occupent actuellement et depuis des années le plus clair de l'espace médiatique ne permet pas de dire que leur parti détient le monopole de la fraude
Ils viennent de quel département les Sarkozy, Balkany, et autres maires de Puteaux et consorts ?
"S'il n'y a pas de race, il faut donc supprimer les subventions aux associations antiracistes"

Je vous laisse deviner qui, hein, pour changer.

Elle atteint quand même des niveaux profonds, cette jeune dame sur laquelle tout le monde s'énerve sans raison.

D'ailleurs cette citation a été honteusement sortie de son contexte par les medias elle-même, sur son compte twitter.
Ben celui-là, il est collector sinon :


Après j'ai du mal à savoir quelle est la priorité en voyant son compte twitter, ça a l'air de varier en fonction du thème abordé. Ca n'est pas spécifique à Mme Morano, toute la classe politique ne cesse de brasser du vent avec "la priorité" aux visages multiples.
Citation :
Publié par Idarn
Mais mon dieu, avec sa conférence à Bézier c'est festival ! A croire qu'elle s'est faite pirater son compte c'pas possible !
Bah honnêtement, au début je pensais que c'était un compte fake.
C'est pour simple, Morano est candidate aux primaires des Républicains, elle est parfaitement dans le ton. Le seul soucis, c'est qu'elle confond l'ex-UMP et le GOP américain.
Sarkozy faisant la cour à Poutine à grand renfort de condamnation de la diplomatie française.
Il a réalisé qu'il était plus président Sarkozy ? Quelqu'un se dévoue pour lui apprendre la nouvelle ?
" Quand je pense que ceux qui me reprochent de rencontrer Bush sont ceux qui serrent la pogne de Poutine, ça me fait doucement rigoler "
N.Sarkozy, 2006.
Citation :
Publié par lafa
" Quand je pense que ceux qui me reprochent de rencontrer Bush sont ceux qui serrent la pogne de Poutine, ça me fait doucement rigoler "
N.Sarkozy, 2006.
Je ne vois pas le problème. Il n'a pas dit qu'il ne fallait pas serrer la main de Poutine, simplement qu'il ne voyait pas de différence entre serrer la main de Poutine et celle de Bush. S'il l'a fait avec Bush, il n'a donc aucune raison de ne pas le faire avec Poutine. Bref, je ne sais pas ce que tu essayais de dire en citant cette phrase, ça n'est pas du tout en contradiction sa visite en Russie.
Je pense qu'il y a assez d'incohérence dans ce que raconte Sarkozy pour ne pas avoir besoin d'en inventer des fictives
Avec ce monsieur il n'y a pas de cohérence à chercher, c'est juste un malade mental qui n'arrive pas à raccrocher du pouvoir, qui se comporte comme si il était le président et qui va se manger je pense une gamelle aux primaires, encore que, avec bo-bo Juppé je ne suis pas convaincu que ce soit si simple que cela.
Citation :
Publié par lafa
bo-bo Juppé
Bo-bo, ça veut dire "bourgeois-Bohême", pas "bourgeois-bordelais". Sérieusement, vous voyez Juppé faire du trekk en Bolivie, manger du vegan-bio, prendre des cours de danse africaine et aller au taf en vélo couché ?
J'ai l'impression que le terme "bo-bo" désigne pour certains tout ceux qui sont à gauche de Morano ou qui s'exprime avec plus d'élégance que Bigard. Ce n'est pas ça.
C'est marrant quand même. Sarko rejoue l'hyper président sans l'être (et s'enfonce). Et là, Juppé pond un truc sur son blog auquel on ne peut qu'adhérer (http://www.al1jup.com/voir-poutine-et-apres/). Celui qui apparait présidentiel, c'est lui plus que l'autre.

D'ailleurs, Juppé avait fait un très bon ministre des affaires étrangères de mémoire.
Citation :
Publié par Wike l'exilé
C'est marrant quand même. Sarko rejoue l'hyper président sans l'être (et s'enfonce). Et là, Juppé pond un truc sur son blog auquel on ne peut qu'adhérer (http://www.al1jup.com/voir-poutine-et-apres/). Celui qui apparait présidentiel, c'est lui plus que l'autre.
Ton message me fait penser qu'il serait temps que les politiciens arrêtent avec twitter, et fassent tous un vrai blog. C'est quand même la classe au dessus, et ça permet de défendre des idées, de poser une rhétorique, d'argument ses positions et d'élaborer son discours.

Twitter, c'est le mega-piège du 21e siècle pour les politiciens. Pourquoi y'a un pas un seul crane d'oeuf "conseiller/expert en communication" qui déconseille Twitter ?
Citation :
Publié par Shuggananas
Parce que twitter c'est le paradis du sensationnalisme, de l'outrage et de la punchline, en plus ça permet de faire des micro polémiques pour masquer des vraies polémiques
Je ne peux malheureusement qu'adhérer à tes propos. Mais bordel, je voterai pour n'importe quel politicien, fusse-t-il de droite, qui tiendrai un vrai blog avec des vrais textes de 500-2000 mots pour exprimer son point de vue sur l'actualité médiatique et (surtout) politique.

Morano a bien un site... Mais il est bien avare en contenus

Edit:// Bon, j'exagère, il y a beaucoup de politiciens qui font ça. Mais aucun qui met Twitter de coté, parce que Twitter dans sa forme ne permet pas le débat et l'échange politique.
Citation :
Publié par Adau - Vagdish
Ton message me fait penser qu'il serait temps que les politiciens arrêtent avec twitter, et fassent tous un vrai blog. C'est quand même la classe au dessus, et ça permet de défendre des idées, de poser une rhétorique, d'argument ses positions et d'élaborer son discours.

Twitter, c'est le mega-piège du 21e siècle pour les politiciens. Pourquoi y'a un pas un seul crane d'oeuf "conseiller/expert en communication" qui déconseille Twitter ?
Parce que lire un blog demande un minimum d'effort contrairement a un twitt et que le coeur de cible de certains politique n'est pas celui qui va prendre le temps de lire du vrai contenu mais plutot celui qui "compte les points" twitter avec la phrase la plus populiste?
Citation :
Publié par Jeska
Je ne suis pas sur que ça soit si pertinent que ça que de chercher à tout prix à attribuer une couleur politique à la "pourriture" dans le sens où tous les partis politiques n'ont pas eu accès au pouvoir (et à la possibilité d'en abuser) de façon égale. Et dans les 30 dernières années, c'est effectivement le RPR/UMP/LR qui a raflé le plus de postes et parmi les plus importants, et d'autant plus de possibilités d'en tirer profit.
Alors, depuis 1986, si l’on regarde l’Assemblée Nationale:
- le RPR était majoritaire en 86 et 87 ( 2 ans)
- PS entre 88 et 92 (5 ans)
- RPR entre 93 et 96 (4 ans)
- PS entre 97 et 2001 (5 ans)
- UMP entre 2002 et 2011 (10 ans)
- PS entre 2012 et 2015 (4 ans)
Soit au total 14 ans pour le PS, 16 ans pour le RPR/UMP.
Alors certes il y a un léger avantage pour le RPR/UMP (du au choix de 30 ans, si on regarde sur 35 ans, l’avantage est au PS), mais je pense qu’on peut dire que ces deux partis ont eu chacun la moitié du temps le pouvoir.

Après, on peut regarder plus en détail, en comptant le nombre effectif de députés, et en faisant aussi le travail pour les régionales, cantonales, et municipales. J’ai la flemme de faire le compte, mais je ne pense pas que ça change fondamentalement la donne.

La répartition des postes ne justifie pas la grande différence du nombre d’hommes politiques du RPR/UMP/LR mis en cause dans des affaires de traffic d’influence et autres financements illégaux.
Citation :
Publié par Aloïsius
Bo-bo, ça veut dire "bourgeois-Bohême", pas "bourgeois-bordelais". Sérieusement, vous voyez Juppé faire du trekk en Bolivie, manger du vegan-bio, prendre des cours de danse africaine et aller au taf en vélo couché ?
J'ai l'impression que le terme "bo-bo" désigne pour certains tout ceux qui sont à gauche de Morano ou qui s'exprime avec plus d'élégance que Bigard. Ce n'est pas ça.
Rien à voir, Juppé soigne son côté centre gauche afin de ramener à lui le plus de vote dans le cadre d'un second tour, il se pose en socio-dém compatible par rapport à Sarkozy qui lui joue la carte " droite dure " à fond.
Juppé ignore juste qu'avant d'aller rassembler chez les autres il faut gagner dans son propre château, il a de la chance d'avoir pour adversaire un repoussoir à électeurs n'importe qui d'autre pourrait le faire tomber de sa superbe.

Juppé, je n'y adhère pas, il est trop vieux, trop déphasé, il arrive quand même à dire aux français que non, la situation n'est pas si dure que cela pour eux, faudra lui expliquer que tout le monde ne mange pas chez Fauchon au quotidien, d'ailleurs sil il y avait bien un exemple à prendre à droite de déconnections des réalités, Juppé ferait un parfait spécimen.

Citation :

D'ailleurs, Juppé avait fait un très bon ministre des affaires étrangères de mémoire.
Moyen, nous avons eu deux très bons ministres au quai, Galouzeau de Villepin et Hubert Védrine, bon évidement, si on compare Juppé à Fabius, il est formidable
On a aussi eu de véritables pitres comme Douste-Blazy, Barnier ou Kouchner.

Je vois grossir la légende de Juppé superstar avec des capacités formidables, j'ai envie de dire que si il avait vraiment été bon, ça se saurait, vous ne l'avez pas connu premier ministre pour la plupart parce que vous étiez trop jeunes, mais c'était loin d'être une étoile.
Juppé est loin d'être bon effectivement et je ne me fais pas grande illusion sur ce qu'accomplirait un éventuel mandat de sa part.
Ceci dit, lui est présidentiable en ce qui me concerne et je pourrais envisager de voter pour lui. Ce qui n'est pas le cas de Sarkozy. Sarkozy représente tout ce que j'exècre en matière de politique française mais porté à son paroxysme, avec une bassesse, une incompétence et une hypocrisie rare, et, cerise sur le gâteau, de sérieux problèmes mentaux.
Citation :
Publié par ClairObscur
Juppé est loin d'être bon effectivement et je ne me fais pas grande illusion sur ce qu'accomplirait un éventuel mandat de sa part.
Ceci dit, lui est présidentiable en ce qui me concerne et je pourrais envisager de voter pour lui. Ce qui n'est pas le cas de Sarkozy. Sarkozy représente tout ce que j'exècre en matière de politique française mais porté à son paroxysme, avec une bassesse, une incompétence et une hypocrisie rare, et, cerise sur le gâteau, de sérieux problèmes mentaux.
Au pays des aveugles les borgnes sont les rois.
On ira voter Juppé aux primaires ( pour ceux qui iront ) pour ne pas avoir Sarkozy.
On ira voter Juppé au second tour pour ne pas avoir mme Le Pen.
A aucun moment on ira voter Juppé avec une ambition ou enthousiasme.

La France est un pays résigné.

Citation :
Donc social-democrate = bo-bo, oui ou non?
Dans le cadre actuel, oui, le PS est un parti pour bo-bo, les vrais de gauche votent front de gauche ou plus à gauche, voir ne votent plus du tout tellement ils sont dégoutés, quelques uns espérèrent après EELV pour se rendre compte que c'était comme le PS, en pire.
Qui vote PS aujourd'hui ? Une partie des fonctionnaires, avec une lourde baisse toutefois, même la police et l'éducation en votent plus autant PS qu'avant, les habitants des centres urbains friqués et une partie des cadres qui échappent encore au gros de la crise.
L'ouvrier lui ne votent plus PS ou PC mais FN et le petit rural lui, qui a tout dans le cul, ne vote plus ou commence à voter FN.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés
Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée