Le Bar de la Taverne

.

Répondre
Partager Rechercher
Darwyn, Gazpacho, bravo ! C'est rare quand je suis heureux mais la...

A demain pour de nouvelles péripéties.....

Sous cet élan de joie, Luto tremblait de peur. Que va t'il se passer cette nuit? Sera t'il encore vivant demain?
Il s'enferma dans sa cave et dit devant la poupée représentant la femme de Baer :

Je pense savoir pourquoi tu as subitement disparue. Je penses que tu n'es pas morte, et je te retrouverai...
Il s'endormit, la larme à l’œil.
Lors de l’exécution de Bru², Prime poussa un cri, laissant ainsi échapper sa joie lorsqu'on découvrit que Bru² était un loup.

" Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!! "

En effet, Prime n'avait pour le moment pas eu beaucoup de chance, il avait voté pour Darkchaozu lors de l'élection du maire, mais Dézale avait été élu. Puis, il avait voté pour Carotte§ lors de la première exécution alors que bear était un loup et que le confesseur avait prévenu. Alors, ce coup-ci, Prime allait faire la même erreur, mais quelques minutes avant le vote, il écouta la parole sage du confesseur, et eu raison !

"Gazpacho, je vous dit merci, merci d'avoir tué ce loup, ce traite que je défendait. Je m'excuse de vous avoir accusé vous, et Darwyn. Acceptez mes excuses. "

Alors, Prime rentra à l'école, en pleine nuit. Cependant, un cri d'horreur fût émit pendant qu'il rentrait. Il couru alors dans le sens du cri, et tomba sur une scène effroyable, avec déjà quelques villageois sur place.


"Mon dieu, pas encore. Mais ils sont combien à la fin ? !
Compte tenu des circonstances, l'école n'ouvrira plus jusqu'à nouvel ordre."

Prime se dirigea vers Gazpacho et dit :

"Gazpacho, aidez nous à trouver le coupable, encore une fois. Je vous écouterais, et mon vote suivra le votre. "

Puis Prime parti discuter du drame avec quelques villageois présent.
Au matin, Darwyn se réveilla étonné.

"Eh, j'suis en vie ? Fichtre ! J'aurais point cru, après avoir fait tuer deux loups. Canasson ! Minoterie ! Ma foi, je connais quatre villageois. Ramollissement ! Microcosme ! Prime a bien paru suspect hier, mais le vote de Carotte l'est aussi. Cornichon ! Mélancolie !"
Luto fut réveillé par un cri. Un innocent a encore été tué cette nuit...
Il rejoint la place du village pour découvrir la victime.


Shyeluk.... le pauvre... Sa maison brulée, il devint vagabond, maintenant il se fait étripé par ces monstres...

Ces bêtes sont étranges... tuer un vagabond, une personne sans défense...

Effectivement Darwyn, le vote de Carotte est étrange. Est-ce une feinte des démons pour nous déstabiliser?
Je doute toujours sur Prime... ou sur Dézale...je ne sais quoi trop penser de ce maire transparent...
Prime, vu l'arrivée de Luto sur les lieux du crime. Et, il l'entendit parler de lui, de sa possible culpabilité dans ces meurtres violents et affreux.


" Luto, je te comprends. A ta place, j'aurais sûrement douté sur le coupable. Je pourrais te convaincre que je ne suis pas coupable par quelques arguments.
En effet, j'ai douté de Gazpacho et de Darwyn hier. J'avais trouvé leurs comportement étrange, c'est le principe de l'investigation que l'on réalise afin de désigner un coupable. Ensuite ma première idée de vote s'est dirigé sur Darwyn, cependant, Gazpacho à su me convaincre de voter pour Bru², ce qui a été un bon choix.

A présent, je t'es expliqué pourquoi j'ai douté de Gazpacho et Darwyn, et je m'en suis excusé. Maintenant, je suivrais le vote de Gazpacho, car il n'a failli aucunes fois.
Cependant, si tu as des doutes, je te demanderais d'utiliser ta lame, sur moi, ou sur n'importe lequel des villageois. Sur celui que tu penses être le coupable. Si tu le trouves, cela éviterais un nouveau vote et m'éviterais de la peur, car j'ai toujours peur de voter pour un innocent. "
Si Carotte est un loup, alors pourquoi aurait-elle voté pour Baer au premier vote au lieu de voter contre Gazpacho, évitant ainsi la mort de Baer grâce au vote de Dezale sur Gazpacho en cas d'égalité? Ce n'est pas très logique...

J'attends de voir la défense de Carotte, si elle se remet à chantonner alors qu'on est en crise....

Je ne souhaite pas prendre part à ta tablée, je ne sais pas comment tu as tué ce chevreuil...en lui insérant tes canines au point fatal?
La nouvelle d'avoir brûlé la bonne personne, même sans y participer, lui allait droit au coeur. Une angoisse disparaissait que déjà le maire en faisait naître une autre. Si Carotte aimais l'improvisation, savoir sa performance décisive ne l'enchantait guère.
Elle tirât son regard des flammes du brasier pour toiser le maire. Oui, ce même maire qui avant de péter plus haut que son cul torchais de son chien, faute de mieux. Qu'à cela ne tienne, l'attention de toute la place était braqué sur elle, autant y aller.


Comme n'importe quelle saltimbanque
Je cherche l'attention, elle me manque
Mais en ce froid triste jour
Il semble que son poids soit trop lourd

Je vois de nombreux doigts
Qui hargneusement sont pointés vers moi
J'entends que mon choix n'a pas, autant
Que le précédent été pertinent

à cela je n'ai rien à redire
Sauf peut être que la révélation
Il a précédé et qu'occupée à écrire
Je n'ai pas eu l'information
Et n'ai donc pas pu rectifier mon tir
Par contre j'ai quelque chose pour votre attention

N'est ce pas Prime qui l'a protégé
Prétextant un manque de preuves
Alors que le brave et droit curé
Venait de le mettre à l'épreuve?

N'est ce pas ce même Prime qui
Au vote précédent lui avait emboîté le pas
En vérité je vous le dit
Prime n'est pas celui que l'on croit!
Darwyn, après avoir écouté les deux suspects, réfléchit un moment.

"Ma foi, clair que l'intello est louche depuis longtemps. Circonstance ! Scintillement ! Voulait flamber le légume au début, avec son pote Bru. Cataracte ! Babillage ! Puis le défendait. Légumineuse ! Minuscule ! Mêm' si la Carotte est pas maline, je me méfie plus de Prime. Filiation ! Miniaturisation !"
" Si vous doutez de moi, je demanderais à Luto de me tuer avec sa lame. Vous verrez qui je suis réellement. "
"Je n'ai plus de justification à rendre. En tout cas, si j'avais été un loup, j'aurais mangé les enfants, fait passer cela en disparition.
Je pense être la personne la moins coupable du village, n'est-ce pas Carotte§ ?
Je vous ai peut-être accusé Darwyn, cependant, votre comportement était louche ? Avouez-le. Je suis revenu sur ma décision par la suite, ce qui s'est avéré être un bon choix. "

*De toute façon, c'est impossible de faire comprendre quelque chose de logique à un homme peu cultivé.*
Je ne veux pas prendre le risque de tuer quelqu'un qui a la majorité des voix, surtout quand je doute sur l'innocence de certains.
J'hésite entre Dézale et toi, Prime.
"Pourquoi n'utilises-tu pas ta lame ? ..
Prends donc une décision à la fin. Enlève les doutes sur ma personne, je préfère mourir tué par un homme en innocent que tué par vote communautaire. "
Gazpacho, en première ligne devant le bûcher, croisait les bras avec assurance lorsque la torche fut jetée sur la paille. Lorsqu'il vit le corps de Bru² se transformer, et passer d'humain à bête, il tâcha de ne pas baisser la tête et de fixer la mort de cette créature. Celle ci poussa un râle glaçant avant de retourner en enfer. Comme pour l'exécution de Baer, les villageois étaient mi-fascinés, mi-terrifiés. Comment de telles créatures pouvaient-elles avoir une apparence si parfaitement humaine aux yeux de tous, et se changer en cette monstruosité, pleine de poils, gagner un bon pied et demi de hauteur, décupler leur force en l'espace d'une nuit ? Tout simplement diabolique. La lutte contre le malin ne prendrait jamais fin, comprit-il ce soir là. Il faudra toujours rester vigilant face à ses subterfuges. Seul, Gazpacho ne pourrait pas lutter. Il fallait bien sûr s'allier, comme avec les villageois, mais à l'extérieur du village ? Comment savoir combien ils étaient ? Comment savoir à qui faire confiance ? Il faudra réfléchir à tout cela, mais pour l'heure l'important était de trouver les coupables restants, si il y en avait.

Lorsque la foule se dispersa, et qu'il s’apprêtait à rentrer chez lui, Prime l'interrompit et lui présenta ses excuses. Gazpacho hocha rapidement la tête, puis tourna les talons. Il allait ouvrir sa porte lorsqu'il entendit un cri. Il se dirigea à pas rapides vers la place et tomba rapidement sur le corps sans vie de Shyeluk. Enfin, ce qu'il en restait. Il s'approcha du corps, afin d'étudier les blessures. Les villageois se perdaient déjà en toutes sortes d'hypothèses sur le crime. Resté silencieux, il s'apprêtait à rentrer, car il avait besoin de dormir après cette journée. Prime l'arrêta et lui demanda de trouver le coupable. Il s'engagea à suivre son vote cette fois-ci, puisque jamais le prêtre ne s'était trompé. Gazpacho le remercia de sa confiance et promit qu'il ferait de son mieux, puis rentra se coucher.

Le lendemain les discussions avaient repris de plus belle sur la place du village. Prime semblait fatigué, plusieurs villageois l'accusaient déjà, et il demanda même à Luto de le décapiter afin de faire taire les doutes. Cette attitude l'étonna. Ses paroles n'avaient pas vraiment de sens. De toutes façons, Gazpacho doutait que Luto ait le courage de commettre un tel acte. Un échec et c'est la tête du barbier qui allait rejoindre celle de Prime. Le village ne lui pardonnerait pas, même si Gazpacho tentait de les raisonner. Il resta donc silencieux et se tint à l'écart des discussions pour le moment.
Lentement, la main droite crispée au niveau de sa lame, Luto s'avançait vers Prime.

Aller...il faut le faire...

Lorsque Luto sorti sa lame, le bruit fit retourner tous les villageois en direction de Prime et Luto. Luto tremblait à l'idée de devoir tuer quelqu'un....
D'un geste simple, rapide et précis, Luto trancha la gorge de Prime, en se protégeant des éclaboussures.

Après son acte, il s'assit au bord de la fontaine, fixant le corps de Prime, attendant le résultat de son acte, et les conséquences qui en découleront.
C'était les plus longues minutes de sa vie.
Gazpacho avait vu Darwyn relancer le barbier. Il n'y avait visiblement plus aucun doute pour Darwyn. Pour Gazpacho non plus, mais celui-ci n'en avait rien dit, il avait laissé Prime se défendre, bien qu'il aurait pu l'accuser lorsque celui-ci avait accusé Darwyn. A vrai dire, il trouvait sa stratégie de la dernière chance plutôt intelligente: tuer Shyeluk, qui n'était pas une menace pour le village, afin de faire accuser Carotte, un des seuls dont on pouvait peut-être douter, était une bonne idée.
Liquider ceux qui avaient confondu ses deux compères Bru² et Baer, à savoir surtout Gazpacho ou Darwyn, alors qu'il avait voté contre Darwyn dans un premier temps, aurait été suspect. Malheureusement pour lui son changement de vote n'avait pas su tromper Gazpacho, et celui-ci était convaincu que Prime était bien coupable.

L'ambiance après les attaques de Darwyn était tendue, on ne voyait que certains se pencher afin de chuchoter à l'oreille de leur voisin. Aussi lorsque le glissement du fer hors de son fourreau se fit entendre, les murmures cessèrent et le village entier avait les yeux braqués sur Luto. Gazpacho ne croyait pas le barbier capable d'un tel acte à ce moment là, il resta donc également stupéfait. Prime le regardait dans les yeux, d'un air décidé, comme par défi. Le barbier s'approcha lentement, tendu, en fixant Prime, et en un éclair la lame avait décapité l'instituteur. Une femme porta la main à sa bouche et s'évanouit. Le sang s'échappait du cou tranché et le corps s’affaissa dans un bruit sourd. La tête avait roulé au pieds de Luto, et on pouvait lire dans les deux yeux qui le fixaient ce même air de défi.
Partie sympathique !

Darwyn, tu as eu beaucoup de chance. Je n'ai jamais vu une voyante survivre jusqu'au bout en ayant pourtant affiché son rôle.

Mon instinct ne m'a pas trompé concernant l'identité des loups en tout cas. J'espère que ça a plu aux nouveaux joueurs.
Je l'ai pas affiché clairement le rôle (enfin, du moins j'ai l'impression que tout le monde avait pas pigé au bout d'un moment).
De toute façon, lors de la dernière nuit, Prime ne pouvait pas me bouffer. Son mouvement pour tuer Shyeluk et faire accuser Carotte était le seul possible, même s'il n'a pas suffi.
Clairement, peut-être pas. Mais ça laissait quand même peu de place au doute (ce n'est pas du tout une critique hein, tu as bien joué ). C'est pour ça que je m'étonne qu'ils ne t'aient pas tué avant.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés
Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée