L'Agora

L'enseignement en France et à l'étranger

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Piezdor
J'ajouterai qu'un nombre certain de lycées n'a pas souhaité l'ouverture de cette filière dans leur établissement pour ne pas sacrifier quelque chose qui fonctionne au profit d'une nouveauté au succès incertain.
Précision : un paquet de lycée parmi ces 26 lycées n'ont pas eu le choix et se sont fait imposer la transformation d'une MPSI en MPII contre les avis des équipes enseignantes et de direction (précisément pour les raisons que tu mentionnes).
Citation :
Publié par Piezdor
Pour citer un professeur de prépa de ma connaissance : "50 nuances de MPSI".
C'est vendu comme une prépa informatique mais il suffit de regarder le volume horaire pour se rendre compte de la réalité :
à la limite, la vraie question n'est pas de savoir si c'est une variante "réelle" ou "marketing", mais ce que cela va donner en termes de débouchés pour les places au concours, non ?


en d'autres termes "est-ce que cela vaudra le coup", comme pour certains élèves qui s'en tirent nettement mieux à iso-niveau (par exemple en étant premiers au concours TSI qu'en étant moyens au concours MPI)
Citation :
Publié par Piezdor
Pour citer un professeur de prépa de ma connaissance : "50 nuances de MPSI".
C'est vendu comme une prépa informatique mais il suffit de regarder le volume horaire pour se rendre compte de la réalité :
Si j'ai bien suivi, les profs de SI ont fait le forcing pour qu'il y ait de la SI et un passage en PSI possible. Et la semaine n'étant pas extensible à l'infini, ça donne cet horaire d'informatique ridicule.

Pour les professeurs qui l'enseigneront, il y a quand même dans certaines prépas des profs qui n'enseignent que l'informatique (généralement des agrégés de maths option info, qui ont fait des études d'informatique). En tout cas c'était le cas dans le mien. On peut imaginer que ce sont eux qui prendront les MPI.

Et pour le Python : certes c'est le langage du tronc commun mais l'option informatique de MP (qui est beaucoup plus sérieuse que le tronc commun) est actuellement en OCaml. Et si je ne m'abuse, les MPI feront du C.
Les épreuves de spécialité du baccalauréat sont supprimée
Citation :
Initialement prévues le 15 mars, les premières épreuves du bac Blanquer seront remplacées par la moyenne obtenue sur les trois trimestres de terminale dans les matières concernées.
Citation :
Le contrôle continu en remplacement des notes d’épreuves pose en revanche de multiples questions d’équité entre établissements. Dans son courriel, Jean-Michel Blanquer assure que « l’institution établira un cadre robuste, des jalons précis pour garantir l’égalité d’évaluation des élèves et donc pour objectiver leurs résultats ». Les enseignants sont encouragés à organiser des devoirs « type bac » pour noter leurs élèves, et un nombre minimum de notes sera exigé pour établir les moyennes. Des commissions d’harmonisation analyseront les « remontées des contrôles continu des établissements » sur la base d’un « cadre de travail » précis, promet le ministère.

les deux tiers des lycées accueillent leurs élèves à mi-temps


https://www.lemonde.fr/societe/artic...7129_3224.html
Citation :
Publié par znog
à la limite, la vraie question n'est pas de savoir si c'est une variante "réelle" ou "marketing", mais ce que cela va donner en termes de débouchés pour les places au concours, non ?


en d'autres termes "est-ce que cela vaudra le coup", comme pour certains élèves qui s'en tirent nettement mieux à iso-niveau (par exemple en étant premiers au concours TSI qu'en étant moyens au concours MPI)
Pour le moment, peu de concours ont communiqué sur le nombre de places ouvertes.

Et d'un point de vue étudiants, dans les lycées dont j'ai des échos, rares sont ceux qui réfléchissent à ce genre de stratégie. C'est plus l'affinité matière qui joue ou suivre le copain.
Je râle souvent contre le manque d'infirmières scolaires.

Le gouvernement a entendu mon appel : comme il n'y a pas assez d'infirmières dans les établissements scolaires, il suffit de les supprimer totalement, ça ne se verra plus !

https://www.midilibre.fr/2021/01/24/...me-9329903.php

Plus précisément, elles seront détachées de l'EN, filées aux Départements et sortis des bahuts pour être mises dans des centres de santé. Il n'y aura donc plus d'infirmières scolaires dans les collèges et lycées.
Une mesure catastrophique, s'il y a bien un domaine qu'il faut développer pour entamer une politique de prévention, c'est bien au niveau scolaire. Pour moi, le secteur a développé est bien la médecine scolaire qui avec la médecine du travail, les parents pauvres de la médecine actuelle et surtout les deux sont les nerfs de la guerre pour avoir une politique de prévention en santé qui soit efficace.
C'est encore raté mais cela ne m'étonne pas, cela n'intéresse pas grand monde en fait.
Citation :
Publié par Colsk
Une mesure catastrophique, s'il y a bien un domaine qu'il faut développer pour entamer une politique de prévention, c'est bien au niveau scolaire. Pour moi, le secteur a développé est bien la médecine scolaire qui avec la médecine du travail, les parents pauvres de la médecine actuelle et surtout les deux sont les nerfs de la guerre pour avoir une politique de prévention en santé qui soit efficace.
C'est encore raté mais cela ne m'étonne pas, cela n'intéresse pas grand monde en fait.
Le pire, ils annoncent qu'il y aura des entretiens en primaire et au collège pour détecter les cas d'inceste. Paye ton efficacité si l'entretien se fait avec une nana que les gamins n'ont jamais vu de leur vie et qu'ils ne reverront jamais dans leur bahut... C'est la connerie extra-galactique du gouvernement et de l'idéologie Macron. A ce niveau de bêtise et d'incompétence, ils viennent forcément de la galaxie du têtard (une galaxie disloquée par un accident, ils ont filé les manettes à un mec qui voulait aller à gauche et en même temps à droite) c'est pas possible autrement.
Plus sérieusement, faut bien trouver de l'argent en refilant des charges aux départements. Quelque chose me dit que les collégiens du Morbihan seront en rapidement en meilleure santé que ceux des Bouches-du-Rhône.
La maîtresse de mon fils (CE1) s'est mise en arrêt pour fracture de fatigue du genou (wtf? j'avais jamais entendu ça) et dépression suite au covid et la charge de travail supplémentaire nécessaire pour gérer les enfants.
La directrice vient de nous informer qu'il n'y aura pas de remplaçante et qu'on doit... se démerder.

La roue libre complète.

Pas de solution de garde (périscolaire oui mais que dans les heures habituelles), pas même d'excuses dans le mail de la directrice, pas même une évocation des conséquences pédagogiques pour les enfants déjà bien à mal après presque 2 années scolaires de covid... rien. Les parents, gardez vos gosses, on n'a plus de maîtresse et "plus" de remplaçantes.

Super.
Y a pas d'écoles privées ici.

C'est surtout le m'enfoutisme de la chose qui me sidère pas mal. Quand j'étais gamin, ce genre de truc serait jamais arrivé. Il n'était absolument pas question, ça n'aurait même effleuré l'esprit de personne de dire "on n'a personne démerdez vous lol" en mode yolo complet. On aurait été mis en péri/perm', dans une classe avec une maitresse/prof qui aurait fait des A/R entre classes, quelque chose quoi.
Là, rien. L'abandon complet, le naufrage total, la démission.
Citation :
Publié par THX
Y a pas d'écoles privées ici.

C'est surtout le m'enfoutisme de la chose qui me sidère pas mal. Quand j'étais gamin, ce genre de truc serait jamais arrivé. Il n'était absolument pas question, ça n'aurait même effleuré l'esprit de personne de dire "on n'a personne démerdez vous lol" en mode yolo complet. On aurait été mis en péri/perm', dans une classe avec une maitresse/prof qui aurait fait des A/R entre classes, quelque chose quoi.
Là, rien. L'abandon complet, le naufrage total, la démission.
Auprès de qui tu peux intervenir ? Les primaires c'est la mairie ?
La mairie d'ici... les secrétaires (2) se prennent pour les chancelières du Roy, faisant un véritable barrage et ne manquant pas de te faire remarquer au tél comme en présentiel que tu les fais chier si ta question ou problématique n'a pas faveur à leurs yeux.

Après je sais pas trop, c'est ma femme qui gère ces questions, j'ai pas le temps en général. J'attends qu'elle rentre du taff pour voir ce qu'on va faire.
Acadomia fonctionne vraiment pas mal depuis le deuxième confinement, un ami fait ça et a bouclé son planning en moins de deux semaines, les gosses sont très contents et les parents encore plus.
Bon c'est un ex instituteur, ça doit aider.
Citation :
Publié par THX
La maîtresse de mon fils (CE1) s'est mise en arrêt pour fracture de fatigue du genou (wtf? j'avais jamais entendu ça) et dépression suite au covid et la charge de travail supplémentaire nécessaire pour gérer les enfants.
La directrice vient de nous informer qu'il n'y aura pas de remplaçante et qu'on doit... se démerder.

La roue libre complète.

Pas de solution de garde (périscolaire oui mais que dans les heures habituelles), pas même d'excuses dans le mail de la directrice, pas même une évocation des conséquences pédagogiques pour les enfants déjà bien à mal après presque 2 années scolaires de covid... rien. Les parents, gardez vos gosses, on n'a plus de maîtresse et "plus" de remplaçantes.

Super.
Tu n'as pas à t'en prendre à la directrice (bonne poire) mais bien à l'inspection académique, parfaitement informée de la merde actuelle puisque c'est elle qui la met en œuvre conformément aux ordres du ministre.
Qu'une prof soit absente pour X raison, ça fait partie de la norme. Qu'elle ne soit pas remplacée est le résultat de la politique actuelle.
En accusant la prof ou la directrice (qu'on peut critiquer au demeurant pour X motifs), tu te trompes donc de cible.
J'accuse personne. Par contre si c'est pas sa faute ça l'empêche pas de s'excuser, pas en son nom propre mais celui de l'établissement ou que sais-je ; on prive quand même des gosses de 7 ans en pleine phase d'apprentissage élémentaire, de journées entières (voire de mois vu comme c'est parti vu qu'elle ne sera pas remplacée, tout court, du tout, elle revient ou pas c'est tout) et les conséquences vont être dramatiques.

Nous paradoxalement ça va encore, comme on est dans la Santé on n'a pas d'horaires de bureaux donc on peut goupiller, mais les familles avec 2 parents au taff sans TT ça va être bien la merde.
Citation :
Publié par toutouyoutou
Tu n'as pas à t'en prendre à la directrice (bonne poire) mais bien à l'inspection académique, parfaitement informée de la merde actuelle puisque c'est elle qui la met en œuvre conformément aux ordres du ministre.
Qu'une prof soit absente pour X raison, ça fait partie de la norme. Qu'elle ne soit pas remplacée est le résultat de la politique actuelle.
En accusant la prof ou la directrice (qu'on peut critiquer au demeurant pour X motifs), tu te trompes donc de cible.
C'est exactement ce que me disait la directrice de l'école à chaque fois que je gueulais parce qu'une maitresse ULIS reste 2 mois, se barre, et qu'il faut 2 mois pour trouver une nouvelle qui fera pareil.

Elle m'a dit d'écrire au rectorat, qu'elle pouvait même m'aider à rédiger la lettre, que j'hésite même pas à la charger.
Et ce qu'elle n'a pas dit mais exprimé, fais le et c'est comme pisser dans un violon, mais fais le quand même.
Citation :
Publié par THX
La maîtresse de mon fils (CE1) s'est mise en arrêt pour fracture de fatigue du genou (wtf? j'avais jamais entendu ça) et dépression suite au covid et la charge de travail supplémentaire nécessaire pour gérer les enfants.
La directrice vient de nous informer qu'il n'y aura pas de remplaçante et qu'on doit... se démerder.

La roue libre complète.

Pas de solution de garde (périscolaire oui mais que dans les heures habituelles), pas même d'excuses dans le mail de la directrice, pas même une évocation des conséquences pédagogiques pour les enfants déjà bien à mal après presque 2 années scolaires de covid... rien. Les parents, gardez vos gosses, on n'a plus de maîtresse et "plus" de remplaçantes.

Super.
La directrice peut s'excuser de quoi ? Que les français n'ont qu'à mieux voter ? Y a pas de remplaçant dans les établissements, ce n'est pas de sa responsabilité. Pas plus qu'un caissier doit s'excuser du rayonnage des produits, ou du prix des merguez.
Ca n'est censé concerner que le mammouth du voisin. La droite a beau hurler sur les fonctionnaires et le cout des infrastructures, dans les 10 ans ou j'ai habité à Versailles ils ont ouvert deux bureaux de poste supplémentaires.
Ne vous inquiétez pas, les profs absents dans les établissements pour riches sont remplacés, eux.
J'imagine qu'il parle des établissements privées là no soucy pour avoir des profs.

Donc forcement quelqu'un qui mets ses mômes dans le privée, ca le fait chier de payer des impots "pour les pauvres"/"les autres".
Ah ça je te confirme, et ça fait encore plus chier quand on n'est pas riche. Mais bon que ça te plaise ou non tes impôts tu les paies, par contre effectivement selon ta résidence et la carte scolaire les retombées sont bien différentes.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés