L'Agora

L'enseignement en France et à l'étranger

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Mahorn
Comme certains n'ont visiblement pas vu d'université de près depuis un moment, un best of. On remarquera que, ô hasard, les facs qui se sont le plus mobilisées sont largement représentées dans ce best of. je me demande pourquoi
Ton lien déconne, je me permets :

https://universiteenruines.tumblr.com/
Ben ça offre aux personnes en situation de handicap l'occasion d'avoir les mêmes montées d'adrénaline que les personnes valident qui font du parkour, je vois pas où est le problème.

Le constat sur la décrépitude des universités je le partage, par contre je crois que le raccourci avec le blocage des facs est assez foireux, et on ne partage sans doute pas les mêmes idées quant aux solutions à apporter.

Pour ma part je pense que l'on devrait fixer des limites claires sur le nombre d'étudiants que l'on est en capacité d'accueillir dans des convictions convenables (et permettant l'entretien de tous les bâtiments) et cesser certaines choses qui relèvent de la posture idéologique et qui s'apparentent à du gâchis et négligent les externalités négatives sur les mêmes étudiants auxquels elles sont censées vouloir donner toutes les chances : accueil de tous sans distinction, sans assiduité exigée, gratuité (on s'entend, "ou presque") pour les enfants de familles aisées, etc. Dans ce cadre-là je suis totalement pour l'augmentation du budget de l'éducation supérieure.

Ce n'est pas compliqué, instaurer une note minimale à obtenir au Baccalauréat pour l'accès à la filière (et je parle pas de truc sélectif, mais quelque chose qui permette d'éviter certaines absurdités, comme s'inscrire en fac d'anglais quand on a 7 de moyenne au Bac), sélection au cas par cas possible sur dossier pour ceux qui ne satisfont pas à ce critère ; faire payer les enfants de familles aisées des frais de scolarité en fonction des revenus de la famille ; assiduité exigée aux TDs et aux examens sous peine de faire perdre le droit à la gratuité (sauf excuses valables bien entendu).
Citation :
Publié par Mahorn
Comme certains n'ont visiblement pas vu d'université de près depuis un moment, un best of. On remarquera que, ô hasard, les facs qui se sont le plus mobilisées sont largement représentées dans ce best of. je me demande pourquoi
Tu as raison, cela semble logique que les universités qui se ruinent tous les 2 ou 3 ans pour réparer les dégâts causés par les blocages répétés (et les dégradations qui les accompagnent généralement) n'aient plus d'argent pour effectuer d'autres réparations et voient donc leurs locaux peu à peu tomber en ruine.


Sinon le coup du "dans le calme" m'a bien fait rire dans l'article de 20 minutes, alors que dans la même phrase ils indiquaient que la police avait été accueillie par des jets de bouteilles
Citation :
Publié par Helburt
Pour le moment, rien ne permet d'établir qu'il y a bien eu un blessé grave : https://liberation.checknews.fr/ques...tion-policiere

Je ne pense pas que l'on puisse accuser Libération de vouloir à tout prix cacher la violence policière...
Cela confirme donc bien que ce jeune a été achevé à son arrivée à l'hôpital pour faire disparaître toute preuve. Décidément l'Etat policier ne recule devant rien

manif_a_dijon_samedi_21_avril_v_1.jpg

Tolbiac, fac de lettres

Dernière modification par Leni ; 22/04/2018 à 15h49.
Citation :
Publié par mamaf
Tu as raison, cela semble logique que les universités qui se ruinent tous les 2 ou 3 ans pour réparer les dégâts causés par les blocages répétés (et les dégradations qui les accompagnent généralement) n'aient plus d'argent pour effectuer d'autres réparations et voient donc leurs locaux peu à peu tomber en ruine.


Sinon le coup du "dans le calme" m'a bien fait rire dans l'article de 20 minutes, alors que dans la même phrase ils indiquaient que la police avait été accueillie par des jets de bouteilles
Ah oui, c'est vrai que l'insalubrité des universités est directement causée par les blocages à répétition, et non les dotations dérisoires versées à celles-ci, que ne doivent même pas couvrir les frais de fonctionnement, où avais-je la tête.

J'ai étudié en droit à P5, qui est sans doute l'une des facultés de droit les plus conservatrices de France, aucun blocage, aucune grève, rien. Donc, on ne pouvait supposer que l'état des bâtiments était le fait des dégats et dommages causés par les éléments dissidents. Et pourtant, on avait des locaux décrépis
Message supprimé par son auteur.
Les vacances universitaires ont suffit à débloquer les facs, les révolutionnaires sont partis à Ibiza. Derrière eux, quelques millions d'euros de dégâts. Au moins les facs auront du matériel informatique neuf. Un jour. Palestin.e.s vainkra, mais les vacances c'est sacré.
Des nouvelles de l'étudiant à la tête explosée?

Cette affaire m’inquiète au plus haut point et la complicité des pompiers parait acquise. Au delà de la destruction de preuve très inquiétante la complicité des hôpitaux de Paris me glace le sang.


Beau témoignage et belle analyse de Rémi Kenzo, ce grand moment de journalisme restera gravé dans ma mémoire en tout cas.
Je vais essayer de me renseigner via le site Reporterre pour vous tenir au courant du devenir du pauvre homme.
Ah, la théorie du complot c'est toujours aussi bon.

C'est évident, la flicaille a tabassé très gravement un "pauv' gars qu'il avait rien fait du tout", et quand il a été emmené à l'hôpital il a été décidé par les services secrets de ne pas lui faire de dossier, de l'achever tranquillement et faire disparaitre le corps avec le reste des débris humains produits par l'hôpital.
Les pompiers qui avaient emmené le malheureux à l'hôpital se sont vu mutés au soleil et on leur a offert une belle maison avec piscine pour prix de leur silence.
Et les flics qui le poursuivaient sur les toits ont pris soin de bien effacer toutes les traces de sang, eux aussi auront droit à une belle récompense pour se taire.


Pour le moment c'est à classer dans les fake news puisque démenti aussi bien par la préfecture de police, les services d'urgence et l'AP-HP.
Si encore les médias qui ont lancé l'info étaient capable de donner la moindre preuve de quoi que ce soit on pourrait douter de la version officielle, mais là ...
Même en demandant à leurs amis syndicalistes de l'AP-HP ils n'arrivent pas à trouver la trace de qui que ce soit d'autre qu'un étudiant venu se faire soigner un coude et reparti même pas deux heures après son arrivée.
Et puis je pense quand même que les parents se seraient manifestés depuis bien longtemps si leur gamin étudiant à Tolbiac était dans le coma.
Citation :
Publié par Leni

manif_a_dijon_samedi_21_avril_v_1.jpg

Tolbiac, fac de lettres
D'ailleurs c'est de l'ironie "fac de lettres" ?
Sur la banderole il est écrit: étudiant (singulier) blesséS (pluriel)
Citation :
Publié par Koertsje
D'ailleurs c'est de l'ironie "fac de lettres" ?
Sur la banderole il est écrit: étudiant (singulier) blesséS (pluriel)
Si savoir lire et écrire était nécessaire pour avoir son bac et donc s'inscrire en fac ça se saurait
Citation :
Publié par aziraphale
Pour le moment c'est à classer dans les fake news puisque démenti aussi bien par la préfecture de police, les services d'urgence et l'AP-HP.
Si encore les médias qui ont lancé l'info étaient capable de donner la moindre preuve de quoi que ce soit on pourrait douter de la version officielle, mais là ...
Ce qui est triste, c'est que des tas de gens ont partagé cette histoire en disant "il ne faut pas laisser les média officiels et le pouvoir en place répandre leurs mensonges, il faut rétablir la vérité sur la violence à Tolbiac et faire entendre nos voix", et je n'ai pas vu tout ce beau monde admettre que c'était n'importe quoi. Il paraît qu'il y a des vidéos sur la violence des CRS... Certains "témoins" en parlent. On en a eu ?

Ce qui est fou aussi, ce sont les témoignages, entre "le cerveau explosé" (Negan et Gregor Clegane approuvent) de l'agitatrice affiliée FI ou le témoignage écrit qui disait "les vilains flics ont effacé le sang !"...

Liberation achève cette histoire : http://www.liberation.fr/france/2018...pedale_1645623

Dernière modification par Helburt ; 24/04/2018 à 21h44.
Citation :
Publié par toutouyoutou
Ça sent un peu l'affaire Meric ou l'affaire Théo cette nouvelle affaire issue de cette mouvance de gauche dans laquelle on confond trop souvent réalité et fiction...
Ça n'a rien à voir. Méric est mort. Théo s'est fait déchirer le colon. Ici, on ne parle pas d'une rixe ni d'un accident lors d'une interpellation musclée, mais d'un mensonge total, une invention absolue.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
2 connectés (0 membre et 2 invités) Afficher la liste détaillée des connectés