Le Bar de la Taverne

Les déficients mentaux et le Bar (et les poils)

Répondre
Partager Rechercher
ya deja des hôpitaux de fou, si en plus on devais faire des hôpitaux de con, on aurais jamais la place.

"Un Mec"
Citation :
Publié par Bureau
Y'en a qui vivent des dizaines d'années dans le même hôpital. Ils en sont très heureux.
On s'en fout de la "normalité" et autres discours d'adolescent qui découvre la life.

Le fait est que certaines personnes ont des vies d'une qualité bien inférieure à celle de mon chat domestique, les mettre en HP ça peut les sauver (et également remplir les poches des labos, faut pas non plus mentir).
Tu comprends rien, c'est navrant.

Tu t'épiles les épaules au moins ?
Citation :
Publié par Bureau
On s'en fout de la "normalité" et autres discours d'adolescent qui découvre la life.
Ça m'a toujours paru être celui-ci, le discours d'adolescent.
Citation :
Publié par TabouJr
Tu comprends rien, c'est navrant.

Tu t'épiles les épaules au moins ?
C'est marrant j'ai exactement la même opinion à ton sujet. Puisque pour toi, en fait, c'est normal de vivre dans un taudis empli de détritus en voyant quelqu'un une fois tous les 2 mois, ou dans un escalier souterrain à se piquer avec de l'héro, ben oui, on va pas "enfermer" ces gens-là sous prétexte qu'ils sont différents de nous, vaut mieux les laisser se débrouiller comme des grands, tout le monde à la même enseigne.

Sinon je rase tout, même les jambes, car je fais de la natation et que c'est à mon goût plus seyant ainsi.
parle nous du rasage de scrotum.
L'enfermement ("hospitalisation d'office") est la pire, ou plutôt la plus extrême, des mesures d'un point de vue psychiatrique. Elle ne doit normalement avoir lieu que lorsque la personne représente un danger pour elle même ou les autres.
Dès que (ou si) ce danger n'existe plus, la mesure doit disparaitre.
Il existe cependant une hospitalisation libre, où le patient peut faire certains séjours, ou suivre certains traitements, en HP.

Le problème de l'enfermement est que pour de nombreuses pathologies, il rend la guérison (ou plutôt les soins si la guérison totale n'est pas possible) beaucoup plus difficile. En effet, il s'agit soit de soigner la personne, ou lui apprendre à vivre avec son handicap au sein de la société.
Lorsqu'on enferme quelqu'un, il est plus difficile de lui apprendre à vivre en société, ce qui est logique.

L'idéal est donc le suivi régulier, soit via des RDV avec des psys en hopital, soit par des très courts séjours (24h), ou soit par un suivi à l'extérieur de l'hopital (aide-soignant/psy).

Mais toutes ces mesures demandent avant tout des moyens financiers et humains, et la situation de l'Etat fait qu'il faut faire des coupes, et malheureusement, les malades trinquent
Citation :
Publié par Bureau

Sinon je rase tout, même les jambes, car je fais de la natation et que c'est à mon goût plus seyant ainsi.
Je suis sûr que t'es du genre à approuver la tonte des brebis qui ont le malheur de coucher avec les mauvais moutons, sous prétextes que ces moutons sont peut-être un peu plus fascistes que la moyenne.
Qu'est ce qu'ils sont pénibles ces gens malades quand même.
Citation :
Publié par Bureau
C'est marrant j'ai exactement la même opinion à ton sujet. Puisque pour toi, en fait, c'est normal de vivre dans un taudis empli de détritus en voyant quelqu'un une fois tous les 2 mois, ou dans un escalier souterrain à se piquer avec de l'héro, ben oui, on va pas "enfermer" ces gens-là sous prétexte qu'ils sont différents de nous, vaut mieux les laisser se débrouiller comme des grands, tout le monde à la même enseigne.
Je n'ai jamais dit qu'il fallait laisser les déficients mentaux livrés à eux mêmes. Tu me fantasmes un propos pour ne pas admettre que tu as compris ce que j'ai dit de travers.

Et ton lourd silence suggère que tu ne t'épiles pas les dessous de pieds.

Putain mec, tu cumules.
Citation :
Publié par TabouJr
Je n'ai jamais dit qu'il fallait laisser les déficients mentaux livrés à eux mêmes. Tu me fantasmes un propos pour ne pas admettre que tu as compris ce que j'ai dit de travers.

Et ton lourd silence suggère que tu ne t'épiles pas les dessous de pieds.

Putain mec, tu cumules.
C'est bon je connais, tu fais le coup à chaque fois
Laisse donc tomber
Citation :
Publié par Bureau
C'est bon je connais, tu fais le coup à chaque fois
Laisse donc tomber
Ben je n'ai jamais dit qu'il fallait laisser les déficients mentaux livrés à leur sort. Ca mon vieux, tu l'as fumé.

J'ai juste dit qu'il fallait arrêter de les considérer comme des malades à guérir, et les aider à trouver une place parmi nous.

Tu te satisfais d'un pis-aller quand tu dis qu'ils sont plus heureux en HP que livrés à eux-même sans encadrement. Il y a d'autre solutions que de dévoyer des structures de soin parce qu'on refuse de leur admettre le droit de vivre tels qu'ils sont, dans des lieux de vie.

On a plus de considération pour les vieux atteints d'Alzheimer qui ont leur vie derrière eux que pour les jeunes déficients mentaux qui ont la vie devant eux. Tu peux m'asséner dix milles fois tes arguments qui ne feront que prouver que c'est un compromis viable, moi je trouve qu'il y a maldonne.
Déjà il faudrait expliquer ce que tu entends par lieu de vie, car pour moi les cliniques pour courts et moyens séjours je vois pas en quoi ce n'est pas qualifiable de "lieu de vie".

On leur refuse que dalle, la majorité des gens en HP le sont sur leur propre demande ou sur celle d'un tiers (famille), et enfin un pourcentage moindre est hospitalisé d'office, notamment ceux qui font des tentatives de suicide.

J'ai du mal à cerner ce que tu proposes. Inviter un malade à venir au club d'échecs du quartier ? Il viendra jamais.

Je pense que tu là où tu fais gravement fausse route c'est sur la nature de ces établissements. Ils ne servent pas à isoler, mais à soigner. La majorité des séjours durent moins d'un an, même si beaucoup reviennent malheureusement (échec de la guérison, ils reviennent dans un cadre de vie qui leur convient).
Alors voilà, ce matin je me lève, je me fais un café, je vais sur Jol et j'ouvre la discussion "Les déficients mentaux et le Bar".
Je m'attends à lire un sujet à la con qui blague sur H20 et Asylum, et je tombe sur un débat sérieux sur la psychiatrie, et rien qui fait loler de bon matin.

Je suis déception.
Citation :
Publié par Bureau
Déjà il faudrait expliquer ce que tu entends par lieu de vie
Pourquoi faire ? Tu ne fais aucun effort pour comprendre, tu me balances des vérités premières à la con, tu m'insultes à moitié et maintenant, il faudrait que j'explique à Monsieur qui vient de tilter qu'il a rien pané depuis le début ? Faut te pré-mâcher les idées parce que tu ne réfléchis pas plus de deux secondes avant de répondre et malgré ça, on se fait à moitié traiter de con... N'as-tu jamais pensé que les gens n'avaient pas forcément envie de discuter avec toi ?

Et de toutes façons, la seule chose qui m'intéresse, c'est de savoir si tu t'épiles les épaules, ce à quoi tu refuses obstinément de répondre. C'est louche.
J'ai rien pigé à ce thread. Même Jaz Creator LPP n'ose pas créer des trucs comme ça ... Je vous demande donc un résumé puis de recadrer fissa.

Citation :
Publié par TabouJr
Et de toutes façons, la seule chose qui m'intéresse, c'est de savoir si tu t'épiles les épaules, ce à quoi tu refuses obstinément de répondre. C'est louche.
Excellent recadrage digne du Bar Tabou, ramener sur les poils, c'est classique mais efficace. Tu as un bon point.

Une fois je me suis rasé les épaules et une partie du dos pour faire plaisir à ma gilrfriend. Avec mon rasoir électrique en mode tondeuse (qui avait vraiment pas kiffé). Déjà, c'est vraiment pas pratique. De plus, il est impossible d'assurer un effet visuel lisse avec le reste de la pilosité.
Si on rase que les épaules et les omoplates, du coup il y a une démarcation marqué avec le bas du dos.
Si on rase le bas du dos, elle sera marqué avec les poils de fesses.
Si on rase les fesses ... bon moi j'ai refusé passé ce niveau, mais je sens gros comme une maison qu'il y aura une démarcation marquée avec les cuisses. Bref on ne s'en sort pas.

C'était mon témoignage, ma confession, un petit morceau de moi que je t'offre, Bar. Je ne suis plus avec la fille en question, et franchement quand on a fait le sexe ensuite, ça ne valait pas les efforts fournis ni l'atteinte à virilité velue. Si c'était à refaire je ne le referai pas.
Déjà fait, et tout le reste du corps. Ca picots mais par contre plus de problèmes de matières douteuses qui se coincent dans les poils

http://www.linternaute.com/television/dossier/06/muppets-tv/roucas.jpg

Par contre quand ta pas de copine bah à part ça, c'est assez inutile puis honnêtement mon pc n'est pas très regardant sur ma pillosité, et ma main gauche non plus <3
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés