Dofus - Le Théâtre de l'Âtre à Thé

Le roleplay et le Théâtre

Fil fermé
Partager Rechercher
Roleplay, roleplay... Ça veut dire quoi?


https://dofus.jeuxonline.info/hunt/i/u/e472a13c43e2f3c13820251c75f0d061

Qu'est-ce donc que cet étrange mot, le "roleplay"? Il vient de l'anglais "role" qui signifie... "rôle", et "play" qui signifie "jouer". Il s'agit donc de jouer un rôle, celui de votre personnage dans DOFUS. Vous pouvez bien entendu incarner ce personnage en dehors du jeu, dans des écrits notamment. Concrètement, il s'agit de penser qu'il est distinct de vous, qu'il a une famille, des amis, un passé ancrés dans l'univers du jeu, et qu'il agit donc en conséquence, un peu comme si vous étiez un acteur et lui, un personnage.

Par exemple, il n'a jamais entendu parler d'un téléphone portable ni d'un sms, il ne connait pas le dernier nominé de la Nouvelle Star, puisque tout ça n'existe pas dans son monde ; en revanche, il sait taper du monstre à peu près convenablement (contrairement à la majorité d'entre vous... Tout du moins je l'espère !).

Il est donc important de bien faire la barrière entre "monde réel" et "monde virtuel" pour comprendre la notion de roleplay. Toutefois, le roleplay n'impose pas tant de contraintes que ça. En effet, il est largement basé sur votre imagination : vous pouvez accomplir à peu près n'importe quelle action tant que vous trouvez une explication rationnelle et bien argumentée pour que ça arrive. Essayez de ne pas trop tirer les choses par les cheveux pour éviter de vous embrouiller et d'énerver les autres joueurs, et essayez de toujours vous amuser, car c'est là le but du roleplay.

https://jolstatic.fr/dofus/equipe/226425/Images/classRP.jpg

Le RP sur le Théâtre
(et sur les forums en général)

Certains le voient comme ringard et réservé à une élite. Nous allons vous prouver le contraire ! Il diffère finalement du RP en jeu, bien que les bases en soient les mêmes. Vous avez plus de temps pour rédiger votre histoire, pour lui donner plus de crédibilité, alors que le RP en jeu est chose ardue, qui doit se faire dans l'instant ! Vous pouvez là encore incarner votre personnage, ou choisir d'incarner un tout autre aventurier. Il faudra commencer par définir le background de celui-ci, comme vous le feriez pour un personnage que vous incarnez en jeu. Bien que cela vous semble facile comme première étape, il est recommandé de le choisir de façon plutôt minutieuse et de ne pas tomber dans les stéréotypes du genre. Les histoires d'orphelins élevés par un oncle acariâtre sont légion et deviennent finalement peu intéressantes dans l'ensemble. Soyez donc créatifs !

Une fois que vous avez donc établi les bases de votre personnage, vous allez pouvoir vous lancer au cœur de votre histoire. Vous pouvez le faire de manière solitaire, mais vous pouvez également participer à des fils RP communautaires. Bien que peu soient encore vivants aujourd'hui sur le Théâtre, l'équipe JoL-Dofus a décidé de se lancer dans une grande refonte qui devrait permettre à ce genre de RP multi de croître, pour permettre à ceux qui ne souhaitent pas forcément de se lancer dans un long RP solitaire d'écrire quand même quelque chose. De plus, nous vous proposerons de façon la plus régulière possible des animations et des concours, qui devraient également vous permettre de vous exprimer de façon Roleplay ! Bien entendu, cela ne doit pas vous empêcher de nous proposer des évènements ou de continuer à poster vos propres messages RP


Petits conseils pour jouer RP

Jouer roleplay n'est pas toujours facile pour les débutants, voici donc quelques conseils pour commencer.

Tout d'abord, puisque votre personnage est ancré dans ce monde, il est intéressant de travailler sa façon d'être : écrire son histoire, définir ce qui l'a amené à chasser les Dofus ou tout simplement à partir de chez lui, parler de sa famille... Ce qui amène à son caractère : vous pouvez simplement écrire de grandes lignes pour ne pas trop vous limiter, ou bien faire une description minutieuse de tous ses traits de caractère (qualité, défauts, taverne préférée, etc) pour être prêt à réagir à n'importe quelle situation. Ceci s'appelle le background (de l'Anglais background qui se traduit par arrière-plan) du personnage, et il est une base importante pour bien démarrer!

Il est rare de jouer roleplay seul (sauf si votre personnage a plusieurs personnalités... quoique...). Essayez donc de trouver d'autres rôlistes sur votre serveur. Renseignez-vous à propos des institutions locales (journaux, clans mercenaires, restaurants, guildes etc.) et intégrez-vous !

Le langage SMS est bien entendu à proscrire... Un français académique n'est nécessaire que si votre personnage a reçu l'éducation correspondante, mais les fautes d'orthographe d'une manière générale gênent la compréhension : on risque fort de ne pas vous prendre au sérieux.

Évitez de contrôler un PJ qui n'est pas le vôtre... C'est à son joueur de le faire, ne prenez pas son plaisir ni son jeu !

Il existe quelques conventions. Quand vous êtes en jeu,
inscrivez vos actions entre étoiles. Exemple : *foudroie Ijnebsorg du regard.* = foudroie Ijnebsorg du regard.
Cela aura pour effet de précéder votre action de votre nom et de les mettre en italique : Grosbenji foudroie Ijnebsorg du regard.
Précédez ses pensées par "/think". Exemple : /think que Grosbenji porte bien son nom.
Cela aura pour effet de les mettre dans une bulle au dessus de votre tête (si vous êtes hors combat), et de les afficher dans le chat en italique, précédées de votre pseudo + pense : Ijnebsorg pense : que Grosbenji porte bien son nom.

https://jolstatic.fr/dofus/equipe/226425/Images/RP.png

Vous pouvez faire une entorse au roleplay en inscrivant un message HRP (hors roleplay) entre parenthèses ou entre crochets. Exemple :
(désolé, on sonnait à la porte) pour indiquer pourquoi vous n'avez pas pu répondre immédiatement.
Enfin, tapez simplement votre texte pour parler normalement.

Essayez de prendre un nom adapté, quitte à utiliser le générateur présent à la création d'un personnage : un pseudonyme qui fait vraiment penser à un nom sera plus crédible que leguerrierpuisant-xX.

De plus, certaines cartes du jeu ont été spécialement créées pour accueillir des events ou pour une simple retrouvailles entre joueurs. Vous trouverez une salle de théâtre et une salle de conférence dans le château d'Amakna, une salle de réunion dans le village d'Astrub, un bateau dans le port de Madrestam, des geôles dans la milice de Brâkmar et une salle de torture dans la tour de Brâkmar.



Le RP et les Events

Encore un peu d'étymologie ! Le mot "event" vient de l'anglais et signifie "événement", c'est donc une animation dans le Monde des Douze, où de nombreux joueurs se réunissent pour jouer tous ensemble autour d'un thème précis. Ces events sont généralement organisés par des joueurs, parfois aidés par l'équipe d'animation d'Ankama Games : les Maîtres de Jeu (MJ) et les Assistants Animateurs(AA). A des occasions spéciales (Halouine, Nowel...) des MJ peuvent proposer d'eux-mêmes des animations, mais si vous voulez voir de l'animation sur votre serveur ce sera surtout à vous de proposer des animations solides. A ce moment-là, si votre sérieux retient l'attention d'un MJ, il pourra venir vous aider. Dans tous les cas, il ne faut pas compter sur eux pour construire votre animation à votre place à partir d'une vague idée : ceci est "votre" travail.
On peut distinguer plusieurs types d'events :
  • La mini-animation : improvisée, elle est très ludique et nécessite une organisation légère. L'animation vit avec les réactions"à chaud" des joueurs.
  • L'animation thématique 1 : ce type d'animation hebdomadaire se calque sur le calendrier dofusien (procession d'Ulgrude pour le printemps, St Valentin...). Elle peut être annoncée sur les forums et le site officiel selon les cas. Une animation thématique peut très bien être adaptée pour coller aux spécificités des communautés/serveurs (on pensera à l'animation pour le 100e numéro du Zoooooornal sur Jiva ou à l'apparition de Maliki pour l'anniversaire de la guilde " Maliki Addicts on Dofus " sur Raval).
  • L'animation thématique 2 : cet autre format d'animation thématique concerne les animations qui nécessitent un suivi dans le temps, une organisation plus conséquente et qui ne sont donc organisés qu'une à deux fois par an (tournoi des Gwos Billous, concours de Bardise...).
  • L'animation background : animations scénarisées profondément liées au background du jeu, qui nécessitent une mobilisation importante des équipes. Ces animations sont importantes pour la communauté RP mais n'ont pas la priorité sur les mini animations et les animations thématiques. Exemples : l'évasion d'Uk'Not'Allag' ou Allister.
  • L'animation de structure : animation persistante. L'exemple typique est celui de l'alignement mercenaire. Ces animations sont fortement imbriquées dans le background et nécessitent des développements spécifiques. Elles évoluent en parallèle des animations thématiques ; un MJ les supervise mais ce sont aux joueurs alignés de les faire vivre et de produire des animations régulières en lien avec leur clan.
Comme vous pouvez le voir, le programme est varié ! Tenez vous au courant des events de votre serveur sur votre forum serveur, la publicité en est généralement faite là bas. Nous vous proposons désormais de relayer vos évènements sur le Théâtre, surtout pour les évènements majeurs, qui pourraient motiver des gens à créer un personnage sur votre serveur.

Petites aides au RP

Dans ce paragraphe, nous vous donnons donc quelques petits liens et éléments très utiles avant de vous lancer dans le Roleplay de façon acharnée. Nous commençons donc par la liste des mois du calendrier Dofusien, qui vous permettront de dater votre récit à votre guise. Vous trouverez également dans cette liste le nom des protecteurs de chaque mois.

  • Javian/ Solar gardien de l’ordre de Iop.
  • Flovor/ Silvosse héros humain, maître des boutures.
  • Martalo/ Menalt guerrier centaure de l’ordre du tonnerre.
  • Aperirel/ Silouate le Minotoror.
  • Maisial/ Rosal maître des fleurs.
  • Juinssidor/ Sumens fervent du dieu Enutrof.
  • Joullier/ Hécate démon femelle mineur.
  • Fraouctor/ Pouchecot le grand fruité.
  • Septange/ Raval le terrible.
  • Octolliard/ Maimane le stabilisateur.
  • Novamaire/ Brumaire le saigneur macabre.
  • Descendre/ Djaul, démon mineur, fidèle de Rushu.

Pour le calcul de l'année Dofusienne, il vous suffit de retirer 1370 à l'année du calendrier grégorien. L'an 2011 équivaut donc à l'année 641 du calendrier Dofusien, l'an 2006 à l'année 636 de ce même calendrier.

Vous trouverez de nombreuses informations sur le background de DOFUS dans ces articles, rédigés par Beji et Shiiori.

Si vous souhaitez trouver plus d'informations sur ce background, vous pouvez consulter le site personnel de Shiiori, qui le détaille de façon très pratique.

Vous pouvez également trouver plus de renseignements en jeu, notamment en vous rendant dans la bibliothèque d'Amakna, située en [4,1], et celle de Pandala, située en [24,-34] qui vous permettront d'acheter quelques livres pour compléter votre collection. Vous en trouverez facilement auprès de quelques PNJ en jeu, ainsi qu'en parcourant les hôtels de vente des Documents des cités de Bonta et Brâkmar.

https://jolstatic.fr/dofus/equipe/226425/Images/bibli.png

Enfin, vous trouverez sur notre site la liste de tous les personnages non-joueurs du jeu (PNJ), qui pourront vous aider à intégrer votre personnage au monde des Douze !

NB : Il est fortement conseillé aux novices en Roleplay de bien prendre leur temps avant de se lancer dans de grandiloquents récits alambiqués. L'orthographe est une première chose, mais la grammaire en est une autre. Faites attention aux répétitions, à l'utilisation de divers champs lexicaux, pensez à utiliser des synonymes ; bien qu'utilisé de façon souvent péjorative, l'utilisation d'un Bescherelle n'est pas une chose réservée aux plus mauvais, et de nos jours, divers logiciels vous permettront des fonctionnalités du genre.

Enrichissez vos textes au maximum, et comme nous vous le disions plus haut : soyez originaux et créatifs. Le RP n'est pas une invention Dofusienne, de nombreux thèmes ont déjà été explorés. Créez, découvrez, inventez !

Cette présentation s'appuie de façon très prononcée sur cet article de notre site, qui vous décrira de façon encore plus précise le RP et les events en jeu.

Dernière modification par Crevard Ingenieux ; 30/03/2012 à 18h59.
Aide à la rédaction
Amoureux de l’écriture, rédacteurs en herbe, bienvenue ! Ce modeste guide est là pour vous aider à structurer votre récit et à progresser dans le monde des mots. Les conseils qui y figurent sont bien entendu subjectifs et n’ont pas la prétention d’être absolus. Cependant, ils sauront probablement se rendre utiles.

Rassurez-vous, il n’est pas question de terroriser les néophytes et les maladroits, mais au contraire de donner à tous des moyens simples et efficaces pour avancer.

1) Avoir de bons réflexes

Il n’est pas difficile d’acquérir des habitudes efficaces ; elles sont pourtant d’une importance considérable et un excellent moyen de progresser sans passer par des exercices rebutants.

1.1) Eviter les fautes de français

Écrivez tous vos textes avec un logiciel de texte, comme Word. Si vous n’y avez pas accès, utilisez un logiciel similaire, comme AbiWord. On en trouve très facilement et gratuitement. Il existe également des correcteurs gratuits en ligne sur le web, comme BonPatron. Certains navigateurs proposent une correction orthographique, ainsi que votre dévoué forum JoL, mais la correction par logiciel de texte demeure plus efficace. Certains logiciels plus poussés comme Antidote fournissent une aide plus conséquente, mais ils sont rarement gratuits.
Ne validez pas les corrections proposées par votre logiciel aveuglément ! C’est un robot, il ne réfléchit pas, c’est à vous de regarder si ses propositions sont pertinentes. Si la correction de l’orthographe est rarement discutable, la grammaire et la conjugaison ne sont pas toujours analysées comme il faut.

Cette méthode simple vous permettra de vous débarrasser d’un grand nombre de fautes d’orthographe, de conjugaison et d’autres petites bêtises courantes.

En ce qui concerne la grammaire et la conjugaison, soyez attentifs à ce que vous écrivez, et demandez à Google de vous aider si vous doutez d’une règle. Ce site ou un autre de même fonction saura compenser vos problèmes de conjugaison.

Certains mots phonétiquement proches ont parfois tendance à être confondus, comme "prêt" et "près". Si vous avez un doute, une petite recherche sur le web ou dans un dictionnaire pourra vous aider. Vous pouvez trouver une liste de quelques de ces mots ici. N'hésitez pas à poser des questions si vous avez besoin d'aide, que ce soit sur le forum ou en m'envoyant un message privé. On avance en essayant.

Une dernière remarque : attention au langage courant (pas seulement oral) ! Ça n'est jamais une référence pour vérifier le sens ou l'utilisation d'un mot. Énormément de termes sont employés dans un sens trop large ou simplement erroné. Sachez vous demander si vous connaissez réellement la signification du mot que vous écrivez ou si vous croyez seulement la connaître parce que vous l'entendez souvent.
Exemple : "assez". Cet adverbe veut dire "suffisamment". Pourtant, il est régulièrement associé à "incroyable" et "extraordinaire" de nos jours. "Suffisamment incroyable", dans la majorité des cas dans lesquels on le rencontre, ça n'a pas de sens...

1.2) Employer de bonnes armes

Il existe des outils très utiles pour écrire. Quoique facultatifs, ils peuvent rendre d’immenses services et sont pratiquement indispensables pour qui a besoin de progresser en rédaction.

Tout d’abord, il faut savoir ce qu’on écrit. Le sens d’un mot n’est pas subjectif, il est dicté par les dictionnaires. Nombre de mots sont employés couramment de manière maladroite, imprécise et/ou totalement erronée. Dès que vous avez un doute sur le sens d’un mot, ayez le réflexe de consulter un dictionnaire. Si possible, servez-vous en également lorsque vous ne connaissez pas le sens exact d’un mot. Grâce à ce procédé, votre discours deviendra précis, et vous saurez utiliser le mot qui convient le mieux pour ce que vous voulez exprimer.
Il existe de bons sites remplissant la fonction de dictionnaire, comme le site Larousse.

Moins facile d’utilisation, je me dois tout de même de citer le Trésor de la Langue Française Informatisé, ou TLFi. Il s’agit du dictionnaire officiel de l’Académie Française mis en ligne, qui présente des informations variées et détaillées sur chaque mot.

Un vocabulaire limité entraîne des répétitions lassantes, des phrases fades et des formulations imprécises.
Le dictionnaire des synonymes est un excellent moyen de nourrir ses phrases, et il est facile et rapide de s’en servir. On en trouve aisément sur le web, comme celui-ci.
Attention, le choix du synonyme ne doit pas se faire au hasard ! Un dictionnaire de sens vous aidera à choisir celui qui convient. Cela peut paraître long, mais au fil du temps, vous retiendrez les définitions et n’aurez plus besoin de les chercher. Vous assimilerez également les mots que vous êtes allé chercher. Peut-être pas du premier coup, mais progressivement, vous ferez vôtres de nombreux termes que vous saurez définir. Vous pourrez rapidement constater que construire un texte sur une base vocabulaire fournie est aussi libérateur que créatif.

1.3) Se relire

Ceci est un point fondamental. Les précédents étaient très utiles, celui-ci est indispensable.
En se relisant, on détecte les petites bêtises qu’on a laissé échapper dans un instant d’inattention. Un mot manquant, un mot de trop, une phrase étrange, … Mais aussi, cela permet de réfléchir à ce qu’on a écrit. Est-ce que ce mot ne serait pas mieux ici ? Est-ce que c’est assez clair là ? Pourquoi pas ce mot plutôt que celui-ci ? La relecture fait partie de la rédaction. N’hésitez pas à vous relire régulièrement en cours d’écriture, ou à le faire un autre jour pour avoir un regard neutre sur votre texte.

2) Commencer un scénario

Le récit, et ici le roleplay, est soutenu par deux piliers fondamentaux : la rédaction et l’histoire. Un bon texte intéresse par ses qualités d’écriture et captive par ce qu’il conte. Bien que le scénario soit très libre et entièrement au choix du rédacteur, quelques conseils peuvent s’avérer utiles.

Notez qu’il existe deux écoles radicalement différentes en ce qui concerne l’écriture. L’une prône la spontanéité et l’absence de toute préparation, l’autre base ses écrits sur de solides recherches préliminaires. Toutes les nuances entre les deux sont accessibles, veillez cependant à ne pas vous placer du côté de la spontanéité par fainéantise.

2.1) Dépasser les stéréotypes

Les histoires banales, c’est vraiment… banal. Il y a des intrigues qui sont reprises sans arrêt et qui ennuient par leur facilité et leur réutilisation abusive. Prenez le temps de poser vos idées, de chercher des éléments originaux, de complexifier un peu votre récit. Vous n’êtes pas le premier à écrire sur le Théâtre, donnez envie à vos lecteurs de lire votre texte en entier et de revenir régulièrement prendre de vos nouvelles !

Voici une petite liste, non-exhaustive bien sûr, d’éléments très courants dans les récits roleplay. Cela ne veut pas dire qu’ils sont absolument inaccessibles, mais sachez vous démarquer si vous voulez appliquer l’un d’eux.

-La vengeance, souvent d’un des parents du personnage.
-L’esprit dédoublé.
-Les personnages qui collent exactement au principe de base de leur classe (exemple : un Iop irréfléchi).
-Les orphelins, d’un des parents ou des deux.
-Les personnages, souvent un des parents, qu’on croyait disparus et qui surgissent par la suite dans l’histoire.
-Les scènes dans les tavernes.
-Les amnésiques qui ont oublié leur passé et/ou leur identité.

La liste n’est pas exhaustive. Vous connaissez peut-être vous-même des stéréotypes de récits.

2.2) Inventer ses personnages

Un personnage intéressant doit être réfléchi et original. Il sera d’autant plus charismatique qu’il sera travaillé. Un bon moyen pour cela est d’écrire une fiche préparatoire de personnage. Définissez votre personnage et ajoutez-lui des détails au fur et à mesure. Son caractère général mais aussi des points plus approfondis, ce qu’il aime par-dessus tout, sa manière de bouger, son rapport aux autres, … Les champs possibles sont nombreux !


Conclusion :
J’espère que ces conseils vous seront utiles. Libre à vous de les personnaliser comme vous le souhaitez.

Une fois de solides bases confectionnées, vous pourrez développer votre propre style d’écriture, marquant vos écrits de votre personnalité. Il est bien entendu possible de travailler cela dès les premiers essais de rédaction, mais plus serez savants des mots et plus vous posséderez d’appuis pour déployer votre individualité.

Dernière modification par Lumiciole ; 02/08/2013 à 10h50.
Fil fermé

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés