La politique en Europe

Répondre
Partager Rechercher
Les députés européens estiment que la Hongrie n’est plus une vraie démocratie
(Le Monde) Les députés européens estiment que la Hongrie n’est plus une vraie démocratie

Un moyen de plus de condamner le gouvernement de Viktor Orban.
Les députés européens, ont proclamé que la Hongrie n’était plus une véritable démocratie, en adoptant un rapport porté par l’eurodéputée écologiste française Gwendoline Delbos-Corfield, par 433 voix pour (123 voix contre, 28 abstentions).

Le Parlement européen « regrette profondément que l’absence d’action décisive de la part de l’Union ait contribué au délitement de la démocratie, de l’Etat de droit et des droits fondamentaux en Hongrie », et le rapport le qualifie de « régime hybride d’autocratie électorale ».

Parmi les éléments dénoncés par ce rapport approuvé :
  • c’est la famille même d’Orban qui récupère les fonds européens
  • restrictions des droits parlementaires
  • espionnage des journalistes,
  • mainmise gouvernementale sur les universités,
  • loi infamante contre les personnes LGBT+
  • durcissement des conditions d’avortement.
« Si la Hongrie était candidate aujourd’hui pour rentrer dans l’UE ce ne serait pas possible, elle ne remplirait plus les critères d’adhésion, c’est le triste constat du rapport »

Le texte n'est pas contraignant. Mais la Commission, qui a activé en avril contre Budapest un mécanisme inédit liant le versement de fonds au respect de l’Etat de droit, va proposer dimanche aux Etats membres de suspendre la majorité des fonds versés à la Hongrie au titre de la politique de cohésion.

En laissant une porte de sortie : le pays pourrait échapper à la sanction s’il met correctement en œuvre les réformes annoncées en matière de lutte anticorruption.
(20 Minutes) Objets connectés : Vers un durcissement des règles dans l’UE pour se prémunir des cyberattaques
La Commission européenne veut imposer des règles plus strictes aux objets connectés : ordinateurs, téléphones, appareils ménagers, voitures, jouets…
Produits et logiciels « connectés directement ou indirectement à un autre objet ou réseau » ne pourront être commercialisés que s’ils respectent des critères de sécurité (cybersécurité dès la conception).
Avec obligation de transparence sur des failles éventuelles ou des incidents constatés, et des entreprises qui devront les documenter et rendre compte de la façon dont ils sont traités.

En cas de non-respect des règles, des amendes pouvant atteindre 15 millions d’euros ou 2,5 % de leur chiffre d’affaires sont prévues.

La bonne application des règles sera de la responsabilité des Etats membres. Ils nommeront une autorité chargée de la surveillance du marché, apte à ordonner par exemple un rappel ou un retrait de produits.

La législation que prendraient les eurodéputés dans plusieurs mois, ils espèrent quelle ferait une référence internationale.
[Encore une fois, c'est plutôt pas mal, non ? On est mieux dans l'U.E. qu'en dehors]
Le correspondant à Vienne du Monde s'irrite du comportement de Victor Orban qui ménage Vladimir Poutine.
Si Victor Orban approuve chaque paquet de sanctions contre Moscou, c'est seulement après avoir négocié des exceptions pour satisfaire le Kremlin, comme le retrait du patriarche Kirill de la liste des personnalités visées.

Il fustige « les sanctions de Bruxelles qui nuisent à la fois aux économies et aux ménages », alors qu'elles sont justement exclues des sanctions en Hongrie.
Et annonce une consultation citoyenne afin « de tout mettre en œuvre pour que l’Europe retire ces sanctions d’ici à la fin de l’année ».

Le correspondant déclare qu'elle sera biaisée, et se demande si l'on s’entendre avec un responsable politique atteint d’une telle duplicité.
C’est le pari risqué qu’a fait la Commission Européenne, s'inquiète t-il.
Divine surprise la grande Bretagne va se joindre au projet de « Communauté politique européenne » proposé par Macron
Citation :
Times must be hard in London: Brexit Britain wants to rejoin Europe’s political community.

According to three officials present at a meeting on Thursday, the United Kingdom told its European partners that Prime Minister Liz Truss is not only willing to attend the first gathering of the European Political Community in Prague next week, but that she is also willing to host the next summit in London.
https://www.politico.eu/article/brex...itical-summit/

https://www.theguardian.com/politics...droidApp_Other





Pour rappel
Citation :
Créer une communauté de valeurs avec des pays européens qui ne peuvent pas encore rejoindre l’UE ou ne le souhaitent pas : c’est l’objectif de la Communauté politique européenne proposée par Emmanuel Macron le 9 mai dernier.
Citation :
La proposition s’adresse notamment à l’Ukraine qui, au lendemain de l’agression russe entamée le 24 février, s’est portée candidate pour intégrer l’UE “dans un avenir proche”, selon les mots de son président Volodymyr Zelensky. Elle veut également signifier à Vladimir Poutine, qui s’exprimait lui aussi ce 9 mai pour le Jour de la Victoire en Russie, que la place des Ukrainiens est avec les Européens et non sous la coupe du Kremlin.

Or “nous savons tous parfaitement que le processus leur permettant l’adhésion, prendrait plusieurs années, en vérité, sans doute plusieurs décennies”, a rappelé le président français lors de son allocution.
Pareil pour la Grande-Bretagne : l'adhésion prendrait des décennies


https://www.touteleurope.eu/l-ue-dan...on-fait-debat/
Une bonne nouvelle pour l'Europe même si c'est un tout petit pays :
https://www.lemonde.fr/international...4073_3210.html

La Lettonie confirme son virage européen, le parti centriste sort renforcé, les verts arrivent seconds (à noter que les verts contrairement à l'Europe de l'Ouest sont plutôt centristes également et pas portés par la gauche).

Bon par contre, effondrement total des partis pro russes puisqu'un seul a réussi à franchir la barre des 5 % et c'est a priori le moins virulent Stabilité (parti bizarre à expliquer mais il a une fiche wikipedia). A noter que les pro kremlins actuels n'auront aucun député ce qui sera une première dans ce pays.

Une belle victoire de Poutine dont ses fans vont certainement nous abreuver, l'influence de la Russie a encore gagné certainement selon leurs futures versions.
Citation :
Et si l’industrie européenne se délocalisait aux États-Unis ?
À la peine face à la flambée des prix du gaz, de plus en plus d’entreprises d’Europe choisissent de s’implanter sur le territoire américain. Les prix de l’énergie y sont plus stables, et la présidence Biden soutient à coups de milliards de dollars la transition vers le renouvelable. La tendance est-elle durable, s’interroge “The Wall Street Journal” ?

article payant: https://www.courrierinternational.co...aux-etats-unis
​
L'industrie lourde européenne risque d'y laisser des plumes, une des conséquences à moyen / long terme
Post
Les marchés boursiers européens viennent de remonter grâce à la baisse du dollars et la remonté de l'euro.

La situation économique est mauvaise, si bien que l'Allemagne angoisse sur la poursuite de l'UE depuis l'élection Italienne. Sur le plan REPowerEU elle vient de renoncer à une partie de son enveloppe globale au profit des autres puissances de l'UE. La France, l'Italie et l'Espagne. Les 3 pays sont au bord de l'effondrement social et économique.
Citation :
Publié par Curufinwe Melwasul
Avec le prix de l'energie qui flambe, la production qui diminue et la consomation qui décroit, prédire des temps difficile est "realiste" sans etre aveuglé.
"des temps difficiles" ce n'est pas une prédiction c'est déjà une réalité et je ne vois pas quel pays dans le monde y échappe.


maintenant pour cibler spécifiquement
Citation :
La France, l'Italie et l'Espagne. Les 3 pays sont au bord de l'effondrement social et économique.
je demande la source


.. et pour tout dire je vois beaucoup de pays "au bord de l'effondrement social et économique" avant la France, l'Italie et l'Espagne, y compris la Russie et l'Iran
Du fait de la propagande pas mal de Russes pensent que les Européens meurent de faim et de froid et ne peuvent plus rouler en voiture car l'huile de tournesol est désormais dix fois plus chère (je suppose qu'en tant qu'écolos dégénérés, nos voitures roulent à l'huile de tournesol).

Et dans la même conversation, la nana se plain de payer des prix "européens" pour son pain et son essence.
https://mobile.twitter.com/wartransl...01147895300101
Citation :
Publié par znog
"des temps difficiles" ce n'est pas une prédiction c'est déjà une réalité et je ne vois pas quel pays dans le monde y échappe.


maintenant pour cibler spécifiquement

je demande la source


.. et pour tout dire je vois beaucoup de pays "au bord de l'effondrement social et économique" avant la France, l'Italie et l'Espagne, y compris la Russie et l'Iran
bah en l'occurrence, l'Italie, la France et l'Espagne, ce sont les 3 pays européens qui sont à deux doigts de rentrer chacun dans une méchante trappe à dettes (et spoiler alert: c'est pas beau)
Citation :
Publié par znog
.. et pour tout dire je vois beaucoup de pays "au bord de l'effondrement social et économique" avant la France, l'Italie et l'Espagne, y compris la Russie et l'Iran
On peut rajouter la Chine aussi. C'est.. sportif ce qui se passe là bas.
Citation :
Publié par znog
"des temps difficiles" ce n'est pas une prédiction c'est déjà une réalité et je ne vois pas quel pays dans le monde y échappe.


maintenant pour cibler spécifiquement

je demande la source


.. et pour tout dire je vois beaucoup de pays "au bord de l'effondrement social et économique" avant la France, l'Italie et l'Espagne, y compris la Russie et l'Iran
Ça n'est pas parce que ça pue dans les dictatures du globe qu'il ne faut pas s'inquiéter de notre situation.

https://www.aft.gouv.fr/

https://www.lesechos.fr/industrie-se...france-1853340

https://www.bfmtv.com/economie/econo...209140046.html

https://www.lesechos.fr/economie-fra...es-drh-1866452

Il n'y a rien qui va actuellement en France. Tous les indicateurs économiques virent au rouge Pendant ce temps nos politiciens vivent dans un monde alternatif.

Le seul pour qui la situation est moins pire, c'est l'Espagne. Déjà parce qu'ils n'ont pas les mêmes problèmes énergétiques que nous, c'est ça d'avoir des politiques compétents.
Citation :
Publié par HuPi
je ne dois pas bien lire, mais il est où "l'effondrement social et économique pour la France, l'Italie et l'Espagne" ?
Citation :
Publié par znog
je ne dois pas bien lire, mais il est où "l'effondrement social et économique pour la France, l'Italie et l'Espagne" ?
En effet, tu lis mal.
Citation :
Publié par HuPi
En effet, tu lis mal.
Non je pense qu'il lit bien.
J'ai aussi lu les articles. Effectivement la situation n'est pas rose loin de là. Mais bon c'est pas un scoop

Oui on flirte avec la récession, on a un climat social qui peut se tendre sévère très rapidement, on va avoir des faillites d'entreprises. Bref c'est pas la joie

Mais de la a affirmer avec certitude qu'il y a un effondrement économique et social...bha non désolé
le principal problème, celui qui pour le coup peut provoquer un maelstrom c'est le prix gaz/électricité pour les entreprises.
Parce que si y a pas de mesure prises par les gouvernements sur ce plan là, ça va être un massacre. C'est tout simplement intenable pour les entreprises des prix pareils, puisque c'est impossible de faire porté le coût sur le prix final (sinon tu vends plus rien) sauf que tu peux pas vendre à perte non plus.

Donc plus encore que les coupures de gaz (qui ne serait que temporaire puisqu'on va pas passer de 100% gaz dispo à 0 pendant des semaines) pareil sur l'électricité. La situation qui peut vraiment provoquer un cataclysme économique comme on n'en a jamais connu c'est vraiment les prix du gaz et électricité. Parce qu'on parle des particuliers mais y a des mesures de prises pour eux, mais pour les entreprises là c'est tout autre chose.

D'ailleurs je comprends pas que l'UE ait tend tardé à réagir au moins pour agir sur le prix de l'électricité. Parce que autant sur le prix du gaz, on peut pas agir enfin à la marge. Mais le prix de l'électricité délirant qu'on connait, là c'est beaucoup à cause de comment on construit le prix de l'électricité sur le marché européen.
Le gaz a bon dos....
Y a eu certaine passivité et retard à l'allumage au niveau des états membres et donc commission, assez dingue sur le sujet.... je comprends pas, pas besoin d'être expert pour voir venir le problème et ça depuis des mois. Assez déconcertant alors que sur la crise covid et conséquence économique possible, l'UE a été plus active et en un sens en a trop fait.

Dernière modification par Thesith ; 05/10/2022 à 23h51.
Citation :
Publié par Lyk
Il y a des sources concernant cette trappe à dettes ?
[ Merci de fournir les sources quand elles sont demandées. "Fais les calculs toi-même" n'est pas une source. ]

Dernière modification par TabouJr ; 05/10/2022 à 23h09.
L'endettement n'est pas la même chose selon qu'on investit utilement avec la dette, ce qui est davantage le cas en France, qu'en Italie.
L'Union Européenne gronde peu la France par rapport à ce qu'elle s'inquiète de la dette italienne.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés