Cinéma (Le Cercle Taberna)

Polisse, de Maïwenn

Répondre
Partager Rechercher
Polisse de Maïwenn

polisse-affiche-du-film_100178_w460.jpg


Je suis étonné de ne pas avoir vu de thread passé sur ce film, peut être parce qu'il s'agit d'un film français.
D'ailleurs il à fait le meilleur démarrage français de cette année en salle, devant 'Rien à déclarer'

Synopsis:
Les policiers de la brigade des mineurs de Paris luttent contre les innombrables vicissitudes subies par les enfants : traque de pédophiles, appréhensions de parents soupçonnés de maltraitance avec témoignages d'enfants à l'appui, suivi d'adolescents pickpockets ou en dérive sexuelle. Plongés dans cet univers délétère, ces policiers tentent d'accorder leur dur labeur quotidien avec leur vie privée. Une jeune photographe est envoyée faire un reportage photo dans l'unité en charge des affaires de mœurs.

BA:

Prix:
Prix du jury au festival de Cannes cette année, ce qui n'est vraiment pas rien, et celui du grand prix cinéma du magazine Elle


Personnellement j'ai trouvé ça vraiment bon, s'est tourné de façon documentaire, surement parce que la réalisatrice à réaliser un stage du style dans la police enfin la BPM et cela rajoute une vraie force au film.
Il ne tombe jamais dans le trash/sensas' ni dans les clichés d'un téléfilm.
Les acteurs, et pourtant en général plus il y en a à l'affiche plus c'est mauvais, sont également à la hauteur, j'ai même été très surpris par la performance Joey Starr, qui a quitté son personnage.
C'est réellement puissant, je le recommande à tout les intéressés.
Je suis plus réservé. Le film a indéniablement des qualités et est par moment percutant, ce qui justifie tout à fait de le voir. La scène finale est particulièrement bien mené et justifie quasiment à elle seule d'aller voir le film. Le casting se tient tout à fait bien dans l'ensemble, et j'ai pas vu un seul moment où ça sonnait faux (à part peut être dans le bus où on se retrouve un peu trop sur un happy end peu crédible à mon sens).

A coté de ca, il a un vilain coté alignement d'anecdote sans aucune suite qui donne une désagréable impression de légèreté. Et parmi les personnages, celui qui doit avoir droit au final au plus de temps dans le film, c'est peut être celui de la photographe qui est simplement sans aucun intérêt.

Dernière modification par harermuir ; 23/10/2011 à 18h00.
Vu mercredi et j'ai beaucoup apprécié. Joey Starr, pour ne parler que de lui, est plutôt convaincant (je ne l'avais vu jouer de rôles que dans la série Mafiosa).

Marina Fois et les deux acteurs de Braquo dont j'ai oublié les noms sont aussi attachants.

Après, c'est vrai que je rejoins l'avis d'harermuir sur la succession d'anecdotes.

Ceci dit, on passe par tout un tas d'émotions tout au long du film.

Concernant certaines scènes, il y a quand même des passages difficiles, amplifiés par le fait que ça concerne des enfants/ ados.
Je l'ai vu hier et je l'ai plutôt apprécié! Les scènes poignantes son bien rendues, percutantes comme il faut et les acteurs jouent bien. Les scènes de maltraitance sont vraiment dures quand on connais un peu le milieu de la petite enfance et aussi
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
la scène où le gamin doit se séparer de sa mère
qui est assez dure!
Par contre j'ai beaucoup moins accroché sur la réalisation, un peu beaucoup décousue, ça saute beaucoup entre plusieurs scènes, et puis certaines scènes sont trop longuettes et contemplatives à mon goût... Par contre la scène finale est vraiment bonne!
J'ai du mal à comprendre pourquoi personne sur J0L n'en parle, autour de moi ce film est autour de toutes les discutions encore plus que Drive enfin bon tant pis.

Pour revenir à ce que vous avez dit, je ne suis pas tellement d'accord. A la limite l'Histoire avec Maiwenn n'apporte vraiment pas grands chose.
Le cote enchainement d’anecdotes, je ne suis pas tellement d'accord, car c'est tourné comme un documentaire, et en docu ca se passe comme, c'est même souvent pire. Mais ce ce qui donne cette force de réalité au film.
Sinon mention spécial pour Karin Viard quand même, pour sa scène avec Marina Foïs, ça aurait très vite pu tomber dans le surjoué, hors la ça marche.
Bref le film m'a porté tout le long, hormis quelques petites longueurs sur la fin, mais bon vu le final..
Vu hier. C'est vrai que c'est bien fait, les nombreux acteurs sont bons. Après j'ai pas eu l'impression qu'il y ai réellement d'histoire en fait.
Les rares passage de romance et les quelques caractères plus complexes de la bande de flics sont à peine abordés. En même temps c'est vrai qu'il y a beaucoup beaucoup de personnages pour un film de 2 heures.
Ce qu'il faut pas lire...
Tu l'as vu au moins ? Ou tu t'es arrêté à cette ramdom phrase sortie de son contexte ?

Des cinéastes comme Lars Von Trier, ne regarde jamais de film et s'en fiche complètement de la technique (Voir les films du dogme qu'il a fait avec sont compère Vintenberg) et pourtant le travail de LVT à été reconnu plus d'une fois ici.
Le cinéma ce n'est pas que de la techniques, tout depand de ce que tu veux montrer..
Alors oui Maiwenn n'est pas Spielberg mais son travail n'est pas moins intéressant pour autant.
Je l'ai vu hier en compagnie de ma douce et tendre ().

Très très impressionné par Joey Starr, il joue vraiment à merveille.. J'ai hâte de le voir dans d'autres films.

Le fou rire que j'me suis tapé lors de la scène de la gamine qui suce pour récup son tel, enfin la reaction des flics.. epic ! Le film est parfois touchant, drôle, dur... Les acteurs assurent vraiment tous. C'est pour ça que je le juge de vraiment très bon.
Citation :
Publié par Whol
Le cote enchainement d’anecdotes, je ne suis pas tellement d'accord, car c'est tourné comme un documentaire, et en docu ca se passe comme, c'est même souvent pire.
Dans un bon docu, non. Polisse, en tant que docu serait juste une calamité. Aucune suite à rien, que de l'émotionnel, bref, une vraie merde. C'est un film, les grilles de lectures ne sont pas les mêmes, l'émotion est une qualité. Mais pour le coup, prétendre que c'est fait pour ressembler à un docu, c'est bancal.

Citation :
Mais ce ce qui donne cette force de réalité au film.
Ce qui donne une force au film, c'est sa capacité à imposer de l'émotion. Et qu'à ce jeu là, Maïwen à fait du bon boulot. Parce que choisir des gosses, ca marche, parce que les personnages sont bien construits pour être immédiatement attacheant et humain et parce que les acteurs jouent bien et parce que les histoires sont crédibles (gloablement, parce qu'il y a quand même du gros WTF. Qui tourne, bizarrement, autour de la photographe). Ca n'a à mon avis rien à voir avec une réalisation type documentaire.

Dernière modification par harermuir ; 26/10/2011 à 04h51.
Perso j'ai adoré le film et pourtant je ne suis pas fan de ce genre de cinéma.
J'ai bcp apprécier la succession de scènettes qui fait passer par tout un panel d’émotions différentes sans justement tomber dans le sentimentalisme qui pourtant aurait été très facile pour ce genre de sujet.
J''avais peut d'un truc "c'est ma vie" like.

Les acteurs sont hyper bon et tous les rôles sont utiles. Sauf peut être Maïwen justement que je ne trouve pas terrible même si je comprend bien sont idée de nous placer en temps que spectateur (voyeur) de la scène avec son rôle de photographe qui ne prend pas parti. ça détache un peu des scènes trop violente émotionnellement.
Ca faisait longtemps que je n'avais pas vu un si bon film, et je vais voir tout ce qui sort.
Ca m'a retourné, l'intensité des scènes, la justesse du jeu de chacun (ils sont tous parfaits).
Je vais aller le revoir,et sans doute le re-revoir.
Depuis L527 je n'avais pas vu de films plaisants sur le sujet (mais c'est beaucoup mieux).
N'hésitez pas franchement. Juste prévoir les mouchoirs.
Ce film est génial, que ce soit les acteurs, le rythme du film... Sans compter que l'on retrouve un truc que j'adore, comme dans la guerre est déclarée, on se marre sur des choses assez graves quand même, et ça c'est franchement génial.

Par contre j'ai une question:

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
J'ai vraiment pas pigé la relation entre l'homme que l'on voit au debut, celui qui est plutôt aisé qui est le père des filles de melissa, et justement melissa. Ils ont des jumelles, ils ont chacun leur appart, il dit a un moment ne pas pouvoir la satisfaire.

Enfin j'ai rien pigé sur leur relation en fait, ils ont des enfants, mais sinon au moment du film ils sont quoi l'un pour l'autre?
Salut les gens.

Je plussoie également en encourageant tout le monde à aller voir ce film. Tout simplement parce quon y passe un bon moment. Ce nest peutêtre pas un grand film, effectivement, mais cest un beau film. Et je suis assez admiratif de la façon dont Maïwenn a réussi à en faire quelque chose de fort et touchant à ce point, hilarant par moment, tout en ne tombant jamais dans le glauque, comme le sujet aurait pu le laisser craindre.

Ceci dit, je peux comprendre certaines critiques dans le sens où il ny a pas une histoire avec un début, un milieu et une fin. On suit le quotidien dun groupe et on glâne quelques petits morceaux de vie des uns, des autres, et on recolle ces morceaux comme on peut/veut. On aurait pu les suivre 6 mois + tôt ou 3 ans + tard que ça naurait, en quelque sorte, rien changé... Mais je pense précisément que cest ce parti pris qui permet au film dêtre ce quil est, cestàdire pas voyeur, misérabiliste ou sensationnaliste pour un sous, et de sonner vraiment vrai...

Un beau film avec de grands acteurs... Joeystarr est franchement impressionnant, et je ne vois pas comment il pourrait ne pas faire lunanimité ( ), Marina Foïs est à tomber ( ), Balloo, Nora, et tous les autres, yen a pas un qui dénote, je trouve... Ca fait plaisir.

Voilà, voilà... Je vous ai dit que cétait bien et quil fallait le voir??

(Sinon, juste en passant, vite fait, gentiment, parceque ça me fait mal aux yeux à chaque fois: le monsieur, son pseudo, cest "Joeystarr", ce nest pas "M. Starr, Joey de son prénom"... Merci!! )
j'ai bien aimé le film aussi , même si certains pourront toujours reprocher l 'absence d'un scenario bien défini (a voir plutôt comme le "quotidien" de cette section de police et ouvrir les yeux d’éventuels humains innocents qui vivraient dans un cocon duveteux ).
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
petite frustration concernant le pere de famille dont la fille dit qu il est trop amoureux d'elle car finalement on ne connait pas le fin mot de l'histoire, a savoir vraiment coupable ou non ? sinon comme un peu au dessus la relation de mellissa et son "compagnon" ? est confuse et la fin du film elle même n'est pas très clair vis à vis du sens / interprétation qu elle essai de donner.
J'ai adoré, pareil que le copain plus haut, ça fait un moment que je n'ai pas vu un film si bon.
Le casting est superbe, tous les acteurs principaux sont bons, puis Kiberlain qui passe deux minutes sur le plateau pour jouer deux scènes bouleversantes, trop la classe.
Je bump, pour dire que j'ai bien aimer, certaines scènes sont vraiment touchantes, et le film en lui même se suit très bien, on vois pas les 2h passer.

Par contre une question..
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Pourquoi Iris se suicide à la fin ?!
Elle a pas supporter sa mutation ?
C'est même en promotion en fait puisqu'elle passe chef de groupe..
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Elle à l'air très repliée sur elle même, à garder ses problèmes pour elles, à les accumuler en elle, et au bout d'un moment ça explose.
Les autres, on les voit parler pendant tout le film de leurs problèmes, avec différentes personnes. Pour Iris, on voit ses problèmes mais on ne la voit pas trop en parler.
On la voit s'éteindre à petit feu pendant tout le film, notamment quand on voit son copain la quitter. Il y a aussi la scène avec le foetus mort, elle lui donne son prénom, c'est sa façon d'exprimer son mal-être. Ensuite il y a la dispute avec sa coéquipière. Au final ça fait beaucoup.
La scène finale c'est le petit truc qui la fait exploser, j'ai pas trop pigé pourquoi c'est la promotion qui déclenche ça par contre, peut être car c'est pour elle le trucs ultime qui lui montre à quel point l'écart entre son boulot qui réussi est sa vie qui foire est grand. J'avoue que je me souviens pas à fond de ce que lui dit le chef, elle est mutée? si elle est mutée c'est encore un échec peut-être pour elle. Enfin c'est pas super clair pour moi, mais c'est évident que c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase.
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Mon interprétation (qui n'est que MHO) quant au suicide d'Iris est la suivante : quelque part, ce qui les fait tous tenir debout dans ce boulot émotionnellement très dur, c'est la cohésion et l'appartenance au groupe. On voit bien dans le film qu'ils (la BPM) sont mis au ban des autres services de police, et que la vie privée des uns et des autres n'est pas forcément une réussite.

Or, suite à la dispute entre Iris et sa coéquipière, Iris s'entend dire un certain nombre d'avis sur elle qui me semblent être partagées par les autres membres du groupe.
Par ailleurs, sa vie privée étant vraiment désastreuse, son boulot et ses collègues-amis restent sa seule bouée à laquelle se raccrocher.

Lorsque l'annonce de sa nomination se fait, elle prend conscience d'avoir été exclue du groupe et que ses collègues-amis, sous couvert de la féliciter, se réjouissent de son départ, et que le chef des services la nomme hors de la BPM suite à la dispute avec sa coéquipière.
Se sentant exclue de tout, elle se suicide.
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
C'est justement ce que je trouve très juste, un suicide est la chose la sombre et personnel qui soit, cela ne s'explique donc pas.
Personne à part elle ne peut comprendre, et il ne faut surtout pas cherche une justification rationnel.
Après chacun peut avoir un avis mais justement c'est totalement personnel, enfin apres c'est ma version.
J'aime beaucoup discuter de ce film sauf sur ce passage.
Après voir lu le thread, je vois que tout le monde aime... Franchement les acteurs assez mauvais, ça fait téléfilm allemenand... L'action est vraiment pas terrible, voir les gars danser 15 minutes en boîte c'est cool mais on a compris qu'ils étaient heureux c'est bon... La scène avant le gosse, peut être était-ce une séquence émotion mais à part entendre le p'tit gueulait (Je n'avais plus de tympan) c'était lourd, trop longue cette scène aussi.

Alors faites comme des potes à la sortie du ciné, fouettez moi.
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
je n'ai pas forcément d'explication sur le pourquoi du suicide mais sur l'excellent parallèle à la fin entre la réussite du gamin qui fait du sport après avoir subi des attouchements, qui réussit son concours ... et cette fliquette qui rate dans son métier bien qu'en ayant réussi à attraper des pédophiles.
la chute d'Iris est un parfait parallèle aux sauts de l'enfant : l'un s'envole vers une vie meilleure et l'autre s'écrase (au sens propre malheureusement).

On sent bien aussi que le sourire de Karine Viard est une sorte de déclencheur, je le sens comme cela. Par contre je ne comprends pas pourquoi : de l'ironie "tu donnes des leçons ça ne va pas s'arranger si tu deviens chef" ?


Joeystarr (en un mot j'ai bien pigé ) fait bien du Joeystarr, cf. la scène du début dans la voiture ou ses gueulantes. L'intro avec l'Ile aux Enfants est formidable, les scènes sont poignantes même sans dialogue ... tip top

Deux semaines avant j'avais vu We need to talk about Kevin et étais ressorti à moitié KO là ça m'a achevé !

Faîtes des gosses.

Murmure, qui retourne surveiller sa fille de 4 ans !

[Edit] Je rejoins Durian (mais quel fruit au doux parfum et au goût subtil huhu) pour dire que j'ai mal compris la scène de 10 minutes en boîte de nuit. C'est vraiment très long pour amener quoi ?!
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés