L'Agora

Petits arrangements entre amis qui ne passent plus inaperçus

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par kergoff
Il le démissionne l'affaire est fini pour le gouvernement la ils vont encore passer des mois d'une défense ridicules.
Lui ne veut pas démissionner. Philippe ne peut pas l'y forcer. Macron n'y a pas forcément intérêt, si c'est pour le remplacer par un ou une Philippiste. Du coup...
Citation :
Publié par Frescobaldi
Pourquoi est-ce important de savoir d'où vient l'info ? A part dévier le sujet qui est je le rappelle la friponnerie avérée de ce grotesque personnage ?
Parce que ça pourrait être intéressant de savoir quels sont les autres fripons du même acabit sans forcément avoir à attendre que ça serve des intérêts particuliers pour qu'on soit mis au courant via des fuites bien opportunes, le hasard journalistique faisant tellement bien les choses.

Savoir d'où vient la fuite permettrait d'organiser des contrôles. Savoir qui a facilité la fuite permettrait d'avoir une idée de la motivation réelle derrière cet assassinat médiatique et d'éviter que le système puisse être maintenu, d'une part par ceux qui en bénéficient directement, d'autres part par ceux qui y trouvent un intérêt à pouvoir initier ce genre de buzz.

Accessoirement, ça serait le seul moyen de prouver la théorie de la source de s'y intéresser, que ce soit le fait d'un travail journalistique remarquable, d'un opportunisme politique intéressé ou d'un complot mondial des russes du FBI.

Après, si ça vous convient de gueuler tous pourris une fois tous les deux ans quand une affaire sort, pour dire qu'il faudrait quand même que ça s'arrête en refusant de s'en donner les moyens, continuez à gueuler.

Rugy est un bien triste personnage qui se défend maladroitement, ce qui n'augure pas de compétences politiques hors du commun, mais personne ne mérite d'être condamné avant d'avoir été jugé. Donc traînez le devant un juge ou floodez vos députés de courriers pour demander la révision ou la mise en place d'un système de contrôle budgétaire à l'AN si vous trouvez ça injuste, ce qui est votre droit le pus strict, mais arrêtez de de venir ici pour faire semblant de discuter uniquement si c'est pour demander à tout le monde d'aboyer sur la caravane avec la meute.
Citation :
Publié par TabouJr
Si c'est impossible, alors tu as une réponse simple à chacune des questions que j'ai posées. Quelles sont-elles ?

Parce que le mec bourré ou le journaliste compétent, ça n'explique pas pourquoi l'affaire est sortie petit à petit dans plusieurs journaux différents, ni pourquoi l'affaire sort au meilleur moment de l'été pour n'avoir absolument aucun impact sur l'agenda politique.

Je note que tu es rapidement passé du journaliste sérieux qui fait son travail tout seul dans son coin à un mec bourré tombé comme par enchantement sur les archives de la société HLM. Tu deviens vraiment insultant pour la profession de journaliste.
Sérieux tu troll ou bien ?
Je dis c'est "pas impossible", tu réponds "si c'est impossible, blablabla".
Ok, t'as ptetre mal lu. Et là je parle de mecs saoulés et tu penses que je parle de gens alcoolisés…





Citation :
Publié par TabouJr
Rugy est un bien triste personnage qui se défend maladroitement, ce qui n'augure pas de compétences politiques hors du commun, mais personne ne mérite d'être condamné avant d'avoir été jugé. Donc traînez le devant un juge ou floodez vos députés de courriers pour demander la révision ou la mise en place d'un système de contrôle budgétaire à l'AN si vous trouvez ça injuste, ce qui est votre droit le pus strict, mais arrêtez de de venir ici pour faire semblant de discuter uniquement si c'est pour demander à tout le monde d'aboyer sur la caravane avec la meute.
Je comprends pas trop où tu veux en venir au départ, mais vu comment tu finis ton message je vais finir par croire que tu as un nom à particule irl.
Parce que ça me paraît évident qu'on est tous pour un contrôle budgétaire à l'AN… Et par exemple quand j'entends à je sais plus quel JT "la déontologue de l'AN POURRAIT être saisie", ça me fait bondir : comment ça "pourrait" ? Comment est-ce qu'elle n'est pas déjà à fond sur le coup ?
Il se trouve qu'on n'a absolument pas le pouvoir de le traîner devant un juge… si ce n'est justement par le pouvoir de l'indignation publique. Alors c'est bien gentil de nous dire qu'on est très méchants mais en attendant, s'il n'y avait pas des journalistes pour révéler ce genre de faits et une opinion publique pour forcer le pouvoir à agir, on aurait un élément de moins pour nous séparer de la république bananière.
Après, oui, l'opinion ça se manipule, il y a peut-être un matermind derrière. Mais vu les faits dénoncés et la défense du loustic, ça me paraît pas aussi capital que tu tentes de le faire croire.

Venir dire qu'on fait semblant de discuter après tes posts c'est assez chaud quand même. Pas ma faute si tu comprend rien à mes posts parce que tu les lis de travers ou que ton parti pris te fait t'embrouiller.

Dernière modification par Quint` ; 13/07/2019 à 20h32.
Ben oui, y'a pas moyen de le traîner en justice parce que pour l'instant, il n'y a rien d'illégal dans les faits rapportés, en tout cas en attendant d'avoir plus de précisions sur l'affaire de l'appartement, et encore, ça risque de ne pas aller chercher bien loin vu qu'il y a de forts risques que seul le bailleur soit en mesure d'incriminer Rugy, ce qu'il ne pourra pas faire sans s'incriminer lui-même.

Il y a quelque chose de particulier dans la cadence des informations sur cette affaire précise qui mérite qu'on y prête attention, plus particulièrement parce que la façon dont ce sont déroulés les deux premières journée de l'affaire est assez particulière. Les affaires de ce genre habituellement sortent dans un seul journal et sont le fruit de l'enquête d'un seul journaliste. Le fait que deux affaires sortent en même temps mérite qu'on s'y intéresse.

Maintenant, moi, entre deux attaques ad hominem selon laquelle je crie en complot quand je pointe du doigt une incohérence dans la théorie de l'enquête journalistique, j'ai envoyé un courrier à mon député pour lui demander d'œuvrer à tenir la promesse présidentielle de transparence de la vue publique.

J'espère qu'avant de venir ici vous liguer contre moi pour ridiculiser mon point de vue en détournant une suspicion de manipulation en dénonciation d'un complot, en me demandant des sources que vous-mêmes n'avez jamais fournie pour appuyer vos opinions, appeler à ma censure parce que mon opinion ne colle pas avec la vôtre pour finalement me suspecter d'avoir un nom à particule, en me reprochant de ne pas suspecter le bon bord politique, en insultant mon intelligence et en me traitant d'idiote parce que j'ai l'outrecuidance de ne pas aboyer à l'unisson, vous avez au moins fait de même.

Sinon vous êtes juste des grandes gueules qui brassent de l'air. Et effectivement, échanger avec vous est assez difficile mais pour autant que je sache, et la discussion est là pour le prouver, la seule chose que j'ai dit, c'est que cette affaire mérite qu'on s'y intéresse dans sa forme plus précisément qu'on le fait habituellement parce que son déroulement initial est particulier et que ça pourrait en faire une affaire plus importante qu'une nième affaire d'abus ou d'utilisation inappropriée d'argent public, en soulignant qu'il est trop tard pour que ce quinquennat respecte sa promesse de campagne sur la transparence de la vie publique vu les casseroles qu'il se traîne.

Maintenant, vous jugez qu'avoir une opinion différente de la vôtre sur cette affaire là mérite un ban de six mois parce que c'est impossible de discuter avec moi qui ai l'outrecuidance de de ne pas boire vos paroles en considérant que vos opinions ont valeur de vérités absolues mais que c'est moi qui ai pourri la discussion, pourquoi pas.

En attendant, de toutes les théories, celle que je soutiens est la seule qui apporte une réponse simple à l'ensemble des questions levées.

Ce n'est pas très compliqué de me convaincre du contraire, il suffit d'avoir un discours cohérent et d'apporter pour une autre théorie les réponses aux questions dont j'ai dit que je ne les avais pas dans ces cas-là.

Mais personne ne l'a fait. Du coup, je n'ai pas changé d'avis. Il y a quelque chose dans cette affaire qui est différent des autres affaires et qui mérite qu'on s'y intéresse autrement qu'en s'outrant outre mesure, ce qui jusqu'à présent n'a jamais mené à rien d'autre qu'à des démissions ou des licenciements ponctuels pour calmer l'opinion jusqu'à la prochaine affaire, où tout le monde, une nouvelle fois, hurlera qu'il faut tout réformer dans l'intervalle avec le prochain buzz. Ça a été tellement productif jusqu'à présent, pourquoi ne pas persister dans l'échec après tout ?
Message supprimé par son auteur.
Ça manque un peu d'imagination tout ça ils auraient pu faire une fausse vidéo de Rugy avec Clinton et Trump entourés de gamines sur l'île d'Epstein, ça aurait été beaucoup plus tendance.
Ah non, ça c'est la façon dont vous interprétez ce que je dis pour en faire une théorie du complot que vous tournez en ridicule. J'ai juste dit qu'une enquête journalistique n'explique pas le déroulé des deux premiers jours de l'affaire, et qu'avant de foncer tête baissée pour s'outrer (à raison ou non), ça pourrait être utile de s'intéresser au préalable à comment l'affaire est sortie, ce sur quoi pour l'instant on n'a absolument aucune information.

Mon problème principal, c'est la cadence de sortie. Ça ne veut pas forcément dire que l'origine de la fuite l'a orchestrée volontairement.

On peut envisager que les affaires des appartements était connues au préalable mais un peu légères et qu'elle sont sorties le lendemain de la publication de Mediapart et le lendemain du limogeage de la dircab par simple emballement médiatique, ce qui est assez courant. Dans ce cas, se pose la question de savoir pourquoi ces affaires ne sont pas sorties avant, et si la réponse est que les affaires n'étaient pas assez fournies pour initier un bad buzz, alors ça impliquerait qu'on les prenne avec précautions et qu'on attende de plus amples informations avant de clouer Rugy au pilori (ce qui n'empêche pas de déplorer sa défense catastrophique, le mec ne fait vraiment rien pour se rendre défendable).

On peut aussi envisager qu'un facteur commun a fait parler plusieurs sources peu ou prou en même temps à plusieurs journalistes, auquel cas se pose la question de quel est ce facteur commun.

La théorie de l'éminence grise qui fomente et orchestre tout ça dans l'ombre est à peu près aussi probable que la coïncidence pure, c'est à dire pas très probable, en tout cas à mes yeux. Limite, je préférerais la théorie de l'éminence grise, ça voudrait dire qu'il y a encore des gens compétents dans l'élite politique de notre pays, ce qui n'est pas flagrant quand on voit la défense catastrophique de Rugy et de ces soutiens.

Mais les questions que soulèvent les deux autres théories ne sont pas forcément à balayer d'un revers de main.

En attendant que ces questions soient résolues, je préfère regarder cette affaire de près sans forcément foncer tête baissée dans la critique de Rugy, sa défense est pour l'instant tellement déplorable que son compte est bon à mes yeux, l'opinion et ses amis politiques auront raison de lui. Qu'il y ait poursuite judiciaire ou pas, c'est plié.

Mais à un moment où on commence à savoir qu'il n'y a aucun contrôle administratif sur certaines dépenses publiques (l'AN pour cette affaire, mais le bouquin qui épingle l'académie Française et l'Institut de France montre que l'AN n'est pas seule à avoir des budgets financés par l'argent public dont la gestion est sous le contrôle exclusif de ceux qui en bénéficient), il me semble aussi important de s'interroger sur la façon dont on est informé des affaires quand ça ne colle pas avec ce que l'on sait du déroulé habituel d'une enquête journalistique, parce que c'est la dernière façons dont l'opinion peut être mise au courant.

Après, c'est peut-être rien du tout, genre y'a deux journalistes qui ont bossé ensemble et qui se sont réparti les résultats de leur enquête, je ne sais pas si c'est fréquent ni même possible, mais ça paraît aussi crédible et ça répond à toute les questions. Mon problème est que je n'ai pas trouvé de liens entre les deux signataires des premiers articles (ça ne veut pas dire qu'il n'y en a pas, juste que rien à ma connaissance ne corrobore cette théorie).

Mediapart aurait tout sortie à coup d'un article par jour, j'aurais été ok avec l'enquête journalistique dévoilée par morceaux issue d'une investigation pour identifier des sources fiables et les amener à parler.

Sauf que là, ça ne colle pas avec le déroulé des faits que l'on connaît. Il y a autre chose et je pense qu'il est utile de savoir quoi avant de ranger cette affaire dans un nième scandale d'utilisation abusif d'argent public sinon on risque de louper autre chose, sur lequel il serait peut-être plus facile d'agir que sur la transparence de la vie publique qui, d'après moi, est à oublier pour ce quinquennat. En tout cas je ne vois pas trop comment ce gouvernement pourrait être crédible à porter une telle réforme aujourd'hui et j'ai l'impression que Macron n'est pas en mesure de restructurer le gouvernement vu que sa garde rapprochée se réduit comme peau de chagrin à mesure des affaires et qu'il ne fait confiance à personne d'autres.

Cela étant dit, si il est parfaitement légitime de surveiller de près l'affaire Rugy, ses conséquences politiques et judiciaires, cette affaire a quelque chose de particulier dans son déroulé initial qui interroge sur la façon dont nous avons accès aux informations. Je m'inquiète que cette particularité soit noyée dans l'outrance habituelle de l'opinion et qu'on finisse par traiter chaque affaire en hurlant "tous pourris" et qu'on oublie d'être curieux et sceptiques au sujet de comment l'affaire est arrivée à notre connaissance. Parce que si ça se trouve, comme tu dis, les informations ne sont pas l'exact et entier reflet de la réalité.
On peut passer 100% de ses impôts en dons? Ce qui validerait donc sa défense.
Si j'ai 10k€ d’impôts à payer et que je donne 15K€ (66% déductibles), je paye 0? Je trouve ça dingue qu'il y est pas une limite... C'est ce que je comprends là dessus, si je "dépasse" je peux même reporter sur les années suivantes
Citation :
Publié par Ethann F.
On peut passer 100% de ses impôts en dons? Ce qui validerait donc sa défense.
Si j'ai 10k€ d’impôts à payer et que je donne 15K€ (66% déductibles), je paye 0? Je trouve ça dingue qu'il y est pas une limite... C'est ce que je comprends là dessus, si je "dépasse" je peux même reporter sur les années suivantes
Il y a un plafond qui est de 7500€ par personne (15 000€ pour un couple). Concernant les dons aux partis politiques il y a un double plafond : on ne peut pas déduire plus de 7500€ de dons et ça ne doit pas dépasser 20% du revenu total déclaré.

Dans le cas de Rugy, il a donné 14 400€, ce qui dépasse largement le plafond de déduction. Il n'y a donc que 7500€ qui sont retenus au titre des dons. Sur les 7500€ donnant droit à déduction, le montant à déduire sur les impôts est de 66% de la somme versée soit ici 66% de 7500€ soit 4950€.

Il a donc pu déduire de ses impôts 4950€ au regard des dons versés à EELV. Ensuite il a des frais de garde qu'il a aussi pu déduire.

Concernant le report dont tu parles, il s'agit du cas où les 7500€ de dons aurait représenté plus de 20% du revenu net imposable, ce qui n'est pas le cas ici. Si cela avait le cas, il n'aurait eu droit à la déduction qu'à hauteur des dons ne dépassant pas 20% de revenu net imposable. Le reste aurait été reporté les 5 années suivante. Par exemple, s'il avait gagné 20000 euros par mois, il n'aurait pu déduire que 4000 euros de dons soit 2640€ d'impôts. Le reste aurait pu être déduit les années suivantes (3500€ à déduire les 5 années suivantes).
Si je refais de nouveaux dons l'année suivante, est-ce que plafond est impacté par le report ou est-ce un comptage à part ?

Peut-on créer une sorte de contingence de dons qui au final revient une fois lissé sur disons 15 ans, à quasi ne plus payer d'impôts pour une bonne partie de ces années ?
Si tu fais des dons et que tu dépasses à nouveau le plafond de 20% des revenus (tout en restant dans le plafond de 7500 euros pour un individu et 15 000 euros pour un foyer fiscal de deux personnes) oui ça se reporte. Et ce sont les reports les plus anciens qui sont pris en compte l'année suivante.
C'est industrialisable comme cas fonctionnel ?

Par exemple un site web + app qui permet à n'importe quel particulier payant des impôts, en quelques clics, de :
- se créer sa petite association fictive
- le compte bancaire rattaché à l'association (pour se payer sa voiture de "fonction" + bouffe "associative")
- pouvoir mutualiser des associations ensembles (pour les amis et la familles)
- générer les documents pour les impôts

Avec une app sur téléphone pour gérer en toute transparence (lol) son compte associatif et pas risqué de mélanger avec les dépenses privées.

D'ailleurs cette application pourrait être développé dans un cadre associatif.

EDIT : au pire l'application peut être développé/domicilié dans un autre pays que la France.
Et puis bonne chance à la justice française quand plusieurs centaines de français auront créé leur association en l'espace de quelques semaines.
En fait c'est une super stratégie militante ça. Automtiser l'exploitation de failles et de niches juridique et fait exploser le système, obligeant sa réforme.

Dernière modification par Ohrido-Zen-Attitude ; 14/07/2019 à 11h25.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Ohrido-Zen-Attitude
Et puis bonne chance à la justice française quand plusieurs centaines de français auront créé leur association en l'espace de quelques semaines.
En fait c'est une super stratégie militante ça. Automtiser l'exploitation de failles et de niches juridique et fait exploser le système, obligeant sa réforme.
Un vrai génie du mal
Message supprimé par son auteur.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Keyen
Faut être reconnu d'utilité publique surtout. C'est pas n'importe quel asso qui ouvre le droit à déduction.
Et le fait d'être reconnu d'utilité publique fait que tu es contrôlé par la chambre régionale des comptes/cour des comptes. Avec en plus l'obligation de recourir à un commissaire aux comptes au-delà d'un certain montant de versements.

Là où c'est un peu curieux (mais légal), c'est que le député fait un don à son parti, lequel finance sa carrière politique
Répondre

Connectés sur ce fil

 
6 connectés (0 membre et 6 invités) Afficher la liste détaillée des connectés