L'Agora

Petits arrangements entre amis qui ne passent plus inaperçus

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par lafa

Venant de sa part, c'est assez burlesque.
Au contraire, c'est logique. Quand il s'était fait coincé avec l'affaire de la MNEF, Jospin lui avait demandé de démissionner sur le champs. Là, il demande la même chose.
Citation :
Publié par Fnord
Plutôt que le modèle de l'emploi fictif, je pense que la solution à ce problème passerait plutôt par une augmentation de la subvention accordée aux partis politiques (ou en attendant à une augmentation des cotisations demandées aux élus du parti / aux militants / sympathisants).
LE PG demande déjà des cotisations conséquentes (et progressives en fonction des revenus). Et bien entendu les militants sont invités à donner plus. Mais il se trouve que ce n’est pas un parti de millionnaires…

Citation :
Publié par Jack O'Bannon
Parce qu'un système où un responsable politique a "besoin d'un mandat pour vivre" c'est acceptable ?
C’est le système actuel, on essaye de le changer, mais en attendant d’avoir réussi à le faire, il faut bien faire avec. Je ne comprends pas la notion de système acceptable. Si tu refuses d’accepter le système, tu fais quoi*?

Citation :
Et si on présume que oui, le fait de gruger les règles pour toucher la gamelle sans prendre les responsabilités qui vont avec c'est acceptable aussi ?
Mais c’est quoi cette rhétorique ? Où as-tu vu qu’il ne « prenait pas les responsabilités qui vont avec » ?? C’est quand même incroyable ce que vous arrivez à imaginer pour taper sur quelqu’un*!
Allez voir son blog, la partie européenne est ultra fournie d’explications sur tout le boulot qu’il abat, et chaque abscence à son poste y est justifiée. C’est incroyable cette malhonneteté intellectuelle !
Citation :
Publié par Lango
C’est le système actuel, on essaye de le changer, mais en attendant d’avoir réussi à le faire, il faut bien faire avec. Je ne comprends pas la notion de système acceptable. Si tu refuses d’accepter le système, tu fais quoi*?
T'es en train de dire que pour changer le système, il est acceptable d'en gruger les règles ?

Il gueule sur quoi déjà Melenchon ?

( Je suis pas ironique par plaisir, j'avais plus de sympathie pour lui que pour les autres, mais ça en plus de ses conneries sur le Venezuela, c'est bon ... )
Citation :
Publié par lafa
Il est peut être là le problème justement, que vous ne voyez pas en quoi c'est troublant.
On s'en fiche un peu là de savoir si il a les compétences ou non, c'est juste que niveau exemplarité on est très loin des comptes et de ce qui avait été annoncé.

J'aime bien cette classe politique si rapide à critiquer le monde du privé et ses " golden parachutes " pour ensuite derrière aller faire la même chose, avec l'argent des français d'ailleurs, mais bon, la république est généreuse.
Et puis bon, de voir que les institutions servent surtout de porte de sortie grassement payée pour des gens qui perdent leur poste, moi ça me fait un peu mal au cul



Excuses moi de ne pas avoir envie de payer Mme Voynet 7550 euros par mois à ne rien foutre, on paie déjà pour Fadela Amara et autres recasés du mouvement syndicaliste et politique, ça suffit maintenant.
On vient nous sortir hier qu'il n'y avait pas d'argent, qu'il fallait " faire des efforts " supplémentaires, nos traitements sont gelés pour encore deux ans, très bien, pourquoi et derrière on annonce en catimini que Mme Voynet va être recasée à ce tarif là , elle qui n'a aucun mérite et qui se fendait il n'y a pas un mois d'un communiqué où elle disait son raz le bol du clientélisme politique ?

Alors oui, 7550 euros plus les avantages pour l'une, 15.000 pour l'autre ça ne va pas changer grand chose, sauf que eux plus les autres, plus encore les autres, ça commence à faire cher.
C'est si difficile que cela pour eux de retourner bosser ailleurs que dans les dorures ?
Où est le problème "d'exemplarité" sur Pierre-René Lemas (haut-fonctionnaire, ancien préfet) ? Je ne le vois pas. Tu ne donnes aucun élément qui appuie ce que tu dis. Absolument rien.

Sur Voynet je ne pense pas que ce soit un bon signal envoyé et que ce soit dans les pratiques de recrutement du corps où elle est envoyée, mais tu fais un procès d'intention en disant qu'elle ne fout rien et qu'elle ne fera rien à l'IGAS. On en sait rien, peut être que son travail sera très utile, peut être pas.
Tu peux pas comparer le salaire d'une ou deux personnes avec celui des 5M2 d'autres fonctionnaires.

Le plus drôle sur ces "affaires" ça reste les réactions de la droite qui attaquent ce qu'ils appellent la "gauche morale" / "République exemplaire" avec le procès en légitimité du Président & co, en oubliant leur décennie de pouvoir et leur histoire rien que sur les trente dernières années.
De toute façon, sur ce sujet comme sur d'autres, on regarde toujours par le petit bout de la lorgnette, avec une amnésie permanente, des bases factuelles erronées et les mêmes effets moutoniers sur l'analyse.
Citation :
Publié par Leni
Est-ce qu'on peut faire plus cliché du bobo hypocrite et insupportable que ça ?
Tu m'explique le rapporte entre les bobos et un aristocrate ? A la base, les bobos n'ont pas un train de vie délirant : leurs revenus les placent au mieux dans les classes moyennes supérieures, ils vont au boulot en vélo et font leurs courses au marché ou sont abonnés à une AMAP.
C'est plutôt le cliché de la gauche caviar qu'il faut utiliser dans son cas effectivement.

Mais c'est vraiment faux-cul de la part de ses "amis" de gauche de venir l'enfoncer sur son train de vie quand on sait que dès qu'ils descendent en dessous des 10k€ par mois (sans parler des avantages comme la bagnole de fonction) c'est comme si ils étaient au RSA à les entendre.
A part son image personnelle, perso je m'en fout complètement qu'il claque tout on fric dans des pompes ou des costards sur mesure. Tant qu'il ne tape pas dans la caisse et que ça reste son fric où est le problème.
Les élus de gauche qui tapent sur les "riches" ça m'a toujours fait rire, vu qu'avec leurs revenus ils sont facilement dans les 0.1% les plus riches, si ce n'est pas les 0.01%.

Le conflit d'intérêt avec l'IGAS par contre ça me gêne beaucoup plus. Mais bon avant que les liens entre la politique, l'administration de la santé et les labos pharmaceutiques soient purgés je pense qu'il suffit de creuser (et pas pas besoin d'aller profond) pour trouver pas mal de cas de ce genre malheureusement.
Citation :
Publié par hollowhell
Où est le problème "d'exemplarité" sur Pierre-René Lemas (haut-fonctionnaire, ancien préfet) ? Je ne le vois pas. Tu ne donnes aucun élément qui appuie ce que tu dis. Absolument rien.
.

Le gars vient de se faire débarquer de l'Elysée et recoller dans les 48 heures à la CDC mais c'est " normal " ?
Le pôle emploi de l'Elysée est plus performant que celui du reste de la population visiblement.
Citation :
Publié par klovis
Rien de ce qu il peut faire ou dire n est exempté dans l optique d entretenir l entreprise de démolition .
Dés qu il respire , qu il parle , qu il existe tout est récupéré recyclé et au final il sort affaibli .
Comme pour les autres présidents, faut que t'arrête de faire la vierge effarouchée dès que quelque chose est dit sur Hollande qui te plaît pas hein.
Citation :
Publié par Feldi no ecchi
Comme pour les autres présidents, faut que t'arrête de faire la vierge effarouchée dès que quelque chose est dit sur Hollande qui te plaît pas hein.
On revient à l'argument typique du "Les autres ont fait pareil donc je fais pareil"
Citation :
Publié par Yame
Bah, il est peut être compétent.
Mais encore une fois ce n'est pas le problème ce n'est pas une question de compétence ou non.
D'une il y a peut être d'autres personnes compétentes pour ce poste et pas forcément et obligatoirement celle ci.
D'autre part c'est un re-casage express dans une institution nationale.


Pour un exécutif qui fustigeait le copinage des années Sarkozy et qui s'est prononcé comme son anti thèse, vous m'excuserez de vous dire qu'ils vous prennent pour des buses.
Ceci dit, ils ont raison, puisque non seulement vous acceptez la chose mais mieux, vous la défendez pour certains.

Je vous rassure de suite, demain vous perdez votre emploi, quelle que soit votre niveau de compétence, vous ne serez pas recasés dans les 48 heures dans un beau bureau avec un bon salaire, eux oui et en prime c'est vous qui payez.

Citez moi un autre pays où se pratique ce genre de chose à une telle échelle, où on recase les ex femme vaincues en attendant mieux ou bien où l'on nomme les proches ou les amis des proches à des places honorifiques et bien rémunérées.
Là en un an, ça y va les pantouflages.

C'était bien la peine de couper la tête du Roy pour faire la même chose 200 ans après.
Citation :
Publié par lafa
Pour un exécutif qui fustigeait le copinage des années Sarkozy et qui s'est prononcé comme son anti thèse, vous m'excuserez de vous dire qu'ils vous prennent pour des buses.
Sous Sarkozy, dès qu'une affaire sortait, on avait une réaction unanime de l'ump : c'est une calomnie.

Là, un truc est paru, dans les 48h il a posé sa démission.

On est loin de la perfection, ces types là n'auraient pas du arriver aux postes dont ils sont dégagés, et y en a d'autres qui sont pas irréprochables, mais moi je vois quand même une avancée.
Citation :
Publié par lafa
Le gars vient de se faire débarquer de l'Elysée et recoller dans les 48 heures à la CDC mais c'est " normal " ?
Le pôle emploi de l'Elysée est plus performant que celui du reste de la population visiblement.
Encore une fois tu n'avances rien sinon des propos vagues et démagos.
C'est un haut-fonctionnaire compétent et reconnu qui a servi plusieurs personnalités politique de gauche, dont François Hollande pendant 2 ans à l'Elysée. Il n'a pas été condamné et n'est pas soupçonné d'une infraction grave (comme Morelle). Après les municipales, Hollande choisit de rapatrier de la CDC JP Jouyet (qu'il avait nommé en 2012, je le rappelle) à l'Elysée et le choix logique qu'il fait est de mettre PR Lemas à la CDC. C'est une procédure normale, qui peut être bloquée par les Chambres parlementaires.
De toute façon Lemas serait resté dans la haute-fonction publique puisqu'il y est entré, je le répète, grâce à son entrée à l'ENA (concours, méritocratie républicaine), qui lui permet par ailleurs de prétendre en fin de carrière à un beau salaire comme haut-fonctionnaire ; et une autre personne aurait été nommée à la CDC avec le même salaire qu'aura Lemas.

Y'a vraiment aucun problème là-dedans, tu t'offusques pour rien et tu mélanges des cas.
Citation :
Publié par MiKa
On est loin de la perfection, ces types là n'auraient pas du arriver aux postes dont ils sont dégagés, et y en a d'autres qui sont pas irréprochables, mais moi je vois quand même une avancée.
Assez d'accord avec ça. On a pu noter aussi un parallèle Woerth/Cahuzac et la différence de traitement.
Ça merdouille, ça magouille, mais au moins, ça ne fait pas l'affront de nier envers et contre tout à la tête de l'Elysée.
Citation :
Publié par hollowhell
Encore une fois tu n'avances rien sinon des propos vagues et démagos.
.
Je note que cette synthèse était employée par les affiliés de l'UMP jusqu'en 2012.
Le PS vient de se manger une mandale sans précédant aux municipales il n'y a pas 15 jours, et depuis on a vu quoi ?
- La nomination-exfiltration de Désir à un poste gouvernemental
- La nomination - imposition de Cambadèlis au poste de premier secrétaire du parti
- la nomination de Voynet à un poste bien payé pour qu'elle puisse retomber sur ses pattes ( cadeau aux verts négocié ? )
- un jeu de chaises musicales entre la direction de la CDC et le secrétariat général du palais de l'Elysée
- le recyclage d'une partie des perdants à des postes électifs aux européennes.

C'est " vague " et sans aucuns doutes " démago "
Je ne sais pas si tu te rends bien compte que tu es peut être le seul à défendre ces histoires, même au PS ça gueule que ça suffit la tambouille politicienne.
Maintenant je ne doute pas que tu aura réponse à chacune de ces choses , c'est ton droit comme c'est le miens de dire qu'ils se fichent de nous ouvertement.

Et sinon, réponds à ma question, dans quel autre pays comparable peut on voir cela à un tel niveau ?

Citation :
On est loin de la perfection, ces types là n'auraient pas du arriver aux postes dont ils sont dégagés, et y en a d'autres qui sont pas irréprochables, mais moi je vois quand même une avancée.
Sur la forme il y a une avancé manifeste
Sur le fond, aucune , on a les mêmes travers qu'avant, des gens qui arrivent à des postes qui ne sont pas faits pour eux ou dont le comportement affiché devrait être éliminatoire à l'exercice du pouvoir.
Sarkozy nous vantait en 2007 la " république irréprochable " on connait la suite
depuis 2 ans Hollande nous vante la " république exemplaire " , voilà le résultat

Si Mediapart n'avait pas ouvert sa bouche, le cirque continuerait
maintenant on va passer à autre chose, une affaire en chasse une autre.

Dernière modification par lafa ; 18/04/2014 à 20h52. Motif: antait la " république irréprochable
Citation :
Publié par lafa
Je note que cette synthèse était employée par les affiliés de l'UMP jusqu'en 2012.
Le PS vient de se manger une mandale sans précédant aux municipales il n'y a pas 15 jours, et depuis on a vu quoi ?
- La nomination-exfiltration de Désir à un poste gouvernemental
- La nomination - imposition de Cambadèlis au poste de premier secrétaire du parti
- la nomination de Voynet à un poste bien payé pour qu'elle puisse retomber sur ses pattes ( cadeau aux verts négocié ? )
- un jeu de chaises musicales entre la direction de la CDC et le secrétariat général du palais de l'Elysée
- le recyclage d'une partie des perdants à des postes électifs aux européennes.

C'est " vague " et sans aucuns doutes " démago "
Je ne sais pas si tu te rends bien compte que tu es peut être le seul à défendre ces histoires, même au PS ça gueule que ça suffit la tambouille politicienne.
Maintenant je ne doute pas que tu aura réponse à chacune de ces choses , c'est ton droit comme c'est le miens de dire qu'ils se fichent de nous ouvertement.

Et sinon, réponds à ma question, dans quel autre pays comparable peut on voir cela à un tel niveau ?
T'es gentil de m'affilier à l'UMP mais jusqu'à présent c'est toi qui utilise leurs éléments de langage.

Tu ne m'as toujours rien appuyé sur Lemas. En fait tu n'as rien pour argumenter et tu sors d'autres cas de ton chapeau pour étoffer ton propos et me renvoyer l'accusation.
Tu as raconté n'importe quoi sur Lemas, je te corrige sur Lemas (uniquement, le reste j'ai pas envie d'y répondre surtout que t'es encore à côté des faits), tu continues à répondre à côté, à répéter que "c'est mal" et à dire que je suis un naïf qui cautionne tout, à mi-chemin entre le PS et l'UMP (). Ce n'est pas sérieux.
Citation :
Publié par Ron J.
Ça merdouille, ça magouille, mais au moins, ça ne fait pas l'affront de nier envers et contre tout à la tête de l'Elysée.
Pas trop longtemps tu veux dire.

Le problème de la démission, pour moi, c'est que ça résout rien. ça ne va pas réparer les conneries qu'ils ont fait et c'est réservé à ceux qui sont moins malins que les autres, ceux qui ont pas réussi à cacher ce qu'ils faisaient.
Citation :
Publié par hollowhell
Tu ne m'as toujours rien appuyé sur Lemas. .
Parce qu'il n'y a rien à appuyer ?
d'une part est il le seul compétent pour ce poste en France ?
d'autre part le simple fait d'obtenir le poste 48 heures après son éviction et en remplacement de celui qui lui succède est à lui seul la preuve de la cause à effet, c'est un fait du prince, une nomination parachutage, la compétence n'a rien à voir dans ce dossier.
Il fallait lui trouver une place , c'est chose faite, le hasard voulant que ses compétences soient en adéquation avec le poste, c'est pour le coup assez heureux.

Citation :
le reste j'ai pas envie d'y répondre
Ca ne me gène pas, je l'entends presque tous les jours ça au boulot.

Bon maintenant ce n'est pas un drame national que Lemas se retrouve là, la France en a vu d'autres, mais nous sommes loin, très loin des engagements de campagne, c'est une habitude dans ce pays.

PS j'ai été au RPR, je ne m'en cache pas, la nuance c'est que quand j'ai vu ce que le parti devenait et que le courant que je soutenais disparaissait au profit des autres , j'ai rendu fissa ma carte avec le petit mot qui va bien.
Donc non, je ne risque pas de reprendre les éléments de langage d'un Copé par exemple.
Citation :
Publié par lafa
Parce qu'il n'y a rien à appuyer ?
d'une part est il le seul compétent pour ce poste en France ?
d'autre part le simple fait d'obtenir le poste 48 heures après son éviction et en remplacement de celui qui lui succède est à lui seul la preuve de la cause à effet, c'est un fait du prince, une nomination parachutage, la compétence n'a rien à voir dans ce dossier.
Il fallait lui trouver une place , c'est chose faite, le hasard voulant que ses compétences soient en adéquation avec le poste, c'est pour le coup assez heureux.



Ca ne me gène pas, je l'entends presque tous les jours ça au boulot.

Bon maintenant ce n'est pas un drame national que Lemas se retrouve là, la France en a vu d'autres, mais nous sommes loin, très loin des engagements de campagne, c'est une habitude dans ce pays.

PS j'ai été au RPR, je ne m'en cache pas, la nuance c'est que quand j'ai vu ce que le parti devenait et que le courant que je soutenais disparaissait au profit des autres , j'ai rendu fissa ma carte avec le petit mot qui va bien.
Donc non, je ne risque pas de reprendre les éléments de langage d'un Copé par exemple.
Regarde le conflit d'intérêts de Morelle. C'est clair, tu peux expliquer pourquoi et avancer en quoi il devait démissionner, c'est évident. Pas pour Lemas.
Bien sûr non Lemas n'est pas le seul compétent, et tu pourrais ressortir la même question pour chaque nomination.
Encore une fois ce n'est pas comme si Hollande avait balancé son neveu niveau bac à la tête de la CDC. Ou encore quand Sarkozy avait tenté de placer Musqua (son dernier secrétaire général) tout en sachant qu'il y serait là même en alternance.

On peut revenir sur des engagement sde campagne de Hollande et notamment ce qu'il a théorisé quant à la "présidence normale", le fonctionnement des institutions et son rapport avec elles, mais là désolé, je ne vois toujours pas en quoi la nomination de Lemas pose un problème. Hollande avait fixé ses critères pour les nominations, elles me semblent justes, elles font écho aux excès d'avant, et il les respecte :

"Les règles de nomination des responsables publics seront encadrées et la loyauté, la compétence et le service de l'intérêt général seront les seuls critères pour déterminer mes choix pour les grands serviteurs de l'Etat"
Louis Schweitzer nommé nouveau Comissaire général à l'Investissement.

Il est vrai que ce monsieur déborde de compétences : PDG de Renault de 1992 à 2005, on lui doit d'immenses succès comme l'Avantime, la Vel Satis mais surtout l'investissement massif de Renault dans les moteurs Diesel "dCi" les moins fiables du monde, qui auront définitivement enterré l'image de la marque, ou les délocalisations massives du groupe (Roumanie, Maroc). Président de la HALDE de 2005 à 2010 (et déjà un premier recasage à l'époque), la Cour des Comptes sera tellement laudative de sa gestion que l'institution fermera ses portes quelques mois après son départ. Enfin, son immense expérience comme toucheur de jetons indus, pardon administrateur, d'une bonne partie des grosses boîtes du CAC 40 (BNP, Astra Zeneca, Veolia...) sera indispensable à ce poste.

Mais il n'y a pas que les compétences de M. Schweitzer qui l'amènent à ce poste de Commissaire Général à l'Investissement. Il y a aussi son intégrité. Après tout, il a bénéficié d'un non-lieu tombé du ciel dans l'affaire du sang contaminé (accusé de complicité d'empoisonnement), a certes été reconnu coupable dans l'affaire des écoutes de l'Elysée comme ancien directeur de cabinet de Laurent Fabius mais sans aucune peine et la justice belge l'a condamné à une somme dérisoire de 10 millions de francs belges. Si la justice a été aussi clémente avec lui, c'est bien que c'est un saint homme.

Ancien Enarque, membre du Siècle, il émarge autant à droite (musée du quai Branly, co-auteur d'un rapport avec Juppé, ancien président de MEDEF international) qu'à gauche (dircab de Fabius).

Voilà donc le profil parfait d'un copain / coquin de l'énarchie, gérontocrate de 72 ans, de plus, qui se retrouve recasé sur un poste stratégique pour l'avenir de la France (c'est lui qui va décider à quoi vont les financement du type grand emprunt d'avenir) tout en n'ayant accumulé QUE des casseroles judiciaires et des échecs économiques.
Sont-ils à ce point détaché de la réalité pour ne pas se rendre compte que ce genre de nominations compromet autant l'avenir du pays que leur propre image ? N'ont-ils personne d'un peu futé pour leur dire ?

Qu'il est loin, le temps d'un Bérégovoy, simple CAP d'ouvrier en poche, premier Ministre...
Joli présentation Vision.
A la tête de Renault, c'est aussi lui qui a pris la décision d'entrer au capital de Nissan, ce qui maintient l'ex-régie à flot depuis des années désormais.

Bon, par contre, à 72 ans, comment dire...
Citation :
Publié par Visionmaster
Sont-ils à ce point détaché de la réalité pour ne pas se rendre compte que ce genre de nominations compromet autant l'avenir du pays que leur propre image ? N'ont-ils personne d'un peu futé pour leur dire ?
Parce que tu crois que l'avenir du pays est l'enjeu premier de la politique ? Non, l'enjeu, c'est la nomination à des postes, en l’état c'est la seule finalité, puisqu'une fois que ces gens sont nommés, tout s'arrête, jusqu'aux prochaines échéances.

Franchement, regardez le ballet ridicule du dernier remaniement, notamment le jeu de chaises musicales niveau secrétaires d'état, on peut tirer les noms au sort et les affecter aux différents postes les yeux bandés, c'est la même chose, et ces commissions, hautes autorités, conseils, là encore pour la plupart d'entre elles, ce n'est que distribution de gamelles.

C'est une tradition française du reste, tout le monde a toujours été grassement payé et nourri et personne ne reste jamais sur le carreau, il y a toujours une mairie à pourvoir, un poste de député à l'AN où parachuter un ami, c'est la république des copains, promotion Voltaire + franc-macs comme actuellement, mais dans le passé c'était le même principe.
La distribution des postes aux amis "nécessiteux", ça existe dans tous les pays ou presque, et c'est souvent pire qu'en France (cf le "spoil system" américain).

Après, la solution à ce problème est connue : recrutement sur concours et par avancement via la notation. Mais les politiques, et en particulier la droite, a horreur de ça.
L'autre solution consistant bien entendu à supprimer un bon paquet de fromages républicains, du style Haute Autorité à la Régulation des Commissions des Conseils et autres sociétés du tunnel du Mont-Blanc...
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés