L'Agora

La droite et la sécurité

Répondre
Partager Rechercher
Nicolas Sarkozy est aux affaires depuis longtemps. Divers ministères, patron de l'UMP, et enfin Président de la République. Et juste avant, Ministre de l'Intérieur.

Tout le monde se rappelle qu'en tant que Ministre puis en tant que candidat, Sarkozy a fait de la sécurité son cheval de bataille. Or, à chaque fois qu'il y a un incident médiatisé, c'est reparti, la droite nous chante le couplet de la sécurité, on va faire de nouvelle lois !


D'abord, on peut légitimement se poser la question de savoir si on règle tout à coup de nouvelles lois. C'est nécessaire, d'encadrer et de réprimer. Mais encore faut-il que ce ne soit qu'un aspect de la politique globale de sécurité, qui comprend des choses aussi variées que l'emploi et la justice sociale. Ou la prévention et l'éducation, même par la Police, comme il fut un temps avec la Police de proximité, démantelée par le même Sarkozy. Oh wait, il a fait un peu marche arrière, là, si je me rappelle bien.


Mais bon, laissons de côté, dans ce sujet l'aspect éducation, prévention, justice sociale, etc. Concentrons-nous sur l'aspect surveillance, sécurité, répression, le rôle indispensable de la Police, quelles que soient, par ailleurs, les mesures sociales.

Que voit-on, de ce côté ? Beaucoup d'activité, de la part du Gouvernement, en particulier avec la production de lois.

Mais qui va faire appliquer ces lois ? Il y a de moins en moins de policiers ! Et pas de miracle, là comme dans d'autres domaines, la Santé, par exemple, moins de policiers = moins d'efficacité de la Police Nationale. Voilà ce qu'en pense un syndicat majoritaire, dans la Police :


Citation :
Le premier syndicat de police dénonce la baisse des effectifs

Le secrétaire général d'Unité police SGP-FO, premier syndicat de gardiens de la paix, a de nouveau dénoncé dimanche la baisse des effectifs dans la police affirmant que le "mécontentement gronde" dans ses rangs.

Dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France, Nicolas Comte, estime qu'avec la Révision générale des politiques publiques (RGPP), "qui revient à ne pas remplacer un départ sur deux à la retraite dans la fonction publique, nos effectifs théoriques seront de 100 384 policiers (gardiens de la paix) en 2012", soit 4 000 de moins qu'en 2010. Selon un syndicaliste cité par le quotidien, "près de 10 104 poste auront ainsi été supprimés entre 2004 et 2012 au sein de la police".

"Cela pose un véritable problème de présence sur le terrain", fait valoir M. Comte. "On nous demande de faire au moins autant, si ce n'est plus avec moins", dit-il. "Alors que le discours politique sur la sécurité revient au premier plan, les moyens mis à notre disposition sont à l'opposé", ajoute-t-il. "Le mécontentement gronde" dans la police, affirme M. Comte, qui évoque également une "réduction des budgets de fonctionnement" et un "désengagement de la police nationale au profit de la police municipale voire de sociétés de sécurité privée".

Ce n'est pas la première fois que ce syndicat dénonce les "diminutions d'effectifs" et il avait officiellement demandé, en juin, la "suspension" de la RGPP dans la police.

Le Parti socialiste a accusé il y une semaine le ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, de "mensonges", à propos des effectifs policiers. M. Hortefeux avait déclaré au Monde qu'il y a "aujourd'hui plus de policiers et de gendarmes que lorsque la gauche était au pouvoir", en avançant le chiffre de "145 100 policiers contre 143 258 policiers en 2001".
http://www.lemonde.fr/politique/arti...12_823448.html



Je reviens sur " un "désengagement de la police nationale au profit de la police municipale voire de sociétés de sécurité privée". Je n'en ai vu qu'un extrait, mais ce soir, sur France 2,(jeudi 6/1) dans Envoyé Spécial, un reportage montre comment des journalistes en France ont pris l'avion.. armés !

Ils ont pu tromper les contrôles aux aéroports, avec des armes démontées (et remontées dans les avions). On voit même un gars de la sécurité qui voient mais n'identifie pas les parties de l'arme.

Un expert de la sécurité explique que depuis que la Police ne se charge plus de ces contrôles, les agents privés qui s'en chargent ne connaissent pas les armes et ne savent pas les identifier.

On a là un exemple de ce que cela donne, moins de Policiers et plus de sécurité privée.
Citation :
Publié par pamoipamoi
C'est quoi la question ?
Ce n'est pas une question, mais un sujet de débat politique. Mais pour toi, je peux formuler cela sous la forme de question. Peut-on faire confiance à la droite pour résoudre les problèmes de sécurité, au vu de sa politique actuelle, en particulier avec la baisse des effectifs dans la Police ?
Citation :
Publié par Soir
Ce n'est pas une question, mais un sujet de débat politique. Mais pour toi, je peux formuler cela sous la forme de question. Peut-on faire confiance à la droite pour résoudre les problèmes de sécurité, au vu de sa politique actuelle, en particulier avec la baisse des effectifs dans la Police ?
J'ai hésité a demander en plus "c'est quoi le débat?" ... j'aurais du.
Merci, pour moi, comme pour d'autres, simples d'esprit qui pensions qu'un débat était amené par un questionnement.
Je suivrais donc ce "débat", pour lequel je n'ai strictement aucun avis pour le moment.
Surtout si le "débat" prend pour postulat que les effectifs sont essentiels dans une politique de sécurité.

Je veux dire, par là, que c'est plus la formation des effectifs que le nombre qui me semble important.
Que ce soit directement dans la police, ou dans les compagnie privée.
Citation :
Publié par Soir
Peut-on faire confiance à la droite pour résoudre les problèmes de sécurité, au vu de sa politique actuelle, en particulier avec la baisse des effectifs dans la Police ?
On peut décliner ce sujet à l'ensemble de la politique gouvernementale à ce compte là. Se focaliser sur la sécurité (déjà définir la notion de sécurité dans notre société serait intéressant) n'est à mon sens que prendre le sujet par le petit bout de la lorgnette en se contentant d'appuyer que sur l'aspect le plus marquant de la politique présidentielle.
La sécurité n'est qu'un argument électoral de l'UMP, ils ont même intérêt à ce qu'elle stagne pour conserver la peur motrice d'une partie de l'électorat.

De là, c'est sans surprise que les mesures et les budgets ne soient pas en adéquation avec le discours tenu
Citation :
Publié par pamoipamoi
Surtout si le "débat" prend pour postulat que les effectifs sont essentiels dans une politique de sécurité.

Je veux dire, par là, que c'est plus la formation des effectifs que le nombre qui me semble important.
Que ce soit directement dans la police, ou dans les compagnie privée.
Nul ne nie que la formation soit importante. En même temps, les policier sur le terrain sont nombreux à penser qu'ils ne sont pas assez. Même bien formés, il ne peuvent pas être partout en même temps.


Citation :
Publié par Ray aime pas Robert
On peut décliner ce sujet à l'ensemble de la politique gouvernementale à ce compte là.
On ne peut pas parler de tout dans un seul sujet, je pense.
Citation :
Publié par Mr Duke
La sécurité n'est qu'un argument électoral de l'UMP, ils ont même intérêt à ce qu'elle stagne pour conserver la peur motrice d'une partie de l'électorat.
Mais les gens, le peuple, les électeurs... Ils vont pas finir par se dire que la droite est au pouvoir, qu'elle a la majorité au sénat et à l'assemblée nationale et qu'au final rien ne bouge ?
Citation :
Publié par Soir
Nul ne nie que la formation soit importante. En même temps, les policier sur le terrain sont nombreux à penser qu'ils ne sont pas assez. Même bien formés, il ne peuvent pas être partout en même temps.
Je réagissais surtout à ton exemple du JT (que j'ai aussi vaguement vu au restau ce midi).
C'est plus une question de formation que d'effectif, sur le coup.

Par ailleurs, avec une meilleur formation, de la police cette fois ci, son efficacité serait sans doute démultipliée.

Le problème de ton amorce de débat, c'est que tu souhaites le circonscrire uniquement à un aspect ... sans prise en compte des autres composantes de la sécurité ... du coup c'est bien chiant pour débattre (éducation, prévention etc etc)

Sans compter l'imprécision (non voulue) ou tu te ballades de Sarkozy à UMP, en passant par "la droite", puis retour à l'UMP, puis au président ... j'ai la tête qui tourne
Citation :
Publié par Soir
Ou la prévention et l'éducation, même par la Police, comme il fut un temps avec la Police de proximité, démantelée par le même Sarkozy. Oh wait, il a fait un peu marche arrière, là, si je me rappelle bien.
Non..
La police de proximité était une chose.. les uteq puis les bst sont très très très différentes.. rien qu'au niveau du role et de l'emploi.. (et de toutes facon les deux ne servent à rien.. les 2 ilotiers traditionnelles ventru et moustachu du quartier étaient bien plus efficace... mais bon, sont à la retraite..et de toutes facon, je doute de la capacité de certains à accepter leur présence même effacé dans certains quartiers.. Ca demanderait un "nettoyage" (avec le coté de l'éponge qui gratte, le karcher ont a vu que c'était pas efficace ahahaha) en profondeur du quartier et un suivi judiciaire strict avant d'être remis en place..


Pour le reste je te suis a peu prêt...le seul truc c'est (concernant l'emission) que le contrôle n'aurait peut être pas été mieux fait par des fonctionnaires de police.. mais bon, c'est un "expert en sécurité" donc il faut le croire^^ pas sur qu'un flic face mieux avec une arme démontée.. Le vrai probleme c'est quelle sorte de controle les voyageurs sont prêt à accepter pour être en "sécurité" (noter les guillemets)..
Citation :
Publié par Oxmz
Non, ils voteront encore plus à droite.
On peut clore, Oxmz a clos le débat.

La sécurité est un faux débat si on ne parle pas de la hausse de la criminalité et des nouvelles formes de délinquance.
Ton topic me fait plus penser à un procès d'intention qu'à l'ouverture d'un véritable débat.
Citation :
Publié par Cdar


Pour le reste je te suis a peu prêt...le seul truc c'est (concernant l'emission) que le contrôle n'aurait peut être pas été mieux fait par des fonctionnaires de police.. mais bon, c'est un "expert en sécurité" donc il faut le croire^^ pas sur qu'un flic face mieux avec une arme démontée.. Le vrai probleme c'est quelle sorte de controle les voyageurs sont prêt à accepter pour être en "sécurité" (noter les guillemets)..
Surtout sachant que le risque 0 n'existera jamais.
Je vais me faire tirer dessus par certains, mais je veux bien que la police soit mal formé ou ce que vous voulez mais sans réforme en profondeur de la réponse judiciaire le probleme sera toujours le même.. sécurité privé, police municipale ou nationale... Et je ne parle pas d'enfermer tout le monde hein, pas de raccourci foireux svp...
Citation :
Publié par Scarlet
La sécurité est un faux débat si on ne parle pas de la hausse de la criminalité et des nouvelles formes de délinquance.
Ton topic me fait plus penser à un procès d'intention qu'à l'ouverture d'un véritable débat.
Le débat est encore plus creux et faux si on ne défini pas des indicateurs fiables de mesure de la criminalité et de la délinquance, à l'heure actuelle de telles indicateurs n'existent pas vraiment en France. Au mieux il s'agit d'indicateur de perception.

Pour le reportage sur les agents de sécurité des aéroport et des armes, je pense quand même qu'il faut tempérer, l'arme était démontée, mais je ne pense pas que les journalistes aient pu introduire de munition (même des cartouches à blanc) dans l'appareil, enfin j'attends de voir, peut être je me trompe. Ca indique toutefois que la masturbation sécuritaire sur les contrôles toujours plus envahissant dans les aéroports est une vaste connerie, et qu'il serait peut être temps de mettre le ola, et de ne pas les alourdir, voir de les diminuer légèrement.
Citation :
Publié par Cdar
Je vais me faire tirer dessus par certains, mais je veux bien que la police soit mal formé ou ce que vous voulez mais sans réforme en profondeur de la réponse judiciaire le probleme sera toujours le même.. sécurité privé, police municipale ou nationale... Et je ne parle pas d'enfermer tout le monde hein, pas de raccourci foireux svp...
Tu peux développer?
La sécurité en cheval de bataille électoral, je suis vraiment étonné que ça marche encore pour l'UMP... Cela fait 10 ans que les mêmes personnes nous affirment chaque année qu'on est de moins en moins en sécurité et qu'on va tout régler en ajoutant des caméras de vidéo-surveillance vidéo-protection(1) , en créant à chaque nouveau fait divers de nouvelles lois redondantes (voir réductrices) (2), en donnant plus d'armes à la police(3)...

Il devrait quand même arriver un moment où les gens ne croiront plus les politiques lorsqu'ils disent : "comme d'habitude on est moins en sécurité qu'hier, comme d'habitude on va suivre une politique dont l'inutilité a fait ses preuves depuis 10 ans, mais la c'est pas pareil... ça va marcher, ayez confiance."
Et c'est certain, une partie des désabusés seront tentés de se radicaliser en votant encore plus à droite (peine de mort, expulsions massives et autres joyeusetés).




(1)politique pratiquée abondamment à Londres avec beaucoup d'avance sur nous, et les anglais sont les premiers à reconnaître un échec cuisant niveau efficacité. ref
(2)Par exemple la loi anti bandes ref
(3)Confère les suites de la mort d'une policière municipale cet été... Les policiers municipaux peuvent maintenant porter des taser pour qu'ils puissent se défendre... comme si cela pouvait être d'une quelconque utilité contre des gars armées de kalashnikovs ref(mais c'est pas grave, quand la France s'équipe, les actionnaires de taser sont heureux)
Pour avoir 2 bons amis lieutenant de police, et pour être "proche" des avocats, j'oserais dire que la réponse de la justice aux divers comportements sanctionnés par la loi n'est pas à la hauteur en raison du manque de moyens et de temps (que ce soit en terme de place dans les prisons, en terme d'engorgement chez les magistrats, en terme de bourdes commises par la police, de failles de la loi exploitables, ...)

Bref, la réponse pénale n'est pas adaptée, et ce n'est pas nouveau.
J'arrive pas à comprendre ce sentiment d'insécurité. Sérieux la situation était bien plus hardcore entre 1998-2000. Je me souviens à cette époque une ville comme Enghien les Bains devait compter à peine 10 policiers. En 2000 les effectifs ont du être multipliés par 5.

De mon point de vue et de mon vécu c'est vraiment ces années qui ont été les plus dégueux, je dirais même de 95 à 2000, j'ai vu la généralisation de la délinquance et sa banalisation dans les quartiers dits sensibles. Y'avait toujours eu quelques voyous, quelques dealers. Mais la à partir de 95-96 y'a eu une espèce de systématisme, tous (facile 70%) les jeunes ont voulu faire leurs bandits, et ça allait de l'agression au deal. Ca s'est calmé début 2000, la il y a eu une migration des voleurs à la tires, voleurs en réunion etc etc vers les équipes de dealers. Résultat la paix pour la majorité des habitants.

Puis avec l'explosion de la coke et de l'héro, on a vu réapparaitre des comportements depuis longtemps disparus, genre arrachage de sac à main, vol à la roulotte etc, et des jeunes qui suivant surement l'exemple de junkies font leur premier pas avec ce genre de délits. Alors que depuis début 2000, les premiers pas étaient fait très tôt en tant que chouffe.

Et la je parle que d'un petit quartier de 10+k habitants.
Citation :
Publié par Priape/!\
J'arrive pas à comprendre ce sentiment d'insécurité. Sérieux la situation était bien plus hardcore entre 1998-2000.
Que veux-tu, quand on bassine à longueur de journée que les jeunes sont tous des criminels et qu'on surmédiatise tous les faits-divers au JT de 20h, les gens finissent vraiment par se croire en danger constant. (je dis ça pour les petites villes de provinces pleine de vieux parano)
Je trouve que c'est pire pour ma part (cf les zones de non droit) et que l'insécurité gagne du terrain (cf les évènements à Lyon en octobre), à moins que la médiatisation soit plus importante et que ce sujet soit récurrent dans les médias.

Enfin, l'insécurité existe, il suffit de voir les commerces qui disparaissent dans les zones "sensibles" et la désaffection d'une partie de la population des banlieues.
Même si je suis pas super ami avec la police à cause de mon train de vie, je la trouve quand même vachement active hein, perso le problème est et reste toujours le même, la justice.

@ En dessous :

Et alors ? C'est une raison pour les relâcher quasi systématiquement pour des petits délits mais qui mis ensemble peuvent vraiment rendre la vie de certaines personne insupportable ?
Moi j'veut bien ne pas les envoyé en prison mais des qu'on leur met une petite claque c'est nous qui allons au poste.
Tu propose quoi ?
Citation :
Publié par Cdar
Je vais me faire tirer dessus par certains, mais je veux bien que la police soit mal formé ou ce que vous voulez mais sans réforme en profondeur de la réponse judiciaire le probleme sera toujours le même.. sécurité privé, police municipale ou nationale... Et je ne parle pas d'enfermer tout le monde hein, pas de raccourci foireux svp...
En même temps, quand on dit des conneries, faut pas s'attendre à se faire envoyer des fleurs.

La délinquance, c'est une affaire d'urbanisme, de social beaucoup plus que de sévérité de la justice; Un délinquant n'ouvre pas un code pénal pour savoir ce qu'il encoure. Je pense que cette discussion a déjà eu lieu et marteler vos arguments ne les rendront pas plus vrais.

S'il suffisait de mettre des délinquants en prison pour arrêter la délinquance ça se saurait. Ca ne fait que déplacer le problème en augmentant la population carcérale sans pour autant empêcher les jeunes de devenir délinquants (du coup, s'il y a effectivement moins de délinquants dans les rues, ça le fait sans pouvoir supprimer la délinquance, ni même enrayer une quelconque tendance). Du reste, la prison appelle la prison tu devrais être bien placé pour le savoir. Je croyais que les flics étaient des gars observateurs.

Par conséquents, je vois pas pourquoi on sacrifierait un ou plusieurs principes républicain (l'égalité de tous devant la loi, le procès équitable, la proportionnalité de la peine sans oublier le rachat) uniquement pour satisfaire ta lubie sécuritaire; je préfère que tu persistes dans ton illusion plutôt que tu assistes à sa déconfiture par l'expérience.
Citation :
Publié par Maldib
Que veux-tu, quand on bassine à longueur de journée que les jeunes sont tous des criminels et qu'on surmédiatise tous les faits-divers au JT de 20h, les gens finissent vraiment par se croire en danger constant. (je dis ça pour les petites villes de provinces pleine de vieux parano)
Ton message est paradoxal.

D'une part tu sembles nier l'insécurité, ou du moins en minimiser fortement l'importance.

Et, d'autre part, en disant "je dis ça pour les petites villes de province", tu reconnais implicitement qu'il y a quand même un énorme problème ailleurs.

Sans compter, que tu es, du moins je le pense, assez peut au courant de l'insécurité provinciale
Et, par ai leurs, assez "jeuniste" dans ton approche des réactions humaines.

Peut-être, aussi, que les gens se sentent en danger car il le sont parfois !! Explore cette perspective.

Citation :
Publié par Lugi Sakabu
En même temps, quand on dit des conneries, faut pas s'attendre à se faire envoyer des fleurs.
En même temps il n'a absolument rien dit de ce que tu déroules dans la suite de ce message.

Il précise même bien que l'enfermement de tous n'est pas son optique.

Citation :
Publié par Cdar
Et je ne parle pas d'enfermer tout le monde hein, pas de raccourci foireux svp...
Citation :
Publié par Lugi Sakabu
La délinquance, c'est une affaire d'urbanisme, de social beaucoup plus que de sévérité de la justice; Un délinquant n'ouvre pas un code pénal pour savoir ce qu'il encoure. Je pense que cette discussion a déjà eu lieu et marteler vos arguments ne les rendront pas plus vrais.
Un peu comme analyser une situation au travers d'un prisme idéologique. En fait c'est même la meilleur façon de se planter.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés