L'Agora

[POGNAX] Situation géopolitique au Moyen-Orient : Iran, Arabie Saoudite, Irak...

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Aloïsius
Quand ils ne sont pas occuppés à massacrer des chiites ou violer des lycéennes, les jihadistes passent le temps en tuant des infirmières : http://www.theguardian.com/world/201...rkers-pakistan

Notez qu'on ne verra pas au Pakistan de grands mouvements sur facebook ou twitter, ni de manifestations pour dénoncer cette atrocité absurde : les Pakistanais ont des choses plus importantes à faire, comme protester contre l'attribution du prix Nobel de la paix à une des leurs.

Comme d'habitude, blablablabla infime minorité blablabla croyances d'un milliard de croyants blablablub. N'empêche que la polio, qui aurait du disparaître il y a quelques années déjà, s'étend et se développe à nouveau au Pakistan, en Afghanistan et au Nigéria, trois pays qui rassemblent près de 400 millions d'habitants. Un grand merci aux saoudiens qui y ont financé une éducation de pointe depuis une cinquantaine d'années. Et ce n'est qu'un début : ils ont exporté leur virus en Chine et en Israël, mais aussi en Egypte et en Syrie, où je lui prédis un brillante avenir.
Ouai enfin en Chine, la faute aussi au gouvernement chinois

s'il s’évertuait pas à mépriser et même maltraiter autant leur minorité, ceux si n'auraient pas de raison de se radicaliser. Quand tu vois comment ils traitent les ouïghours, faut pas s'étonner qu'une certaine forme de l'Islam commence à faire son nid là bas.
Si j'étais mauvaise langue, j'irais juste qu'à dire qu'on peut se demander si c'est pas précisément ce que je cherche le gouvernement chinoise, poussait à la radicalisation pour mieux justifier sa politique interne de fermeté. En plus ça donne un bon moyen de brandir à l'international "la lutte contre le terrorisme islamique" tout bénef donc. Mais bon peut être trop complotiste comme thèse.
Citation :
Publié par Thesith
Ouai enfin en Chine, la faute aussi au gouvernement chinois
Houlà, je ne parlais pas des Ouïgours ou des islamistes chinois ! Je parlais de la polio. Les islamistes du Pakistan flinguent les infirmières et les docteurs en charge de la vaccination. Les politiciens laissent faire, parce qu'ils partagent in fini les mêmes valeurs que les Talibans. Du coup, la polio qui aurait du disparaître du Pakistan il y a quelques années s'y développe. Et le virus ignore les frontières et est passé en Chine (et dans d'autres pays. Ne me demandez pas comment il est passé en Israël depuis la République Islamique du Pakistan : je suppose que contrairement aux pays de la ligue arabe le Pakistan ne boycotte pas Israël).

Et attention, on a de la chance : ce n'est que la polio. Si les Talibans avaient pris leur essor plus tôt, c'était la variole. Mais pour en revenir à la Chine, les Pakistanais devraient faire gaffe. C'est leur plus grand allié et plus grand soutien, mais ils ne sont en rien dépendant du Pakistan comme les USA le sont de l'Arabie saoudite. Si tout ce que la Chine récole de son soutien au Pakistan ce sont des virus mortels et des groupes jihadistes, ce sera certes bien fait pour sa gueule mais ça peut les pousser à retirer leur soutien.

Idem quand je parlais de la Syrie : le virus de la polio y est arrivé depuis le Pakistan. Vu la guerre civile et les idées de l'EI et du Front Al Nosra, la suite est prévisible.
Citation :
Publié par Aloïsius
Houlà, je ne parlais pas des Ouïgours ou des islamistes chinois ! Je parlais de la polio. Les islamistes du Pakistan flinguent les infirmières et les docteurs en charge de la vaccination. Les politiciens laissent faire, parce qu'ils partagent in fini les mêmes valeurs que les Talibans. Du coup, la polio qui aurait du disparaître du Pakistan il y a quelques années s'y développe. Et le virus ignore les frontières et est passé en Chine (et dans d'autres pays. Ne me demandez pas comment il est passé en Israël depuis la République Islamique du Pakistan : je suppose que contrairement aux pays de la ligue arabe le Pakistan ne boycotte pas Israël).

Et attention, on a de la chance : ce n'est que la polio. Si les Talibans avaient pris leur essor plus tôt, c'était la variole. Mais pour en revenir à la Chine, les Pakistanais devraient faire gaffe. C'est leur plus grand allié et plus grand soutien, mais ils ne sont en rien dépendant du Pakistan comme les USA le sont de l'Arabie saoudite. Si tout ce que la Chine récole de son soutien au Pakistan ce sont des virus mortels et des groupes jihadistes, ce sera certes bien fait pour sa gueule mais ça peut les pousser à retirer leur soutien.

Idem quand je parlais de la Syrie : le virus de la polio y est arrivé depuis le Pakistan. Vu la guerre civile et les idées de l'EI et du Front Al Nosra, la suite est prévisible.
Okay mal lu tu parlais que de la maladie.

Là je te rejoins, ces groupes contribuent par leur radicalisme à propager ce genre de maladie. Et c'est sûr que vu les échanges mondiaux, ça n'a pas de frontière, donc on aura le droit à un retour aussi chez nous en Europe surtout dans certains pays où les conditions sont propices. Je pense à la Grèce par exemple où il y a une forte dégradation du système de santé.

Mais qu'est ce que tu peux y faire ? les ONG n'ont plus accès à ces zones où très peu donc pas de soin, et comme on n'est pas prêt d'en voir le bout de ces situations, ce genre de maladie a le temps de faire son nid et ensuite se propager.
Et j'en reviens à la crise chez nous, les condition sont propice à voir le retour de maladie qu'on pensait avoir éliminer.

Citation :
Mouais, franchement je pense qu'ils s'en branlent de justifier leur politique de fermeté.
Ils en ont pas besoin c'est vrai mais c'est toujours un plus d'avoir un argument de ce genre. Même en interne ils peuvent relayer le message ouïghours = terroriste, ça reste toujours efficace comme propagande surtout quand y a effectivement du terrorisme.
Je pense que si tout le monde est d'accord sur le danger que l'EI représente et la nécessité de mettre ces gens hors d'état de nuire, la situation politique actuelle ne permet pas d'agir immédiatement, au-delà de ce qui se fait déjà.

Néanmoins l'existence même de cette menace a considérablement fait bouger les lignes dans le sens où les USA se sont rapprochés de l'Iran.

Mais c'est la politique menée en Syrie qui pose problème. Tant qu'on aura pas mis à jour le logiciel et qu'on ne fera pas entrer Assad dans la danse, l'EI progressera.

C'est comme ça.

Malgré tout il y a un précédent. Les Russes, les Américains et Assad se sont entendus l'année dernière sur le démantèlement de l'arsenal d'armes chimique syrien. A cette époque il y en a beaucoup qui ont crié au scandale et on a entendu une floppée d'experts qui juraient que cela serait impossible de mener cette opération dans les délais impartis. Et il se trouve que tout s'est très bien passé et dans les délais en prime.

Par conséquent il n'est pas impossible qu'on en vienne à établir des priorités et qu'on fasse le nécessaire pour pouvoir combattre l'EI efficacement.
Il y a eu trop de destructions et de victimes pour se permettre de retourner simplement à la situation instable d'avant, situation qui a créer la guerre civile Syrienne, Irakienne et l'EI.

Assad a toujours la tête dans le nombre de victime sur l'EI, malgré leurs efforts acharnés pour rattraper le score.

Il doit lui aussi dégager.
Formidable : l'EI doit dégager, Assad doit dégager, etc ...

Ce genre d'idées et la politique qui va avec sont complètement stériles. Elles ne servent qu'à donner bonne conscience à ceux qui les prônent.

On croirait entendre Juppé à la belle époque.
Citation :
Publié par blackbird
Je pense que si tout le monde est d'accord sur le danger que l'EI représente et la nécessité de mettre ces gens hors d'état de nuire, la situation politique actuelle ne permet pas d'agir immédiatement, au-delà de ce qui se fait déjà.

Néanmoins l'existence même de cette menace a considérablement fait bouger les lignes dans le sens où les USA se sont rapprochés de l'Iran.

Mais c'est la politique menée en Syrie qui pose problème. Tant qu'on aura pas mis à jour le logiciel et qu'on ne fera pas entrer Assad dans la danse, l'EI progressera.

C'est comme ça.

Malgré tout il y a un précédent. Les Russes, les Américains et Assad se sont entendus l'année dernière sur le démantèlement de l'arsenal d'armes chimique syrien. A cette époque il y en a beaucoup qui ont crié au scandale et on a entendu une floppée d'experts qui juraient que cela serait impossible de mener cette opération dans les délais impartis. Et il se trouve que tout s'est très bien passé et dans les délais en prime.

Par conséquent il n'est pas impossible qu'on en vienne à établir des priorités et qu'on fasse le nécessaire pour pouvoir combattre l'EI efficacement.
Vu que les USA semblent pas vraiment prêt à changer vraiment de positionnement vis à vis de l'Iran qui pourtant dans ce dossier est indispensable en vue de la résolution du problème, l'EI a de beau jour devant lui. De toute façon tant que le couple infernal Qatar et Arabie Saoudite jouent double jeu sur le dossier, on arrivera à rien.

L'Afghanistan a montré une chose, même avec une débauche de moyen, tu ne viens pas à bout de ce genre de mouvement si celui-ci bénéficie de soutien locaux. L'EI échappe pas à cette règle, sans une vraie volonté international + local de mettre fin à leur agissement, ils seront là et pour longtemps.

Surtout qu'on a aussi des problèmes à régler dans tout le croissant nord africain... un beau bordel à venir aussi là bas...
On a bien vu l'immense succès qu'a été notre long et pragmatique soutien aux dictateurs arabes. Cela a donné la situation d'aujourd'hui.

Il faut regarder la situation à long terme. Quel intérêt pour la Syrie d'établir les paix (des cimetières) aujourd'hui pour qu'elle se retape une révolution/guerre civile dans 10 ou 20 ans ?
Citation :
Publié par Stelteck
On a bien vu l'immense succès qu'a été notre long et pragmatique soutien aux dictateurs arabes. Cela a donné la situation d'aujourd'hui.
Et cela continue plein pot avec la visite de Al-Sissi qui a plus de sang sur les mains que Moubarak et Morsi réunis.
Citation :
Publié par blackbird
Et cela continue plein pot avec la visite de Al-Sissi qui a plus de sang sur les mains que Moubarak et Morsi réunis.
Clairement on sera d'accord sur ce point Sissi est une catastrophe. Ce mec est un général tapioca tout ce qu'il y a de plus classique.

On pouvait espérer une évolution à la Tunisienne pour l'egypte (un pouvoir d'inspiration religieuse qui se discrédite en cumulant les conneries et perd les élections suivantes), mais le coup d'état militaire renvoi tout le pays des décennies en arrière. C'est une honte.

Sur ce coup ci, on fait preuve de "pragmatisme" (Je pensais que tu apprécierais ) en le recevant mais ce n'est pas glorieux glorieux.

Les islamistes reviendront en Egypte, quand la dictature militaire finira par s'effondrer, ce qui arrivera un jour ou l'autre.
Citation :
Publié par Stelteck
On a bien vu l'immense succès qu'a été notre long et pragmatique soutien aux dictateurs arabes. Cela a donné la situation d'aujourd'hui.

Il faut regarder la situation à long terme. Quel intérêt pour la Syrie d'établir les paix (des cimetières) aujourd'hui pour qu'elle se retape une révolution/guerre civile dans 10 ou 20 ans ?
J'imagine qu'on se demandera encore pendant quelques années si c'est le soutien ou le lâchage brutal (ou autre) qui aura participé à la situation actuelle.
Vu leur mode de recrutement lol (t'as vu une vidéo, viens nous voir t'es des notres), effectivement les jihadistes ne doivent pas être trop dur à infiltrer.

Après un larbin de l'EI tu ne dois pas avoir beaucoup d'info intéressantes
Citation :
Publié par Aloïsius
http://www.stripes.com/news/middle-e...syria-1.316246

Gros fumble des services français. Enfin, on pourra dire que eux au moins ne se repose pas bêtement uniquement sur la technologie pour choper des renseignements. Si cette opération avait fonctionné, ça aurait été un succès assez énorme.
Même si je n'ai pas l'expertise des recruteurs des services secrets, cela me paraît quand même vachement risqué de vouloir recruter quelqu'un avec ce profil (si les faits sont biens avérés).
On parle quand même de quelqu'un qui s'est converti à 13 ans, en pleine adolescence, et après la séparation de ces parents. Il y avait quand même fort à parier que la religion a trop fortement structuré son psychisme pour s'en faire un allié.

Y a plus qu'à espérer que le troisième missile américain soit le bon ...
Si ca se trouve, les attaques c'est juste pour crédibiliser le gas autour de la hiérarchie de l'EI. Elles font exprès de rater

Comme ça ils penseront qu'ils ont un gas super dangereux et de leur coté et : profit :

Pendant la guerre d'algérie, l'armée avait monté un faux maquis qui commettait des faux attentats. Mais qui envoyait des représentants aux réunions de coordination des vrais
Je suis en train de regarder le reportage enquête exclusives du 23 qui a permis s'arrêter un couple de djihadistes.

Citation :
Une opération de gendarmerie a été menée mercredi soir dans un quartier du centre d'Ambérieu-en-Bugey (Ain) pour arrêter un couple soupçonné de revendre d'objets de propagande djihadiste, révèle le quotidien régional Le Progrès. Plusieurs objets, dont des drapeaux noirs de Daech, ont été saisis. L'opération a été menée par une compagnie de gendarmes de Belley, après l'ouverture d'une enquête préliminaire. L'affaire est suivie par le parquet de Bourg-en-Bresse et non par le parquet antiterroriste de Paris.
L'opération a été déclenchée après la diffusion dimanche d'un reportage d'«Enquête exclusive» sur l'implantation des réseaux djihadistes en France. Une séquence où les journalistes rencontrent un couple d'Ambérieu-en-Bugey avait choqué dans ce quartier, où certains habitants avaient reconnu leur rue, rapporte Le Progrès. En caméra cachée, les journalistes d'M6 interviewaient le couple. Il tenait un site de vente en ligne où l'on pouvait entre autres acheter le drapeau noir du groupe terroriste Etat islamique.
A voir pour l'instant c'est pas mal.
Entre un site web qui a des contacts dans les services secrets des deux côtés de l'Atlantique et des journalistes de M6 qui jouent les enquêteurs à deux balles, on est pas aidés.
Citation :
Publié par blackbird
Entre un site web qui a des contacts dans les services secrets des deux côtés de l'Atlantique
Tu parles du Stars and Stripes ? Tu sais au moins quelle est la nature de ce journal ? Parce que si tu trouves extraordinaire que ce journal ait des contacts dans les services secrets des deux côtés de l'Atlantique...
Citation :
Publié par Stelteck
Il y a eu trop de destructions et de victimes pour se permettre de retourner simplement à la situation instable d'avant, situation qui a créer la guerre civile Syrienne, Irakienne et l'EI.

Assad a toujours la tête dans le nombre de victime sur l'EI, malgré leurs efforts acharnés pour rattraper le score.

Il doit lui aussi dégager.
Assad doit rester. Stabiliser le pouvoir. Ecraser l'EI et restaurer l'ordre. Quel qu'en soit le prix (tout le monde est allé trop loin désormais).

Ensuite, et seulement ensuite, on pourra envisager des solutions plus pacifiques et des transitions plus calmes, sur la durée.

S'il dégage aujourd'hui, c'est le chaos absolu dans la région. Avec tous les risques de guerre que cela implique. Et pas seulement dans la région, qui demeure l'une des plus explosive du monde.

Si on pouvait arrêter de confondre "politique " et "émotion", on ferait déjà un grand pas dans la bonne direction...
Totalement d'accord avec TTYT.

On a les précédents lybiens, irakiens, très similaires pour exemple. La fin brutale d'un régime nationaliste arabe, brutal, mais assez majoritairement accepté et qui maintient la cohésion du pays, c'est créer un vide qui sera rempli par un chaos délirant, EI puissance 2 ou 3. La majorité des syriens semble l'avoir compris et préfère Assad à la guerre civile, l'effondrement, l'invasion.

C'est pas pour rien que l'EI a émergé. Si Assad tombe ça peut que partir en vrille. Il n'y a pas de remplaçant pour l'instant. Assad demeure un garant de l'ordre et un interlocuteur raisonnable quels que soient ses crimes. Si l'ordre disparait la barbarie vient très vite, et c'est encore bien pire. Faudrait qu'on apprenne la leçon un moment ou un autre, on a rien à foutre là bas et on devrait arrêter de vouloir jouer aux apprentis sorciers sous couvert humanitaire. La vraie cible pour moi c'est et ça aurait toujours du être l'Arabie Saoudite, et le Pakistan. Ah merde ce sont nos "alliés"...

C'est le soft power qui a fait tomber la Russie, et je suis persuadé pour ma part qu'Assad l'ex dentiste londonien serait capable de mener une ouverture démocratique du régime si on arrêtait de menacer la Syrie et qu'on négociait sur des bases plus équilibrées. On n'a fait que renforcer sa stature d'homme d'état responsable, si l'objectif est de le faire tomber ou améliorer le sort des syriens c'est pas bien malin non plus.

Dernière modification par Compte #117140 ; 29/11/2014 à 01h23.
La politique internationale c'est un peu plus complexe que " y'a qu'à , faut qu'on "
Vous remplaceriez Assad par qui ?
Quelles ont été les conséquences de l'effondrement provoqué par l'extérieur des régimes arabes jusqu'à maintenant ?
Vous allez amener un illustre inconnu dans les wagons de vos armées ou de votre politique, le placer à la tête d'un état en décomposition, sans soutien de la population et dont cette dernière verra en lui un auxiliaire des puissances qui participèrent au désastre ?

Les précédents d'Irak et de Libye n'ont aucune valeur d'exemple à vos yeux.
Faire tomber Assad , c'est l'assurance de foutre le feu à la région pour de bon, du Liban au golfe persique, c'est aussi l'assurance de donner encore plus envie à l'Iran de s'armer de la bombe nucléaire puisque visiblement il n'y a plus que cela pour calmer les politiques agressives des occidentaux à leurs yeux.

Un peu de pragmatisme et de realpolitik serait un bon choix, plus que de faire dans l'émotion comme le disait un participant au dessus.
Citation :
Publié par Silgar
Probablement pas plus qu'aujourd'hui ?
Evidemment que si.
Le "chaos" actuel est parfaitement contrôlé (ou du moins, "endigué"). C'est une illusion de "chaos", un désordre bien utile au jeu des grandes puissances.
Les zones réellement incontrôlées et / ou incontrôlables sont très rares sur cette planète (je ne sais même pas s'il y en a vraiment).
Toutes les puissances préfèrent un Assad affaiblit mais présent qu'un Assad absent. Elles y gagnent sur tous les tableaux, tant à l'intérieur (justification de politiques libérales sécuritaires, sur fond de peur entretenue et massive du "djihadisme", version soft et politiquement correcte de l'islamophobie et du racisme anti- arabe... qui tombe après des décennies d'antiracisme militant et judiciaire... Enfin on peut se livrer en toute bonne conscience à tous les amalgames les plus foireux ! Allons- y gaiement !) qu'à l'extérieur (justification d'interventions préventives et "humanitaires" en violation pure et simple du droit international, en écrasant des peuples entiers au nom de la religion des droits de l'Homme...).

Plusieurs de mes anciens élèves (et d'autres de mon collège) sont actuellement en Syrie... S'ils sont "musulmans", moi, je suis le Dalaï Lama... En attendant, on fait peur à tout le monde avec ces histoires, et on attise les haines dans notre pays, en laissant filer des gamins issus de familles fracassées, qui vont finir leur courte vie comme des paumés minables. C'est assez pathétique et franchement triste. Mais ça fait le beurre de pas mal de politiques... Et ça nous mène tout droit vers une guerre sur le mode "choc des civilisations" qui aura forcément des répercussions ici.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés
Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée