L'Agora

[POGNAX] Situation géopolitique au Moyen-Orient : Iran, Arabie Saoudite, Irak...

Répondre
Partager Rechercher
Au passage le coronavirus couvre le nouveau chapitre du duel Iran-USA en Irak.

Recemmment: 2 soldats américains et 1 UK sont morts en Irak apres des lancers de roquette de milices prio-iranienne. Les américains ont répondu tuant plusieurs miliciens. Les Iraniens via leur ministre des AE ont evoqué leur colere face aux tirs des américains. Du coup les milices ont re-balancé des roquette sur cette même base le soir. Les américains ont alors dit que toutes les réponses sont possible désormais.

Voilà où nous en sommes, retours au Coronavirus.
En même temps les US sont officiellement des intrus dans le pays et sont désormais là contre l'accord du gouvernement Irakien.

Et vu qu'ils ont poussé certains chefs de milice comme Sadr -qui normalement sont très loin de voir l'influence Iranienne d'in bon oeil- à mettre de côté la question Iranienne pour se concentrer sur la question US, ils vont déguster de partout.
Oh sans doute. Sadr est un personnage controversé en général, radical et imprévisible. Mais le fait est qu'il contrôle la milice la plus puissante et la plus organisée du pays et que jusqu'ici il s'opposait à l'influence Iranienne.

Après les conneries de Trump, les américains se sont fait pleins de nouveaux ennemis dans le coin. Et ont est reparti pour un nouveau cycle d'attaque, représailles, attaque qui créer un cercle sans fin.

Et en plus il y a maintenant la Russie dans l'équation qui aimerait bien étendre son influence en Irak. Après tout, la nature à horreur du vide.
Sadr a toujours été anti-américain, s'il avait diminué la pression sur les USA c'est parce qu'il avait peur que les iraniens en profitent pour renforcer encore plus leur emprise sur l'Irak. Si Sadr en revient à ses premiers amours anti-USA, c'est parce que l'Iran est considérablement affaibli, entre la pression économique, les erreurs du régime, la chute du prix du pétrole et le coronavirus...
Imo peu importe aux USA de perdre de l'influence sur l'Irak, si l'Irak redevient souverainiste ça leur ira très bien. Ils vont se contenter de conserver des liens fort avec les Kurdes Irakiens ça aura un bien meilleur rapport efficacité/prix.

A côté de ça, ça s'est bien fritté entre Turquie/Syrie+Russie ce qui a permis aux américains de renouer, en bon pragmatique anglo-saxon, le lien avec la Turquie.
Aujourd'hui même, il semblerait que l'Arabie Saoudite vienne de passer un deal pour fournir du pétrole pas cher à la Biélorussie juste pour faire chier les russes. Manifestement l'OPEC+ est mort.

L'objectif des USA, c'est d'affaiblir/contenir Russie/Iran/(Chine mais bon elle est relativement absente du Moyen-Orient) : et bah franchement le résultat est plutôt bon dans cette région là.
C'est d'autant plus surprenant que la stratégie de l'administration Trump était pour la moins... confuse (pour être gentil).

Le vrai échec, c'est celui de George W. Bush : la tentative de "state building" en Irak/Afghanistan est un fiasco total aussi foireux que coûteux.
Est-ce que Trump est l'auteur d'une nouvelle doctrine lumineuse et moderne pour les positions américaines dans le Moyen-Orient ? Certainement pas…
Mais il faut bien reconnaître qu'il est surtout en train de payer les pots cassés de Bush (Irak/Afghanistan) et d'Obama (sur la Syrie qui est devenu un bon levier Russe/Iranien).

Dernière modification par Sang-blaireau ; 15/03/2020 à 00h20.
Citation :
Publié par Sang-blaireau
Mais il faut bien reconnaître qu'il est surtout en train de payer les pots cassés de Bush (Irak/Afghanistan) et d'Obama (sur la Syrie qui est devenu un bon levier Russe/Iranien).
Bonne reponse et ouais. On charie tjrs Bush Jr mais Obama en Syrie et le printemps arabe fut un grand desastre. En fait,Trump est plus apte a se comporter comme le monde arabe l'espere que Bush qui n'a rien compris et Obama en mode bisounours dans le moyen orient.
Citation :
Publié par Sang-blaireau
Sadr a toujours été anti-américain, s'il avait diminué la pression sur les USA c'est parce qu'il avait peur que les iraniens en profitent pour renforcer encore plus leur emprise sur l'Irak. Si Sadr en revient à ses premiers amours anti-USA, c'est parce que l'Iran est considérablement affaibli, entre la pression économique, les erreurs du régime, la chute du prix du pétrole et le coronavirus...
Imo peu importe aux USA de perdre de l'influence sur l'Irak, si l'Irak redevient souverainiste ça leur ira très bien. Ils vont se contenter de conserver des liens fort avec les Kurdes Irakiens ça aura un bien meilleur rapport efficacité/prix.

A côté de ça, ça s'est bien fritté entre Turquie/Syrie+Russie ce qui a permis aux américains de renouer, en bon pragmatique anglo-saxon, le lien avec la Turquie.
Aujourd'hui même, il semblerait que l'Arabie Saoudite vienne de passer un deal pour fournir du pétrole pas cher à la Biélorussie juste pour faire chier les russes. Manifestement l'OPEC+ est mort.

L'objectif des USA, c'est d'affaiblir/contenir Russie/Iran/(Chine mais bon elle est relativement absente du Moyen-Orient) : et bah franchement le résultat est plutôt bon dans cette région là.
C'est d'autant plus surprenant que la stratégie de l'administration Trump était pour la moins... confuse (pour être gentil).

Le vrai échec, c'est celui de George W. Bush : la tentative de "state building" en Irak/Afghanistan est un fiasco total aussi foireux que coûteux.
Est-ce que Trump est l'auteur d'une nouvelle doctrine lumineuse et moderne pour les positions américaines dans le Moyen-Orient ? Certainement pas…
Mais il faut bien reconnaître qu'il est surtout en train de payer les pots cassés de Bush (Irak/Afghanistan) et d'Obama (sur la Syrie qui est devenu un bon levier Russe/Iranien).
Mouais je suis pas certain que politiquement ce soit très tenable pour les américains de commencer à perdre des soldats toutes les semaines là bas.
Quand à renouer des "liens forts" avec les Kurdes.. seulement quelques mois après les avoir poignardé dans le dos en Syrie va y avoir du boulot.

Et pour ce qui est d'affaiblir ou de contenir la Russie ça parait plutôt mal barré que ce soit en Syrie ou ailleurs. A ce stade c'est Poutine qui fait la pluie et le beau temps dans la région. Faut dire qu'il a eu les coudées bien franches
ceux don't l'influence se réduit comme peau de chagrin dans le coin ce sont bien les US. Dont non seulement la parole ne vaut plus rien mais qui en plus sont en train de devenir un partenaire schizophrène vu qu'une administration peut très bien démanteler tout ce qu'à fait la précédente. Pour un leader, formuler des plans à long terme avec les US c'est en train de devenir compliqué. Et pas seulement au MO.
Des Iraniens ont fait une vidéo youtube pour s'essayer aux effets spéciaux :

Ils y mettent en scène une averse d'aubergines.

Hop, ni une ni deux : ils ont été arrêté et emprisonnés. Motif ? Toute tête qui dépasse sera tranchée.
Comme les USA ont validé l'assassinat de Qashogi par les Saoudiens, que les assassinats en série d'opposants par les services russes en Europe n'ont au final que peu de conséquences, que le Chine procède régulièrement à des enlèvements et prise d'otage sans avoir à en souffrir, que les services turcs ont pu eux aussi assassiner peinard en plein Paris, les dictateurs se sont passés le mot.

Et du coup, c'est au tour du Pakistan de s'y mettre, en Suède cette fois-ci.
https://www.theguardian.com/world/20...sing-in-sweden
Et hop, disparu le journaliste qui avait obtenu l'asile.
Une mini série style Narcos en cachette qui se déroule actuellement au Liban:

Un certain M.Fakhoury. ancien membre de l'ALS (armée du Liban-sud pro-Israel a l'époque, jusqu'en l'an 2000) retourne au Liban car il a le cancer et qu'il est devenu americain depuis donc il se dit qu'on lui fera rien une fois au Liban.

Malgre une pseudo-amnistie pour les anciens membres de l'ALS, celui-ci, apparemment était un tortionnaire connu.

Le gouvernement Libanais étant pro-hezbollah , l'arrête pour le juger.

Les américains disent nope.

Ils arrivent a un accord avec le gouvernement Libanais et il s'envole via helicoptere via l'ambassade des USA hors du Liban , libre.

(et apparemment une personne en prison en Iran est libérée le jour même, j'imagine qu'il faisait partie du deal. Qu'est-ce qu'ils ont donne aux Iraniens en retours? je ne sais pas)

Mais , au Liban, pas content, un autre ancien membre de l'ALS , un autre cadre, qui vivait tranquillement depuis l'an 2000 se fait assassiner le jour suivant comme "lot de consolation"

On pensait que c'était fini.

Nope, vengeance, un cadre du Hezbollah se fait assassiner dans les derniers 24hrs au Liban Sud.

*pop corn* et lien: http://www.naharnet.com/stories/en/2...uthern-lebanon (les coms te montre la fracture pro- vs anti-hezbollah au Liban, mais au moins, ils peuvent s'exprimer assez librement sur ce site)
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés