L'Agora

[POGNAX] Situation géopolitique au Moyen-Orient : Iran, Arabie Saoudite, Irak...

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Stelteck
Ils ne muselaient rien du tout. Quand le tyran détestés était un prétendu laic, son opposition religieuse s'est trouvé légitimé et s'est développé. Voila comment tu te retrouves plus tard avec les valeurs occidentales associés à la tyrannie et l'islamisme radical à la liberté dans beaucoup d'opinion publiques arabes troublées ......
Je te conseille de te renseigner sur le panarabisme et sur le parti Baas pour saisir ce qui s'est joué au 20ème siècle dans cette région du globe.
C'est vrai que la France et le Royaume Uni ont tracé les frontières sans vraiment suivre une logique ethnico linguisitico religieuse dans cette région.
Mais rien n'empêchaient ensuite les pays Arabes de se réorganiser. C'est ce qu'ils ont essayé de faire avec le panarabisme, mais ça a échoué, et pour le coup, les occidentaux n'y sont pour rien, ce sont eux qui n'ont pas réussi à s'entendre entre eux.

Dernière modification par Borh ; 09/08/2014 à 12h26.
Citation :
Publié par Cléanthe
En effet, les premiers chiites sont d'origine iranienne mais ils sont très majoritairement arabes aujourd'hui.
Non ils étaient bien arabes, c'est les partisans de Ali, 4e Calife et de son fils. C'est juste que leur branche de la religion s'est mieux implantée dans ce coin. Et l'Egypte fut chiite à une époque aussi (Fatimides).

Bref, associer chiisme et Perse est un truc relativement récent et souvent utilisé par les sunnites arabes pour dénigrer les chiites comme traîtres à l'arabisme (parfois à raison )
Citation :
Publié par Borh
C'est vrai que la France et le Royaume Uni ont tracé les frontières sans vraiment suivre une logique ethnico linguisitico religieuse dans cette région.
Mais rien n'empêchaient ensuite les pays Arabes de se réorganiser. C'est ce qu'ils ont essayé de faire avec le panarabisme, mais ça a échoué, et pour le coup, les occidentaux n'y sont pour rien, ce sont eux qui n'ont pas réussi à s'entendre entre eux.
La seule logique qui a prévalu dans ce découpage monnayé à l'avantage des brits est celle de la volonté de puissance. La Grande-Bretagne et la France, ont non seulement répondu à leurs besoins économiques (le pétrole irakien couvre la moitié des besoins de la France en 39, coton, etc.) mais également à la volonté de réassurer leur domination mondiale après la 1ère GM.

Les dictateurs panarabes ont été soit abattus par les américains et leurs alliés (Hussein, Khadafi), soit dégagés avec leur assentiment (Moubarak a été remplacé par un autre clone de l'armée, Ben Ali). Reste Assad en Syrie, le dernier dans la région avec la junte militaire algérienne, silencieuse. Le rôle des occidentaux et essentiellement des Etats-Unis aujourd'hui, est donc important dans une région qu'ils ont contribué à fragiliser par appétit pour les matières premières. Je te rejoins lorsque tu notes des désaccords entre états arabes, mais la ligne de fracture fut souvent celle du lien avec les Etats-Unis (Arabie Saoudite, l'Egypte est un cas particulier, Tunisie) ou celle de la neutralité (Irak, Algérie, Libye, Syrie) avec une propension à se tourner vers l'urss pour la conserver.

Citation :
Publié par Hellraise
Non ils étaient bien arabes, c'est les partisans de Ali, 4e Calife et de son fils. C'est juste que leur branche de la religion s'est mieux implantée dans ce coin. Et l'Egypte fut chiite à une époque aussi (Fatimides).
Oui, l'Irak est un pays arabe, oui les chiites sont essentiellement arabes, mais c'est plus compliqué que cela, voici un lien pour information : http://fr.wikipedia.org/wiki/Persans_en_Irak
Citation :
Publié par Cléanthe
Oui, l'Irak est un pays arabe, oui les chiites sont essentiellement arabes, mais c'est plus compliqué que cela, voici un lien pour information : http://fr.wikipedia.org/wiki/Persans_en_Irak
C'est pas plus compliqué. Les Chiites irakiens sont arabes. Les (rares finalement) Persans ont été expulsé au 20e siècle, et, s'il en était resté, Saddam les aurait massacré pendant la guerre.
Après, il y a certainement quelques poignées d'ayatollah d'origine iranienne (genre Sistani etc.), mais c'est hyper-minoritaire.

En revanche, en Iran, il y a -entre autres- des Arabes, plus ou moins persécutés de temps à autres.
Citation :
Publié par Aloïsius

Ce n'est pas un problème de religion, c'est un problème d'idéologie.
J ai un point de vue .. mais bon tu / vous me direz ...

Ils font passer une idéologie manifeste pour une religion : ils s adossent à la religion ! ceux qui suivent ne distinguent pas la notion d idéologie mais on les harangue au nom d allah au nom de leur religion : le probléme est pervers .

La religion est distillée presque < dés avant la naissance > et 100 % des musulmans pensant suivre une religion sont en fait formatés pour ce qui est effectivement une idéologie .

Il faut donc que la religion fasse dés le départ la distinction dans l éducation religieuse fournie ... mais la religion par elle méme est débordée par ceux qui s en servent en détournant leurs croyants : ca me fait penser au travail des sectes en fait .

En clair le monde musulman est devenu le vivier des jihadistes qui , faisant croire aux preceptes d une religion envers laquelle ils sont tous captifs , se servent , détournent et formatent .

Les imans d europe ou de pays < civilisés > font très bien la part des choses et enrayent sans doute la plupart des dérives ( pas toutes puisque des prédicateurs arrivent à mobiliser en France )
Les imans de ces pays arabes n ont pas la méme liberté pour alerter ( ou ils sont parfois tués ) ils se font déborder et le jihad avance ...

En épurant la religion on supprimerait le levier de pouvoir qu elle représente que ces extrémistes là exploitent .

Pour moi à la base c est donc bien un probléme de religion .
Citation :
Publié par klovis
Pour moi à la base c est donc bien un probléme de religion .
C'est un problème d'idéologie. Cette idéologie est liée à cette religion (incréation du Coran, ritualisme, soumission vue comme un devoir, jihad etc.), mais ce n'est pas la nature "religieuse" de l'islam qui pose problème, c'est son bagage idéologique et culturel. D'autres religions très religieuses (Bouddhisme, Sikhisme, Shintoisme etc.) n'ont pas les mêmes problèmes. D'autres en ont une partie, d'autres ont d'autres problèmes (castes pour l'hindouisme par exemple).

Donc, pour être clair, vous pouvez croire en dieu, au surnaturel, à la vie après la mort, à l'existence de prophètes divers et variés, à la nécessité de pratiquer des rituels, des cérémonies etc, ça ne fait pas de vous un terroriste en puissance.
Par contre, si vous pensez que votre religion doit s'imposer partout dans le monde par tous les moyens, si vous pensez que les autres religions doivent être éradiquées ou soumises, si vous pensez que la liberté est synonyme de licence et de décadence, si vous êtes persuadés de la nature inférieure des femmes, si la mort au combat pour votre foi est la plus belle mort, si vous pensez que l'apostasie est une trahison méritant la mort, si vous pensez que le créateur de l'univers se met en colère en cas de blasphème, si vous êtes certain qu'il faut donc brûler les blasphémateurs, si vous justifiez l'esclavage, la torture, le meurtre et les massacres par les impératifs religieux... alors, oui, vous êtes une menace pour le reste de l'humanité.
Citation :
Publié par Aloïsius
C'est un problème d'idéologie. Cette idéologie est liée à cette religion (incréation du Coran, ritualisme, soumission vue comme un devoir, jihad etc.), mais ce n'est pas la nature "religieuse" de l'islam qui pose problème, c'est son bagage idéologique et culturel. D'autres religions très religieuses (Bouddhisme, Sikhisme, Shintoisme etc.) n'ont pas les mêmes problèmes. D'autres en ont une partie, d'autres ont d'autres problèmes (castes pour l'hindouisme par exemple).

Donc, pour être clair, vous pouvez croire en dieu, au surnaturel, à la vie après la mort, à l'existence de prophètes divers et variés, à la nécessité de pratiquer des rituels, des cérémonies etc, ça ne fait pas de vous un terroriste en puissance.
Par contre, si vous pensez que votre religion doit s'imposer partout dans le monde par tous les moyens, si vous pensez que les autres religions doivent être éradiquées ou soumises, si vous pensez que la liberté est synonyme de licence et de décadence, si vous êtes persuadés de la nature inférieure des femmes, si la mort au combat pour votre foi est la plus belle mort, si vous pensez que l'apostasie est une trahison méritant la mort, si vous pensez que le créateur de l'univers se met en colère en cas de blasphème, si vous êtes certain qu'il faut donc brûler les blasphémateurs, si vous justifiez l'esclavage, la torture, le meurtre et les massacres par les impératifs religieux... alors, oui, vous êtes une menace pour le reste de l'humanité.
Amen
Citation :
Publié par Odessa Silverberg
oué enfin. déjà, j'espère quand même que tu parle pas de l'islam au sens large.
Le djihadisme n'est pas l'Islam, c'est son penchant négatif tout comme l'inquisition n'était pas la chrétienté, mais une excroissance fanatique.
Il faut d'urgence ( et un paquet de chercheurs et spécialistes le disent ) faire front commun contre ce mouvement au niveau planétaire, partout il progresse, En Afrique, au Moyen Orient, en Asie, même en Europe ou des centaines de djihadistes dorment en attendant de passer à l'acte.

Ce mouvement a une capacité de déstabilisation particulièrement puissante, au delà de la paix il menace le vivre ensemble de nos sociétés, parce que à un moment l'amalgame sera vite fait entre musulman et fondamentaliste.
Et c'est déjà le cas.

C'est une adversaire mortel, qu'il convient de pulvériser tu dis
la solution elle est dans l’éducation

Et là je ne suis pas d'accord, ça n'a rien à voir, arrêtez de croire que l'école est la solution à tout, comme Aloisius le disait, l'Allemagne de 1933 a sans doutes le meilleur système éducatif au monde et après, ça aura changé quoi ?

il a fallu détruire le nazisme sur ses bases, faire table rase de ce qui fut son territoire et occuper le terrain longuement avec en prime des procès pour que cesse le carnage.
Il faudra faire de même avec les islamistes radicaux, les détruire, partout, ne leur laisser aucun repos , aucun territoire, aucune ressource, les faire crever par tous les moyens, combattre ceux qui arment et financent ces mouvements.

La vraie priorité en politique internationale elle est là et pas ailleurs pour le moment, chaque jour qui passe renforce les positions de ces ordures et je reste éffondré de voir que à part un ou deux pas dans le monde personne ne prend encore la mesure du problème.
Je pense que c'est aux populations arabo-musulmanes de lutter contre leurs extrémistes. C'est un problème politique qui leur appartient et qu'elles sont les seules à pouvoir résoudre.

De notre côté nous devons nous en tenir à la défense de nos intérêts, faute de quoi nous ne ferons qu'exacerber le problème, car toute forme d'action directe sera récupérée politiquement à leur profit. Nous n'avons pas à leur tendre cette perche.

Reste la défense du droit international qui est du ressort du Conseil de sécurité. Il y a d'ailleurs des projets de résolutions qui vont actuellement dans ce sens. Malheureusement l'ambiance n'est pas au beau fixe au sein du Conseil, mais peut-être que cela sera là l'occasion de mettre à plat deux ou trois choses.
Citation :
Publié par blackbird
Je pense que c'est aux populations arabo-musulmanes de lutter contre leurs extrémistes. C'est un problème politique qui leur appartient et qu'elles sont les seules à pouvoir résoudre.
Il n'y a pas que dans les pays arabes qu'ils sont présents...

Citation :
De notre côté nous devons nous en tenir à la défense de nos intérêts,
C'est à dire ? on parle de mouvement qui enlèvent ou tuent régulièrement des touristes (et autres expatriés) occidentaux, on fait quoi ? Idem pour les attaques contre les ambassades, les navires, les avions etc. Idem pour les attaques conduites chez nous, contre des écoles, des musées, des métros, des avions, des militaires etc.

Tu fais quoi à propos des réseaux qui se tissent peu à peu jusque dans nos supermarchés ? A l'occasion du ramadan, des activistes islamistes ont fait vendre chez carrouf des trucs du style "la voie du musulman" appelant plus ou moins ouvertement à la ségrégation ou à la violence.

Allons plus loin : à la vitesse à laquelle progresse cette idéologie et ou se désagrège les Etats du coin, on fait quoi si l'EI ou al Queda prend finalement le contrôle de l'Irak et de la Syrie ? Ou du Yemen ? De la Somalie ? de la Libye ?

La dernière fois qu'ils ont pu contrôler un état, ça a donné le 11 septembre et la préparation d'un génocide contre les Hazaras. Là, avec l'Irak, ils n'attendent même pas d'avoir assis leur domination pour commencer le génocide.

Au passage quand tu parles du droit international, est-ce à ça que tu fais référence ? Parce qu'effectivement, exterminer une population et réduire en esclavage des milliers de femmes sous prétexte de religion, ça n'est pas admis par la charte de l'ONU.
Je pense qu'il faut bien distinguer les choses.

Les djihadistes se fondent sur une idéologie qui a des racines culturelles. C'est dans ce sens que cela revient au populations issues de cette culture de résoudre le problème politique qu'ils posent. Nous ne pouvons pas éradiquer ce courant de pensée, ni lutter contre lui sur le plan idéologique : nous n'avons pas les mêmes racines, les mêmes valeurs ni le même langage.

Reste la question du droit international qui est du ressort du Conseil de sécurité. Mais là encore, outre les difficultés passagères que peut rencontrer le Conseil à l'occasion d'autres évènements, il faut bien séparer ce qui est du domaine de la défense des populations et ce qui relève de la politique.

Par exemple sur le plan des moyens engagés, une action aérienne comme celle menée par les USA actuellement a un impact politique relativement faible sur les populations des pays concernés. Mais il en serait tout autrement si il s'agissait d'une opération au sol qui serait immanquablement interprétée comme une invasion par certains.

De plus en ce qui concerne la lutte contre l'EI, que je distingue de la lutte contre le terrorisme abondamment documentée depuis plus de dix ans, se pose la question de la localisation de cette lutte et des implications politiques qu'elle a.

C'est bien joli d'envoyer quelques F18 en soutien aux combattants Kurdes. Personne n'y verra d'inconvénient majeur. Malheureusement, à l'exception notable de la protection des populations qui sont contraintes de fuir l'avancée des troupes de l'EI, cette action n'aura que très peu d'impact sur l'EI elle-même.

C'est en Syrie que cela se jouera. Et là, il y aura d'autres questions qui se poseront, à commencer par celle de la relation qu'entretiennent les membres du Conseil de sécurité avec le régime de Assad, le Hezbollah et l'Iran.

Donc, comme d'habitude, au delà de la question des principes qui est assez vite réglée (je suis contre le SIDA par exemple), c'est la question des moyens et celle du consensus politique qui seront déterminantes. Et dans cette perspective, vous conviendrez que les choses ne paraissent pas aussi simples que cela.

Quant à la défense de nos intérêts, elle ne nous pose généralement pas de problème de conscience.

Dernière modification par blackbird ; 09/08/2014 à 17h10.
Blackbird entre nous
le temps des palabres est terminé, révolu, fini.
Là maintenant c'est " action - réaction " Aloisius a raison, il faut arrêter de croire que le fait de discuter ou de je ne sais quoi arrangera les choses demain, à un moment il faut agir.
Citation :
Publié par Egelbeth
Là maintenant c'est " action - réaction " Aloisius a raison, il faut arrêter de croire que le fait de discuter ou de je ne sais quoi arrangera les choses demain, à un moment il faut agir.
Heu, l'action, elle est problématique. Avant d'agir, il faut se fixer des objectifs très clairs et très précis, chose sont globalement incapables nos dirigeants actuels qui ont un oeil sur les sondages et l'autre sur leur compte en banque.
Magnifique : il faut agir .. Reste à savoir qui et comment comme toujours.

Pour ma part je ne crois pas qu'il y ait une urgence planétaire à ce que nous combattions ces gens sur le terrain dès demain. Leur projet politique concerne le Moyen-Orient et ne nous vise pas directement. Nous avons donc de la marge et je pense qu'il faut en profiter pour régler d'autres questions qui nous concernent de manière plus épidermique je dirais. Je pense même que si nous ne le faisions pas, nous grèverions nos éventuelles actions futures.

Evidemment ce que je dis là ne concerne pas la protection des populations contraintes de fuir l'avancée des troupes de l'EI. Il y a là une urgence humanitaire à laquelle nous devons bien entendu répondre. Et selon moi, la majeure partie de cette réponse devrait consister en une aide concrète et consistante aux pays qui accueillent tous ces réfugiés.

Cela coûte plus cher que quelques bombes, mais c'est assez efficace aussi. Sans parler du fait que c'est politiquement porteur.

Dernière modification par blackbird ; 09/08/2014 à 17h16.
Ce qu'il faudrait c'est que tous les pays occidentaux ainsi que ceux du moyen orient se mettent d'accord pour dire à EIIL: ok, créez votre califat mais dans le respect de certaines frontières pour le moment, on vous laisse être les maitres dans ces territoires, mais ceux qui ne veulent pas en faire partie doivent avoir la possibilité de partir, et on laisse venir tous ceux qui veulent vous rejoindre.

Et au bout de 6 mois quand il ne reste que les cinglés islamistes d'EIIL dans ce territoire, on leur atomise la gueule.
Mais genre tapis de bombe nucléaires avec frappes conjointes de tous les pays disposant de l'arme.
Ensuite on fini le travail avec un pilonnage régulier d'armes chimiques genre gaz.

Et les pays limitrophes à qui on aura fourni les combinaisons et protections adéquates feront les inspecteurs des travaux finis en ratissant la zone pour vérifier qu'on a bien tout nettoyé.
Citation :
Publié par blackbird

Cela coûte plus cher que quelques bombes
Non, je ne pense pas. Tu sous-estimes le prix des bombes, tu surestimes le prix des boites de conserve.

Par contre, si tu aides le Kurdistan à nourrir les Chrétiens, mais que les Kurdes se font envahir, ça ne sert pas à grand chose. En Irak, il y a potentiellement plus de 20 millions de personnes susceptibles de fuir si l'EI prend le contrôle. En Syrie, à peu près 8 millions. Tu les accueilles où, tu les aide comment ?

Surtout, le soucis, c'est le risque d'effondrement généralisé des pays du coin, en particulier les dictatures du golfe. Elles soutiennent et propagent peu ou prou la même idéologie que l'EI depuis des décennies, mais leurs dirigeants sont pourris jusqu'à la moelle et je doute que leurs armées soient plus motivées que celle d'Irak. Pour rappel, le Yemen se fait grignoter par Al Queda, avec des morts tous les jours, en dépit du soutien US.

Pour rappel aussi, le Moyen Orient "qui ne nous concerne pas", c'est aussi un océan de pétrole et de gaz qui donne à ceux qui le contrôle une richesse délirante. Toutes ces raisons font qu'on ne peut pas laisser l'EI installer son "califat". Si tu fouilles un peu les sites de propagande islamique, tu verras que leurs cartes "idéales" incluent dans le califat le Sud de l'Espagne et la Sicile d'un côté, le Nord de l'Inde de l'autre. Et vu qu'ils recrutent des milliers d'Européens dont bon nombre rentrent ensuite à la maison, le problème pourrait être bien plus aigu que tu ne le penses.
Pour l'instant, ça n'est qu'un épouvantail à parano, mais pour combien de temps ?
La sécurité de l'approvisionnement en pétrole fait partie de nos intérêts bien compris. Et nous ne sommes pas les seuls à en dépendre. Je ne pense pas que nous serions enclins à faire de la théologie si elle venait à être menacée. Mais pour l'heure, ce n'est pas le cas.

En plus des Kurdes il faut soutenir la Jordanie, le Liban, la Turquie et l'Irak.
Les femmes chrétiennes et yazidis sont vendues à la criée au marché de Mossoul par l'EI d'après les témoignages recueillis.
La réduction en esclavage, j'étais au courant, la vente à la criée sur le marché, c'est nouveau. Vous me direz, c'est aussi plus ou moins ce que fait Boko Haram.
Citation :
Publié par Aloïsius

Surtout, le soucis, c'est le risque d'effondrement généralisé des pays du coin, en particulier les dictatures du golfe. Elles soutiennent et propagent peu ou prou la même idéologie que l'EI depuis des décennies, mais leurs dirigeants sont pourris jusqu'à la moelle et je doute que leurs armées soient plus motivées que celle d'Irak. Pour rappel, le Yemen se fait grignoter par Al Queda, avec des morts tous les jours, en dépit du soutien US.

Pour rappel aussi, le Moyen Orient "qui ne nous concerne pas", c'est aussi un océan de pétrole et de gaz qui donne à ceux qui le contrôle une richesse délirante. Toutes ces raisons font qu'on ne peut pas laisser l'EI installer son "califat". Si tu fouilles un peu les sites de propagande islamique, tu verras que leurs cartes "idéales" incluent dans le califat le Sud de l'Espagne et la Sicile d'un côté, le Nord de l'Inde de l'autre. Et vu qu'ils recrutent des milliers d'Européens dont bon nombre rentrent ensuite à la maison, le problème pourrait être bien plus aigu que tu ne le penses.
Pour l'instant, ça n'est qu'un épouvantail à parano, mais pour combien de temps ?
Entièrement d'accord sur l'ensemble des remarques, j'irai plus loin, je crois qu'on a passé l'épouvantail à parano depuis déjà quelques temps, il apparaît aujourd'hui évident que l'idéologie, pour faire vite, totalitaire de l'islam, est un danger pour les musulmans eux-mêmes et pour le reste du monde.

Et le danger n'est pas que dans les pays à dominante musulmane, elle l'est également dans les nôtres où l'idéologie mortifère de cet islam totalitaire s'appuie sur les pulsions de mort d'une jeunesse qui peine à se trouver une identité nationale. Après le nazisme et le communisme, la nouvelle chimère incarnée l'est dans l'islam radical.

Ensuite, la question du modus operandi dans la région, pour nous qui sommes concernés, me semble franchement délicate.
Citation :
Publié par Aloïsius
Les femmes chrétiennes et yazidis sont vendues à la criée au marché de Mossoul par l'EI d'après les témoignages recueillis.
La réduction en esclavage, j'étais au courant, la vente à la criée sur le marché, c'est nouveau. Vous me direz, c'est aussi plus ou moins ce que fait Boko Haram.
Je rebondis sur la fin de ta phrase avec une question :
Elles deviennent quoi la centaines de gamines enlevées au Nigéria, j'ai l'impression qu'elles ont complètement disparues du paysage médiatique ?

Et sinon, J'en viens à me demander si Hollande n'aurai pas été un précurseur en donnant l'ordre à l'armée française d'aller tuer quelques centaines de djihadistes au Mali.
Citation :
Publié par Aloïsius
C'est un problème d'idéologie. Cette idéologie est liée à cette religion (incréation du Coran, ritualisme, soumission vue comme un devoir, jihad etc.), mais ce n'est pas la nature "religieuse" de l'islam qui pose problème, c'est son bagage idéologique et culturel. D'autres religions très religieuses (Bouddhisme, Sikhisme, Shintoisme etc.) n'ont pas les mêmes problèmes. D'autres en ont une partie, d'autres ont d'autres problèmes (castes pour l'hindouisme par exemple).

Donc, pour être clair, vous pouvez croire en dieu, au surnaturel, à la vie après la mort, à l'existence de prophètes divers et variés, à la nécessité de pratiquer des rituels, des cérémonies etc, ça ne fait pas de vous un terroriste en puissance.
Par contre, si vous pensez que votre religion doit s'imposer partout dans le monde par tous les moyens, si vous pensez que les autres religions doivent être éradiquées ou soumises, si vous pensez que la liberté est synonyme de licence et de décadence, si vous êtes persuadés de la nature inférieure des femmes, si la mort au combat pour votre foi est la plus belle mort, si vous pensez que l'apostasie est une trahison méritant la mort, si vous pensez que le créateur de l'univers se met en colère en cas de blasphème, si vous êtes certain qu'il faut donc brûler les blasphémateurs, si vous justifiez l'esclavage, la torture, le meurtre et les massacres par les impératifs religieux... alors, oui, vous êtes une menace pour le reste de l'humanité.
Coran Sourate 2
Verset 256
Nullle Contrainte en Religion...

J'invite chacun a vérifier à la source, a savoir un Coran.

A partir de la, tous les terroristes qui se disent musulmans sont dans la barbarie.
On ne peut pas forcer, imposer la religion a quiconque.

Et donc il faut réagir tres fermement et les écraser par la force des mots ou des armes s'il le faut.
Citation :
Publié par Curufinwe Melwasul
Coran Sourate 2
Verset 256
Nullle Contrainte en Religion...

J'invite chacun a vérifier à la source, a savoir un Coran.

A partir de la, tous les terroristes qui se disent musulmans sont dans la barbarie.
On ne peut pas forcer, imposer la religion a quiconque.

Et donc il faut réagir tres fermement et les écraser par la force des mots ou des armes s'il le faut.
Chacun sa vision et ils ont des arguments.

http://www.ansar-alhaqq.net/forum/sh...ad.php?t=18649
Il est facile de trouver dans le Coran, et dans tous les textes religieux d'ailleurs, de quoi alimenter n'importe quel fantasme. ça dépend plutôt de qui le lit et de son niveau de mauvaise foi.

Après dans l'islam sunnite, c'est qu'il n'y a pas d'autorité centrale susceptible de donner le ton. (Du genre le pape pour les catholiques).

Ils ressemblent beaucoup aux églises protestantes en ce sens.
Le ton à été donné par les 4 grandes écoles et les grands "savants" qui ont suivis, leurs avis restent et resteront valables vu que le coran et la sunna sont considérés comme intemporel.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés
Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée