L'Agora

[wiki] [Economie] Causes et conséquences de la crise économique et financière

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Ronsard
Paris reste une exception en France je pense. Elle est passée 2nde (wtf !) dans les villes les plus chères du monde. Oubliez new york, osaka, geneve, zurich, ou meme londres. Si vous voulez être dans le top des citadins vivant dans la 2eme ville la plus chère du monde, soyez parisien !

ps: la suisse est le seul pays qui a 2 villes dans le top 10 des villes les plus cheres du monde

  1. Singapour, Singapore
  2. Paris, France
  3. Hong Kong, China
  4. Zurich, Suisse
  5. Genève, Suisse
  6. Osaka, Japon
  7. Séoul, Corée du Sud
  8. Copenhague, Danemark
  9. New-York, États-Unis
  10. Tel-Aviv, Israël
Il y a rien d'étonnant à voir Paris continuer de grimper. La centralisation est de plus en plus importante, les grandes entreprises continuent de rassembler leurs effectifs dans/autour de la capitale. Le tourisme nécessite une main d'oeuvre nombreuse. Les meilleures écoles sont dans la capitale. L'administration Française, supprime de plus en plus de poste pour les concentrer dans les grands pôles, donc sur Paris, il y a eu quelques changements ces dernières années avec des services à compétence nationale envoyés en province mais ça reste timide. Finissez avec les services pour une population nombreuse, la spéculation immobilière et boom tu as le combo gagnant.

C'est hallucinant d'avoir une ville de France en 2nd alors que nous possédons un territoire plus grand que l'Allemagne pour une population moins nombreuse. Les possibilités de déconcentrations sont énormes. De plus à une époque d'hyper connexion, il n'y a rien qui justifie la présence constante à Paris des administrations centrales et des sièges sociaux.

Le problème de salaire en France est lié à notre modèle social que nous finançons par le travail et non par la consommation. Résultat, l'état se retrouve à devoir compenser les salaires par des aides coûteuses ( APL / Prime d'activité / CICE / aide sur les bas salaires etc ) pour que les gens puissent survivre Déjà augmenter la TVA, augmenter l'impôt sur les ménages, supprimer certaines cotisations patronales/salariales et supprimer les aides à l'embauche dont l'efficacité est nulle serait pas mal. Cela augmente mécaniquement le salaire, rend moins cher la main d'oeuvre et tu finances le modèle sociale par la consommation des ménages. À côté tu supprimes la monnaie fiduciaire et tu règles pas mal de soucis de fraude fiscale et de trafic en tous genre.

Le seul qui a osé s'y attaquer, c'est Macron avec la CSG mais il n'a pas été jusqu'au bout et a même préfère faire du rétropédalage afin d'acheter le vote des retraités.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Meine
Y a une étude de la Ucla datant du début des années 2000 qui explique que l'Internet favorise les concentrations de population dans les métropoles. En fait personne n'a envie de vivre en autarcie dans son village planqué derrière un écran, ça peut se comprendre. Sauf Creed Manson @Doudou.
Et pourtant, c'est quelque chose qui se fait de plus en plus dans mon coin. Sans être pour autant totalement pommé, je viens d'acheter une baraque à 30 minutes d'une ville de taille moyenne/grande (+150k habitants) et j'ai appris qu'il y avait une arrivée de 19 enfants en maternelle cette année (Donc jeune couple qui viennent soit d’emménagé, soit considère rester un petit moment). La ville en question à une population de 700 habitants, en constante croissance démographique depuis 5/6 ans.

Je pense que le fait que la fibre commence à être présente même en campagne et que le télétravail devienne viable incite à ce genre de démarche. Ça évolue tellement vite qu'une étude des années 2000 n'est peut-être plus forcément pertinente.

Après, c'est peut-être un cas particulier pour mon cas, faudrait refaire une étude maintenant.

Habiter en campagne sans être non plus trop loin d'une grande ville, c'est les avantages des deux tout en ayant un cadre de vie quasi idéal mine de rien.
Message supprimé par son auteur.
Perso je rejoins Patrick Dan, pour avoir les chiffres, l'embauche d'un ingé en dev, c'est 31k500 brut en province, 36k il me semble à Paris, et on parle d'un ingé en sortie d'école. Alors 31k pour un gars qui crée son boulot (et plus), ben je le mettrais pas dans les "privilégiés" perso.
Message supprimé par son auteur.
Ce qui m'a interpellé le plus, c'est le choix de mettre tes enfants dans l’école privé, plutôt que dans le public. Je trouve ca peu compatible avec un passé/racines/idées communiste et revendications populaire et soutien GJ. Mais c'est un autre sujet...
Message supprimé par son auteur.
Message supprimé par son auteur.
Parce qu'ils travaillent en couple dans leur restaurant.

Pour en dessous :

Oui mais des restaurateurs qui tiennent à cuisiner leurs plats eux-mêmes et à rémunérer leurs employés correctement sont tout-à-fait respectables. Et ils ne roulent pas sur l'or pour autant.
.

Dernière modification par blackbird ; 24/05/2019 à 14h33.
Citation :
Publié par Berthina GUITTHOMP
L'ingénieur quand il sort de son école il ne fait pas embaucher son conjoint au même salaire que lui.
Et c'est pas le même niveau d'étude que restaurateur.

Et il touche pas des bénéfices en fin d'année.
Citation :
Publié par Patrick Dan
Mouais après au final c'est bien je saurai que je suis dans les 30 ou 40 % plus aisés, mais en fait j'en ai rien à foutre, 2500€ je trouve ça pas assez par rapport au taff et au risque, et au C.A généré, ça me permet de vivre, mais j'ai envie de croquer bien plus. Ràf que d'autres aient moins ou plus, chacun sa merde.
Et bien sur que je compte toutes les cotisations et taxes. Faut pas tout mélanger, l'employé il génère (ou pas, très souvent pas...) de la V.A et c'est pour la société. Ses cotisations c'est pas lui qui les paye, c'est la société, et si elle peut pas, c'est moi (ou bien l'état et c'est la faillite). Celui qui paye c'est moi pas l'employé, quelle que soit sa part dans la V.A. Sinon il va créer sa teboi ou devenir indépendant, et là il paiera ses cotisations liées à son travail.
Non mais osef que tu veuilles plus, je te rappelle que ton message initial c'était: "j'ai un revenu low class". Ben non. Sinon bah logique libérale hein vu que t'es à ton compte: si tu gagnes pas plus c'est .. la faute du système, ok

Pour l'employé les cotisations sont donc bien payés grâce à la VA qu'il génère, merci de confirmer le n'importe quoi de la comparaison entre le patron qui fait le ratio entre son net complet d'impot sur son CA d'un coté, et le net (avec IR encore à payer) sur brut des salariés de l'autre pour faire pleurer. Si un employé peut pas générer la VA qui permet de payer les cotisations, le plus souvent il est pas engagé.
Citation :
Publié par blackbird
Ouais

On a ici des gens qui ont créé sept emplois, qui gèrent leur entreprise, qui ne fraudent pas et on parle de niveau d'étude.

Pas de doute : on est bien en France.
Ben non mais si l'ingénieur est si bien payé c'est qu'il fait un taf que tout le monde ne peut pas faire.

Qu'un restaurateur sorte 5 000 € net de revenus par mois pour son foyer (avant impôts ?), ça me semble être déjà pas mal (après si il décide de partager sa avec son épouse, c'est lui que ça regarde).

Ensuite on va pas leur donner une médaille parcequ'ils fraudent pas, c'est le cas de tout le monde et si ils embauchent c'est pour récolter les fruits du travail de leurs employés, donc là aussi, c'est juste normal.
Un restaurateur a peut être plus de responsabilité qu'un ingénieur. Tu nourris des personnes, tu es responsable de leur alimentation, et donc de leur santé. A court terme, mais aussi à plus long terme. C'est cette responsabilité qui implique de ne pas leur donner du produit chimique ou cancérigène à ingérer, ou des produits industriels, ou n'importe quelle merde qui est si courante de nos jours, mais bien de proposer des produits naturels ou écologiques.
Mais c'est comme la politique, certains restaurateurs n'ont pas conscience d'une quelconque responsabilité mais uniquement de leur CA.

ps: je parle d'un point de vue moral bien sur

Dernière modification par Ronsard ; 24/05/2019 à 14h49.
Les responsabilités n'influent sur les salaires que très peu, grossièrement je dirais en troisième position, derrière les compétences et loin derrière la branche professionnelle. Encore une fois dégager 5000€ pour un foyer en gérant un petit restau ça me parait un salaire très très correct au regard du job.

Citation :
Publié par blackbird
Pour en dessous :

Oui mais des restaurateurs qui tiennent à cuisiner leurs plats eux-mêmes et à rémunérer leurs employés correctement sont tout-à-fait respectables. Et ils ne roulent pas sur l'or pour autant.
.
Citation :
Publié par blackbird
On a ici des gens qui ont créé sept emplois, qui gèrent leur entreprise, qui ne fraudent pas et on parle de niveau d'étude.

Pas de doute : on est bien en France.
J'ai exactement la même réponse que plus haut, ils ne veulent quand même pas une médaille parce qu'il ne fraudent pas et qu'ils font ce que devrait faire tout un chacun ? Sinon pour ta deuxième citation c'est quoi l'idée en fait ? Tu fais un constat (que je rejoins), et une espèce de conclusion "On est bien en France." Quel est le message je ne vois pas où tu veux en venir ? Je ne les blâme pas, je ne dis pas qu'il gagnent trop, je dis juste que je trouve qu'il n'y a pas de raison de se plaindre et que leur revenu me parait 1. confortable 2. mérité 3. suffisant.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Berthina GUITTHOMP
Les responsabilités n'influent sur les salaires que très peu, grossièrement je dirais en troisième position, derrière les compétences et loin derrière la branche professionnelle.
Surtout les "responsabilités", qui n'en sont pas, c'est à dire celles pour lesquelles tu n'as aucune conséquence à assumer. Genre dans ce que tu cites, la responsabilité de servir un plat naturel et écologique, wtf.
Citation :
Publié par Meine
Oui parce que d'un point de vue technique le mec qui fait les trains d’atterrissage d'Airbus il a un peu ta vie entre les mains.
Et c'est pareil pour un ingénieur structure qui a la responsabilité qu'un immeuble s'effondre pas sur nos mouilles.

Alors c'est certain qu'un employeur a des responsabilités, oui il est responsable de la sécurité de ses salariés, de celle de ses clients etc... Menfin, un employeur à la fin de l'année, il a pas juste son salaire, si il a bien travaillé, il récolte les fruits de son travail, un salarié si il bosse très bien, il a éventuellement une prime, mais ça reste conditionné par le fait du prince.

En plus un employeur à la fin de sa carrière pro, il peut revendre sa boite, un salarié, il aura peut être un pot de départ et un grille pain.

Donc ok, c'est vrai être employeur c'est pas tous les jours facile, mais il y a quand même des bénéfices qui aident à faire digérer les risques/responsabilités.
Citation :
Publié par Berthina GUITTHOMP
..

Sinon pour ta deuxième citation c'est quoi l'idée en fait ? Tu fais un constat (que je rejoins), et une espèce de conclusion "On est bien en France." Quel est le message je ne vois pas où tu veux en venir ?
C'est culturel. En Suisse on considérera toujours les gens qui entreprennent et qui créent de la richesse. C'est la culture issue de la réforme. Ici le niveau d'étude est totalement secondaire par rapport au culte que vous lui louez. D'ailleurs il n'y a pas de concours en Suisse même si plusieurs grandes écoles se trouvent dans le top dix des classements internationaux.

En Suisse un certificat d'apprentissage vaut autant qu'un master : tous deux confèrent à leur détenteur des capacités. Et on espère que le détenteur d'un master sorte de ses études avec un métier, chose qu'un apprenti aura toujours à la fin de son cursus. On a des grands chefs d'entreprise et des consiellers fédéraux qui sont issus de l'apprentissage.

Bref par ici le savoir faire, le métier, ont une grande valeur.

Pour Attel : c'est dans la culture. L'apprentissage et tout-à-fait valorisé.
Citation :
Publié par blackbird
C'est culturel. En Suisse on considérera toujours les gens qui entreprennent et qui créent de la richesse. C'est la culture issue de la réforme. Ici le niveau d'étude est totalement secondaire par rapport au culte que vous lui louez. D'ailleurs il n'y a pas de concours en Suisse même si plusieurs grandes écoles se trouvent dans le top dix des classements internationaux.

En Suisse un certificat d'apprentissage vaut autant qu'un master : tous deux confèrent à leur détenteur des capacités. Et on espère que le détenteur d'un master sorte de ses études avec un métier, chose qu'un apprenti aura toujours à la fin de son cursus.

Bref par ici le savoir faire, le métier, ont une grande valeur.
Le système d'apprentissage suisse est exemplaire.
Et je dis ça sans ironie.
Citation :
Publié par blackbird
C'est culturel. En Suisse on considérera toujours les gens qui entreprennent et qui créent de la richesse.
Le travail crée de la richesse (le plus souvent), qu'il soit libéral, salarié ou sous n'importe quel autre statut juridique n'a pas grand chose à voir là dedans.

Citation :
Bref par ici le savoir faire, le métier, ont une grande valeur
Les suisses sont décidément supérieurs. Les autres n'y ont pas pensé.
Citation :
Publié par blackbird
C'est culturel. En Suisse on considérera toujours les gens qui entreprennent et qui créent de la richesse. C'est la culture issue de la réforme. Ici le niveau d'étude est totalement secondaire par rapport au culte que vous lui louez. D'ailleurs il n'y a pas de concours en Suisse même si plusieurs grandes écoles se trouvent dans le top dix des classements internationaux.

En Suisse un certificat d'apprentissage vaut autant qu'un master : tous deux confèrent à leur détenteur des capacités. Et on espère que le détenteur d'un master sorte de ses études avec un métier, chose qu'un apprenti aura toujours à la fin de son cursus.

Bref par ici le savoir faire à une grande valeur.
En suisse vous payez vos ingénieurs au même salaire que vos boulangers ?
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés