L'Agora

[wiki] [Economie] Causes et conséquences de la crise économique et financière

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Ronsard
Je le soupçonnais.. Mais l'ironie et le second degré ne sont pas toujours détectés sur le forum
je confirme.... je compte plus les fois où en même en disant des énormités digne de Trump y avait bien 1 ou 2 intervenant pour me prendre au sérieux.

Sinon pour revenir sur la démographie, ça peut être une force en terme de poids économique, mais cette logique a ses limites. Car quand tu as une populations très importante ça apporte des problématiques qui peuvent venir impacter la capacité de ton économie à progresser.
L'exemple qui me vient c'est l'Inde, ce pays s'en sortirait mieux si y avait que 500 millions d'indiens. Là plus de 1Md sur un espace aussi réduit + les problématique culturel (les castes) etc... ça fait parti de ces pays qui pourront jamais vraiment atteindre leur plein potentiel à cause en partie de ce poids trop lourd de leur démographie.
Citation :
Publié par Ronsard
Expression Malheureuse...

Dès 1924, Adolf Hitler définit dans son livre("Mein Kampf"(Mon combat)), qu'il a écrit en prison, les objectifs du Parti National Socialiste(NSDAP). Il veut mettre fin au traité de Versailles qu'il considère comme un "Diktat", agrandir l'"espace vital" vers l'Est de l'Europe...

Cette expression à été reprise dans les années 40 par le japon il me semble...
Oui en même temps si on doit bannir tous les mots qui ont été utilisés par les extrémistes on n'est pas sorti.

Par exemple ici on n'expulse pas les immigrés illégaux, on les déporte. J'avoue que j'ai moi même du mal avec l'utilisation du mot, mais si je fais l'effort de le rationaliser, c'est le mot approprié dans cette situation.
D'après l'ancien numéro 2 de Wall Street, la crise financière débutera d'ici fin 2020 : http://www.leparisien.fr/economie/georges-ugeux-ex-n-2-de-la-bourse-de-new-york-la-finance-va-vivre-un-tsunami-d-ici-fin-2020-25-03-2019-8039421.php
Citation :
"Depuis des années, les États ont pu s’endetter dans des conditions excessivement favorables et ne s’en sont pas privés. À tel point que des pays comme l’Italie, la France, les États-Unis et le Japon sont arrivés à niveau d’endettement qui n’est plus soutenable. Le montant de la dette publique mondiale s’élève désormais à 63 000 milliards de dollars (55 000 milliards d’euros) dont 10 000 milliards de dollars (8 800 milliards d’euros) émanant de l’Europe, 10 000 milliards de dollars du Japon et 22 000 milliards de dollars (19 000 milliards d’euros) des États-Unis… Au fur et à mesure que les taux d’intérêt augmentent -comme c’est déjà le cas-, les déficits budgétaires augmentent et menacent la notation de ces pays et leur capacité à se refinancer sans exploser. C’est arithmétique. C’est ce qui me fait dire que d’ici à fin 2020, nous allons vivre un tsunami financier."
De même qu'un ancien financier explique pourquoi ça va probablement péter, dont il estime que ça arrivera en 2020 (mais potentiellement dès cette année si on a pas de bol) : https://threadreaderapp.com/thread/1...739308035.html
Préparez-vous à ce sacré rodéo.
Je suis dubitatif vis à vis de ce genre de prédiction, venant de personne dont la neutralité, la moralité et l'objectivité sont très discutables. Depuis longtemps ce genre de personnage nous répètes que les Etats font n'importe quoi, qu'il faut hausser les taux d'intérêt et appliquer la rigueur et que ça va provoquer une catastrophe si on ne le fait pas.

Mais curieusement, ils n’appellent jamais à des mesures équivalentes pour la finance privée et n'annoncent jamais une catastrophe provoquée par les spéculations délirantes des banques et des fonds. Et pourtant, au niveau mondial, on voit bien d'où partent les grosses tempêtes de merdes.
Et la dette des entreprises américaines il en parle?

Elles s'endettent à mort pour racheter des actions, ou elles s'endettent pour prêter elles mêmes à des entreprises plus petites (ce que fait beaucoup Apple par exemple).
IMO, si souci économique il y a, ca viendra pas de la dette... Il suffira de baisser encore les taux directeurs et zou...

De toute façon, personne (dans ceux ayant des dettes d'états) n'a intérêt a ce que tous les (gros)états fassent faillites... Ils reverraient pas leurs argents, et le reste de leur argent (action and co) se casserai la gueule...

Au final, tous le monde a intérêt a ce que cela ne pête pas... Donc ca pétera jamais complétement... Il y aura des "mini crises" un peu comme celle qu'on a déjà eu... Mais rien de plus...
Citation :
Publié par Attel Malagate
Et la dette des entreprises américaines il en parle?

Elles s'endettent à mort pour racheter des actions, ou elles s'endettent pour prêter elles mêmes à des entreprises plus petites (ce que fait beaucoup Apple par exemple).
Le second en parle et indique que la crise pourrait démarrer de là.
Citation :
Publié par Gardien
IMO, si souci économique il y a, ca viendra pas de la dette... Il suffira de baisser encore les taux directeurs et zou...
Ça va être compliqué en Europe, on est déjà à 0 voir en négatif dans des cas particulier. Aux US les taux sont super bas aussi donc ça ne fera pas un gros effet.
Citation :
Publié par blackbird
L'an dernier la crise était annoncée pour 2019

Et maintenant elle serait pour 2020

Bref on n' est pas aidé
Depuis l'année dernière ça s'accorde pour dire que ce sera avant 2021 globalement, le problème c'est que personne ne sait qui déclenchera l'étincelle.
Ça fait des années que l'épée de damocles des prêts étudiants est connue. Nous en avons déjà causé sur ce topic il me semble.
Mais de là à prédire quand ça va péter, franchement...

Qui eut parié ici que l'économie américaine serait au vert après quelques années de Trump aux commandes ? Personne si ce n'est Radigan. Enfin j'ai dû l'annoncer aussi mais c'était plus pour me faire l'avocat du diable par plaisir que par conviction.

Bref prédire la prochaine crise en 2020 ou 2021, autant jouer à pile ou face.

Ce qui est prévisible peut-être c'est la puissance de la prochaine crise. On sait déjà quelle sera pire que 2008.
Citation :
Publié par Ron J'hodltop100
Qui eut parié ici que l'économie américaine serait au vert après quelques années de Trump aux commandes ?
Ouais enfin creuser le déficit d'un trillion de dollars pour avoir un peu plus de 6 mois de répit pour essayer de remporter les mid-term, c'est pas terrible comme technique (d'ailleurs ça a failli lui exploser à la tronche avec le coup de chaud sur les marchés à la fin 2018, il a eu de la chance que ça a tenu).
Citation :
Publié par Ron J'hodltop100
Ça fait des années que l'épée de damocles des prêts étudiants est connue. Nous en avons déjà causé sur ce topic il me semble.
Mais de là à prédire quand ça va péter, franchement...

Qui eut parié ici que l'économie américaine serait au vert après quelques années de Trump aux commandes ? Personne si ce n'est Radigan. Enfin j'ai dû l'annoncer aussi mais c'était plus pour me faire l'avocat du diable par plaisir que par conviction.

Bref prédire la prochaine crise en 2020 ou 2021, autant jouer à pile ou face.

Ce qui est prévisible peut-être c'est la puissance de la prochaine crise. On sait déjà quelle sera pire que 2008.
Bah avec du recul effectivement c'était évident que Trump allait recourir à la même recette que GW Bush avant lui. A savoir la dérégulation des marchés et des tax cut pour avoir un boost à court terme. Avec le même résultat au bout : le mur. Tout est court terme avec Trump. Il lui faut de l'immédiat pour satisfaire son égo, tout en se foutant éperdument des conséquences qu'il blamera, de toute façon, sur quelqu'un d'autre.
Donc effectivement l'économie américaine est encore vaguement dans le vert mais à quel prix : la dette explose et surtout ce genre de stimulus fiscal c'est ce qu'on fait en urgence, en cas de crise.
Or là la crise elle va arriver de toute façon et les US auront déjà tiré une bonne partie de leurs munitions avant même que la guerre n'aie commencé. Tactiquement imparable.
Citation :
Publié par Ron J'hodltop100
Ça fait des années que l'épée de damocles des prêts étudiants est connue. Nous en avons déjà causé sur ce topic il me semble.
Mais de là à prédire quand ça va péter, franchement...

Qui eut parié ici que l'économie américaine serait au vert après quelques années de Trump aux commandes ? Personne si ce n'est Radigan. Enfin j'ai dû l'annoncer aussi mais c'était plus pour me faire l'avocat du diable par plaisir que par conviction.

Bref prédire la prochaine crise en 2020 ou 2021, autant jouer à pile ou face.

Ce qui est prévisible peut-être c'est la puissance de la prochaine crise. On sait déjà quelle sera pire que 2008.
J'ai un banquier qui vient de me qualifier pour un prêt hypothécaire avec un ratio de 65% d'endettement (le maximum étant à 40).

Je ne me fais aucun soucis, ça va péter à un moment comme en 2008 c'est sûr (je ne m'inquiètes pas non plus pour moi, on a des ressources pour couvrir ça et des revenus non pris en compte s'en viennent).
De ce que j'ai pu lire, le soucis vient de la montée récente des taux d'intérêt de la FED, qui risque de refoutre la merde sur des produits basés sur des prêts à taux variable.
Si les prêts étudiants sont aussi à taux variable (c'est sans doute le cas, vu que ça semble général aux US), les étudiants qui galèrent à rembourser leur prêts pourront plus le faire du tout si les intérêts augmentent.
Ici tout le monde est en train de passer au fixe (moi aussi, même si c'est probablement pas le bon moment pour ça en fait, je pense que ça va redescendre).
J'ai fait 5 ans avec un variable qui m'a sauvé des sous, et mon second terme de 5ans est plus litigieux à cause de la montée des taux.
Citation :
Publié par Cpasmoi
Ici tout le monde est en train de passer au fixe (moi aussi, même si c'est probablement pas le bon moment pour ça en fait, je pense que ça va redescendre).
J'ai fait 5 ans avec un variable qui m'a sauvé des sous, et mon second terme de 5ans est plus litigieux à cause de la montée des taux.
"Ici" -> Où ça ?
Sinon, tu penses vraiment que ça peut redescendre ? Je lisais que ça semblerait faire l'inverse justement, surtout qu'ils sont super bas, ça peut difficilement descendre plus.
Citation :
Publié par Cpasmoi
J'ai un banquier qui vient de me qualifier pour un prêt hypothécaire avec un ratio de 65% d'endettement (le maximum étant à 40).

Je ne me fais aucun soucis, ça va péter à un moment comme en 2008 c'est sûr (je ne m'inquiètes pas non plus pour moi, on a des ressources pour couvrir ça et des revenus non pris en compte s'en viennent).
Wtf ???

T'es aux US ?
Citation :
Publié par ClairObscur
J'étais tombé sur des courbes de fret dans différentes régions il y a quelques jours. Vu leur gueule je pense pas qu'on ait jusqu'à 2020 avant le big one.
https://www.bloomberg.com/quote/BDIY:IND => La courbe à droite => view Full Chart => 5Y.
(l'indice du transport maritime de matières premières, Wikipedia sera plus explicatif que moi)

Comme comparaison avec maintenant, tu peux regarder le trou béant début 2016 : la remontée correspond, avec un délai temporel, au moment où la Chine a commencé à injecter elle aussi une quantité démentielle d'argent dans les bourses, puisque la bourse chinoise s'écroulait pendant la dernière semaine de décembre 2015, et que le reste du monde paniquait.
Pour l'instant, c'est "stable", reste à voir si la suite sera à la hausse ou la baisse.
https://www.ouest-france.fr/economie...idence-6297342
Donald Trump a obtenu la nomination d'un pote à lui à la tête de la Banque Mondiale, à savoir David Malpass.

Ce personnage, en bon trumpien, dénonce naturellement les "institutions internationales inefficaces" dont celle qu'il sera désormais chargé de diriger. Il faut comprendre qu'en matière d'inefficacité, ce gars en connaît un rayon. En effet, en bon trumpien, c'est aussi un imbécile notoire et un incompétent absolu doublé d'un escroc.
Attaque gratuite ? Disons rappel que ce mec était l'économiste en chef de Bear Stearns depuis 6 ans quand cette banque a fait faillite. En effet, juste avant l'éclatement de la crise :
Citation :
En 2007 peu avant l’éclatement de la crise immobilière, il signait une tribune dans le Wall Street Journal assurant que le marché immobilier et l’endettement ne jouaient pas un rôle important dans l’économie américaine.
et juste après :
Citation :
En 2010, en pleine politique monétaire accommodante, il écrivait une lettre au patron de la Banque centrale américaine (Fed), pour faire cesser les injections de liquidités citant des risques d’inflation, qui ne se matérialiseront pas.
Bref, un gros naze nommé par un gros naze à la tête d'une institution en charge du développement économique et de la stabilité financière de la planète. Dormez bien braves gens, on veille sur vous.
Naze, pas tant que ça, à défaut des autres économistes, il a été capable de voir à l'époque l'origine du problème réel, même s'il n'a pas su l'expliquer : la plus grosse erreur des banques centrales a été leurs QE à répétition. Les bourses mondiales sont incapable de survivre sans cela, et a eu en plus l'effet d'une séparation démentielle entre les cours boursiers et la réalité.
Ce que le directeur de la FED a plus ou moins reconnu en 2018 en expliquant qu'ils étaient coincés, et ne relèveraient plus les taux directeurs pour le moment.

Après, c'est un poste honorifique dans une structure qui brasse de l'air (tout du moins depuis la crise), donc bon. Il y a plus important que de s'apitoyer sur leur sort d'inutiles.
Citation :
Publié par Sadyre
Naze, pas tant que ça, à défaut des autres économistes, il a été capable de voir à l'époque l'origine du problème réel, même s'il n'a pas su l'expliquer : la plus grosse erreur des banques centrales a été leurs QE à répétition.
Les QE à répétition en 2007 ? Sérieux ?

Le mec a COULE sa banque, a prétendu qu'il n'y avait pas de problème lié l'immobilier aux USA et qu'il ne fallait pas paniquer à cause des subprimes.
Rien que ça, ça aurait du en faire un paria dans le monde de l'économie. Le nommer à la Banque Mondiale aujourd'hui, c'est récompenser l'incompétence au mieux, la malhonnêteté au pire. C'est comme si à la fondation de l'OTAN, on avait confié la direction de cette organisation à M. Maginot.

Quand à ses interventions ultérieures à la crise de 2008, elles sont motivées non pas par son analyse mais par la couleur politique de l'occupant de la maison blanche.
Citation :
Publié par Aloïsius
Les QE à répétition en 2007 ? Sérieux ?
Y a eu des QE qu'à partir de 2008 et oui.
Après, une des grosses causes de la crise de 2008, ça serait apparemment les taux super bas entre 2003 et 2004 qui ont été remonté brutalement en 2005, ça aurait si j'ai bien suivi niqué tous les gens qui avaient des prets à taux variables en fait, pas que les subprimes mais tous les prêts immo variables.

Et vu que le QE engendre des taux bas, ça serait pas étonnant qu'une nouvelle crise recommence si jamais ils remontaient les taux trop violemment, du coup dire que le QE est dangereux, c'est pas idiot, après j'ai plutôt l'impression que le soucis vient de la légèreté avec laquelle ils filent des prêts à taux variable.
Citation :
Publié par Doudou Piwi
Y a eu des QE qu'à partir de 2008 et oui.
2008 c'est en 2007 ?

Les QE, c'est une réaction à la crise. Pas une cause. La crise a été provoquée par les délires subprimes, le découpage de ces dernières revendues en tranche dans des produits garanties variées et l'effondrement qui s'en est suivi de plusieurs banques et institutions financières. Dont celle dirigée par le clown mentionné plus haut.

Vous êtes passées en mode réécriture de l'histoire@Trump ou quoi ? A ce rythme, dans trois ans vous nous expliquerez que c'est Obama, un agent Kenyan, qui a provoqué la crise financière avec les QE. Et que c'est pour ça que Trump a nommé Herman Cain à la FED pour redresser la barre.
Citation :
Publié par Aloïsius
2008 c'est en 2007 ?

Les QE, c'est une réaction à la crise. Pas une cause.
Bein oui, j'appuyais ta phrase la, tu as un soucis de compréhension ou bien t'es tellement persuadé que les gens à qui tu parles ont tort que tu ne fais même plus l'effort de lire leur post alors qu'ils sont d'accord avec toi ?

Citation :
Publié par Aloïsius
La crise a été provoquée par les délires subprimes, le découpage de ces dernières revendues en tranche dans des produits garanties variées et l'effondrement qui s'en est suivi de plusieurs banques et institutions financières. Dont celle dirigée par le clown mentionné plus haut.
Non pas que, déjà la principale cause de la crise, c'est pas tant les subprimes que les prêts immobiliers à taux variables. Les prêts "primes" moins risqués mais aussi à taux variables se sont également cassés la gueule quand les prêts ont remonté et ils étaient aussi collés dans des produits.
Et comme je l'ai dit dans le message d'avant que t'as visiblement pas lu, le passage des taux de la FED de 1% à 5% en 2005 couplé aux prêts à taux variable à tout fait péter :

gr-cb-chart-12-1002.jpg
https://fr.global-rates.com/taux-de-...ux-de-fed.aspx

Le fait que les prêts hypothécaires étaient planqués dans des produits AAA a amplifié le truc, mais dire que le yoyo des taux de la FED couplés à des prêts à taux variables a été un élément déclencheur, je ne vois pas en quoi c'est une réécriture de l'histoire
(Et oui, quand tu rembourses un prêt à taux variable et que les intérêts passent de 1 à 5%, tu te retrouves dans la merde, si t'as un prêt sur 20 ans, tes mensualités doivent se prendre dans les +40%)
Et le QE ayant comme conséquences des taux bas, on risque de se retrouver dans la même situation, c'est un risque connu depuis longtemps, c'est pas spécialement un truc de pro-Trump, arrête les caricatures, c'est lourd à force.
Après oui Sadyre a tort quand il dit que la plus grosse erreur des banques centrales a été leurs QE à répétition vu qu'il n'y avait pas de QE à l'époque, en revanche, le yoyo des taux a été lui, bien réel et si actuellement, ils remontent trop, on risque de se retrouver encore avec le même genre de merdes qu'il y a 10 ans.

Dernière modification par Doudou Piwi ; 11/04/2019 à 15h07.
Répondre

Connectés sur ce fil