L'Agora

[wiki] [Economie] Causes et conséquences de la crise économique et financière

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Aloïsius
Ben non, justement. L'étude que j'ai posté montre même le RIC ne fait pas consensus. Leurs deux revendications c'est "du fric pour nous, pas pour les autres" et "free diesel".
Oui et non...

Ils veulent du pouvoir d'achat car ils en ont mare de se mettre dans le rouge pour payer l'essence pour aller au travail. Ils veulent donc plus de pouvoir d'achat et moins de taxes. Dire qu'ils veulent du free diesel c'est dire une grosse connerie, et ne rien comprendre à la problématiques des gens qui ne vivent pas à Paris et qu'ils ont besoin de leur véhicule pour survivre.
Moins de taxe c'est aussi en lien.
Il y a une forme d'injustice sur les impôts suivant ou nous habitons. Il n'y a qu'a voir la taxe foncière par exemple si on arrive à être propriétaire un jour. Pourquoi dans vers Strasbourg tu paye 4 fois moins de taxe foncière au m² qu'une personne vivant à Toulon ? Pourtant le salaire et le équivalent. Donc oui il y a une certaine forme d'injustice la dessus (voir un reportage récent sur france2).
Et mine de rien les gens parlent aussi du soucis des retraites, ou de l'environnement.

Par contre une bonne partie pensent que ce débat ne sert pas à grand choses.

Attention, lien BFMTV
https://www.bfmtv.com/mediaplayer/vi...e-1146375.html
Citation :
Publié par Saink
Sacré référentiel, c'est clair qu'ils ne vont pas prendre pour modèle le berger au fin fond du Larzac vivant en marge de la société de consommation.

Après ce constat importe peu, on le savait déjà, il est juste navrant, surtout à l'aune des défis de demain.

Ce qui est inquiétant, c'est que l'extrême gauche sont les sentinelles de la société de consommation et du capitalisme, d'un système pervers et aliénant, anti-écologique, d'un asservissement des foules par pure récupération.

On nous dit sans sourciller, oui nos modèles sont les actionnaires et les patrons

Si au moins la récupération avait fonctionné, mais rien du tout, ils ont plus perdus qu'autre chose. La honte, ça fait franchement de la peine
On ne parle pas de "l'extrême-gauche" mais du peuple là.
Et oui "moi y'en a vouloir des sous" (pour reprendre le titre du chef d’œuvre de Jean Yanne) ça a toujours fait partie des revendications des prolétaires, entre autre parce que des sous, eux, ils en ressentent le besoin.
Après entre se couper du peuple et faire honte aux amateurs de cohérence vis à vis de ses orientations écologistes, il est vrai que "l'extrême-gauche" a fait un choix.
Mais bon vu qu'elle risque pas de mettre de programme écologiste en place sans atteindre le pouvoir, et qu'elle a un brin besoin du peuple pour ça, ne pouvant pas trop compter sur les csp+, il n'y en avait pas vraiment d'autre.
Citation :
Publié par Twan
On ne parle pas de "l'extrême-gauche" mais du peuple là.
Et oui "moi y'en a vouloir des sous" (pour reprendre le titre du chef d’œuvre de Jean Yanne) ça a toujours fait partie des revendications des prolétaires, entre autre parce que des sous, eux, ils en ressentent le besoin.
Après entre se couper du peuple et faire honte aux amateurs de cohérence vis à vis de ses orientations écologistes, il est vrai que "l'extrême-gauche" a fait un choix.
Mais bon vu qu'elle risque pas de mettre de programme écologiste en place sans atteindre le pouvoir, et qu'elle a un brin besoin du peuple pour ça, ne pouvant pas trop compter sur les csp+, il n'y en avait pas vraiment d'autre.
Peuple, permettez moi d'en douter. C'est encore le lexique de l'extrême gauche, qui pour se dédouaner de soutenir tout et n'importe quoi, trouve en excuse qu'il doit défendre le peuple.

Le peuple, sûrement comme le rêve cette mouvance, ne vote pas extrême gauche, votre corps électoral ce sont les csp+, les futurs csp+.

C'est aussi à mes yeux pour ça que vous avez perdu la bataille et qu'il y a une fuite des électeurs chez vous, au vu des élans populistes, mélangeant fake news, complotisme, relativisme bizarre, opportunisme louche, et trahison des valeurs de liberté et d’émancipation pour devenir de soldats d'un système qu'il dénonce, votre électorat éduqué ne vous comprends plus, donc non seulement vous n'avez pas l’adhésion du peuple mais votre base électoral s'en va, et vos espoirs de pouvoir avec.

file-20170926-10570-1ob8gwo.png

Citation :
L’analyse détaillée des profils des divers électorats montre, en effet, que 14% des électeurs de Jean‑Luc Mélenchon ont au moins le niveau Bac+ 4 contre 5% de ceux de Marine Le Pen. Symétriquement, 38% des premiers ont un niveau BEPC –CAP contre 52% des seconds pour une moyenne nationale de 41%.

En revanche, c’est au sein de chaque catégorie que les différences se marquent. C’est ainsi que les employés votant pour Jean‑Luc Mélenchon –qu’ils soient du public ou du privé– ont fait des études supérieures à hauteur de 24% contre 15% de ceux qui ont voté pour Marine Le Pen. Pour les ouvriers qualifiés, il en va de même: 10% de ceux qui choisissent le candidat de FI ont fait des études supérieures contre 5% de ceux qui votent pour la candidate du FN. Si l’on examine les cadres du privé, 52% de ceux qui ont voté Jean‑Luc Mélenchon ont au moins le niveau Bac+ 4 contre 35% de ceux qui ont voté Marine Le Pen.
Citation :
Publié par Saink
Peuple, permettez moi d'en douter. C'est encore le lexique de l'extrême gauche, qui pour se dédouaner de soutenir tout et n'importe quoi, trouve en excuse qu'il doit défendre le peuple.

Le peuple, sûrement comme le rêve cette mouvance, ne vote pas extrême gauche, votre corps électoral ce sont les csp+, les futurs csp+.

C'est aussi à mes yeux pour ça que vous avez perdu la bataille et qu'il y a une fuite des électeurs chez vous, au vu des élans populistes, mélangeant fake news, complotisme, relativisme bizarre, opportunisme louche, et trahison des valeurs de liberté et d’émancipation pour devenir de soldats d'un système qu'il dénonce, votre électorat éduqué ne vous comprends plus, donc non seulement vous n'avez pas l’adhésion du peuple mais votre base électoral s'en va, et vos espoirs de pouvoir avec.
On peut avoir la source du graphique ?

Parce qu'on mélange employés public/privé qu'on sépare des ouvriers qualifies puis des cadres du privés.

Je ne dit pas qu'il est inintéressant, je souhaiterais juste vérifier son sérieux et la source de ces données...

Edit :
Donc la source reprise par le media de gauche est sur https://theconversation.com/le-peupl...e-peuple-84724
Les données viennent du Cevipof https://www.enef.fr/ et ont l'air serieuse.

Personnellement, j'interprete ca de la facon suivant :
- Les electeurs Lepen sont un cas a part : sans education et sans ressource.
- Les electeurs de LFI à LR sont éduqués de facon similaire, mais plus ils ont de ressource et de boulot bien payés, plus ils votent a droite.

La seule conclusions que j'en tire :
- Il serait donc facile pour quelqu'un qui gagne au loto ou trouve un super poste bien rémunéré de passer de LFI à LR ....

La question que je me pose c'est : quels genre de diplôme ont ils étudiés pour aboutir à des remunerations differentes entre deux degrés similaires d'études supérieures ? ? Des études en histoire de l'art, ou littérature ont sans doute moins de débouchés que économie ou sciences...

Dernière modification par Ronsard ; 14/03/2019 à 11h18.
Et qu’en est donc l’analyse sociologique derrière ?

Parce que larguer un obscur graphe dont le message ne signifie rien ne fait pas avancer le débat.

Est-ce que des diplomés ont voté LFI (gros parti d’extrème-gauche) ? Evidemment que oui, le PS a été complètement laché par la part un peu gauche radicale de son électorat. Les profs de collège/lycée ont un diplome bac+5 pour une (majeure ?) partie d’entre eux et votent traditionnellement à gauche. Idem pour le groupe qui sort d’écoles d’ingénieurs, une partie non négligeable vote à gauche (du moins, tant qu’ils sont jeunes, ca vire avec l’âge).

J’attends donc l’analyse derrière. Le peuple français ce n’est pas uniquement les gens qui n’ont pas le bac ou les ouvriers. Le salarié cadre moyen bac+5 (même à 3500€ net mensuels) il a pas les mêmes galères qu’un ouvrier c’est clair et net mais je doute qu’on puisse considérer qu’il fasse parti des élites du pays. De fait il peut y être assimilé puisque les vraies élites se cachent derrière les « un peu moins misérables » mais c’est se rendre plus bête qu’on ne l’est pour se faire avoir.



Ta source indique elle-même que son analyse avec le patrimoine comme un des deux facteurs clés, n’a pas pris en compte le patrimoine familial. A l’époque où le role des parents est prépondérant, ca n’a pas été inclus. Qu’est ce que tu veux en tirer decette « analyse » ?
C'est une analyse sèche, comme devrait l'être toutes les analyses. Elle est là pour souligner que la FI est loin d'être le héraut du peuple, et qu'au contraire son électorat est plus éduqué et de ce fait auront un avenir moins incertain, avec plus de possibilités que l'ouvrier moyen sans diplôme, ça montre aussi que son électorat éduqué est plus sensible aux errances du parti et peut ainsi expliquer la fuite de ses électeurs, en conclusion, à ce jeu, la FI non seulement n'a pas l'adhésion du peuple comme l'extrême gauche peut le fantasmer, mais en plus, sa base s'en va, parce que son éducation la rend plus apte à analyser son parti, et celui-ci depuis un moment part à vau-l'eau.

Si la FI désire fédérer, il va falloir se remettre en question, mais vu le niveau ambiant de sectarisme, c'est je pense peine perdue. les Européennes seront une débâcle (7,5% d'intentions de vote, moins que les LR (13%), ils rejoindront bientôt le PS (5,5%)), et que les présidentiels lui passeront sous le nez.

Il y a je pense de quoi se remettre en cause, surtout la stratégie mise en place les dernières semaines, qui n'a vraiment pas portée ses fruits.

Citation :
Europe Ecologie-Les Verts est toujours en tête des forces de gauche. Selon le sondage quotidien Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud Radio, la liste EELV recueille 8,5% d'intentions de vote (+0,5 par rapport à mardi, +1 par rapport au 8 mars). Alors que la semaine est marquée par plusieurs mobilisations contre le changement climatique -un recours contre l'Etat pour «inaction climatique» jeudi, une grève mondiale de la jeunesse vendredi- les écolos conservent leur avantage face à la France insoumise (7,5%, =), devant le Parti socialiste (5,5%, =). La liste Génération.s, conduite par Benoît Hamon, est créditée de 2,5% (=) des intentions de vote, devant la liste des communistes, menée par Ian Brossat (2%, =).

A droite, Les Républicains gagnent un demi-point à 13% d'intentions de vote, tandis que la liste Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan recule (-0,5), à 4,5% d'intentions de vote. Le député souverainiste a perdu un point depuis le 7 mars. Le Rassemblement national, à 21,5% (=), talonne la liste LREM-Modem, créditée de 24% (-0,5). L'écart entre les deux listes favorites est inférieur à l'intervalle de confiance, ce qui signifie que leur ordre d'arrivée est incertain.
Citation :
Ta source indique elle-même que son analyse avec le patrimoine comme un des deux facteurs clés, n’a pas pris en compte le patrimoine familial. A l’époque où le role des parents est prépondérant, ca n’a pas été inclus. Qu’est ce que tu veux en tirer decette « analyse » ?
Tu penses que la grosse majorité ayant fait des études supp sont des enfants d'ouvriers sans diplômes et patrimoines..? Je ne crois pas non.

Faut assumer votre électorat, voilà tout.

@Twan
Citation :
D'une part comme déjà dit les LFI à études "supérieures" c'est surtout des personnels de santé ou assistants sociaux, des petits profs souvent non titularisés, des tacherons de l'informatique, etc.. Soit en résumé des employés et petits fonctionnaires qui vivent plus ou moins chichement de leur travail. De nos jours "bac+x" ça ne veut plus dire grand chose en terme de revenus, et n'est certainement pas une garantie de devenir csp+.
Va dire ça à l’ouvrier sans diplôme qu'un bac + X ne vaut rien, c'est avec ce genre de phrases que la FI est hors sol et quelle ne parle plus et ne comprend plus les classes populaires.
Citation :
Si tu tiens à revenir au vote de 2017, l'écart entre LFI et le RN n'est que de 7% en matière d'électeurs touchant moins de 1250 euros par mois (Mélenchon y a fait 25%, Lepen 32%) et il y a un écart plus grand entre Mélenchon et le troisième dans cette catégorie (Macron qui y fait 14%), ça me semble une donnée plus déterminante que le fait que certains de ses électeurs soient des gens déclassés par rapport à leur niveau d'éducation ou au chômage malgré lui.
Citation :
Jean-Luc Mélenchon a séduit un électeur sur quatre dans les deux tranches de revenus inférieures (revenus du foyer en deçà de 1250€ ou compris entre 1250€ et 2000€), un électeur sur cinq chez ceux « qui s’en sortent difficilement avec les revenus du ménage ». Politiquement, il a été choisi par près du quart de l’électorat de François Hollande au premier tour de 2012 (24%)
Citation :
La candidate du Front National a enregistré le meilleur score auprès de ceux qui ont l’impression d’exercer une profession en déclin (30%), chez ceux qui s’en sortent « très difficilement » avec les revenus du ménage (43%)

https://www.ipsos.com/fr-fr/1er-tour...-de-lelectorat
Vous avez mal visé l'électorat type gilet jaune qui a du mal à finir les fins de mois, ils votent FN à 43%. Tandis que Mélenchon fait 20%.

Citation :
Enfin on parlait d'une "étude" sur les gens soutenant les gilets jaunes, à l'origine. Et si tu cherche leur sociologie, eux correspondent tout à fait au prolétariat peu éduqué, que LFI (et divers autres mouvements à gauche du PS, je répondais à un post parlant de "l'extrême gauche", pas de LFI) ont essayé de ne pas laisser récupérer par le RN en soutenant eux aussi les gilets jaunes.
Voir plus haut, non, ils ne votent pas pour vous et ne voteront de toute façon pas pour vous.

Dernière modification par Saink ; 14/03/2019 à 11h53.
@Saink : D'une part comme déjà dit les LFI à études "supérieures" c'est surtout des personnels de santé ou assistants sociaux, des petits profs souvent non titularisés, des tacherons de l'informatique, etc.. Soit en résumé des employés et petits fonctionnaires qui vivent plus ou moins chichement de leur travail, voire des précaires ou des chômeurs. De nos jours "bac+x" ça ne veut plus dire grand chose en terme de revenus, et n'est certainement pas une garantie de devenir csp+.
Si tu tiens à revenir au vote de 2017, l'écart entre LFI et le RN n'est que de 7% en matière d'électeurs touchant moins de 1250 euros par mois (Mélenchon y a fait 25%, Lepen 32%) et il y a un écart plus grand entre Mélenchon et le troisième dans cette catégorie (Macron qui y fait 14%), ça me semble une donnée plus déterminante que le fait que certains de ses électeurs soient des gens déclassés par rapport à leur niveau d'éducation ou au chômage malgré lui. (Voir.) Et quelques uns des intellos de gauche parfois aisés (edit pour pas caricaturer, Mélenchon fait quand même 16% chez les gens gagnant plus de 3000 y battant Lepen de 1% et battu par Macron de 16).

D'autre part il faudrait savoir, reproche tu à ce mouvement de s'être coupé du peuple ou des csp+ ? C'est du niveau de tes autres incohérences déjà exposées ailleurs (qui serait au passage un fil plus approprié pour cette discussion).

Enfin on parlait d'une "étude" sur les gens soutenant les gilets jaunes, à l'origine. Et si tu cherche leur sociologie, eux correspondent tout à fait au prolétariat peu éduqué, que LFI (et divers autres mouvements à gauche du PS, je répondais à un post parlant de "l'extrême gauche", d'ailleurs, pas de LFI) ont essayé de ne pas laisser récupérer par le RN en se refusant de critiquer le coté peu écologique / consumériste des gilets jaunes.

Dernière modification par Twan ; 14/03/2019 à 11h55.
Je ne comprends rien à où tu veux en venir.

C’est pas une analyse sèche, c’est une collecte de données. Si tu n’es pas capable de faire la différence entre les deux, je t’invite à soit regarder la méthodologie scientifique à adopter derrière ce genre de travaux soit à lâcher l’affaire.


Pour parler de ce que je connais, y a plein de monde issu de la classe populaire qui a une license obtenue à l’université. Par contre derrière ca ne mène à rien parce que c’est pas le bon cursus, pas les bonnes manières, pas le bon réseau.

Enfin bref, tu as décidé que tu souhaitais désormais jeter l’anathème sur la FI, quelqu’en soit le moyen. Entre une analyse trouvée sur slate ou un « baiser de la mort » de la part d’un inconnu du FN, tous les moyens sont bons.


PS : merci de prendre en compte que tes interlocuteurs peuvent être en désaccord avec toi par souci d’honnêteté intellectuelle.

PPS : arrête le vouvoiement, on dirait le retour des précieuses ridicules.
Si le seul argument que vous avez se résume à dire que l'analyse Ipsos ne vaut rien, effectivement, je pense que la FI fonce droit dans le mur avec l'aval de leurs adhérents. Méthode que si on l'analyse, marche à merveille, continuez ainsi, vous êtes les fossoyeurs de votre parti, en tous cas moi ça me plait https://jolstatic.fr/forums/jol/images/icons/icon14.gif

Et quand je vois qu'une expérience personnelle, invérifiable à plus de crédits à vos yeux qu'une étude, je sais ou j'ai mis les pieds.
Citation :
Pour parler de ce que je connais, y a plein de monde issu de la classe populaire qui a une license obtenue à l’université. Par contre derrière ca ne mène à rien parce que c’est pas le bon cursus, pas les bonnes manières, pas le bon réseau.
La réalité
Citation :
Seulement 1 étudiant sur 10 est enfant d’ouvrier

Si le nombre d’étudiants français ne cesse de grimper au fil des années, les inégalités en fonction de la catégorie socio-professionnelle d’origine de ces derniers persistent. C’est ce que révèle le dernier rapport de l’Observatoire des inégalités.

30 % des jeunes âgés de 18 à 23 ans sont enfants d’ouvriers. Pourtant, seuls 11 % d’entre eux accèdent à un cursus dans l’enseignement supérieur en 2014-2015. C’est l’un des points marquants soulevés dans le dernier rapport de l’Observatoire des inégalités. Les enfants d’ouvriers sont donc largement sous-représentés dans le supérieur alors qu’ils constituent une part importante chez les personnes de cette tranche d’âge.

capture-4.jpg
capture-5.jpg
capture-6.jpg

https://www.orientation-education.co...fant-d-ouvrier
La FI et le dogmatisme qui en vient à oublier son combat pour servir le parti, la nausée.
Quand classe populaire devient d’un coup enfant d’ouvrier.

Tu lis les autres ou c’est la malhonnêteté habituelle ? Je parle justement du problème des codes sociaux/académiques qui manquent pour la poursuite des études mais non, ça passe à la trappe.

Et quand bien même tu ferais l’amalgame, tu m’expliques où est l’abandon du combat ? Est-ce que c’est l’extrême gauche (pitié arrête tu es ridicule) qui a flingué l’éducation nationale en faisant fuir tous ceux qui en ont la possibilité dans le privé ? Est-ce que c’est l’extrême-gauche qui est pour la ségrégation spatiale grande ville/villages ?

Pour revenir au sujet, c’est l’extrême gauche qui fait fermer les centres d’activités principaux des petites villes de province ? Tout le secteur industriel qui se casse la gueule alors qu’il est porteur de bien plus d’emplois de qualité que les services, c’est à cause de l’extrême gauche encore ?
Je pense que le problème vient de ton obsession pour les ouvriers plutôt que les autres catégories de travailleurs (ou non travailleurs d'ailleurs) pauvres (ou de ton usage d'études qui sépare le monde en deux groupes ceux qui ont un révolver et ceux qui creusent les fils de cadres sup et les fils d'ouvriers).

Il me semble probable que les fils d'employés et professions intermédiaires, sont effectivement mieux représentés chez les bac+x de gauche, que les fils d'ouvriers. Pour cause qu'il y a effectivement peu de fils d'ouvriers bac+x hélas. Ce qui ne veut pas dire que les gens de gauche même éduqués soient tous des fils de cadres sups, ou que leurs études en fassent des riches. Ni que les fils d'ouvriers ne donnent pas toujours nettement plus de voix à Mélenchon qu'à tout candidat autre que Lepen (ils peuvent, par exemple, faire partie des 86% d'électeurs de Mélenchon n'étant *pas* bac +4).

Enfin ton sophisme consiste à prendre une catégorie sur-représentée par rapport à chez Lepen (quelle référence) mais toujours très rare (14% de bac+4 ici), ou un niveau de diplôme en moyenne supérieur au sein des diverses catégories, et d'en faire une généralité absolue, alors que ces 14% sont inférieurs aux 38% d'électeurs de LFI n'ayant même pas le bac, par exemple (ce dont je ne vois pas de raison de se vanter, par ailleurs, mais bon).
On est d'accord Twan, la FI ne représente plus le peuple (si tant est que ça veuille dire quelque chose), mais une partie de celui-ci, pas la partie historique défendu par l'extrême gauche habituelle, mais celle du PS (d'ailleurs vous avez 24% de transfuge venant du PS), donc je ne comprends pas pourquoi vous avez décidé cette stratégie sur les gilets jaunes qui de votre aveux et au vu de l'étude ipsos ne correspond à vos objectifs et qui de toute façon ne parle pas à cette catégorie.

C'est peut être pour ça je n'y adhère plus, le parti est devenu un refuge de petits bourgeois en stagnations qui voteront une fois bien installés centre droit ou à droite, bref des espoirs éphémères de jeunesse, rien de franchement pérenne et cela explique sûrement la volatilité de l'électorat.

Bref j'ai compris que pour vous classe populaire de facto ne voulait pas dire ouvrier, et que cette catégorie ne vous intéresse plus, enfin si à l'occasion, mais elle ne s'y retrouve plus.
A relativiser quand même :

Le rapport met toutefois en lumière le fait que les choses ont progressé dans le bon sens pour les enfants d’ouvriers par rapport à leurs parents. "Près de la moitié des enfants d'ouvriers et d'employés âgés de 20 à 24 ans sont diplômés ou étudient dans l'enseignement supérieur, alors qu'un cinquième seulement de leurs aînés (45-49 ans) ont obtenu un diplôme de ce niveau », précise-t-il.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Saink
On est d'accord Twan, la FI ne représente plus le peuple (si tant est que ça veuille dire quelque chose), mais une partie de celui-ci, pas la partie historique défendu par l'extrême gauche habituelle, mais celle du PS (d'ailleurs vous avez 24% de transfuge venant du PS), donc je ne comprends pas pourquoi vous avez décidé cette stratégie sur les gilets jaunes qui de votre aveux et au vu de l'étude ipsos ne correspond à vos objectifs et qui de toute façon ne parle pas à cette catégorie.
Euh on est d'accord que prétendre "représenter le peuple", quel que soit le parti, est de la prétention, de toutes manières (j'espère). A part ça pas trop.
Quant à la sociologie de l'ex-électorat Hollande qui l'a quitté, je doute que tu la connaisse vraiment si tu arrive à la confondre avec celle des membres actuels du PS (qui représentent par ailleurs genre 0,5% de ses électeurs, même actuels).
En dehors du fait que l'électorat Hollande c'est surtout celui qui voulait lui donner toutes les chances de chasser Sarkozy, pas nécessairement des sympathisants PS, les coins qui votaient massivement PS jusqu'en 2012, où Hollande y approchait les 40% au premier tour, et où Mélenchon a fini second en 2017, comme par chez moi*, c'est ceux où le PS avait quasiment absorbé la base du PCF, où on aurait pu dire durant une très longue époque que le PS "représentait le peuple", selon ta formule.

* les Landes : de 81 aux années 2000, c'était un FN à 4-7%, le PCF à 3-5, et un PS dirigé par des représentants de son aîle gauche qui enchaînait les victoires au 1er tour aux élections locales et législatives, en dominant certainement largement le vote ouvrier (du temps où j'y étais -parti en 2005- ma section comptait même quelques authentiques ouvriers des usines Labeyrie, dont des représentants de la CGT locale - bon après il devait pas y en avoir plus de 5 ou 6 sur 80 adhérents ou par là, mais ils n'étaient pas absents). Pareil par chez Hollande lui même, la Corrèze, la Creuse, etc... c'est des régions où le PS a(vait) une authentique composante populaire voire ouvrière jusqu'à très récemment, et ceux qui y sont passés du PS à LFI c'est pas ses notables. Et dans le Nord et la région marseillaise aussi, si le PS s'y est désagrégé plus tôt.
C'est bon à rappeler parce que certains ont l'air de réduire le monde à Paris et aux Yvelines quand ils disent "PS".
Mais alors, on peut comprendre que la présidence de Hollande a été un tournant concernant la représentation du PS.
Cela renforce mon idée qu'il a été le fossoyeur de ce parti, avec la complicité d'un certain nombre de dirigeants. Car quand une partie du PS s'est levée contre des lois qui allaient à l'encontre de ce pour quoi les élus PS ont été élus, ceux-ci ont été violemment remis à leur place, à la limite ostracisés. Jusqu'à maintenant, d'ailleurs la notion de traître, concernant ces frondeurs a fait son chemins jusqu'ici. Alors qu'ils sont tout le contraire.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Episkey
Ca ne veut rien dire "le souhait de la classe politique". Où t'as vu que "la classe politique" réclamait qu'on fasse des gosses?
Il n'y a pas de politique nataliste en France

Et, encore une fois, tes 2 revendications sont fausses, nulles, et n'ont aucune chance d'aboutir.
Ce sont les actifs qui financent les retraites et la sécu des anciens, je te laisse deviner ce qui se passe si le pays ne fait plus d'enfant. La forte démographie est source de puissance économique, si la france comptait 1 milliards d'habitant comme les chinois, je te laisse deviner qui dominerait le monde.
Y'a la religion qui entre aussi en jeu.
Pour la politique nataliste, y'a les allocs et pleins d'autres truc (les parts pour les impots etc).
C'est un truc évident quand même, j'ai l'impression d'expliquer que l'eau ça mouille.

Pour mes 2 revendications, c'est pas les miennes mais celle des gilets jaunes, et non elle ne sont pas nulles. Tu les trouves nulles, c'est différent.
La ou je te rejoins c'est qu'elle ont peu de chance d'aboutir, macron lachera jamais le pouvoir, et une campagne de désinformation massive serait faite pour empecher le ric. il faudrait quand même pas que les gueux prennent leur destin en main, seul l'élite sait ce qui est bon pour nous ^^.
Citation :
Publié par kirk
si la france comptait 1 milliards d'habitant comme les chinois, je te laisse deviner qui dominerait le monde.
La chine c'est 16 à 17 fois la superficie de la France, à par étouffer comme des poules élevées en batterie je voit pas ce que l'ont ferait.
Citation :
Publié par gunchetifs
La chine c'est 16 à 17 fois la superficie de la France, à par étouffer comme des poules élevées en batterie je voit pas ce que l'ont ferait.
Peut être, Il veut aussi dire que la France serait aussi grande que la Chine en superficie (voire plus )
Faudra un projet de la grande France ?
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Keyen
Il faudra agrandir notre espace vital.
Expression Malheureuse...

Dès 1924, Adolf Hitler définit dans son livre("Mein Kampf"(Mon combat)), qu'il a écrit en prison, les objectifs du Parti National Socialiste(NSDAP). Il veut mettre fin au traité de Versailles qu'il considère comme un "Diktat", agrandir l'"espace vital" vers l'Est de l'Europe...

Cette expression à été reprise dans les années 40 par le japon il me semble...
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Keyen
C'était une référence à ca et c'était ironique. Les prémisses de la discussion étaient complètement absurdes...
Je le soupçonnais.. Mais l'ironie et le second degré ne sont pas toujours détectés sur le forum
Répondre

Connectés sur ce fil

 
2 connectés (0 membre et 2 invités) Afficher la liste détaillée des connectés