L'Agora

[wiki] [Economie] Causes et conséquences de la crise économique et financière

Répondre
Partager Rechercher
Sauf que par rapport au propos auquel il répond, il sous entend que s'il y a de l'argent à gagner - à terme - la boite investira/embauchera.

En pratique ce n'est pas le cas, il y a plein de boite qui ne se développent pas / ferment parce qu'elles n'ont pas de soutient financier.

Citation :
Ensuite pour info la formation d'un de mes gars nouvellement embauché m'a couté 10k (entièrement à la charge de l'entreprise pour même pas 10 jours de formations), quand j'ai essayé de sécuriser l'investissement c'est légalement pas possible. On ne peut que compter sur la bonne volonté de l'employé qui peut se casser le lendemain de la fin de sa formation.
Dans mon premier contrat il y avait une clause qui indiquait que je ne pouvais pas me barrer avant x temps après une formation sans devoir en rembourser au moins une partie. Je sais pas si c'est légal du coup.
Citation :
Publié par Njuk
C'est le genre d'aides dont abusent et surabusent les entreprises, perso je voterai l'annulation de ce genre de chose tous les jours.
Une entreprise qui a un besoin, elle embauche et forme si nécessaire. Ca a été mon cas par exemple, même quand t'es diplomé, t'as besoin d'être formé de toute facon.
Que le système éducatif et de l'enseignement supérieur soit plus en adéquation avec les besoins de l'économie oui, là dedans il faut investir. Pour le reste ca reste de l'effet d'aubaine.
Sauf qu'elles ne le font pas, cf les milliers et milliers d'offres d'emplois demandant entre 5 et 10 ans d'expérience dans un domaine très spécifique, le gros business des chasseurs de têtes et autres entreprises de consultance.

J'aimerais bien savoir quelle est l'évolution de la proportion de postes pour "junior" dans les offres d'emplois ces 30 dernières années.
Citation :
Publié par Cpasmoi
Sauf que par rapport au propos auquel il répond, il sous entend que s'il y a de l'argent à gagner - à terme - la boite investira/embauchera.

En pratique ce n'est pas le cas, il y a plein de boite qui ne se développent pas / ferment parce qu'elles n'ont pas de soutient financier.
En gros, tu veux pouvoir faire un investissement sans avoir les moyens financiers de le faire?
Citation :
Publié par Cpasmoi

Dans mon premier contrat il y avait une clause qui indiquait que je ne pouvais pas me barrer avant x temps après une formation sans devoir en rembourser au moins une partie. Je sais pas si c'est légal du coup.
C'est parfaitement légal, et ca s'appelle une clause de dédit formation
Citation :
Publié par Cpasmoi
Dans mon premier contrat il y avait une clause qui indiquait que je ne pouvais pas me barrer avant x temps après une formation sans devoir en rembourser au moins une partie. Je sais pas si c'est légal du coup.
C'est légal et ça existe aussi pour les avances de frais en cas de déménagement.

Ah ben grillé, zut.
Citation :
Publié par Keyen
En gros, tu veux pouvoir faire un investissement sans avoir les moyens financiers de le faire?
Ça s'appelle monter une entreprise. C'est pour ça qu'il y a des banques et des investisseurs et à terme l'entrée en bourse
Citation :
Publié par Cpasmoi
Ça s'appelle monter une entreprise. C'est pour ça qu'il y a des banques et des investisseurs
Oui, d'ou le fait que c'est à eux qu'il faut s'adresser si tu veux investir, et pas demander des subventions à l'Etat?
Sauf que les banques n'assurent pas leur rôle. Et ça fait également partie du rôle de l'État de soutenir la création d'entreprises.

Ça se fait partout dans le monde au passage, souvent via des crédits d'impôts. Par exemple nous on fait 2M$ en crédit d'impôts R&D - je précise qu'on fait de la vraie R&D, pas comme les banques -.

On peut toujours discuter de sa vision du rôle de l'État, mais je ne pense pas qu'un pays qui se désengagerait totalement du soutient aux entrepreneurs irait très loin.
Citation :
Publié par Keyen
Oui, d'ou le fait que c'est à eux qu'il faut s'adresser si tu veux investir, et pas demander des subventions à l'Etat?
Sauf qu'en fait l'état est fortement demandeur alors que les investisseurs ne se bousculent pas ... donc l'état se bouge fort justement le fion pour obtenir ce qu'il désire
Citation :
Publié par Cpasmoi
Ça s'appelle monter une entreprise. C'est pour ça qu'il y a des banques et des investisseurs et à terme l'entrée en bourse
Bwaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahahahahahahahahaha

Ouaip, si tu t'appelles Bouygues ou Dassault et que tu as des copains banquiers ou des juristes pour décortiquer les dossiers d'aides publiques. Dans ce cas uniquement tu as raison.

Pour les autres, il y a les copains et le crowdfunding.
Citation :
Publié par Albabator
Et si c'est pas indiscret, t'es ou et dans quel secteur ?
Dans l'IT en France, et mes clients sont dans le secteur public, l'énergie (hors cas pétrole où là effectivement ils serrent les boulons niveau dépense), un peu de services financiers (stable) et de retail (que je connais pas).
Citation :
Publié par Cpasmoi
Parfois pour grossir il faut investir, et l'embauche est une partie de cet investissement. Il y alors une durée plus ou moins longue durant laquelle on ne rentre pas dans ses sous et qu'on appelle retour sur investissement.
Si on n'a pas de trésorerie/banque pour soutenir cet investissement, on ne peut pas le faire.

T'as pas géré une entreprise "d'importation" de produits toi ?
Oui et non, quand j'ai fait ca étant jeune j'étais au Japon; je n'avais pas de visa de travail et y'avait pas internet donc c'etait fait a l'arrache.
Aujourd'hui j'ai créé une boite pour justifier mes achats/ventes sur ebay qui prenaient trop de volume pour être du domaine personnel. Mais je n'ai jamais eu d'employé.
Citation :
Publié par Cpasmoi
En tous cas la chute des bourses en chine je la vois passer et pourtant je suis même pas exposé directement
et t a pas fini
encore -5% cette nuit en chine, et une contagion a Hong Kong dont les marchés interbancaires se tendent de facon tres inquietante.
Le rand sudafricain a egalement ete touche par le stress qui sevit actuellement sur les emergents ... en ouvrant a -10% vs sur le dollar hier soir

edit fin d aprem: et zou, -4% sur le petrole, nouveau plus bas, sous les 32, la descente infernale continue

Dernière modification par edgesse/edge ; 11/01/2016 à 17h09.
Citation :
Publié par meryndol
question bête : mais on considère que la bulle immo chinoise a explosé ou pas encore ??
J'ai l'impression que le gouvernement interdit plus ou moins aux actions de baisser donc se faisant les prix des actions sont toujours surévalués artificiellement.
Citation :
Publié par meryndol
question bête : mais on considère que la bulle immo chinoise a explosé ou pas encore ??
Bha sur le sujet le dernier truc que j'avais vu en date, c'était que la bulle devrait éclater vers 2020 pour des raisons démographique.
En fait actuellement les villes "vides" finissent par se remplir parce qu'il y a encore un gros transfert de population rural vers la ville sauf que ce flux devrait naturellement se tarir vers 2020.

Enfin ça c'est un doc vu début 2015 si je ne dis pas de connerie, qui expliquait bien la chose. Maintenant est ce que la situation ne s'est pas aggravé ? là aucune idée


Sinon sur un autre sujet déjà évoqué mainte fois ici à savoir le risque représentait pas les prêts pour le secteur automobile au USA; Je crois bien que c'est la 1ère fois que je lis un article sur le sujet traité de cette façon sur un média de masse en France
http://www.europe1.fr/economie/lauto...quiete-2648525
Extrait :
Citation :
Dans une étude publiée au printemps 2014, l’agence Standard & Poor’s estimait qu’un prêt automobile sur quatre pouvait être considéré comme relevant des subprimes. Un an plus tard, c’était le cas de quatre prêt sur dix, soit presque le double, selon une étude de la Coface. En clair, l’Amérique prête à n’importe qui veut acheter une voiture, sans se soucier de sa capacité à rembourser. Ce que les chiffres de la Réserve fédérale confirment : la courbe du montant total des crédits automobiles accordés ne cesse de grimper et dans des proportions bien plus importantes que les ventes automobiles.
Quand un tel média en vient à parler de ça alors que c'est plutôt les derniers en général à en parler, je ne sais pas s'il n'est pas déjà trop tard en fait....
Citation :
Publié par Doudou
Par rapport à l'achat d'une maison, le prêt pour l'achat d'une caisse est quand même moins risqué, après tout dépend des sommes en jeu, m'enfin s'ils ont laisser des banques refaire des produits financiers à base de prêt, ça serait pas étonnant que ça repète, j'avais entendu la même pour les prêt étudiants.
En Amérique du nord tout est fait pour que tu achète une nouvelle voiture régulièrement. Exemple: j'ai fait changer mes pneus (pour l'hiver) chez un concessionnaire de la marque de mon véhicule. Depuis je suis harcelé d'emails et de coups de téléphones pour changer ma voiture qui est une occasion neuve.

Les gens ici sont hyper endettés, si ça pète sur les prêts voiture - sachant qu'une voiture c'est pas comme une maison, ça ne vaut rien et ne reprendra jamais de valeur - ça va être une mini catastrophe qui va entraîner des pans entier d'économie et des emplois avec.
Citation :
Publié par Aloïsius
Je crois qu'on pourrait se lancer sans trop de risque dans la spéculation sur la tulipe aux USA, les banques prêteraient.
J'aurais dit la culture de canabis parce que c'est plus à la mode et d'actualité mais bon l'idée est la même au fond


Citation :
Par rapport à l'achat d'une maison, le prêt pour l'achat d'une caisse est quand même moins risqué, après tout dépend des sommes en jeu, m'enfin s'ils ont laisser des banques refaire des produits financiers à base de prêt, ça serait pas étonnant que ça repète, j'avais entendu la même pour les prêt étudiants.
Je pense malgré tout que la somme globale doit chiffrer parce que vu les volumes de prêt dont il est question par rapport aux ventes record ça finit par faire une belle somme. Et le problème c'est que ça viendrait après déjà une "déflagration" violente. Sans parler du poids de l'industrie automobile.

c'est sûr que si l'économie avait pas déjà été durement touché ou qu'il y avait une vraie reprise, l'impact serait absorbé. Là j'ai des doutes. Tu as déjà le secteur pétrolier qui est sinistré avec ce pétrole aussi bas. Et puis c'est le secteur automobile comme je le disais un grand pan de l'industrie avec tout ce que ça implique.
Une analyse par Krugman sur la situation chinoise. (en anglais)

http://www.nytimes.com/2016/01/08/op...pgtype=article

Je paraphrase en francais; pour ceux qui lisent l'anglais ne perdez pas de temps a lire mon resume. La crise en chine, issue d'une bulle immobiliere, mais aussi de la fin de la croissance, en grande partie a cause de criteres demographiques (fin de la disponibilite de travailleurs ruraux a engager dans la machine industrielle), va faire tres mal en Chine. Le risque direct de contagion est assez limite/faible (exposition tres legere des systemes bancaires etrangers, pour cause, le systeme bancaire chinois est verouille par des regulations tres strictes, et economie de poid assez faible en terme d'imports, donc d'export pour les autres). Cependant, de son propre aveux, son analyse est faiblement predictive. Tandis que les chiffres donnent a penser que la situation devrait etre facilement contenue, l'histoire montre que les mouvements cycliques sont correlles et que des criteres "psychologiques" jouent a la contagion des crises, de facon generale. Enfin, dans la situation tendue ou se trouvent les economies avancees, qui n'ont aucune marge de maneuvre pour un stimulus monetaire et aucune ouverture politique pour un stimulus fiscal, et l'entree en crise des economies BRICS, il n'y a aucune diversion/remede pour mitiger la crise, si la contagion survenait.
pour le bresil je confirme. ma soeur est expat la bas avec un contrat béton ds un tres gros groupe fr depuis 2ans. Ben si on lui reproposait le poste aujourd'hui, elle refuserait. Le pays connait une des plus violentes récessions de son histoire. Et ils n en voient pas la fin, loin de la.
On oublie un peu vite que c est la 7e economie mondiale, juste derrière la france ...

un bon article d octobre dernier du monde sur le sujet :
Il est vrai que le Brésil cumule, de façon accentuée et presque caricaturale, la plupart des difficultés du monde émergent actuel  : forte dépendance aux matières premières (70 % des exportations) ; explosion de la dette privée au cours des dernières années (augmentation du ratio dette privée/produit intérieur brut – PIB – d’environ 40 points depuis 2007) ; assez forte dépendance à la Chine (1re source d’exportation, presque 20 % du total) ; baisse de compétitivité-prix ces dernières années (hausses salariales et monnaie surévaluée) ; taux d’inflation de 9,5 % en glissement, malgré la récession  ;
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie-mondi...PgQ37GdxO8q.99
Citation :
Publié par edgesse/edge
pour le bresil je confirme. ma soeur est expat la bas avec un contrat béton ds un tres gros groupe fr depuis 2ans. Ben si on lui reproposait le poste aujourd'hui, elle refuserait. Le pays connait une des plus violentes récessions de son histoire. Et ils n en voient pas la fin, loin de la.
On oublie un peu vite que c est la 7e economie mondiale, juste derrière la france ...

un bon article d octobre dernier du monde sur le sujet :
Il est vrai que le Brésil cumule, de façon accentuée et presque caricaturale, la plupart des difficultés du monde émergent actuel  : forte dépendance aux matières premières (70 % des exportations) ; explosion de la dette privée au cours des dernières années (augmentation du ratio dette privée/produit intérieur brut – PIB – d’environ 40 points depuis 2007) ; assez forte dépendance à la Chine (1re source d’exportation, presque 20 % du total) ; baisse de compétitivité-prix ces dernières années (hausses salariales et monnaie surévaluée) ; taux d’inflation de 9,5 % en glissement, malgré la récession  ;
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie-mondi...PgQ37GdxO8q.99
Je confirme.

Récession de 3% l'an dernier, et inflation officielle de 10-11% (beaucoup plus en réalité).

ça va trés mal.
Citation :
Publié par Lugnicrat
Je confirme.

Récession de 3% l'an dernier, et inflation officielle de 10-11% (beaucoup plus en réalité).

ça va trés mal.
illustration :
RIO DE JANEIRO, Jan. 11 (Xinhua) -- Around four million Brazilians have returned to poverty as a consequence of the country's ongoing economic crisis, local media reported on Monday.

The news daily Valor Economico cited data from a recent study carried out by Banco Bradesco, one of the largest private banks in Brazil, which found the crisis pushed around 3.7 million Brazilians back to poverty. The middle class dropped by two percentage points to 54.6 percent during the period of January to November, 2015.

Meanwhile, the number of those in the lower class increased to 35 percent, according to the report.

The study also indicates a drop in salaries, with the middle class receiving a monthly income of 407 to 1630 U.S. dollars and that of the poorest stands at 233 U.S.dollars.

Brazil is in the depth of a recession as it grapples with rising unemployment, stagnant growth and soaring inflation.

Brazil's Central Bank has changed its previous prediction for the country's drop in gross domestic product for 2016 from 2.95 percent to 2.99 percent.
Roussef va mal finir, et derrière ils vont prendre cher. Les programmes d'éducation, de santé et de développement des quartiers pauvres, déjà sacrément amochés seront les premiers ciblés, comme toujours.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés
Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée