L'Agora

[Drogue] Le cannabis moins dangereux que la cigarette ?

Répondre
Partager Rechercher
Je me posais la question de la fiabilité des tests pour détecter le cannabis au volant : de mémoire le test urinaire reste positif assez longtemps après la consommation et la fin des effets (je trouve " plusieurs jours à 1 semaine après avoir fumé 1 à 2 joints, mais pendant plusieurs semaines à plusieurs mois en cas de consommation quotidienne de join").

Apparemment c'est aussi le cas du test salivaire et la solution en cas de contestation, c'est de faire un test sanguin

http://www.drogues-info-service.fr/V...test-salivaire

sinon je vois aussi cela, mais c'est un vendeur de tests

Je ne sais pas comment cela se passe au niveau pratique : il faut aller au commissariat, faire venir un médecin pour prélever... (le test urinaire nécessite également la présence d’un médecin et d’un lieu adapté). Concrètement, je me demande si avec le temps de faire tout cela, le taux n'a pas le temps de baisser de lui-même.


NB :

Citation :
La conduite sous l’emprise de stupéfiants tout comme d’ailleurs la conduite sous l’empire d’alcool (>0,39mg/air) est punie de 2 ans d’emprisonnement, 4500 euros d’amende et une suspension (voir annulation) du permis jusqu’à 36 mois et bien sûr, 6 points en moins. En cas de RÉCIDIVE (stupéfiants ou alcool) c’est 4 ans, 9000 euros, annulation d’office et confiscation du véhicule.
​
Citation :
Publié par Leni
Selon toi il faudrait une interdiction absolue de toutes les drogues y compris l'alcool avec des sanctions dissuasives (je t'ai vu à moitié vanter les bienfaits du système singapourien là-dessus), réguler ce que mangent les gens... Est-ce que ça s'étend à tout le reste ? Pas plus d'une heure d'écran par jour ? Faut-il imposer la pratique sportive ? Faut-il imposer un quota de lecture ? Faut-il empêcher les appareils électroniques de diffuser du son à plus de 90 décibels ? Après tout cela découle logiquement de ta vision de la société qui est suggérée par ton point de vue sur les substances psychotropes.

Ce qui est bien selon TES valeurs devrait être imposé à tous.


Désolé mais à chaque fois qu'on aborde ce sujet là ça sent vachement le soufre quand-même. J'ai l'impression que pour toi la liberté individuelle n'est absolument pas un critère pertinent quand on parle de santé. Or tu peux imaginer les dérives que cela peut avoir.

Qui plus est l'interdit entraîne parfois très vite des effets pervers négatifs supérieurs à ce qu'il est censé interdire. Comment expliquer que la dépénalisation de certaines substances a permis d'améliorer la santé des toxicomanes dans des pays comme la Suisse ou le Portugal sans faire augmenter la consommation ?

Personnellement je ne fume absolument pas de cannabis mais je trouve l'interdiction assez stupide, ça fait le beurre des mafias des cités, ça fait rentrer le consommateur dans un milieu criminogène et ça entrave très fortement sa prise en charge médicale.

Effectivement soit on applique le système singapourien qui consiste à des peines d'emprisonnement à vie ou des peines de mort pour les contrevenants, soit on reste dans cet entre-deux qui est néfaste et coûteux. Mais si on part sur cette idée alors soyons logiques : on considère que la santé vaut le coup de mettre en place des sanctions extrêmes, alors il faut mettre en place des peines de prison pour ceux qui mangent trop de sucre en cachette, il faut exécuter ceux qui ne font jamais de sport. Après tout ce sont des enjeux au moins aussi importants que les produits psychotropes si ce n'est plus.

Ou alors non ce n'est pas comparable parce que...... Ton point de vue est en fait basé en partie sur des valeurs complètement subjectives ?
Merci de ne pas caricaturer. Je n'ai jamais dit qu'il fallait interdire demain le sucre et l'alcool. J'ai dit qu'il fallait une politique plus restrictive. Ça passe par des taxes, de l'information (y compris sur les emballages), restreindre la promotion de ces produits, etc. Plein de mesures sont possibles pour restreindre leur consommation sans les interdire totalement.
Citation :
Publié par Borh
Merci de ne pas caricaturer. Je n'ai jamais dit qu'il fallait interdire demain le sucre et l'alcool. J'ai dit qu'il fallait une politique plus restrictive. Ça passe par des taxes, de l'information (y compris sur les emballages), restreindre la promotion de ces produits, etc. Plein de mesures sont possibles pour restreindre leur consommation sans les interdire totalement.
Mon ennui avec cette approche, c'est que l'on déresponsabilise les consommateurs.

Et puis je suis désolé mais si j'ai envie de me faire un MCDo bien gras malgré toutes les dégueulasseries qu'il peut y avoir dedans, c'est mon choix. Je devrais présenter un certificat pour cela ?

A force de dire, on mange trop de ci, trop de ça, l'avenir n'est pas bandant. Je veux dire, c'est aussi au gens d'assumer et d'éduquer leur gamin. Pas juste au gouvernement de taxer à tout va pour se substituer à la non autorité des parents et au fait que les gens s'en foutent.

C'est trop facile. Si durant ta vie, tu as mangé tout un tas de saloperie, il faut assumer un minimum et pas rejeter la faute pêle même sur les fabricants de soda, de plats de préparés, de fast-food et j'en passe.
Citation :
Publié par Colsk
L'objectif n'est pas de contrer, il est de sensibiliser des dangers sanitaires liés (pour soi et pour les autres) et de faire de la prévention afin de minimiser au maximum les conduites à risque.
Vous voyez dans le fait qu'on vous signale que des études montrant de la dangerosité de la pratique et d'un gain en santé (notion coût / bénéfice) plus que non probant une opposition absolue à la pratique.

Par ailleurs, Borh et moi même pour le coup parlons de santé, pas d'un gain sociétal autre (réduction de la délinquance, baisse du traffic, moins d'agressions etc etc)).

Enfin, d'un point de vue sanitaire, à part la notion coût / bénéfice, on n'évite les comparaisons entre chou et carotte. On ne décide pas de ne pas vacciner contre le HPV par exemple parce qu'il est moins dangereux que le cancer et qu'on va privilégié cela.
Ce type de raisonnement n'a pas sa place, on va normalement étudié le rapport coût / bénéfice pour la santé de la population et prendre une décision en fonction de ces critères.
Après suivant les périodes, il y a des priorités données mais c'est pour faire en sorte de faire pencher le système de santé vers celles-ci. Et faire pencher le système de santé est un projet long terme vu la grosseur du système.

Bref, vous vous emportez à mes yeux parce qu'il y a des logiques différentes et qu'on ne parle pas forcément de la même chose.
+1.
Le problème de la discussion c'est qu'on a X "pro-cannabis" qui ne supportent pas la remise en question et alignent les arguments +/- vaseux sur l'aspect santé (non mais ça n'a pas que des aspects négatifs, non mais moi j'ai aucun soucis de dépendance, non mais et la morphine alors hein, non mais et le sucre), ils se font logiquement exploser façon puzzle par @Bohr .
Citation :
Publié par Gratiano
Mon ennui avec cette approche, c'est que l'on déresponsabilise les consommateurs.

Et puis je suis désolé mais si j'ai envie de me faire un MCDo bien gras malgré toutes les dégueulasseries qu'il peut y avoir dedans, c'est mon choix. Je devrais présenter un certificat pour cela ?

A force de dire, on mange trop de ci, trop de ça, l'avenir n'est pas bandant. Je veux dire, c'est aussi au gens d'assumer et d'éduquer leur gamin. Pas juste au gouvernement de taxer à tout va pour se substituer à la non autorité des parents et au fait que les gens s'en foutent.

C'est trop facile. Si durant ta vie, tu as mangé tout un tas de saloperie, il faut assumer un minimum et pas rejeter la faute pêle même sur les fabricants de soda, de plats de préparés, de fast-food et j'en passe.
Rien ne t'en empêchera, maintenant on peut décréter que ton macdo, il va coûter plus cher, non par plaisir de taxer, mais juste que le coût estimé d'un point de vu sanitaire est tant et en conséquence, que tu payes ce surcoût plutôt que cela soit tout le monde est peut être plus intéressant.
Comme dit dans le post précédent, le but n'est pas d'interdire, il est de sensibiliser, de faire de la prévention et également d'éviter que l'ONDAM (Objectif national de dépenses d'assurance maladie) s'envole voir que le pays ne puisse plus le financer.
Ton choix, aucun souci, juste que vu qu'on t'a averti, tu le payes.

Pour ta dernière phrase, la malbouffe concerne essentiellement les plus pauvres et ils n'ont pas trop le choix au demeurant. Manger des produits de qualité et sains coûte cher. Manger équilibré beaucoup moins toutefois.
Citation :
Publié par Gratiano
Mon ennui avec cette approche, c'est que l'on déresponsabilise les consommateurs.

Et puis je suis désolé mais si j'ai envie de me faire un MCDo bien gras malgré toutes les dégueulasseries qu'il peut y avoir dedans, c'est mon choix. Je devrais présenter un certificat pour cela ?

A force de dire, on mange trop de ci, trop de ça, l'avenir n'est pas bandant. Je veux dire, c'est aussi au gens d'assumer et d'éduquer leur gamin. Pas juste au gouvernement de taxer à tout va pour se substituer à la non autorité des parents et au fait que les gens s'en foutent.

C'est trop facile. Si durant ta vie, tu as mangé tout un tas de saloperie, il faut assumer un minimum et pas rejeter la faute pêle même sur les fabricants de soda, de plats de préparés, de fast-food et j'en passe.
Aucun problème avec ça..
Mais responsabiliser les consommateurs, ça veut dire qu'ils assument leur frais médicaux liés à leurs choix. Et pour financer ça, il faudrait surtaxer les produits à risques comme on surtaxe le tabac. Surtaxer l'alcool, les produits riches en sucre, en sel ou en gras et à risque. La surtaxe peut être différente selon les risques des produits, et en relation avec des préconisations de professionnels du secteur médical. Et on pourrait même en profiter pour détaxer des produits de première nécessité.
On l'a fait pour les sodas, il faudrait juste continuer et aller plus loin...

edit : bon, ben pareil que réponse au dessus...
Citation :
Publié par Ronsard
Aucun problème avec ça..
Mais responsabiliser les consommateurs, ça veut dire qu'ils assument leur frais médicaux liés à leurs choix. Et pour financer ça, il faudrait surtaxer les produits à risques comme on surtaxe le tabac. Surtaxer l'alcool, les produits riches en sucre, en sel ou en gras et à risque. La surtaxe peut être différente selon les risques des produits, et en relation avec des préconisations de professionnels du secteur médical. Et on pourrait même en profiter pour détaxer des produits de première nécessité.
On l'a fait pour les sodas, il faudrait juste continuer et aller plus loin...
J'ai deux interrogations par rapports à ça :
Est-ce que l'augmentation du prix aura un impact sur la consommation de ce produit ?
Est-ce que l'argent récupéré par ces taxes sert réellement à cela ? (vu comment fonctionne un budget de l'état, j'ai de sérieux doutes là dessus.)

Edit: La réflexion concerne bien entendu aussi la réponse @Colsk.
Citation :
Publié par Gratiano
J'ai deux interrogations par rapports à ça :
Est-ce que l'augmentation du prix aura un impact sur la consommation de ce produit ?
Est-ce que l'argent récupéré par ces taxes sert réellement à cela ? (vu comment fonctionne un budget de l'état, j'ai de sérieux doutes là dessus.)

Edit: La réflexion concerne bien entendu aussi la réponse @Colsk.
Est-ce que l'augmentation du prix aura un impact sur la consommation de ce produit ?
J'imagine que oui, comme pour le tabac.

Est-ce que l'argent récupéré par ces taxes sert réellement à cela ? (vu comment fonctionne un budget de l'état, j'ai de sérieux doutes là dessus.)
Aucune idée.
Mais même si cela va ailleurs, je pense qu'il y a un certain équilibre direct ou indirect. L’état finance la santé, et donc finance plus pour la santé des personnes qui prennent des risques. Il est donc "normal" que ces personnes payent plus cher, même indirectement.
Citation :
Publié par Ronsard
Est-ce que l'augmentation du prix aura un impact sur la consommation de ce produit ?
J'imagine que oui, comme pour le tabac.

Est-ce que l'argent récupéré par ces taxes sert réellement à cela ? (vu comment fonctionne un budget de l'état, j'ai de sérieux doutes là dessus.)
Aucune idée.
Mais même si cela va ailleurs, je pense qu'il y a un certain équilibre direct ou indirect. L’état finance la santé, et donc finance plus pour la santé des personnes qui prennent des risques. Il est donc "normal" que ces personnes payent plus cher, même indirectement.
Oui enfin les augmentations sur le tabac ont été drastique. Je ne suis pas sûr que l'on ait les mêmes augmentations sur les sodas ou les plats préparés avec le même impact.
Il y a des seuils psychologiques pour les augmentations. J'ai des doutes que les centimes ou dizaines de centimes sur une bouteille de sodas produisent cette effet.

Pour le côté bénéfices, coût, c'est justement la question. J'en ai aucune idée non plus.
Surtout que les augmentations du prix du tabac coïncident avec l'apparition de la e-cigarette qui serait un facteur notable dans l'évolution du chiffre des fumeurs (on parle d'un des meilleurs produits de sevrage existant, toutes drogues confondues). Je ne suis pas certains que cette mesure soit si efficace.
Citation :
Publié par Gratiano
Oui enfin les augmentations sur le tabac ont été drastique. Je ne suis pas sûr que l'on ait les mêmes augmentations sur les sodas ou les plats préparés avec le même impact.
Il y a des seuils psychologiques pour les augmentations. J'ai des doutes que les centimes ou dizaines de centimes sur une bouteille de sodas produisent cette effet.

Pour le côté bénéfices, coût, c'est justement la question. J'en ai aucune idée non plus.
Drastiques, mais progressives. Et on peut tout a fait augmenter une taxe sur certains produits, et financer une baisse des taxes sur des produits plus sains comme les fruits et légumes.

La taxation sur l tabac ne s'est pas faite du jour au lendemain.

évolution tarifaire du paquet de cigarettes depuis 2000
2000 : 3,20 euros
2005 : 5 euros
2010 : 5,65 euros
2017 : 7,05 euros
https://www.toutsurmesfinances.com/a...ion#historique
@Ronsard: Justement la question est de savoir si on pourrait augmenter dans la même proportion pour des produits alimentaires, j'ai un doute personnellement.

Je pense que l'incitation (baisse de taxe sur les produits sains) est mieux que l'augmentation de taxe. Après, je me demande l'impact que peut avoir des choses comme le nutriscore (à la condition que tout le monde joue le jeu)
Citation :
Publié par Gratiano
Est-ce que l'augmentation du prix aura un impact sur la consommation de ce produit ?
Le problème c'est que la cigarette n'est pas nécessaire à la vie, même en cas d'addiction tu peux t'en passer sans mourir. Donc si le prix augmente, ça peut réduire la consommation.

Mais si tu augmentes le prix de la bouffe bas de gamme parce qu'elle n'est pas saine, tu fais comment pour les gens qui n'auront pas les moyens de s'acheter autant à manger qu'avant à cause de cette augmentation ?
Taxer directement le fabricant pour l'inciter à produire des produits plus sains ?
Ce n'est pas une situation facile à gérer...
Même la réduction des taxes je ne sais pas si l'écart va suffire à compenser la différence de prix.

Citation :
Publié par Gratiano
@Ronsard: Justement la question est de savoir si on pourrait augmenter dans la même proportion pour des produits alimentaires, j'ai un doute personnellement.

Je pense que l'incitation (baisse de taxe sur les produits sains) est mieux que l'augmentation de taxe. Après, je me demande l'impact que peut avoir des choses comme le nutriscore (à la condition que tout le monde joue le jeu)
Plus que ça même, nutriscore c'est bien, mais limite il faudrait trouver moyen d'inciter les gens à cuisiner par eux-même plutôt que prendre un plat tout préparé. En règle générale c'est plus économique et c'est plus sain aussi (enfin disons que tu maîtrises le sel et le gras que tu mets dedans)
Citation :
Publié par Obierwan MILKS
Le problème c'est que la cigarette n'est pas nécessaire à la vie, même en cas d'addiction tu peux t'en passer sans mourir. Donc si le prix augmente, ça peut réduire la consommation.

Mais si tu augmentes le prix de la bouffe bas de gamme parce qu'elle n'est pas saine, tu fais comment pour les gens qui n'auront pas les moyens de s'acheter autant à manger qu'avant à cause de cette augmentation ?
Taxer directement le fabricant pour l'inciter à produire des produits plus sains ?
Ce n'est pas une situation facile à gérer...
Même la réduction des taxes je ne sais pas si l'écart va suffire à compenser la différence de prix.
La bouffe "bas de gamme" n'est pas nécessairement la moins cher, par exemple très souvent tu peux trouver de la viande en boucherie moins cher que la viande industriel en supermarché, l'alimentation c'est aussi beaucoup une histoire d'éducation, y'a clairement des lacunes sur ça.

Par contre vous parlez de la cigarette, mais c'est pas non plus un choix des gens de fumer, je ne connais personne qui sois heureux de fumer. Certains viendront dire "mais lol c'est facile d'arrêter" ce qui est faux, du coup ne faire qu'augmenter les taxes c'est foutre dans la merde ces gens là et je pense aussi au plus pauvre qui sont particulièrement touché par la cigarette et qui se retrouve pris dans une spirale économique sans sortie



Ah et aussi l'argument "J'ai pas envie de payer votre cancer" il est pas con du coup, parce que dans l'état actuel des choses vous le payez quand même le cancer de tout ces fumeurs de joint

Dernière modification par GrosCadeau ; 08/07/2019 à 17h36.
Oui on est dans ces proportions en France, bien que je ne remette pas la main sur un jeu de donnée récente concernant spécifiquement un usage dans les 30 derniers jours.
Citation :
Publié par Colsk
Rien ne t'en empêchera, maintenant on peut décréter que ton macdo, il va coûter plus cher, non par plaisir de taxer, mais juste que le coût estimé d'un point de vu sanitaire est tant et en conséquence, que tu payes ce surcoût plutôt que cela soit tout le monde est peut être plus intéressant.
Comme dit dans le post précédent, le but n'est pas d'interdire, il est de sensibiliser, de faire de la prévention et également d'éviter que l'ONDAM (Objectif national de dépenses d'assurance maladie) s'envole voir que le pays ne puisse plus le financer.
Ton choix, aucun souci, juste que vu qu'on t'a averti, tu le payes.

Pour ta dernière phrase, la malbouffe concerne essentiellement les plus pauvres et ils n'ont pas trop le choix au demeurant. Manger des produits de qualité et sains coûte cher. Manger équilibré beaucoup moins toutefois.
Citation :
Publié par Borh
Merci de ne pas caricaturer. Je n'ai jamais dit qu'il fallait interdire demain le sucre et l'alcool. J'ai dit qu'il fallait une politique plus restrictive. Ça passe par des taxes, de l'information (y compris sur les emballages), restreindre la promotion de ces produits, etc. Plein de mesures sont possibles pour restreindre leur consommation sans les interdire totalement.
Donc on peut légaliser le cannabis et le taxer ? C'est dans le même esprit justement.
Citation :
Publié par Colsk
...

Par ailleurs, Borh et moi même pour le coup parlons de santé, pas d'un gain sociétal autre (réduction de la délinquance, baisse du traffic, moins d'agressions etc etc)).

...
Et pourtant, tu ne peux pas dégager comme cela ... ne voir que la partie qui nous intéresse et foutre à la poubelle le reste parce que cela va à l’encontre d’une vision étriquée...
Le problème des drogues est beaucoup plus vaste que la santé ( car oui la drogue c’est pas bien pour notre santé, mais je n’ai vu personne ici dire le contraire). Vouloir ne voir que cela c’est ne prendre qu’une toute petite partie du problème.
A mon avis, le principal problème des drogues n’est pas d’ordre de la santé individuelle, mais de la santé collective au sens large...
sérieusement si des drogues comme le cannabis était légalisée l’etat Pourrait engranger une quantité très importante d’argent, argent qui pourrait être utilisé par exemple dans la recherche pour les soins dans d’autres domaine... la l’argent est utilisé par des criminels pour amener encore plus de problèmes sociétaires, c’est un cercle sans fin.
La santé est un problème, les troubles sociétal un autre pas moins important, la criminalité lié à cela est sans doute encore plus néfaste.... et ce n’est pas parce que vous êtes des spécialistes en santé que cela doit vous empêcher de réfléchir d’une manière plus large et de ne pas l’inclure Dans vos conclusions, parce que sinon inutile de causer vous avez raison sur le point de la santé, fin du débat?
Citation :
Publié par debione
Et pourtant, tu ne peux pas dégager comme cela ... ne voir que la partie qui nous intéresse et foutre à la poubelle le reste parce que cela va à l’encontre d’une vision étriquée...
Le problème des drogues est beaucoup plus vaste que la santé ( car oui la drogue c’est pas bien pour notre santé, mais je n’ai vu personne ici dire le contraire). Vouloir ne voir que cela c’est ne prendre qu’une toute petite partie du problème.
A mon avis, le principal problème des drogues n’est pas d’ordre de la santé individuelle, mais de la santé collective au sens large...
sérieusement si des drogues comme le cannabis était légalisée l’etat Pourrait engranger une quantité très importante d’argent, argent qui pourrait être utilisé par exemple dans la recherche pour les soins dans d’autres domaine... la l’argent est utilisé par des criminels pour amener encore plus de problèmes sociétaires, c’est un cercle sans fin.
La santé est un problème, les troubles sociétal un autre pas moins important, la criminalité lié à cela est sans doute encore plus néfaste.... et ce n’est pas parce que vous êtes des spécialistes en santé que cela doit vous empêcher de réfléchir d’une manière plus large et de ne pas l’inclure Dans vos conclusions, parce que sinon inutile de causer vous avez raison sur le point de la santé, fin du débat?
+1, on ne peut pas aborder le cannabis que sous l'angle de la santé, ça n'a aucun intérêt. Évidemment que ne pas fumer du cannabis est préférable à fumer du cannabis, là n'est pas la question. La question c'est est-ce que ça vaut le coup de déployer un arsenal judiciaire et répressif important pour interdire sa consommation sachant les effets néfastes que cela entraîne et le coût que ça implique ?

Parce que là on est dans un entre-deux où la répression ne fonctionne pas mais coûte très cher et où le trafic existe à une échelle sans précédent et alimente des activités criminelles.

1) Soit on passe au tout répressif à l'extrême pour TUER la consommation de cannabis purement et simplement, pour cela il faut s'aligner sur Singapour grosso modo (emprisonnement à vie et peines de mort) ;
2) Soit on légalise dans un cadre strict avec des taxes permettant de financer la prise en charge des toxicomanes (et si ça peut rapporter un surplus à l'assurance maladie tant mieux).
Citation :
Publié par Ghaz
Oui on est dans ces proportions en France, bien que je ne remette pas la main sur un jeu de donnée récente concernant spécifiquement un usage dans les 30 derniers jours.
j'ajoute les stats des consommateurs habituels, car je n'arrive pas à trouver de stats à 15 jours


Citation :
In 2017, 15.5% of adults reported marijuana use in the past 30 days, compared to 3.6% in 2014, a significant increase.

Also, in 2017, 7.6% reported daily or near daily use. This compares to 6.0% in 2014, a significant increase.

là dessus

A l'instar de l'alcool et du tabac, la situation professionnelle influence le niveau de consommation du cannabis. On trouve deux fois plus de consommateurs réguliers chez les chômeurs (6,6%) que chez les actifs occupés (3%).

donc pour les consommateurs réguliers on n'est nettement plus bas que dans le Colorado ?

là j'ai du 2.2% d'utilisateurs réguliers en France
https://www.lemonde.fr/sante/article...2_1651302.html
Citation :
Publié par GrosCadeau
Par contre vous parlez de la cigarette, mais c'est pas non plus un choix des gens de fumer, je ne connais personne qui sois heureux de fumer.
Un mauvais choix reste un choix. Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de fumeurs qui ont eu un couteau sous la gorge pour les forcer à commencer.

Autant je veux bien il y a 30 ans qu'on était peut être mal informé sur les dangers, mais aujourd'hui commencer à fumer c'est le faire en tout état de cause.
Citation :
Publié par Leni
Donc on peut légaliser le cannabis et le taxer ? C'est dans le même esprit justement.
Pas du tout, et j'ai déjà expliqué pourquoi plusieurs fois donc je ne vais pas recommencer. C'est toujours les mêmes sophismes qui reviennent en boucle de la part des pro cannabis, à croire qu'on a à faire à des perroquets.

Pour résumer, l'alcool et le tabac, en tant que drogues légales, font déjà suffisamment de dégâts, beaucoup plus que le cannabis et même que les autres drogues illégales plus toxiques. Autant pas en rajouter en legalisant plus de drogues parce que ça ferait plaisir aux consommateurs.

Dernière modification par Borh ; 08/07/2019 à 19h39.
Citation :
Publié par Borh
Pas du tout, et j'ai déjà expliqué pourquoi plusieurs fois donc je ne vais pas recommencer. C'est toujours les mêmes sophismes qui reviennent en boucle de la part des pro cannabis, à croire qu'on a à faire à des perroquets.

Pour résumer, l'alcool et le tabac, en tant que drogues légales, font déjà suffisamment de dégâts, beaucoup plus que le cannabis et même que les autres drogues illégales plus toxiques. Autant pas en rajouter en legalisant plus de drogues parce que ça ferait plaisir aux consommateurs.
Tu traités les pro cannabis de perroquets... C'est normal, tu évités soigneusement de prendre en compte ce qu'on te dit... Le perroquet ici c'est toi, et j'ai comme l'impression que tu dois aussi consommer de l'alcool, je me trompe ?
Message supprimé par son auteur.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés