[EELV] La vie du parti

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Anthodev
Sauf qu'il n'y a pas de contrôle vestimentaire dans l'espace public, ce serait contre la Constitution. Les seuls cas où c'est possible c'est pour des raisons sécuritaires (dans le sens où une personne pourrait cacher quelque chose) et dans le cas d'attentat à la pudeur.

Politiquement Piolle est très mauvais, déjà parce que le burkini est déjà accepté dans plusieurs piscines publiques en France sans que cela ai fait lever un sourcil et parce qu'il s'y prends comme un pied sur la communication à ce sujet. Le seul truc qu'il aurait du dire c'est que le burkini (ou n'importe qu'elle autre tenue) peut être autorisé à partir du moment où l'HAS ne donne aucune contre-indication à son utilisation en piscine.

Bref à partir pour des raisons sanitaires, il n'est techniquement pas possible d'interdire une tenue dans les piscines (et je dirais ça pour n'importe quelle tenue). En tout cas le cadre de la laïcité n'a rien à voir dans cette affaire (car encore une fois, selon la Constitution, cela ne concerne que la séparation entre l'État et les religions, pas les religions et leur visibilité dans l'espace public, et je dis cela en étant hostile envers les religions, mais je n'irais pas faire chier quelqu'un à moins qu'elle fasse du prosélytisme actif un peu comme les témoins de Jehovah qui font du démarchage).
Le Conseil d'Etat vient de rendre son ordonnance d'appel :

Citation :
Publié par Conseil d'Etat
Le juge des référés du Conseil d’État était saisi pour la première fois d’un recours dans le cadre du nouveau « déféré laïcité » issu de la loi du 24 août 2021 confortant le respect des principes de la République. Le juge des référés du tribunal administratif de Grenoble avait prononcé la suspension du nouveau règlement des piscines de la ville de Grenoble qui autorise le port du « burkini ». Saisi d’un appel de la commune, le juge des référés du Conseil d’État confirme cette suspension : il estime que la dérogation très ciblée apportée, pour satisfaire une revendication religieuse, aux règles de droit commun de port de tenues de bain près du corps édictées pour des motifs d’hygiène et de sécurité, est de nature à affecter le bon fonctionnement du service public et l’égalité de traitement des usagers dans des conditions portant atteinte au principe de neutralité des services publics.
https://www.conseil-etat.fr/actualit...ort-du-burkini

La décision de la municipalité EELV de Grenoble a donc porté atteinte à la laïcité.
Ça semble un peu bancal comme justification, je parle surtout de cette partie là :
Citation :
est de nature à affecter le bon fonctionnement du service public et l’égalité de traitement des usagers dans des conditions portant atteinte au principe de neutralité des services publics.
Dans une interprétation maximaliste ça pourrait justifier de ne pas permettre aux personnes portant des vêtements religieux de ne pouvoir accéder à aucun espace d'un service publique (mairie, transport en commun géré par les communes, salles de sports, salles des fêtes, etc...)

S'ils avaient refusé pour des raisons d'hygiène soit, mais là c'est une décision à double tranchant.
Citation :
Publié par Anthodev
Ça semble un peu bancal comme justification, je parle surtout de cette partie là :


Dans une interprétation maximaliste ça pourrait justifier de ne pas permettre aux personnes portant des vêtements religieux de ne pouvoir accéder à aucun espace d'un service publique (mairie, transport en commun géré par les communes, salles de sports, salles des fêtes, etc...)

S'ils avaient refusé pour des raisons d'hygiène soit, mais là c'est une décision à double tranchant.
Il faut lire la phrase dans son ensemble. Tronquée, forcément, ça n'aide pas.
Citation :
Publié par Anthodev
Ça semble un peu bancal comme justification, je parle surtout de cette partie là :


Dans une interprétation maximaliste ça pourrait justifier de ne pas permettre aux personnes portant des vêtements religieux de ne pouvoir accéder à aucun espace d'un service publique (mairie, transport en commun géré par les communes, salles de sports, salles des fêtes, etc...)

S'ils avaient refusé pour des raisons d'hygiène soit, mais là c'est une décision à double tranchant.
Citation :
aux règles de droit commun de port de tenues de bain près du corps édictées pour des motifs d’hygiène et de sécurité,
Vu qu'on parlait du cordon sanitaire avec le RN, à quand le cordon sanitaire avec les fachos religieux, avec une mise au ban avec les collaborateurs ?
Citation :
Publié par Pile
Il faut lire la phrase dans son ensemble. Tronquée, forcément, ça n'aide pas.
J'ai lu la phrase dans son ensemble, c'est dit que la modification les règles de droits sur le port des tenues de bains ne peut l'être pour autoriser les vêtements religieux (ou "revendication religieux", mais du coup ça commence où ? Je dis ça parce qu'il y a des municipalités qui ont autorisés le burkini depuis pas mal de temps, ils doivent revenir en arrière ?).

Et surtout la seconde partie de la phrase dit je cite : "est de nature à affecter le bon fonctionnement du service public et l’égalité de traitement des usagers dans des conditions portant atteinte au principe de neutralité des services publics.". Ce qui signifie qu'à partir du moment où il peut être estimé qu'un vêtement religieux peut affecter le bon fonctionnement du service public et l'égalité de traitement des usagers, cela porte atteinte à la neutralité des services publics.

Donc sous le couvert de la neutralité des services publics, l'interdiction peut éventuellement être étendue.
Citation :
Publié par NuclearCanopus
Vu qu'on parlait du cordon sanitaire avec le RN, à quand le cordon sanitaire avec les fachos religieux, avec une mise au ban avec les collaborateurs ?
Comme je l'ai dis, je n'ai rien contre le fait que le burkini peut être interdit pour des raisons d'hygiène, ou que ce soit extrêmement délimité, là il y a une porte ouverte pour étendre l'interdiction, ce qui est potentiellement dangereux (je me souviens d'Oudoul qui voulait interdire une femme voilée d'une séance de conseil municipal ou départementale publique parce que la mairie (ou le lieu public où ça se passait) est laïque alors que donc les signes religieux étaient interdis, ce qui n'était bien évidemment pas du tout le cas).
On rappellera utilement que la NUPES a pour projet d'abroger la loi contre le séparatisme qui a justement permis l'existence de la procédure de déféré laïcité sur laquelle le Conseil d'Etat se fonde. Autrement dit, si la NUPES accédait au pouvoir, l'islamisme prospérerait (et pas que dans les piscines) avec encore moins de frein.

Et quand on voit ce qu'implique l'islamisation de la Société en termes d'évolution du droit, on mesure à quel point le danger est grand.

[ ... ]

Dernière modification par TabouJr ; 21/06/2022 à 19h06.
Citation :
Publié par Anthodev

S'ils avaient refusé pour des raisons d'hygiène soit, mais là c'est une décision à double tranchant.
Mais le conseil d'état refuse justement pour des raisons d’hygiènes. Le conseil d'état informe qu'on ne déroge pas aux règles hygiéniques déjà en place, au motif d'un lobby religieux.
Il y a des règles hygiéniques ou de sécurités déjà existantes pouvant entrainer l'interdiction du voile dans les lieux cités ? A part les salles de sports, peut être pour des raisons assez évidentes, je ne vois pas.
Donc faudrait une nouvelle loi pour étendre ça dans le reste des services publiques.

Prochaine étape, l'état va t-il retrouver un minimum de couille et légiférer sur les mutilations imposées au enfant ?
Citation :
Publié par Anthodev
J'ai lu la phrase dans son ensemble, c'est dit que la modification les règles de droits sur le port des tenues de bains ne peut l'être pour autoriser les vêtements religieux (ou "revendication religieux", mais du coup ça commence où ? Je dis ça parce qu'il y a des municipalités qui ont autorisés le burkini depuis pas mal de temps, ils doivent revenir en arrière ?).

Et surtout la seconde partie de la phrase dit je cite : "est de nature à affecter le bon fonctionnement du service public et l’égalité de traitement des usagers dans des conditions portant atteinte au principe de neutralité des services publics.". Ce qui signifie qu'à partir du moment où il peut être estimé qu'un vêtement religieux peut affecter le bon fonctionnement du service public et l'égalité de traitement des usagers, cela porte atteinte à la neutralité des services publics.

Donc sous le couvert de la neutralité des services publics, l'interdiction peut éventuellement être étendue.

Comme je l'ai dis, je n'ai rien contre le fait que le burkini peut être interdit pour des raisons d'hygiène, ou que ce soit extrêmement délimité, là il y a une porte ouverte pour étendre l'interdiction, ce qui est potentiellement dangereux (je me souviens d'Oudoul qui voulait interdire une femme voilée d'une séance de conseil municipal ou départementale publique parce que la mairie (ou le lieu public où ça se passait) est laïque alors que donc les signes religieux étaient interdis, ce qui n'était bien évidemment pas du tout le cas).
L'important dans le texte, c'est ça

Citation :
Le juge des référés du Conseil d’État rappelle la jurisprudence selon laquelle le gestionnaire d’un service public a la faculté d’adapter les règles d’organisation et de fonctionnement du service pour en faciliter l’accès, y compris en tenant compte des convictions religieuses des usagers, sans pour autant que ces derniers aient un quelconque droit qu’il en soit ainsi, dès lors que les dispositions de l’article 1er de la Constitution interdisent à quiconque de se prévaloir de ses croyances religieuses pour s'affranchir des règles communes régissant les relations entre collectivités publiques et particuliers.
S'il y a des règles communes (ici sur la façon de s'habiller, justifiées par des règles d'hygiène), on ne peut pas dire à l'utilisateur A qu'il doit les suivre mais que B en est dispensé pour raisons religieuses, cela crée une discrimination basé sur la confession.
C'est sûrement un montage pour un compte parodique twitter.

Elle en cumule un sacré paquet de compte parodique. Après, elle raconte tellement de connerie et suscite tellement de réaction à ces conneries que son empreinte carbone doit se trouver entre Bernard Arnault et Musk.
Pareil, je suis incapable de trouver une source antérieure à celle du compte parodique mentionné par -Interfector-.
Après, à la décharge d'Alo, "Rousseau ou Ruisseau", c'est une sorte de "Figaro ou Gorafi" en mode ultradifficile.
Citation :
Publié par Aloïsius
Elle a vraiment dit ça ?

FZ_B46IWQAE-iFo.jpg


Ou c'est BFM qui raconte de la merde ?
C’est un montage parodique qui fait suite à une photo qu’elle a mise en ligne sur son compte Twitter (depuis supprimée bien sûr) où on y voit son frère posé avec un t-shirt « EAT THE RICH » a 45€ le bout de tissu et on peu apercevoir aussi sur le reflet de la baie vitré une piscine semi enterrée.




Bref, typiquement hors sol, surtout quand elle monte au créneau contre les rétentions d’eau des agriculteurs, mais pas vraiment surprenant de sa part.
En l'occurence c'est lui renvoyer dans la figure son discours de donneuse de leçons, et la mettre face à ses contradictions.
Ou si tu préfère: quand on se permet de critiquer certaines personnes, on ne se comporte pas comme eux.
Citation :
Publié par Lionel90
En l'occurence c'est lui renvoyer dans la figure son discours de donneuse de leçons, et la mettre face à ses contradictions.
Ou si tu préfère: quand on se permet de critiquer certaines personnes, on ne se comporte pas comme eux.
"Se comporter comme les riches", est-ce que c'est :
- Utiliser une piscine, sans aucun indice sur son usage (perso jsuis pas riche et j'ai pourtant eu plein d'occasion de profiter de piscines, que ce soit invité, en vacances… et des plus belles que ça lol).
- Porter un t-shirt soit-disant d'un certain prix ? Déjà cette histoire de prix est absurde comme critique, comme je le disais au-dessus, mais en plus on n'a aucune source, juste un post jol qui sort le prix de 45€ (qui n'a rien de choquant, sérieux, on parle pas d'une espèce de truc de marque de luxe à la con à XXX€)… perso je le trouve à 15€ avec un google vite fait.

Je suis pas du tout fan de Rousseau, elle dit plein de bêtises sur plein de sujets, mais c'est vraiment une critique sans pertinence.
Sans même parler de l'exigence de perfection pour attaquer les messagers plutôt que le message, ce qui est déjà très discutable…

Après, si ça vous fait plaisir de la faire buzzer…


[Caniveau Royal : art 15]

Dernière modification par Caniveau Royal ; 14/08/2022 à 09h31.
@Quint_ : J'ai envie de te dire que c'est l'arroseur arrosé.
Par rapport à la photo, la piscine donne une mauvaise image et le coup du T-shirt à 45€me gêne énormément

Mais en plus certains ici ont fait exactement la même chose avec E. Macron ou des membres du gouvernement et là le boomerang revient et ça vous met dans tous vos états ?
Julien Bayou veut déposer une proposition de loi pour interdire les jets privés
"Comment demander des efforts à la population, comment imaginer une transition juste, si les plus riches sont complètement exonérés de tout ?"
"Il est temps de bannir les jets privés", car "une heure seulement, un seul jet privé peut émettre deux tonnes de CO2".

Puis, il voudrait s'attaquer aux "méga-yachts et d’autres signes ostentatoires de pollution".

Je n'ai pas ouvert de sujet dédié au débat de sa proposition de loi, puisqu'il ne l'a pas encore soumise.
Je doute qu'il le fasse d'ailleurs. Ce qu'il fait me paraît de l'opportunisme politique pour faire parler un peu de lui, à la veille de la rentrée politique.
Alors dans les faits, il a raison. Par exemple, l'ensemble des jets privés français dégage autant de CO2 que 50% de la population française la plus pauvre.

Mais il y a un hic dans ce raisonnement : C'est un raisonnement franco-français avec vue politique.

Une fois de plus, ce genre de problème si il n'est pas décidé au niveau mondiale n'aura que peu d'impact.
Citation :
Publié par Gratiano
Alors dans les faits, il a raison. Par exemple, l'ensemble des jets privés français dégage autant de CO2 que 50% de la population française la plus pauvre.
Heu tu as une source sur cet ordre de grandeur ? Note que je suis plutôt pour, à défaut d'une interdiction, au moins d'un changement de réglementation là dessus.
Mais de ce que j'ai pu lire, c'est le patrimoine financier total des 63 milliardaires en France qui génère autant que les 50% les plus pauvres, pas uniquement leurs jets privés.
Parce que le transport en France, c'est 31% de nos émissions de CO2 et là dedans, l'avion c'est "juste" 4% [1]. Et forcément les jets ne sont qu'une partie de ces 4%. Je ne vois pas comment ça peut représenter autant que les 50% de la population, même si on parle de celle qui a des revenus ou un patrimoine sous la médiane.

Ces trucs consomment déjà bien assez sans que y ait besoin d'exagérer considérablement leur impact.

[1] : https://www.hautconseilclimat.fr/wp-...ublic_2019.pdf
Répondre

Connectés sur ce fil

 
2 connectés (0 membre et 2 invités) Afficher la liste détaillée des connectés