JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 422 (sites) | 1290 (forums)Créer un compte
Aide et support JOL
Problèmes, questions et suggestions concernant JeuxOnLine
Répondre
Partager Rechercher
Avatar de ~LL~
~LL~
Alpha & Oméga
 
Avatar de ~LL~
 
Lightbulb

Orthographe, grammaire : tous les pièges à éviter.

Remercions Bardiel pour tout ce travail effectué et bien utile.



Au vu de certaines fautes classiques, voire tragiques parfois, je propose qu'on fasse un pitit post avec des corrections d'orthographe pour que tous, nous avancions au niveau orthographique dans notre belle langue!

Ceci n'a rien de trollesque, je vous rassure, ou si c'est le cas reportez vos profs de Français à la modération de votre bahut

En fautes désormais classiques, nous avons le fameux autant/au temps pour moi, sujet débattu des milliers de fois n'y revenons pas
Tout de même un lien pour les curieux, Corwin y a donné un lien direct vers le site de l'Académie Française pour en apprendre plus

  • Voir / Voire
    Haha, beaucoup ne distinguent point encore!
    D'un côté nous avons le verbe Voir, classique, efficace :
    "Je vais voir ce film demain"
    Paf, tout le monde connaît, pas la peine d'en dire plus je pense.
    Mais holà!
    Nous avons en sus l'adverbe "Voire", qui veut dire "même", ou encore peut souligner un point précis.
    "Tout le monde était de cet avis, voire M. untel, qui n'est jamais de l'avis de personne." (tiré du dictionnaire de l'Académie Française)
    "La quasi-totalité des membres de cette assemblée, voire la totalité sont de cet avis."
    D'autres définitions pour "Voire", mais pour ça, vous irez voir ailleurs

    A noter que l'expression "voire même" est un abus de langage.
    A éviter donc. (Corwinette)
  • Sa / Ça (+ la cédille de Patours)
    On rencontre souvent des phrases commençant par "Sa", n'ayant pas de lien du tout avec le possessif qu'il est!
    Le démonstratif est "Ça" (avec une cédille, mais je ne sais pas comment la mettre sur les majuscules, mea culpa - Merci Patours).
    "J'vais lui péter sa teuté" <- possessif, il va péter la tête à la personne dont il parle.
    "Ça ne veut rien dire 'teuté'! " <- démonstratif, désigne quelque chose.
    Moyen mnémotechnique, on peut parfois remplacer "Ça" par "Ceci", et celui-ci commençant par un C, ben on fait pareil avec "Ça"
    (à moins que vous n'écriviez "Seci" )

    [Edition rajouts]
  • er / é / ée (Jactari)
    Ces deux terminaisons ont ceci en commun qu'elles terminent un verbe, pour savoir laquelle utiliser, c'est simplissime.
    Remplacer dans la phrase, le verbe utilisé par le verbe prendre et la prononcer.
    Si vous entendez "prendre", il faut mettre er,
    si vous entendez "pris", il faut mettre é,
    si vous entendez "prise", il faut mettre ée.

    "Je vais mang? de la choucroute ce midi." (Quelle idée !) / Je vais prendre de la choucroute ce midi. -> manger
    "Il a essay? de post? sans faire de faute." / Il a pris de prendre sans faire de faute. -> essayé & poster
  • Quand même (Arcadion)
    "Bah oui, mais quand même!"
    Et non pas "Comme même!"
  • Quand / Quant (signalé par Skyy, correction de ce que j'avais écrit par Zehaf)
    "Quand" est un conjonction qui «exprime une relation temporelle de concordance, de simultanéité» --> "Quand j'ai faim, je mange ; quand j'ai soif, je bois ; quand je m'ennuie, je poste."
    Comme adverbe, "quand" interroge sur le temps -->
    «Quand avez-vous dévoré cet innocent gâteau au chocolat ?» demandait avec insistance l'inspecteur de police au prévenu.
    "Quant" s'utilise dans la locution prépositionnelle "quant à": pour ce qui est de, relativement à (telle personne, chose ou question sur laquelle se fixe un moment l'attention). -->
    "Quant aux trolls, qu'ils se taisent."
    Si "quand" est suivi d'une voyelle, la liaison se fait en prononçant le [d] final comme un [t] mais garde son orthographe originelle.
  • a / à (Loune, non je ne reconstruirai pas, la flemme )
    Le premier se remplacant par "avoir" ( dans mon cas, je mets "avait/avaient.." )dans une phrase, vu que c'est tiré du verbe ..
    C'est à prendre ou à laisser. ( On ne dirait pas: C'est avait prendre ou avait laisser )
    Il a un joli chien. ( On peut dire: Il avait un joli chien. )
  • Accentuation des majuscules (Jactari citant l'Académie Française)
    Quant à l’utilisation des accents sur les majuscules, il est malheureusement manifeste que l’usage est flottant. On observe dans les textes manuscrits une tendance certaine à l’omission des accents. Il en va de même dans les textes dactylographiés, en raison notamment des possibilités limitées qu’offrent les machines traditionnelles. En typographie, enfin, certains suppriment tous les accents sur les capitales sous prétexte de modernisme, en fait pour réduire les frais de composition.

    Il convient cependant d’observer qu’en français, l’accent a pleine valeur orthographique. Son absence ralentit la lecture, fait hésiter sur la prononciation, et peut même induire en erreur.

    On veille donc, en bonne typographie, à utiliser systématiquement les capitales accentuées, y compris la préposition À, comme le font bien sûr tous les dictionnaires, à commencer par le Dictionnaire de l’Académie française, ou les grammaires, comme le Bon usage de Grevisse, mais aussi l’Imprimerie nationale, la Bibliothèque de la Pléiade, etc. Quant aux textes manuscrits ou dactylographiés, il est évident que leurs auteurs, dans un souci de clarté et de correction, auraient tout intérêt à suivre également cette règle, en tirant éventuellement parti des ressources nouvelles que peuvent offrir les traitements de texte modernes.

    Il en va de même pour le tréma et la cédille.
  • peu / peux / peut / peus / peuh (Jactari)

    peu signifie "pas beaucoup de" et reste toujours au singulier.
    "Il y avait trop peu de saucisse dans cette choucroute."
    "Peu d'hommes ont marché sur la lune." (Attention, phrase à pièges. )
    peut vient de pouvoir, troisième personne du singulier, indicatif présent.
    peux vient de pouvoir, première et deuxième personnes du singulier, indicatif présent.
    "Il peut le faire !"
    "Je peux le faire, tu peux le faire, et Bardy aussi peut le faire."
    peus n'existe pas, c'était pour voir si vous suiviez.
    peuh est une interjection marquant l'appréciation négative, le désaccord dédaigneux ou l'indifférence à propos de quelque chose ou de quelqu'un.
    "Peuh ! Quel tas d'idioties, toutes ces règles à la mords-moi-le-n&oelig;ud."
  • Bien que / Malgré que (cygnus / correction Pere SebDead)
    Selon l'Académie, "malgré que" est incorrect sauf avec "avoir" pris absolument (Malgré qu'il en ait).

    De plus en plus, "malgré que" pénètre dans l'usage littéraire et il devient difficile de l'interdire absolument ou de le condamner sévèrement. Si vous l'employez, le subjonctif est obligatoire.

  • Or / Hors (un aimable contributeur par MP)
    "Or" est la fameuse conjonction de coordination (mais où et donc or ni car ), utilisable dans un cas comme celui-ci :
    "Ça peut être pris ainsi, or ce n'est pas le cas"
    "Hors" est une autre version de "dehors", ou "en dehors de" par exemple "Hors de France".
  • Ça / Çà (un aimable contributeur par MP)
    "Çà" : Adverbe, tantôt de mouvement, et tantôt de repos. Il signifie "Ici" en gros. "Çà et là" = "Ici et là".
    Existe aussi "en-deçà".

    "Ça" est le démonstratif, qu'on peut remplacer par "Cela" tout bêtement.
  • Tort / Tord (Nigma)

    Tort: Avoir tort, à tort ou à raison, donner tort à quelqu'un, être en tort.

    Tord: relatif au verbe tordre.
    ex: il se tord de douleur, le cintre qu'il tord.
  • Ses/Ces/C'est/S'est/Sais/Sait/Cet (Balkis + rajouts à mwa+ Alleria)

    "Ses" est possessif, si il appartient, on écrit ses.

    ''Ce sont ses livres'' (à lui)

    "Ces" est démonstratif, pour montrer quelque chose.

    ''Regarde ces chiens'' (ceux-la)

    "C'est" sert à désigner quelque chose ; remplaçable pour la compréhension par "Ceci est".
    "C'est un sujet utile pour les pas doués en orthographe" ()

    "S'est" s'emploie dans le cadre d'un verbe pronominal (ici le s' ) :
    "Il s'est cassé la jambe"
    Pour ne pas faire d'erreur, on peut par exemple conjuguer la phrase à la première personne du singulier "je me suis cassé la jambe", puis à la seconde "tu t'es cassé la jambe", et enfin à la troisième personne "il s'est cassé la jambe".

    "Sais". "Sait" : verbe savoir aux 1ère et 3ème personnes du singulier, au présent de l'indicatif.

    "Je sais que certains font cette faute"
    "Il ne sait pas écrire sans fautes"

    "Cet" est un démonstratif aussi. utilisé à la place de "Ce" lorsque le mot (masculin) qui suit commence par une voyelle.

    "Regarde cet homme"
  • Foi / Fois / Foie (Troll Qui Pue au carré)
    "Foi" désigne la croyance :
    "J'ai foi en cette personne"
    "Ce prêtre a la foi en Dieu"

    "Fois" désigne l'idée de fréquence, soit par l'unicité :
    "On ne meurt qu'une fois"
    Ou par l'itération :
    "Deux fois par an"
    "Fois" désigne aussi la répétition :
    "Le train sifflera trois fois"

    Dans le corps humain, l'organe est le "foie".
  • Cou/Coup/Coût
    Le "cou" désigne la partie de la tête, la nuque quoi

    Le "coup" peut s'employer de plusieurs façons :
    "Je lui ai mis un coup dans la face" (ici, coup = frappe)
    "On va tirer un coup?" (©Ryo Saeba) (ici, coup = passade dans un hôtel miteux d'une petite heure minimum avec une charmante demoiselle)
    "Bah tu vois, tout à coup j'ai eu l'idée de passer par la fenêtre" (l'expression "tout à coup" ici)
    etc.

    Le "coût" désigne le prix.
  • Emploi de Ceci / Cela (Jactari toujours, quel homme!)
    CECI, pron. dém. neutre.
    A. [En corrélation et en oppos. avec cela, cf. la même oppos. entre celui-ci/celui-là, ici/là, -ci/-là, voici/ voilà]
    1. [Désigne ce qui est plus proche du locuteur qui parle ou dont on rapporte les paroles]
    2. Fam. [Valeur d'indéterminé] Telle et/ou telle chose, telle qualité, telle autre non précisée ou non précisable

    B. [Sans oppos. à cela]
    1. [Désigne une chose, un obj. proche du locuteur, souvent avec accompagnement du geste et valeur insistante]
    2. [Dans la conversation, dans le récit, annonce avec valeur gén. insistante des précisions qui vont suivre]
    3. [Synon. de cela, pour renvoyer à ce qui précède, p. ex. à des paroles qui viennent d'être prononcées (cf. supra B 1 b)] Tu réfléchiras à tout ceci; tout ceci pour dire que; ceci (soit dit) entre nous :
    [En partic. en prop. postposée, ou en incise, ou en constr. part. abs.] Ceci fait, on mit le feu au bois, dont la chaleur se communiqua aux schistes (VERNE, L'Île mystérieuse, 1874, p. 156); Martin, je te félicite de ton exactitude. Ceci dit, passe-moi la valise (ROMAINS, Les Copains, 1913, p. 176) :
    SYNT. Ceci dit (plus fréq. que cela dit), ceci étant dit, ceci soit dit en passant; ceci fait, ceci posé, ceci retenu, ceci mis à part.


    C. Emploi subst.
    1. Péj. Une ceci, une cela. Une femme dont on dit des choses diverses, généralement peu élogieuses :
    2. PHILOS., seulement au sing. [Chez Sartre] Le ceci. L'être que je ne suis pas présentement, en tant qu'il paraît sur le fond de la totalité de l'être, c'est le ceci (SARTRE, L'Être et le Néant, 1943, p. 231)
    Source.
  • Fins de mots en phonétique [xion] (Aron, Aron, petit patapon, j'ai oublié la phonétique aussi / Jactari)
    Aron delledechorizo :
    Si vous doutez un jour de l'orthographe d'un mot finissant en [ksion] (désolé j'ai oublié la phonétique) sachez qu'en anglais vous n'aurez jamais xion pour terminer un mot, et que donc c'est le mot français correspondant qui s'écrit ainsi.

    Jactari :
    Pour les -ction/-xion, je ne crois pas qu'il y ait de règle générale pour savoir comment écrire.
    Toutefois les mots en -xion sont beaucoup plus rares, alors que -ction est très répandu.

    Donc ce sera toujours -ction sauf pour les mots suivants (et peut-être d'autres qui ont été oubliés) : annexion, complexion, connexion, convexion, crucifixion, déflexion, flexion, fluxion, réflexion, transfixion.
    Lien intéressant à ce sujet
  • Cooly sur les "s" en trop à chaque fin de mot (Bbali Bbalo)
    Un autre problème réccurent, que je n'ai pas vu cité sur ce fil, c'est le fait d'ajouter des "S" à tout va en fin de mots.

    Exemple bateau : On dit "Un lapin", non pas "Un lapins".

    Là il y en a un seul, pas besoin du "S" du pluriel.
    Sauf dans cas exceptionnels, tel "le puits" par exemple.
  • QUI et QU'IL (vicYeuse ())
    Il est intéressant de noter que souventes fois nous nous retrouvons avec un "Qu'il" en lieu et place d'un "Qui".
    Exemple mauvais :
    "Non **** il n'est pas nécessaire de tuer tout ce qu'il bouge sur terre ...."
    Exemple bon :
    "Non **** il n'est pas nécessaire de tuer tout ce qui bouge sur terre ...."
    "Qu'il" note la contraction de "qui" + "il" ; pour se repérer, faut penser que "il" est un sujet, dans l'exemple de la phrase, on se retrouve avec deux sujets pour le verbe "bouger", alors que le seul sujet est "tout" de façon générale.
    (Si je m'a gourré (), prière de me rectifier merci)

    Cas analogue avec "S'il" : Si + Il = S'il.
  • Sensé / Censé (Morgiah la panthère ^^)
    Une personne sensée étant par définition une personne possédant du bon sens, tandis qu'une personne censée faire/être quelque-chose est supposée faire/être quelque-chose. La nuance est grande, mais moi-même je m'y laissais prendre jusqu'à ce qu'une bonne âme se charge de mon éducation sur ce point.
  • Près / Prêt (Itou qu'au-dessus ^^ + explication par moi )
    Le mot "Près" implique la notion de distance, que ce soit dans le temps ou l'espace.
    "A force de voyager, je suis près de Paris" (espace)
    "Je ne suis pas près d'arriver" (temps)
    Le mot "prêt" peut être remplacé par le mot "préparé" pour plus de compréhension de la phrase.
    Essayez avec les 2 phrases ci-dessus par exemple
    Exemple de phrase où ça marche bien :
    "Ca y est chérie, tu es prête, ça fait 2 heures que tu squattes la salle de bain!"
    => "Ca y est chérie, tu es préparée, ça fait 2 heures que tu squattes la salle de bain!"
  • Ait / Est
    "Ait" est la forme de la 3ème personne du subjonctif présent de l'auxiliaire avoir : "qu'il ait".
    "Est" est la forme de la 3ème personne de l'indicatif présent de l'auxiliaire être : "il est".
    "Il faudrait qu'il ait une clé pour ouvrir la porte" deviendrait à l'indicatif présent : "il a une clé pour ouvrir la porte".
    "Il est une personne de grande bonté" deviendrait au subjonctif : "il faudrait qu'il soit une personne de grande bonté".

(à l'oral, petit rappel : ) Règle concernant les "h" muets et "h" aspirés (Jactari, tirant du site de l'Académie Française)

Citation :
Le haricot ou l’haricot ?

Le h de haricot est « aspiré », c’est-à-dire qu’il interdit la liaison, impose que ce mot soit prononcé disjoint de celui qui le précède, au singulier comme au pluriel. On écrit et dit : le haricot, non l’haricot ; un beau haricot, non un bel haricot. Tous les dictionnaires indiquent par un signe conventionnel quels h (généralement d’origine germanique) sont aspirés et quels h (généralement d’origine gréco-latine) ne le sont pas. Pour certains mots, l’usage est indécis. Ce n’est pas le cas de haricot : la liaison est incontestablement une faute.

La rumeur selon laquelle il serait aujourd’hui d’usage et admis que l’on fasse cette liaison a été colportée par un journal largement diffusé dans les établissements scolaires, L’Actu (n°8 du jeudi 3 septembre 1998, p.7), qui n’a pas jugé bon de publier de rectificatif.

D'ailleurs je rajoute le lien donné par Jactari, qui est un excellent post du style que je voulais faire mais qui est largement mieux : http://forum.hardware.fr/hardwarefr/...et-19265-1.htm
Merci vieux

Autres liens utiles

Proposé par Brock
-> Pilote de clavier français enrichi pour Microsoft Windows
Permet les capitales d'imprimerie accentuées, les lettres liées (Æ, æ, Œ, œ), les exposants (¹, ², ³), les guillemets («, », “, ”), le Ç, ‰, ±, ½, ¾, ©, ®, ™
Les codes s'obtiennent en combinant AltGr avec une touche. Il est préférable, au début, d'imprimer le dessin du clavier ainsi enrichi.
-> Bréviaire d'orthographe française

Proposés par Jactari :
Comment conjuguer ce verbe ?
-> http://www.leconjugueur.com/
Dictionnaire en ligne de l'Académie (TLFi).
-> http://atilf.inalf.fr/tlfv3.htm
Dictionnaire en ligne.
-> http://www.lexilogos.com/francais_la...tionnaires.htm
Dictionnaire de synonymes.
-> http://dico.isc.cnrs.fr/dico/fr/chercher

Proposé par Katyucha :
http://www.chez.com/orthographe

Proposé par un aimable contributeur via MP :
Le Grand dictionnaire terminologique (question d'éviter les anglicismes à outrance)

Bardy, faux prof
Avatar de ~LL~
~LL~
Alpha & Oméga
 
Avatar de ~LL~
 
Nous laissons ce sujet ouvert afin que vous puissiez nous faire parvenir des règles de grammaire ou d'orthographe qui ne seraient pas déjà énoncées.

Nous nous chargerons de le mettre à jour régulièrement.

Merci d'avance pour toutes vos contributions.


Et essayez de ne pas flooder.
Avatar de Nyls
Nyls
Alpha & Oméga
 
Avatar de Nyls
 
Je me posais la question. Lorsqu'on a un nombre négatif, doit-on faire l'accord du pluriel ou laisser au singulier le terme qui suit ?

Exemple : Il fait "-19 degré" ou "-19 degrés" ?
Avatar de Jactari
Jactari
 
Avatar de Jactari
 
Je n'ai pas de source pour ça, mais il me semble évident que l'accord est nécessaire, et ça pourrait d'ailleurs s'écrire de façon alternative « dix-neuf degrés (Celsius) au-dessous de zéro », je ne vois aucune raison de ne pas faire l'accord.
D'ailleurs, je crois qu'on rencontrera plutôt soit « -19 °C », soit « dix-neuf degrés au-dessous de zéro », selon le contexte, mais l'écriture « -19 degrés » me semble correcte (sans être idéale).

De ce que j'en sais, et sauf exception éventuelle, l'accord pour les unités se fait assez logiquement en se basant sur le développement en toutes lettres et en bon français, de la formule chiffrée.
De la même façon, « un nom précédé d’une indication chiffrée inférieure à 2 (avec virgule) reste au singulier. On écrit donc : 1,5 milliard ; 1,9 milliard, ce qui, d’ailleurs, se lira plutôt : un milliard et demi et un milliard neuf cents millions ou un milliard virgule neuf. » (Académie française / Questions de langues / Nombres)
Avatar de Enerion / Meurisier
Enerion / Meurisier
Roi
 
Avatar de Enerion / Meurisier
 
On peut rencontrer assez souvent un verbe conjugué à l'indicatif présent, 2ième personne du singulier au lieu de l'impératif présent:

Citation :
Branches le câble puis lances le programme.
Les "s" en trop

nota: j'ai souvent fait la faute
Avatar de Conetable
Conetable [CDFS]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Conetable
 


Bonjour,

non je ne viens pas pour les cancans, lol:

un petit oubli dans les "quand, quant, et qu'en", fautes souvent rencontrées :

Petit rappel de base :

- On écrit quand si on peut dire : lorsque, à quel moment ?
Exemple : Tu pars quand tu veux mais tu ne sais quand.
On dit : Tu pars lorsque tu veux mais tu ne sais à quel moment.

- On écrit toujours Quant si on a : quant à, quant au(x)...
On peut dire pour, en ce qui concerne...
Exemple : Quant à toi, tu restes là. (Pour toi, tu restes là.)
On dit : Quant aux élèves, ils sont attentifs.

On écrit Qu'en si on peut dire : que ou que en.
Exemple : Il ne sait qu'en faire de cela.
On dit : Il ne sait que faire de cela.
Exemple : Il faut qu'en deux jours tout soit prêt. (souvent mal écrit)
On dit : Il faut que en deux jours tout soit prêt.

Les règles :

Quand : peut être,
- Conjonction de Subordination : Tu pars quand tu veux . ( lorsque )
- Adverbe de temps : Tu ne sais quand venir. ( à quel moment )

Quant à/au(x) : sont des Locutions Prépositives -mot invariable. (pour)


Qu'en est "que en" élidé,
- que étant Conjonction de Subordination,

- en étant :
1°) Préposition : Il faut qu'en deux jours...
2°) Pronom Personnel : Il ne sait qu'en faire...


Il en manquait un pour mémoire, même dans le super lien de Jactari, cela dit je l'ai peut-être manqué.

Comme dans Daoc : la règle des trois camps et pas de deux seulement !
Avatar de Seif'
Seif' [JoLia]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Seif'
 
Citation :
Publié par Enerion / Meurisier
On peut rencontrer assez souvent un verbe conjugué à l'indicatif présent, 2ième personne du singulier au lieu de l'impératif présent:

Les "s" en trop

nota: j'ai souvent fait la faute
A noter que seuls les verbes du 1er groupe se terminent par 'e' à l'impératif présent pour la deuxième personne.

Les verbes du 2ème et 3ème groupes se terminent par 's' sauf "cueillir, accueillir, recouvrir, souffrir, tressaillir, recouvrir, couvrir, découvrir, ouvrir, entrouvrir, assaillir, offrir" qui prennent un 'e'




Rajoutons aussi la règle des mots masculins au singulier et féminins au pluriel : amour, délice et orgue.
Avatar de Felagund
Felagund [APDW]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Felagund
 
C'est possible de mettre en taille 7, en gras et en rouge le paragraphe sur tort/tord ?

Sinon une autre faute super à la mode, qu'on trouve partout sur Internet, dans la presse et même maintenant dans des publications officielles :

LA REGLE :
  • L'apostrophe (') signale la suppression d'une lettre pour des raisons de prononciation.
  • Le tiret français (-) signale l'ajout d'une lettre pour des raisons de prononciation.

L'ERREUR FREQUENTE :
La forme "a-t'il écrit ?" est une absurdité trop courante.
La question n'est pas "est-ce qu'il a écrit à toi ?" mais "est-ce qu'il a écrit tout court ?", donc ici le "t" n'est en aucun cas le pronom personnel "te".
Il faut donc écrire "a-t-il écrit ?"
Et pour se souvenir de la différence, bien retenir l'orthographe de la question "t'a-t-il écrit ?"
Avatar de Darth Corwin
Darth Corwin
Alpha & Oméga
 
Avatar de Darth Corwin
 
Je passais par là et je me rends compte que je suis même cité dans un sujet (sur l'orthographe, bien entendu ) dont j'ignorais même l'existence étant donné mon absence totale de JoL depuis belle lurette. Cette classe
Oui, c'est peut-être du flood. Bon, allez, je balance quelque chose d'improvisé pour faire comme si :

Citation :
Publié par Seif'
Rajoutons aussi la règle des mots masculins au singulier et féminins au pluriel : amour, délice et orgue.
On peut rajouter à cette liste "aigle" quand il s'agit des enseignes romaines.
Edel l'exilé [Anatm]
Alpha & Oméga
 
Bonjour le pavé indigeste par contre.
Avatar de Victhor
JOL Victhor
Alpha & Oméga
 
Avatar de Victhor
 
J'en profite pour faire la pub pour un truc qu'on fait depuis quelques mois dans la lettre mensuelle de JoL (oui, je sais, personne ne nous lit...) ; à savoir qu'on écrit un petit récit ludique dans lequel une règle de grammaire, d'orthographe est présentée.

Si ça en intéresse quelques-uns, je peux faire un copier-coller ici.

ça a l'avantage d'éviter ce côté pavé indigeste impossible à retenir.
Pampa Senior
Bagnard
 
J'aimerais bien voir ça alors je te fais don de mon +1.

Citation :
La forme "a-t'il écrit ?" est une absurdité trop courante


Bizarre j'ai jamais vu cette erreur ne serait-ce qu'une seule fois.
Avatar de Bardiel Wyld
JOL Bardiel Wyld
Alpha & Oméga
 
Avatar de Bardiel Wyld
 
Citation :
Publié par Darth Corwin
Je passais par là et je me rends compte que je suis même cité dans un sujet (sur l'orthographe, bien entendu ) dont j'ignorais même l'existence étant donné mon absence totale de JoL depuis belle lurette. Cette classe
Mais si souviens-toi mon bon, c'était un post que j'avais ouvert sur le bar y'a quelques années déjà, et LL a repris le contenu ^^

Citation :
Publié par Edelendil
Bonjour le pavé indigeste par contre.
Bof, en même temps ça se saurait si un sujet aussi gros était lu en entier, pavé ou pas, donc bon... (surtout sur le bar )
Avatar de La Clef
La Clef
Alpha & Oméga
 
Avatar de La Clef
 
Citation :
Publié par Pampa Senior
Bizarre j'ai jamais vu cette erreur ne serait-ce qu'une seule fois.
Hélas, oui, elle est commune. Presque autant que les : "Y'a-t-il ..." (ou "Y' a quelqu'un ?"). On doit craindre que le "Y" ne tienne pas tout seul pour lui offrir la béquille d'une apostrophe. Mais il n'est rien qui s'élide et il faut donc se résigner à laisser le "Y" ainsi, dans sa solitude.
Avatar de Sorgoth
Sorgoth
Alpha & Oméga
 
Avatar de Sorgoth
 
Citation :
Publié par La Clef
Mais il n'est rien qui s'élide et il faut donc se résigner à laisser le "Y" ainsi, dans sa solitude.

Bah, c'est solide un Y, regarde-le de plus près ! Fièrement enraciné, il déploie ses antennes de façon tellement symétrique que rien ne semble pouvoir le perturber.


Une vraie forteresse de solitude.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Critiques RSS

© JeuxOnLine / JOL. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Politique de confidentialité - Utilisation de mes données personnelles - ! Signaler un contenu illicite