JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 166 (sites) | 276 (forums)Créer un compte
Forums divers
Le Cercle Taberna
Répondre
Partager Rechercher
Avatar de Jean Pignon
Jean Pignon
Roi / Reine
 
Avatar de Jean Pignon
 

[RG.Cadou]Les Fusillés de Chateaubriant

Bonjour a tous,

Voila, j'ai un commentaire a faire pour dans quelques jours sur ce poeme:

Ils sont appuyés contre le ciel
Ils sont trente appuyés contre le ciel
Avec toute la vie derrière eux
Ils sont plein d'étonnement pour leur épaule
Qui est un monument d'amour
Ils n'ont pas de recommandations à se faire
Parce qu’ils ne se quitteront jamais plus
L'un d'eux pense à un petit village
Où il allait à l'école
Un autre est assis à sa table
Et ses amis tiennent ses mains
Ils ne sont déjà plus du pays dont ils rêvent
Ils sont bien au-delà de ces hommes
Qui les regardent mourir
Il y'a entre eux la différence du martyre
Parce que le vent est passé là où ils chantent
Et leur seul regret est que ceux
Qui vont les tuer n'entendent pas
Le bruit énorme des paroles
Ils sont exacts au rendez-vous
Ils sont même en avance sur les autres
Pourtant ils disent qu'ils ne sont plus des apôtres
Et que tout est simple
Et que la mort surtout est une chose simple
Puisque toute liberté se survit



, et je ne trouve vraiment rien a dire sur celui ci, generalement, je trouvais toujours 2 3 axe avec leur sous-partie, mais la rien, c'est le néant :/

Auriez vous des idées ? des commentaire a faire sur ce poeme ? nimporte quoi qui vous passerait pas la tête ?


merci
Avatar de Isidore Malcrasse
Isidore Malcrasse
Alpha & Oméga
 
Avatar de Isidore Malcrasse
 
Traitement du temps - Comment le poète transforme ce qui apparaît d'abord logiquement comme une fin - la mort - en un carrefour fécond entre passé et avenir, bref, en un point d'orgue sur l'éternité.

Parole poétique - un "chant" qui sublime l'horreur en fenêtre sur une liberté supérieure, le "bruit énorme des paroles" qui couvre celui des fusils, et va transformer l'exécution en point de rencontre entre lecteur, auteur et exécutés. Solennité des anaphores, poème-prière (force du vocabulaire religieux). Alchimie blabla tu m'as donné ta boue et j'en ai fait de l'or blabla.

Parole polémique - toutes les forces à l'oeuvre dans le poème ne vont pas dans le même sens. A côté des forces de réunion - de communion, on trouve un mouvement qui exclut - il y a ceux "qui n'entendent pas", qui restent sourds. Poésie instrument, poésie prétexte ? Non apparemment, puisque tout se résout dans la simplicité transcendante de la mort : les fusillés ne sont "plus des apôtres". Intérêt donc du poème dans le cadre de la poésie engagée : tentation du poème prétexte, puis refus de celle-ci.

J'aime pas le poème.
Avatar de Ambrae
Ambrae
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ambrae
 
Il est gentil Patatoïde Funèbre, il a fait ton devoir à ta place

Sinon, je le trouve très émouvant ce poème. Donc : je l'aime.

Amb
Avatar de Kaelt
Kaelt
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kaelt
 
introduction : aspect historique, faible nombre de résistants (car dangereux) ; les fusillés de chateaubriant sont communistes = la foi du XXe siècle ?

Axe 1 : de la simplicité
a. présence de la nature simple et accessible à tous
b. souvenirs d'enfance et camaraderie
c. rythme décousu et presque prosaïque du poème

Axe 2 : de l'abnégation religieuse
a. visée vers l'au-delà
b. croyance en la liberté
c. absence de rimes, de forme au profit de l'émotion

conclusion : un poème élogieux, résolument tourné contre l'esprit pratique et vers la supériorité de l'homme d'idées
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

© JeuxOnLine / JOL. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Politique de confidentialité - Utilisation de mes données personnelles - ! Signaler un contenu illicite