JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 232 (sites) | 831 (forums)Créer un compte
Forums généraux
La Croisée des Mondes
Répondre
Partager Rechercher
Avatar de Kh0ll
Kh0ll [[CPL]]
Dieu / Déesse souverain(e)
 
Avatar de Kh0ll
 
Citation :
Publié par N3x0
Ca fait longtemps que j'avais pas lu autant de débilité sur un forum.
Tu n'as pas du passé sur les sections Revelation Online, Bless, Archeage, AIR.....
@BelXander : merci pour ton pavé très clair.
Avatar de Kh0ll
Kh0ll [[CPL]]
Dieu / Déesse souverain(e)
 
Avatar de Kh0ll
 
Citation :
Publié par N3x0
> On peux appliqué cette règle a n'importe qu'elle activité ou centre d'intérets, ca n'a rien de particulier aux jeux video.

> Encore une fois on peux appliquer ça au travail, au sortie en boite etc... je ne vois en quoi d'autres activité ne serait pas concernées.
C'est pas spécifique aux jeux vidéos.

On applique déjà ça au travail & co....
Kami80
Dieu / Déesse
 
Citation :
Publié par N3x0
Ca fait plus de 20 ans que je joue a des jeux video et je n'ai jamais aussi peu joué que ces dernières années (jusqu'a pratiquement plus du tout), je crois pas que vous comprenez bien ce qu'est une addiction.
Prendre des cas particuliers ici et la et en faire une généralité en proclamant le jeux video addictif n'a rien de très scientifique comme approche.
C'est parfaitement ridicule.

Ca revient à dire que "l'alcoolisme n'existe pas, pendant 20 ans j'ai bu quelques verres le week end et la je bois même plus rien!" ou "Les opiacés ne rendent pas accro, j'ai du en prendre 48h après une intervention dentaire et j'ai eu aucun problème!".

Evidemment que dans 99% de type d'addictions, il ne s'agit pas de généralité du genre "si t'y touches, t'es accro". Il s'agit d'une POTENTIELLE dérive pour un CERTAIN NOMBRE de consommateurs.

Et évidemment qu'il y a BEAUCOUP d'autres types de pratiques/consommations parfaitement courantes et qui peuvent tourner en addictions plus ou moins grave. Ca part de quelque chose d'aussi bénin qu'une addiction modérée (4-5 cafés par jour) à la caféine, jusqu'à une addiction à la meth ou que sais-je. Et des centaines de trucs possibles et imaginables entre les deux.

Parce que le jeux vidéo n'est pas aussi addictif que le crack ou ne commet pas les mêmes dégats potentiels que la consommation de ce dernier ne signifie pas que le problème n'existe pas, et ne doit pas être prix au sérieux.

Je me répète: je mets au défi quiconque a passé pas mal de temps sur un mmorpg de me dire qu'il n'a jamais vu qui que ce soit autour de lui qu'avait une présence en ligne problématique pour sa vie sociale ou professionnelle. On en a tous vu des paquets. Quand ça nous a pas nous même concerné directement.
Avatar de BelXander
BelXander
Alpha & Oméga
 
Avatar de BelXander
 
Comme ça a été dit, au final ceux qui font des raccourcis trop rapide genre "jeu vidéo = violence" ou autre connerie le feront toujours, on s'en fout que les médias peuvent relayer des conneries, ceux qui pensaient déjà ça continueront à le penser et voilà. L'intérêt c'est d'offrir aux professionnels un moyen d'aider des personnes en difficulté en creusant des pistes pour en découvrir les causes. Si rien que le point de vue des professionnels sur tout ça peut changer, ça sera déjà un grand pas, et qu'importe ce que le grand public peut changer.
Quelqu'un de malade, et je parle pas ici d'addiction au jeu vidé, mais mettons schizophrène, il s'en fout que certaines personnes puissent croire les clichés ou les idées reçues qui sont véhiculés sur ça, genre personnalité multiple, être plusieurs dans sa tête ou autre, tant que le professionnel qui le suit sait comment réagir et connait le problème.
(on peut aussi ici parler d'addiction aux jeux d'argent par exemple)

Le message de Kami80 est très intéressant.

Quant au message de N3x0, je ne sais pas si lui même sait vraiment ce qu'est une addiction en fait, malgré le fait qu'il essaie de faire entendre que ce sont les autres qui n'en connaissent pas le sens. Je dis pas que tout le monde le connait, et on peut certainement se tromper ou en avoir une vision que parcellaire mais tu te trompes également à mon avis alors.

Sur le premier point, tu dis que ça peut être appliqué à d'autres centres d'intérêt, et effectivement, mais on a jamais dit qu'il n'y a avait pas possiblement d'autres addictions qui ne sont pas encore prise en compte dans le CIM.
Certains ont parlé du sport par exemple, et peut-être qu'en effet certaines personnes peuvent être addict au sport, à vouloir trop en faire, tout le temps, sans réussir à se contrôler et risquant de se mettre en danger.

Car là, ce point, c'est ça. Ne pas réussi à s'arrêter, céder trop facilement à ses envies de jouer, jouer sur des périodes de temps vraiment trop importantes, etc...
Et je pense que, comme beaucoup, tu ne dois pas imaginer la bonne échelle. Non, le gros joueur de MMO ne va pas être considéré comme un addict. Si tu adore passer des heures sur ton jeu vidéo préféré, ne t'inquiète pas, les gens en blouse blanche ne vont pas venir t'enfermer à cause de ça. Si tu parviens à t'arrêter quand tu en as envie, si tu sais faire autre chose même quand t'aimerais jouer, etc... Malgré le fait que tu puisses tout à fait passer tout un week-end sur un jeu par exemple.
Il faut bien faire la séparation entre savoir s'imposer des limites, se contrôler, et jouer même de façon intensive mais ponctuellement, à quelqu'un qui fait que ça tous les jours durant x mois !


Sur le 2nd point, là aussi, il faut bien prendre en compte comment cette activité prend le pas sur les autres. Tu parles de "sortie en boite", si tu le fais tous les soirs, risquant et compromettant ta vie affective, familiale, professionnel, oui, tu peux être addict. Ce n'est pas parce que ce n'est pas officiellement reconnu dans le CIM que tu ne peux pas être touché par ça, comme l'addiction au jeu vidéo pouvait déjà être traité AVANT cette officialisation.
Je pense que s'ils l'ont officialisé, c'est parce que ça se répand (ou risque de se répandre) plus sur ces dernières années et celles à venir. Ton addiction à la boite de nuit, ce serait vraiment très rare, bien trop pour officialiser cette addiction de façon précise.

Si tu vas une fois par semaine en boite, même si c'est régulier, genre tous les vendredi, tu n'es pas addict. C'est une routine, mais si elle ne t'obsède pas, qu'elle n'impacte pas de façon négative ta vie à côté, c'est bon.
Là aussi, c'est une question d'échelle ou de spectre. Si tu fais que ça, ne vis que pour ça, ne pense qu'à ça, et allant avec les autres points, ne passant quasiment toute ta vie qu'à ça, ça peut complètement entrer dans un addiction.

Enfin, sur le dernier point, encore une fois, et je le précisais déjà dans mon précédent message, il va AVEC les autres. Pris seul, effectivement, ça ne suffit pas pour poser un diagnostic. Un sportif peut se blesser, comme un joueur peut parfois oublier de manger. Mais s'il met de côté sa vie professionnelle, familiale, etc... et qu'il passe tout son temps sur cette activité, tout en mettant donc sa vie à risque en terme de santé (pour le sportif ça peut être corps poussé à l'extrême, blessure à répétition, etc) oui, il peut y avoir addiction ! Et encore une fois, même si ce n'est pas dans le CIM, ce n'est pas obligatoirement impossible !

Pour le travail, ça a déjà été dit, mais il y a le burnout. Qui correspond vraiment à une addiction au travail. Ou une surcharge, un trop plein.

Les 3 critères vont ensemble. Un peu comme la dyade autistique pour le TSA (ou syndrome d'Asperger). Tu peux avoir un ou 2 traits, plus ou moins marqués sans tombé dans la TSA, mais si tu as tous les critères et/ou plusieurs de façon très marqués, alors le psychiatre peut poser un diagnostic. Mais c'est trop simple de se dire "ah, mais moi aussi je "balbalabal" (un trait autisitique) alors je suis surement autiste." ou "ah mais moi aussi ça m'est déjà arrivé de blablabla (trait autistique) alors je suis surement autiste asperger". Sauf que non, si tu as un seul trait ou que ça t'arrives à l'occasion mais pas à tous les coups ou de façon très fréquentes, ça ne fait pas de toi un Aspie.
Ici c'est pareil comme je disais depuis tout à l'heure. Tu peux très bien jouer le week-end avec tes potes à ton MMO préféré, oublier de manger, sans être addict si le week-end du taf, tu sors voir tes collègues/amis pour boire un verre dans un bar ou faire une activité sportif, vois ta famille le jour férie à venir, etc...

Quant aux dernières phrases, je ne vois pas en quoi l'un ne peut pas aller avec l'autre... Oui certains jeux vidéo peuvent aider, oui la pratique du jeu vidéo peut être saine et développer les réflexes ou la stratégie par exemple. Mais ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas être addict...
C'est complètement débile et personne n'oublie les points positifs des jeux vidéos.
Il faut faire attention à pas vouloir surprotéger cette pratique hein.

Et donc pour la toute dernière phrase, bah j'espère que mes exemples auront été assez parlants. Car elle est là la différence. MAIS, cela peut très bien touché d'autres pratiques ou centres d'intérêts. Juste que pour le moment, ils ne sont pas officialisé. Ce qui ne veut absolument pas dire qu'ils ne sont pas traités.
(si tu vas voir un psy en lui expliquant que tu ne peux pas t'empêcher d'aller en boite de nuit, que tu les écumes toutes, que ça te bouffe la vie, que tu fais rien d'autres, tu dors la journée pour y passer tes nuits, etc... le psy va prendre ça tout autant au sérieux qu'une autre addiction, je t'assure. Sauf si c'est un psy de merde)
Avatar de Zenboy
Zenboy
Alpha & Oméga
 
Avatar de Zenboy
 
Jean-Kev': 6 mois d'arrêt de travail. Raison: Cure de désintox pour addiction vidéoludique. Lol

Dites, vous sentez pas venir le truc, un de ces 4, un drm ou je ne sais quelle connerie qui limite les sessions de jeu à 1h30 par jour ... pour votre bien, pour votre santé ! ... Ségolène, après les japoniaiseries, votre avis sur les JV ?
Avatar de BelXander
BelXander
Alpha & Oméga
 
Avatar de BelXander
 
Non, car comme ça a été dit, cela reste très minoritaire !
Non, on ne vous agresse pas et on ne vous accuse pas d'être addict à votre centre d'intérêt préféré (si c'est bien celui là d'ailleurs) car il est reconnu officiellement qu'il peut y avoir des personnes addict.
Avatar de Tié Tia Tiu
Tié Tia Tiu
Vicomte / Vicomtesse
 
Avatar de Tié Tia Tiu
 
ALALALLA j'ai trop un truc à dire de ouf afin de ne pas impliqué les causes et conséquences de l'avancé manifeste de la lutte contre le 13ème mois du dimanche au lundi afin que tous puisse être pas d'accord avec le reste !!
Avatar de Zenboy
Zenboy
Alpha & Oméga
 
Avatar de Zenboy
 
C'est d'la bonne Tié, tu fais tourner ?
Avatar de Tetsuryu
Tetsuryu
Alpha & Oméga
 
Avatar de Tetsuryu
 
Citation :
Publié par BelXander
mais mettons schizophrène, il s'en fout que certaines personnes puissent croire les clichés ou les idées reçues qui sont véhiculés sur ça, genre personnalité multiple, être plusieurs dans sa tête ou autre, tant que le professionnel qui le suit sait comment réagir et connait le problème.
(on peut aussi ici parler d'addiction aux jeux d'argent par exemple)
C'est ce que je me tape car parfois les gens croient qu'être schizophrène c'est des dédoublements de personnalité ou des dingue ultra dangereux et j'en passe, une fois on m'avais même dit que je devais arrêter les jeux vidéos pour me soigner contre cette affection psychique et dans ces cas quelle est la réaction la plus appropriée ? C'est excusez moi du terme s'en battre les couilles et continuer à tracer sa route.

Pour ce qui est des addictions certaines peuvent être surprenantes, du style je connaissais un diabétique totalement accro au sucre (oui oui) ou d'autres qui sont accro au sport parce que leur cerveau libère des endorphines et qu'ils ont "besoin" de ça pour se sentir bien, sexe idem, alors être accro aux jeux vidéo c'est possible aussi, il ne faut pas minorer le souci, mais pas aller dans l'excès inverse non plus concernant les jeux vidéos.
Kami80
Dieu / Déesse
 
Citation :
Publié par Tetsuryu

Pour ce qui est des addictions certaines peuvent être surprenantes, du style je connaissais un diabétique totalement accro au sucre (oui oui)
A vrai dire c'est assez répandu et quelque chose dont on parle beaucoup ces dernières années. Assez dingue d'ailleurs de voir une imagerie du cerveau "sous sucre" comparé avec une autre sous des drogues stimulantes dures. Mais je digresse.
Avatar de N3x0
N3x0
Grand duc / Grande duchesse
 
Avatar de N3x0
 
"Je me répète: je mets au défi quiconque a passé pas mal de temps sur un mmorpg de me dire qu'il n'a jamais vu qui que ce soit autour de lui qu'avait une présence en ligne problématique pour sa vie sociale ou professionnelle. On en a tous vu des paquets. Quand ça nous a pas nous même concerné directement."

On est dans un pays libre, qui est tu pour dire que la présence en ligne de quelqu'un devient problématique ?
Toi, tu sais mieux que la personne concernée si sa présense en ligne est devenu "problématique" ? Tu sais ce qu'est une bonne vie social ou professionnelle pour tout le monde ? Peut importe leur situation ?
Ce qui s'applique a toi ne s'applique pas forcément aux autres !

Oui, j'ai passé des mois et des mois sur des MMo et j'ai connus des gens qui y ont passé des années de leur vie, mais quand je les recroissent, jamais une seule personne ne ma dis quel regretté ces années bien au contraire.
J'ai des amis que j'ai rencontrée il y a plus de 10 ans sur des mmos avec qui je discuttent aujourd'hui encore.
Ces années ont était l'une des meilleurs de ma vie, j'ai rencontrée énormement de gens, certains que j'ai perdu de vue d'autre avec qui je joue encore, quand j'ai le temps.
Contrairement a l'époque, maintenant, j'ai appart, boulot et tout le bordel et je ne joue plus aux mmo depuis longtemps mais si c'était à refaire, je le referai avec grand plaisir !
J'ai toujours jouer au jv pour le plaisir d'y joué mais c'est surtout plus tard, dans des moments plus dur de ma vie que j'ai réalisé a quel point les jeuxvideo pouvait être bénéfique mentalement.
De mon experience, c'est ma vie sociale et professionnelle qui m'ont était les plus problèmatique et ce sont les jeuxvideo qui m'ont aidés.

Pour en revenir a BelXander : Si je récapitule - En gros, tout peut être addictif et faut faire gaffe. Merci de nous avoir éclairés de ta lumière.

En tout cas pour moi, une addiction est un comportement ou une prise de substance qu'ont ne peux s'empèché de faire ou prendre. C'est quelque chose au delà de notre propre volonté et qui en sont absence resulte a des effets de manque ou négatif en général - Mais peut être à tu une autre définition de l'addiction.
En tout cas pour celle-ci, je dirais que je suis plus accro a internet qu'aux jeuxvideo, je peux passer des semaines sans joué et ressentir de manque mais enlève moi internet et je deviens fou - facon de parler -.
Kami80
Dieu / Déesse
 
Citation :
Publié par N3x0
On est dans un pays libre, qui est tu pour dire que la présence en ligne de quelqu'un devient problématique ?
Parce que t'es libre de faire quelque chose ne signifie pas que c'est pas problématique. T'es libre de devenir alcoolique, c'est pas moins problématique pour autant.

Citation :
Toi, tu sais mieux que la personne concernée si sa présense en ligne est devenu "problématique" ? Tu sais ce qu'est une bonne vie social ou professionnelle pour tout le monde ? Peut importe leur situation ?
Y a des critères objectifs. Par exemple si tu balances tes études par la fenêtre ou que tu mets ta carrière professionnelle à risque parce que tu préfères prendre 1-2 ans pour "nolife", c'est objectivement problématique. T'es en train de tout mélanger. Il ne s'agit absolument pas d'interdire, il ne s'agit pas de restriction de liberté, il s'agit de qualifier qu'un comportement que t'es parfaitement libre d'avoir (comme de descendre une bouteille de whisky au petit dèj') peut être problématique. Et le fait qu'on ouvre la porte à une prise en charge à des gens addicts et qui souhaitent de l'aide ne peut être qu'une excellente chose.

Y a plein de chasses aux sorcières stupides quand il s'agit de jeux vidéos, la pour une fois on est dans quelque chose de sensé et de positif.

Citation :
En tout cas pour moi, une addiction est un comportement ou une prise de substance qu'ont ne peux s'empèché de faire ou prendre. C'est quelque chose au delà de notre propre volonté et qui en sont absence resulte a des effets de manque ou négatif en général.
C'est assez juste, et ça s'applique précisément un certain nombre (petite minorité certes) de joueurs.
Avatar de Morow
Morow
Marquis / Marquise
 
Avatar de Morow
 
Citation :
Publié par N3x0
Ce qui s'applique a toi ne s'applique pas forcément aux autres !
Effectivement du coup je trouve ton post très paradoxal, et le petit pavé qui suit nous expliquant comme quoi tes nombreuses années passées en ligne ont pu être bénéfiques pour toi n'ont pas lieu d'être puisque l'inverse peut être vrai aussi, une personne peut passer ses journées/nuits à jouer ou faire n'importe quoi d'autres et flinguer tout ce qu'il y a autour de sa vie à cause de ça, sans forcément sans rendre compte, c'est ça l'addiction.

Dernière modification par Morow ; 27/05/2019 à 21h30.
Avatar de Cräxiüm
Cräxiüm
Alpha & Oméga
 
Avatar de Cräxiüm
 
Tout n'est pas faux non plus dans le rapport de l'OMS, en revanche, j'attends toujours un constat similaire en ce qui concerne la TV, série, films... Mais là on peut toujours se gratter.
Lartima
Dauphin / Dauphine
 
À un moment faut lire le texte en entier l'OMS parle d'une période de 12 mois rien à voir avec le rush d'un MMO ou un délire passager
Et on parle d'addiction, qui n'est généralement pas la source du mal être mais le moyen pour l'oublier
Remplacer jeu vidéo par alcool et on retrouve les mêmes situations
Pour ce qui s'agit de la télé les docteurs ont changer d'avis c'est le meilleur moyen de ne pas penser donc le meilleur antidépresseur sans effets secondaires
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

© JeuxOnLine / JOL. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Politique de confidentialité - Utilisation de mes données personnelles - ! Signaler un contenu illicite