JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 542 (sites) | 1145 (forums)Créer un compte
EverQuest
Forum Général
Les forums JOL > EverQuest > EQ - Forum Général > Un monde d'llusion RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Wizoom
Roi
 
Talking
hu hu hu
ben vi... on va dire que c'est un effet "suspense".. provoqué principalement je l'avoue par la présence de mon boss derrière mon dos lol
ca aide pas pour l'inspiration
normalement la suite Lundi
...
version loft :
...
Mais que va t 'il se passer ?
Pourquoi Wizoom fait il venir son fils adoptif ? et ou est Chatongris ?
que deviennent ses enfants ? Sa maitresse drow va t'elle echaper à ses poursuivants chaotiques ?
Ptitlapin est-il mort ?
mais qui est donc l'etrange personnage qui suit Wizoom dans l'ombre que personne n'avait remarque ?
Y a t'il vraiment des cameras dans la piscine de Mistmoor ?
Norrath va il être detruit par "the Sleeper" ?
Tigonnea attend t'elle un enfant ou est-ce une rumeur ?

hu hu hu
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ingham
Ingham
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ingham
 
/e espere que le lapin est mort...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Tigonnea
Tigonnea [Conf]
Impératrice
 
Avatar de Tigonnea
 
Bon, pour ce qui concerne ma participation au suspense de la version loft, je vais répondre

NON Tigonnea n'attends pas d'enfant !!

En revanche la joueuse qui se cache derrière elle, se prépare âprement pour une nouvelle guerre des couches à partir du mois d'août !)

Ma guilde est sympa et ne me tient pas rigueur des "afk nausée" qui ponctuent parfois nos raids
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ingham
Ingham
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ingham
 
Gratz bientot pour la joueuse alors va y avoir un ding 0 bientot alors

pis le AFK nausée tu veux faire quoi contre ça ?? rofl
Lien direct vers le message - Vieux
Wizoom
Roi
 
Talking
hu hu hu
je ne savais pas ! lol.. nouveau skill du Wizoom "la préscience" lol

gratz Tigonninou !!!
/em pose son oreille sur le gros bidou de Tigonnea
/say "hey mais ca bouge la dedans !!!!"
/congrat Tigonnea
/smile Tigonnea
etc...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ingham
Ingham
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ingham
 
lol Wizoom....

ma belle soeur est aussi enceinte pour aout et elle a pas encore de gros bide
Lien direct vers le message - Vieux
Compte #10528
Invité
 
Wazza :)
Bon allez dans le desodre :

TROP HAPPY POUR NAINPUISSANT !!!! :bouffon:

SUPER RP CHATON (désolée j ai du mal a l appeler autrement hehe) et puis ca va m occuper pendant mes longues heures de glandes ....

METRA : tu parle d'ambassade, tu as un site d'après le chaton ...mais il ce cache ou hihi ... le RP me manque terriblement

Voila, bref mais intense hihi, attention mes futurs recits risquent de choquer certaines ames sensibles hihi

BISOUS
Lien direct vers le message - Vieux
Wizoom
Roi
 
Message roleplay
La peur en nous
Livre V chapitre I


-"Viens."
La voix était sans appel, sans être un ordre non plus. Beroen avait toujours eu ce timbre singulier qui le faisait écouter par les autres, sans discuter.
...
Tous en se dirigeant vers la forêt du temple de Cazic Thule, protégé par une horde d'hommes serpent, Wizoom ne pouvait s'empêcher d'avoir une appréhension quand à cette nouvelle aventure. Cela lui serrait la gorge et son bâton avait tendance à glisser dans ses mains qui devenaient moites à la pensée d'aller dans un plan d'existence Divin.
Le plan de la peur... Là ou régnait sans partage Cazic Thule lui-même...
-"Mais quelle idée d'aller là-bas... Folie...."
Il fût prit à nouveau de frissons d'angoisse, des perles de sueurs glacées roulaient sur son dos, amplifiant ses frissons.
Le sorcier n'en revenait pas, depuis qu'il avait rencontré ses amis de la Confrérie du Tonnerre, ses aventures devenaient de plus en plus extraordinaires... Si c'était une source de joie et d'inspiration après y avoir participé, c'était surtout pour le moment une source de soucis !
-"Quellious ne pourra sans doute pas me venir en aide là-bas... Je ne sais pas si je vais en revenir..."
Le sorcier dégluti, une boule coincée dans son plexus, se demandant pourquoi maintenant que l'honneur de sa famille était retrouvé, il continuait à aller chercher l'exploit et l'aventure.
-"C'est une drogue sans doute, le parfum entêtant de l'action, la douce curiosité qui pousse les gens à aller de l'avant..."
Et puis, retrouver et aider ses amis était aussi important.
La route fut longue, mais il était enfin en vue des habitations des hommes serpent, le temple de Cazic se dressait en face de lui, majestueux malgré la malveillance qui s'en échappait.
Il devait retrouver sur place Tueurnes qui connaissait le passage secret menant à la porte du repaire de Cazic.
Les bras croisés en signe d'attente, il était à l'endroit indiqué.
-"Tu es en retard, cela m'a toujours étonné, toi qui a le pouvoir de te déplacer dans l'espace-temps" Il crispait ses muscles en même temps que les soubresauts de sont rire à gorge déployée se faisait entendre dans la forêt.
-"AH AH AH ! Allez, ne prends pas cette mine déconfite sorcier, viens, nous ne sommes pas loin, suis-moi."
Effectivement ils retrouvèrent la Confrérie après avoir longé un couloir taillé dans la roche... Et avoir occis quelques spectres qui devaient protéger l'entrée (au grand plaisir de Wizoom qui ne manquait jamais une occasion de se venger de ses douloureux souvenirs de jeunesse dans le désert d’Oasis).
La porte qui menait au plan de la peur était impressionnante, gigantesque, et le rayonnement qui en émanait était des plus lugubre.
L'érudit se souvint d'une anecdote que lui avait racontée Lenkha, la nourrice de Chatongris.
Un jour, lors d'un combat épique contre les drows du château Mistmoor, elle fut battue et renvoyée à son point d'attache... près de l'entrée du plan de Cazic. encore sous le choc et ne se souvenant plus ou elle était, elle avait traversé nue la porte... et n'avait pu faire que quelques pas avant de mourir...
À l’époque, c'était déjà une grande magicienne, dans son 56ème cercle des arcannes. Wizoom n'en était qu'à son 48ème et se demandait comment il pourrait survivre plus longtemps.
Il avait du parler à voix haute, car Lorehleii lui tendit un morceau de gâteau.
-"Bonjour Wizoom, ne t'inquiète pas, nous sommes nombreux aujourd'hui, il n'y aura pas de problèmes..."
-"Et je veillerai sur toi" Ajouta Volcane, la sorcière grise
-"Lorehleii, Volcane !! Je suis content que vous soyez la !"
-"Oui, n'ai pas d'inquiétudes, moi aussi je serai près de toi." Tueurnes lui envoya une tape dans le dos qui manqua de le faire trébucher et mis sur son épaule sa terrible hache.
Senbai le grand sorcier commença à expliquer la marche à suivre. Wizoom était partagé entre sa compassion et son amusement, Le grand sorcier avait trouvé l’amour, et il faisait des efforts pour être très chic... sa charmante tenue ne manquait pas de rappeler un bonbon rose, ou un petit lapinou rose, au choix, et le voir s'époumoner dignement dans cette tenue relevait de l'exploit.
À voir le sourire sur les lèvres de Belfedia, il n'était pas le seul à penser la même chose.
Mais l'ordre d'avancer fut donné... Et ils plongèrent tous dans l'horreur.
...
Ils s'étaient regroupés contre une colline sous le ciel d’un rouge morbide qui n'était pas sans rappeler la teinte sanguine d'une plaie qui ne se refermerait jamais. La luminosité ambiante donnait un aspect d'écorché vif à toutes les personnes présentes.
Wizoom s’aperçut qu’il ne pouvait laisser courir son imagination, sans qu’elle soit détournée et modifiée par la puissance de Cazic. Et nombreux était dans cet état, seul les plus puissants arrivaient à se contrôler.
Quand les gardiens du plan arrivèrent, ce fut pire. Monstres virevoltant et grimaçants, mains privées de corps, zombies, monstruosités et surtout... Guerriers aux visages horribles, dardant des tentacules vibrantes, tout en hurlant une mélopée stridente et dissonante qui portait sur les nerfs.
Clac
-"Ne sois pas perturbé, et concentre-toi sur tes sorts !"
En face du sorcier qui se frottait la joue, se tenait un moine. Il avait planté son bâton dans le sol et s'appuyait dessus en fixant le sorcier. Wizoom hocha la tête, plein de dépit.
-"Et désole pour la claque, mais rassure-toi, j'en ai donné d'autres, et c'est pour une bonne cause !"
Sans lui laisser le temps de répondre, il s'empara de son bâton et le fit tournoyer à vive allure. On sentait que ce bout de bois était la pour éradiquer l'engeance monstrueuse qui les attaquait.
-"Je suis Bagareur, et la droiture de mon arme va redresser votre âme dans la mort !".
La maîtrise de soi, voila pourquoi Bagareur n'était pas affecté par le trouble de l'esprit. Le sorcier observa le moine qui se battait un peu en contrebas.
Alors que la plupart ressemblaient à des machines de guerre, tout en puissance, assénant de grands coups d'épée ou de hache, s'aidant de leur force musculaire pour tenter de faire le plus de dégâts possible. Bagareur, lui, utilisait son savoir. Économisant ses mouvements et s'aidant de la force même de ses ennemis pour riposter. Chacun de ses coups portait au but, et à chaque fois des parties vitales, pourtant bein protégés. Son bâton s'enfonçait dans un œil derrière un casque, frappait une gorge d'un monstre qui suffoquait, tapait sur une articulation d’un autre le faisant lâcher son arme...
Il était partout et nul part, ses passes d’armes étaient aussi esthétiques qu’efficaces, Il dansait parmi les monstres et son ballet mortel les envoyaient un par un vers le monde de l’oubli.
Un géant abatis son épée vers sa tête, le coup était puissant et semblait imparable, pourtant, modifiant la trajectoire de l’arme d’une simple pression de son bâton, il profita de l’élan du bras de la créature pour lui briser l’articulation de l’épaule d’un simple revers. On entendit un craquement comme si tous ses os venaient de se casser... Wizoom observait la créature incapable d’effectuer le moindre mouvement tant sa douleur devait être insupportable, mais Bagareur était déjà loin, d’une roulade il s’était retrouvé entre les jambes d’un autre géant et lui assaini un coup vicieux.
D’un signe de la main le sorcier salua la performance, même si l’intéresse ne s’aperçut pas de son geste, puis il tendit ses bras vers une créature verdâtre et envoya une décharge d’énergie. Il était hors de question qu’il soit mis de côté dans ce combat !
Puis l’horreur apparue...
-”DRACOLICHE !!” S’écria Senbai, le vieux sorcier pointait du doigt un gigantesque dragon, ou plutôt sa carcasse osseuse. L’immense créature mort-vivante se déplaçait lentement vers eux... Chacun de ses pas faisait vibrer le sol et pour beaucoup, il se prolongeait par des frissons de terreur. De la magie pure, la malveillante créature avait échappé à la mort grâce à son pouvoir, et il allait se déverser sur eux... Mais le courage de la confrérie faisait bloc, aucun d’entre eux ne s’enfuit. Même désespérés, ils affronteraient la bête !
Les guerriers se jetèrent contre les membres du Dracoliche, mais leurs armes semblaient inefficaces contre ses protections magiques, il en était de même pour les lanceurs de sorts... La vie du grand Drake, ou plutôt la magie qui le maintenait vivant ne s’amenuisait presque pas, alors que les guerriers tombaient un à un, malgré les soins intensifs des guérisseurs et des prêtres. Bagareur lui aussi succomba à son tour, finalement tous étaient à terre, et le Dracoliche se redressa et déploya son cou pour un rugissement muet de triomphe, comme il l’aurait fait de son vivant. Puis Dignement, reparti vers son domaine.
...
Wizoom se traîna péniblement vers le sorcier Senbai qui semblait respirer encore. Le vieux sorcier avait la main crispée sur sa robe, protégeant la déchirure de son habit rose et de celle, plus grave, de son corps. Le sang ruisselait entre ses doigts et venait ajouter du carmin aux teintes rosâtre du tissu.
-”Courage Senbai, les guérisseurs vont arriver...” L’érudit était plein de compassion pour le mourant.
La main libre du sorcier agrippa le col de Wizoom dans un dernier effort, ses yeux qui commençaient à se voiler fixèrent le visage de son jeune collègue.
-”Il faut que tu lui dises...” Dit le vieil elfe.
-”À qui ?... quoi ?...”
-”J’allais me marier avec elle.. elle est si...” Il avait du mal à s’exprimer, des goutelettes de sang s’échappaient de la commissure de ses lèvres.
-”Mais qui Senbai ?”
-”Arley, la clérique Arley... Il faut que tu lui dises... que je l’aime.. que c’est à elle que mes dernières pensées... je... Elle est si...”
L’érudit ne disait plus rien, ainsi c'était l'illusion...
-”Mais, maître Senbai... c’est l’illusion, celle qui m’a pris mon nom... “
Serrant plus fort le col de Wizoom, il continua de parler, comme si la fièvre de la passion lui avait redonné quelques forces cachées..
-”Je le sais, n’oublie pas qui je suis... Mais ce n’est pas pareil, nous nous apportons mutuellement quelque chose que tu ne connais pas, et que tu connaîtras peut-être plus tard, quand tu auras vécu plus de choses... Elle est..” Il eu une nouvelle convulsion de douleur et crispa d’avantage sa main.
-”Ne t’inquiètes pas Senbai, je lui dirai. Ne crains rien non plus, tout est oublié pour moi, Le temps a effacé cette aventure. Depuis Quellious m’est apparue et m’a fait voir le vrai sens de la vie Norrathienne, ma façon de voir les choses dans ce monde est tout autre.” Mais il n’écoutait plus, le vieil elfe était mort, la pression de la main se relâcha et elle glissa doucement le long de son corps, lentement, comme au ralenti. Toute trace de douleur avait disparu et les quelques paroles de bonheur échangées, lui avait laissé un rictus heureux sur le visage.
Wizoom repensa à ce que lui avait dit sa Déesse.
-"Ne me laisse pas sorcier !" La tête de l'érudit se posa contre le torse de Senbai, trop lourde de chagrin.
-”Je regrette que tu n’ais pas pu te marier avec Arley... Tu le méritais, comme tu méritais une fin paisible, entouré des tiens..”
-”Et alors gamin ? tu crois que c’en est fini ?”
Une prêtresse s’agenouilla près du corps, posa ses mains de chaque côté de la tête de Senbai, un flash bleu aveugla Wizoom qui cligna des yeux. Quand enfin il pût voir à nouveau... Senbai se tenait sur ses coudes, le visage étonné d’être revenu à la vie.
-”Hu hu hu, il semblerait que vous puissiez lui dire vous-même, maître Senbai !”
Wizoom lui tendit le bras et l’aida à se relever.
Frottant son flanc droit, là ou les côtes avaient été déchirées. Il semblait surpris qu’aucune éraflure sur sa peau ne fut visible, et seul sa robe en lambeaux portait encore la trace du coup de griffe.
-”Hum... ma belle robe rose... mais bon, je suis sûr qu’Arley se fera une joie de la repriser !”
-”Content de voir que vous avez retrouvé votre humour, allez venez, rejoignons les autres, il semblerait finalement que nos dieux nous aient accompagnés, l’heure de la résurrection des nôtres a sonné !”
-”Oui... et restons loin de ce Dracoliche voulez-vous ?...”
-”Hu hu hu !”
...
Il en fut ainsi tout au long de ce périple, et même si les forces de Cazic eurent le dessus une autre fois dans la journée, il n’en resta pas moins que le golem, pour lequel ils étaient tous venus, avait été détruit par leurs soins. Et c’est de bonne humeur qu’ils rentrèrent chez eux fêter cette aventure, sous la musique de Gildorr le barde bleu qui les avait rejoint en cour d’expédition.
Ils trinquèrent jusqu'au lendemain matin, laissant les deux sorciers copains comme cochons, endormi l’un contre l’autre sous une table de la taverne.
De nouveau chez lui, le sorcier érudit s’imagina le retour du sorcier dans son foyer, et s’en trouva ravi d’être célibataire, au moins, personne ne risquait de lui faire une réflexion sur sa mine déconfite !
-”Hu hu hu”
Il soupira,
-“Tout le monde a le droit au bonheur malgré tout.” pensa-t-il
-”Longue vie à vous deux... outch..” Le sorcier plaqua sa main sur son front.
-”Quel mal de crâne !!...Erleindrielle !! outch...”
-”Oui maître ?”
Une vielle haute elfe à l’air hautain entra dans le salon ou se reposait le sorcier, elle avait le visage fermé par le mécontentement.
-”Oui, je sais chère gouvernante, que mes frasques vous déplaisent, et je compte bien m’en passer, mais par pitié, allez me querir Dame Metraton, je suis certain qu’elle aura quelques onguents ou potions pour faire passer cet horrible mal de crâne.”
-”pfff...” Et elle fit demi-tour, outrée, pour s’acquitter de sa tache.
Lien direct vers le message - Vieux
loupdacier
Alpha & Oméga
 
Viens de tomber sur ton post wiz je le lirais plus tard.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ingham
Ingham
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ingham
 
tiens loup s'exporte
Lien direct vers le message - Vieux
Compte #12756
Invité
 
Wink
bravo wizzom
Oueee encore une super histoire de wizoom !
Lol senbai va finir par etre plus connu pour sa magniiiiiiiifique robe rose (qu'il met plus d'ailleurs depuis qq temps) que pour ses critical blasts
Fais attention wizoom la confrerie va finir par te kidnapper... tu es un excellent narrateur !
Allez je te dis a demain pour plane of hate ?
j'ai hate de connaitre la suite moi !
et comme on ecrit l'histoire chaque jour...

Lore qui va reussir a etre celebre pour ses tartes sisi
(arf faut absolument que je passe a la bank avant le raid mdr)
et meme celles dans la gueule mais je triche j'ai une epee moa (enfin deux le plus souvent...)
:bouffon:
Lien direct vers le message - Vieux
Wizoom
Roi
 
Talking
hu hu hu
Kikoo louloup
désole que tu ais tout a lire d'un coup lol ca va etre l'assomoire lol

Kikoo Ingham... qu'est ce que tu fous la a glander ? allez ! va écrire la suite !!!

Kikoo Lorehleii vi, sacré Sorcier que la confrérie a ! py attention pour tes tartes, les petits plats de Belfedia commencent a être pas mauvais du tout, surtout accompagnés avec de l'alcool Coldain !
bah fallait bien feter ca... nouveau score du Wizoom 1610 hu hu hu j'en reviens pas moi même !!

a ce soir tous

LE Wizoom
sorcier 49 sur les pas du baba cool en violet... euh non.. du grand maitre des éléments : Senbai !
hu hu hu j'ai pas vu les fleurs encore
Lien direct vers le message - Vieux
Wizoom
Roi
 
Message roleplay
Chatongris Coeurtendre
Livre IV chapitre III (suite)
(Wizoom avait envoyé son pet chercher Chatongris)

-”Vvveeee.. nnniiirrrrr... tttoiii veeeennniiiirrrr...”
L’elfe se gratta derrière l’oreille, un signe de préoccupation à n’en pas douter.
-”Je viens, je viens, au fait, je ne savais pas que tu savais parler... Hum... Wizoom’s Familiar”
Seul.
Une fois sa tache accomplit, le familier s’était dématérialisé.
Pourquoi donc veut-il me faire rentrer sur Odus ? Pensa le magicien,.
Cela faisait un moment qu’il était à l’avant poste de Hight Keep et il s’y plaisait relativement bien. Même si ces occupations principales étaient la réalisation de multiples plaisirs quotidiens et ne le faisaient pas du tout progresser dans sa maîtrise de la magie.
De temps en temps il avait le plaisir d’y retrouver Arrachecoeur, la forme berserker Oursgarou de Wizoom. Chatongris était toujours content de le voir, bien que son père adoptif ne fût point au courant de ses étranges transformations. Dans ces rares occasions, ils prêtaient mains fortes aux gardes pour nettoyer les souterrains de la ville. Ils étaient infestés de Gobelins, et c’était un plaisir de les éradiquer en sa compagnie, à grands renforts de sorts et de coups d’épée !
...
Laissant la plupart de ses affaires en banque, leur laissant le soin de lui faire suivre ses affaires jusqu’à Erudin, il prit une pierre verte dans un des sacs qu’il emportait.
-”Puissance de la terre, prends forme devant moi par Tunare !”
-”Ah ! Goneber !... porte ses sacs je te prie.”
-”Comme vous voulez mon maître”
la créature de pierre et de terre s’empara des sacs et les mit sur son dos.
-”Et suis moi maintenant...”
-”Vos désirs sont des ordres mon maître”
Marchant d’un pas léger suivi de près par la créature sumonée, Chatongris s’éloigna de la région montagneuse pour se rendre dans les Commons afin d’y trouver un moyen de transport. Il trouverait bien un de ces druides en quête d’argent pour le téléporter dans la forêt de Toxulia, peut être même un sorcier, auprès de qui il tenterait de demander des nouvelles de son père.

...
-”Comment ca père n’est pas la ?”
-”Oui mon chaton, il est parti depuis deux jours rejoindre des amis de la confrérie du Tonnerre. Pour l’aventure a t il dit...”
-”Hum, je l’ai raté... Avait-il laissé un mot à mon intention ?”
-”Oui... viens avec moi... il est dans sa chambre... La gouvernante n’est pas la non plus... et je ne sais pas si je vais pour le trouver toute seule...Une si grande chambre.. avec un si grand lit...”
Chatongris regardait la souriante Milanarielle, il venait de comprendre ou elle voulait en venir et commença à bégayer quelques mots en rougissant.
-”Je ... je .. mais... Milana.. nous.. je...”
Elle lui prit la main et l’entraîna à sa suite.
Quand le chat n’est pas là...

...

Le magicien, bien calé dans un des fauteuils du salon privé, tenait le parchemin laissé par son père.
le sceau de la famille Girandirill apposé sur le cachet de cire, laissait apparaître en lettres calligraphiées “pour Chatongris Coeurtendre, mon fils”.
Il le brisa pour ouvrir la lettre.

-”Chatongris, mon fils, ma création,
j’ai de bonne nouvelle pour toi et notre famille, Dame Metraton la paladine a retrouvé Weevern et Drackoom. Tes demis frère et sœur sont à Paineel, en lieu sûr.
Je te fais entière confiance pour les ramener chez nous.
Tout est prêt dans notre château à Ermarian, notre résidence d’hiver dans la ville d’Erudin n’est pas assez sûre pour les y laisser. Erleindielle est déjà sur place et vous y attend tous les trois.
Tu peux avoir entièrement confiance en dame Metraton, sa vocation de paladin vous sera certainement utile contre les forces chaotiques qui semblent s’être déchaînées sur notre famille. Retrouve-la dans la nouvelle ambassade qui vient d’être crée à côté du temple de Quellious, elle doit y passer quelques jours, et demande-lui tous les renseignements nécessaires pour accomplir ta tache.
Mais n’oublie pas, les prêtres du chaos dévoués à Innoruck sont sur leurs traces, aussi, fait bien attention à toi.
Porte-toi bien mon fils.

Wizoom Girandirill”

Les cheveux encore en bataille, la jeune elfe avec laquelle il avait passé un “bon” moment à chercher la lettre, lui apporta une infusion chaude.
-”Milanarielle, je vais devoir m’absenter sur le champ. Peux-tu préparer mes affaires le temps que j’aille au centre-ville ?”
-”Mais certainement mon jeune maître.” Dit-elle appuyant négligemment sa poitrine généreuse sur son épaule.
-”J’y vais même de suite...” Elle reparti laissant le jeune magicien dans tous ces états.
Comme tout a changé depuis l’époque d’Agaladrielle. Pensa t-il. La folie qui l’avait frappé et laissé comme un chat sauvage dans les plaines de karana l‘avait rendu plus fort, plus endurcit. Mais il voyait bien qu’il n’avait pas encore perdu toute sa timidité face à la gente féminine.
-”Heureusement que tu n’es pas une timide Milanarielle !” dit-il tout haut avant qu’elle eu quitté la pièce.
Son rire cristallin résonnait encore dans la maison quand il referma la porte pour se rendre chez Dame Metraton.

(attention ceci est la suite du livre IV, prenez ca comme un flash back)
Lien direct vers le message - Vieux
Metraton
Reine
 
Sir Chatongris, je ferai mon possible pour vous aider
ROFL si tu veux qu'on se fasse un truc RP à 2 mail moi
Manquerai plus que tu me donne un rôle que je réalise pas

Hold on that way, super comme d'hab Wizoom
Lien direct vers le message - Vieux
Wizoom
Roi
 
Message roleplay
histoire vecue
livre IV chapitre IV (suite)

La jeune servante tranblait dans le coin de la piece, elle avait abandonné sa surveillance de la fenettre, la peur était trop grande...
Pourtant, elle devait être en sécurité dans le temple de Quellious, mais même la ville d’Erudin n’était pas un abri sûr contre les pretres du chaos. Pour eux, la violation d’un temple n’étaient rien, aussi espérait-elle ardamment l’arrivée de Dame Metraton, la paladine à qui elle devait raconter ce qu’elle savait à propos des deux enfants Girandirill.
Du bruit à l’étage du dessous, elle en était sûre !
Elle se recroquevilla sur elle-même. Se faisant, La jeune érudite se souvint comment elle en était arrivée là... Lors d’une visite à Paineel, un puissant sorcier l’avait arraché aux griffes du Necromencien dont elle était l’esclave. Elle lui était reconnaissante, mais ne savait pas à l’époque qu’il s’agissait de Wizoom Girandirill... Girandirill, comme les deux enfants qu’elle avait rencontrée dans la ville !
Dès qu’elle le su, elle courru prevenir Dame Metraton à l’Ambassade d'Erudin. Hélas la femme n’était pas là. Elle avait donc griffonné un mot et l’avait envoyé par pigeon vers la paladine qui se trouvait alors près de Freeport.
Cela faisait deux jours maintenant qu’elle attendait son retour... Et elle était certaine que les forces chaotiques étaient sur sa trace...
Metraton était effectivement sur le chemin, et elle n’était pas seule. Afin d’avoir toutes les chances de son côté, elle était accompagnée de Poupix le druid ainsi qu’Elandal le guerrier. A eux trois, ils auraient une chance, car la paladine avait senti que la vie des enfants serait en jeu.
Ils pénétrairent à Erudine pour entendre un hurlement.
-”Au secours !”

Poursuivie par trois prêtres armés de lames recoubées, la jeune érudite s’enfuyait vers le temple de Prexus. Les forcent chaotiques avaient envahies celui de Quellious et elle avait sauté par la fenettre laissant les prêtres de la tranquilité se battrent contre ceux du chaos, mais trois d’entre eux l’avaient pisté.
Elle avait reussi à monter les marches vers le grand prêtre pour lui demander de l’aide.. mais trop tard, à peine avait elle ouvert la porte de salle du conseil, qu’une lame s’enfoncait das son dos... Les trois ombres disparurent en même temps qu’elle s’éfondrait sur le sol au pied du grand sage de Prexus.
-”AARRRRHHH ! nous arrivont trop tard !” s’insurgea Elandal.
-”Je vous avait dit de me suivre ! j’avais senti sa présence ici ! Il fallait me suivre, nous aurions pu la sauver !” Le druide était en colère contre ses compagnons, tous avaient suivi la paladine.
-”Mais le rendez-vous était au temple de Quellious, comment aurai-je pu savoir que les pretre du chaos étaient déjà dans la place !”
-”Calmez vous les enfants” Dit le grand sage. “Dame Metraton, vous connaissez la marche à suivre... Votre Dinité ne vous t-elle donné un pouvoir ?...”
-”Mais oui bien sûr ! Allongez-la sur la table de cérémonie... je vais la ressuter !”
-”Excellent !” S’écria Poupix
-“Vous les sorciers, avez trop de pouvoirs, mais rien de vaut un bon coup d’épée ! Cela est certain !”
-”Sorciers.... hum...”
Un regard sévère du grand sage dissuada Metraton d’intervenir.

La paladine tendi les mains au dessus du freêle corps de la servante, qui fût bientôt nimbée d’une aura bleutée, les particules de magie se concentrairent sur la plaie qui se referma lentement, puis le corps se cambra et fut pri de convulsions... Même le guerrier fit un pas en arrière.
-”Par la lame de Thorus !”
-”Par la toute puissance divine.. VIE !”
La jeune erudite aspira de l’air dans un grand soufle comme si elle venait de sortir d’un long séjor sous l’eau.
-”hhhhaaaaannnnnn !”
A peine avait elle recouvré ses esprits, qu’elle s’écria “VIite suivez moi! LES ENFANTS SONT EN DANGER DE MORT !”
-”Mais comment ? Nous devions seulement les récupérer à Paineel ?!” Le druid regardait Metraton d’un air intérrogateur.
-”Que se passe’t il donc làbas ?” Demanda t-elle.
-”Il va y avoir un grand sacrifice au Dieu Innoruk, voila ce que j’ai entendu ! Vous devez me suivre jusqu’à cette ville maudite et les retrouver avant qu’ils perrissent, sinon ceux qui officieront gagneront un grand pouvoir divin... et la ballance entre le bien et le mal risque de ne plus s’équilibrer !”
-”Ne trainons pas ! Il est temps d’agir” Le guerrier avait hate d’en décooudre avec ses malfaisants, il serai le pommeau de sa lamme avec tellement de force, que ses doigts blanchissaient sous l’efforts.
La servante s’élanca dans les ruelles en direction de la sortie
-”Attendez !” S’écria Poupix. “Nous aurons sans doute besoin de ceci...”
La puissance du loup les enveloppa, et ils se sentirent prêt à parcourir tout Norrath
-”Voila, nous irons plus vite à présent, il faudra au moins ca pour que la petite échappent aux monstres qui trainent dans la foret de Toxulia.”
Effectivement ils la traversèrent rapidement et sans encombres, même si fialement ce fut le druid qui le conduisi, la malheureuse erudite se perdant sans arret.
-”Venez, vous pouvez passez sans crainte ces guardes squelettes, ils me reconnaissent”
-”Certainement pas, Je ne penettrerai dans cette ville du chaos autrement qu’a ma manière !”
-”Mais, je...”
Trop tard, la paladine avait ascéné deux coups de son arme sur les gardes, les réduisant instantanément a l’état de tas d’os.
-”Voila qui est mieux...”
...
-“Restez ici, je vais retrouver mes amis dans Paineel”
-”Vos amis ?” S’inquiéta Elandal
-”Oui, pas de soucis, ce sont mes amis encore esclaves, si ils ne sont pas puisssants en ce monde de servitude, ils n’en restent pas moins les oreilles de cette ville !”

Environs une heure plus tard, la jeune érudite accouru vers eux.
-”C’est terrible, les enfants ont été vendu hiers aux Kobols des Warrens ! ils vont être sacrifiés dans la journée !”
-”Comment ?! que devons nous faire ?!”
-”Le prince des Kobols aidé de ses sbires et de nombreux chamans vont invoquer les puissances des ténébres à travers l’escence des enfants, pour accumuler un pouvoir monstrueux et déferler sur Odus !”
-”Et pourquoi ces enfants ?.. ils n’ont rien de spéciaux...” Suspicieux, Elandal trouvait cette histoire abracadabrante et n’en croyait pas un mot, il voyait déjà un piège maléfique de Paineel pour tuer les voyageurs.
-”Si j’ai bien compri, c’est parce qu’ils sont né de l’amour d’un serviteur de Quellious et d’une pretresse d’Innoruk et cela à un moment precis, avec un certain alignement de planetes, mais je dois avouer que les explications étaient trop compliquées pour moi et je n’ai pas tout suivi...”
-”Peu importe, je te croi, je sens ta sincérité.”
-”Crois-moi Elandal, si les sens de paladin de Dame Metraton le disent, c’est que c’est vrai, allons-y tout de suite !”
-”AH AH AH ! Tu as raison Poupix, de toute facon j’ai déjà hate d’en découdre avec ces Kobols ! Oui ! Hatons nous !”
-”Vous allez rester ici jeune fille, hors de question que vous nous accompagniez en ces lieux, c’est bien trop dangereux pour vous, guidez-nous simplement à l’entrée.”
La servante hocha de la tête et avanca vers un couloir creusé à même la roche.
-”Par ici, et attention, des guardes squellette protegent cette entrée, et ils ne sont pas commodes.”
Le druid et la paladine s’esclafèrent, sûres d’eux, Elandal, lui en bon combatant sorti sa la lame et se tint prêt au combat.
Ils s’enfoncèrent dans un étroit goulet et attérirent dans des couloirs soutérains... quelques Kobols patrouillaient...
-”Bon, nous devons troouver les enfants.” dit le guerrier en essuyant sa lame. Quatre corps de Kobols gisaient à ses pieds.
-”Nous aurions peut être du en garder un de vivant pour l’intérroger ?”
-”Ha ha ! Naan, je ne comprend pas le charabiat de ses monstres ! Ils sont pire que des animaux !”
-”Si c’était des animaux, au moins je serai heureux de les croiser” Dit le druid, un air nostalgique sur le visage qui contemplait la tête du demi chien aux cros accérés. “Ceci n’a rien de naturel... Et je mettrait tous en oeuvre pour erradiquer cette engeance de Norrath. Ils sont en total contradiction avec l'harmonie de Dame Nature !"
-"Commencez deja par trouver une piste menant à eux mon ami !"
-"Bien Dame Metraton..."
Déjà, il relevait des traces sur le sol...
-"Ici, deux corps ont été trainé, certainement inconscients, cela va être facile de les trouver, deux railles dans la terre, on ne peux les manquer.. Suivont les !"

(à suivre)
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > EverQuest > EQ - Forum Général > Un monde d'llusion
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les critiques d'EverQuest RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 11h16.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite