JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 742 (sites) | 1234 (forums)Créer un compte
Forums divers
Le Bar de la Taverne
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Aba
Aba
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aba
 
"Les temps changent"
de MCSolaar m'avait vraiment plus il y a 5/6 ans je crois...
(d'ailleurs la plupart de ses chansons )
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Calimsha
Calimsha
Alpha & Oméga
 
Avatar de Calimsha
 
Citation:
Provient du message de Cthulhu
Me semble bien que oui.

Wumpscut - Womb


Here I Am
I Am Your Child
Lying Safe And Warm
In Your Womb

Billions Of Women
Were Ambushed By Me
As I Am The Unwanted Life
And I Lurk In Your Body
And I Lurk In Your Womb

Here I Am
I Am Lying In Your Womb
I Am Your Child
An Unwanted Child
I Do Not Care About Anything Else But Me
And You Think About Killing Me
Forget About That
I Will Be With You
For The Rest Of Your Miserable Days
Ha Ha Ha

Oh And Now You're Crying
I Never Wanted You To Cry About Me
But I Do Exist
And You Have To Take Care About That
For The Rest Of Your Miserable Days

Sans la musique et surtout le son de la voix ça n'a par contre aucune saveur
tiens un adepte de Dark Elektro

Allez zou ^^ vais faire de meme =)

Strapping Young Lad : S.Y.L


i am the coming of a new age
past your shit by far
i was a puzzle in your sick life,
but will never be a piece anymore.
because i worked through your fucking bullshit
and i worked through your fucking lies
now i'm working on the edge

with a thousand times the stress,
so i can damn you down to size.

i worked in your fucking warehouse

i worked in your fucking dream
i worked on the edge of the product community

and found that nothing's what it seemed
i fucking hate you....

devy worked in the corner of the piss yard
bored and plagued by pain,
devy got a taste of the corporate community,
and never went back again.

i worked for you fucking bastards
i worked for your fucking lies
i went and pissed away too may fucking opportunities
to try and make you fuckers feel right
and i fucking hate you...

i am the coming of a new age
stained we still stand tall
i am the coming of a new age
and i will never fall
i bear the questions of a new time
seen but never heard
i've seen the comings of a new time, get ready...
coz here it comes.

pushing your incompetance,
and racial views aside
and never now,
until death again, is there anywhere to... hide

it starts here my friends,
my brothers and sisters,
the courage to show what is brave, and not to be weakened
to stand it through, by any length

to look into the eyes,
and have the strength of men who say "fuck you"
i won't do what you tell me...
i don't care who you are...
i'll never stop believing...
and i'll never be the one who takes the heat in the name

of the remorse that isn't pushed into a hole
waiting now, and packing down
into the open spaces we must go and not be frightened
as children we came,
as children we go,
so never look behind you, never look behind... "fuck you"
it isn't a decision.
it's a sign of greater things.
and a loss will never matter...


Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de A Teenage Anger
A Teenage Anger
Bagnard
 
Avatar de A Teenage Anger
 
Citation:
Provient du message de Calimsha
tiens un adepte de Dark Elektro

Avec un k pour faire chébran?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Fromage immortel
Fromage immortel
Alpha & Oméga
 
Avatar de Fromage immortel
 
Noir Désir Les écorchés

Emmène-moi danser
Dans les dessous
Des villes en folie
Puisqu'il y a dans ces
Endroits autant de songes
Que quand on dort
Et on n'dort pas
Alors autant se tordre
Ici et là
Et se rejoindre en bas
Puisqu'on se lasse de tout
Pourquoi nous entrelaçons-nous ?
Pour les écorchés vifs
On en a des sévices
Allez enfouis-moi
Passe-moi par dessus tous les bords
Mais reste encore
Un peu après
Que même la fin soit terminée
Moi j'ai pas allumé la mèche
C'est Lautréamont
Qui me presse
Dans les déserts
Là ou il prêche
Ou devant rien
On donne la messe
Pour les écorchés
Serre-moi encore
Étouffe-moi si tu peux
Toi qui sais ou
Après une subtile esquisse
On a enfoncé les vis...
Nous les écorchés vifs
On en a des sévices.
Oh mais non rien de grave
Y'a nos hématomes crochus qui nous
Sauvent
Et tous nos points communs
Dans les dents
Et nos lambeaux de peau
Qu'on retrouve ça et là
Dans tous les coins
Ne cesse pas de trembler
C'est comme ça que je te reconnais
Même s'il vaut beaucoup mieux pour toi
Que tu trembles un peu moins que moi.
Emmene-moi, emmene-moi
On doit pouvoir
Se rendre écarlates
Et même
Si on précipite
On devrait voir
White light white heat
Allez enfouis-moi
Passe-moi par dessus tous les bords
Encore un effort
On sera de nouveau
Calmes et tranquilles
Calmes et tranquilles
Serre-moi encore
Serre-moi encore
Etouffe-moi si tu peux...
Serre-moi encore
Nous les écorchés vifs
On en a des sévices
Les écorchés vifs
On les sent les vis
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Calimsha
Calimsha
Alpha & Oméga
 
Avatar de Calimsha
 
Citation:
Provient du message de A Virgin Prune
Avec un k pour faire chébran?
elektro parce que le K est plus proche du L que le C
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de A Teenage Anger
A Teenage Anger
Bagnard
 
Avatar de A Teenage Anger
 
Citation:
Provient du message de Calimsha
elektro parce que le K est plus proche du L que le C
Prions pour que ça soit de l'humour
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kathandro Jourgensen
Kathandro Jourgensen
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kathandro Jourgensen
 
Citation:
Provient du message de A Virgin Prune
Prions pour que ça soit de l'humour
Oui, enfin le "C" est plus proche du "E" que le "K", donc ça doit être de l'humour...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Evinenn
Evinenn
Alpha & Oméga
 
Avatar de Evinenn
 
Citation:
Provient du message de Sharon den Adel
Oui, enfin le "C" est plus proche du "E" que le "K", donc ça doit être de l'humour...
Si je tape E.L.E.K, je tape avec ma main : gauche/droite/gauche/droite
Alors que si je tape E.L.E.C; je tape avec ma main : gauche/droite/gauche/gauche.

Vu qu'il répond sur un sujet musical et en supposant qu'il tape E.L.E.K de la même manière que moi, je présume qu'il a le sens du rythme
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Slaughter In A Grave
Slaughter In A Grave
Bagnard
 
Avatar de Slaughter In A Grave
 
King Diamond - Abigail

"We are gathered here tonight,
to lay to rest Abigail LaFey,
whom we now know
was first born dead
on The 7th Day of July 1777.

Abigail must be nailed to her coffin
with 7 silver spikes,
1 through each arm, hand and knee,
and let the last of the 7 be drawn through
her mouth
so that she may never rise and cause evil again

Who will be the first?"

"I O'Brian of the Black Horsemen."

"That must be it"

Through the summer rain of 1845
The coach had finally arrived
To the valley where the crossroads meet below
And where all darkness seems to grow
People blame it on the Hill
The hill where no one dares to go...
The Mansion

The coach had stopped and from the window you could see
7 horsemen in the night
Miriam Natias and Jonathan LaFey
Saw the magic in their eyes
They were in for a surprise
The darkness would soon be complete
A horseman came forth from the dark


"We know You've come to inherit what's Yours...The Mansion
Take our advise and go back on this night
If you refuse 18 will become 9...Oh No"
Oh 18 is 9


Jonathan laughed and said "Get out of My way"
"I don't believe a word You say"
The 7 horsemen disapeared into the night
and said "Someday You'll need our help my friend"

I think poor Jonathan was scared

18 is actually 9...It stuck in his mind

Riding up the alley in the rain
No lights to show the way
How could this ever be their home
Through the darkness You could only see
A giant shadow wich was to be
A house where evil ruled at night

And the shadows at the gate, they seemed to be alive
Yeah the shadows at the gate, Alive

Everything inside was left untouched
Except for what the rats had got
And the dust of time that showed its mark
Armed with candlelight and open eyes
Through the dark they fought their way
'Til every room was lit again...Again

And the house began to breathe, it seemed to be alive
Yeah the house began to breathe, Alive

As the candlelight began to fade
And Jonathan said "Let's go to bed"
The fireplace had ceased to burn...Burn
Both were fast asleep before the dawn, Dreaming...Dreaming
And they did not know about the shadow

Yeah the shadow on the wall, it really came alive
Yeah the shadow on the wall, Sunrise!

The darkness came closer to home on the
following night
And Miriam slept like a rock when
Jonathan's face went white

The bedroom was ice cold
But the fire was burning still
The blinding light
The Family Ghost had risen again...The Ghost

"Don't be scared, Don't be scared now My Friend
I am Count de LaFey
Let me take You to the crypt down below
Where Abigail rests"

"Let Miriam sleep
She never would understand
Now come let us go...It's time to know"

"Beware of the slippery stairs
You could easily fall and break Your neck
Hand me that torch and I will lead the way
To the secret in the dark
Take a look into the vault, the Vault
The sarcophagus...of a child
Abigail has been in here for years and years
stillborn", Born...Born...Born

"The spirit of Abigail is inside Your Wife
and there's only one way You can stop
the rebirth of evil itself
You must take her life now"


Count de LaFey uncovered his cheating Wife
9 months of loving and sharing
Oh it was a bastard child
How could he have been so blind

"No bastard baby
will inherit what's mine"
Another one of her affairs
had left him in despair

So he pushed her down the stairs
to die..."No" She cried
In 1777, on the 7th Day of July

The Countess broke her neck and the
embryo came out dead
The he burned his beloved Wife
and the embryo he gave a name
"Abigail You must rest in shame" Rest in shame

Obsessed
With a strange idea
He wanted to mummify
The girl for the future to find...and he did

So he pushed her down the stairs
To die..."No" She cried
In 1777, on the 7th Day of July

Nobody's inside the church but the bell is ringing
For no reason the floweres are dying

Oh, Deadly Omens
Oh, Deadly Omens

Inside the mansion the air is unbearable, a rotten smell
In the dinning room the table is set for 3

Oh, Deadly Omens
Oh, Deadly Omens

"Miriam come here and see what I've found, it's moving
An empty cradle swaying in the air
I did not bring it in here, now did You?"

"No, no, no"

Oh, Deadly Omens
Oh, Deadly Omens


On the very next morning
When the mist was eaten away by the sun
Miriam grew hour by hour and
Jonathan he cried
He knew the ghost had been telling the truth
So this was 9
The pregnancy would not last overnight

Oh she started singing
A lullaby, rocking the cradle again
And then she said
"I'm having Your baby my love...love"
But it wasn't love, Oh no
She was possessed...and he knew

"I will get what is rightfully mine"

Speaking with different tongues
Miriam was eaten alive from inside
Again she said
"I'm having Your baby my love...love"
But it wasn't love, Oh no
She was possessed...possessed

"Abigail, I know You're in control of her brain, Abigail
And I know that You're the one that's
speaking through her, Abigail
Miriam can You hear me"

"I am alive inside Your Wife
Miriam's dead, I am her head..."

"Abigail, don't You think I know what
You've done, Abigail
I'll get a priest, he will know
How to get her soul back"

"Oh Jonathan, this is Miriam
Our time is out
Remember the stairs, it's the only way"

"Abigail, nothing I can do but give in, Abigail"

"Jonathan, I agree...Yes I do"

"I am alive inside Your Wife
Miriam's dead, I am her head...soon I'll be free!!!"


So there they stood at the top of the stairs
Miriam in the mood, Jonathan was scared
Gazing into the dark, Jonathan saw the star
For a second he turned his back
And she was there like a ghost
She him hard and clean
To the bottom of the stairs

"Now we're finally alone, Miriam
Abigail is here to stay"

The birth of Abigail would soon be realized
The second coming of a devil in disguise
And the moon did not shine
It was darker than ever before

On this sacred night
The soul of Miriam was crying out in pain
Remembering the day, arrival in the rain

The pain of labour was so strong that Miriam died
The final seeing was a pair of yellow eyes
You can still hear her screaming
If You're walking the stairs in July

Riding from beyond
The 7 Horsemen would arrive before the dawn
Servants of the count, when Abigail was born the first time


Oh no...they found her in the sarcophagus
Baby Abigail was eating, Oh I cannot tell You

"Take her...and bring her
To the chapel in the forest
So go now...The ceremony
And the coffin's waiting"

The Black Horsemen

That's the end of another lullaby
Time has come for me to say Goodnight

The night is rising my eyes.
Even in the dark I know I'm alive.
I am burning for you, yeah you know its true.
Voices are calling in the night.
Breaking the changing sleep of night.
I see your face I can't deny it.
Darkness you are a holy shrine.
The night, awake us tonight.
This is where we all meet. The ones left behind.
I am burning for you, yeah you know it's true.
Voices are calling in the night.
Breaking the changing sleep of night.
I see your face I can't deny it.
Darkness you are a holy shrine.
The night, awake us tonight. This is where we all meet.
The ones left behind.
I am burning for you, yeah you know it's true.
Voices are calling in the night. Breaking the changing sleep of night.
I see your face I can't deny it.
Darkness you are a holy shrine. I am burning for you.


Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Arcadion
Arcadion
Alpha & Oméga
 
Avatar de Arcadion
 
Eternity X - The Confession
Citation:
"Forgive me Father, for I am about to sin"
"My God"

Smiling like a glad man
Frowning like a sad man
Feeling like a goddamn fool

It's a con game

And they say that God will forgive me
Amnesty for repenting here

How can he?

Hello father, Father please help me,
Tell me that God will forgive me now!

Listen closely!

Forgive me father I have sinned
I did another preacher in at confession

What's the matter now?
Mr. Holier than thou
Self righteous fool
I'll show you religion

And justice

Was about 3 years ago
I had a daughter, 12 years old
She was my life

My essence

Taught her to obey the cross
The Father, Son, and the Holy Ghost
And the Good Book

And your type

She became his virgin prize
Dead and raped and sacrificed!
Behind closed doors

In darkened rooms

I'm so sick and tired
Hypocritical liars

You!

So you speak for God here?
What does he say now?
Is he gonna help you?
Will he forgive...me?

Father I see you wanna know what lies behind this icy stare
Don't dig my head for remorse in this, trust me it's not there

I'd rather talk about you and where you fit in this
And why you all act like God and all that pertains to it
You say that you speak in his name but how can you forgive
The rapists and the killers? I don't believe God ever did

What I need to know here is why God only talks through you
I can assure you, Mr. Holy Man, God talks to me too
Just not in a million dollar church with gold frames
He speaks to me any place, to God it's all the same

Have you heard enough information?
Hey father are you afraid of me?

You should be

I've said all that I need to!
Thank you for letting me speak my peace

It's a wonder

Get down on your knees!
That's right you better plead, it's the last time

You will pray

Tell me do, do you forgive me?
Tell me do, do you still love me father??

I need to know
Has my soul been sold?
Is God here with you?
Does he love me?
Does he love me?
Does he love me, too?

Confession's over...
Joie et allégresse
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MAGNA JAN
MAGNA JAN
Bagnard
 
Avatar de MAGNA JAN
 
Citation:
Tryo
Ballade en forêt

Refrain
Hé, je crois que j'ai besoin d'un peu d'air frais,
D'une ballade en forêt je sais plus trop ce que je fais, la vie use
Hé, j'aime pas du tout ce que je fais,
Mais bon j'ai une bonne paye, je suis un homme mûr, j'ai des mômes, une voiture

Hé, tu sais mon choix est fait,
Je peux plus revenir en arrière, tu parles d'une carrière dans une firme planétaire
Hé, je fais partie des gens qui gagnent leur argent sur notre atmosphère
Hé, je fais partie des gens qui gagnent leur argent sur l'asthme de leurs enfants

Refrain

Hé, apres tout j'ai choisi ainsi va la vie et le monde vieillit
Hé dans trois ans c'est la retraite je sauverai pas la planète,
Je vais pas me prendre la tête, non,
Pas me prendre la tête, non, non

Hé, je fais partie des gens qui vous laissent un futur avec emmerdement et tonnes d'ordures.
Moi, je fais partie des gens qui vous laissent un futur bourré d'armement au minimum d'air pur
Hé, faut pas compter sur moi,
J'ai raté ma jeunesse, je profiterai de la vieillesse
Hé, faut pas compter sur moi,
Dans ce bordel y a plus que toi, dans ce bordel y a plus que toi

Hé, toi t'es celui qui rêve je t'envie,
J'en crève que ma vie est triste, que la vie est triste
Hé, je sais pas combien tu es, je te laisse mes regrets et mon amertume.
Parce que moi, je fais partie des gens qui ont vécu grassement et qui te laissent un héritage
Parce que moi, je fais partie des gens qui ont traverser le temps sans faire de sentiments

Et après (x4)


Citation:
Tryo
L'hymne de nos campagnes

Si tu es né dans une cité HLM
Je te dédicace ce poème
En espérant qu'au fond de tes yeux ternes
Tu puisses y voir un petit brin d'herbe

Eh les mans, faut faire la part des choses
Il est grand temps de faire une pause
De troquer cette vie morose
Contre le parfum d'une rose

Refrain
C'est l'hymne de nos campagnes
De nos rivières, de nos montagnes
De la vie, man, du monde animal
Crie le bien fort, use tes cordes vocales

Pas de boulot, pas de diplôme
Partout la même odeur de zône
Plus rien n'agite tes neurones
Pas même le shit que tu mets dans tes cônes
Va voir ailleurs, plus rien ne te retient
Va vite faire quelque chose de tes mains
Ne te retournes pas, ici tu n'as rien
Et sois le premier à chanter ce refrain

Refrain

Assied toi, près d'une rivière
Ecoute le coulis de l'eau sur la terre
Dis-toi qu'au bout, eh, il y a la mer
Et que ça, ça n'a rien d'éphémère
Tu comprendras alors que tu n'es rien
Comme celui avant toi, comme (comme) celui qui vient
Que le liquide qui coule dans tes mains
Te servira à vivre jusqu'à demain matin

Refrain

Assied toi près d'un vieux chêne
Et compare-le à la race humaine
L'oxygène et l'ombre qu'il t'ammène
Méritent-ils les coups de hache qui le saignent ?
Lève la tête, regarde ses feuilles
Tu verras peut-être un écureuil
Qui te regarde (hum) de tout son orgueil
Sa maison est là, tu es sur le seuil

Refrain

Peut-être que je parle pour ne rien dire
Que quand tu m'écoutes, tu as envie de rire
Et si le béton est ton avenir
Dis-toi que c'est la forêt qui fait que tu respires
J'aimerai pour tous les animaux
Que tu captes le message de mes mots
Car un lopin de terre, une tige de roseau
Servira la croissance de tes marmots

Refrain (x2)


Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Clyde
Clyde
Alpha & Oméga
 
Avatar de Clyde
 
Hmmm Dadoo, Ntm, Sat, des paroles sympas, pour ce sujet ce sera sans moi merci

Non plus sérieusement ce que fait Dadoo c'est con et marrant mais personnellement j'accroche pas, mais tu repart 4-5 ans en arrière et t'écoute certains trucs qu'il a pondu avec KDD (Une princesse est morte, Repose en paix, 9 mois pour être un homme) et c'est vraiment sympa, sinon dans le meme genre que Dadoo y'a "L'affaire Hot Dog" d'ATK, et quleques trucs de TTC, bon pour ne citer qu'un titre je dirai : Déja 20 ans d'ATK, j'ai pas trouvé les lyrics de "Sortir de l'ombre" la meilleure à mon gout mais bon
Citation:
Pas 20 ans, mais déjà 20 printemps et l'intention,
encore pour le futur de m'exprimer par la voie du sillon.
Pas 20 ans pourtant conscient,
qu'on scie en plein vol les ailes des jeunes oiseaux
qui espèrent atteindre un halo de lumière
où la nuit n'est plus à craindre.
La sortie du tunnel, l'autre côté de la dune,
l'ELDORADO où le ciel pourrait illuminer leurs prunelles.
La tune, elle est souvent la réponse,
certains naissent dans la soie,
la vie leur annonce un destin tout tracé,
d'autres voient le jour au milieu des ronces.
Les miennes ne m'atteignaient pas,
mais quand je me suis développé,
ont transpercé la couche protectrice dans laquelle j'étais enveloppé.
Un face à face avec la réalité, un duel sans facilité.
La face cachée grandissante de la vie un jour à éclaté.
Enfant, je voyais que la mort n'existait pas car je ne la voyais pas.
Choyé, même sous l'eau je pensais que les êtres humains ne se noyaient pas.
J'ai croqué dans un appât rance,
goûté la vie et ses fausses apparences, aujourd'hui, comme hier,
je gratte le fond de mes poches pour vaincre cette carence.
20 ans en arrière une femme et mère mettra bientôt un 3ème enfant au monde.
Un père, 2 frères, cette dernière forgeront celui que l'on entend sur ces ondes.
C'est dans ce contexte que tous mes textes se fondent.

{Refrain:}
Pas 20 ans et pourtant dans mes yeux encore d'enfant
l'espoir de croire qu'une bonne étoile veille,
craignant qu'elle ne me laisse choir.
Un goût amer pourtant,
au fond de la gorge pensant à ceux qui n'ont jamais eu 20 ans. (Bis)
Espérant ne pas faire de ma vie un vain temps

20 ans le sentiment d'avoir franchi de nouveau un palier,
me retournant, regardant s'éloigner le début de l'escalier.
Conscient pourtant qu'une dose du temps qui m'était impartie
n'a plus que lieu d'être dans des pensées.
C'est écrit, on n'efface plus rien, plus rien ne peut changer.
Même si je la déchire, cette page continue d'exister,
inutile encore d'y réfléchir.
Séparant pourtant sur une feuille ce que j'ai fait de mauvais, de bien.
Des satisfactions, des regrets je ne sais plus combien.
Pas malheureux, loin de là,
toujours rempli mon ventre, gâté même à l'école,
je suis de ceux dont les statistiques en juillet se vantent.
A la fac, galère, deux ans de perdu, je ferme le compte "Erreur de jeunesse".
"non, t'as déconné" est la phase prononcée par ceux qui me connaissent.
Désolé les gars, mais ce qui m'aurait vraiment plu c'est une école privée.
Si j'avais 2 barres 5 l'année, croyez-moi, je m'en serais pas privé.
Avec le monde de l'emploi [chômage],
court stage, école/vie active, dur est le courtage.
Faut pas que je lâche les études,
Aller au casse-pipe, me transformer en pétasse pip- - euse heureusement,
je ne me laisse pas vaincre et fait tout pour que le soleil rapplique;
J'ai passé le jour dont on doit se souvenir toute sa vie,
à la vingtième marche de l'escalier,
je sais que je n'ai pas encore tout gravit.

{Refrain: x2}
20 ans seulement un jour de plus par rapport à hier,
mais en fait un pas de géant, le passage d'une barrière.
Sur un gâteau 20 bougies je pense: "Carpe diem"
La peur peut-être de ne jamais souffler la vingt et unième.

20 ans déjà, ce n'est jamais que ça,
mais maintenant face à l'escalier,
j'ai les yeux en direction de l'horizon.
J'aimerais pallier aux problèmes d'aujourd'hui,
les mêmes qu'hier, comme empaillés, le genhar m'aguiche, m'allume,
me met une crampe, me laisse sur la paille.
Et que me restera t'-il une fois retaillé mille fois mon gain ce vulgaire cailloux?
Canaille est la vie,
loin est le temps où l'on me tirait la joue me traitant de canailloux.
Hier mon ennemi le loup du placard,
aujourd'hui le fisc m'offusque,
me fixe et voudrait qu'on me confisque jusqu'à mes frusques.
Lâche mes basques. Es-tu conscient que c'est du racket.
C'est mon sang, que l'on prélève,
cherchant tous les jours de nouvelles excuses,
mais c'est sûr. Bon sang!
Faut que je me batte, mais jamais en retraite.
Si j'arrive à 60 piges,
je sais que je n'aurais plus que les 4 sous de ma retraite.
Mes souvenirs, ma feuille séparée en deux,
toutes ces années consacrées au pera.
Tous ces rêves effleurés, juste mes yeux pour pleurer,
ma famille, mes potes.
J'ai 20 ans déjà, des milliers de mains autour de moi certaines,
me poussent dans le ravin, d'autres me retiennent,
c'est celles-ci que j'entraîne- -rai
si j'arrive un peu plus haut au sommet de cette pyramide.
Je promets que je ferais tout ce que je peux,
pour pas que l'un deux ne meurent sous mes yeux.
Je n'oublierai pas ceux qui n'ont pas retourné leur veste,
je n'oublierai pas non plus les autres,
car certaines images restent gravées.
Hier, comme aujourd'hui, demain à maijà, le même.
Le temps passe.
Pas 20 ans, 20 ans, 20 ans déjà.

{Refrain: x2}
20 ans déjà, ou 20 ans seulement je ne sais plus quoi penser.
Les beaux jours et les jours ternes s'alternent,
mes blessures non pansées
S'ouvrent quand face à la réalité s'ouvre le débat.
Pas 20 ans, 20 ans, ou 20 ans déja.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 23h27.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite