JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 672 (sites) | 1416 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Soir
Soir
 
Avatar de Soir
 
Red face

Emploi : menace sur les cadres

Source : http://www.liberation.fr/


Encore une fois, la précarisation gagne du terrain. Cette fois-ci la cible est les cadres. Les cadres sont généralement la couche la plus pressurisée de l’entreprise. Sous prétexte de responsabilités et d’un meilleur salaire, le cadre est quelqu’un qui ne doit pas compter ses heures, et dont l’entreprise attend esprit de dévouement et sacrifice.

Désormais, le concept de cadre jetable est dans l’air. Un nouveau contrat de travail leur est proposé.

Citation:
le «super CDD» proposé par le rapport Virville dont la durée pourrait excéder dix-huit mois et qui serait réservé aux cadres.
Le raisonnement du patronat, avec cette réforme inspirée du MEDEF, est toujours le même :

Citation:
Pouvoir licencier, c'est pouvoir embaucher
La flexibilité est-elle la panacée aux problèmes de l’entreprise ?

Citation:
C'est l'argument majeur des promoteurs des contrats flexibles : le CDI, avec son cortège de garanties pour le salarié, serait un étouffoir à embauches. Les entreprises hésiteraient avant de recruter de peur de ne pas pouvoir se séparer de leurs employés tout neufs quand la bise sera venue.
La réalité est toute autre :
Citation:
aucune étude ne parvient à établir un rapport entre protections des salariés et taux de chômage. Au contraire, de nombreux économistes pointent les effets néfastes de la multiplication des contrats précaires : «On disait que le CDD permettrait aux jeunes notamment de rentrer sur le marché de l'emploi et d'obtenir des CDI, mais cela ne fonctionne que pour une partie d'entre eux, et les autres, souvent les plus fragiles, enchaînent les contrats courts», indique Francis Kramarz, du Centre de recherche en économie et statistiques. Autre effet pervers des contrats temporaires : comme les salariés ne restent jamais longtemps dans la même entreprise, celle-ci n'a aucun intérêt à les former, ce qui accentue encore les inégalités sur le marché du travail.
Ce nouveau contrat est un moyen de plus pour précariser, mais ce coup-ci, on monte un peu dans la catégorie sociale visée. Cadres ou futurs cadres, je suis sûr que cette nouvelle loi va vous faire plaisir, hein…



Lisez le dossier sur Libé, avant de réagir, c’est court et suffisamment important pour prendre la peine de s’informer :

Travail: des contrats à l'avenir précaire http://www.liberation.fr/page.php?Article=171390
A savoir http://www.liberation.fr/page.php?Article=171396
Patrons : du flexible si pratique http://www.liberation.fr/page.php?Article=171391
En CDD, une vie sans projet http://www.liberation.fr/page.php?Article=171392
Logement ou prêt, accès interdit http://www.liberation.fr/page.php?Article=171393
Patronat et syndicats mécontents http://www.liberation.fr/page.php?Article=171394
Débauche http://www.liberation.fr/page.php?Article=171395
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de mobidique
mobidique
Alpha & Oméga
 
Avatar de mobidique
 
Et oui ... c'est juste l'aboutissement d'une logique absurde. On commencé par précariser le personel d'entretien (et fait appel à des sociétés de services) et aujourd'hui on va précariser les cadres. Ces mêmes cadres qui se posait la question "mais c'est quoi notre métier au juste c'est quoi le métier de ma boite parce que c'est ça qu'il faut que je fasse et pas autre chose, alors du coup tout ce qui ne relève pas de ce métier je devrais le sous traiter" et de virer le personnel d'entretien se retrouve aujourdh'ui à être soumis à la même logique.

Dans ma boite précédente, un hierarchique venant du monde des sociétés de service déclarait identiquement à sa prise de fonction que telle et telle activité n'était plus du ressort de la compagnie et qu'on devait envisager de s'en séparer. Il désignait des poste occupé par des cadres dont le niveau d'étude variait entre bac+2 et bac+5. En revanche, deux secteurs d'activité n'était pas désigné comme tel. Je vous dis pas le soulagement des individus de ces services (j'étais membre d'un de ces services). Le problème c'est que dans le cadre de logique appliquée, le soulagement n'est que temporaire, puisqu'en réalité le travail d'élagage va continuer jusqu'a son extrémité absurde où il ne restera plus que des dirigeants pour prendre des décisions ...

Ayant travaillé dans une société de service et ayant travaillé dans une compagnie employant des sociétés de service, je peux vous dire que la sous traitance est synonyme de perte de compétence et de connaissance et de contrôle pour la société qui sous-traite et que pour ces raison le travail réalisé par la société de service et lourdement sujet à caution.

Pour revenir plus particulièrement au sujet, c'est une mesure qui revient un peu à se tirer une balle dans le pieds dans la mesure où "la classe moyenne" qui est visée ici, possède un poids politique non-négligeable.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Peline
Peline [[DWH]]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Peline
 
La classe moyenne se réduit à peau de chagrin depuis 10 ans ce phénomène s'accélère.

Cette classe qui fut le résultat du keynesianisme ne peut qu'à terme disparaître dans le cycle néolibéral actuel.

On vas se retrouver avec une société à la brésilienne, ou bien comme au Portugal avec des riches peu nombreux, des très pauvres relativement nombreux et la majorité restante qui tend vers la pauvreté.

En absence d'une classe moyenne stable et élargie la société de consommation ne vas pas faire long feu.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Eltsyr
JOL Eltsyr
Alpha & Oméga
 
Avatar de Eltsyr
 
Entre un CDD longue durée et un système de location de "cadres" (le mot est employé à tellement de sauces qu'il ne veut plus rien dire) type Altran je ne suis pas sur qu'il y ait une différence fondamentale en terme de stabilité d'emploi, vu que les 3 dernières années ont bien montré que les sociétés de service n'hésitent pas à mettre fin à un CDI en fin de mission.

Le rôle "minimaliste" de ces sociétés de service entraine chez les salariés une affection croissante pour la formule "portage salarial" (société boite au lettre qui permet de garder ses droits aux assedic en fin de contrat, qui prend moins de marge qu'une société de service classique et évite l'hypocrisie de cette dernière), et surtout pour la formule "freelance", qui n'est finalement rien d'autres qu'une série de CDD longue durée, pas de droit aux assedics, mais un salaire franchement plus élevé du fait que le salarié, indépendant, empoche la marge que se faisait la société de service.

Dommage que les articles de libé, bien qu'interessants, soient un peu courts, car il y a sans doute bcp de choses à dire sur le sujet...notamment dans les effets de bords que de telles mesures pourraient entrainer:

- la perception de la société d'un individu sans CDI. Le bien être d'un individu qui dispose de perspective entre 18 mois et 5 ans. (durée avancée pour ces CDD spéciaux). En fait, sans dire que c'est bien ou mal, c'est un véritable changement de mentalité qui pourrait s'amorcer. Si à terme on aboutit effectivement à une fluidification du marché de travail type USA, et indépendamment de la sainte horreur que j'éprouve à la lecture de chaque propos du personnage de Sellière, il faut que ça suive derrière, que les mécanismes de prêt bancaires, de loyer, etc..ne soient pas discriminatoires. Par ailleurs je vois mal comment passer sous silence le stress afférent : hormis cas exceptionnel, la stabilité financière est un gage de bien-être, son absence est plus ou moins supportée selon les individus (j'ai un ami qui change 2 fois par an de taf depuis 5 ans, avec le sourire aux lèvres à chaque démission) et leurs profils familiaux, et je ne suis pas bien sur que "le cout social" ait été bien estimé. En terme de bien-être au travail je ne suis pas sur non plus que les USA soient un modèle du genre...(conférer l'explosion des séminaires pour se "ressourcer" ... il faudrait néanmoins bcp plus qu'un post et que ces quelques vagues affirmations pour établir la corrélation)

- La relation d'un salarié à son entreprise qui va encore se dégrader. Une telle politique ne fabrique t'elle une génération de mercenaires ? J'entendais récemment un DRH se plaindre "du peu de fidélité des cadres, prêts à partir dès qu'on leur offre un salaire supérieur"...n'est ce pas vouloir le beurre et l'argent du beurre ?
La perception par la population active du monde de l'entreprise, c'est comme l'insécurité: ce n'est pas un chiffre qui fait bouger comme un déficit de la sécu (malgré les dernières stats de sarkozy ), c'est une donnée complexe, incrustée au plus profond de la société, qui évolue avec une chiée d'autres facteurs et une grosse hystérisis de plusieurs années voire dizaines d'années.
Quand je vois la différence la génération de mes parents proche de la retraite et la mienne, il est sur que le capital "confiance" des entreprises a déjà bcp souffert. J'ai démissionné 2x en 4 ans, et chaque fois ça s'est fait en douce, uniquement pour le pognon, entreprise prévenue au dernier moment, confiance zéro...tout dans le secret. Et quand la confiance est perdue, les masques tombent, et les DRH montrent les crocs et sortent les grandes tirades "pourquoi ne nous en as tu pas parlé avant ? on avait confiance en toi". Du vent.

Dès nos premiers cours d'éco on nous définit l'entreprise: organisation censée gagner de l'argent. De telles mesures transforment le salarié, qui ne désire qu'un nid douillet et une sécurité (tout ça par rapport aux valeurs phares mises en avant par Libé, famille & enfants...très classique au fond, mais difficile à batir sur le sable de l'incertitude), en une machine analogue à l'entreprise. Personnellement je vis comme ça depuis quelques années, ça ne me pose plus de problème. Mais cette perception, et toutes ses conséquences sur l'investissement avec l'entreprise et les autres humains cotoyés au travail... n'est ce pas une déshumanisation supplémentaire ?

Eltsyr, couteau-suisse
---
[Edit pour ci dessous]
@Rah-noon: Il semble que pas mal de monde du côté du patronat le voit cet interêt (le mécanisme de SSII pourrait très bien convertir TOUT ses CDI ainsi...)
Lien direct vers le message - Vieux
Compte #22540
Invité
 
Bof, honnêtement je ne crois pas que ce soit vraiment applicable. Un cadre c'est pas du personnel que tu prends et tu jettes, un cadre ca connais les rouages de la boite, ca connais son secteur d'activité, ca a un carnet d'adresse avec des contacts... Je vois pas l'interêt d'un contrat en cdd pour un cadre.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kai Proctor
Kai Proctor
Roi
 
Avatar de Kai Proctor
 
Il ne seront pas jeté mais il ne devront pas compté leur heures, la ou je bosse les cadre sont au 35 hrs mais en font souvent plus de 50.....
Lien direct vers le message - Vieux
Compte #22540
Invité
 
Bah moi je suis vraiment pas aux 35h, que je le veuille ou non, et ca ne date pas d'hier.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Soir
Soir
 
Avatar de Soir
 
Cela n’a pas grand-chose à voir avec les 35 heures. Je ne sais pas ce que donnera ce super CDD dans les métiers traditionnels ou dans certains services, comme la communication.

Mais en informatique, c’est facile à voir : si une entreprise peut embaucher un cadre pour un projet de 3 ans, avec un super CDD, pourquoi le ferait avec un CDI ?

Il n’y aura presque plus de CDI pour les cadres informaticiens, qui vont devenir des précaires. Essayez d’acheter une maison avec votre beau contrat super CDD…
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de zarkhain
zarkhain [CVols]
Alpha & Oméga
 
Avatar de zarkhain
 
bof je men fais aps trop pour ca...les bons cadres sa se jette pas...au contraire on fait tout pour les garder...ce que je lis la c'est juste une tentative pour essayer de pouvoir virer sans trop d'emmerde les glandoses...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ewemek / Morsure
Ewemek / Morsure
Bagnard
 
Avatar de Ewemek / Morsure
 
Citation:
Provient du message de zarkhain
bof je men fais aps trop pour ca...les bons cadres sa se jette pas...au contraire on fait tout pour les garder...ce que je lis la c'est juste une tentative pour essayer de pouvoir virer sans trop d'emmerde les glandoses...
assez d'accord...
Le challenge des boites en ce moment c'est plutot d'éviter que les ( bons ) cadres aient envie de trouver l'herbe plus verte ailleurs...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de noodles
noodles
Alpha & Oméga
 
Avatar de noodles
 
Citation:
Provient du message de Ewemek / Morsure
assez d'accord...
Le challenge des boites en ce moment c'est plutot d'éviter que les ( bons ) cadres aient envie de trouver l'herbe plus verte ailleurs...
tu peut étayer?, la logique m'echappe
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Belth
Belth [MTE]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Belth
 
J'ajouterais juste, et ce non pas dans le but de lancer une polemique sterile:

Quelle est la version du Figaro? du Monde? de l'Humanité ou de Minute?

Parce que c'est bien beau mais ca reste un point de vue d'un seul journal et je pense qu'une revue de presse peut tres utile pour definir une realité.

Moi j'dis ca, j'dis rien
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ewemek / Morsure
Ewemek / Morsure
Bagnard
 
Avatar de Ewemek / Morsure
 
ah oué effectivement je n'avais pas vu que l'article venait de Libé lol....
Débat fini pour moi

PS : ca me rappelle le débat sur la prime pour les magistrats
Lien direct vers le message - Vieux
Compte #22540
Invité
 
Citation:
Provient du message de Eltsyr
[Edit pour ci dessous]
@Rah-noon: Il semble que pas mal de monde du côté du patronat le voit cet interêt (le mécanisme de SSII pourrait très bien convertir TOUT ses CDI ainsi...) [/i]
Bin voui, je veux bien, mais ma remarque soulignait à quel point l'entreprise peu avoir besoin de gens immergés dans un secteur d'activité, et pas seulement des mercenaires. Moi je suis journaliste, le jour ou je me barre, je me barre avec mon carnet d'adresses. Méchante perte de matière première pour la boite. Pour me remplacer il va falloir trouver quelqu'un qui est déjà au contact du secteur que je couvre et qui détient des clefs pour pouvoir bosser. Enfin le patronat... un certain patronat, beaucoup de pme ne se sépareraient pour rien au monde d'un cadre efficace et qui fait prospérer la société pour laquelle il bosse.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de zarkhain
zarkhain [CVols]
Alpha & Oméga
 
Avatar de zarkhain
 
Citation:
Enfin le patronat... un certain patronat, beaucoup de pme ne se sépareraient pour rien au monde d'un cadre efficace et qui fait prospérer la société pour laquelle il bosse.
attend fo que tu explicite parce que noodles a pas l'air de comprendre cette logik...

Pour faire simple Noodles...le but d'une boite c'est de faire du bénéfice...Je me base sur une entreprise fournissant des services services(cabinets d'audit, experts comptables, la ou tu es le plus a meme de croiser une foule de cadres) Tu files un dossier a l'un de tes cadres qui est sous ton nvx contrat cité plushaut...il réussi parfaitement le dossier, dossier qui va rentrer dans 10% de ta marge...crois tu vraiment que par peur de ne plus pouvoir virer ton cadre (compétent) tu vas aps lui filer un cdi?
Non...si tu es un dirigeant éclairé(tout simplement censé) tu lui offre un CDI et une petite augmentation à la clé...Trouver de bons cadres/cadres sup est beaucoup plus dur qu'on ne le croit...
alors qu'en tu en a ferré un...c'est comme a la peche...tu le releve et tu l'empoche
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 11h48.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite