JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 865 (sites) | 1390 (forums)Créer un compte
Dark Age of Camelot
Le miroir des âmes
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le miroir des âmes > [BG] Broc - Albion : Mynuit ou les milles tourments RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 

[Broc-Albion] Mynuit ou les milles tourments

Le soir de leur mariage, Sire Tarlcabot et Dame Tyaa partagèrent leur couche. Durant leur sommeil, un œuf apparu entre eux. Il était immense. Tyaa avait désiré un enfant de leur union mais était loin de se douter qu’il apparaîtrait sous la forme d’un œuf gigantesque. Le couple caressa l’œuf et écouta les bourdonnements sourds qui s’en échappaient. Les battements de cœurs puissants raisonnaient à travers la coquille. Ils préservèrent l’œuf au chaud durant quelques jours…

Puis vint la nuit de la lune rouge. Elle était à son zénith lorsque l’œuf commença à se fendiller puis se morceler… Une forme humaine en émergea, toute trempée d’un liquide chaud. Elle avait les yeux dorés, ses pupilles étaient telles deux fentes. Les cheveux noirs, courts et bouclés, auréolaient la tête du nourrisson. Tarlcabot et Tyaa étaient attendris par ce qui serait désormais leur fille. Ils la nommèrent Mynuit.

Sous leurs yeux ébahis, Mynuit eut sa première mue, son corps grandissant à une vitesse vertigineuse. La peau prit une couleur grisâtre et s’épaissit d’une épaisse couche d’écailles. Les jambes fusionnèrent pour former une queue de serpent. Une Lamia ! Sa langue bifide sifflait tel un serpent entre les dents, les petits crochets poussaient à la place des canines, crachant leur venin mortel. Après chaque mue, la jeune enfant perdait ses écailles, pelant de partout, affaiblie par la transformation, pour retrouver la peau douce et rose d’un nouveau-né humain.

Plusieurs mues se produisirent, s’espaçant de plus en plus. L’enfant était rapidement devenue une belle jeune fille, assimilant toute information comme une éponge aspirerait l’eau. L’enfant avait une affinité particulière avec les serpents et en ramenait sans cesse de plus en plus au foyer, ce qui énervait Tarlcabot qui ne cessait de trébucher sur l’un d’eux. Elle comprit rapidement qu’elle était seule à muer, qu’elle était différente de ses parents et différente des humains qu’elle commençait à côtoyer.

Elle remarqua rapidement l’attirance qu’elle exerçait sur le sexe opposé. Certains avaient peur de ses yeux et de sa langue qui ne cessait de siffler ; d’autres, plus courageux la courtisaient… Mal leur en prit car lorsqu’il advint qu’ils voulurent échanger un baiser, ceux-ci s’effondrèrent la fièvre au corps dans d’atroces souffrances. Mynuit ne comprit pas tout de suite que son baiser empoisonné était cause de leur mort soudaine. Ainsi cinq soupirants se succédèrent avant qu’elle ne décide de rester cloîtrée dans la solitude avec ses chers serpents qu’elle adorait tant.

Vint le jour de la présentation. Tarlcabot et Tyaa décidèrent qu’il était tant qu’elle fasse la connaissance de l’Armée des Déchus et des Succubes d’Albion. Le premier à répondre à l’appel fut le Prince Menellas, fils de Bahalaam et de Palas, petit-fils d’Hellvira, reine des Succubes. S’en suivit un jeu de séduction entre les deux jeunes gens. Mynuit proposa le jeu du prédateur et de la proie, chacun devant voler un baiser à l’autre, que Menellas accepta. Ce fut Mynuit qui gagna. Apres l’avoir endormi, elle déposa un doux baiser sur ses lèvres. S’en suivit des échanges de vers et rimes. Une histoire d’amour naquit ce jour là.

Menellas découvrit rapidement que sa belle avait le cœur désespéré, ne pouvant se permettre d’aimer aucun homme sans lui faire courir le risque d’une mort certaine. Il chercha à se renseigner sur les poisons auprès de la Succube Aysha, experte en poison, qui trouva la solution en la testant elle-même. Epris d’une folle passion, les tourtereaux ne se quittèrent plus et allèrent jusqu’à s’unir dans une communion de sang. Le lendemain matin Menellas se réveilla seul dans le lit, Mynuit était partis durant la nuit, emportant en secret le fruit de leur union, un œuf… Elle le désirait cet enfant. Elle le désira si fort que son vœu fut exaucé. Elle alla confier l’œuf à Miry qui accepta de le dissimuler.

Elle avait demandé durant leur union à ressentir les émotions de son bien aimé. Elle avait peur, elle sentait qu’il n’était pas prêt à accepter leur enfant. Ils n’étaient pas mariés, mais il lui en avait fait la demande. Cela la rassura quelque peu, juste avant d’apprendre qu’une Succube se devait de donner la mort au premier homme qui la posséderait, ou que celle-ci devait périr. Sans hésiter, elle fit ses adieux à tout le monde et confia le secret de sa fille Musea à son amant. Puis se donna la mort, mourant dans les bras de Menellas...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
Du fond du creuset des âmes, l'âme de Mynuit remonte les abysses pour espérer y trouver son Prince, Menellas. Elle ère à sa recherche chaque nuit. Ayant perdu le lien avec lui, celui-ci étant trop aveuglé par le chagrin, elle n'arrive pas à le contacter... Mais que voit-elle près des marchands ? Ne serait-ce pas lui, son bien aimé ? Elle s'approche le coeur serré par l'appréhension.

"- Mon Princccce, mon amour..."

Aucune réponse, il ne la voit pas. Il tourne la tête cherchant quelque chose... L'aurait-il entendu ?

"- Mon coeur, je suis là ! " Hurle-t-elle à fendre l'âme.

Il se tourne dans tous les sens, paniqué, mais ne la vois pas. Des larmes de sang viennent perler le long de sa joue pâle et creusée par les nuits sans sommeil. Il tombe à genoux épuisé et se prend le visage dans les mains, désespéré. Il hurle à la mort et souhaite la rejoindre. Mais il doit encore accomplir une mission avant cela. Il doit veiller sur leur trésor... L'épuisement vient à bout de ses nerfs. Il s'effondre à terre inconscient.

"- Menellassss... mon pauvre amour... Qu'es-tu en train de devenir ?
- Mynuit... Est-ce toi ma Princesse ?
- Je suis près de toi Princccce, toujours... "

Les amants s'étaient rejoins dans le monde des rêves et des cauchemars. Tous deux s'embrassèrent longuement, profitant de ce bref moment de répits. Puis elle se dégagea doucement et le regarda dans les yeux.

"- Ecoute mon aimé, nous n'avons pas beaucoup de temps avant que tu ne t'éveilles à nouveau, alors écoute mon chant...
- Je voudrais ne jamais me réveiller...
- Non ne dis pas ça, pas ici, pas comme ça, tu pourrais être exaucé.

Mynuit posa un doigt sur les lèvres de Menellas pour le faire taire. Elle écarta les bras, recula de quelques pas et commença à entonner un chant des plus triste:

"Abreuve-toi de mon sssang démoniaque
Puise-y la force dont tu auras besoin
Pour combattre chacune de mes attaques
Pour t'immuniser contre mon venin

Ô Princcce, lis jusqu'au plus profond de mon âme
Etre loin de toi est le pire des sssupliccces
Pire que tous les enfers en flammes
Je ne voulais pas que notre amour ssse ternissssse

Je préfererais vivre toute sssorte de sssoufranccce
Que de te regarder mourir à petit feu
Je te vois tomber dans la déchéanccce
Toi qui était avec moi sssi heureux

Je ne voulais pas attendre plus longtemps
Te voir sssi trissste me torturait comme jamais
Je voulais te parler et te rasssssurer un moment
Pour te faire comprendre l'erreur que tu faisais

Elle a déjà perdue sssa mère, pauvre enfant
Voudrais-tu lui faire partager toute ta peine
Elle qui t'aime tant en grandisssssant
Elle qui sssait que ssson attente n'est pas veine

Tu délaissssses ton devoir de père dans ton tourment
Tu te négliges toi-même et oublie de te nourrir
Ta fille est non loin, rejoins la elle t'attend
Ne la laissssse pas sans père dans ton dernier sssoupir

Ainsssi donc mon beau Princcce charmant
Je quitte tes rêves les plus doux
Nous nous retrouverons tels deux amants
Pour partager les moments les plus fous."

Elle le regarda se relever, le regard décidé, les épaules redressées.

"- Il y a un moyen mon amour. Invoque-moi, trouve 10 persssonnes pour former un pentacle et procccéder au rituel lors de la nuit de la lune rouge. Trouve-moi un corps d'accueil, et je reviendrais vers toi. Demande à notre reine sa permisssssion avant tout, elle sssaura t'aider sssi elle accepte...

Le plus dur pour toi sera de trouver un fidèle de Morgane. Cette affreuse sorciere a volé le secret d'Arawn, celui de lever les morts. Mais nous n'avons pas d'autres choix que de faire appel à ses secrets... Il y a une certaine Harmonia qui pourra certainement t'aider. Trouve-la et demande lui son aide. Demande le prix à payer avant qu'elle n'accepte...

Je dois te laissssser à présent quelqu'un tente de te réveiller, veille bien sssur Elle jusssqu'à mon retour..."

Mynuit disparu aux yeux de Menellas. Quelqu'un le secouait doucement.

"- Mynuit... reviens..."

Il ouvrit les yeux vers le gouffre insondable des abysses. Des personnes semblaient s'inquiéter de le trouver à terre inconscient. Rien ni personne ne semblait pouvoir le réveiller. Il les rassura et s'adressa au vide en levant les yeux.

"- Je reviendrais, attend moi..."
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Alvi
Alvi [Eveil]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Alvi
 
(Passionnant J'aime beaucoup, j'avoue n'avoir jamais pensé aux histoires de lammias de cette façon et je suis contente d'en apprendre plus sur les Succubes d'Albion)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
Musea, comme sa mère Mynuit, grandit rapidement par mues successives. Elle n'est qu'une enfant dans le corps d'une jeune fille. Ses yeux sont comme deux fentes et sa langue bifide, tel un serpents, siffle entre les dents. La jeune enfant absorbait toute connaissance à une vitesse vertigineuse et apprit à parler rapidement malgré ses problèmes d'élocution.

Son père, ménestrel lui apprit tous les rudiments de base des différents instruments. Ce qu'elle préférait par dessus tout, c'était son tambour dont elle caressait la peau avec tendresse lui donnant les notes rythmées qu'elle désirait. Elle était douée pour la poésie, comme sa mère le fut...

Sa mère lui manquait terriblement. Menellas tentait de la réconforter ne cessant de lui dire qu'il lui ramènerait sa mère bientôt. Tous autour d'elle répétaient la même litanie, au même rythme que Menellas. Musea pleurait dans son coeur mais ne montrait que peu son chagrin, car elle savait que son père subissait également le manque de la même personne. Elle tentait de lui montrer chaque jour les progrès qu'elle faisait au luth et à la flûte. Mais sa voix aux notes discordantes trahissait sa peine, lors de cours de chants.

Le jour tant attendu vint enfin. Ils devaient tous se réunir aux abysses. Les Succubes étaient réunis et les Marhs surveillaient les allées et venus. Le pentacle était incomplet, 2 personnes manquait à l'appel. Menellas attendit vainement l'arrivée des personnes sur qui il comptait pour effectuer le rituel...

Mynuit flottait auprès de son bien aimé. Elle savait que personne ne la verrait ni ne l'entendrait. Mais elle était auprès de lui, c'est la seule chose qui lui importait. Elle vit avec horreur arriver des chevalier de la Lumière. Abattant Marhs et succubes sur leur passage, ils se frayèrent aisément un chemin jusqu'au pentacle formé. Elle vit avec étonnement que Tyaa la Succube les avait trahis. Non seulement elle ne participait pas au rituel d'invocation, mais en plus elle faisait partis du rang ennemis et leur avait montré le chemin jusqu'au cercle.

Tarlcabot deBenowic, son maris avait su la convaincre que Mynuit n'était pas leur véritable fille. Ce ne pouvait l'être. Elle ne leur ressemblait pas, et surtout n'était pas de la même race ni de l'un ni de l'autre. Le paladin était accompagné d'un dénommé Donnegann McBride, de Bahamutt McBride son frère, de Argyhll Kenneth McAvoy et Tyaa la Succube traîtresse. Tous dans leur armure rutilante arrivèrent fièrement mettant fin au rituel qui n'avait jamais vu le jour.

Mynuit retourna dans le creuset des âmes dans un crie muet. Menellas maltraité par ses ennemis faillis à sa tache et fut mis à mal par les chevaliers étrangers. Ils le laissèrent pour mort sur le sol au milieu d'une flaque de sang...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
(Post écrit par Menellas)
Exploration.
Menellas était devant la lisière de la fameuse forêt dont lui avait parlé Donnegann. Il observait et ressentait cette forteresse de verdure dréssée devant lui. Apres de longues minutes passées à s'imprégner de l'atmosphère il se retourna vers Mynuit, Shanandra et Adyl, venus l'accompagner.

- Je vais y entrer seul... Attendez mon retour...

Il repoussa les objections d'un geste, si cette foret était "vivante" il ne voulait pas qu'un premier contact soit perçu comme celui d'un conquérant. Menellas embrassa tendrement son épouse et sourit.

- Ne faites pas cette tête, je vais revenir...

Faisant volte face il pénétra sans hésitation dans l'épais rideau émeraude, s'en entourant comme d'un menteau, et avanca en direction du coeur de la forêt en se fondant en elle tel un fantôme.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
Dès que Menellas avait le dos tourné, Mynuit commença à se desincarner. L'ombre n'en avait cure et tenait absoluement à ne plus jamais quitter le ménestrel. C'est ainsi que Menellas fut suivis à quelques pas de là par l'esprit de la prêtresse sans qu'il s'en rende compte.

(Post écrit par Shanandra)

Shanandra soupira mais voyant que Menellas était décidé à y aller seul, elle resta à l'orée de la forêt, assise au pied d'un arbre, priant pour qu'Adyl ne lui adresse mot.


(Post écrit par Adyl)

Adyl etait tres fatigué, la fete de Navidis l'avais tenu éveillé longtemps. Il dormait presque debout. Le jeune homme s'assit pres d'un arbre, s'allonga et s'endormit tranquillement.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
(Post écrit par Voth)
Le Seigneur de Sève

Quelque part, dans l’épaisse forêt de Gateshead…

- « Mes hommages, Votre Auguste Ramage ! Je me présente… Voth, sylphelin des vents d’Avalon. Je vous trouve ma foi en grande forme pour votre âge. <sourire forcé> »

Un puissant bruissement de feuilles et de branchage se fait entendre.

- « Mais passons, je suis certain que le protocole des Cours Sidhe vous laisse de marbre… euh, je veux dire… d’écorce ! <sourire exagéré> Oui, venons-en au fait, je n’ai pas suivit les courants ascendants pour vous débarrasser, loin de moi cette idée, de quelques glands superflus… Magnifiques de pureté, s’il en est ! <effectue une révérence douteuse devant les fruits du Roi Chêne> »

La mousse au pied du Sylvanien centenaire s’écarte pour laisser apparaître de larges racines noueuses. Le Seigneur de Sève s’anime lentement.

- « Je vous transmets céans les plus respectueuses salutations de la Reine Windolyne, Mère des brises marines de Caer Sidi. Elle vous fait savoir qu’elle fera tout son possible pour mander quelques coursiers de brumes vous porter nuages chargés de pluie pour ce printemps. »

Le tronc énorme se contorsionne, visiblement satisfait.

- « Mais hâtons-nous, la prochaine ventée ne devrait plus tarder. Voilà, ma Maîtresse a eu vent, hu hu hu… de la venue d’un étranger dans votre domaine. Non pas un simple bûcheron, vous le materiez aisément… Non, non… Un être plus dangereux, plus vicieux : un rejeton des Abysses <regard sévère> . Il a déjà causé beaucoup de tort à Dame Windolyne lorsqu’il lui subtilisa pour un obscur caprice personnel sa domestique favorite, une jeune lamia dans la fleur de l’âge. Autant vous le dire tout de suite… Ils viennent abattre vos enfants pour y bâtir un hameau abject, sous votre barbe fleurie <mine compatissante> ! »

Le sol tremble, tous les animaux s’enfuient devant la colère sylvestre.

- « J’ai ici un flacon contenant le parfum capiteux de ce sinistre personnage <débouche le flacon>. Sentez par vous-même, on y constate déjà l’odeur de braise ! »

Un bras d’écorce se rapproche puis se rétracte.

- « A l’heure qu’il est, lui et ses sbires doivent avoir franchi l’orée de Gateshead. Je vous laisse prendre les mesures qui s’imposent afin qu’ils soient châtiés comme ils le méritent. »

Un hurlement sourd se propage subitement dans toute la forêt. Pas un fourré, un buisson, un terrier, qui ne soit au courant de la menace. Gateshead ne se laisserait pas piétiner de la sorte !

Deux heures plus tard , dans l’épaisse forêt de Gateshead… Le Daimon volète tranquillement de platane en marronnier, usant de l’aéromancie avec grâce. Il sent déjà la symbiose opérer entre la faune et la flore, tournée vers la défense de leur sanctuaire végétal. Un sourire aux lèvres, il ne peut s’empêcher de penser…

- « Finalement, malgré tout ce liège, ils ne sont pas si bouchés ces Sylvaniens ! Il suffit d’avoir la main verte et leur souffler doucement une idée ou deux et hop, la sève leur monte à la tête. Un hiver rigoureux attend les Déchus ! »

Son rire démoniaque fait tomber, frappé de tétanie, un pivert de son nid. Et Voth s’envole réjoui.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
(Post écrit par Menellas)
Menellas marchait en prennant moults précautions aux branches et pousses en tout genres, ce n'était certe pas dans ses habitudes mais il tenait absoluement à ne pas froisser quoi qu'il put y avoir dans cette forêt, cette force qu'il avait ressenti. Sa démarche se voulait diplomate et non déstructrice, du moins dans un premier temps... Au bout de quelques minutes il s'arrêta, fronca les sourcils et secoua la tête en se retournant vers la direction dans laquelle il avait senti son épouse. Lui parlant avant même de la voir:

- Je t'avais dit de ne pas me suivre... Cet endroit n'est pas sûr...

Mynuit se réincarna devant lui, lui expliquant qu'elle ne voulait plus se séparrer de lui sous aucun pretexte, quel que soit le danger, et à plus forte raison si, justement, il y avait du danger. Menellas soupira et saisit son bouclier dans une main, celle de son épouse dans l'autre.

- Bien, puisque tu es là... Restes à mes cotés, je serai plus en mesure de te proteger...

Le Prince démon accompagné de Mynuit s'enfoncaient toujours plus pronfondement dans l'épaisse forêt, ne se doutant pas que déjà se tramait tout autour d'eux les représailles sournoises de ceux qu'il avait défié des mois plus tôt pour proteger leur fille. Ils se dirigeaient vers l'endroit que Menellas appelait le coeur, le lieu où palpitait une étrange force, lorsque...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
Mynuit se remémora les premiers instants où elle était revenu du royaume des morts... (Flashback expliquant son retour)

Menellas avait fait des recherches à l'Académie, suivant les conseils de Thealin Avallach. Effectivement, les Sages lui avaient donné le savoir "interdit". Autrefois, Merlin, Morgane et d'autres avaient appri cet art, mais il fut interdit depuis que Morgane en avait fait mauvais usage. Le ménestrel poursuivit donc son étude et mena à bien sa quête épique qui lui donnerait les moyens de ramener sa belle.

Mynuit, quant à elle, accepta de servir le Seigneur Arawn et devint l'une de ses prêtresses pour retrouver son amour. Elle aurait fait n'importe quoi pour le rejoindre.

Ainsi fut fait. Menellas prononca les mots du rituel que lui avait enseigné l'Académie dans les catacombes de Camelot. Avec l'aide d'Anthinea, il put ramener à la vie sa bien aimée lamia.

Bien qu'ayant changé de corps, Mynuit n'avait pas perdu ses habitudes et siffla tendrement son amour à l'oreille de Menellas. Ils n'étaient pas au bout de leur peines, mais ils étaient heureux de pouvoir enfin se retrouver, après une si longue séparation.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
(Post écrit par Moera Ar Ker Is)
Moera était absente depuis plusieurs jours, on avait à peine pu noter sa présence passagère de temps à autres à la défense du fort du val de Béryl... La dernière conversation qu'elle eut tenue l'avait montrée fort inquiète et apeurée par l'assiduité de l'incube Nahasaliarii... elle semblait perdue et paniquée.

Elle s'était alors comme recroquevillée sur elle-même, se cachant peut-être, cherchant une force intérieure pour surmonter cela, sûrement ... Elle s'était alors éloignée, s'exilant dans ces lieux où elle savait se sentir protégée, de par son entraînement d'éclaireuse tout d'abord, de par ses souvenirs d'enfant en la grande forêt du Menez Hom près de Kemper ensuite, mais aussi de part son éducation et ses croyances, qu'elle avait mitigées et amoindries trop longtemps afin de se faire accepter et reconnaître, elle la métisse, élevée dans les secrets de la Nature et la Grace de la Déesse Dana, Mêre de toute vie... Elle était partie renouer avec Ses enfants féeriques : communier avec les forces élémentales, écouter la complainte des esprits aériens, le chant des naïades se baignant en leur sources, les récits des sylphes centenaires et mères dryades, danser autour des pierres levées avec le Petit Peuple, ressentir la chaude caresse réconfortante de Lugh perçant au travers du feuillages par milles bras et recevoir les conseils silencieux de Nuada en contemplant sa ronde lueur au dessus d'une clairière...

Elle s'était tout d'abord dirigée vers les monts ténébreux où elle savait pouvoir trouver un cercle de pierre comme un grand chêne majestueux ... mais elle ne perçut rien ... l'aigreur des druides et filidh renégats occupants les lieux ainsi que la proximité d'une tour de garde en avait chassé toute magie pure, le lieu était corrompu ...

Elle alla alors chercher en Forêt de Campacorentin, dense et épaisse, où elle savait se situer de petites clairières abritant quelques dryades, mais là encore les lieux lui parurent vides de tout Bien, hantés par des druides morts vivants, occupés par des gobelins haineux et des ogres... elle alla plus loin , vert Keltoi Fogou où se tiennent dressée quelques pierres en une clairière mais elle n'y découvrit que l'abjection d'un être maléfique ayant des esprit pour laquais ...

Elle parti alors en forêt sauvage, pensant les lieux épargnés de cette haine destructrice, mais là encore, la fureur des combats avait fait dépérir ou fuir tout être d'harmonie ...

Moera désespérée de trouver un lieu épargné en l'île des forts marcha longtemps, jusqu'à se trouver en lisière d'une forêt inconnue... elle y pénétra avec un dernier espoir détaillant tout ce qui passait à portée de son regard, les sens en alerte. Un bruissement a peine audible attira son attention, elle se précipita vers le lieu et découvrit derrière un fourré une chose qu'elle n'avait plus vue depuis son arrivée en ce royaume : là, à terre, une feuille sèche recourbée, maintenue en forme de chapeau par un lien d'herbes tressées, le couvre-chef d'un Kornikaned... elle pivota sur elle-même, fouillant du regard, puis s'approcha de la racine aérienne de l'arbre qu'elle venait de dépasser en se précipitant ici . Cette racine présentait de fines ciselures, trop petite pour être faites par un outil humain, et donnant a cette racine la forme inachevée d'un cerf aux bois majestueux : l'oeuvre du petit féetaud qu'elle venait de déranger...

Moera se sentie envahit d'un bien être indescriptible, elle avait enfin trouvé, elle était maintenant calme et apaisée, emprunte d'une sorte de résignation sage ... Il ne lui restait plus qu'à s'enfoncer plus avant afin de gagner le coeur de cette foret et y trouver l'esprit qui en avait la tutelle ...
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le miroir des âmes > [BG] Broc - Albion : Mynuit ou les milles tourments
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Dark Age of Camelot RSS
Les critiques de Dark Age of Camelot RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 18h53.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite