JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 464 (sites) | 881 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > assurances, pourquoi tant de haine? RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Tigonnea
Tigonnea [Conf]
Impératrice
 
Avatar de Tigonnea
 
Citation:
Provient du message de Muabdib Serra

Sur l'ensemble des médecins diplomés en réparation du préjudice corporel, très peu sont des médecins dit de compagnie, j'entends par la salariés d'une compagnie, ceux qui fonctionnent à la prestation expertale sont censés être indépendants, en tout cas cela fonctionne ainsi pour ma société, il ne me viendrait pas à l'idée de dire à un médecin lorsque je le saisi de minorer le préjudice de la victime
Sur Paris, je peux te citer une dizaine de nom de médecin qui n’exerce plus qu’en qualité de médecins-conseils de Compagnie. Ils n’exercent plus leur art stricto sensu. Effectivement ils ne sont pas salariés (ce que leur statut de médecin le leur interdirait de toute façon), et ils ne travaillent pas pour une seule compagnie mais pour toutes les Cies…Cependant, le résultat est perceptible…

Citation:
Provient du message de Muabdib Serra
C'est un jugement de valeur quelque peu hasardeux, je trouve, je ne pense pas que tu apprécierais qu'un médecin fasse la même remarque, pour ma société nous n'utilisons des médecins que s'ils ont au minimum un diplôme de spécialisation en évaluation du dommage corporel
Il ne s’agit pas d’un jugement de valeur mais d’une réalité juridique… Ils ne sont pas experts car les experts judiciaires (ce sont les seuls qui ont le droit de porter ce titre) sont ceux inscrits sur les listes de la Cour d’Appel ou la liste nationale des experts de la Cour de Cassation.

Les rapports des médecins-conseils de Compagnie et notamment dans le cadre de la loi de 1985 n’ont pas valeur d’expertise non plus… Une victime peut parfaitement solliciter en référé la désignation d’un expert judiciaire sans même avoir besoin de critiquer le rapport du médecin-conseil…


Citation:
Provient du message de Muabdib Serra
La tu généralises, je peux te sortir des dossiers ou l'expert judiciaire conclu à un taux moindre que notre médecin conseil,
J’ai précisé que je ne parlais que des dossiers de gros préjudices corporels (tétraplégie, paraplégie, séquelles trauma crâniens grave…) S’agissant de ces dossiers là, il ne s’agit pas d’une généralité mais d’une réalité judiciaire…

Citation:
Provient du message de Muabdib Serra
par ailleurs, les médecins experts judiciaires n'ont aucune obligation de se mettre à jour au plan médical, et quand je vois certaines décisions judiciaires nommer comme expert un médecin légiste, je bondis dans mon fauteuil
Si les experts, par le biais de la Chambre régionale des experts ont l’obligation de mettre à jour leur connaissance… Cela est, si l’on puit dire, inclus dans le serment qu’il prête…

Effectivement nombre de magistrats qui ne sont pas spécialisés (et ils le sont rarement en matière de référé) ne comprennent pas forcément les nuances entre un légiste et un neurochirurgien.

D’où l’intérêt d’être bien assisté et de prendre des conclusions sollicitant un expert spécialiste de telle ou telle spécialité et de l’argumenter en plaidant…

Si on prend ce soin, si on connaît la matière et le milieu expertal on a plus de chance de tomber sur un expert compétent (pour certains préjudices particuliers je cite même le nom des trois experts les plus compétents dans cette matière…)

Citation:
Provient du message de Muabdib Serra
Dire que l'expert judiciaire est la panacée est un peu hypocrite, je te cite les conclusions d'un expert qui m'avait bienfait rire au début de ma carrière : Suite à son accident, la victime conserve une IPP (incapacité permanente partielle) de 2%, IPP qui disparaitra lorsque elle aura été indemnisée ce sont la des conclusions faites dans le but unique de justifier son intervention et d'allouer à la victime une indemnisation qui n'aurait pas eu lieu d'être
Certains experts sont d’une rare médiocrité, je n’en disconviendrais pas. Mais ce n’est pas une raison pour se satisfaire de certaines conclusions de médecins-conseil…

Citation:
Provient du message de Muabdib Serra
C'est en effet le gros problème dans les indemnisations actuellement, et je dois reconnaitre que la profession dans son ensemble manque de discernement, les barêmes de rentes figurant dans le decret de 86 relatif à la loi du 5/7/85 sont totalement obsolètes, tant par le taux d'intérêt, que par l'espérance de vie de la population, tout comme sont obsolètes d'ailleurs les barêmes de rente AS et AT de la Sécurité Sociale, mais nous ne pouvons légiferer à la place du Gouvernement
Ahh !! Ca fait plaisir à entendre

Cela dit, s’il serait effectivement judicieux que le gouvernement se penche sur ce problème dans l’intérêt de tous (en fixant un prix de franc de rente identique pour tout le monde, y compris les organismes sociaux) actuellement la jurisprudence de la Cour de Cassation indique que le choix du barème relève de l’appréciation souveraine des Juges du fond … Je suis donc parfaitement fondée à solliciter l’application d’un barème plus juste que celui du décret du 8 août 1986…

Citation:
Provient du message de Muabdib Serra
Et les assureurs font le contraire, fort logiquement, et je trouve ce petit jeu malsain
Non, ils tendent aussi à ce que la jurisprudence soit la plus unifiée possible entre les différentes Cour d’Appel mais eux ils tirent vers le bas

Citation:
Provient du message de Muabdib Serra
Je peux te certifier qu'il a eu (je ne sais pas si c'est encore le cas) des accointances avec le milieu médical de Garches et du CRF de Kerpape.
A titre personnel d'ailleurs, je doute de son honnéteté, pour l'avoir vu de mes yeux s'être fait payer par un tableau de Maître son intervention, je me refuse à transiger avec lui d'ailleurs

Exact, mais j'avais simplifié pour le lecteur, quand à notre avocat, il n'est en effet pas le plus innovant, mais il fut quasiment le premier sur ce creneau
Oui… je peux te certifier qu’il a d’ailleurs mauvaise réputation partout… tant chez les assureurs que chez les spécialistes de réparation de préjudices corpo…

Citation:
Provient du message de Muabdib Serra
Absolument d'accord la dessus, mais je mets un bémol, je n'indemnise les charges patronales que sur justificatifs
Hum… la jurisprudence de la Cour de cassation dit exactement le contraire… On calcule toujours charges sociales incluses… C’est pas bien de faire ça !! Tu vois... on ne peut pas faire confiance aux assureurs pour appliquer les règles de droit qui s’appliquent vraiment à la matière…

Citation:
Provient du message de Muabdib Serra
Exact aussi, mais la aussi je mets un bémol, à savoir indemnisation de la tierce personne sous formes de rentes, la victime n'étant pas eternelle non plus, ou pas forcément à même de gerer un capital important, j'ai vu souvent des victimes dans le dénuement quelques années après, soit par le fait de sa famille, soit par impécuniosité, l'indemnisation n'est pas tout, pour moi je ne conçoit pas que l'on puisse se dire j'indemnise et basta je classe mon dossier, la victime se débrouillera, j'éssaie de raisonner en personne responsable
Je trouve également qu’il vaut mieux laisser ces postes de préjudices sous forme de rente dans l’intérêt de la victime et ce d’autant plus qu’elles sont jeunes… Cependant celles-ci désirent parfois un capital notamment pour leur permettre de faire l’acquisition d’un logement quand les sommes au titre de ce dernier chef ne sont pas suffisantes.

Citation:
Provient du message de Muabdib Serra
Je ne pense pas que ce soit sur les gros dossiers que les compagnies lésinent, enfin la c'est subjectif de par mon expérience personnelle
Je dirais le contraire… c’est surtout sur les gros dossiers qu’elles ont le plus à gagner en « lésinant », nous sommes tous d’accord que sur les 1 à 10 % d’IPP la différence entre une transaction et un jugement est quasiment négligeable, économiquement parlant… faire une procédure qui va durer 2 ans pour gagner 1.000 euros de plus n’est pas forcément le bon choix, ni pour l’assureur, ni pour la victime…

Citation:
Provient du message de Muabdib Serra
Ma politique est d'indemniser la victime le mieux possible, au meilleur coût pour ma société, c'est pour cela que je vais à chaque salon du Handicap pour me tenir informé des progrès techniques en matière d'aide, que je n'hesite pas à payer à la victime et à un accompagnateur le voyage à Parthenay au centre Edima pour qu'il essaye divers matériels
Bravo je n’avais encore jamais vu ça… Moi j’ai plutôt l’expérience des arguments tendant à dire que la victime n’a pas besoin d’un lève malade puisqu’il a une tierce personne… et tant pis si la victime pèse 90 kilos et que la tierce personne risque de le faire tomber dans la baignoire tous les jours (sans parler les problèmes de pénibilité de travail que certaines Cies ignorent superbement…)


Citation:
Provient du message de Muabdib Serra
Le problème est double la, d'une part J..Y est pratiquement le seul architecte vraiment spécialisé dans le domaine en France et il faudrait vraiment qu'il y en ait d'autres (j'utilise de plus en plus la S.....C), cette situation n'étant pas bonne, d'autre part il y a une certaine surenchère au niveau du logement, nous devons réparer un préjudice, c'est à dire remettre la victime dans des conditions le plus proche de l'identique à sa pleine capacité et non apporter un "enrichissement"
Sans compter qu’il est expert judiciaire… Ce qui pose d’ailleurs un grave problème puisqu’il ne travaille quasiment que pour des Cies et qu’il devrait donc refuser sa mission quand il est désigné dans une procédure où il y a une compagnie d’assurance... ce qu’il ne fait jamais…

Il y a une violation évidente du Nouveau code de procédure civile et de la jurisprudence communautaire…

Le pire c’est quand les Cies, en défense sur une demande d’expertise architecturale, sollicitent souvent sa désignation en mettant même son nom dans les écritures !!!

Comme il est extrêmement simple de la faire récuser cela ne serait pas gênant sauf que tous ceux qui ne sont pas spécialistes ne le savent pas…
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Volgaran
Volgaran
Alpha & Oméga
 
Avatar de Volgaran
 
Après les généralités pathétiques sur les cheminots, les profs, les intermittents et la police, on a maintenant droit à la même chose pour les assurances. A croire qu'il faille des qualifications en escroquerie et fainéantise pour rentrer dans ces branches à en écouter certains

En opposition, leur branche d'activité n'est bien entendue remplie que de gens honnêtes, travailleurs et sans reproche...
Ce que j'aime les généralités foireuses
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Shell Lamardente
Shell Lamardente
Alpha & Oméga
 
Avatar de Shell Lamardente
 
Citation:
Provient du message de cygnus
Hum, tu te rends compte que tu es en train de citer une pub pour une compagnie d'assurance, et non une réalité vérifiée ?
C'est une abstraction de fait, on vois couramment au JT lors d'inondation par exemple, des reportages sur des gens qui ne peuvent pas se faire indemniser (pas déclarer catastrophe naturel).
Donc, je considère mon exemple non pas comme une réalité vérifié mais plutôt comme une vérité général.
__________________
Homo homini lupus, ad vitam aeternam.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Volgaran
Volgaran
Alpha & Oméga
 
Avatar de Volgaran
 
Citation:
Provient du message de Shell Lamardente
C'est une abstraction de fait, on vois couramment au JT lors d'inondation par exemple, des reportages sur des gens qui ne peuvent pas se faire indemniser (pas déclarer catastrophe naturel).
Donc, je considère mon exemple non pas comme une réalité vérifié mais plutôt comme une vérité général.
D'une, ce n'est pas les compagnies d'assurance qui décident si tel ou tel accident climatique ou environnemental est à ranger dans les catastrophes naturelles, c'est l'Etat.
Si l'Etat ne fait rien, au niveau des assurances, on appelle ça "Force de la Nature".

Si sur un contrat d'assurance on est couvert sur les catastrophes naturelles, mais pas sur les forces de la Nature, on ne sera indemnisé QUE sur les catastrophes naturelles. Si certains veulent se plaindre, qu'ils le fassent au niveau de l'Etat plutôt que de critiquer comme d'accoutumée les compagnies d'assurances et qu'ils lisent mieux leurs contrats
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Shell Lamardente
Shell Lamardente
Alpha & Oméga
 
Avatar de Shell Lamardente
 
Oui, c'est ce qu'on dû recevoir comme réponse les différentes victimes de la "force de la nature" (ça fais très jdr comme appellation) et ce que dénoncé mon exemple.
La différence entre deux maisons inondé jusqu'au première étage ?
La première était dans une zone où a était déclaré la catastrophe naturelle => indemnité (enfin, je connais pas le terme technique ), l'autre était dans une zone non déclaré catastrophe naturelle => désolé monsieur vous n'êtes assuré que catastrophe naturelle.
__________________
Homo homini lupus, ad vitam aeternam.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Volgaran
Volgaran
Alpha & Oméga
 
Avatar de Volgaran
 
Si ces personnes veulent se plaindre soit :
- elles se plaignent au niveau de leur député pour que la catastrophe naturelle soit reconnue par l'état.
- elles s'en prennent à elle-même d'avoir voulu faire des économies en ne prenant pas une multi-risques habitation qui les aurait couvert sur les forces de la Nature.

Dans les deux cas, ce n'est pas le problème de l'assureur qui ne peut rien y faire de toute façon. Un contrat est signé avec des clauses de couvertures précises, on ne va pas indemniser des personnes pour leurs beaux yeux alors qu'ils ont refusé de payer le prix pour être couverts sur les forces de la Nature.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Silx
Silx
Alpha & Oméga
 
Avatar de Silx
 
en parlant d'assurance, ça doit bien faire 9 à 10 mois que j'ai résilié mon contrat auto.
Je viens de recevoir un cheque de 55 euro, c'est le remboursement de la différence sur les 3 mois payé à l'avance.(Bon faut dire que je ne m'en suis pas occupé, je n'ai harcelé personne au téléphone, etc)
En tout cas ils mettent pas 10 mois pour me préléver tout les 3 mois mon assurance accident et famille.
Y'a pas à dire, y'a ceux qui prélèvent, et ceux qui remboursent. Ces 2 là ne travaille pas à la même vitesse.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Shell Lamardente
Shell Lamardente
Alpha & Oméga
 
Avatar de Shell Lamardente
 
Re: assurances, pourquoi tant de haine?
Citation:
Provient du message de Chandler


J'aimerais comprendre pourquoi vous avez une si mauvaise opinion de nous, et pourquoi vous êtes obligés de nous insulter quand vous nous téléphonez.

Le fait de se faire insulter, menacer, etc., c'est devient très pénible à la longue.
Aux vus des différents posts et des différentes réponses apportées, nous pouvons en déduire que les éléments de réponses sont les suivants:
  • Les clients trouvent l'administration lente.
    Les clients ne sont pas satisfaits de leurs remboursements.
    Les clients trouvent leurs assureurs hypocrites et ont l'impression que ce dernier fait tout pour ne pas les indemniser ou les indemniser le moins possible.

Voilà différentes raisons de ce faire insulter/menacer/Autre (entourez la bonne réponse ).
Mais de toute façon les clients ont tord car... C'ETAIT PAS COUVERT PAR LE CONTRAT ! NA ! APPRENEZ A LIRE ! RENA !


Suggestion :
Pour les clients : Ils font que leur boulot, franchement, ils y peuvent rien, restez courtois en toute circonstance (non, je ne suis pas ironique).

Pour Chandler (et finalement, les assureurs) : Vu le nombre d'illettrés que tu dois rencontrer pour arriver au point de poser la question sur JoL, il faudrait peut-être penser à éclaircir les contrats et à prendre le temps d'expliquer aux clients les clauses qu'il ne comprend pas et s'arranger d'une manière ou d'une autre pour être sur qu'il ai bien tout lu.
__________________
Homo homini lupus, ad vitam aeternam.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Volgaran
Volgaran
Alpha & Oméga
 
Avatar de Volgaran
 
Re: Re: assurances, pourquoi tant de haine?
Citation:
Provient du message de Shell Lamardente
Pour Chandler (et finalement, les assureurs) : Vu le nombre d'illettrés que tu dois rencontrer pour arriver au point de poser la question sur JoL, il faudrait peut-être penser à éclaircir les contrats et à prendre le temps d'expliquer aux clients les clauses qu'il ne comprend pas et s'arranger d'une manière ou d'une autre pour être sur qu'il ai bien tout lu.
Les clients sont bien souvent faignants, la seule chose qui les intéresse généralement est "combien ça va me coûter"
Ce n'est pas d'ailleurs propre qu'aux assurances, c'est partout pareil. Ils ne portent d'intérêt qu'à leur bourse et ne cherchent pas à connaître l'ensemble du contrat pour en voir le contenu dans le détail.

Si tu veux un exemple, à mon embauche j'ai fait un stage de quelques jours au service commercial de mon assurance avant d'intégrer le service juridique. 3 fois sur 4, les clients n'écoutaient pas quand on leur décrivait les clauses de contrat et posaient même des questions alors que le commercial venait 30 secondes auparavant d'en parler
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Tigonnea
Tigonnea [Conf]
Impératrice
 
Avatar de Tigonnea
 
Re: Re: assurances, pourquoi tant de haine?
Citation:
Provient du message de Shell Lamardente
Aux vus des différents posts et des différentes réponses apportées, nous pouvons en déduire que les éléments de réponses sont les suivants:
(...)
  • que ce dernier fait tout pour ne pas les indemniser ou les indemniser le moins possible.
Si j'ai exposé ici ce que je rencontre malheureusement trop souvent, je ne voudrais pas que l'on déforme mes propos en leur donnant un sens que je n'y avait pas mis...

D'une part, les affaires dont j'ai fait mention ne repose pas sur les clauses d'un contrat d'assurance mais sur un principe général de responsabilité (donc non contractuel)

D'autre part, les inspecteurs qui s'occupent des liquidations ne sont pas nécessairement des "bandits"... et ils font parfois de leur mieux en fonction de la politique générale d'une entreprise... J'ajoute qu'il y a des différences perceptibles entre la politique de telle ou telle compagnie (ou mutuelle) et que l'on sent bien qu'il s'agit moins d'un problème de personnes que de gestion purement économique ...

Je rajoute enfin pour être parfaitement juste que le phénomène de fraude à l'assurance est suffisamment répandu pour ne pas le passer sous silence, et qu'il constitue un acte bien plus condamnable que de défendre au mieux ses intérêts comme le font les Compagnies.

En matière contractuelle, j'aurais bien d'autre chose à dire (notamment sur les contrat invalidité ) mais je me contenterai de signaler à tous ceux qui s'intéressent au contenu de leur contrat d'assurance un site souvent méconnu mais fort utile : La Commission des clauses abusives
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Shell Lamardente
Shell Lamardente
Alpha & Oméga
 
Avatar de Shell Lamardente
 
Re: Re: Re: assurances, pourquoi tant de haine?
Citation:
Provient du message de Laya de Malkesh
Les clients sont bien souvent faignants, la seule chose qui les intéresse généralement est "combien ça va me coûter"
Ce n'est pas d'ailleurs propre qu'aux assurances, c'est partout pareil. Ils ne portent d'intérêt qu'à leur bourse et ne cherchent pas à connaître l'ensemble du contrat pour en voir le contenu dans le détail.

Si tu veux un exemple, à mon embauche j'ai fait un stage de quelques jours au service commercial de mon assurance avant d'intégrer le service juridique. 3 fois sur 4, les clients n'écoutaient pas quand on leur décrivait les clauses de contrat et posaient même des questions alors que le commercial venait 30 secondes auparavant d'en parler
Ton exemple ne me surprend pas vraiment, et je suis tout à fait sur que ça se passe souvent comme ça. Malheureusement, Je ne crois pas qu'on puisse pousser le client à s'améliorer.
Il y a donc une stratégie de communication à revoir... Mais là, je n'ai pas de solution miracle.

Edit: Tigonnea> Je faisais allusion à des posts antérieurs (vers la premières page du topic).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Muabdib/Paldrig
Muabdib/Paldrig
Alpha & Oméga
 
Avatar de Muabdib/Paldrig
 
Citation:
l'autre était dans une zone non déclaré catastrophe naturelle => désolé monsieur vous n'êtes assuré que catastrophe naturelle.
oui mais les assureurs ne peuvent rien y faire la, donc inutile de leur jeter la pierre

Citation:
Pour Chandler (et finalement, les assureurs) : Vu le nombre d'illettrés que tu dois rencontrer pour arriver au point de poser la question sur JoL, il faudrait peut-être penser à éclaircir les contrats et à prendre le temps d'expliquer aux clients les clauses qu'il ne comprend pas et s'arranger d'une manière ou d'une autre pour être sur qu'il ai bien tout lu.
C'est un point ou le bât blesse au niveau des assureurs, les contrats sont rédigés par les services productions, les sinistres sont gérés par un autre service, et les premiers ne demandent jamais ou rarement l'avis des seconds, d'ou des formulations hasardeuses ou absconces, car les premiers ne sont pas des juristes

Citation:
Il ne s’agit pas d’un jugement de valeur mais d’une réalité juridique… Ils ne sont pas experts car les experts judiciaires (ce sont les seuls qui ont le droit de porter ce titre) sont ceux inscrits sur les listes de la Cour d’Appel ou la liste nationale des experts de la Cour de Cassation
Je n'ai jamais dit le contraire , je les nomme médecins expert et non experts judiciaires et j'y englobe aussi bien les médecins dit abusivement de compagnies que les médecins de recours

Citation:
J’ai précisé que je ne parlais que des dossiers de gros préjudices corporels (tétraplégie, paraplégie, séquelles trauma crâniens grave…) S’agissant de ces dossiers là, il ne s’agit pas d’une généralité mais d’une réalité judiciaire…
J'ai sur mon bureau un rapport reçu ce matin ou l'expert judiciaire conclut à une IPP de 80%, alors que notre Médecin Conseil me dit que cela aurait du être 90%

Citation:
D’où l’intérêt d’être bien assisté et de prendre des conclusions sollicitant un expert spécialiste de telle ou telle spécialité et de l’argumenter en plaidant…
Je t'approuve totalement la dessus, je prèfère voir designer un tel médecin que le premier nom sur la liste

Citation:
actuellement la jurisprudence de la Cour de Cassation indique que le choix du barème relève de l’appréciation souveraine des Juges du fond
D'ou le fait que l'on a tout et n'importe quoi, et que les assureurs continuent à défendre un barème obsolète

Citation:
Hum… la jurisprudence de la Cour de cassation dit exactement le contraire… On calcule toujours charges sociales incluses… C’est pas bien de faire ça !! Tu vois... on ne peut pas faire confiance aux assureurs pour appliquer les règles de droit qui s’appliquent vraiment à la matière…
Je sais, mais permet moi d'estimer que ce n'est pas normal, et à la limite de l'enrichissement sans cause, d'ou ma resistance à ce sujet.
Pour preciser un peu plus, je tiens compte des environs 9% de charges toujours dues et pour le reste, je mets une clause comme quoi le surplus des charges éventuellement dues en cas de recours à une tierce personne salariée (avec les éventuelles dérogations de l'article L241-10 du code de la SS) seront prises en charge sur justification de l'embauche. Quant à la jurisprudence de la Cour de Cassation, elle peut changer

Citation:
Je dirais le contraire… c’est surtout sur les gros dossiers qu’elles ont le plus à gagner en « lésinant », nous sommes tous d’accord que sur les 1 à 10 % d’IPP la différence entre une transaction et un jugement est quasiment négligeable, économiquement parlant…
Les petites IPP sont la masse, statistiquement je puis t'assurer, pour ma compagnie du moins que la recherche d'économie ne porte pas sur les gros dossiers, mais sur les matériels qui sont la masse

Citation:
Bravo je n’avais encore jamais vu ça… Moi j’ai plutôt l’expérience des arguments tendant à dire que la victime n’a pas besoin d’un lève malade puisqu’il a une tierce personne… et tant pis si la victime pèse 90 kilos et que la tierce personne risque de le faire tomber dans la baignoire tous les jours (sans parler les problèmes de pénibilité de travail que certaines Cies ignorent superbement…)
Merci, mais inquiétant, serai je atypique dans la profession? Je sais que non car la Maif a cette politique la aussi, notamment par le biais de sa filiale Serena

Citation:
Cies et qu’il devrait donc refuser sa mission quand il est désigné dans une procédure où il y a une compagnie d’assurance... ce qu’il ne fait jamais…
S'il n'a pas été saisi avant par la Cie pour le dossier en cause, il n'a pas besoin de se récuser, non? Dans le cas contraire, il y a faute de sa part
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Shell Lamardente
Shell Lamardente
Alpha & Oméga
 
Avatar de Shell Lamardente
 
Citation:
Provient du message de Muabdib Serra
oui mais les assureurs ne peuvent rien y faire la, donc inutile de leur jeter la pierre
Je ne jette de pierre à personne, j'explique seulement pourquoi le client se sent laisé.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > assurances, pourquoi tant de haine?
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 10h43.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite