JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 781 (sites) | 1502 (forums)Créer un compte
Forums divers
Le Bar de la Taverne
Les forums JOL > Forums divers > Le Bar de la Taverne > Enfant Zéruel . [Texte] RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Enfant Zéruel .
Enfant Zéruel .
Roi
 
Avatar de Enfant Zéruel .
 
Message roleplay

Enfant Zéruel . [Texte]

"Sometimes i feel like i don't have a partner .
Sometimes i feel like my only friend
Is the city i live in"


Depuis une semaine , j'écumais les longs couloirs et les salles vides de la maison dans laquelle j'avais passé ces jours ténébreux , à l'ombre du monde , dans un endroit connu de peu de monde , qui avait fini par devenir pour moi un enfer . J'avais glissé le long de la pente savonneuse du doute sceptique à outrance , j'avais tout oublié , et , pris par les tâches domestiques que je me refuse à faire exécuter par qui que ce soit (les gens ont mieux à faire , bien mieux , que d'aller récurer des éviers pour d'autres gens , et malgré l'apparente simplicité de la chose , c'est très évident et très dur pour certains à intégrer) , j'avais fini par perdre de vue le feu qui ne demandait qu'à embraser encore tout ce qui allait passer devant mes yeux , à contempler sa propre fougue dans le miroir magique de l'Homme . Car il parait que l'homme , n'est qu'une expression de ce que les romantiques (et Paolo Coelho aussi !) appelaient l'"Âme du monde" , une simple expression de la magnificence de ce qui nous anime , et ainsi la Nature crée des hommes , si l'on est croyant , on se prend à imaginer un dieu , accoudé à une montagne , les yeux rêveurs , un pinceau à la bouche , en train de chercher dans les étoiles qu'il connait si bien une nouvelle inspiration pour ce prochain nouveau né . On le voit dévorer des yeux la puissance , la chaleur du soleil , et décider du tempérament de l'homme à venir , on le voit ensuite , mélancolique , dans des océans de champs de blés , et pour couper court à la mélancolie , il décide , soit de doter l'être de longs cheveux blonds pour que jamais il n'oublie la beauté de ce tableau , ou au contraire d'une crinière noire comme la nuit et d'un caractère abominable . Ainsi la volonté de l'Âme du monde de se réveiller , même si elle n'a été que ponctuelle , a trouvé sa représentation sur Terre , un soupir de Dieu est né .

Un éclair de génie .

De même , en cet esprit évasif qui est celui dont j'ai été donné , je regarde , en face , ce Dieu et cette Âme , et , prenant mon courage à deux mains , et je lui lance :
"-Tu n'existes pas . Tu es comme le reste . Je t'ai crée .
-Pourquoi m'aurais-tu crée ?
-Je n'en sais rien . Peut-être parce que c'est rassurant d'imaginer une forme de conscience au dessus de nous , tu pourrais te substituer à une mère bienveillante . Peut-être que ça peut provenir de mon enfance , d'un sentiment d'insécurité ou de je ne sais quoi d'autre .
-C'est fort possible , mais maintenant que tu m'as crée , j'existe !
-Je peux toujours te détruire .
-Pour croire ensuite à autre chose . Même si tu choisir de ne plus croire , ça sera toujours un choix . "Je crois que tout est faux et qu'il ne faut se fier à rien" . Qui t'assurera qu'à la fin du jeu , tu ne t'en mordras pas les doigts ?
-Personne .
-Tu m'as crée , prend soin de moi .
-Mais tu n'existes que pour moi !
-Ce n'est pas une raison , n'oublie pas que moi et l'autre artiste n'existons que parce que tu nous a évoqué . Mais qui sait si toi même tu n'es pas au monde parce que nous t'avons imaginé . Nous ou quelqu'un d'autre . Ce Quelqu'un d'autre qui serait à la base de tout . Tu n'es peut-être qu'une petite luciole qui volette à gauche à droite , dans une sorte de grand livre du monde , lancé à pleine allure vers sa propre fin , et créature d'un auteur tellement cynique qu'il lui donne l'impression d'être libre alors qu'en fait elle n'est qu'une marionette .
Rien ne t'empêche toutefois de décréter que tu as un libre-arbitre , de lever les bras au ciel , de crier très fort , de laisser ton empreinte dans le livre , "de brûler , comme une damnée" (L.) , où de rester repliée , ivre d'illusions et de chimères , dans un coin , repliée contre le monde , contre son ventre chaud , et personne ne peut jamais entendre parler de toi . Tu peux passer dans la vie comme un fantôme dans mon songe . Mais si tu crois en moi et que tu as le sentiment de vivre près de mon corps , près de moi , cette Âme du monde , tu vivras heureuse et je conserverai longtemps dans mon coeur le souvenir de ton sourire .
Si tu vis déchirée , triste , si tu perds foi en moi et que tu ne la retrouves nulle part ailleurs , je te prendrai en pitié et irai de conduire vers ta dernière maison avec les yeux en pleurs , si tu le veux bien . Moi ou quelqu'un d'autre . Mais où que tu ailles , tu auras transporté un coeur , une âme , un corps , et tes mots ne s'évaporeront jamais . Tu vivras dans un nuage qui passe , tu pourras continuer à verser des larmes dans l'écume tranquille , impassible de la mer .

Et d'ici là tu as une vie entière pour t'escrimer à vivre heureuse .
N'oublie pas que dès que tu crées , tu mens .
Mais si tu décides que ça sera ta vérité , qui pourra te le contester ?

Vis heureux .
"

Puis , je sors de ma léthargie , lentement . Je sens que ce n'est pas une révolution . C'est plus insidieux . Je tourne mes yeux vers moi-même , et pris par la stupeur , mes pensées se calment .
Quiconque imagine que cette joie ne durera que jusqu'à la prochaine rechute crée et ment . Au besoin , il créera cette rechute . Mais nous devons créer . Ou nous ne sommes pas des hommes . Alors nous mentons . Ou , plutôt , nous imaginons .

Alors , je suis sorti dehors , je savais que ma vie n'allait pas changer . Mais j'ai ouvert les bras , alors que des larmes salées commençaient à envahir mes yeux , j'ai crié "merci" de toutes mes forces , puis je suis tombé , inanimé , gonflé d'amour , repu de volupté .

Plus tard , lorsque je me suis réveille dans une chambre que je ne connaissais pas , sachant très bien où j'étais , c'est à dire dans un endroit qui m'était tout à fait inconnu , j'ai su que le livre n'était pas fermé , et que , dans le plus grand sérieux et le plus grand enthousiasme , j'avais le droit de créer encore , et de me tromper .

Celui qui cherchera une seule vérité s'exposer à devenir fou , méprisant ou intolérant . Celui qui n'en veut aucune reste ignorant , malheureusement pour lui , et fait preuve de lâcheté .
Ceci même n'est qu'un mensonge . Ce texte , oui , c'en est un .
Peut-être qu'on peut se demander si l'on existe réellement ?

Peut-être aussi que s'enfoncer trop loin dans tout cela relève de la masturbation intellectuelle , et qu'il est bon de regarder ce qu'il se passe dans notre monde .

Je vous embrasse
Enfant Zéruel/Rainn .
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Silx
Silx
Alpha & Oméga
 
Avatar de Silx
 
quote:
Peut-être qu'on peut se demander si l'on existe réellement ?
quote.

ça me fait penser à un truc que j'ai écrit:
Quand tu rêves, qui te dit que tout cela n'est pas réel? Ton réveil.
Ta conscience t'a rappellé à notre monde. Mais qui te dit que l'éternité ne dure pas moins d'une seconde ici?
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > Le Bar de la Taverne > Enfant Zéruel . [Texte]
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 17h53.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite