JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 319 (sites) | 545 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Le succès des filières universitaires sans débouchés RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Ulushyu
Ulushyu [Mosh]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ulushyu
 
Citation:
Provient du message de Mab
Exactement, et c'est à cause de ce genre de résultat que certains conseillers d'orientation te disent :
" Non, n'y va pas, il y a très peu de réussite."


Bien sur, si tu comptes :
- Ceux qui s'inscrivent à la fac mais qui choisissent une autre filière
- Ceux qui s'inscrivent, qui viennent une semaine et qu'on ne revoit plus jamais
- Ceux qui arrêtent après les épreuves du premier semestre
- Ceux qui ne vont pas, finalement, aux épreuves
- Ceux qui ne viennent jamais en cours et qui arrivent aux épreuves les mains dans les poches
- Ceux qui savent qu'ils vont faire complètement autre chose l'année d'après, mais qui vont quand même aux épreuves, mais aussi, les mains dans les poches..

Ils contribuent largement aux mauvais résultats des examens.
Si l'on prenait en compte véritablement ceux qui suivent les cours d'une manière relativement régulière, qui travaillent un peu ( même si c'est le minimum ) et qui passent leurs examens, je peux vous assurer que les moyennes seraient tout autre.
vi c'est ca le problème, ca fausse fortement les résultats

et j'en connais dans chaque catégorie que tu as cité

ca me rappelle un pote qui a arreté vers le debut du 2nd semestre qui faisait Deug Sdv, on le voit un jour un peu plus tard, et on lui demande qu'est ce que tu fais l'année prochaine : "Deug Sdv"

lol sérieusement y en a ca a pas l'air de les géner de perdre un an ...
je ne mentionne pas un gars qui a du venir plusieurs fois durant les 3 1eres semaines et qu'apres qu'on a vu que certains soirs au RU, et il est quand meme venu au partiels d'anglais du 1er semestre, enfin on se demande à quoi ca sert ??
moi j'ai jamais redoublé, mais si tu n'as pas la niveau, encore c pas trop grave, mais perdre un an parce que t'as vraiment rien foutu de l'année (y a rien foutre et rien foutre ) je trouve que c'est un peu bete

on peut tres bien profiter de son année et réussir
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Mab
Mab
Alpha & Oméga
 
Avatar de Mab
 
Citation:
Provient du message de Edouard BaladursGate
Faudrait faire des filieres double, genre Philosophie Boulangerie comme ça le gars apres il peut faire des these et du pain.
Ou bien encore Sociologie-Chaudronerie, Histoire-Géographie-maçonnerie etc...


Tu peux toujours proposer, on ne sait jamais comment les hautes sphères vont le prendre.
Qui sait, ce sera peut être la révélation du siècle
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Messire Moustache
Messire Moustache
Alpha & Oméga
 
Avatar de Messire Moustache
 
Citation:
Provient du message de Edouard BaladursGate
Faudrait faire des filieres double, genre Philosophie Boulangerie comme ça le gars apres il peut faire des these et du pain.
Ou bien encore Sociologie-Chaudronerie, Histoire-Géographie-maçonnerie etc...
Bonne idée, mais sérieusement, il faudrait déjà que les gens soient prêt à le faire, ce qui n'est pas le cas pour la plupart. Etre philosophe ou sociologue ça fait plus chic que peintre en bâtiment ou charcutier.
Mais à force, on aura 1 boulanger pour 2000 géographes; le boulanger pourra se permettre de vendre son pain 5 fois plus cher et le maçon prendre des cachets de 500 € par jour. Peut être qu'à ce moment il se diront que charcutier, c'est pas si dégradant que ça comme boulot.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de TyMor
TyMor [EC]
Alpha & Oméga
 
Avatar de TyMor
 
Citation:
Provient du message de Wiseman
Bonne idée, mais sérieusement, il faudrait déjà que les gens soient prêt à le faire, ce qui n'est pas le cas pour la plupart. Etre philosophe ou sociologue ça fait plus chic que peintre en bâtiment ou charcutier.
Mais à force, on aura 1 boulanger pour 2000 géographes; le boulanger pourra se permettre de vendre son pain 5 fois plus cher et le maçon prendre des cachets de 500 € par jour. Peut être qu'à ce moment il se diront que charcutier, c'est pas si dégradant que ça comme boulot.
Et les plombiers ! Diantre, ne pas oublier les plombiers qui gagnent très très bien leur vie mais dont le métier est de moins en moins appris par les jeunes.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Che Gadjo
Che Gadjo
Alpha & Oméga
 
Avatar de Che Gadjo
 
Je remercie Mab et Kro pour leur témoignage.


Parce que moi, va falloir que je fasse ce choix l'année prochaine... Alors qu'est ce qui me plairait comme boulot à part rentier ?


Hum je suis mal barré avec cette approche je crois.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Tuf
Tuf
Alpha & Oméga
 
Avatar de Tuf
 
Il me déprime ce post
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
C'est vrai qu'il y a une distorsion entre l'offre et la demande, sans doute dû au fait du supposé "prestige" de chacun de ces métiers.
Etre boulanger, là aussi c'est une sorte de vocation, parce que c'est un métier très dur, même s'il rapporte à priori beaucoup (quoique par rapport au travail fourni, je n'en suis pas certain).

Maintenant, je pense que les filières plus courtes sont de plus en plus intéressantes, et je pense avoir constaté que les jeunes s'y engagent plus facilement qu'il y a quelques années (on a moins de réaction du type "ah non, certainement pas BEP, c'est une voie de garage").

Maintenant, qu'un boulanger fasse son boulot par dépis ou par vocation, c'est toujours le même problème à la base : il est regrettable que des gens soient contraint de faire des métiers qu'ils n'ont pas choisit.
Dans mon précédent message, je ne donnais évidemment pas de solution (si je les avais je ne serais pas là ) mais j'essayais de retourner le problème : à mon avis il faut tenter de satisfaire les personnes, et il faut revaloriser tous les métiers.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Grenouillebleue
Grenouillebleue
Alpha & Oméga
 
Avatar de Grenouillebleue
 
Citation:
Provient du message de MiaJong
Dans mon précédent message, je ne donnais évidemment pas de solution (si je les avais je ne serais pas là ) mais j'essayais de retourner le problème : à mon avis il faut tenter de satisfaire les personnes, et il faut revaloriser tous les métiers.
L'ennui, c'est que beaucoup de gens veulent faire la même chose, et que très peu de gens aimeraient se lancer dans certains métiers si on leur donnait le choix.

Honnêtement, s'il n'y avait pas de contrainte alimentaire, qui voudrait être serveur chez McDo (je l'ai été chez Quick il y a longtemps pour un job d'été, et je ne le souhaite à personne), qui accepterait de ramasser les ordures, qui serait prêt à être chauffeur routier avec des horaires de folie pour un salaire de misère ?

Je vois peu de vocations d'éboueurs... et pourtant il en faut. Jusqu'à preuve du contraire, et depuis la nuit des temps, c'est le travail qui assure la subsistance de l'espèce. Les chasseurs, les cueilleurs, les pêcheurs, puis les premiers agriculteurs...

Ce que tu suggères, MyaJong, est en quelque sorte la société prônée par Rousseau, ou plus récemment et de manière plus romncée par Barjavel et sa Nuit des Temps: un monde où les fonctions de subsistance, de production et de confort seraient gratuitement assurées (tirées du néant), et où personne n'aurait donc à travailler mais pourrait vivre sa passion.

Tant que cette utopie ne se réalise pas, le fait est qu'on a besoin de moins de géographes que de boulangers
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Soumettateur
Soumettateur
 
Avatar de Soumettateur
 
De toute facon, et sans vouloir jouer le rebel gauchiste, il faut bien se mettre dans la tête que notre système économique actuel induit un chomage structurel important et incompressible.

En plus clair : il n'y a pas de travail pour tout le monde et même si les chiffres du chomage varient, le plein emplois ne peut être d'actualité.

A partir de là, et dans tous les secteurs ou presque, existe plus de demande que d'offre de travail, donc une concurrence et des personnes qui ne trouvent pas d'emploie.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Messire Moustache
Messire Moustache
Alpha & Oméga
 
Avatar de Messire Moustache
 
Citation:
Provient du message de Bulkathos/Torgan
il n'y a pas de travail pour tout le monde et même si les chiffres du chomage varient, le plein emplois ne peut être d'actualité.
Je ne suis pas du tout d'accord, il y à du travail pour tout le monde, largement. Mais il faut:
- que les gens soit justement prêts à faire le travail dont on a besoins, et pas forcément celui qu'ils veulent.
- que les gens apprennent à se contenter de moins, et à laisser du boulot aux autres.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
Tu résumes bien ma pensée Grenouille, et je ne dis pas qu'on y est, dans cette société idéale, mais je dis juste qu'on doit essayer d'y aller.
Or, ce n'est pas en posant les fausses questions qu'on ira, justement, voilà pourquoi je voulais réagir sur ton post.

Car à l'heure actuelle on ne se demande pas comment faire pour que les gens fassent ce qui leur plait, mais comment faire pour contraindre les gens à faire ce qui ne leur plait pas !!
C'est cynique, je trouve.

C'est tout ce que je disais, et je répète que je suis loin d'avoir une idée pour s'en sortir (à part repartir totalement de zéro).

PS : pour l'anecdote, j'ai été ouvrier pendant 3 ans dans une usine de patisserie industrielle très connue (Pasquier, pour ne pas la citer), je sais ce que c'est que de faire un métier où on a qu'une envie : partir le plus vite possible de ce merdier...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kirika
Kirika
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kirika
 
...
Bon bah j'y vais de ma petite histoire aussi...

la Conseillère d'Orientation:*lis les notes,appreciations*
Alors vous avez une idée de ce que vous voulez faire après le bac?
Moi:Passer les concours de Pompiers
la CO:Quoi!!!!Mais Saitraimal vous êtes en langue il fallait faire S...euh...ah bonne notes en Anglais...la Fac...non?
Moi:Euh non sans façon...
la CO:Beuh..pourquoi?
Moi:Parce que mon voisin y est depuis trois ans et que la playstation tourne 20heures sur 24...
A croire qu'ils suivent un schéma:
Fac:
a)L'elève ne connait pas dis oui===>Parfait au suivant.
b)L'élève n'est pas du tout motivé===>Il va falloir chercher...
Etudes courtes:Saimal!

Evidemment un etudiant qui glande c'est un chomeur en moins...

On se retrouve a 20 ans et plus à pas savoir glandouiller...combien finissent à faire de l'intérim en attendant de trouver quelque chose qui leur convient...combien font une "année sabbatique" en fac pour ensuite se tourner vers des études courtes...


[Mab: ]
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Vaoboo
Vaoboo
Alpha & Oméga
 
Avatar de Vaoboo
 
Re: ...
Citation:
Provient du message de Morwen Aredhel
Bon bah j'y vais de ma petite histoire aussi...

...

On se retrouve a 20 ans et plus à pas savoir glandouiller...combien finissent à faire de l'intérim en attendant de trouver quelque chose qui leur convient...combien font une "année sabbatique" en fac pour ensuite se tourner vers des études courtes...


[Mab: ]
Ca me rappelle quelqu un ha oui moi

pas envie de raconter ma life mais g la même impression que l auteur du thread et g pas de solution , je plain les générations suivantes
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Mayhem
Mayhem [GN]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Mayhem
 
A mon avis le problème vient d'un malentendu de fond sur un grand nombre de disciplines universitaires, pour lesquelles la productivité et la probabilité d'insertion dans la vie professionnelle n'entrent pas en ligne de compte, tout simplement car leur fonction est de diffuser un savoir de spécialistes, pas de préparer à exercer un métier.
Aux candidats de savoir si ce qu'ils vont apprendre dans la section qu'ils auront choisie et si les diplômes qu'ils vont y acquérir leur seront utiles pour accéder à la profession qu'ils envisagent. (Si toutefois ils envisagent quelque chose, sans quoi la fac deviendra pour eux un véritable piège, beaucoup en venant à choisir une section simplement pour faire quelque chose et accéder à un diplôme)

Ajoutez à cela le système scolaire français pyramidal, qui dénigre le travail manuel en en faisant la sanction de l'échec scolaire (orientation vers les filières technologiques des élèves dont le niveau est jugé insuffisant pour suivre un cursus général), et vous aurez des jeunes désoeuvrés qui errent dans des filières universitaires interminables car ils y ont échoué sans véritable vocation, ni même raison. (Le vieux mythe des étudiants qui passent des années à la fac pour glander ne me semble vraiment pas fondé, ceux-la ne dépassant que très rarement la première année, voire les examens du premier semestre...)

Le gouvernement parle de sa volonté de revaloriser les filières techniques et les métiers manuels, et personnellement je pense que le meilleur moyen d'y parvenir est de clarifier un aspect bien précis du problème : aujourd'hui, un plombier, un carrossier ou un ouvrier spécialisé gagne plus qu'un professeur titulaire du capes.

Beaucoup de jeunes se laissent bercer par l'illusion que les hautes études conduisent à la richesse, alors que leur fondement est l'érudition, au mépris des nécessités matérielles.

Reste tout de même, que les sections universitaires les plus marginales en terme de probabilité d'emploi délivrent malgré tout un enseignement général et un niveau d'étude qui permettent d'accéder à de très nombreux concours de la fonction publique, mais encore faut il être intéressé par ces carrières à la rémunération généralement modeste.
__________________
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Soumettateur
Soumettateur
 
Avatar de Soumettateur
 
Citation:
Provient du message de Wiseman
Je ne suis pas du tout d'accord, il y à du travail pour tout le monde, largement. Mais il faut:
- que les gens soit justement prêts à faire le travail dont on a besoins, et pas forcément celui qu'ils veulent.
- que les gens apprennent à se contenter de moins, et à laisser du boulot aux autres.
Evidemment je parts du principe suivant :

Une personne travaillant doit obligatoirement avoir des revenus suffisants pour vivre au dessus du seuil de pauvreté (pas comme aux etats Unis, quoi).

Avoir une activité professionnelle payée une bouchée de pain c'est du bénévolat.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Le succès des filières universitaires sans débouchés
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 07h56.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite