JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 224 (sites) | 436 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Le succès des filières universitaires sans débouchés RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Alamankarazieff
Alamankarazieff
Dauphin
 
Avatar de Alamankarazieff
 
En fait, la question qui se pose, c'est : les études doivent elles préparer à l'entrée dans la vie professionnelle ?
La fac doit elle donc devenir un verger où les chefs d'entreprise viendront cueillir ceux dont ils ont besoin ?
Dire oui, c'est un peu comme le discours qui consiste à dire aux profs des écoles (moi depuis peu) : il faut préparer les enfants au monde de demain, les rendre compétitifs, adaptés.

Or non.

La fac, souvent dans les filières dites inutiles, a pour vocation de te transmettre un savoir, pas forcément un savoir-faire, mais plus un savoir-penser, une méthode intellectuelle, une certaine tournure d'esprit.

Si les étudiants en histoire sont politisés, ce n'est pas parce que ce sont des branlos, c'est parce qu'ils ouvrent leurs livres d'histoire justement.

Ni la Fac, ni l'école, ni le lycée ne sont là pour faire de toi un employé modèle, ni même un jeune et dynamique chef d'entreprise. Ces nobles institutions sont là pour faire de toi un citoyen meilleur, un homme plus riche de savoirs, plus à même de comprendre le monde, moins effrayé par l'inconnu, plus rationnel.

Mais évidemment, dans notre modèle capitaliste, ça tend à devenir un luxe. Entre autre, parce qu'un élève qui a fait des études de philo se laisse moins manipuler, est moins réceptif à la propagande.

Les officiels américains le disent : "nous avons trop de diplomés", trop de gens qui pensent tout seuls, trop de gens qui non content de s'interroger sur "comment c'est", ont le culot de se demander "comment ça pourrait être." voire "comment ça pourrait être."
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Malypa
Malypa [Tzm]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Malypa
 
Re: Le succès des filières universitaires sans débouchés
Citation:
Provient du message de Grenouillebleue
Si certains parmi vous sont actuellement en train de suivre des études qu'ils savent particulièrement peu porteuses en termes d'embauche, j'aimerais vraiment avoir leur sentiment sur ce qu'ils espèrent faire plus tard.
Je suis en train de suivre des études de Sociologie.

Je sais pertinemment que j'ai plus de chance de devenir une rock star que sociologue.

Que dire d'une société où le seul espoir, la seule véritable aspiration pour une personne c'est d'étudier pour obtenir un boulot et donc un salaire dans un système profondément injuste et violent avec les individus ?

On te fournit une pelle pour creuser ton propre trou, les amateurs apprécieront cette petite touche d'ironie cruelle.

Je compte donc sur le tabac pour m'éradiquer rapidement afin que la société ne s'écroule pas sous le poids de mon inutilité, j'espère que vous apprécierez à juste titre mon sacrifice^^.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Racen
Racen
 
Avatar de Racen
 
Citation:
Provient du message de Louis Le Dodu
...je bosse dans un Moulin fabriquer de la farine !!!
Et tu as mon respect.
J'ai travaillé dans une minoterie et c'est épuisant.
Entre les horaires à la noix et les lourds sacs de blé/farine, j'en ai bavé.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Simkim
Simkim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Simkim
 
Il y a plusieurs problèmes qui se posent :

- le lycée n'aide pas vraiment pour les études post-bac. Ce que je veux dire, c'est qu'on nous lache dans des salons où différentes écoles et universités sont présentes. Et quand on va demander un conseil au responsable d'orientation, il se contente de regarder le relevé de note et de trouver des études compatibles avec sans parfois se demander ce que veut l'étudiant ou s'il y a des débouchés.

- la fac souffre d'une mauvaise réputation (seuls ceux qui veulent pas bosser y vont) et ne fait pratiquement rien pour améliorer ça. J'ai eu des profs excellents dans certaines matières, tandis que dans d'autre on se demande ce qu'ils faisait là. Certains profs, ceux qui s'intéressent à leurs étudiants, essaient d'expliquer certains points plus utiles dans la vie professionnelle (quand ça concerne leur matière évidement). Mais à côté de ça, il y en a un grand nombre qui s'en fichent...

- si tu viens d'une famille modeste, tes chances de suivre des études intéressantes sont faibles. Les bourses c'est bien pratique, les aides au logement aussi, mais si les parents ne peuvent pas apporter un petit soutient financier à côté, certaines voies se trouvent bloquées. Je sais de quoi je parle puisque ça m'est arrivé, j'étais admis dans une école privée de design, mais malheureusement il m'était difficile de payer tous les frais que cela nécessitait...

J'aime bien ceux qui continuent de dire qu'il vaut mieux faire des études qui plaisent pour avoir un boulot nul, que des études qui ne plaisent pas pour avoir un boulot nul. Je suis totalement d'accord avec ça, mais c'est loin de la réalité.
Vous avez eu le choix des études, d'autres ne l'ont pas eu pour diverses raisons. Vous pouvez changer de filière après quelques années, d'autres ne le peuvent pas pour diverses raisons.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Shade
Shade
Alpha & Oméga
 
Avatar de Shade
 
Ce que je voulais apprendre c'était avant tout un métier ... et je me suis premièrement questionné sur les débouchés !

Je comprend que beaucoup vont en fac littéraire *a faillit aller en droit* mais voila, ça ne sert a rien si la filière est bouchée .. *est allé en info finalement*
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Myriald
Myriald
Alpha & Oméga
 
Avatar de Myriald
 
Faites des etudes techniques, en France il n'y en a que pour les "litteraires", alors que personne ne parle jamais des filieres pseudo inferieures que sont les filieres techniques, Bac S option Techno indus, Bac STI...
Les BTS representent egalement une tres bonne option post bac pour avoir un diplome concret en poche, et pour les meilleurs apres le BTS il est encore largement possible de reintegrer une fac en 2eme ou meme 3eme année.
Ca a ete mon cas, apres mon bac S opt. TI (anciennement Bac E pour les ancetres) j'ai ete faire un BTS histoire d'assurer mon avenir, je suis sorti 2eme de mon academie au BTS et j'ai directement integré une fac en licence.
En fac j'ai passe licence, j'ai tenté 2 fois le CAPET et finalement j'ai fais la maitrise.

5 semaines apres mon dernier examen je bossais. Poste et salaire d'ingenieur. Apres 1 an je viens de changer d'employeur, augementation des responsabilités et revalorisation salariale.


Je ne comprendrais jamais les djeunz qui se lancent dans une filiere ou ils savent pertinement qu'ils n'auront aucun debouché et qu'au final, ils auront 2 ou 3 années de belle vie etudiante pour ensuite sans doute 40 années professionnelles de merde...

Pour ma part le choix a ete vite fait, etude plaisantes et vie professionnelle encore meilleure...

Technique rulez da world
Lien direct vers le message - Vieux
Teyksh Thetwip
Empereur
 
Citation:
Provient du message de darhn
pour les 2 qui sont dans le jeux video, je vous conseille jirag.org (que vous connaissez peut etre) qui regroupe differente personne du secteur et qui est une vrai petite mine d'or sur le contexte du domaine (et honnetement je crois que connaitre son domaine d'un point de vue generaliste et bien plus important que de le connaitre d'un point de vue technique)
Desole je poste juste pour corriger l'url, mais en effet ce site est tres enrichissant sur le domaine professionnel du jeu video.
http://www.jiraf.org


Sinon personnellement je me suis engage dans un cursus qui me plaisait, le seul qui m'attirais vraiment d'ailleurs, et bien que je ne sache pas ce qui m'attends par la suite, je prefere 5 ans d'apprentissage plaisant et enrichissant a l'ecole plutot qu'un cursus qui ne me plais pas mais qui me garantis un avenir "stable" et enrichissant financierement.


@Myriald : Tu ne peux pas comprendre les gens qui ont une passion mais a laquelle aucun cycle d'enseignement "stable" ne corresponds ? Et ces gens qui preferent leur passion a leur metier si le choix est a faire ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Loengrin Ismelüng
Loengrin Ismelüng
Alpha & Oméga
 
Avatar de Loengrin Ismelüng
 
Et bien moi je suis tech info, mais mon truc c'est la littérature et la philo... j'ai donc choisi de faire un double DEUG philo/lettres moderne après le bac (L option Math )...
Ensuite j'ai fait un DUT info et j'ai trouvé du boulot...

Ce qui ne m'empêche pas de continuer à me passionner pour la philo et la littérature, sans ces 2 années qui m'ont donnés les bases je pense que j'aurais plus de mal...
Lien direct vers le message - Vieux
Toto le maudit
Alpha & Oméga
 
Citation:
Provient du message de Shade
*est allé en info finalement*
L'informatique est un secteur qui se bouche de plus en plus, principalement à cause de son attrait chez les jeunes ( 1)beaucoup de passionnés 2) l'exemple type du métier "propre"), également parce qu'il est possible d'être autodidacte avec très peu d'investissement (juste l'achat d'un PC, ensuite : logiciels libres et cours trouvés sur le web).

Autre problème, les technologies évoluent rapidement, si vous avez suivi des études d'info il y a 4-5 ans, la moitié des enseignements sont devenus obsolètes (peut-etre même davantage).

De plus en plus, on entend dire que l'age d'or de l'informatique est derrière nous : l'époque où beaucoup d'entreprises devaient s'informatiser est révolue (+ passage à l'euro + bug de l'an 2000 + krach boursier internet). Le développement de nouveaux logiciels est particulièrement mal en point : actuellement il existe déjà des milliers de logiciels qui répondent à tous les besoins (y compris des logiciels gratuits qui cassent le marché). La seule croissance possible est liée à la création de nouveaux besoins, de nouvelles inventions. Pour cela il faudrait investir dans la recherche-développement, ce qui représente toujours un risque car on est jamais assuré des résultats - exemple du flop des téléphones WAP
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Doudou
JOL Doudou
 
Avatar de Doudou
 
Bein l'informatique niveau débouchés, ça fait du yoyo, ça se bouche débouche, rebouche, redébouche, y a 15 ans c'etait formidable, y a 10 ans c'etait completement bouché, y a 5 ans c'etait genial, la ça se rebouche, si ça se trouve plus tard ça va redemarrer, donc bon vaut mieux pas trop se fier à tout ça...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kolaer
Kolaer
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kolaer
 
Citation:
Provient du message de Mononoké(EC)
Pourquoi, dans la quasi majorité des cas, apprenons nous une langue étrangère (Anglais...) ? Et bien, j'ai pas besoin de préciser je pense
Les français apprennent l'anglais lors de leur scolarité ? Ah ben le résultat est pas brillant en situation.

Oui c'est un bon gros troll des familles.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Dwelfigor
Dwelfigor
Alpha & Oméga
 
Avatar de Dwelfigor
 
Ca c'est un post qu'il est bo !

Il y a tellement de choses a dire.

Les etudes et le millieu professionnel. Autant compatibles entre eux qu'un mac et une casserole. je vous dit pas qui est la casserole.

Effectivement, la fac a tendance a etre arrogante et a ne pas preparer des eleves. Elle crée de fausses etudes.
C'est effectivement un enseignement generaliste qui apportera peu de choses a ceux qui veulent mettre les mains dans le cambouis. et rares seront les elus dans les matieres ... bouchées.

Alors pourquoi la fac ?

C'est vrai ça ... pourquoi la fac et pas simplement un BEP un bac pro ou un BTS ? apres tout a la sortie de ces enseignements ya du taf ! et surtout ya moyen de continuer.

Alors oui ... c'est souvent tres technique tout ça ... on prefererais un bouleau moins technique, plus ... noble ....

Alors oui j'en ai vu des collegues qui allaient en fac de philo etc ... depuis je les croise regulierement comme caissiers a carrefour.

Moi a l'epoque j'avais fait un fâcheux BTS technique ... maintenant je suis ingénieur et j'ai ma foi une place pas mal.

Alors vous savez ... moi aussi j'ai dechargé des cartons a la sernam, moi aussi j'ai livré des pizzas, moi aussi j'ai ete barman. Mais je savais que ça changerais. Avant de trouver la place que j'occupe en ce moment, j'ai meme postulé pour un job de croque mort, tellement j'avais besoins d'argent. Vous savez ... quand il faut payer a manger, on ne fait pas cas du boulot qu'on fait, plaisant ou pas on le fait. J'ai heureusement pas eut a etre croque mort mais ça s'est joué a peu de choses.

Alors tant que papa ou maman paie l'addition, tant que l'etat apporte ses aides, on peu se poser en martyre et dire qu'on soutiens qu'on assume le choix de sa filiere .... ça va ... par contre quand on est a la rue, sans savoir ce qu'on bouffera le soir venu et surtout, ou on dormira ... generalement la ... on s'en cogne d'avoir fait philo. On regrette souvent de pas avoir fait boulanger ... meme si ya des horaires de merde, meme si c'est pas "Noble".

Moi je n'ai pas eu a vivre ça ... mais j'ai vu suffisaient de copains qui l'on vecu. Des mecs qui vivaient pour s'instruire et devenir sociologue. La plupart d'entre eux son magasiniers a castorama maintenant. Ils ont fait leurs etudes pour vivre leur passion ... ce n'est pas ce qui a fait qu'ils font le metier de leurs reves.

On a pas tous la chance de faire des etudes pour le plaisir. Alors tachons au moins de trouver du plaisir quand on rentre le soir a la maison apres un travail pas souvent plaisant.
Parce que quand on tire la tronche meme le soir apres le taf, c'est que la vie va mal ... et qu'on s'est sûrement gouré a un embranchement.

En parlant d'embranchement.... certains l'on deja raté ! l'embranchement il se situe en 3eme. Il reste une ou deux chances de s'en sortir apres en seconde, vaguement en premiere, mais chaque fois ça implique un changement brutale et une perte d'années.
Alors c'est injuste, parce que souvent on a pas les billes pour choisir a ce moment la ... c'est tres vrai. c'est pourquoi il ne faut pas forcer les choses.
J'ai vu tellement de copains forcer le passage en seconde alors qu'ils n'avaient pas le niveau, pour s'appercevoir 3 ans apres qu'ils n'etaient pas dans la bonne filiere et qu'il fallait perdre 2 a 3 ans pour repartir sur la bonne.

Moi j'ai demandé a redoubler la 3eme alors que mes profs me donnaient droit de passage sans avoir besoins de forcer. Ils m'ont tous pris pour un fou. Mais ça m'a permis de pas partir avec les copains droit dans le mur. j'ai refait une année pour repartir sur des bases saines et pour preparer mon orientation. Je suis tombé pile poile sur ce qu'il me fallait. en suivant les autres je partais dans le mur. J'ai perdu un an ... pas tant que ça ... les autres ont perdu bien plus.

Sachez travailler votre orientation vers ce que vous aimez ... mais ne visez pas un mur. Vous avez peu de chances de passer au travers. vous risquez surtout de vous briser dessus.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Doudou
JOL Doudou
 
Avatar de Doudou
 
Citation:
Provient du message de Kolaer
Les français apprennent l'anglais lors de leur scolarité ? Ah ben le résultat est pas brillant en situation.

Oui c'est un bon gros troll des familles.
¨

Aïe dit zagri wice iou ! oui spique ine gliche vérri ouelle !
Lien direct vers le message - Vieux
Teyksh Thetwip
Empereur
 
Citation:
Dwelfigor :
Alors tant que papa ou maman paie l'addition, tant que l'etat apporte ses aides, on peu se poser en martyre et dire qu'on soutiens qu'on assume le choix de sa filiere .... ça va ... par contre quand on est a la rue, sans savoir ce qu'on bouffera le soir venu et surtout, ou on dormira ... generalement la ... on s'en cogne d'avoir fait philo. On regrette souvent de pas avoir fait boulanger ... meme si ya des horaires de merde, meme si c'est pas "Noble".

Moi je n'ai pas eu a vivre ça ... mais j'ai vu suffisaient de copains qui l'on vecu. Des mecs qui vivaient pour s'instruire et devenir sociologue. La plupart d'entre eux son magasiniers a castorama maintenant. Ils ont fait leurs etudes pour vivre leur passion ... ce n'est pas ce qui a fait qu'ils font le metier de leurs reves.

On a pas tous la chance de faire des etudes pour le plaisir. Alors tachons au moins de trouver du plaisir quand on rentre le soir a la maison apres un travail pas souvent plaisant.
Parce que quand on tire la tronche meme le soir apres le taf, c'est que la vie va mal ... et qu'on s'est sûrement gouré a un embranchement.
Je ne suis pas tout a fait d'accord de parler de "chance" la dessus, je suis de ces gens qui disent que quand on veut vraiment on peut s'en donner les moyens.

Dans bon nombre de cas ce sont des facilites financiere donc on a tendance a parler de chance, mais n'oublie pas ceux qui font un choix, un sacrifice, qui peut finir plus ou moins bien.

Ceci dit, ceux qui s'en donnent les moyens avec de gros sacrifices, je peux t'assurer qu'ils connaissent les valeurs des choses et sont souvent parmis ceux qui s'en sortent le mieux. (Sauf si leur choix etait mauvais, qu'il les a decu ou que la filliere etait vraiment bouchee de chez bouchee..)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
"Et je compris que la jeunesse était un risque à tenter" (Bernanos).


Quant à moi, en désaccord avec le ministre de l'Education (ma foi, tant pis ), de même que la personne âgée n'est pas un adulte périmé (entendre "travailleur" si l'on veut), je prétends que l'enfant, l'ado, le jeune, n'est pas une ébauche d'adulte, pas un sous-être pas fini.

Je m'insurge donc logiquement contre les conceptions purement productivistes du temps des études, et tous les plans de carrière savamment échafaudés derrière. Les études ne sont pas un temps en dehors de la vie, elles en font partie.

Ca suppose que le choix des études ne soit pas déterminé par la notion de vie active (ce qu'on pourra définir comme la période qui prend fin avec la retraite) mais de vie tout court.


Alors qu'on commence à rentrer de l'argent à 16, à 20 ou à 30 ans, ma foi, ça regarde chacun selon ses moyens et sa volonté. Mais dans tous les cas, on ne fait pas de études comme on étudierait les 20 dernières années de tirage du loto pour maximiser ses chances de tirer le gros lot. Parce que : que de temps perdu.

Au mieux on est doué en plan de carrière et on enjambe les surprises que réservait la vie : on avait prévu une augmentation à 24 ans, un nouveau recrutement à 25, une nouvelle baraque à 26, un septième enfant à 27, l'ouverture d'une cinquième PEA à 28, d'aller acheter le pain à 29... Et on a réussi tout ça. Merveilleux. Une vie sans surprise, ni bonne ni mauvaise, sans incertitude, un long voyage tranquille, que des trains à l'heure, des rails d'airain.
Faites-moi le même exposé en changeant quelques mots en posant la question finale "qui suis-je ?" ; a priori je réponds "la mort".


'Bref bref bref, ça me désespère un peu qu'on puisse "gérer" sa propre existence comme un placement, minimiser les risques quand il me semble au contraire qu'il faut en prendre et ne jamais arrêter d'en prendre.
Ceci sans se voiler la face sur la nécessité de "gagner sa vie". Le critère de rentabilité de toute façon il est là, il sera toujours là. Mais ce n'est pas si dur que ça de se prendre en main pour inventer les moyens de sa subsistance.
Vraiment, moi, aucun regret de m'êre éclipsé durant mon premier cours de dea en droit en 1995, j'aurais jamais pu faire autant de trucs si j'étais resté collé sur le banc, jamais je n'aurais créé 2 entreprises, réalisé de film ni publié de photo dans Libé, ni connu jol parce que je n'aurais pas fait la connerie de passer 6 mois non rentables sur un mmorpg, ni surveillé le bassin de la piscine y 6 mois durant, ni traversé le Baïkal à pied, ni ni comme on disait en 81 . Le vide qui est devant, on finit toujours par l'habiter.






Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Le succès des filières universitaires sans débouchés
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 08h07.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite