JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 702 (sites) | 1220 (forums)Créer un compte
Dark Age of Camelot
Le miroir des âmes
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le miroir des âmes > Ys - Midgard - Mon histoire RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Exal Thean
Alpha & Oméga
 
Message roleplay

Mon histoire

[désolé pour les fautes d'orthographes je les corrigerais au fur et a mesure ]

la solitude

Bonjour frères, bonjour soeur

La tristesse m'envahissant de jour en jour j'ai décidé de vous conter mon histoire.

Il y as bien longtemps de cela je vivais heureux dans ma petite fermette au abord de l'océan.
Ma femmes et moi même cultivions nos terre pour nourrir notre fils unique.
Ma vie était comblée une femme ravissante au cheveux d'or, un fils fort et d'un caractère digne d'un viking que demander de plus pour vivre le bonheur ?

Peu de jour avant un pritemps qui paraissait propice au culture des terres, je décidais donc d'aller acheter quelque graines pour diversifié nos cultures. se voyage durat deux journées et nuitées.
Le matin de la troisième journée j'apercevais au loin le fin filet de fumée de la cheminée de ma maison. bien que mon visage fut étiré par la fatigue un sourire parvint a mes lèvres. j'accélérais donc le pas vers ma demeure.

Motiver a la bonne odeur de soupe a l'oignon et a ma paillasse j'arrivais rapidement a hauteur de la dernière ligne droite.
Arrivé sur la dernière petite butte, je stoppais net voyant que le fin filet de fumée ne découlais pas de ma cheminée mais bien des cendres en ruine de ma fermette ...Laissant tomber mon baluchon, je me mit a courir vers ma maison

Je vis d'abord mon fils tendre la main vers moi dans un dernier élan de force je l'entend encore gémir mon nom en sanglot
Père aide moi ....
puis je le vis s'affaler sur le sol et la flèche planter sur sa poitrine transperçât son corps sous l'impact du sol.
Je pris ses mains et le regardais longuement la tristesse a mes yeux.
Je tournais la tète a gauche, a droite, a gauche ... non loin du puis j'aperçus le corp de ma femme étendu les vêtements déchiré par la bataille Le corp criblé de coup et de blessures diverses.
Ses assaillant l'avais violée et égorgée vidée de son sang.
Je tombais a genoux dans la flaque de sang entourant son corp la pris dans mes bras et me mit a pleurer la serrant de toutes mes forces . levant mes yeux au ciel, je m'adressait au panthéon des dieux.

Pourquoi !!!

Sur le sol trainait quelque Ecailles d'un noir étrange ..

Je restais un mois a ma demeure, dormant a coter de deux tas de pierre informe ...
La nouvelle lune arrivant je décidais de partir.
j'errais plusieurs jours, semaines, mois .. a travers les landes glaciale
Quand un jour une forteresse se dressât devant moi j'interrogeais le garde.

Ociand:Bonjour Gardes peut tu me dire ou nous somme .. je suis si perdu ..
Le garde:Bonjour viking ! Vous êtes dans les terres du Svealand Oriental dans l'enceinte de la fortesse de Jordheim !

Je passais la soirée dans une taverne a boire et boire ... boire pour oublier.. boire pour noyer ma tristesse
Au milieu de la nuit, un Nain s'assît a ma table il se prénommait Leif et était un élu de Bragi et formait les jeunes aventuriers. je lui racontais se qui c'était passe, ma femme .. mon fils .. il me proposait de rejoindre les rang de bragi pour devenir fort et avoir la possibilité future de vengé ma famille.
Je lui fit signe que je réfléchirais et que si ma réponse serait positive je le recontacterais.

Sortant de la grande ville j'arrivais a Vasudheim et prit une chambre a l'auberge.
Le tenancier me dis tu peux payer en me débarrassant l'arrière cour des créatures nocturne qui rodent si tel est ton désir mais procure toi une arme d'abord mon amis et repose toi aujourd'hui tu as l'air exténué.
N'aillant d'autre choix que d'accepter j'allais dormir

Le lendemain je trouvais sur ma table une petite Hache de bronze
posée délicatement sur une petite targe. Comme tout bon viking respectueux je remplissait ma tache je sortait sur le chemin derrière l'auberge et commençait a tuer quelques créatures

A un moment, au loin au rayon du soleil, je vis une chevelure d'un blond étinceler, l'éclair d'un instant, le visage de ma femme traversa mon esprit je lachait mes armes et courut vers la dame.
L'esprit détaché je ne vit cette foutue racine <touche sa cicatrice au bras> et je m'étalais devant cette femme dont le soleil éblouissait encore son visage.
elle me tendit la main et me sourit , peu a peu l'ombre couvrant son visage s'effacat, je vis que se n'etais pas ma femme, une larme de tristesse parcourais alors ma joue.
Elle me dit s'appeler Sanaya e faire partie de la confrérie des chanteurs des ténèbres
dans son infinie sagesse elle m'achétait d'autre habits que mes vieille brailles et me dit si un jour tu as besoin d'aide aventurier retrouve moi.

Un mois plus tard je retournais vers Leif et accpetais de devenir un chanteur
il m'entrainat pendant de longue année grâce a son entrainment j'ai put connaitre le monde de Midgard errant dans tel ou tel ville parlant au artisans écoutant les histoire interminable des trolls
M'entrainant avec de gentils kobolds m'apprenant a être plus vivace.

Apres sept longues année d'entrainement j'atteins le cinquantième cercle comme l'appelait mon frère d'arme Leif il me fit quêter a travers tout le royaume pour affiner mes connaissances.

Un jour m'étant perdu dans le ravin de Skona Est je vis au loins une faille entre les montagnes que je n'avais jamais vue .
un amis Gareloups courut vers moi, m'interceptant avant de pénétrer cette faille et me dit de ne pas y aller car c'était le repaire d'un dragon terrifiant et cruel. je regardais mon amis et lui dit : mon amis je n'ai plus rien a perdre en se monde peut être se dragon pourrais me révéler quelque choses... il me fit un signe de la tète et me souhaitais bon courage. Ma réponse fut simple ..je reviendrais mon amis

M'enfoncant dans la faille je demandais mon chemin a quelque Svartalf qui me designere des directions tout en me conseillant de ne pas y aller. j'apercut ue vielle souche au loin je décidais de prendre un déjeuner bien mériter a cet endroit.

Quand le soleil fut a son zénith, j'entendais des grondements terrible sur le sol levant les yeux vers la faille. une troupe courais dans ma direction au couleur de mon amie Sanaya.
Un grand guerrier se présentant comme étant Haldaar me demandas se que je faisait la et lui expliquait que je venais chercher des réponses auprès du puissant dragon qui se trouvait sur cette partie du royaume, il m'invita a les suivre.

Je suivit donc cet attroupement jusqu'au repaire du dragon.
L'assault fut lancer, nombre guerriers tombèrent sur les coups du puissant propriétaire des lieux, la bataille fit rage dans un orage d'éclair, un déferlement d'énergie, parmi tout les chants de guerre de mes frères, on entendait Haches, marteaux, épées cogner contre la carcasse de cette créature millénaire.
Apres une lutte acharnée le dragon s'effondra comme une masse laissant quelque dernier soupire de ses naseaux .

Je m'avançais vers la créature quand je vit un disciple du dragon mort ensanglanté a coter de son corp. je vit alors briller a son coup un médaillon, intrigué j'arrachais le médaillon de son coup.
En l'examinant de plus près je reconnut le médaillon de ma femme .. j'arrachais donc un écaille au disciple drakulv et la comparait avec celle attaché a mon collier.

Un éclair me traversât l'esprit, la magie de l'antre me fit revivre la scène du meurtre de ma famille. je tombait la sur mes genoux, la tête entre les mains, me tortillant pour chasser cette vision d'horreur qui parcourait mon esprit.
Une main se posât sur mon épaule, c'était Sanaya, me regardant d'un air attristé mais vaillant, elle me dit Courage Ociand, je pense que ta quête n'est pas terminée.. je la regardais alors je vit ses yeux plien d'espoir.


J'attrapais le dragon par les naseaux et criais : Pourquoi !! pourquoi a tu ordonné ca !! maudite créature !! Pourquoi moi !!
Le dragon me regardais alors avec un air narquois et me dit petits humain tu ne sait quelle est l'ampleur de tes actes en venant ici ! Il te trouveras ... et il finiras son travail
Je prit ma hache d'arcanium et dans un cri de rage lui tranchait la tête !

Quelque lunes plus tard des messager parcourait le royaume entier aillant pour nouvelle un portail qui menait a de terres inconnues...
Je décidais donc d'aller errer de se coter.
Traversant le Galcier me retrouvant entre les terres des griffons et la plaie d'Ymir.. j'erre seul

seul dans mon désespoir
Seul dans mon attente
seul dans mon ignorance
Suel dans ...
seul .....
seul ...
seul ..


<relevant les yeux> Votre question etait? ou vous pourriez trouver les habitant de Delingstad?
et bien prenez vers l'est

je regardais le groupe d'aventuriers partir vers la direction indiquée s'éloigner.. s'éloigner jusque disparaitre dans l'horizon

Ma soeur

Un FLot de bière s'écoule.
Des rires assourdissant envahissent la pièce.
Des choc de targe résonnent.
Au mur, quelque trophés poussiéreux provenant de multiple royaume. Ci et la quelques frictions entre soûlards sans gravité,
d'autre joue leur maigre butins dans les dés .. d'autre se règlent au vue des femmes du peuples et regarde leur bourse pour savoir si se soir ils auront une compagnie au lit ..
quelque épaves jonchait le sol épaves qui eurent u ntemps de gloire et qui furent de vaillant soldats maintenant réduit a l'alcool.

Au fond de la taverne un homme, la capuche rabattue sur son visage, sirote sa choppe.
Seul les sourires d'une serveuse a moitié ivre lui parvienne au regard.
Dans les no-mans de son esprit, le pauvre homme se dit ...
Pourquoi suis je ici ..

A l'autre bout de la taverne dans la coin le plus obscur , appuyé Contre une poutre, une silhouette sombre se dresse

Elle avance doucement sans se faire remarqué de l'ivresse générale de l'assemblée, tel un chasseur tracquant sa proie.
Arrivée a hauteur de notre pauvre amis .. dans un éclair de rapidité, Elle sorti une claymore d'un rouge vif, affûté tel les dents d'une lionne.
Le pauvre homme dans un réflexe de survie eu le temps de sortir
une petite Hache et para l'énorme épée qui lui était destinée.
une pluie d'étincelles surgit suivit d'un bruit d'acier s'entrechoquant

Les rire s'arrêtèrent... la bière ne coulait plus ... les targes ne se cognait plus tout le monde avaient maintenant le regard fixé sur ses deux personnes.
L' homme se levais tenant toujours en force la lourde épée coincée entre la manche et la lame de sa hache, le vieux chiffon lui servant de poncho tombait, laissant apparaitre une armure bataille étincelante au couleur de Bragi.
dans un effluve de colère .. il attrapait la silhouette sombre de son autre main et l'envoya d'une force sur une table non loin de lui , qui s'effondrât sous l'impact.

La silhouette se relevât d'un coup, redressant sa tête, jetât sa capuche en arrière.
une longue chevelure rousse apparaissait maintenant. des yeux d'un bleu phénoménal, d'une pureté jamais égalée, une peau blanche d'une douceur.
L'homme eu un sursaut .. se précipitât vers la dame qui l'avais agresser.
lui jetant un regard remplit d'amour. il l'embrassât d'un coup, geste que la jeune fille rendit .., Les soûlard rangèrent leurs armes qu'il avait dégainé en vue d'une jolie bagarre
on put entendre.

Ma soeur .. ma soeur .. tu est revenue...
Oui mon frère, j'ai eu ouïe de ton histoire, je suis venue t'aider .. reprend toi Ociand ne te laisse pas allez ... notre père ne nous a pas enseigné ca
Mais Shabyl .. voila quinze ans que je ne t'ai plus vut ... pourquoi maintenant...?

Shabyl regardais son frère avec honneur et le fit sortir de cet endroit de débauche et de misère.
Traversant les rues étroites et sordide de la capitale croisant quelque mendiant affalé sur la rue tel des betes agonisantes qui vendrais leur merre pour Un simple pieces de bronze , elle lui expliquait son histoire et pourquoi elle était la.

ils sortirent de la ville et s'enfoncèrent dans la foret du svealand pourfendant quelque atrocités de la nature sur leur chemin sans aucun motivation, pour rejoindre le petit campement de Shabyl.

Il n'étais plus seul ...
Je n'étais plus seul ..
Pour combien de temps je ne peut encore le dire ...

Ma soeur me fit part de ses idées de ses plans pour combattre le mal qui avait détruit ma famille, repassant tout ca dans mon esprit, une larme de chagrin se glissait le long de ma joue.

En ses temps immémoriaux, l'aide de ma soeur était une sortie de secours pour moi. peut être la fin de cette histoire .. la fin de cette folie.

Qui sait .. peut être trouverais je des réponses a travers ma soeur. Je l'espère, je le crois ...



[a suivre]
Lien direct vers le message - Vieux
FraT ehK
Bagnard
 
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Tomhax
Tomhax
Alpha & Oméga
 
Avatar de Tomhax
 
C'est long mais ca doit etre bien :joke:
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le miroir des âmes > Ys - Midgard - Mon histoire
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Dark Age of Camelot RSS
Les critiques de Dark Age of Camelot RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 11h25.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite