JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 204 (sites) | 448 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [Birmanie ? Chili ? Non France] Rave sauvage, police barbare RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Citation:
Provient du message de Xeen
Mais comme je fais partie des "privilégiés à passe-droits qui peuvent insulter sans être sanctionnés
Oui oui oui, j'avais oublié dans tout ce bazar de relever ce truc-là : choquant, blessant pour les petits coeurs, une honte, dénote d'une sale mentalité, pas compris que ces remarques pourries ne soient pas modérées vite fait (sauf si pas vues )... au minimum parce que les contestations de la modération se font en mp ou qu'il y a un fil plus approprié pour déverser ces fantasmes rancuniers sur PQS.

Pauvre xeen et pauvre vieux chat solitaire




Citation:
Provient du message de eMRaistlin
(je comprend toutefois que l'interdiction de raver puisse sembler arbitraire.
A la place d'arbitraire tu peux dire politique. Cette volonté d'interdiction déguisée en octroi d'autorisation est facilement "datable", et ses initiateurs sont connus.
C'est une donnée du problème essentielle hélas trop minorée ici (mais difficile à mettre en valeur eu égard à la politisation difficilement évitable) : essentielle parce que le point de vue consistant à dire "la loi c'est la loi, faut s'y plier", il n'y a rien de plus facile ni de plus décervelant, cela fait fi de ce qu'une loi est porteuse de conceptions politiques, sujette à l'alternance, et que c'est un devoir citoyen de ne pas se plier aux lois iniques/immorales/etc. Le Conseil constitutionnel ne peut pas tout faire tout seul, surtout quand la nomination de ses membres par tranche est celle que l'on déplore.
Mais c'est histoire de pinailler, je lui reconnais encore un rôle très salutaire.

Sur la loi sécurité, pour élargir un peu le propos de sorte à bien faire ressortir comme une loi ne peut être neutre et donc comme il est par suite particulièrement gênant de jouer les bénis-oui-oui dans ces matières :


Citation:
RECOURS AU CONSEIL CONSTITUTIONNEL

Loi relative à la sécurité intérieure

19 février 2003

(...) Il est acquis que le texte en cause rompt, en de multiples occasions, l'équilibre constitutionnellement établi et dont vous assurez la protection au terme de votre jurisprudence.
(...)
. Sur l'article 1er bis de la loi

Cet article, introduisant un nouveau 4° à l'article L. 2215-1 du code général des collectivités territoriales, accorde au Préfet, en cas d'urgence et lorsque l'atteinte au bon ordre, à la salubrité, à la tranquillité et à la sécurité publiques l'exige, et qu'il s'y trouve contraint par l'insuffisance des moyens dont il dispose, le pouvoir de prendre des mesures de réquisition et de prescrire « toute mesure utile jusqu'à ce que l'atteinte à l'ordre public ait pris fin ».

En conséquence de ce nouveau pouvoir exorbitant du droit commun, peuvent être prononcées des astreintes par le Tribunal administratif à l'encontre de ceux qui ne défèrent pas volontairement à l'ordre préfectoral et, parallèlement, des peines d'emprisonnement et d'amendes pour ceux qui refusent d'exécuter.

De telles dispositions, trop larges et imprécises au regard des risques pour les droits et libertés, méconnaissent tant les articles 34 et 66 de la Constitution que l'article 8 de la Déclaration de 1789
(...)En l'espèce, il s'avère que les conditions de mise en oeuvre de ce nouveau pouvoir manquent singulièrement de précision.

Certes, on doit considérer que les pouvoirs dont il s'agit s'exerceront dans le cadre de la police administrative et viseront des circonstances exceptionnelles. Il n'en demeure pas moins que la légalité pour devenir plus élastique dans de telles situations, ne disparaît pas pour autant. Il s'ensuit que le législateur doit encadrer au plus près la dévolution et l'exercice de telles compétences dérogatoires au droit commun et porteuses de risques pour les libertés telle, par exemple, celle d'aller et venir, et qui comprend d'ailleurs celle de stationner, ou le droit de propriété.

Mais, il y a plus dans la mesure où l'article querellé prévoit que le représentant de l'Etat peut alors « prescrire toute mesure utile jusqu'à ce que l'atteinte à l'ordre public ait pris fin ».

Une telle formulation est, à tout le moins, vague et imprécise au sens de votre jurisprudence la plus exigeante. Elle ne réserve pas l'intervention de l'Autorité judiciaire alors même que les circonstances visées, l'urgence et l'atteinte à l'ordre public que les moyens normalement disponibles ne peuvent satisfaire, supposent que certaines libertés sont susceptibles d'être menacées
(...)

III. Sur l'article 6 de la loi

Cet article insère un article 78-2-3 nouveau dans le code de procédure pénale pour autoriser les visites de véhicules circulant ou arrêtés sur la voie publique ou dans des lieux accessibles au public lorsqu'il existe à l'égard du conducteur ou d'un passager « une ou plusieurs raisons plausibles de soupçonner qu'il a commis un crime ou un délit flagrant ».

Un tel dispositif encourt, de plus fort, les mêmes critiques que celles précédemment développées relativement à l'article 5, tant en ce qui concerne les articles 1er, 2 et 4 de la Déclaration de 1789 que 66 de la Constitution. En tout état de cause, l'article 34 de la Constitution est méconnu et l'incompétence négative patente.

D'abord, il n'apparaît pas que la visite en cause se déroule sous le contrôle permanent et direct de l'Autorité judiciaire, celle-ci n'étant, aux termes de cet article, avisée à aucun moment. En sorte qu'on doit considérer qu'elle ne prend connaissance du contrôle qu'à son issue, par transmission du procès-verbal dans les conditions prévues au quatrième alinéa de l'article précédent et auquel il est renvoyé.

Ensuite, force est d'admettre que la notion de « raisons plausibles », seraient-elles plusieurs, laisse sceptique sur la portée de l'article. Là encore, la référence permettant de mettre en oeuvre la procédure critiquée est floue et imprécise


(...)On peut prendre, pour illustration de ces risques, l'article 39 de la présente loi qui modifiant la loi n° 83-629 du 12 juillet 1983 permet à des personnes physiques, dans certaines conditions, de procéder à des fouilles et palpations sous l'autorité du seul Préfet, l'autorité judiciaire n'étant alors informée qu'a posteriori. La combinaison de l'article 1er et 39 de la présente loi défie donc la prudence constitutionnelle et les garanties prévues par les articles 34 et 66 de la Constitution.

Le risque n'est donc pas nul que ces opérations de maintien de l'ordre sous l'autorité du représentant de l'Etat conduisent à porter atteinte aux droits et libertés.

(...)VII. Sur l'article 16 de la loi

L'article 16 permet à l'officier de police judiciaire de procéder ou de faire procéder à des opérations de « prélèvements externes » sur certaines personnes, pour les nécessités d'une enquête. Le caractère à la fois très large et imprécis de cette disposition fait peser sur les libertés individuelles des risques disproportionnés.

En effet, la notion de « prélèvements externes » n'est pas définie de façon suffisamment précise et les indications qui ont été avancées dans le cadre des débats étaient soit insuffisantes, soit contradictoires.

Un prélèvement externe peut-il permettre de recueillir une empreinte génétique ? La nature de ces prélèvements est particulièrement sujette à discussion...

(...)X. Sur l'article 19 de la loi

Cet article insère dans le code pénal, les articles 322-4-1, 322-15-1 pour réprimer le fait de s'installer en réunion en vue d'y établir son habitation, même de façon temporaire, soit sur un terrain appartenant à une commune qui s'est conformée aux règles sur l'accueil des gens du voyage, soit appartenant à tout autre propriétaire. La sanction peut atteindre jusqu'à six mois d'emprisonnement et 3 750 euros d'amende.

Les principes de nécessité des délits et des peines ainsi que celui de la responsabilité pénale personnelle sont méconnus.

X.1. Si, selon une formule classique, vous ne substituez pas votre appréciation à celle du législateur, vous censurez les dispositions législatives manifestement contraires au principe de l'article 8 de la Déclaration de 1789 (Décision n° 86-215 DC du 3 septembre 1989).

En l'occurrence, le fait de prévoir comme peine complémentaire la suspension du permis de conduire apparaît clairement disproportionné. Le problème étant l'occupation d'un terrain, il apparaît que la suspension du droit de conduire, au surplus pour une durée longue de trois ans, est sans lien avec l'infraction. (...)
.3. En tout état de cause, le niveau des peines ainsi édictées, qu'il s'agisse de la peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à six mois et 3 750 euros d'amende ou des peines complémentaires dont la confiscation du véhicule, sont notoirement excessives.

La censure est également encourue de ce chef.
(...)L'article 28 autorise le retrait du visa ou de la carte de séjour temporaire de l'étranger soupçonné d'avoir commis certains faits.

Son caractère très imprécis fait peser sur les libertés individuelles une menace très sérieuse et son application peut conduire à un arbitraire incompatible avec les principes et normes constitutionnels de notre pays.
(...)Cet article rend possible des fouilles et palpations par des personnes physiques spécialement habilitées à cet effet, au titre d'un arrêté préfectoral ayant constaté des circonstances particulières liées à des menaces graves pour la sécurité publique. Le procureur de la République reçoit seulement communication de cet arrêté, son intervention pour garantir les libertés individuelles n'étant pas prévue.

La violation des articles 34 et 66 de la Constitution est patente
Lien direct vers le message - Vieux
Xeen
Invité
 
Citation:
Provient du message de eMRaistlin
ca ne les empeche pas d'etre nombreux, et dangereux pour les forces de l'ordre, et le nombre ou leur in-armement ne leur donne pas raison non plus. On peut être de gauche sans s'opposer a tout par simple principe d'opposition XD.

Au contraire, puisque la gauche est un partit politique force de proposition. Il ne faut pas confondre ^^
(je comprend toutefois que l'interdiction de raver puisse sembler arbitraire. Et je n'ai pas assez d'info a ce propos pour réellement me prononcer. L'envoi de CRS/Gendarmes ne rend pas les raveur victimes ou martyr pour autant.)
(maiseuh je me moquais de moi là)
Ce qui me chafouine c'est la violence, des deux côtés. Le crétin est violent, il y en a des deux côtés

Edité par Corwin : trolling.

Enfin c'est personnel et douloureusement utopiste.
Je vais m'en prendre plein la figure
Mon monde parfait ce serait celui où les conflits se régleraient au shifumi

pour baai ; après tout je le mérite, j'ai traité de *BIP* quelqu'un... et pourtant il sait que c'est pas vraiment une insulte après tout ce qu'il a pu me dire
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ravno---
Ravno---
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ravno---
 
Bah, ils auraient du rajouter un : "Mobilisation pour les intermittents du spectacle" sur les fly, et comme ça les forces de l'ordre n'aurait pas pu saisir le matériel, puisque cela n'est plus un "rassemblements exclusivement festif à caractère musical".
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Gadjo de la Night
Gadjo de la Night
Roi
 
Avatar de Gadjo de la Night
 
Bonjour à tous,

Je fréquente le milieu "free-party" "teuffeurs" "ravers" (sélectionnez celui qui vous conviendra, ce ne sont que plusieurs mots pour définir avant tout un groupe de personne ayant au moins un point commun) et je trouve votre débat intéressant.

Avant tout, il faut savoir que c'est un milieu assez agressif (bon il y a pire bien sûr) et les stupéfiants n'arrangent rien.

Cela dit, l'état a quand même essayé de tuer le mouvement de manière assez sauvage, en prônant l'élimination plutôt que l'organisation (pour ceux qui ne seraient pas au courrant et pour faire rapide : les lois Jospin de sécurité quotidienne qui faisait passer les organisateurs de ces fêtes sauvage dans une embrouille de papier à envoyer au prefet afin de demander une autorisation qu'ils n'avaient jamais).

Vous pouvez penser ce que vous voudrez, mais un mouvement qui attire des milliers de jeunes tout les week-ends, qui sont près à faire des km dans des chemins impraticables (et ce n'est pas que pour la drogue, cf : moi), juste pour éviter de se faire gazer ou saisir les appareils de sonorisation, n'est pas à prendre à la légère. Et la plupart de ces jeunes ne revendiquent pourtant qu'un droit à faire la fête.

Donc certains sound-system ont décidé de se regrouper pour faire évoluer la chose, et cela a porté ses fruits puisque le teknival de marigny s'est déroulé sans (presque) aucun incident.

Pour le drame de ce week-end (qui est tout simplement une entre-tuerie), je ne pense pas qu'il y ait un côté qui ait plus raison que l'autre. D'une part, nous avons une énorme bande de jeune, frustré de ne pas pouvoir passer leur soirée et de l'autre des policiers recevant leurs ordres de personnes ne voulant pas s'attarder longtemps sur le sujet et qui doivent gérer très vite une situation qui leur échappe.
[Pour la petite info, j'ai vu quatre allemand sous t...z renverser une fourgonnette de crs... je ne sais pas combien ils étaient là haut (carhaix)... mais je peux vous dire qu'il y a sûrement de quoi avoir peur.]

Une chose me sidère tout de même, il y a des milliers de policiers là haut... ne peuvent-ils pas s'organiser pour trouver un terrain plutôt que de se battre ? Un minimum d'encadrement et c'est prouvé que ce genre de manifestation se passent plus que bien.

Enfin, pour ceux que cette culture intéresse un peu, il y a ça

Amicalement,
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de eMRaistlin
eMRaistlin
Alpha & Oméga
 
Avatar de eMRaistlin
 
Citation:
essentielle parce que le point de vue consistant à dire "la loi c'est la loi, faut s'y plier", il n'y a rien de plus facile ni de plus décervelant, cela fait fi de ce qu'une loi est porteuse de conceptions politiques, sujette à l'alternance, et que c'est un devoir citoyen de ne pas se plier aux lois iniques/immorales/etc. Le Conseil constitutionnel ne peut pas tout faire tout seul... surtout quand la nomination de ses membres par tranche est celle que l'on déplore.
Je suis 100% d'accord : je ne dis pas qu'il faut accepter les lois sous pretextes qu'elles sont en vigueur. Je dis que le systeme propose des moyens pour lutter, mais que personne n'estime ce systeme (inusité) efficace. A chacun donc de choisir son moyen d'expression. Pour certain, il s'agit de raver quand meme, pour d'autre il s'agit de charger sur des CRS avec des molotov a la main. Je te laisse choisir la voie que je prefere, et la voie que je cautionne (et par la meme, la 3e voie que je reprouve...) ^^


Citation:
Mon monde parfait ce serait celui où les conflits se régleraient au shifumi
Oui, je suis d'accord aussi. Mais bon, ceux qui ont proposé le molotov par rapport au shifumi ont a priori gagne... et ce ne sont pas les gendarmes qui ont fait les molotovs...
Lien direct vers le message - Vieux
Xeen
Invité
 
Citation:
Provient du message de eMRaistlin
Oui, je suis d'accord aussi. Mais bon, ceux qui ont proposé le molotov par rapport au shifumi ont a priori gagne... et ce ne sont pas les gendarmes qui ont fait les molotovs...
Pourquoi les armes ont-elles été créées à ton avis finalement ? Pour se défendre ou pour chasser ? Euhm oui c'est un chouilla hors sujet...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de eMRaistlin
eMRaistlin
Alpha & Oméga
 
Avatar de eMRaistlin
 
Citation:
Provient du message de Xeen
Pourquoi les armes ont-elles été créées à ton avis finalement ? Pour se défendre ou pour chasser ? Euhm oui c'est un chouilla hors sujet...
un pistolet n'a jamais tué personne, a ce qu'on dit, mais je suis d'accord, c'est HS. La question, c'est de savoir ce que fait un flic qui doit arreter une foule qui n'a pas étée stoppée par les lacrymo. A priori, la reponse a ceci, dans le reglement, c'est la grenade OFF. Le thread est ouvert en indiquant qu'il demande si l'on trouve cela barbare ou non. (<<== that is da sujet, en fait. Pas de savoir si le festival s'est vu interdire pour des raisons deplacées / arbitraire / injustes.)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Citation:
Provient du message de eMRaistlin
Pour certain, il s'agit de raver quand meme, pour d'autre il s'agit de charger sur des CRS avec des molotov a la main. Je te laisse choisir la voie que je prefere, et la voie que je cautionne (et par la meme, la 3e voie que je reprouve...) ^^
Je suis aussi 100% d'accord avec toi. Rien n'est excusable, les 2 sont fautifs. Reste que j'attends davantage des forces de l'ordre, ou plutôt les politiques derrière, qu'ils assument leur responsabilités. En premier lieu que leur estimation du bien public passe avant le critère de trouble à l'ordre public.


Parce qu'une bande d'andouilles agressives parmi 40 000 raveurs, c'est une bande d'andouilles, rien ne doit les excuser, la confiscation du matos n'est pas une circonstance atténuante, etc.

Mais de l'autre côté, une préfète qui cherche l'affrontement alors que les sound system de forte puissance ont déjà été confisqué, et alors que parmi le tas des ravers il y aura une majorité de non belliqueux qui vont se prendre la charge dans la figure, qu'on est au bout d'une route avec des centaines de véhicules mal garés, ce qui ne permet pas aux gens de repartir, etc., bref, dans ce cadre là, une préfète qui fait balancer dans le tas des lacrymos et autres joyeusetés potentiellement mutilantes, c'est une incapable à démettre d'urgence. Sauf que bien sûr, la consigne vient de plus haut et que dans l'idéal, c'est pas elle qu'il faut démettre :/

C'était franchement pas compliqué, dans l'inévitable situation d'affrontement à venir et les camions de sono étant déjà confisqué, de décider de se retirer, pour le bien de tous. Le principe de précaution il doit aussi s'appliquer dans ces cas -là : ne faire prendre de risques inutiles à personnes.
Le lieu aurait été néttoyé le lendemain par la DDTE et quelques raveurs zélés et baste.

Ca n'aurait pas empêché une nouvelle rave ? Sans doute pas, mais si on pense un peu à long terme, je me demande combien de temps durera ce genre de rave non autorisée si les camions de matériels sont confisqués à chaque fois.
Lien direct vers le message - Vieux
Aloïsius
Alpha & Oméga
 
Citation:
Provient du message de baai
Je suis aussi 100% d'accord avec toi. Rien n'est excusable, les 2 sont fautifs. Reste que j'attends davantage des forces de l'ordre, ou plutôt les politiques derrière, qu'ils assument leur responsabilités. En premier lieu que leur estimation du bien public passe avant le critère de trouble à l'ordre public.


Parce qu'une bande d'andouilles agressives parmi 40 000 raveurs, c'est une bande d'andouilles, rien ne doit les excuser, la confiscation du matos n'est pas une circonstance atténuante, etc.

Mais de l'autre côté, une préfète qui cherche l'affrontement alors que les sound system de forte puissance ont déjà été confisqué, et alors que parmi le tas des ravers il y aura une majorité de non belliqueux qui vont se prendre la charge dans la figure, qu'on est au bout d'une route avec des centaines de véhicules mal garés, ce qui ne permet pas aux gens de repartir, etc., bref, dans ce cadre là, une préfète qui fait balancer dans le tas des lacrymos et autres joyeusetés potentiellement mutilantes, c'est une incapable à démettre d'urgence. Sauf que bien sûr, la consigne vient de plus haut et que dans l'idéal, c'est pas elle qu'il faut démettre :/

C'était franchement pas compliqué, dans l'inévitable situation d'affrontement à venir et les camions de sono étant déjà confisqué, de décider de se retirer, pour le bien de tous. Le principe de précaution il doit aussi s'appliquer dans ces cas -là : ne faire prendre de risques inutiles à personnes.
Le lieu aurait été néttoyé le lendemain par la DDTE et quelques raveurs zélés et baste.

Ca n'aurait pas empêché une nouvelle rave ? Sans doute pas, mais si on pense un peu à long terme, je me demande combien de temps durera ce genre de rave non autorisée si les camions de matériels sont confisqués à chaque fois.
/agree, comme souvent
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Alhazred
Alhazred
Alpha & Oméga
 
Avatar de Alhazred
 
Citation:
Provient du message de Xeen
(maiseuh je me moquais de moi là)
Ce qui me chafouine c'est la violence, des deux côtés. Le crétin est violent, il y en a des deux côtés

Edité par Corwin.

Enfin c'est personnel et douloureusement utopiste.
Je vais m'en prendre plein la figure
Attends j arrive

Oui c est douloureusement Utopiste

En quoi le gendarme qui est paye, non pas pour etre violent, mais pour faire respecter la loi et n utiliser la violence qu en dernier recours ( c est un gardien de la PAIX apres tout ) est un cretin ??

Terckan est donc un cretin de s etre engage chez les gendarmes alors ?? Pourtant je considere ce cretin comme un de mes meilleurs amis

Je n ai absolument aucun doute que les gendarmes sont restes non violents jusqu a la toute derniere limite ........ ou a partir de celle ci, c etait eux ou les raveurs ........et ils ont donc du se defendre et ce avec des moyens occasionnant toujours le minimum de degats possibles ( grenades non lethales )

Un gendarme, ce n est pas un monstre sanguinaire qui est paye pour tabasser son prochain........ au contraire, c est une personne beaucoup plus responsable certainement que toi ou moi, et ils sont payes pour ca

Mais bon ...... quand je lis ceci, de la part d une personne avec autant de compassion que toi, je comprends nombre de desillusions de gens travaillant dans les forces de l ordre
__________________
Ich möchte ein Eisbär sein
im kalten Polar,
dann müßte ich nicht mehr schrei'n,
alles wär so klar.

Eisbären müssen nie weinen.
Lien direct vers le message - Vieux
Xeen
Invité
 
Tu n'as pas compris...
ce n'est pas grave.
Terckan lui, comprendra peut-être. Il me connaît un peu aussi, et sait que toute violence me fait hérisser le poil, je n'ai pas excusé les raveurs, je n'ai pas excusé les gendarmes. Ce qui me désespère c'est qu'on en soit réduits à en venir aux mains à chaque fois... parce que les donneurs d'ordres n'ont pas reçu la consigne de parlementer. Alors on fonce tête baissée ? Sans projeter l'issue d'une action ?

La vision de "ma gendarmerie" serait celle de personnes à part entières, proche des civils, humains comme l'est un Terckan. Prêt à comprendre le pourquoi du comment, accessibles et prêts à jouer le rôle de conseillers, pas seulement des pères fouettards.
Je ne pense pas que Terckan ait choisi ce métier pour le côté tout-répressif si tu veux mon avis, mais là je n'ébaucherais plus d'hypothèses le mieux serait de lui demander son avis...

Je ne trouve pas ton procédé très honnête cependant, tu essaie de m'instrumentaliser en me parlant de lui à travers ton argumentation...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de eMRaistlin
eMRaistlin
Alpha & Oméga
 
Avatar de eMRaistlin
 
Citation:
Provient du message de baai
Je suis aussi 100% d'accord avec toi. Rien n'est excusable, les 2 sont fautifs. Reste que j'attends davantage des forces de l'ordre, ou plutôt les politiques derrière, qu'ils assument leur responsabilités. En premier lieu que leur estimation du bien public passe avant le critère de trouble à l'ordre public.


Parce qu'une bande d'andouilles agressives parmi 40 000 raveurs, c'est une bande d'andouilles, rien ne doit les excuser, la confiscation du matos n'est pas une circonstance atténuante, etc.

Mais de l'autre côté, une préfète qui cherche l'affrontement alors que les sound system de forte puissance ont déjà été confisqué, et alors que parmi le tas des ravers il y aura une majorité de non belliqueux qui vont se prendre la charge dans la figure, qu'on est au bout d'une route avec des centaines de véhicules mal garés, ce qui ne permet pas aux gens de repartir, etc., bref, dans ce cadre là, une préfète qui fait balancer dans le tas des lacrymos et autres joyeusetés potentiellement mutilantes, c'est une incapable à démettre d'urgence. Sauf que bien sûr, la consigne vient de plus haut et que dans l'idéal, c'est pas elle qu'il faut démettre :/

C'était franchement pas compliqué, dans l'inévitable situation d'affrontement à venir et les camions de sono étant déjà confisqué, de décider de se retirer, pour le bien de tous. Le principe de précaution il doit aussi s'appliquer dans ces cas -là : ne faire prendre de risques inutiles à personnes.
Le lieu aurait été néttoyé le lendemain par la DDTE et quelques raveurs zélés et baste.

Ca n'aurait pas empêché une nouvelle rave ? Sans doute pas, mais si on pense un peu à long terme, je me demande combien de temps durera ce genre de rave non autorisée si les camions de matériels sont confisqués à chaque fois.
Chui d'accord avec toi, dans l'ensemble (meme si je suis persuadé que la prefete, si elle n'as pas été permissive et intelligente, ne l'a peut être pas fait betement pout faire couler le sang.)

Mais vu que le sujet est :
Citation:
Rave sauvage, police barbare
Je ne trouvait pas la police specifiquement barbare, sachant qu'elle n'a pas entamé les negociations a coup de lance grenades, mais que, apres avoir suivi ses ordres, elle s'est retrouvée acculée de telle sorte qu'il ne restait que cette solution pour disperser une foule devenue dangereuse pour eux et pour elle même. Pour le reste, oui aux raves, oui aux raveurs qui nettoie derriere eux, non aux psychotropes et oui aux delire et à la fête, y'a pas de souci... tant que ca nuit a personne
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Alhazred
Alhazred
Alpha & Oméga
 
Avatar de Alhazred
 
Citation:
Provient du message de Xeen
Tu n'as pas compris...
ce n'est pas grave. Terckan lui, comprendra peut-être.
Expliques moi alors ........... moi je trouve grave que tu puisses penser qu il y a des gendarmes qui sont foncierement violents et payes pour ca

J ai pas envie de penser ca de toi ........ alors expliques moi
__________________
Ich möchte ein Eisbär sein
im kalten Polar,
dann müßte ich nicht mehr schrei'n,
alles wär so klar.

Eisbären müssen nie weinen.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Gozmoth
Gozmoth
Alpha & Oméga
 
Avatar de Gozmoth
 
Citation:
Provient du message de baai
Mais de l'autre côté, une préfète qui cherche l'affrontement alors que [...]
Juste une question. Je suis le thread de loin mais cela est une donnée nouvelle, ce ne sont pas les raveurs qui ont harcelés les forces de l'ordre (qui se sont retrouvés coincés entre deux groupes de raveurs [source]) à l'aide de ce qu'ils trouvaient ? [source]) Les pompiers ont même été caillassé [source] ...
D'après ce que j'ai compris, la rave était interdite et les forces de l'ordre n'ont fait que se pointer avant d'être acceuillis par des jets de pierre.

La préfette a fait son devoir à mon avis. Si tu commets un acte répréhensible par la loi, c'est normal que les forces de l'ordre montrent le bout de leur nez. Tout comme rien ne interdisait ces policiers/gendarmes/pompiers d'être là pour simplement surveiller ...
__________________
"I've seen things you people wouldn't believe. Attack ships on fire off the shoulder of Orion. I watched sea beams glitter in the darkness at Tan Hauser Gate. All those moments will be lost in time like tears in rain. Time to die."
Lien direct vers le message - Vieux
Xeen
Invité
 
Citation:
Provient du message de Dreadskulo
Expliques moi alors ........... moi je trouve grave que tu puisses penser qu il y a des gendarmes qui sont foncierement violents et payes pour ca

J ai pas envie de penser ca de toi ........ alors expliques moi
Euh j'ai édité mais le serveur rame un peu... je te répondrais sur ce même message si tu me réponds plus bas.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [Birmanie ? Chili ? Non France] Rave sauvage, police barbare
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 08h03.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite