JeuxOnLineForumsPlusCréer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [Birmanie ? Chili ? Non France] Rave sauvage, police barbare RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Shell Lamardente
Shell Lamardente
Alpha & Oméga
 
Avatar de Shell Lamardente
 
Citation:
Provient du message de Galogan An Qir

Maintenant, quant à le contrôler, je ne sais pas si ça a été tenté ; sinon, c'est une erreur ; si oui, c'est que les participants la préfèrent sauvage sans contrôle et donc illégale & sans sécurité.
Pour la fête de la musique, y a eu un ptit truc organiser dans ma ville (500 raveurs je dirais), y avais des bonhommes d'une boite de sécurité privé qui filtrer l'alcool (et d'autre substance psychoactive illicite sûrement...) à l'entrer et quelque policier qui passait de temps en temps...
Ce qui n'a pas empêcher la présence de cannabis, d'extasy et de dealer dans l'enceinte même du parc où se déroulait la rave party.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Bolex / Jugulaire
Bolex / Jugulaire
Alpha & Oméga
 
Avatar de Bolex / Jugulaire
 
Citation:
Provient du message de Galogan An Qir
On ne parle pas de genre musical là.
On parle de foyer de drogue et d'alcool.
Et, mais là je m'avance peut-être, de dégradation de champs privés et pas prévus à cet effet.

Si l'alcool est toléré dans les lieux publics qui ont une licence pour, la drogue est interdite . Et là, leur lieu public (vu la foule, je suppose qu'on peut assimiler ça au domaine public et qu'on sort de la soirée privée entre potes), je ne crois pas qu'ils aient une licence pour vendre de l'alcool.
Mais tu m'as tout l'air d'être un sympathique livre de loi sur patte toi

Je me répète, mais c'est aux autorités compétentes de gérer ce mouvement, et non aux ravers eux-même. Depuis quand des jeunes qui veulent faire la fête peuvent assumer la charge de 10 ou 20 mille personnes ? Et pourquoi dans les autres pays d'Europe, et même la Suisse, tout ça est très bien géré ? Ne va pas chercher du côté des ravers. Nous sommes tous pareils dans l'esprit... Les autorités pas visiblement.


edit : Mais LOL ! L'insécurité ? Va en Rave et on en reparle tu veux bien !
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Galogan An Qir
Galogan An Qir
Alpha & Oméga
 
Avatar de Galogan An Qir
 
Citation:
Provient du message de Arkenon
Mais tu m'as tout l'air d'être un sympathique livre de loi sur patte toi

Je me répète, mais c'est aux autorités compétentes de gérer ce mouvement, et non aux ravers eux-même. Depuis quand des jeunes qui veulent faire la fête peuvent assumer la charge de 10 ou 20 mille personnes ? Et pourquoi dans les autres pays d'Europe, et même la Suisse, tout ça est très bien géré ? Ne va pas chercher du côté des ravers. Nous sommes tous pareils dans l'esprit... Les autorités pas visiblement.


edit : Mais LOL ! L'insécurité ? Va en Rave et on en reparle tu veux bien !

D'une part, tu me fais plaisir, tu m'épargnes tes comparaisons douteuses.
D'autre part, quand je dis insécurité, je ne pense pas "lieu où il y a de la baston et où c'est dangereux" mais je pense "hors de la gestion des responsables de la sécurité ; à savoir les autorités"

Et effectivement, c'est aux autorités compétentes de gérer ça : donc les organisateurs n'avaient pas à s'entêter à vouloir l'organiser sans l'aval et le soutien de ces autorités compétentes.

------

Sinon, pour le contrôle et la personne qui dit que la drogue circulait quand même, le contrôle je le pense "gestion" pas "contrôle Gestapo"... les policiers & les autorités veulent juste avoir un oeil sur les rassemblements, ça me semble logique comme attitude.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de spl33n
spl33n
Alpha & Oméga
 
Avatar de spl33n
 
J'ai eu la flemme de tout lire, je penses qu'on retrouvera les deux parties qui s'affrontent dans une joute verbale qui n'aboutira à keud pour changer.

Par contre je me souviens que des représentants des raveurs français ont présenté un dossier pour organiser légalement des raves parties avec l'aide des forces de l'ordre, et qu'ils se sont fait poliment et fermement envoyés balader.
Je ne cautionne aucun des deux parties, chacuns faisant acte d'une réaction plus que démesurée, et c'est bien dommage.
Lien direct vers le message - Vieux
LoneCat
Invité
 
Citation:
Provient du message de simkim

Par contre, je n'aime pas le fait de dire que c'est la première fois qu'il y a un tel incident à cause d'une rave (je ne dis pas qu'il y a eu d'autres évènements semblables, mais c'est juste la phrase qui me gène). Ca me fait un peu penser aux gens qui disent qu'avant il n'y avait pas de pédophile ou de violeurs, tout simplement parce que avant ils en entendaient moins parler.
Tu marques un point LoneCat. Le point LoneCat est l'équivalent du point Godwin mais avec Viol et Pédophile à la place de Nazi et Hitler, les points LoneCat sont essentiellement marqués sur la Taverne suite à une lente et longue dérive ....

Quand on met "à ma connaissance c'est la première fois que ce genre d'incidents se produisent" et que tu penses le contraire, c'est que tu as eu connaissance d'incidents de ce genre, dans ce cas tu peux parfaitement en parler, non ? Je ne vois pas ce que ça apporte de marquer un point LoneCat

@Cyphen: je n'ai fait que reprendre une expression que tu as utilisé dans ton message, je suis donc étonné qu'elle te gène.

Ciao,
LoneCat
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Racen
Racen
 
Avatar de Racen
 
Pour ce qui est des faits :
  • 1. Une Rave Party devait se dérouler à Carhaix.
    2. Depuis 2002 une loi stipule que les Rave Party doivent faire l'objet d'une demande et d'une autorisation auprès de la Préfecture.
    3. De par ses missions, le Préfet se doit d'imposer que les règles de sécurité et de protection des personnes soient appliquées lors des Raves Party. Si ces précautions sont soutenues par les organisateurs, sur un terrain loué ou prêté, alors la Rave en question peut se dérouler.
    4. La Rave Party n'a pas l'objet d'une demande auprès de la Préfecture.
    5. Suite à cela, la Rave a, conformément à la loi, était déclarée illégale. Les forces de l'ordre ont reçu pour instruction d'empêcher cette manifestation.
    6. Des groupes de Raveurs s'en sont pris aux forces de l'ordre chargées de disperser les attroupements et d'appliquer la loi républicaine sur le territoire français. Appliquant les textes de maintien de l'ordre, à savoir pour les gendarmes mobiles l'Instruction Ministérielle 500, l'Officier de Police Judiciaire territorialement compétent effectue les sommations réglementaires visant à signaler à la foule que son attroupement est désormais considéré comme illégal.
    7. Face à une défense violente des Raveurs, les forces de l'ordre en viennent à utiliser tous les moyens mis à leur disposition pour contenir et disperser la foule, à savoir l'utilisation de grenades offensives, non léthales en plein air.
    8. L'un des raveurs a ramassé une grenade offensive alors qu'elle n'avait pas encore explosée. En voulant la renvoyer vers les forces de l'ordre, la grenade s'est déclenchée dans sa main.
    Une fois transporté à l'hôpital, les secours n'ont pu lui sauver la main qui a été amputée.

De ces faits clairs et connus de tous, il en ressort que :
  • La manifestation était illégale.
  • Suite aux sommations, des Raveurs ont refusé de se disperser et s'en sont pris violemment aux forces de l'ordre.
  • Le blessé à la main ne doit son amputation qu'à son propre geste visant à ramasser et renvoyer une grenade offensive sur les forces de l'ordre.
  • Toutes les opérations des forces de l'ordre ont été appliquées dans la légalité.

En conséquence, au vu du post de l'auteur initial de ce thread, il n'y pas eu d'utilisations d'armes illégales, non autorisées ou mortelles par les forces de l'ordre. De fait, dire que les forces de l'ordre se seraient comporter de manière barbare relève de la diffamation et surtout d'une méconnaissance flagrante des procédures régaliennes.

Pour ce qui est maintenant de la législation en vigueur sur la formation des Rave Party, ce n'est pas aux forces de l'ordre ni au Préfet d'en discuter.
Il y a pour cela une représentation nationale, à savoir les Assemblées (Nationale et Sénat). A elles, par la voie des élections et des groupes de pressions, de faire changer les lois si vous jugez qu'elles sont mal conçues.

Personnellement, bien que je trouve regrettable qu'un jeune homme ai perdu l'usage de sa main, je pense qu'il subi néanmoins les conséquences de ses actes.
On lui a dis de partir, puis de ne pas participer à un attroupement violent. Après usage de moyens de dispersions légers, il est resté avec les Raveurs désireux d'en découdre mano à mano avec les forces de l'ordre et, en tentant de renvoyer une grenade, a perdu sa main. De ce fait il est entièrement responsable de sa blessure, et je n'irai pas le plaindre.

[édit] corrections de deux fautes de frappes
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Sgt Roger/Clemy
Sgt Roger/Clemy
Alpha & Oméga
 
Avatar de Sgt Roger/Clemy
 
ha Racen, enfin qlq qui a mis un jolie résumer!

rien a redire c'est ce que je pense
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Galogan An Qir
Galogan An Qir
Alpha & Oméga
 
Avatar de Galogan An Qir
 
Citation:
Provient du message de LoneCat
La préfète est confrontée à un cas de force majeure. Elle peut discuter avec les organisateurs et faire en sorte que ça se passe le mieux possible. Elle peut ne rien prévoir et faire la surprise (c'est le cas de pas mal de Rave qui ne sont pas à date et à lieu fixes), ou elle peut tenter d'empêcher 40 000 personnes de faire la fête.

Elle a choisi la troisième solution. Si elle avait choisi la première, en quoi cela l'ordre public aurait-il été plus gravement mis en danger ?
Si ça s'est passé comme ça, alors je ne vois qu'une cause à tous ces problèmes :
Il y a eu une préfète un jour qui en a eu marre que les ravers imposent leur loi et elle a voulu leur rappeler que ce n'était pas acceptable.


Maintenant, la solution, c'est effectivement de trouver un terrain d'entente autorités / ravers / organisateurs avec toutes les parties impliquées et de déterminer des sites fixes qu'ils adapteraient à cet effet.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Æye...Doll
Æye...Doll
Alpha & Oméga
 
Avatar de Æye...Doll
 
/100% D'accord avec Racen.

(beau resumé qui plus est)

Puis je sais pas si j'ai revé, mais j'ai vu une insulte non moderée. La derniere insulte non moderée que j'ai vu etait de Xeen, *note les privilegies qui ont le droit d'insulter*
Lien direct vers le message - Vieux
keillec
Roi
 
Citation:
LONECAT
Il faut rappeler que cette Rave est une "tradition" et qu'elle a lieu simultanément avec le festival des Vieilles Charrues, le déplacement devait être prévu de longue date pour beaucoup.
tradition" chaque foi interdite et cette annee il y a des lois !

vrai, mais ce qui est encore plus vrai c'est cette annee cela fait longtemp que des acticles paraissent dans la presse/television pour dire que cette annee ils interdiront vraiment que cette rave sans autorisation se deroule au moment du festival.

tout les teufeurs et "son" etait au courant (sauf si ils ont vecu reclu pendant plusieurs mois sans journaux et television).
de plus ils communique par sms et autre donc me dite pas qu'ils ne sont pas au courant.

ceux qui y sont en ce moment connaissaient tout les risques ( tentative de penetration dans le festivale meme je croi), on peux penser que l'organisateur a volontairement refuse de trouver/chercher un terrain et de declarer la rave pour creer "un precedent" en utilisant la "masse" des teufeurs (manipulation ?).

de plus il me semble que une rave ce deroule generalement dans un endroit surprise, le refaire chaque annee au meme endroit n'est donc plus une rave.

si ils font de la casse vous pourrez compter sur la population local pour leur expliquer comment est fait le monde ! faut pas bousculer un paysan.


P.S. : me rappel les manifs etudiantes a paris, quand les infirmieres sont rentree chez elles et ont trouvees leur vehicules casses , vous raconte pas comment se sont passe les soins le lendemain lol.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Bolex / Jugulaire
Bolex / Jugulaire
Alpha & Oméga
 
Avatar de Bolex / Jugulaire
 
Je serais curieux de connaître le nombre de rave autorisée par rapport aux demandes faites par des organisateurs.

Par contre, là où je suis choqué, c'est que des jeunes aident indirectement les autorités à étouffer un mouvement musical, et donc, culturel. Et ils ont bon dos les prétextes de lieux de débauche et de drogue.

PS : Je ne mets pas forcément ça en relation direct avec l'incident décris sur ce thread. Seulement que si les autorités étaient réellement compétentes, elles sauraient gérer efficacement ce genre de mouvement.

Edit : Mon Dieu, Sarco a plein de petits rejetons ici
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kascin
Kascin
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kascin
 
Comme d'habitude, des personnes qui prennent parti et qui le défendent.
Ca ne va aboutir à rien car des deux côtés ils y a des sourds persuadés de posséder la vérité absolue, et qui tenteront d'imposer leur point de vue en ignorant celui des autres.

Les deux camps sont fautifs: les raveurs en ayant pas l'autorisation (mais ça on peut l'attribuer également à l'administration qui fait tout pour ne pas en donner) et en jetant des pierres; et les gendarmes par leur réaction démesurée.

Aucun côté n'est innocent à mes yeux, donc je ne prendrai pas tel ou tel parti.

Maintenant faut voir les faits, et que les blessés ne sont que d'un seul côté (si on exclu le gendarme légèrement blessé).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Mab
Mab
Alpha & Oméga
 
Avatar de Mab
 
Il est clair que les choses auraient pu tourner différemment si les uns et les autres n'avaient pas jouer à celui qui se corit plus intelligent que l'autre ( et en l'occurence je parle des jeunes ).

Cependant, mis à part ceci, ce qu'il y a c'est qu'on a l'impression ( enfin, j'ai ) que certaines choses ne veulent pas être vues ou entendues de la part du gouvernement ou même encore des autres sphères directrices.

Il y a une réelle volonté et demande de la part de ces jeunes gens ( dont je ne partage pas les passions ni même le rythme de vie ) qui désirent avoir une écoute et surtout, non pas un désir de reconnaissance [n'allons pas trop loin], mais un petit geste de la part d' " en haut", et ce genre de chose, faite par certains groupes qui cautionnent toutes les illégalités produites, entraînent un rejet catégorique d'écoute ou même de soutien.

Ce mouvement de rave devient au fil des ans de plus en plus important, et interdire ou refuser à chaque fois l'accès à un terrain ( je ne parle pas de terrain privés qui ont été assaillis sans la demande de leur propriétaire, comme cela a pu être le cas quelques fois ) et toujours écarter sans jamais prendre conscience de ce mouvement qui, [lorsqu'il n'est pas malmené par certains agitateurs provocateurs- et je ne parle pas de notre ami Jean-Pascal oO- ou/et émeutiers qui ne pensent qu'à casser ou à mettre le souk] peut être tout aussi bien comparé à certains autres festivals qui se mettent en place tout au long de l'année ( enfin, là, ils ont tendance à s'annuler, mais ceci est une toute autre histoire ).

Il n'y a pas que du blanc ou du noir de chaque côté de la barrière, il est clair que c'est allé trop loin de part et d'autre. Mais répondre ainsi à des provocations c'est, je trouve, en engendrer d'autres et ne pas clore l'incident..

[Edit, parce que pendant ce temps là, je suis partie manger et je n'ai aps pu lire tous les messages depuis :/]
Lien direct vers le message - Vieux
LoneCat
Invité
 
Citation:
Provient du message de Racen
[i]Pour ce qui est des faits :
  • 1. Une Rave Party devait se dérouler à Carhaix.
    2. Depuis 2002 une loi stipule que les Rave Party doivent faire l'objet d'une demande et d'une autorisation auprès de la Préfecture.
    3. De par ses missions, le Préfet se doit d'imposer que les règles de sécurité et de protection des personnes soient appliquées lors des Raves Party. Si ces précautions sont soutenues par les organisateurs, sur un terrain loué ou prêté, alors la Rave en question peut se dérouler.
    4. La Rave Party n'a pas l'objet d'une demande auprès de la Préfecture.
    5. Suite à cela, la Rave a, conformément à la loi, était déclarée illégale. Les forces de l'ordre ont reçu pour instruction d'empêcher cette manifestation.
    6. Des groupes de Raveurs s'en sont pris aux forces de l'ordre chargées de disperser les attroupements et d'appliquer la loi républicaine sur le territoire français. Appliquant les textes de maintien de l'ordre, à savoir pour les gendarmes mobiles l'Instruction Ministérielle 500, l'Officier de Police Judiciaire territorialement compétent effectue les sommations réglementaires visant à signaler à la foule que son attroupement est désormais considéré comme illégal.
    7. Face à une défense violente des Raveurs, les forces de l'ordre en viennent à utiliser tous les moyens mis à leur disposition pour contenir et disperser la foule, à savoir l'utilisation de grenades offensives, non léthales en plein air.
    8. L'un des raveurs a ramassé une grenade offensive alors qu'elle n'avait pas encore explosée. En voulant la renvoyer vers les forces de l'ordre, la grenade s'est déclenchée dans sa main.
    Une fois transporté à l'hôpital, les secours n'ont pu lui sauver la main qui a été amputée.

De ces faits clairs et connus de tous, il en ressort que :
  • La manifestation était illégale.
  • Suite aux sommations, des Raveurs ont refusé de se disperser et s'en sont pris violemment aux forces de l'ordre.
  • Le blessé à la main ne doit son amputation qu'à son propre geste visant à ramasser et renvoyer une grenade offensive sur les forces de l'ordre.
  • Toutes les opérations des forces de l'ordre ont été appliquées dans la légalité.

En conséquence, au vu du post de l'auteur initial de ce thread, il n'y pas eu d'utilisations d'armes illégales, non autorisées ou mortelles par les forces de l'ordre. De fait, dire que les forces de l'ordre se seraient comporter de manière barbare relève de la diffamation et surtout d'une méconnaissance flagrante des procédures régaliennes.

Pour ce qui est maintenant de la législation en vigueur sur la formation des Rave Party, ce n'est pas au force de l'ordre ni au Préfet d'en discuter.
Il y a pour cela une représentation nationale, à savoir les Assemblées (Nationale et Sénat). A elles, par la voie des élections et des groupes de pressions, de faire changer les lois si vous jugez qu'elles sont mal conçues.

Personnellement, bien que je trouve regrettable qu'un jeune homme ai perdu l'usage de sa main, je pense qu'il subi néanmoins les conséquences de ses actes.
On lui a dis de partir, puis de ne pas participer à un attroupement violent. Après usage de moyens de dispersions légers, il est resté avec les Raveurs désireux d'en découdre mano à mano avec les forces de l'ordre et, en tentant de renvoyer une grenade, a perdu sa main. De ce fait il est entièrement responsable de sa blessure, et je n'irai pas le plaindre.
Excellent ton message, c'est vrai que ça fait du bien !

J'ai juste mis en gras un point pour lequel j'aimerai une source: le fait que ce soit le blessé qui ai pris la grenade non explosée pour la relancer, et pas que ce soit la grenade qui soit venue lui arracher la main. Je n'ai RIEN trouvé comme source, je serais content d'en avoir une.

Par ailleurs, comme cela a déjà été noté: il semble en pratique impossible d'obtenir une autorisation administrative d'organiser de telle fête, ce qui est une façon hypocrite de les interdire. Si tu as connaissance de Rave de 40 000 personnes légalement organisées en France, je te croirai sur parole.

D'un point de vue légal tu as tout à fait raison, d'un point de vue politique (au sens noble, pas au sens politicien), je suis un peu en désaccord pour les raisons suivantes.

Effectivement, pris individuellement le gars n'avait pas à être là, le truc n'était pas autorisé, il y avait des émeutes, bref: le souk, c'est de sa faute il l'a bien cherché (raisonnement de base).

Sauf que pris collectivement, quand on sait que 40 000 personnes viennent pour faire la fête, et qu'on leur met quelques centaines de membres des forces de l'ordre, on sait que ça va très probablement dégénérer. Quand on lance 60 grenades offensives sur une foule, on sait qu'on a de fortes chances de blesser quelqu'un (statistiquement, ça doit approcher le 1 ....).

Or justement ce qu'on demande normalement à un préfet, c'est de considérer le collectif. D'après une info que j'ai cité, "Les différents collectifs (404 Rézist; l'orange bleue) et partenaires (Medecins du Monde, Aides...) se tiennent prêt à intervenir avec les organisateurs. Ils demandent à la Prefecture de collaborer pour que tout se passe le mieux possible.", la préfecture a préféré se cacher derrière le texte (de façon tout aussi hypocrite que les législateurs, puisqu'il semble interdire de fait les Raves), en connaissant parfaitement les risques.

Ca me semble être une première. Jusqu'à présent on faisait en sorte d'assurer la sécurité on en profitait pour arrêter quelque dealers pas discrets, et ensuite on indemnisait le proprio du terrain qui avait été saccagé en faisant des discours tout aussi hypocrite que le reste (je parle uniquement du système mis en place pour gérer les Raves).

Au vu du résultat, je ne suis pas sûr que le choix ait été judicieux. Reste que ton message est très pertinent quand même !

Ciao,
LoneCat
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Racen
Racen
 
Avatar de Racen
 
Citation:
Provient du message de Arkenon
Edit : Mon Dieu, Sarco a plein de petits rejetons ici
En répondant dans le même ton, on pourrait te rétorquer qu'il y plein de rejetons gauchistes révolutionnaires ici.
Evitons les propos pompeux et mal placés et gardons à l'esprit le sens du mot discussion.
Ce thread prend assez l'eau pour qu'on évite de telles généralités affligeantes.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [Birmanie ? Chili ? Non France] Rave sauvage, police barbare
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 19h30.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite