JeuxOnLineForumsPlusCréer un compte
Dark Age of Camelot
Le miroir des âmes
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le miroir des âmes > Carnac - Midgard - La Légende de Sorheim RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Sorheim
Sorheim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Sorheim
 
Message roleplay

La Légende de Sorheim

INTRODUCTION
Mon passé reste assez flou, comme si un voile avait recouvert ma mémoire, comme si quelques obscures forces ne voulaient que je me souviennent qui je fus... Bien avant cette guerre.

Je suis né dans le village de Galplen, dans la région de Myrkwood, au sud du royaume de Midgard. En ces temps lointains, nous n'étions pas en guerre, la paix régnait sur les trois royaumes. Mon père était un noble de la cours de Mykwood, tandis que ma mère était au service du puissant Odin. Mon enfance fut bercée par les légendes nordiques, ce fut mes plus belles années... C'était il y a bien longtemps...

Je crois que tout a commencer avec la disparition de mon père, dans la région de Uppland. Il ne fut pas le seul à disparaître, ce jour là ce fut plus de quarante hommes qui disparurent. L'enquête fut confiée au commandant de Svasud. La seule chose que je sais aujourd'hui est que le résultat de cette enquête resta secret. On dit à ma mère que mon père et ses hommes étaient tombés dans une embuscades. Des bandits des neiges les avaient massacrés. Ma mère accepta cette explication, mais ne fut pas dupe.

Bien des années plus tard, je décidais de découvrir la vérité et je pense que c'est à cette époque que j'ai commis l'irréparable. Ce que je vais vous conter ne sont que les bribes de cette mémoires qui me reste, des souvenirs qu'il me fut dure de récupérer. Je pense que j'ai été trop loin, jadis, et que je le paye aujourd'hui.

PREMIERES ARMES
Mon premier maitre d'arme fut le Seigneur de Gna Fast, il m'enseigna bien de choses, le maniement du marteau, du bouclier et même l'art de la magie. En ce temps là je venais de fêter mes dix neuf ans, je voulais entrer au service des seigneurs de Midgard et nous protéger des invasions des monstres de la zone frontières. Mes premiers combats je les ai livré dans la forêt de Mykwood luttant contre les redoutable Lycanthrope qui venait de s'emparer de la forteresse de Ashken (connu aujourd'hui sous le nom de fort des lycans). La forêt fut toujours infesté de créatures les plus redoutables les unes que les autres. Je pense que le Dragon n'y fut pas étrangé. J'ai passé des années dans la garde de Myrkwood, le fort de Ashken fut un haut lieu de la guerre que nous menions au lycanthrope.
Il y eu de nombreuses tentatives pour nettoyer Varulvham, mais rien n'y fit, peu à peu les lycanthrope s'étendirent jusqu'a controlés Skona Ravin. Il faillirent même s'emparer de Galplen, ce fut l'une de nos plus redoutables batailles contre eux. Sans les renforts Kobolds de Fort Altla, la ville de Galplen serait tombée entre leurs mains. Bref, je passais plus de cinq ans au service des forces de Mykwood, quand enfin, je fus promu officier et envoyer à Svasud pour renforcer la muraille frontière.
C'est en ce temps que je découvris des membres des autres royaumes, avec lesquelles nous commercions et c'est en ce temps que l'histoire allait basculer.

A suivre...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Sorheim
Sorheim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Sorheim
 
LA ZONE FRONTIERE
En ce temps, Arthur régnait sur Albion. Le royaume d'Hibernia ne se montrait que rarement, tandis que nombre de bardes voyageaient sur nos terre comptant les légendes albionnaises, et que les mercenaires travaillaient pour le plus offrant à nettoyer les zones les plus malfamées de Uppland, Jamland ou encore de la porte d'Odin. On apercevait parfois quelques paladins en manque de quêtes épiques ou quelques mages en quêtes d'objets magiques ou ouvrages anciens.
J'ai passé plus de dix dans la zone frontière, j'ai combattu tout ce que l'on pouvait y rencontrer et un jour je devins un puissant seigneur de guerre. Alors, peu à peu, l'ennui me gagna...

-------------------------------------------------------------------------------------
MIROIR BRISE (scène1)
Le Miroir Brise : C'est ainsi que je nomme des scènes de mon passés, qui parfois me reviennent. Elles restent assez flou, je ne les comprend pas toujours. Ces scènes du passés me font penser que celui que vous connaissez aujourd'hui n'a rien à voir avec celui que je fus jadis.

[Thorns] : Sorheim, tu es bien pensif mon ami, que ce passe-t-il? Ces dernière semaines tu n'as eu le goût à rien.
[Sorheim] : Hum... Je ne supporte plus ce manque d'inaction, je suis devenu puissant, que me reste-t-il à affronter?
[Thorns] : Je ne sais pas... Tu n'as qu'a déclencher une guerre <éclat de rire>
[Sorheim, pensif] : Déclencher une guerre....
[Thorns] : Sorheim? Sorheim? Et voilà, il est reparti dans ses pensées.

Fin du Miroir.

------------------------------------------------------------------------------------

J'ai errer, des jours est de jours, à travers Midgard, sans but, à moitié ivre, je crois. Puis, je suis arrivé, un matin, à Galplen. Je crois que je me suis effondré au milieu du village. Quel triste attitude pour un seigneur de guerre comme moi. J'ai dû être ramassé et mené dans la maison de mon enfance. J'avoue que je ne sais pas vraiment. Quand j'ai ouvert les yeux, elle était là, elle s'occupait de moi, elle était belle, jeune.....

Cette année je me suis mariée avec la Belle Hanilga, une trollesse issue d'une famille de marchands. Je rangeais mes armes, oubliais la guerre. Je connu à nouveau le bonheur. L'année suivante naquit mon fils Vaklern, un beau bébé. J'avais acheté un petite maison non loin de Galplen où j'élevais des moutons. Hanilga allait souvent à Jordheim pour vendre la laine et voir sa famille. Je crois que j'ai connu le vrai bonheur.

-------------------------------------------------------------------------------------

MIROIR BRISE (scène 2)
Je suis à uppland, dans mes bras le corps sans vie de Hanilga. Je hurle ma douleur tandis que tombe la neige et souffle le vent. Je hurle ma colère. Je crache mon venin contre son meurtrier, ses meurtriers. Dans ma main droite repose la tête de mon aimé, son coeur sans vie allongé dans la neige fraiche, dans ma main gauche je sers la flèche que lui a transpercé le coeur. Une flèche Albionnaise....

Fin du miroir
-------------------------------------------------------------------------------------

A suivre...
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le miroir des âmes > Carnac - Midgard - La Légende de Sorheim
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Dark Age of Camelot RSS
Les critiques de Dark Age of Camelot RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 16h40.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite