JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 739 (sites) | 1303 (forums)Créer un compte
Dark Age of Camelot
Le miroir des âmes
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le miroir des âmes > [Brocéliande - Albion] Thealin ou les brumes d'Avalon RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
(Post écrit par Leamas Ehrling)
Une nouvelle fois, Leamas précise au tavernier de préparer une troisième assiette.
Le jeune Clerc écoute attentivement Thealin. Puis celle ci va se changer. Elle redescend alors. Leamas avait oublié que Thealin était une belle femme. Puis il la réécouta de nouveau. Il avait l'impression qu'elle essayait de le noyer sous ces paroles pour qu'il en oublie de partir.
Il ne partira sans doute pas ce soir, il a précisé au tavernier qu'il prendrait deux chambres pour la nuit. De plus, plus grand monde ne l'attend à Val Praie. Son instructeur et ami parcours Albion, accompagné de sa folie et de son odeur. La seule personnes qui lui reste est venue avec lui, il n'a donc aucune raison de rentrer ce soir. Et il n'a pas fait tout se chemin pour ne pas voir ni Donnegann, ni Bahamutt, ni même cette pipelette d'Ezo !
Perdu dans ces pensées, un nom le fit s'interrompre.

-" Malhalt ?! De l'ancien Oldre des Plotecteul d'Excalibul ? De la même famille que Heldlic et Fhalhld de a Blanche Helmine ? Est ce bien de cette homme que tu palles ? Les même nom toujouls. Et que deviens Ezo ? Tu ne m'en a même pas paller ! Et Donnegann ? Appalement, il y a beaucoup de gens que je connais dans ces contlées. Mais où sont ils donc tous ?"
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
Thealin : Ezo... est partis quelques temps puis il est revenu pour me faire ses adieux...

Leamas : Adieux ?

Thealin : Dans 4 lunes plus exactement je ne le reverrais plus... Il retournera à la Déesse Mère qui le rappelle à Elle.

Leamas : " Tant d'amis sont paltis. Le loyaume est pelvelti, les Albionais ne pensent plus à la défenses de nos telles. Ils sont tous en quête de puissances et de gloile. Ca fait pitié à voil."

Thealin : Je suis en quête de sagesse et de connaissance moi. Je fais des fouilles, je creuse, je ramène des pierres dont j'étudie les textes. Récemment le cercle de sapience a pu étudier une tablette étrange provenant d' Atlantis. Après avoir traduit le texte, leur signification reste mystérieuse.

Leamas : Tu sais que ça ne m'a jamais intélessé.

Thealin : C'est vrais que la poussière des livres et les bibliothèques n'a jamais été ton fort. Je me rappelle qu'il y a longtemps je ne voulais plus en sortir. Orlanth disait de retourner à mes livres et de ne pas parler de guerre moi qui n'y connaissais rien et Arald disait que j'étais la honte de toute l'Académie. Alors je me suis remise à étudier la magie du feu et aujourd'hui je suis archimage. Je leur en serais toujours reconnaissante car l'Académie n'a plus rien à m'apprendre aujourd'hui. Seul l'expérience de la guerre me donnera ce qu'aucun livre ne pourra m'enseigner...


Un silence commença à s'établir lorsqu'un sarrasin entra dans la taverne.

(Post écrit par Guidzican)
La porte de la taverne s'ouvre de nouveau laissant apparaître dans son embrasure un jeune homme. Celui simple porter des vêtements qui démontrent une certaine pauvreté. Il porte à sa main un bâton qui prouve que l'homme appartient sûrement à une des écoles de magie mais la couleur de sa peau réussit, tout de même, à emmètre un doute sur cette hypothèse. En effet la peau matte de l'homme a certainement connu le soleil qui brûle le sable chaud de Jarouad, lui ou peu être ces ancêtres.

-" Assalamou alaykoum wa Rahmatoullahi wa Barakatou, noble Seigneur, je me nomme Guidzican 'Ayah Bismillahi al-rahmani al-rahim originaire de Jarouad et adopter par l'île de verre. Je suis venue ici, comme vous nous l'avez conseillé Dame Thealin, à mes compagnons et à moi même, afin de visiter la ville. Je me présente à vous avant d'aller voir à quoi ressemble cette ville."


Thealin : Si tu veux voir Donnegann, il est partis au siège de Berwick. C'est une longue histoire que je te raconterais une autre fois. Pour l'heure je dois acceuillir un nouvel arrivant. Excuse-moi un instant.

La thaumaturge se leva et alla à la rencontre de Guidzican. Elle fit les présentations avec Leamas puis leur proposa une visite guidée des différents villages et cités de la baronnie. (cf BG de Northumbria) L'avalonienne leur fit une description sommaire du village de Sunderland, où elle s'était elle-même établit. C'est par là qu'ils commencèrent...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
Réunion à l'Ambassade de Reilly
Thealin demanda au scribe de reporter les paroles des derniers évènements dans son grimoire. Elle le rangea ensuite à sa place dans la bibliothèque du Temple, au milieu des milliers autres écrits.

Citation:
*** Journal ouvert : Mon Mar 15 21:44:06 2004
<Saphyr toussote, se fait petite>
Donnegann : "nous sommes réunis ce soir pour engager conversation entre nous apprendre à mieux nous connaître, et partagez nos espoirs "
<Saphyr préfère s'asseoir dans un coin>
<Shanandra hume le contenu du verre>
<Avygeihl adresse un signe de tête à Donnegann afin de prendre la parole>
<Menellas écoute Donnegann sans quitter les flammes des yeux>
Donnegann : "je laisse la parole à l'Ambassadeur Avygeihl"
Avygeihl : "Bonsoir à tous."
<Sabah écoute>"
Avygeihl : "je renouvellerai les remerciements de notre baron pour votre venu."
<Moera aperçoit Gwaerion dans son coin et se rappelle avoir à discuter avec lui , plus tard >
Avygeihl : "Avant de commencer à discuter. Je pense qu'une brève présentation de chacun de nos partis serait une bonne chose. Le père Altaris pourrait commencer. Suivit de Dame Moera en attendant messire Fharhrd."
<Amnesya acquiesce de la tête>
Avygeihl : "Puis le Baron Donnegann pourra présenter le fief. Cela afin de mieux savoir à qui chacun à a faire."
Kircle : "<tousse> excusez moi..."
Avygeihl : "Oui ?"
<Sabah regarde le père prendre la parole>"
<Avygeihl écoute Altaris>
Kircle : "Messire Fharhrd ne pourra peut être pas venir et nous vous prions de l'excuser"
Avygeihl : "Nous l'en excusons. Vous lui transmettrez nos salutations."
Kircle : "Bien et merci"
Avygeihl : "Père Altaris je vous prie. <sourit>"
Altaris : "Je présenterai d'abord mes salutations à cette noble assemblée"
<Avygeihl lui adresse un signe de tête respectueux>
Altaris : "et je me félicite de cette merveilleuse initiative de la Baronnie de Northumbria"
<Moera lui adresse un regard en réponse>
<Menellas ne se sent pas concerné>
<Amnesya surveille du coin de l'oeil le couvercle du panier à serpents d'Isahaura>
Altaris : "Je me présente à vous en ma qualité de Haut Commandeur Céleste de la Confrérie des Légendes"
<Amnesya montre à tous les armoiries de la Confrérie>
Altaris : "Notre modeste ordre suivant les traces de nos fondateurs, ceux des Al'Thor"
<Shanandra goutte une petite gorgée de son verre>
<Amnesya range soigneusement, religieusement l'écu>
<Donnegann écoute>
Altaris : "Et j'espère pouvoir nouer avec vous des relations durables, pour le plus grand bien de notre bon royaume"
Avygeihl : "C'est à notre honneur commun."
Altaris : "Je m'arrêterai à cette brève présentation ambassadeur Avygeihl"
<Shanandra reprend une gorgée>
<Gwaerion reste debout aux aguets derrière les responsables de Northumbria>
<Moera se demande qui sont ces Al'Thor>
<Amnesya acquiesce >
<Saphyr écoute attentivement, cherchant à repartir dans les ombres>
<Marhalt trouve un air bien satisfait à Saphyr, ça ne lui plait pas>
Avygeihl : "Merci à vous. Dame Moera, je vous en prie."
<Lydlus ne quitte Saphyr du regard même dans les ombres >
<Moera semble chercher ses mots >
<Saphyr rabaisse un peu plus sa capuche>
<Shanandra sourit à Leamas>
Moera : "Bien, que vous dire ... Tout d'abord je me nomme Moera ar Ker Is, Hiérophante de la famille des Chasseurs de Rêves, en succession à Aivnar Saikin"
<Lydlus continue d'écouter, ne relâchent pas sa vigilance à cause de ce mauvais pressentiment qui l'habite>
Moera : "Notre famille , que vous dire d'elle sinon qu'à l'origine nous étions un rassemblement de doux rêveurs cherchant connaissance, liberté et tolérance , unis par une même croyance en la nature, bien que d'origine différentes... Cette tolérance et ces recherches nous ont amené a accueillir nombres de parias et d'isolés eux-mêmes en quête de cette paix de toutes confessions et de toutes origines ..."
<Amnesya écoute attentivement la hiérophante>
<Shanandra adresse un petit sourire amusé à Leamas>
<Sabah regarde le trône avec un sourire aux lèvres>
Moera : "... c'est dans ces recherches que nous avons croisés le chemin de la baronnies et avons scellés alliance. Voila ... c'est assez résumé mais l'essentiel est là ..."
Avygeihl : "Bien. Merci à vous. <Sourit> Peut-être damoiselle Lindalee ou autre personne à même de le faire, parmi la Blanche Hermine, pourrait-elle faire de même ?"
Lindalee : "Je préfère laisser la parole au Père Kircle à mes cotés. Il est de bien plus haut rang que je ne le suis"
Avygeihl : "Père Kircle... je vous en prie."
Donnegann : "nous vous écoutons, mon père"
<Sabah regarde le père Kircle parler>
Kircle : "Bien...La Blanche Hermine n'est en fait que la réunion de personnes qui ont pour but d'aider le peuple d'Albion... tout en s'efforçant d'honorer et de défendre les valeurs de notre bon Roy"
<Moera manque de s'étouffer >
<Lydlus lance un sourire en coin à Moera>
Donnegann : "Grand merci. D'autres délégations souhaitent elles se présenter ?"
<Isahaura remarque que Chasseurs et Blanche Hermines sont a l'opposé l'un de l'autre>
<Isahaura toussote >
<Saphyr ne pipe mot>
Donnegann : "père Leamas ?"
<Isahaura regarde le baron>
Leamas : "clé non je m'en doutais"
Avygeihl : "<sourit> J'ai cru vous éviter cela mon cher."
Leamas : "je ne suis pas ici poul leplésenter mon Odle. Je ne polte d'ailleul pas les couleuls de celui ci"
Avygeihl : "Certes, mais présentez vous à nos hôtes. <sourit>"
<Isahaura en attendant son hypothétique tour, glisse une souris prise dans sa besace par le couvercle de son panier d'osier>
Thealin : "non en effet vous portez encore les couleurs de la Convention Paysanne"
Leamas : "Je me nomme donc Leamas Ehrling, fils de Heldric Ehrling"
<Lydlus sort une petite boite et la tend discrètement à Isahaura>
Leamas : "Celtains me connaissent peut-êtle du temps où je poltais effectivement les couleuls de la Convention Paysanne mais celle ci n'est plus"
<Sabah remarque que l'homme a un fort accent saxon>
Leamas : "Vous m'avez sans doute vu également aux cotés d'Orlanth, mon parrain."
Donnegann : "certes, beaucoup ici s'en souviennent"
Leamas : "et vous connaissez seulement mes oncles, Marhalt ainsi que le chef des Blanches belettes"
<Donnegann sourit >
<Marhalt sourit au fils de son défunt cousin Heldric Ehrling>
<Lindalee esquisse un sourrire>
Leamas : "je n'appoltelais que tlès peu à cette leuinion, les guelles ne sont plus poul les gens de Val Plaie, ni les guelles flontallielle ni les gueulles intelnes"
Thealin : "cessons là de vous torturer Leamas nous ne sommes pas réunis pour cela"
<Thealin sourit >
<Isahaura n'entend rien de ce language au si fort accent>
Leamas : "j'avais telminé de toute facon, ma golge est sèche"
Avygeihl : "Merci Leamas. <sourit>"
Leamas : "de lien de lien"
Avygeihl : "Baron Donnegann je vous en prie."
<Lydlus ne comprend rien a ses paroles a cause de l'acces et chuchote a marhalt une traduction >
Donnegann : "avant tout, je laisserais parler Dame Saphyr, et Dame Isahaura, si elles le désirent..."
Saphyr dit, "...."
<Marhalt murmure à son épouse une traduction édulcorée>
Saphyr : "hein? euh... non non... non... Houla, pas besoin hein"
<Lydlus retient un fou rire >
<Isahaura timide, regarde Saphyr pour lui demander de la devancer>
Avygeihl : "Oui. Qu’elles veuillent bien m'excuser."
Donnegann : "nous vous écoutons"
<Isahaura remarque qu'une fois de plus les bohémiens étaient laissez pour compte>
Saphyr : "oh vous savez... hein... depuis la dernière fois que je vous ai volé Donnegan, je me méfie de ce que je dis devant vous <sourit>"
<Isahaura voyant le refus de Saphyr, se lève>
Isahaura : "volé ?"
Saphyr : "je préfère alors me taire, qui est la plus sage des paroles"
<Shanandra regarde Saphyr, perplexe devant ses hésitations>
<Isahaura se pose des questions>
<Menellas, les bras toujours croisés à fixer le feu, tapote un bras des doigts de la main de l'autre>
Saphyr : "erf.. pardon... emprunté... <sourire innocent à Donnegan>"
<Lydlus retient un sourire sous la "grande délicatesse" de Saphyr>
<Marhalt se reappelle douloureusement qu'on lui a volé ce jour même une bourse joliment garnie>
<Sabah sourit en voyant que Saphyr vole les riches>
Avygeihl : "Je présenterai cette jeune fille si vous le souhaitez."
<Isahaura se rassoit>
<Gwaerion fronce les courcil a la notion de vol>
<Saphyr leve les yeux au ciel>
Avygeihl : "Saphyr est une jeune fille qui vagabonde dans Camelot. Elle a été le centre de quelques démêlés avec la Garde d'Albion."
<Amnesya reste très calme malgré la tension naissante>
<Donnegann regarde fixement saphyr, puis isahaura>
<Lydlus se sens tout a coup plus a l'aise vis a vis de Saphyr>
Avygeihl : "C'est une brave jeune fille, un peu téméraire, mais gentille. Elle a bien à apprendre mais à un bon fond. <sourit>"
<Isahaura se souvient de la gausserie que fit Mejaii à Elyonora>
<Sabah n’aime pas le terme brave fille>
Avygeihl : "Mais prenez garde à vos bourses. <sourit> et adresse un clin d'oeil discret à la jeune fille>"
Saphyr : "<sourire innocent>"
Donnegann : "je ne pense pas qu'il y aura d'incident ce soir <ferme>"
Avygeihl : "Elle est notre invité de chaque jour et se trouve, pour ce qui est de Northumbria, sous la protection du Comte de Deira."
<Isahaura se dit qu'ils accueillent nombre de vagabonds en leur troupe itinérante>
Marhalt : "<regarde tout à coup Saphyr comme ci une illumination naissait>"
Donnegann : "Dame Isahaura ?"
Lydlus : "je suis certaine que Saphyr ne tentera rien ici <d'un regard à la fois menaçant et complice à la jeune fille>"
Saphyr : "d'ailleurs... je sens que... <voit le regard de Marhalt> je vais m'absenter"
Isahaura : "hem ... < prend une grande inspiration"
<Marhalt se lève>"
Marhalt : "hep toi !"
<Saphyr s’enfuit>
Marhalt : "la gredine"
<Shanandra hausse un surcil>
Gwaerion : "que se passe-t-il Sire Marhalt ?"
Sabah : "<regarde tout ce monde s'agiter>"
Marhalt : "sûrement pas elle, après tout"
Isahaura : "hum ? Que se passe t il ?"
Leamas : "héhé tu as letlouvé ta boulse peut-êtle ?"
Marhalt : "j'ai perdu " une certaine somme le loyer d'un mois de notre maison"
Avygeihl : "<sourit> Allons, allons…Reprenons. Dame Isahaura. <sourit>"
Donnegann : "laissez là, nous la retrouverons bien assez tôt"
<Isahaura totalement décontenancée alors qu'elle s'apprêtait à parler >
Isahaura : "euh ... que voulais je dire ..."
<Donnegann sourit à Isahaura>
<Marhalt ronchonne dans son coin>
<Amnesya sait qu'à l'extérieur Eana veille sur Saphyr>
Isahaura : "Eh bien euh ... je me nomme Neferet Isahaura...et je salue cette assemblée ... Sneb ankh oudja à tous ... Kha k di ankh Kheper ! Je suis fille d'Egypte et fait partie d'une troupe nomades, de bohémiens et saltimbanques ... Nous parcourons les villages , pour gagnez quelques pièces en échange de notre art , ..."
<Amnesya comprend quelques bribes de ce langage qui lui fut familier il y a bien longtemps>
<Lydlus esquisse un leger sourrir, comme concerner par l'histoire de la jeune menestrel>
<Amnesya sourit à Isahaura et retrace ses premiers tours de chant>
<Thealin murmure quelques mots à Gwaerion>
<Gwaerion regarde Thealin, s’interrogeant pour qui était cette remarque>
Isahaura : "il y a quelques temps nous avons , sous l'invitation du sieur Lohot, été demandé un sauf conduit pour les terres de la baronnie , lassé de nous faire expulser et cracher au visage partout où nous passions, quand nous n'étions accusés du moindre vol..."
Marhalt : "bah tiens"
<Lydlus se recule légèrement dans les ombres comme mal a l'aise>
<Isahaura est troublée de la réflexions de Marhalt , les larmes au bord des yeux>
<Sabah remarque que les Chasseurs sont très agressifs>
Avygeihl : "Nous les avons accueilli et ils arpentent les route de notre fief."
<Shanandra est amusée par la sensibilité de la jeune fille>
<Marhalt tripote sa ceinture, vide de sa bourse>
<Lydlus donne un grand coup de coude à son époux pour le faire taire>
Marhalt dit, "aie"
Avygeihl : "Ils sont joyeux compagnons et excellent en bien des arts de la fêtes et de la magie."
Isahaura : "depuis ... < déglutit > ... nous essayons de nous investir dans la vie du fief, de nous y faire accepter comme tous commerçants ... "
Avygeihl : "Et nous ne pouvons que vous en féliciter. <sourit>"
<Amnesya toussote à ce mot...commerçant>
<Isahaura ne peux plus parler, la gorge serrée et se rassoit>"
Donnegann : "merci, dame Isahaura"
<Lydlus esquisse un sourire réconfortant à Isahaura pour lui rappeler qu'elle n'est pas seule>
<Moera regarde Isahaura, touchée par son discours mais envahit d'un souvenir douloureux d'une autre bohémienne>
Donnegann : "Reste donc à nous présenter. Lle Duc Bors m'a confié la charge de gérer le domaine de Northumbria. En qualité de Baron, je me charge d'appliquer les Edits Royaux sur toutes les terres à l'est des Monts Pennines. Je suis assisté dans ma tâche par le Cénacle, dont l'Ambassadeur Avygeihl et le Héraut Thealin font partie. Nous accueillons de nombreuses communautés, de toutes ethnies et confessions. La tolérance fait force de loi, tant qu'elle ne contredit pas la parole du Roy"
<Menellas esquisse un sourire, fixant toujours les flammes>
<Amnesya médite ces mots lourds de sens>
<Isahaura se demande : " et si la parole du roy est chargée d'intolerance ? " >
Donnegann : "Aussi avons nous créer un Protectorat pour accueillir différents ordres, guildes et rassemblement divers. Ce qui amène au point central de notre réunion. Différentes confessions sont représentées ce soir et chacune d'entre elle a eu maille à partir, de près ou de loin, avec le fanatisme de certains Evêques. Ceux-ci sont regroupés au sein d'un ordre puissant, officiel et influent. Je veux bien sûr parler de l'Inquisition... de triste mémoire. J'aimerai pouvoir rassembler suffisamment de soutien pour nous opposer à lui. Je vous laisse la parole pour en débattre..."
<Sabah remarque le siège vide à côté d'elle>
<Shanandra jette un coup d'oeil au verre vide à coté d'elle et acquiesce à Leamas>
<Gwaerion murmure a l'oreille de Thealin>
<Leamas ressert un verre à Shanandra>
<Menellas est pensif>
<Moera voit les deux picoler dans leur coin, sort une flasque de cidre d'Erinn de sa besace et en avale une lampé>
<Auberouge regarde le marchand de poison qu'il y a dans le salon et les verres qui traînent>
<Lydlus est tout a coup mal à l'aise>
<Isahaura prend le panier sur ses genoux et tout bas joue un petit air mystérieux et envoûtant, puis repose le panier>
<Menellas reste serein>
<Amnesya reste stoïque>
<Shanandra boit une gorgée>
<Kircle se frotte la mâchoire>
<Lydlus esquisse un large sourire sur les paroles de Donnegann>
<Avygeihl écoute >
<Moera joue avec une de ses flèches>
<Menellas remet ses gants de maille>
<Sabah se prépare >
<Lydlus se met à imiter Moera pour passer le temps et fait tournoyer une de ses dagues entre ses doigts>
<Menellas saisit le tisonnier et ravive le feu>
<Lindalee est surprise du silence laissé par Donnegann et du coup de tonnerre quelques secondes après>
<Gwaerion regarde l'assembler cherchant des signes de réaction>
Amnesya : "Vous opposer à lui?...dans quel but cher Baron?"
Donnegann : "dans le but de desserrer l'étau de l'oppression et du fanatisme"
Moera : "nous opposer à l'inquisition, pour ma part je suis pour , vous le savez donc je ne m'étendrais pas, du temps de Iathiel nous avions des problèmes avec, Thealin ne me contredira pas ..."
Thealin : "certainement pas Moera"
<Marhalt semble avoir une idée bien arrêtée sur la question>
<Donnegann écoute les débats>"
Amnesya : "Pourriez vous donner un exemple précis de cette oppression ? Feriez vous écho au culte de Ceridwen? "
Lydlus : "<d'une voix comme lointaine> trop de souffrance on été infliger en son nom pour que je ne puisse jamais la tolérer à ce jour..."
Leamas : "et comment comptez vous vous battle contle l'inquisition ?"
Moera : "le culte de la Déesse n'est qu'un exemple parmi tant d'autres ..."
Thealin : "Notre Culte certes est faible mais le fait est qu'il gène certaines personnes. Oui Dame Amnesya je vous parle du culte de la Déesse Mère Ceridwen, mais il y a tous les Cultes ne faisant pas parti de celui de la Lumière"
Avygeihl : "<écoute sans mot dire>"
Moera : "l'unique ... < regarde le baron >"
<Altaris écoute attentivement les intervenants>
<Menellas soupire, lassé>
Leamas : "<attend que les débats se terminent pour reposer sa question>"
Isahaura : "Aton, qu'il brille à jamais, et le culte des esprits"
Donnegann : "les Trinitaires en ont souffert"
Thealin : "celui d'Arawn également et même ceux faisant parti du Culte de la Lumière eux même sont menacé s'ils ne suivent pas le droit chemin"
Avygeihl : "Et d'autres en souffriront."
Amnesya : "Certes...j'avoue que notre position vis à vis de cette question ne me permet pas de me prononcer pour ou contre tel partie..."
<Kircle approuve de la tête les paroles de Thealin>
<Lydlus se lève et va se poser dans un coin, s'adossant au mur, sombre et silencieuse a son habitude afin d'écouter ce qui se dit en ce lieu>
Moera : "le premier à en souffrir fut celui de la nature ... "
Sabah : "<écoute et approuve les propos de Thealin>"
Amnesya : "Mais nous avons ici des représentants officiels de la Lumière en la personne des Maîtres de Vie"
<Leamas se sent concerné>"
Thealin : "C'est pour cela que nous tenions à vous réunir, afin de vous prévenir des dangers à venir"
Amnesya : "ils ont été élevés et éduqués en ce sens, la voie de la Lumière, mais ils ne semblent pas être pour autant des fanatiques bornés"
Thealin : "ils ne seraient pas ici Dame Amnesya si tel était le cas"
Amnesya : "évidemment <sourit>"
Lindalee : "Les Maîtres de Vie ici présent ont ils de plus amples informations sur le bras armé de leur ordre qu'il soit en mesure de nous communiquer ?"
Avygeihl : "hmm.."
<Amnesya se rasseoit>
Avygeihl : "L'inquisition se terre. Elle ne s'affiche pas clairement."
<Leamas cherche un "Maître de Vie>"
<Gwaerion serre les poing>
Avygeihl : "Elle ne peut le faire ni légitimité sa présence... Avec le temps peut-être. Mais pour l'heure elle est un fantôme au sein de la Lumière. Peu de gens connaissent son existence. Et en général ceux la sont poursuivis et menacés."
<Menellas s'appuis l'épaule contre le mur, regardant l'assemblée calmement>
<Lydlus semble nerveuse>
Donnegann : "j'ose espérer que dans la tendance orthodoxe, tous ne suivent pas la voie des Inquisiteurs"
Thealin : "on en parle comme d'une légende"
Avygeihl : "Comme du Conventus Occultus.."
Altaris : "Je ne puis considérer une forme d'inquisition, comme étant le bras armé de la Lumière "
Avygeihl : "Effectivement car cela serait faux."
Lydlus : "l'inquisition n'est qu'une invention des hommes elle ne sert nullement la lumière que ses propres intérêt <se tait de nouveau>"
Avygeihl : "Elle s'est insinué dans le culte de la Lumière parce qu'il est répandu. Et elle sert ses intérêts en utilisant ce culte."
<Sabah voit que Gwaerion s'est assis>
<Shanandra jette un coup d'oeil à Marhalt>
Moera : "oui, c'est une branche dissidente et fanatique, certes la lumière ne peut leur être assimilé mais ils s'en servent , corrompant Sa parole !"
<Lydlus lance un regard approbateur à Avygeihl>
Avygeihl : "Mais aucune preuve... du moins très peu, de son existence, existent. Seuls ceux qui y ont été confronté savent."
Lydlus : "<tourne la tête et se tait, le visage grimacant>"
<Moera pense à Gaunvan qui n'est pas là ...>
Altaris : "Avant toute chose je souhaiterais que l'on définisse clairement ce que vous nommez inquisition, cela ne veux point forcement dire la même chose pour un serviteur de la lumière que pour un de la Nature"
Avygeihl : "Si vous le permettez. Je vais le dire en quelques mots. L'inquisition se décrit comme une organisation secrète. Servant des intérêts obscures et aussi mercantiles. Elle s'est insinué dans le culte de la Lumière, ou peut-être y est elle née. Secrète et discrète tel est son mot d'ordre. Afin de mieux contrôler... de mieux manipuler… et agir à son gré. Elle a bâti autour du culte de la Lumière sa propre vision... sans tolérance... Rêvant d'éliminer les autres cultes et croyances pour agrandir son champ d'action. Son rêve serait de contrôler l'Eglise de la Lumière.."
<Gwaerion a les jointures qui blanchissent>
Lydlus : "<murmure> c un poison dans le sang d'une brebis... "
Veehn dit, "Bonjour"
Asollan dit, "Bonsoir"
<Donnegann salue Veehn de la tête>
Amnesya dit, "bonsoir"
Avygeihl : "Et bien que certains de ses membres s'y sont déjà intégré à des postes plus ou moins influents... Il demeurent encore et heureusement une majorité de bonnes gens plein de foi. Mais elle ira grandissantes et certains la serviront sans le savoir... si l'on reste dans le manque de connaissance. Et si l'on ne combat pas ses desseins. Pour l'instant s'est une ombre... demain nous serons dans la sienne. Voila ce qu'est l'inquisition... j'espère avoir été suffisant précis. Mais on ne peut faire une description d'un flou..."
Lydlus : "reste simplement à savoir qui se fera ombre ou qui choisira la lumière ...."
Avygeihl : "Certes."
<Isahaura se remémore l'histoire de son propre culte, le martèlement des stèles d'Amon et des autres dieux au nom d'Aton ...>
Avygeihl : "Etes vous plus au fait... père Altaris ?"
Altaris : "Vous l'avez été suffisamment à mes yeux ambassadeur"
Avygeihl : "Bien. Le culte de Ceridwen..."
Altaris : "Je pense que la Lumière compte de nombreux ennemis, et nous n'ignorons point que les plus redoutables se situent à l'intérieur de notre ordre"
Avygeihl : "En effet. Continuez père Altaris."
Thealin : "il y a certaines informations que je tenais à vous dévoiler ici mais pas avant d'être sure quand à notre entente sur ce sujet. Je vous écoute Père Altaris"
<Shanandra sourit à Leamas>
Altaris : "Les émissaire de la lumière sont je le pense conscient de cet état de fait, j'ai un nom en tête au moment ou je parle"
<Isahaura regarde les deux personnes à sa droite qui restent debout >
Lydlus : "Sire Altaris ......"
Altaris : "oui ?"
<Amnesya comprend quelle est la gène du Haut Commandeur>
Lydlus : "il est ici des personnes bien intentionnées j'en suis convaincu et bien que votre sagesse sois grande prenez garde a être certain des intentions de tous avant de ne prononcer ici quelque nom que ce soit ..."
Lydlus : "<incline la tête en signe de respects et retourne dans les ombres>"
Altaris : "Oui je le conçois, et je suis malgré tout d'un naturel prudent, mais merci à vous. L'inquisition si elle doit etre combattue, doit l’être aussi bien de l extérieur que de l'intérieur"
Donnegann : "de l'intérieur ?"
Altaris : "Je me dois de préciser je vois à quoi vous penser, je parlais de l'intérieur de l ordre de la Lumière"
Donnegann : "dites moi, Père Altaris..."
Altaris : "oui Baron ?"
<Moera pense au passé de son ... concubin, Gaunvan>
Donnegann : "j'ai entendu que votre confrérie adoptait une autre voie que celle de l'Orthodoxie, ou du moins certains d'entre vous... Vous avez évoqué les... Al'thor qu'est ce donc ?"
<Leamas sert un verrre à Shanandra>
<Isahaura écoute, très concentrée, afin de pouvoir en faire un résumé à ses amis de voyages>
Altaris : "En effet ils sont de ceux à qui a été confiée la mission que nous nous efforçons d'accomplir chaque jour"
<Shanandra prend le verre avec un sourire et boit une gorgée>
<Sabah ne voit pas de jarre de lait>
Altaris : "Le premier d'entre eux Hoel d'Armorique prêta le serment d'Ettin qui nous lie a cette famille"
<Donnegann écoute>

<Moera se manucure à l'aide de sa flèche, sursautant à l'évocation de l'Armorique>
Altaris : "cette mission éternelle qui nous fut confiée, et pour laquelle nombre des notre ont donnés jusqu'a leur vie, rétablir l'age d'or du Roy et rétablir le Grand Esprit dans notre bon royaume "
Donnegann : "je crois que la Blanche Hermine ne vous contredira pas sur ce point"
<Menellas entrecroise ses doigts qu'il fait craquer bruyamment>
<Kircle approuve de la tête>
Moera : "moi non plus ... mais je n'engage que moi et non ma famille"
<Shanandra finit son verre d'un trait>
Altaris : "Certains de nos confrères sont de confessions diverses, mais pas un ne fut point frappé par le Grand Esprit"
Sabah : "<écoute en silence les propos du noble>"
Donnegann : "le Grand Esprit ?"
<Amnesya murmure indocti discant et ament meminisse periti>
Altaris : "C'est ainsi que nous le nommons en effet, par cela nous désignons aussi bien la mission confiée à Hoel d'Armorique par le spectre d'Arthur que ce qui nous pousse chaque jour à brandir nos couleurs pour le royaume"
<Shanandra se lève discretement>
<Shanandra salue les gens présent>
Donnegann : "voilà qui est limpide"
<Shanandra adresse un sourire à Menellas>
<Asollan se racle la gorge>
Donnegann : "nombreux sont les ordres qui se réclament de l'héritage arthurien"
Moera : "quoique évasif ... concrètement, cela donne quoi ?"
<Lindalee murmure :Le spectre d'Arthur...>
<Asollan s'incline devant la salle>
Donnegann : "oui, qu'avez vous plus qu'un autre pour entretenir la flamme des Arthuriades ?"
Amnesya : "il s'agit d'un combat humble et pieux, point d'une démonstration de cirque"
Amnesya : "Sire Hoel combattit au coté du Haut Roy tout comme Bors baron et c'est après le coup mortel de Mordred qu'il vint visiter noter fondateur, afin de lui livrer ses pensées et son dessein. Il n'alla point clamer cela par dessus les toits mais fit sa devise de ne point oublier les préceptes de chevalerie d'honneur et de courtoisie "
Donnegann : "<écoute>"
<Menellas baille >
Elyonora : "<pousse la porte discrètement et reste en retrait>"
Amnesya : "et ce sont ces idéaux que défendent notre Confrérie"
Donnegann : "je vois, c'est tout à votre honneur"
<Avygeihl adresse un regard discret à Elyonora>"
<Donnegann salue Elyonora de la tête>
<Menellas ne prête aucune attention à la jeune femme>
<Moera salue Elyonora de la main>
Donnegann : "comme je vous le disais, vous n'êtes pas les seuls à vouloir défendre l'esprit chevaleresque de la Table Ronde"
Amnesya : "certes"
Donnegann : "chacun ici, à titre personnel ou d'assemblée, nous nous efforçons de poursuivre le combat"
Moera : "le Roy des Roy a inspiré de bien des façons ... pour sa force et son charisme , sous son règne il n'était questions des luttes intestines que nous vivons ... La blanche hermine ne contredira ceci, pour le respect qu'il inspirait et sa sagesse, "
Menellas dit, "Merci bien. "
Moera : "sa tolérance qui le faisait reconnu de nos cousins celtes, c'est cette entente à laquelle j'aspire , et de bien d'autre façon ou chacun se reconnaît"
Altaris : "Nous n'avons point la prétention a nous seul de porter l'héritage d'Arthur, mais nos serments sont ce qu'ils sont, et c'est avec humilité que nous tachons de les honorer"
<Moera regarde Donnegan, l'air de dire " si cela vous va, il en est de même pour moi>
<Avygeihl acquiesce de la tête>"
<Lydlus passe brièvement dans la sale, portant Veehn sur ses épaules>
Donnegann : "alors je vous proposerai de nous joindre à nous contre ce serpent inquisiteur"
Altaris : "a dire vrai, rares sont ceux devant lesquels ils m'a été donné de parler du serment de la Foret d'Ettin, nous ne mettons jamais en avant ces évènements et tachons d être reconnu au travers de nos actions"
<Lydlus l'allonge pour qu'il decuve>
Thealin : "bien si nous vous avons réunis ce soir c'est pour vous mettre en garde, contre une ombre certes, mais qui s'est un peu dévoilé par mégarde."
<Veehn vomi >
<Amnesya écoute avec attention dame Thealin>
Thealin : "cette information peux en choquer certain"
<Donnegann salue elhystan de la tête>
<Leamas c endormis de fatigue>
Thealin : "mais elle est d'importance"
<Elhystan est ému de tant de personnes rassemblées>
<Moera regarde marhalt pour obtenir soutient ou conseil, voir correction >
<Sabah salue l'homme d'un signe de la main >
Thealin : "J'ai appris que vous deviez rencontrer le prêtre Jan d'Etwin. Est-ce que la rencontre a eu lieu ? Ou devrait elle se faire dans l'avenir ?"
Amnesya : "oui et oui "
Altaris : "ceci est exact en effet, nous avons eut l occasion de le rencontrer en effet"
<Marhalt approuve Moera de la tête>
<Sabah va voir si il y a de l'eau dans la demeure>
Thealin : "comment vous est apparu cet homme ?"
Amnesya : "et à vous donc? <sourit>"
Thealin : "un homme rempli de perfidie et sans scrupule aucun "
Elhystan : "<glisse la tête par la porte> Pardon pour mon retard..."
Thealin : "ce n'est rien Elhystan , bonsoir et prend place parmi nous"
<Donnegann fais signe à l'éclaireur de prendre place>
Moera : "< adresse un regard neutre à Elhystan"
<Amnesya excuse Elhystan d'un large sourire>
Altaris : "Je n'ai pas eut loisir de voir aussi loin que vous, et il nous est apparu comme un serviteur de la Lumière tout a fait louable"
Sabah : "<cherche à boire désespérément>"
Thealin : "J'ai appris de source sure les projets de cet homme. J'ai cru à de mauvaises rumeurs mais toutes ses actions menaient à un seul but. Evincé et éliminer le Culte de la Déesse Mère Ceridwen dont je suis fidèle "
<Elhystan reste debout par habitude>
Sabah dit, "Il y a un homme nu là haut <murmure à Auberouge>"
Auberouge dit, "oh "
<Sabah a enfin trouvé une gourde d'eau >
Sabah dit, "Tu as vu ?"
Auberouge dit, "non il a du se vêtir entre temps"
Sabah dit, "Il a eu peur peut-être d'être découvert hihi"
<Elyonora sourit aux paroles de Sabah>
Thealin : "sachant que c'est le Culte officiel sur notre île et donc que son pouvoir politique n'est pas négligeable a la cour, cet homme cherche a éliminer toute concurrence. Et pour cela rien ne l'arrête "
Altaris : "vous parlez d'action en ce but, quelles furent elles ?"
<Isahaura remarque que Marhalt met de la distance entre elle et lui>
Thealin : "Il s'est adresse a des hommes pour nous éliminer, nous, fidèles. Nos vis sont menacés et le Culte s'affaiblit "
<Lydlus tend l'oreille, intéressée par les paroles de Thealin>"
Donnegann : "je vais même aller dans le sens de Thealin..."
Thealin : "l'Ambassadeur a été évincé, je parle de Sire Iathiel Ar Golthwaite "
<Elyonora se demande pourquoi tout le monde est debout tout a coup>
Elhystan : "<murmure> Qui osera menacer la vie de marraine aura affaire à moi !"
Donnegann : "le Culte de l'Unique, attaché à la Lumière mais dans une autre voie que l'Orthodoxie..."
Donnegann : "...a souffert des exactions de Jan d'Etwin"
<Lydlus trouve que l'assemblée c quelque peu éloignée du sujet>
Altaris : "j'avoue être surpris par ces déclarations à dire vrai, mais je ne puis ne point les prendre en considération cependant..."
Thealin : "chaque personne dévoilent son appartenance au culte de la Déesse Mère publiquement se voit agressé par des personnes pour l'obliger a quitter le Culte"
Donnegann : "l'Archevêché de Canterbury a voulu en finir avec ce qu'il considère comme une hérésie"
<Elyonora sort discretement apres avoir fait un signe de tete à Avygeihl>
Thealin : "Sachez que pour cela il a fait appel à une organisation secrète, le Conventuss Occultus. Un espion a par mégarde écouté leur conversation avec ce prêtre. Enfin pas vraiment un espion mais il l'est devenu sans faire exprès. Bref !"
<Avygeihl rend son signe a Elyonora.>
Elhystan : "<marmonne> Comme chaque personne refusant de croire en autre chose que l'humanité..."
<Auberouge quitte discrètement la salle>"
Thealin : "ne faites pas confiance en cette homme et méfiez-vous des personnes à qui vous vous adressez "
Donnegann : "il nous faut arrêter son action"
Lydlus : "en qui avoir confiance en ce jour ... <l'air songeur>"
Donnegann : "de manière ferme et immédiate"
<Marhalt prend la direction des commodités>
Donnegann : "voilà pourquoi nous je propose de signer ensemble un acte d'opposition à Jan d'Etwin et à l'Inquisition"
Donnegann : "(qui sera publié sur JoL)"
Kircle : "des mages incommodés par des représentant de la Lumière ?"
Amnesya : "Nous avons connaissance de tous ces noms mais avouons que nous découvrons sous un jour nouveau, les aspirations de chacun"
Elhystan : "<disparaît de honte>"
Kircle : "voila qui n'est point nouveau. Nous parlons de l'inquisition mais qu'en est il de l'Académie, elle possède elle aussi un certain pouvoir "
Altaris : "Vous me voyez fort confus Baron, j'avoue n'avoir imaginé de telles choses jusqu'à aujourd'hui"
Sabah : "<lève un oeil attentive>"
Donnegann : "pourtant c'est la triste vérité"
Amnesya : "il serait préférable de nous laisser le temps de la réflexion avant de signer quelque pacte que ce soit"
Lydlus : "un acte d'opposition <retient un fou rire> ...."
Donnegann : "un pouvoir occulte conspire contre les autres cultes"
Thealin : "il va s'en dire que ce prêtre salie l'image du Culte de la Lumière elle-même"
Donnegann : "il ne reculera devant aucune bassesse pour nous abattre ou nous manipuler"
<Moera doute de l’efficacité, et craint que cela n'excite la ferveur des Inquisiteurs >
Kircle : "vous proposez de nous battre contre une seule force"
Donnegann : "la plus dangereuse, oui"
Kircle : "Et ce va t'il se passer si le balancier part tout d'un coup dans le sens opposé ?"
Elhystan : "<grommelle> Ma vie est une opposition permanente à tous cultes... "
Lydlus : "pensez vous réellement qu'un "acte d'opposition" ne serve à quoi que ce soit si ce n'est mettre en péril toute les personnes ici présente "
Thealin : "il faudrait trouver appuie auprès des fidèles du Culte de la Lumière qui ne lui sont pas affilié mais cela pourrait être dangereux"
<Avygeihl toussote>"
Avygeihl : "Veuillez m'excuser. Je dois me retirer. Une affaire urgente. J'espère que vous saurez m'en excuser."
Amnesya : "bien sur Avygeihl"
Avygeihl : "Mes salutations respectueuses a nos hôtes."
<Veehn observe ce déluge de parole sans dire un mot, puis Salut Avygeihl de la tête>
<Donnegann salue son vieil ami de la tête>
Thealin : "Bonsoir Maitre Avygeihl"
Avygeihl : "Au revoir mon ami."
Thealin : "Puisse la Déesse Mère vous garder"
Elhystan : "Au bon revoir"
Avygeihl : "De même dame Thealin. Que l'Unique vous garde. Et vous porte conseil..."
Veehn : "Bonsoir"
Sabah : "bonne soirée à vous sir mage"
Donnegann : "que l'Unique t'accompagne !"
Avygeihl : "Merci. <se retire>"
Thealin : "j'ai d'autre information à vous dévoiler"
<Altaris ecoute >
Thealin : "non seulement le Culte de la Déesse Mère perd de sa force par le nombre de fidèles s'amenuisant, mais elle perd de sa force politique également"
<Moera culpabilise d'avoir délaissé le culte mais , outre des divergences mineure , ses origines mettait en perils le culte lui meme >
Donnegann : "cela fait partie de la stratégie de notre ennemi commun"
Amnesya : "n'avez vous pas l'appui du Duc?"
Thealin : "Dame Lile haute prêtresse d'Avalon, se vois perdre de son pouvoir et cela m'est venu lorsque les 1er demi ogre sont apparus"
<Veehn se retire discrètement dans une chambre>
Donnegann : "le Duc Bors est assigné à la défense de Snowdonia... loin de la Cour"
Thealin : "Il ne va presque plus au réunion de la cour du Roy, il a été écarté du pouvoir également "
<Lydlus perd totalement son temps en ce lieux, l'action étant a ses yeux préférable au bavardage>
Donnegann : "il est temps d'agir par NOUS-MEME"
Moera : "le duc serait peut être le bon parti ou chercher appui, loin de la cour gangrenée !"
Donnegann : "je le crois"
<Marhalt se rassoit comme si de rien n'était>
Kircle : "que va t'il se passer si le peuple d'Albion voit en l'inquisition la représentation de notre Sainte Lumière ?"
Moera : "cela dis ma soeur m'a appris que ces missions l'ont amené à chercher contact auprès des renégats de Lynn Barfog pour le compte du duc ... cela est à double tranchant"
Kircle : "votre lutte ne risque t'elle pas d'être mal interprétée si vous vous battez sur un seul front"
Thealin : "notre but est d'empêcher que ce prêtre nuise à nouveau, pour le reste nous verrons "
Lydlus : "<sourit sur ces paroles>"
Thealin : "ne citons pas l'inquisition au grand jour et restons sur la défense, attaquons nous au prêtre "
Kircle : "vous verrez. Vous n'avez pas peur du chaos ?"
Isahaura : "euh, dites ... si ce n'est que cet homme dans un premier temps ... pourquoi ne pas, bêtement, s'en débarrasser ? Un bon sicaire devrais y parvenir"
Lydlus : "sans doute les sages préfèrent-il la diplomatie a l'action "
Marhalt : "Allons Isahaura, il serais vite remplacé"
Thealin : "n'utilisons pas les armes que notre ennemis utilise cela nous rabaisserait"
Elhystan : "Se débarrasser d'un individu ne signifie pas se débarrasser de ces idées..."
Altaris : "s'il est le bras de l'inquisition nous découvrir serait en en effet périlleux, bien que nécessaire à vos dires"
Donnegann : "il faut pousser l'Inquisition à l'erreur, pas s'en inspirer... je suis prêt à assumer mon rôle à la Cour et m'engager publiquement "
<Lydlus remercis Loki que sa fille n'ai pas été présente à cette réunion ce soir >
Isahaura : "ben cela les pousserait peut être a la faute justement ... enfin je ne suis que musicienne je ne connais rien aux intrigues"
Kircle : "et le Roy que va t'il penser de cela ?"
Lydlus : "attendez une minutes ...... <secoue la tête>"
Donnegann : "oui ?"
Lydlus : "Sire Donnegann c votre vie que vous mettez en jeux en faisant cela et je doute que vous puissiez être suffisamment protégé ... que ferions nous de votre mort si ce n'est que nous affaiblir ??"
Marhalt : "Noblesse oblige, c'est la croix des nobles"
Lydlus : "les ombres sont parfois plus sécurisante que la lumière "
Moera : "non il ne faut le toucher, au moins le connaissons nous et pouvons le surveiller, avec de bons éclaireur, s'il devait être remplacer nous serions aveugles et à la merci d'une attaque surprise"
Donnegann : "si je dois tomber un autre prendra la bannière"
Lydlus : "peu auront le courage de le faire, comprenez bien "
Donnegann : "mieux vaut mourir debout que vivre à genou ;o)"
Lydlus : "il s'agit de l’inquisition, qui se lèvera à votre place .... non je n'aime pas cette idée"
Moera : "bah je pense qu'Arghyll s'en ferait honneur, et Bahamutt de même"
Marhalt : "nous ne sommes pas désarmés, les ombres nous servent aussi, qu'ils y viennent les chiens de l'inquisition"
Lydlus : "agir dans l'ombre me parait plus sur"
Blackcat dit, "Bonsoir"
Lydlus dit, "bonsoir "
Amnesya dit, "Bonsoir dame Blackcat"
Donnegann dit, "bonsoir à vous"
Altaris dit, "Permettez moi de vous présenter l'une des notre Dame Blackcat"
Blackcat dit, "Merci dame Thealin"
Elhystan dit, "Bon Soir... Dame..."
Marhalt : "alors protège, le baron comme tu sais le faire, des ombres"
Moera : "surveillons les pour le moment, éclaireur et sicaires seront les mieux armé pour cela, doubler de votre clairvoyance en haut lieu baron !"
Donnegann : "le Conventus Occultus aura bientôt vent de cette réunion, nous devons prendre une décision sans tarder"
Lydlus : "<éclate de rire> ma vie pour mes idées ... encore faut-il me le demander"
Marhalt : "ne fais rien, personne ne te le demande ou l'ordonne"
Lydlus : "je n'obéis qu'à moi Marhalt Campbell ... et à la raison <sourit>"
Marhalt : "<grommelle> Loki et sa raison..."
<Lydlus sourit >
Altaris : "Nous connaissons quelque peu cet ordre que le Conventus occultus puisque nous les côtoyons, et les notre ont besoin de quelque délai pour statuer, l'affaire étant on ne peut plus sérieuse"
Donnegann : "que voulez vous faire ?"
Lydlus : "comprenez bien ...... leur force viens du fait qu'ils agissent dans l'ombre et pas dans la lumière, ne faisons pas cette erreur "
<Elhystan se tient coi n'en pensant pas moins>
Amnesya : "le père Jan devait nous rendre a nouveau visite...nous jugerons sans nous exposer de ces intentions"
Donnegann : "bien, alors nous nous donnerons une semaine et nous croiserons nos informations"
<Moera pense qu'un archer devrait couvrir de loin les déplacements du baron>
Amnesya : "nous n'aborderons que généralités pour enfin qu'il nous révèle se que cache son coeur"
Thealin : "he bien il vous suffit de lui demander simplement ce qu'il pense des autres Culte et vous verrez sa reaction "
Amnesya : "tout à fait Thealin"
<Lydlus reste à l'écart, se faisant silencieuse et impassible>
Moera : "oui, quelle position il préconise "
Altaris : "à la lumière de ces informations nous saurons orienter de manière plus juste nos entretiens"
Donnegann : "vous pourrez d'ores et déjà faire passer le message qu'une opposition s'organise"
Donnegann : "en restant évasifs ;o)"
Altaris : "cela s'entend en effet <sourit>"
Thealin : "sans citer de nom bien sur"
Donnegann : "nous verrons s'ils déplacent leurs pions en bon ordre !"
Lindalee : "Qui donc ferais parti de cette opposition ? <regarde l'assemblée>"
Elhystan : "<murmure> S'ils ont des pions de bois, je sortirais ma plane..."
Donnegann : "la Baronnie est déjà engagée"
Lydlus : "je n'ai jamais eu peur de la mort .... Moins encore de combattre <se lève>"
Thealin : "si nous restons soudés et organisés nous serons plus à même de lutter"
Amnesya : "Encore une fois nous ne bénéficions pas du recul nécessaire pour un tel engagement"
Thealin : "au moins vous êtes au courant et pourrez vous tenir sur vos gardes"
Moera : "bien je vois que tout avance ... il nous faut attendre votre assentiment d'ici une semaine, peut être aurons nous d'autre rapports de même , je vous laisse donc jusqu'a cette date , pardonnez moi, mais sachez que les Chasseur de Rêve, bien qu'aimant la discrétion…"
Elhystan : "<murmure> S'ils ont des pions de pierres, je sortirais mon burin..."
Marhalt : "ce n'est pas une opposition, ce sont les forces qui combattent pour Albion"
Lydlus : "c'est pour vous, Dame Thealin et Sire Donnegann que je m'inquiète "
Donnegann : "nous avons choisi notre destin en connaissance de cause"
Marhalt : "ne nous plaçons pas en opposant mais en défenseur"
Moera : "Marhalt , je te charge de me rapporter si d'aventure je manquais quelque chose, je dois me retirer"
Menellas dit, "Excusez mon abcense..."
Lydlus : "alors je choisirais le miens de donner ma vie pour les votre <n'en dit plus>"
Elhystan : "<murmure> S'ils ont des pions de chairs, je sortirais mon coeur..."
Donnegann : "parlez-en au sein de vos ordres, puis nous échangerons missives dans une semaine"
<Menellas avance ses mains devant les flammes>
Thealin : "je suis en danger depuis le jour de la promulgation de nos lois en Avalon, jour ou depuis lors le Prêtre Jan d'Etwin ne cesse de manipuler les gens contre le Culte de la Déesse Mère"
Lydlus : "je n'ai nul culte que mes croyances, cela ne m'a jamais empêcher de me battre pour les causes qui me semblaient juste ... tel que celle ci "
Donnegann : "je crois que l'affaire est entendue pour ce soir"
Lindalee : "Nous allons devoir en discuter plus amplement au seins de notre Ordre. Quand attendez vous une réponse qu'en a l'engagement de la Blanche Hermine dans cette lutte contre cette société secrète ?"
Donnegann : "une semaine vous paraît un délai acceptable ?"
<Menellas jete un regard à Valendrana accompagné d'un petit sourire>
<Valendrana rend son sourire à Menellas>
Lindalee : "<regarde Kircle et Sabah> va pour une semaine ?"
Sabah : "Oui"
<Kircle hausse les épaules résigné>"
<Isahaura voit la conversation se terminer, note l'échéance de la prochaine réunion, et salue l'assemblée>
Donnegann : "fort bien"

Lydlus dit, "Bonne nuit Dame Isahaura <un large sourire sur les lèvres>"
<Elhystan se demande où se croise ce prêtre, ne fréquentant que très épisodiquement Camelot...>
Isahaura dit, "au revoir Lydlus , cela me fait plaisir de vous avoir revue"
Lindalee : "très bien"
Donnegann : "je vous remercie tous"
Lydlus dit, "le plaisir fut pour moi amie <inclinant la tête en signe de respect>"
Altaris : "Merci a vous Baron pour cette réunion"
<Isahaura ramasse son panier en osier>
<Marhalt ne bronche pas en voyant la fille d'Égypte partir>
Isahaura dit, "baron, le revoir"
Donnegann : "que l'Unique vous tienne tous en sa sainte garde !"
Thealin : "Puisse la Déesse Mère vous guider dans votre décision"
Lydlus : "Que Loki vous garde .... <se retire dans les ombres>"
<Valendrana rie au mots de Donnegann>"
Elhystan : "<grommelle> Que vos rêves ne deviennent pas des cauchemars !"
Amnesya : "Merci à vous <s'incline>"
<Menellas toussotte >
Sabah : "Bonne soirée à vous tous"
<Valendrana regarde Menellas et sourit>
<Lindalee réveille Leamas>
Leamas dit, "hu ?"
Lindalee dit, "Père Leamas c'est finit"
Donnegann : "bonne nuitée à tous !"
<Leamas sursautte> >
Elhystan : "<murmure> Je me garde très bien tout seul.. Pas besoin d'Unique..."
<Lydlus reste dissimuler dans les ombres, observant l'assemblée>
<Amnesya porte la cape d'Altaris jusqu'à ses épaules>
<Menellas croise les bras>
Altaris : "Bonne nuit à tous, nous tacherons de faire au plus vite dans nos actions"
Leamas dit, "pas de coulbette !"
Thealin : "J'espère que nos paroles n'ont pas été vain"
Amnesya dit, "remerciez l'ambassadeur de ma part pour sa réception <sourit>"
<Lydlus murmure quelques mots dans une langue inconnue ici >
<Marhalt les réceptions de l'ambassadeur sont toujours un succés>
<Amnesya récupère ses effets personnels laissés à l'entrée>
*** Journal fermé : Tue Mar 16 00:24:43 2004
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
Organisation de la 2eme cession.
[Message de Dame Sabah]

Citation:
-=Avant-coureur=-
Sabah avait commandé les services d'un jeune garçon pour porter une missive aux membres des Northumbria, le vélin disait :

Chers membres des Northumbria,

Je me présente à vous comme avant-coureur de la Blanche Hermine. J'ai été désignée par le Conseil pour servir d'émissaire. Je prends donc contact avec vous ce jour pour vous informer que je servirai d'intermédiaire entre nos deux guildes. Je me tiens à votre écoute.

Cordialement,

Sabah
[Message envoyé à la Blanche Hermine par Maître Avygeihl]

Citation:
A l'attention du conseil de la Blanche Hermine
et de son ambassadeur dame Sabah.


La missive que dame Sabah nous a envoyé, à bien été
reçue.
Nous avons ainsi prit connaissance du désir du conseil
de la Blanche Hermine d'entretenir quelques rapports
avec notre fief.

Le sire Donnegann MacBride, baron de Northumbria
devrait déjà être averti de la nouvelle, alors que vous
recevez ce vélin. Après réunion du conseil du fief nous
vous tiendrons au courant de notre volonté.



Fait à l'Ambassade de Northumbria en le village
de Reilly à Dalton.

Par : Avygeihl Oméga, Conseiller et Ambassadeur
de la baronnie de Northumbria, par la volonté du baron
Donnegann MacBride.

< signature et sceau de l'ambassadeur >
[Vélins envoyé par Thealin]

Citation:
Aux membres de la Blanche Hermine,

J'ai été heureuse de vous accueillir à l'Ambassade de Reilly la semaine passée. Les discussions était nécessaires et je me félicite d'avoir fait le bon choix quant à vous y inviter. Je renouvelle cette invitation afin que vous nous donniez la réponse que nous attendons. Lorsque vous l'aurez décidé, faites moi part du moment qui pour vous sera le plus opportun afin que nous nous retrouvions.

Je vous souhaite de passer une agréable journée et attend de vos nouvelles.
Puisse la Déesse Mère Ceridwen vous guider.

Citation:
Dame Sabah,

Voilà 2 semaines qu'à eu lieu notre entrevue avec la Blanche Hermine et la Confrérie des Légendes. Puisque vous m'avez proposé de fixer moi-même une date, je vous propose donc à vous ainsi qu'à tous ceux de la Blanche Hermine désirant venir, de nous retrouver à l'Ambassade de Reilly à 22H dans 6 jours (lundi 5 avril)
Nous mettrons ainsi en route les rouages qui serviront à déjouer les plans d'un prêtre malveillant. Nous pourrons de même discuter culture et croyance à loisir si vous désirez en savoir plus.

Puisse la Déesse Mère Ceridwen vous guider.
Citation:
A toute la famille du Clan McKeen

La Baronnie de Northumbria vous invite à l'Ambassade de Reilly, dans le village de Dalton, au sud du marcher (/houseface 585), à 22H dans 6 jours (lundi 5 avril) afin de discuter d'affaires importantes. La Blanche Hermine et La Confrérie des Légendes ont également été convié afin d'apporter une réponse à la précédente réunion qui a eu lieu il y a quelques semaines. En espérant votre appui, nos actions pourront avoir plus d'ampleur. Ne pouvant dévoiler plus d'informations qui pourraient tomber entre de mauvaises mains, nous souhaitons vous en faire part lors de cette soirée.

En espérant vous voir nombreux, nous serions honorés si vous acceptiez notre amicale invitation.
Puisse la Déesse Mère vous guider sur les chemins sinueux de la vie.
[Rapport de Thealin à la Taverne de Darrus Lafeuille]

Thealin entra dans la taverne et chuchota quelques mots à Darrus

-" Mon bon Darrus, je voudrais te demander un service. Toi qui a connu les Porteurs de Lumière, je voudrais que tu transmettes un message à tout ceux qui en faisait parti parmi les Chevaliers de la Marche. Je sais que beaucoup ont disparu... Je souhaite cependant qu'il y en a encore quelques uns qui passent à ta taverne. Je peux compter sur toi ?

Darrus hocha la tête et pris le vélin que Thealin lui remis.

-" Il faut que tu restes discret, car les espions sont nombreux et je ne voudrais pas que ce vélins tombe entre de mauvaises mains. Lis ce message et transmet le mot pour mot. Veille à ce que tu ne sois entendu que de ton interlocuteur, car les murs ont des oreilles. Je te remercie pour ton aide.

Darrus déroula et lu le parchemins suivant:

Citation:
A tous ceux qui ont cru aux valeurs du Seigneur Orlanth.

Nous avons combattus autrefois côtes à côtes contre l'Inquisition. Elle se renforce en la personne du Prêtre Jan d'Etwyn (anim bénévole GOA) avec l'aide d'une organisation secrète. Je fais appel à vous aujourd'hui pour nous réunir à nouveau sous les même idéaux, afin que cesse ses agissements.

Une réunion aura lieu à l'Ambassade de Northumbria (/houseface 585), dans le village de Reilly , à Dalton, le 1er jour de la 3ème lune du 2ème cycle (lundi 5 Avril) 22H au soir (heure irl). Seront présent La Blanche Hermine, La confrérie des Légendes, le Clan McKeen et vous je l'espère.

Si toutefois des personnes en qui vous avez totalement confiance désirent assister à cette réunion, il vous faudra vous porter garant de ses agissements suite à ce que vous allez apprendre.

Je compte sur vous pour n'ébruiter cette affaire qu'à ceux en qui le doute n'est pas permis.

Votre dévouée et éternelle amie.
Thealin Avallach
Quand Darrus fit signe de la tête qu'il avait mémorisé le message, la thaumaturge incanta un sort mineur de feu et brûla le parchemin. Elle le remercia une dernière fois, rabattis sa capuche et sortie rapidement de la taverne en prenant soin de vérifier qu'elle n'était pas suivis.

[Rapport de Argyhll Kennet McAvoy]

Citation:
Nomination exceptionnelle de la garde de l'ambassade
<Argyhll revenait de son entretient avec Thealin. Il avait prit le temps d'installer à une table de l'Ambassade afin d'écrire un message. Il monta ensuite au premier étage et passa la garde permanente en revue. Là il en désigna un et s'adressa à lui>

"Prenez cela." <lui tendant un vélin> "Va quérir chaque personnes dont le nom est mentionné sur cet ordre de mission. Qu'ils prennent connaissance de mes ordres et de la tâche qui leur est assignée. Pour votre part, je vous donne moi même l'ordre, de vous mettre au service du lieutenant Elyonora McAvoy."

<les regardant tous>

"Demain soit aura lieu une grande assemblée. L'occasion exige une sécurité renforcée. Aussi serez vous sous les ordres du lieutenant Elyonora et l'épaulerez dans sa mission. Son ordre de mission prend effet à partir de maintenant et jusqu'à la clôture de l'assemblée et au départ des invités et dignitaires de Northumbria."

<s'adressant à celui a qui il avait passé le vélin> "Prenez quatre hommes et allez faire ce que je vous ai demandé. Quant aux autre, qu'il préparent dès maintenant la salle du conseil et se mettent dès maintenant à leur poste. La surveillance accrue de l'ambassade commence dès maintenant."

<Argyhll se retira, et les dix gardes permanents de l'ambassade, s'activèrent dès qu'il les eu quittés. Le garde portant le vélin était parti avec quatre hommes, et lu rapidement le vélin afin de savoir l'ordre des gens à chercher>


________________________________________________________


Ordre de Mission.


Désignation : Protection de l'ambassade Northumbria
et des convives.
Lieu : Ambassade.
Date : Lundi 5 Mars 590.

Toutes les personnes nommées dans ce vélin devront
se rendre à l'ambassade de Northumbria au plus vite
afin d'y prendre les responsabilités de la fonction qui
leur aura été attribuée.

Elyonora McAvoy est nommée Lieutenant de la garde
de l'ambassade et devra :

- Veiller à ce que seules les personnes ayant été
invitées personnellement, ou faisant parti d'un
groupe invité et qui saurait s'en porter garant,
puissent rentrer dans l'ambassade et assister
à la réunion qui s'y tiendra.

- Maintenir l'ordre aux alentours de l'ambassade
pendant tout le déroulement de la réunion qui s'y
tiendra.

- Garantir la sécurité des convives et dignitaires
de Northumbria présentes dans l'assemblée
présentes durant la réunion qui s'y tiendra.

Le Lieutenant Elyonora, ne devra rendre de
compte qu'à ma seule personne. Seule le
baron Donnegann MacBride et ses conseillers
s'autorisent le droit d'interférer dans cette
décision et peuvent rectifier les ordres donnés
par moi même ou exiger un rapport.

Les citadins : Akhton, Accilae, Shorinsin et Sigma
devront se mettre à la disposition du lieutenant
Elyonora et seront sous ses ordres durant toute
la durée de la réunion qui se tiendra à l'ambassade
de Northumbria.

Les villageois : Delicatesse, Gravedigger, Inriael,
Krystenn, Miry, Noayla, Torckell, Priscia, Guidzican
pourront être enrôlés par la volonté de ce document
si la situation l'exige.

Une troupe forte de dix mercenaires patrouillera
non loin de l'ambassade pour appuyer la sécurité
de l'ambassade.

Cet ordre de mission prend effet à compté de sa
signature, par moi, faite. Il s'inscrit dans la volonté
du conseil de Northumbria.


Fait à l'ambassade de Northumbria, en le village de Reilly
dans la région de Dalton.

Par : Chevalier Argyhll Kenneth McAvoy, Comte de Deira
par la volonté du baron Donnegann McBride et de son
conseil.


<signature et sceau d'Argyhll>
[Message envoyé à l'Ambassade de Reilly]

Citation:
Ambassadeurs de la baronnie de Northumbria,

J'ai entendu dire par certains bruits qui courent dans la taverne d'une certaine alliance qu'une réunion allait se dérouler sur des thèmes relativement importants dans quelques jours, réunion auquel assisteront quelques guildes dont votre baronnie dans laquelle j'ai agréablement été l'interlocuteur de certains de ses membres. J'ose espérer que vous pourriez accepter ma présence à cette réunion, pour la volonté qu'est la mienne à vous aider dans vos entreprises quelles qu'elles soient tant mon désir de faire mieux connaissance avec votre baronnie et de collaborer avec est fort. Je comprendrais sans problème un refus de votre part, si certains sujets que vous discuterez sont d'un sujet que vous voudriez garder secret. J'ose toutefois espérer encore une fois une réponse favorable de votre part.

Sire Damien.
[Réponse du message par Maître Avigeihl]

Citation:
A l'attention de messire Damien Uhter Dagorlad.


Messire Damien, nous vous remercions de l'intérêt que
vous semblez porter à notre fief et à son alliance.
Malgré cela, je suis dans le regrêt de vous exprimer
un refus concernant votre requête.

Comme vous semblez le savoir, cette assemblée qui se
tiendra en notre Ambassade, aura pour ordres du jour, des
sujets confidentiels. Sujet qui intéresse uniquement les
dignitaires de notre alliance et des "amis" de la baronnie
que nous avons conviés.

Cette assemblée se déroulera sous haute surveillance et
il l'entrée sera interdite à toute personne n'ayant pas reçu
une invitation personnelle ou s'adressant au groupement
ou corps, auquel il appartient.

Je me permettrai malgré tout de vous demander qui vous
a renseigné sur la réalisation de cette assemblée qui se tiendra
demain et sur le niveau d'importance ou de confidentialité des
sujets qui y seront discutés. Vous comprendrez bien là, notre
étonnemment.

Recevez nos sincères salutations et soyez le bienvenue
à notre Ambassade ou sur les terres de Northumbria.


Fait à l'Ambassade de Northumbria en le
village de Reilly à Dalton.

Par : Avygeihl Oméga, Conseiller et
Ambassadeur de la baronnie de Northumbria,
par la volonté du baron Donnegann MacBride.


<signature et sceau d'Avygeihl>
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
<2eme cession à l'Ambassade de Reilly>
Le scribe reporta, une fois de plus, la discussion de la 2ème cession, qui eut lieu 2 semaines plus tard après la première, dans le grimoire de Thealin.

Citation:
*** Journal ouvert : Mon Apr 05 22:41:22 2004

Thealin : "Bien que cette cession commence"
Bahamutt : "<murmure pour lui même : les absents ne pouvant répondre nous le sommes <amusé> >"
Amnesya : "Dame Blackcat est en chemin mais nous pouvons commencer "
<Saphyr reste bien collée a Sdol>
Lindalee : "Présente"
<Marhalt boit du petit lait>
<Lydlus observe Saphyr d'un air amusé>
Donnegann : "bienvenue à tous pour cette seconde session de la Convention de Reilly"
<Moera observe Marhalt faire, interloquée >
Thealin : "Juste pour rappeler certains faits à certaines personnes qui n'étaient pas là lors de la dernière réunion, je ferais quelques rappels"
<Saphyr fronce les sourcils>
Donnegann : "Je remercie d'être venus si nombreux. Pour des raisons de protocoles et de sûreté, je vais vous demander de ne garder qu'une seule arme d'apparat sur vous "
Bahamutt : "<grommelle déjà>"
Lydlus : "<n'a que des armes dissimuler un peu partout sur elle> "
<Marhalt balance sept ou huit dagues>
Donnegann : "sachez que nous avons pris des mesures draconiennes afin d'éviter toute esclandre lors de la Convention"
<Saphyr n'a de visible qu'une rapière, ne jette rien>
Bahamutt : "<fait tomber sa lourde claymore au sol >"
<Marhalt plie une de ses dagues en deux comme pour signifier qu'avec ou sans armes...>
Foehn : "Pfff ça sert à rien une arme, seule l'intelligence prime."
<Saphyr déglutit, fait un pas vers Sdol>
Donnegann : "parfait, je vs remercie <regarde les armes choir>"
Argyhll : "puissiez vous avoir raison maître Foehn."
<Lydlus se contente de garder toute ses armes, étant toute dissimuler .... >
<Jorah réprime un juron>
Jorah : "Hum, veuillez m'excuser"
Donnegann : "en préambule, je voudrais rappeler les motivations de la Convention. La Baronnie s'est engagée à combattre fermement l'Inquisition. Nous avons souhaité vous faire part de notre démarche, et elle a trouvé écho parmi vos ordres, guildes et communautés. C'est une excellente chose, il ns faut désormais parler concret. Je vais donc demander à chacune des délégations de confirmer ce choix qui explique sa présence ce soir "
<Saphyr fronce les sourcils légèrement, regarde autour d'elle et regarde à nouveau Donnegan renonçant à trouver ce qu'elle cherche>
Donnegann : "Dame Moera ?"
Moera : "oui ?"
Donnegann : "nous vous écoutons <sourit>"
Moera : "ah euh ... < était dans ses pensées >"
Moera : "< chuchote à Gaunvan > euh qu'elle était la question déjà ?"
Zogzog : "Au plaisir noble assemblée, je dois malheureusement me retirer <Fait la moue>"
Argyhll : "AU revoir messire."
Bahamutt : "<le salut en silence >"
Gaunvan : "<lui chuchote la question: pourquoi se battre contre l'Inquisition avec nos alliés>"
Thealin : "A bientôt Protecteur"
Lydlus : "au revoir <observe Zogzog >"
Amnesya : "Douce nuit"
Foehn : "Bon retour*"
<Saphyr <léger signe de tête au départ>>
<Argyhll regarde Saphyr>
Moera : "ah oui ! euh ... au revoir Zogzog ... alors pourquoi sommes nous solidaire de ce combat ... et bien outre le fait que nous soyons alliés avec la baronnie ...."
<Saphyr écoute attentivement les paroles>
Gaunvan : "<reste très attentif aux propos de Moera>"
Moera : "nous sommes tous en notre famille parias, ou de religion ou d'origine qui font de nous des cibles potentielles de l'inquisitions ... voila en substance ..."
<Blackcat essaie de se faire discrète>
Donnegann : "parfait, nous en prenons acte"
Donnegann : "sire Altaris, nous vous écoutons"
Altaris : "Mes respectueuses salutations à cette noble assemblée. Depuis notre dernière entrevue il nous a été donné de nous interroger longuement "
Donnegann : "<écoute avec attention>"
<Marhalt se bourre une pipe avec délectation>
Altaris : "Non pas que nous ne le faisons point d'ordinaire, mais que ce qui nous a été révélé était de nature assez grave"
Thealin : "en effet"
Altaris : "Nous avons donc chercher à savoir ce qui avait pu nous amener à omettre certains évènements lourds de conséquence et qui se dérouleraient pourtant près de nous"
<Saphyr fronce les sourcils en regardant Marhalt>
<Marhalt tire un brandon de l'âtre de la cheminée>
Altaris : "Nous sommes pleinement conscient des enjeux de cette convention, et nous avons taché d'agir avec discernement et précaution"
<Saphyr cherche le plus discrètement possible à rechercher d'ou vient ce qui la gène... bouge discrètement sur son siège en farfouillant>
Bahamutt : "<croise les bras et s'appuie contre le mur>"
<Saphyr prend sa bourse avec étonnement, la regarde, incrédule>
Altaris : "Lutter contre l'inquisition est à notre sens une chose essentielle, même si nous nous partageons sur les moyens de le faire"
<Marhalt allume sa pipe au brandon, et tire des bouffées voluptueuses en regardant Saphyr>
Altaris : "Cependant en un délai si court il ne nous a pas été possible de déterminer avec certitude quels étaient ses émissaires"
<Saphyr ouvre sa bourse sans comprendre, glisse sa main à l'intérieur>
Thealin : "Désirez vous obtenir un délais plus long ?"
<Bahamutt alerté >
<Lydlus observe saphyr du coin de l'oeil>
Bahamutt : "Tout va bien demoiselle ?"
<Jorah fronce les sourcils>
<Saphyr jette violement le sac a terre... une petite forme s'enfuit>
<Bahamutt chuchote à voix basse>
<Lydlus a un sourire au coin des lèvres>
<Saphyr se tient la main en grimaçant>
<Bahamutt relève un sourcil>
Altaris : "Nous souhaitons des à présent nous engager dans cette lutte cependant nous aurons besoin de temps pour découvrir avec votre aide j'entend quels sont les ennemis de la Lumière"
<Saphyr fusille du regard les personnes et regarde sa blessure>
Bahamutt : "Qu'était ce ?"
<Kircle tourne la tête vers la Sicaire du Clan McKeen>
Saphyr : "Un... un serpent... sûrement..."
Lydlus : "cela ne va pas Damoiselle Saphyr ? <un sourire sombre aux lèvres<"
Thealin : "cela fait parti de la discussion suivante"
<Saphyr fusille du regard Lydlus>
Donnegann : "merci à vous sire Altaris, nous en prenons acte"
<Bahamutt semble agacé>
<Lydlus lui rend un regard plus sombre encore>
<Marhalt fait des ronds de fumée>
<Saphyr grimace en se tenant la main et se rassoit discrètement>
<Argyhll adresse un regard à Saphyr pour lui faire comprendre de rester calme, puis lui sourit>
Altaris : "Merci bien Baron"
Saphyr maronne : "Vous ne l'emporterez pas en enfer..."
Donnegann : "père Kircle, ns vs écoutons"
Lydlus : "pardon ? <Sourit d'un air provocateur> "
<Saphyr relève le menton, jette un coup d'oeil à Argyhll>
<Bahamutt tend discrètement une fiole à Saphyr lui laissant comprendre qu'elle devra se l'appliquer sur la main puis reviens à sa place>
<Saphyr prend la fiole en hochant la tête>
<Saphyr se mord les lèvres>
Saphyr : "Sale Sorcière... <grimace>"
<Lydlus a sentit une présence étrangère tout a coup >
<Amnesya semble sur ses gardes>
<Bahamutt met la main a la garde>
<Saphyr applique la fiole sur ses mains>
Kircle : "hum..hum.. Avant toute chose, moi Kircle Coureur du Nord de la maison Galahd tient à excuser les personnes qui auraient du être à mes cotés... à savoir Demoiselle Sabah notre Avant coureur et Le coureur du Nord de la maison Key Messire Fharhrd… en espérant que cela n'a pas posé de trop gros problèmes protolaires... "
Thealin : "Vous êtes leur porte parole c'est ce qui est le plus important Père Kircle"
<Amnesya sort discrètement sa rapière et la glisse à son coté>
<Lydlus disparaît dans les ombres et parcourt toute l'ambassade d'un oeil inquiet>
Kircle : " Pour en revenir au sujet. La Blanche Hermine s'est toujours dressée devant toute forme de pouvoir ou puissance qui ont pour but d'asservir le peuple d'Albion... Nous pensons comme vous que l'inquisition...bien que n'ayant point trop d'information à son sujet...<s'interromps>"
<Bahamutt bloque la sortie>
Lydlus : "sans doute n'est-ce rien .... <Dans les ombres> mais une présence étrangère ... s’est insinuée ... "
Marhalt : "mon épouse a dit avoir vu ne ombre se glisser ici "
<Argyhll gromelle >
Saphyr : "Je l'ai senti aussi... Le vent quand elle a passé la porte"
Bahamutt : "Moi de même <sort convaincu> "
Argyhll : "Veuillez m'excuser sire. Je vais m'occuper de cela. Veuillez continuer."
Donnegann : "<acquiesce>"
<Lydlus fouille partout>
Amnesya : "Permettez que nous prenions quelques mesures pour la sécurité du Haut Commandeur"
<Amnesya fait un oui de la tête à Blackcat>
Thealin : "faites"
<Lydlus a fouiller partout mais en vain, reste toutefois aux aguets>
Donnegann : "aucune trace ?"
Lydlus : "aucune pour le moment ... pardonnez mon interruption mais ... j'ai préféré les vigilance "
Thealin : "Maitre Foehn a vu passer l'ombre derrière lui"
Lydlus : "derrière ? <Semble inquiète> je n'en ai vu nul trace .... <Reprend les recherches"
Kircle : "voulez vous que nous sortions pour que vous puissiez régler ce problème <un peu énervé>?"
Donnegann : "j'ai le pouvoir de verrouiller cette porte, c'est désormais chose faite <tend la clé à Argyhll>"
Foehn : "C'était peut être vous Lydius"
Amnesya : "je crains que quelque espions ne soit déjà dans vos murs "
Thealin : "Poursuivons"
Lydlus : "<gênée> reprenez mes amis .... "
Saphyr : "<peste contre Lydlus et Marhalt>"
Kircle : "je... vous voulez que nous continuons.sans nous assurer de la présence d'un quelconque espion ?"
Jorah : "<semble pour le moins frustré>"
Lydlus : "je me charge de cela .... "
Thealin : "Dame Lydlus s'occupe de vérifier les environs et nous sommes suffisamment nombreux pour nous défendre, de plus il ne peux nous entendre"
Kircle : "Bien <légèrement amusé> comme je vous le disais.lutter contre l'inquisition qui fait partie des ses sphères obscures du pouvoir ne va pas à l'encontre de la lutte que nous menons mais nous avons tout de même quelques réserves... qui sont dues notamment au risque de créer un déséquilibre dans les différentes factions luttant pour le pouvoir."
Lindalee : "< approuve de la tête>"
Elyonora : "pardonnez moi l'espion a été identifié"
<Saphyr regarde Elyonora>
Elyonora : "excusez moi sire Jorha, l'irlandais est l'espion qui a fait irruption pouvez vous nous en dire plus sur cette personne "
<Jorah tape une main sur son front>
Jorah : "C'est hum, un ami un peu trop curieux hélas"
<Argyhll glisse quelques mots à Donnegann>
<Donnegann écoute le comte>
Elyonora : "j'ai reconnu sa voix il faudrait que vous lui parliez"
Jorah : "Bien je vais essayer de lui en parler, excusez moi"
<Lydlus semble méfiante>
Elyonora : "pardonnez mon irruption"
Thealin : "que décidez vous donc ?"
Kircle : "Pardon? Je puis reprendre ?"
Thealin : "oui"
Donnegann : "vous le pouvez, certainement"
<Amnesya recentre son attention sur Kircle>
Kircle : "merci… bien ou en étais je ? oui..des déséquilibres...combattre l'inquisition pourrait amener l'Académie à prendre plus de puissance vu que son principal adversaire serait à terre"
Bahamutt : "<sans bruit entre et reviens à sa place l'air songeur>"
Thealin : "nous n'avons pas dit que nous combattions le Culte de la Lumière ni l'Eglise d'Albion mais bien l'Inquisition, je ne vois pas en quoi cela créerait un déséquilibre "
Kircle : "voila pourquoi nous sommes pour cette lutte tout de même...mais...si d'autres évènements arrivaient… je ne parle pas de culte dame, l'inquisition se sert du Culte de la Lumière pour justifier ses actes..."
Thealin : "je commence à comprendre"
Kircle : "combattre l'inquisition pourrait être vu aux yeux de gens mal informée comme combattre l'Eglise"
Argyhll : "<se lève et se dirige rapidement vers la sortie>"
<Saphyr regarde Argyhll>
Kircle : "et si cela arrivait le risque aussi de voir le peuple d'Albion ne pas comprendre et se tourner contre toutes cette assemblée, voila pourquoi nous avons quelques craintes..."
Thealin : "oui je comprend..."
Donnegann : "il faut pourtant réagir ou ce sera l'Eglise, contrôlée par l'Inquisition, qui aura réduit l'Académie en cendres... si ce n'est plus..."
Lydlus : "il ne tient qu'a nous d'apprendre aux albionnais ... la différence entre l'inquisition et le culte de la lumière "
Kircle : "vous avez raison Messire Donnegann, leur apprendre dépendra de la façon de nous battre "
Jorah : "<rentre discrètement>"
Kircle : ".."
Lindalee : "Il faut se montrer discret"
Lydlus : "la meilleur des armes n'est pas toujours une épée <le visage toujours dissimulé sous sa pèlerine>"
Marhalt : "posons nous en défenseurs et pas en opposants"
Kircle : " pour finir, nous sommes donc conscient qu'il faut combattre l'inquisition...mais... si un trop gros bouleversement devait intervenir... nous serions obligés,.et la je parle au Nom de La Blanche Hermine..."
Bahamutt : "<leve la main>"
Argyhll : "Un instant. Veuillez excuser cette interruption."
<Saphyr regarde Argyhll sans comprendre>
Argyhll : "Sire. "
Donnegann : "oui ?"
Argyhll : "L'homme que le Lieutenant tient en respect, semble intéressé par la discussion en court..."
<Bahamutt en profite pour demander à Saphyr comment va sa main >
Argyhll , "Il semble bien informé pour un simple voyageur... qu'il prétend etre."
Lindalee : "<montre des signes ostensibles d'énervement, d'être sans arrêt interrompu>"
Argyhll : "Amenez le Lieutenant."
Anokhi : "baron "
Donnegann : "nous nous connaissons ?"
<Gaunvan toise le nouveau venu>
Anokhi : "j'ai revêtue mes plus beaux atours pour vous être présenté !"
<Saphyr sourit et murmure à Bahamutt que chaque chose viendra en son temps... mais qu'aucun poison ne l'affecte... peut être grâce à sa potion ou sûrement car le serpent était petit>
<Argyhll la main sur sa garde, semble fortement irrité>
Anokhi : "cela sied mieux que ma vielle robe déchirée de voyage !"
Argyhll : "veuillez nous faire grâce de vos délires. Parlez vite !"
Elyonora : "je retourne à l'extérieur, l'ambassade n'est pas a l'abris ce soir"
Anokhi : "ahahah !"
Argyhll : "faites Lieutenant. Merci a vous."
Donnegann : "vous auriez pu attendre meilleur moment... soit, nous vous écoutons"
Jorah : "Misère de misère..."
Anokhi : "je remarque juste qu'il ne m'a fallu que quelques allusions bien placée pour entrer et me tenir face a vous !"
<Bahamutt commence à perdre son sang froid>
Argyhll : "Et vous n'allez pas tarder à le regretter si vous continuez dans l'insolence."
<Saphyr fronce les sourcils, portant la main près de sa botte>
Anokhi : "ainsi se tient la deuxième réunion sur ce problème d'inquisition ..."
Lydlus : "vous interrompez une réunion importante .... Ayez donc l'obligeance de parler clairement !! "
<Amnesya promène ses doigts le long de sa garde>
<Lydlus tient sa dague dans le creux de sa main>
<Argyhll commence à perdre patience>
<Bahamutt tapote sur sa garde>
Lydlus : "je doute qu'il ai été invité à cette réunion .... "
Anokhi : "bohémiens, eux aussi concerné par le problème qui se joue ici mais évincé par les grands !!"
<Jorah croise les bras, commence à perdre patience>
<Lydlus joue avec sa dague d'un air agacé>
Anokhi : "je ne suis pas venu pour créer des problèmes mais pour attirer l'attention sur cette injustice !"
Anokhi : "l'éviction de mon groupe, pourtant tout autant menacé que vous !"
<Saphyr se détend et éloigne son bras de sa botte>
Donnegann : "écoutez moi bien, Anokhi..."
Argyhll : "Votre groupe n'est pas une institution en laquelle nous pouvons avoir confiance sur ce sujet."
Anokhi : "je n'ai pas cherché à entrer par effraction et déjouer la garde, je me suis présenté à elle de manière à être amené par elle ici ! héhé"
Lydlus : "clairement ..... Que voulez vous en venant ici ?"
Argyhll : "Il suffit ! <Écoute Donnegann>"
Donnegann : "vous allez sortir d'ici, et me faire mander le chef de votre caravane, je le recevrai plus tard, en compagnie de Dame Moera "
<Lydlus reste a demain dissimuler dans les ombres, paraissant des plus énervée>
Argyhll : "Sur ce.... veuillez sortir sur le champ."
<Saphyr , calme, écoute attentivement chaque réaction>
Bahamutt : "Ou faut il vous accompagner ?"
Anokhi : "je ne voulais rien de plus que constater la discrimination dont nous souffrons ... Mejaii avait raison, j'en ai maintenant la confirmation ..."
Donnegann : "suis-je limpide comme la rosée ?"
<Argyhll gromelle >
Anokhi : "j'y vais ... monseigneur ..."
Argyhll : "raccompagnez cet homme."
Lydlus : "je n'aime guerre ces étranger qui viennent tranquillement en ces lieux dévisager chaque représentant ..... <D’un air sombre>"
Thealin : "excusez cette interruption"
Donnegann : "reprenons... <exaspéré>"
<Kircle se sent nerveux>
<Argyhll murmure à Donnegann>
Thealin : "<soupire>"
<Bahamutt fixe la porte>
<Saphyr tourne son regard vers Donnegan>
Kircle : "...bien..."
Bahamutt : "<lève la main > Puis je ?"
Kircle : "donc...si de trop gros bouleversement se faisaient sentir nous ne pouvons garantir... <s'interromps de nouveau>"
Bahamutt : "<attends visiblement une réponse>"
Argyhll : "Faites Bahamutt."
Bahamutt : "Et bien voila ... J'aimerai que Dame Lydlus approfondisse une pensée "
Lydlus : "moi ? <étonnée>"
<Argyhll adresse un regard rassurant à Saphyr>>
Donnegann : "<fait signe à Kircle d'approcher>"
Bahamutt : "Comment apprendre aux albionnais la différence entre Inquisition et culte de la Lumière sans créer d'ambiguïté ?"
Bahamutt : "Je pose cette question en qualité de Paladin et non de Comte"
Lydlus : "sire Bahamutt ..... Me permettez vous de donnez en ce lieux des noms ... ou du moins un ... <sourit en coin> ?"
Bahamutt : "Ma foi pour ma part je n'y voit aucun inconvénient. J'aime la précision en vérité "
Lydlus : "le Baron m'a poser une question à la dernière réunion ... concernant Alya et sa participation à l'inquisition ...."
Bahamutt : "<acquiesce, s'en doutait > "
Lydlus : "il y a peu j'aurais juré de cette participation ..... Aujourd’hui je la sais avoir ouvert les yeux ... et je la sais haïre ces gens la ... justement car elle sert la lumière ... et que pour les serviteurs fidèles de la Lumière une telle corruption de leur culte n'est pas tolérable. Je crois réellement la chose possible..."
Bahamutt : "Oui .. Tout en portant le rang de Templier je vous le rappelle ... aussi nous sommes dans l'ambiguïté la plus totale "
Saphyr : "Pour combien? <la coupe> allez vous voir les Albionnais un a un et leur parler longuement? Combien allez vous convaincre? Combien même allez vous pouvoir voir ?"
Lydlus : "servir la Lumière ne signifie pas se laisser corrompre par l'inquisition bien au contraire"
Bahamutt : "Certes j'en conviens, j'en veux pour preuve ma seule présence ici"
Argyhll : "<acquiesce aux dires de Lydlus>"
Bahamutt : "Inutile de préciser que nous avons été à même école moi même et Dame Alya ... pourtant nous avons pris des chemins bien ... distincts"
Donnegann : "tu as pris le chemin de la trinité, mon frère, dame Alya celui de l'orthodoxie, qui est sous la coupe de l'inquisition, hélas..."
Lydlus : "le croyez vous Sire Bahamutt .... N’avez vous jamais même parlez de ces choses avec elle par crainte de l'inquisition ...."
Donnegann : ""
Lydlus : "l'inquisition est forte par ignorance des gens ... cette même ignorance qui viens de la même méfiance que vous avez pour Alya "
Bahamutt : "je ne la connais que peu en vérité mais je sais qu'elle est dans sa voie l'inverse de ce que je suis dans la mienne. Elle est pour l'orthodoxie. Aussi ... les esprits Albionnais ne sont pas même effleurés par le fait que deux paladins cote à cote puisse être si différents..."
Lydlus : "je crois en Albion et je suis persuadé que beaucoup ne suivent pas, contrairement au apparence, le chemin de l'inquisition "
Bahamutt : "<sourit> Heureuse chose pour nous "
Argyhll : "Cela est certain."
Thealin : "oui j'ai vu beaucoup de paladins se marier entre autre"
Lydlus : "il faut savoir faire la part des choses ....."
Bahamutt : "Oui absolument mais sommes nous tous à même de la faire ?"
Lydlus : "entre montrer une image ... comme le font nombre de paladins ... et être ... intéressons nous à ce qu'il y a derrière l'image de ces paladins"
Marhalt : "justement comment séparer le bon grain de l'ivrée?"
Argyhll : "Cela je crois, Thealin, que c'est une question de voie et de chemin spirituel."
Bahamutt : "voila où je voulais en venir Marhalt. Il y'a bien des façons d'affirmer ses convictions."
Lydlus : "si j'avais cette réponse je me prendrais pour un dieu ... je ne le suis pas et je ne prétend pas connaître toute les réponse ... seul ma foi en albion me guide ici et je suis persuadé qu'il y a d'autre voix avant celle des armes ... à nous de les trouver ... n'est-ce pas notre objectif en ces lieux ?"
Bahamutt : "Certes si Dame "
Donnegann : "nous avons ici des représentants de la Lumière, orthodoxes, ms opposés à l'Inquisition"
<Lydlus se rassois >
<Saphyr regarde avec amusement presque Kircle...>
Donnegann : "père Gaunvan, père Kircle et sire Altaris, que proposez vous ?"
Gaunvan : "<grince des dents sur le "père Gaunvan">"
Bahamutt : "Faire parler le sang est une pratique barbare employée par l’inquisition, croyez bien que j'aspire à d'autre méthodes "
Gaunvan : "si je puis exprimer mon sentiment sur l'Inquisition..."
Bahamutt : "<fait silence et laisse la parole à Gaunvan>"
<Saphyr fait un très léger signe à Bahamutt pour qu'elle puisse lui murmurer à l'oreille>
<Lydlus lance un sourire sombre à Saphyr>
<Bahamutt s'approche en silence>
Gaunvan : "<se lève et se racle la gorge> Je vous dirais ce que certains savent déjà: l'Inquisition est un ordre de fanatiques... un ordre puissant, obscure et complexe… parmi leurs adeptes ils comptent guerriers endoctrinés, assassins sournois, nobles ralliés à leurs causes... cet ordre puissant possède des moyens militaires important, une force politique même si celle ci se déroule pour la plupart de ses actions dans l'ombre... je finirais donc par cette simple phrase: ne sous estimer pas cet ordre de fanatiques, j'irais même jusqu'à dire même si cela choquera peut être certains: éradiquons l'Inquisition !"
Lydlus : "<grimace sur le terme de "assassin sournois"> "
Thealin : "Excusez moi de vous interrompre tous. Pere Kircle avait la parole et il doit nous quitter sous peu j'aimerais lui donner la parole à nouveau si possible. Revenons au sujet principal "
Donnegann : "soit"
Lydlus : "attendez une minutes <secoue la tête>"
Gaunvan : "<se rassoie et laisse la parole à Donnegann>"
Amnesya : "Fort bien mais vous en parlez comme d'un fantôme impalpable, à part Jan, avez vous d'autres noms ?"
Bahamutt : "Northumbria en a fait les frais "
Thealin : "Cela, il faudra le voir avec le Père Columba mais sa sécurité ayant déjà été éprouvé nous ne pouvons lui faire prendre le risque de le sortir de sa retraite"
Donnegann : "nous avons un nom, cependant"
<Saphyr écoute à nouveau attentivement>
Jorah : "<se souviens de l'aventure avec amertume>"
Bahamutt : "<soupire>Si seulement j'avais été conscient des noms ... je vous en donnerai par centaine"
Donnegann : "j'aimerai cependant entendre vos confrères, père Gaunvan"
<Saphyr sort vivement une dague de sa botte et la plante a ses cotes... empalant un petit serpent>
Donnegann : "<regarde Altaris et Kircle>"
<Saphyr sourit et écoute tranquillement la suite>
<Bahamutt <sourit la voyant faire>
Gaunvan : "<grince à nouveau des dents sur le mot "Père Gaunvan" mais ne dit rien>"
<Lydlus ôte la dague et récupère le corps inerte du cobra noir >
<Saphyr la range de nouveau dans sa botte>
Kircle : "l'inquisition oui est puissante... et a intimement parasité l'Eglise. Parfois quand on tue un parasite...l'être qui lui servait d'ôte meurt aussi. C’est pour cela que prudence doit être de mise...des solutions je ne sais pas si nous en avons maintenant. Il nous faut lutter mais pas au détriment de l'Eglise, ni à la faveur de tout autre ordre, car ceci pourrait être mal perçu "
<Saphyr ne bouge pas>
Bahamutt : "<se décide enfin à s'asseoir à la place qui est la sienne > "
<Bahamutt semble fixer Jorah>
<Jorah a toujours les bras croisés, patient>
Donnegann : "sire Altaris ?"
<Bahamutt se lève et s'approche de son frère discrètement>
<Bahamutt lui glisse quelques mots à l'oreille>
Altaris : "Je pense que nous sommes tous conscient de la difficulté de cette lutte. D'un cote il convient que tous puisse faire la part des choses, savoir faire la distinction entre Inquisition et Eglise "
Bahamutt : "... Donc entre Corruption et Détermination ?"
<Bahamutt retourne s'asseoir>
Altaris : "mais d'un autre cote lutter pour que le peuple sache est aussi extrêmement dangereux. L'Eglise souffrira de ces combats, car un doute subsistera toujours sur l'appartenance de ses membres. Dans un tel engagement où ennemi et ami se mêleront allègrement, il sera de plus en plus difficile de pouvoir faire part juste "
<Amnesya acquiesse >
<Kircle soupire de desespoir>
Donnegann : "ma foi, il serait judicieux que la voie orthodoxe de l'Eglise se dote d'une opposition digne de ce nom"
Altaris : "C'est un fait Baron mais il ne sera pas aisé à une telle opposition de se mettre sur pied"
Saphyr : "Vous voulez dire... une autre Inquisition mon Seigneur...? <ne comprend pas>"
Marhalt : "ne parlez pas d'opposition, laissons l'opposition à l'inquisition, positionnons nous dans la légitimité plutôt que la rébellion"
Donnegann : " Pourquoi ne lanceriez vous pas l'idée d'un concile ? Erreur, chacun voit l'autre comme rebelle et l'Inquisition ayant la primauté, NOUS sommes les seuls rebelles."
Bahamutt : "<acquiesse >"
Marhalt : "voyons les autres comme des rebelles, voyons nous comme défenseurs, n'adoptons pas un vocabulaire de rebelles "
Altaris : "Je ne pense pas que faire si belle ouverture à une attaque directe de l'inquisition soit une bonne chose, il faudrait frapper en une fois, sans quoi la malice prendrai facilement pied"
Jorah : "Je suis d'accord"
Donnegann : "vs avez peut être encore ce luxe, défenseurs d'une orthodoxie tolérante"
Donnegann : "Northumbria n'en a plus le loisir"
Bahamutt : "... Northumbria s'est vu porter atteinte directe par l'Inquisition par l'intermédiaire du Temple ne l'oublions pas je vous prie. L'Inquisition a voulu me spolier de mes terres, et nous l'avons combattu ouvertement sur mon domaine "
Marhalt : "vous défendiez votre droit"
Bahamutt : "En effet, mais le sang des notre a coulé pour cela , il serait donc légitime de demander réparation ... ou tout simplement de prendre notre dû de leur cotés .. Mais il n'en a pas été et n'en sera pas ainsi"
Donnegann : "si les orthodoxes tolérants ont encore une possibilité d'action pacifique à mener, il faudra qu'elle soit tentée sans tarder, pour nous, il est déjà trop tard et nous n'avons eu guère de choix "
Amnesya : "Marhalt propose que nous nous opposions en défenseurs, attendons donc une prochaine offensive de l'Inquisition et offrons nous au peuple en martyrs,ainsi ne feront ils pas l'amalgame, et nous pourrons agir à découvert"
Bahamutt : "<flaire le sarcasme>"
Altaris : "La difficulté étant de pouvoir reconnaître ces derniers, au sein de l'Eglise, les mouvements sont plus périlleux du fait que l'inquisition n'a pas menée d'action directe"
Thealin : "en tout cas il est clairement reconnus que le Prêtre Jan d'Etwyn est à leur tête"
Amnesya : "l'inquisition est même invisible au sein de l'Eglise"
Bahamutt : "... peut être un jour perdra t'il la sienne <rit>"
Amnesya : "preuve en est que c'est vous qui nous en avez révélé l'existence"
Donnegann : "contre les trinitaires et le culte de Ceridwen, l'Inquisition a agi sans équivoque"
Bahamutt : "En effet..."
Jorah : "<serre les poings>"
Donnegann : "je vous invite donc à devenir ces défenseurs de l'Eglise et à organiser un concile de réforme !"
Marhalt : "il reste peut être une idée, dangereuse, mais une idée, qui pourrait nous révéler certains sous fifres de l'Inquisition"
Altaris : "Nous n'avons pas été en mesure de confirmer ce fait Dame Thealin, à vrai dire il semble avoir complètement disparu"
Bahamutt : "Et bien pour ma part mon frère je ne pense pas avoir à crier mon engagement. A présent permettez moi de vous faire part de quelque chose ..."
<Bahamutt regarde son frère>
Donnegann : "exprime toi, mon frère"
Bahamutt : "bien .. mais j'aimerai que Damoiselle Elyonora soit présente"
Donnegann : "soit"
Bahamutt : "prenez place demoiselle<reprend>Voila …"
<Elyonora hesite puis prend place>
<Saphyr incline la tête en direction de Elyonora>
Bahamutt : "Comme certains le savent déjà ... voila que je suis de retour ... après une absence des plus inattendues. Je n'en évoquerai point les raisons ... et certains me jugeront couards ... et penseront que j'ai abandonné les miens pour la bataille de Berwick ainsi que mon Comté. Mais ... entre autre ... voici une des raisons de mon départ il y'a de cela deux lunes. Il ne pouvait en être autrement , et bien heureux je suis de vous présenter noble assemblée cette relique que l'Inquisition rêverait de posséder "
Bahamutt : "<donne la relique en Question à son frère Je vous laisse admirer ..."
Donnegann : "<examine l'objet en question, perplexe>"
Saphyr : "<jette un coup d'oeil à la relique> et... je suppose que je transmets les mots que tous ont sur les lèvres... qu'est ce...?"
<Amnesya observe avec attention l'objet>
Donnegann : "ceci peut tout changer"
Jorah : "<perplexe>"
Bahamutt : "<laisse la parole à son frère> "
Donnegann : "regardez par vous même..."
Altaris : "<observe l'objet avec attention>"
<Amnesya reste perplexe>
Bahamutt : "Ce joyau est plus qu'ancien ... "
Thealin : "en quoi cela peut il nous aider ?"
Bahamutt : "Si l'inquisition le savait notre ... elle ferait tout pour se l'approprier "
Foehn : "<admire le joyau avec les yeux brillants>"
Saphyr : "<fronce les sourcils n'ayant pas eu la chance de voir le joyau>"
Jorah : "Puis-je vous demander d'en venir aux faits ?"
Donnegann : "une relique peut faire raffermir la foi d'un peuple croyant"
<Elyonora retourne monter la garde>
Saphyr : "<lève la main>"
Donnegann : "bref, ns avons du travail devant nous"
Saphyr : "Monseigneur Donnegann...?"
Jorah : "<marmonne>"
Altaris : "Nous sommes en effet en quête de légitimité"
Bahamutt : "Je ne sais pas encore ... quelle sont exactement les significations de ce joyau ... mais ... croyez bien que nous en saurons plus très bientôt "
Donnegann : "ns l'avons peut être, grâce à ce joyau"
Bahamutt : "<sourit > mon frère je crois que la demoiselle Saphyr souhaiterait voir aussi la relique "
Marhalt : "la voir avec les yeux hein ?"
Saphyr : "ou connaître la raison pour laquelle je ne peux pas la voir ni même exprimer un mot<regarde Donnegann dans les yeux> sinon je peux aussi vous laisser... <serre les dents très légèrement, le regard dur >"
Bahamutt : "... quoi qu'il en soit j'espère que nous l'aurons... que ce que mes pairs pourrait qualifier d'abandon de ma part n'ai pas été vain ..."
Donnegann : "il faudra que je parle à sire Sdol de cela…<lui montre>"
Saphyr : "<ne fait pas mine de toucher, regarde juste... puis reporte son regard sur Donnegann>"
<Bahamutt fixe Saphyr >
Jorah : "<examine l'objet sans conviction>"
Donnegann : "<le montre à Jorah> bien, il se fait tard. Nous conviendrons de la suite à mener par missive je suis de mon côté partisan d'un concile de l'Eglise, invitant tous les courants "
Bahamutt : "<s'en va ramasser sa claymore> "
Altaris : "montrons nous on ne peut plus prudent, cette convention semble avoir amené sur nous de nombreux regards"
Donnegann : "l'orthodoxie modérée peut compter sur le soutien des trinitaires et du culte de Ceridwen"
Thealin : "oui… du moins le mien, je ne peux décider pour le Culte n'étant que fidèle pas même Initié "
<Thealin regarde Jorah>
Bahamutt : "Absolument la trinité vous soutiendra !"
Elyonora : "pardonnez moi sire Marhalt puis je vous voir un instant ?"
Marhalt : "oui?"
<Bahamutt pose une main sur l'épaule de Saphyr>
<Saphyr leve les yeux sur lui lentement>
Bahamutt : "Calmez vous demoiselle, ce n'était qu'un oubli voila tout "
Jorah : "Ceridwen est en mon coeur, je marcherai pour sa protection"
Elyonora : "une estafette vous attend à l'entrée et réclame votre présence"
Marhalt : "bien je vous remercie Elyonora"
Elyonora : "je vous en pris"
Saphyr : "Non. Et vous le savez autant que moi. Car cela a été loin d'être le seul à cette réunion. Ne me prenez pas pour une gamine insouciante."
Bahamutt : "en aucune façon je ne l'aurai fait"
Donnegann : "la décision est désormais entre vos mains, à croiser avec celles de vos confrères, comme le père Kircle"
Marhalt : "pardonnez moi, mon unité monte au front je dois vous quitter "
Altaris : "Nous ferons de notre mieux en ce sens"
<Saphyr souffle légèrement par le nez, les dents serrés>
Donnegann : "que l'Unique vous entende, sire Altaris..."
Donnegann : "la cession de la convention est donc levée"
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
Journal, le 2ème jour de la 1ère lune du 3ème cycle
Thealin ouvrit une fois de plus son vieux grimoire. C'est la main tremblante qu'elle écrivit ce qui suit.

Les évènements se bousculent dans ma tête. Je dois les consigner et faire un rapport avant qu'une nouvelle crise ne revienne, avant que je n'oublie des parties de ma vie. J'ai rencontré le nouveau Lieutenant de la Garde d'Albion sur les bords d'un lac des Faubourgs de Camelot.

Après les présentations, nous avons parlé du traité entre la Garde et les Protecteurs. Il a fait allusion à une modification du dit traité. Je lui ai dit que l'Ambassadeur Iathiel ar Golthwaith avait rejoint la Déesse Mère et que je n'avais pas pouvoir de décision. Je lui ai demandé son aide, car le Culte était en péril et se mourrait. Il a essayé de me convaincre de rejoindre le Culte de la Lumière. J'ai gardé la Foi en la Déesse Mère, toujours. Je lui ai dit que des personnes tentaient d'assassiner les membres du Culte. Je lui ai même parlé d'une clerc qui avait rejoint le Culte de la Déesse Mère, et avait manqué de se faire tuer par une lame empoisonnée sous les yeux de l'Ambassadeur. Je revois encore ces événements...

Nous étions accueilli par le Seigneur Adribars, dans les marais d'Avalon. Nous nous étions réunis là pour permettre à certaines personnes ne pouvant traverser le Voile d'assister à la cérémonie de baptême d'une clerc voulant se reconvertir. Un homme qui finit par nous dévoiler son identité, Beylad, je crois me souvenir, nous harcelait de propos injurieux, allant même jusqu'à nous menacer. Alors, nous nous rendîmes au Port de Gothwaith. A la fin de la cérémonie, certaines personnes repartirent. Et tandis que j'écoutais l'Ambassadeur discuter, nous entendîmes des cris. Nous accourûmes et nous vîmes avec effroi la blessure suppurant de poison de notre nouvelle soeur. Après quelques soins, l'Ambassadeur demanda à Dame Lysea qui s'y connaissait en poison d'aider à la recherche de l'assassin. Dame Lysea que j'appréciais tant... Nous lui faisions confiance. A tort, je me rends bien compte aujourd'hui. Car elle a avoué à Dame Moera qu'elle ne s'intéressait au Culte uniquement que pour surveiller mon époux, Ezoniroel. Mais l'enquête n'a rien donné, les pistes encore brûlantes ont été délibérément brouillées, effacées. Nous avions eu tort de lui faire confiance.

J'ai croisé hier soir, le nouveau Lieutenant. Décidément il faudra que je me rappelle de lui demander son nom pour qu'il n'y ait pas de confusion avec le Lieutenant Adenas de Hisgart, devenu Capitaine aujourd'hui. Je me rendais à l'Académie en compagnie de Sdol McKeen et de Jorah Daemont. Nous fîmes les présentations. Jorah, ne cachant pas être fidèle de la Déesse Mère, et Sdol, évoqua les rapports de son Clan avec la Garde, en particulier, nous rappela la Lieutenant, Reis Tahlen et sa femme Muricia. La conversation fut troublante. Je ne m'attendais pas à cet accueil glacial. Nous avons éclaircie certains points obscurs. Les rapports de la garde ne mentionnaient pas cet événement particulier où notre soeur fut baptisée. Etrange... L'Ambassadeur lui-même avait demandé une enquête. J'avais demandé protection sur les terres d'Albion pour les fidèles du Culte, comme je l'avais fait auprès du Lieutenant Adenas. Il m'a fait comprendre que nous ne bénéficierons pas de traitements de faveur par rapports à tout autre personne. Lui qui nous reproche notre isolation, cette décision nous isole d'autant plus sur notre île, pour éviter d'être attaqué de nouveau par des Albionnais... Le Lieutenant m'a fait comprendre qu'il fallait que le Culte envoie rapidement un nouvel Ambassadeur, pour renouer les liens entre Albion et Avalon. Il m'a fait comprendre que sinon, les conséquences pourraient être désastreuses. Je dois penser à envoyer une missive au Culte dès aujourd'hui. Je regrette aujourd'hui le Lieutenant... non, Capitaine Adenas.

Après avoir quitté le Lieutenant, nous allâmes à l'Académie. J'allais rendre des livres que j'avais emprunté pour les étudier. Nous retrouvâmes ensuite Sire Shandrar et Sire Henart à l'entrée de Camelot. Nous discutâmes à propos des réunions qui eurent lieu. Puis nous nous séparâmes.

Jorah et moi, nous nous promenâmes sur le long de la rivière passant par Camelot. Nous nous arrêtâmes là pour discuter. Je lui ai fait comprendre que je me consacrerais désormais entièrement à la Déesse Mère et que je ne saurais ouvrir mon coeur à quiconque. Je lui ai fait comprendre de ne plus attendre après mes faveurs. Il mis des distances entre nous, son coeur se referma. Il me fit ses adieux et me quitta sans se retourner. Le voir ainsi me brisa le coeur. J'avais si mal ! La douleur est intense, elle refroidit le cour, les larmes apaisent l'âme sans jamais totalement être sereine. Mais c'était mieux ainsi. Il ne souffrirait plus, il ne souffrira plus, pas par ma faute en tout cas. J'ai perdu un ami, mais je ne peux pas jouer avec le coeur des personnes qui m'aiment. Non personne ne doit plus souffrir par ma faute.

Je dois faire de même avec Sdol. Lui qui a tant souffert de la perte de sa femme Kotori. Je dois trouver le courage. Déesse Mère aide-moi, j'ai besoin de ta force ! Irwyn qui a tant besoin d'amour. Il se sent si seul. Il recherche juste de la compagnie. J'ai été sa confidente lorsqu'il fut déçu par Alya. Pourvu qu'il ne recherche pas mes faveurs lui aussi. Je sais qu'Alhaster a compris lui. Il est mon ami et reste auprès de moi. Même s'il sait que mon coeur ne lui appartiendra jamais. Il ne veut que mon bonheur, m'arracher un sourire devenu si rare. Je lui confie mes tourments sans retenu. C'est un véritable ami le seul qui me comprenne. Tous me disent que j'ai un coeur pur et que cela attire beaucoup de monde. Je dois me renfermer, me renforcer. Ho Ezo pourquoi n'es-tu plus là ? J'ai tant besoin de toi.

Mes larmes brouillent ma vue, je ne puis continuer dans ses conditions. Je continuerais mon rapport lorsque je me sentirais un peu plus calme.

La thaumaturge referma son grimoire et le plaça à nouveau au milieu des livres poussiéreux de la bibliothèque qu'elle avait décidé de créer. Elle avait quitté la trop grande maison qui devait lui servir de foyer à elle et à son époux. Malgré tout, les souvenirs restaient... Pourquoi j'oublie tant de choses ? Et pourquoi je n'arrive pas à faire mes adieux à Ezo ? Se dit-elle. L'avalonienne alla au coffre dans le coin de sa chambre et pris des vêtements pour la nuit. Sa chambre était petite et bien moins spacieuse, mais elle n'en avait cure... Elle alla se coucher sur le lit. Ferma les yeux sur des rêves encore agités.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
[HRP ON]
Edit : Euh bon. J'ai effacé et mis à la suite pour plus de cohérence. Désolée Je sais pas comment supprimer ce post là... Et si un modo voulait bien le faire, merci d'avance.
[HRP OFF]
Lien direct vers le message - Vieux
Cybele [CCL]
Dauphin / Dauphine
 
Tres joli !!
Lien direct vers le message - Vieux
Ezoniroel
Roi / Reine
 
Contrairement à la croyance Il n'y a pas vraiment d'heure pour qu'apparaissent les esprits. Parfois ils viennent, simplement parce que le moment est favorable, parce que quelque chose ou quelqu'un pense suffisamment fort à eux pour les matérialiser, ou tout du moins avec suffisamment de coeur pour qu'ils sentent cet appel et y puise la force d'y répondre.

Thealin s'était endormie.
La nuit doucement avait étendue son voile protecteur. Les bruits s'étaient assourdis, la nature semblait s'être assoupie comme le reste du monde, les rares animaux nocturnes semblaient se déplacer de façon plus feutré, le vent lui même s'était calmé pour se muer en légère brise coulant avec lenteur.
La terre rendait au ciel la chaleur accumulée et, sous la pâle clarté d'une lune ronde et brillante une fine brume moutonnait avec paresse sur l'herbe grasse.

La brise soulevait avec lenteur le tissu huilé qui protégeait la fenêtre de la Magicienne puis le laissait retomber contre le rebord de bois. Le soulevait de nouveau puis se retirait, donnant au mouvement du morceau de toile une étrange allure de coeur battant lentement. Sans bruit. Laissant a chaque battement entrer un fin rayon de lune, quelques bribes d'une pâle clarté.

Le grimoire qui servait a Thealin de journal bougea légèrement, mue par une force invisible il se dégagea en douceur de l'étreinte des livres qui l'enserrait dans le rayonnage puis, ayant reculé jusqu'au bord de l'étagère il se souleva, flottant dans l'air, sembla hésiter puis se déplaça vers le centre de la pièce pour enfin s'arrêter a quelques millimètres au dessus d'un main fantomatique.

Enveloppé d'un halo bleuté a peine perceptible le vieil homme laissa flotter le livre devant lui et rabaissa dans son dos la longue capuche qui cachait son visage. Ses yeux avaient perdu cette blancheur laiteuse d'aveugle pour retrouver, comme a chaque fois qu'il approchait de la thaumaturge, leur éclat gris-vert.
Il tourna le visage vers le lit pour s'assurer que Thealin dormait puis revint vers le livre. Un geste à peine esquissé et les lourdes pages de vélins se mirent en mouvement, feuilletant l'ouvrage pour s'arrêter à la dernière page. Le volume oscilla sur son socle aérien puis se stabilisa.

Ezoniroel contempla les lignes et les lettres finement tracées, la douceur des traits et la rondeur des boucles. Il aimait cette écriture. Il se plongea dans la lecture muette de cette dernière page, laissant les images affluer, laissant se matérialiser dans son esprit toute la beauté mais aussi la crainte, la douleur et la peine de son aimée.
Il parcouru chaque ligne, s'imprégnant de chaque mot, cherchant dans chaque phrase et y puisant les sentiments qui en transpirait. Il aurait tant voulut y déposer ses propres sentiments ...
Il tourna la tête et avisa l'encrier et la plume posés sur le bureau à côté de l'écritoire. Il hésita. ferma les yeux et prit une profonde inspiration puis rouvrant les yeux tendit la main vers la plume. La longue rémige se souleva mollement, dansa un instant sur la sa pointe puis se dirigea lentement vers l'encrier.
Un souffle plus froid passa par la fenêtre, la toile huilée se souleva de nouveau pour laisser passer un nouveau rayon de lune et, dans le halo argenté de la lumière les contours d'un visage féminin se dessinèrent.

"Non Ezo ... rappelle toi que tu ne dois pas intervenir dans les affaires terrestres. Même si... elles te tiennent encore tant à coeur."
Le visage féminin afficha un sourire désolé. La Plume retomba sur l'écritoire. Inerte. Et la toile huilée retomba doucement effaçant le visage et renvoyant le rayon de lune à l'extérieur.

Le vieux cabaliste soupira. Il retourna son visage vers le grimoire en suspension et, le visage marqué par l'amertume, le referma d'un geste de la main. Le livre reprit alors son glissement aérien vers l'étagère pour reprendre sa place initiale entre les livres pendant que le vieux Mage se tournait vers sa bien aimée.

La forme spectrale du mage s'approcha en silence du lit et, sans marque ni poids, s'assit sur le bord pour se perdre quelques instants dans la vision si douce et si triste à son coeur de sa belle endormie. Sa main effleura ses cheveux, passant au dessus de son front et le long de sa joue dans une impossible caresse qui étreignit encore un peu plus son coeur.
D'une voix douce résonnante d'un étrange écho il murmura.

"Ma douce amie, ma si belle et si tendre épouse ... Que vous ais-je fais ? Qu'ais-je fais de ce cadeau qui m'était offert ? Qu'elle honte d'avoir ainsi gâché votre amour et de n'avoir su simplement me contenter de votre coeur comme écrin a mon âme tourmentée.
Ma douce, ma si douce amie ... Pourrez-vous jamais me pardonner ... Je vous en supplie, à présent il vous faut ôter mon souvenir de votre mémoire ou n'en garder que l'agréable et en jeter le tourment ...
Vous êtes resté si belle. Le temps n'a pas de prise sur vous, vous êtes toujours l'élégante et insouciante jeune femme que j'ai croisé naguère, vos yeux pétillent toujours d'autant de vie et de soif d'apprendre tout du monde et je suis bien sur que votre peau a gardée la fraîcheur et la douceur du pétale de rose ou mes mains avaient plaisir à s'éterniser ...
Je vous veux heureuse ma mie, j'aimerais tant voir refleurir sur votre visage ce rayon de soleil qu'était votre sourire. Je suis bien sur que bien des prud'hommes mettent le genou en terre a votre approche et je sais que vous saurez choisir celui qui vous mérite vraiment ... Qui vous mérite plus même sans doute que je ne vous ais jamais mérité.
Il est venu le temps pour vous de mettre fin a mon deuil mon amour. D'ouvrir a nouveau votre coeur à celui que vous choisirez. Je ne vous aimerait pas moins dans le temps car même si mon âme est auprès de la Déesse Mère mon coeur lui est resté auprès de vous.
Je n'aurais de paix qu'à ce prix, sans doute la est ma peine et la dernière étape de ma malédiction."

A nouveau le pan de toile de lin se mit a osciller au gré de la brise. Déjà la lune commençait a disparaître. Les premiers rayons du jour naissant ne tarderaient plus maintenant a venir réchauffer les murs et les corps endormis. Ezoniroel regarda la lune par l'entrebâillement du tissu. La voix revint vers lui plus faible et plus lointaine.

"Il est temps de partir maintenant Ezoniroel. Le jour sera bientôt là ... Nulle trace de ton passage n'oublie pas la règle ..."

Le Cabaliste se releva sans aucun bruit. Le lit ne bougea pas d'un pouce pas plus que les couvertures n'avait d'empreinte de son passage. Il se pencha vers le visage clair et aimé et déposa un fantomatique baiser sur les lèvres roses puis recula au centre de la pièce.
Un regard au dehors lui confirma les dire de la prêtresse qui l'avait rappelée. Le jour se lèverait dans quelques instants ... Nulle trace ... Il ne pu s'y résoudre et, tendant la main poing fermé vers le lit écarta doucement les doigts pour laisser choir quelques pétales de fleurs de pommier.
Alors que l'image du Magicien s'estompait pour ne plus laisser qu'une brise légère une douce et chaude odeur de pommier en fleur et de pomme fraîche et sucrée se répandait dans la petite chambre.

La tenture huilée s'écarta encore une fois pour laisser passer le premier rayon de soleil annonciateur d'une belle journée.

Hrp on
Zut ! j'ai laissé la fenetre du fora ouverte le temps de poster et tu as été plus vite que moi ma tiote Thea !
File te recoucher !
Donc post a lire en fait avant le joli poeme de Thea ... désolé !
Hrp Off
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
Réveil
Thealin se réveilla le lendemain matin avec une drôle d'impression. Elle avait rêvé de son époux... Secouant la tête doucement et se frottant les tempes, elle se disait que c'était impossible que cela soit arrivé vraiment... Puis, une odeur agréable arriva à son nez... Comme ça sentait bon la fleur de pommier, la douceur sucrée de la pomme !

Thealin écarta ses couvertures et se leva. Elle apperçut les pétales de la fleur des arbres de son île. Elle alla prendre une boite et s'agenouilla pour ramasser délicatement chacune d'elles. Serrant tendrement la boite contre son coeur, restant assise au pied du lit, Thealin se mit à repenser à son rêve. Un sourire naquit sur ses lèvres pâles. Elle porta la main à sa bouche et ferma les yeux.

Ne voulant pas oublier ce bref instant de bonheur, Thealin déposa la boite sur le bureau et alla chercher son grimoire. Sa main hésita... Dans son rêve, l'avalonienne l'avait vu lire son journal. Elle prit le livre en tremblant et ouvrit à la dernière page. Fébrilement, elle écrivit à la suite, racontant le passage du fantôme de son époux.


3ème jour de la 1ère lune du 3ème cycle

Cette nuit j'ai fait un rêve plus qu'étrange... Ezo mon tendre amour était passé et la Déesse Mère semblait veiller sur lui. Je l'ai vu lire ce grimoire, hésiter à y écrire quelques lignes pour finalement reposer la plume en laissant la page blanche, se pencher vers moi et m'embrasser, répendre des pétales de fleur de pommier et repartir... Ezo si tu peux lire ces lignes, si tu reviens... Aucun mot ne peux définir ce que je ressens à l'heure actuelle... Je t'aime et tu me manques terriblement...

L'écriture devient ici plus hésitante, moins harmonieuse.

J'ai tenté de t'oublier comme j'ai oublié mon passé... Mais ton souvenir reste gravé dans mon coeur. J'ai porté le deuil durant longtemps... Quand j'y ai mis fin, je me croyais prête... Je sais aujourd'hui qu'il me fallait encore du temps. Je sais que tu n'aurais pas voulu que je sois si vulnérable, si malheureuse. Je ne le suis plus. Part en paix mon amour. Je tacherais d'être celle que tu as connu sans jamais t'oublier car ce serait vain. Peut-être un jour un autre viendra m'apporter du bonheur, ce sera une nouvelle vie, sans jamais te remplacer, une autre vie dans laquelle tu auras toujours une place dans mon coeur.

Nous nous retrouverons un jour auprès de la Déesse Eternelle mon aimé et je serais à tes cotés pour toute l'éternité. En attendant ce moment, je voudrais continuer à me battre pour que tu sois fier de moi.

La thaumaturge attendit que l'encre sèche et referma son grimoire. Elle ne le rangea pas sur l'étagère cette fois, le laissant sur le bureau bien en évidence à coté du petit coffret contenant les derniers souvenirs de son tendre bien aimé.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
Thealin rentra le visage noir de suie à son foyer. Silencieusement, elle fit sa toilette puis s'attabla à son bureau pour écrire une fois de plus dans son grimoire.

Je regarde les voiles de l'esquif se gonfler
La coque glissant silencieusement sur les flots
Le vent emporte les larmes asséchées
Sans effacer ni les douleurs ni les maux

J'ai quitté les rives peuplées d'Océania
J'ai traversé le long fleuve du Delta
J'ai parcouru Boréal, Anatole et Mesothalassa
J'ai jeté l'ancre non loin de Volcania

J'y ai vu mort et trahison
Des ruines, des cendres et de la lave en fusion
J'ai bien cru perdre la vie et la raison
Dans ce triste pays de désolation

J'ai voulu approfondir mon savoir
Connaître l'origine de mes pouvoirs
Je n'y ai rien appris hormis le désespoir
Je suis repartie l'humeur bien noire...
____________________________________

Je me remémore mon passé tumultueux
Des souvenirs mémorables et heureux
Reviennent les uns après les autres peu à peu
Depuis que j'ai appris la thaumaturgie du feu

Campacorentin, grande forêt de mon enfance
Les Plaines de Salsbury et Stonehenge pierres antiques
Grand flash, je fini de rentrer en transe
Des images apparaissent montrant des scènes tragiques

La perte de mon bébé...
Je reste un moment hébété
Tout est rouge, le sang a coulé
Je l'avais presque oublié...

Je me suis mariée également
Nous formâmes un beau couple, un temps.
Ezoniroel en mon coeur éternellement
Malgré son départ au dernier printemps

Le Culte de la Déesse Mère tend à disparaître
Les tensions montent ainsi que les manipulations
La Foi règne malgré tout en maître
Derniers représentants d'Avalon

Je me réveille brutalement
Et me retrouve dans le présent
La dure réalité revient rapidement
Remontant les souffrances du néant...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Gallylavrai
Gallylavrai
Alpha & Oméga
 
Avatar de Gallylavrai
 
(Je pleind le gas qui doit se taper les 9 pages , en tout cas j'aime )

(Edition : Ajout des paranthèses pour le HRP)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
Thealin étudiait à l'Académie de Camelot un des vieux ouvrages de la bibliothèque. Elle entendit des gens qui couraient, une rumeur se propageait. Se levant de son siège, la thaumaturge alla à l'entrée de l'Académie et vit des gens courir vers l'Eglise. S'approchant et écoutant attentivement, son visage se décomposa lorsqu'elle apprit qu'il y avait un moine qui avait été retrouvé pendu...

"- La Garde d'Albion allait avoir bien du travail..." se dit-elle.

L'avalonienne retourna à l'Académie et réfléchissait aux différentes implications qui lui venaient à l'esprit. Elle attrapa sa plume et ouvrit son grimoire. Elle y consigna le rapport avec minutie et coucha en vrac les différentes possibilités.


- Un moine retrouvé pendu. Il ne peut s'être tué car sa Foi le lui interdit => meurtre.
- Qui a intérêt à tuer un moine ? Et pourquoi ?
- En savait-il trop sur les complots qui se tramaient ?
- Le Culte de la Déesse Mère allait il être accusé à tort ?
- Des assassins Albionais ont agi => sous les ordres de qui ?
- Notre Culte ne faisant jamais appel à la Confrérie des Ombre et encore moins à des assassins, quelqu'un essaye de nous faire porter le chapeau. Dans quel but ?
=> Augmenter la méfiance des Albionais envers notre Culte.
=> Diminuer la tolérance diplomatique entre nos deux royaumes.
=> Rompre le traité passé entre Avalon et Albion.

C'est la mine soucieuse que Thealin referma son grimoire.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Thealin Avallach
Thealin Avallach [North]
Roi / Reine
 
Avatar de Thealin Avallach
 
Thealin était encore penchée sur les ouvrages de l'Académie quand elle décida d'aller se promener pour se détendre un peu. S'étirant la nuque, elle se leva de son étude et sortie dans les rues de Camelot. Elle rencontra le Sergent Heaven qui lui avait demandé son avis sur la mort récente du moine dans la crypte de l'Eglise. Ce qu'elle fit. Etrangement, le Sergent lui avait recommandé de rester à Camelot. Il semblait cacher quelque chose et ne voulait pas le lui dire. Il prétexta que le Lieutenant désirait renforcer les liens entre Avalon et Albion et de ce fait mieux l'y accueillir afin qu'elle se sente à l'aise. La moue dubitative, elle lui avait rétorqué qu'elle s'était toujours sentie chez elle à l'Académie. Ils se quittèrent sur ces derniers mots échangés courtoisement, car il devait poursuivre sa ronde et avait fort à faire avec le meurtre ayant eu lieu récemment.

Thealin retourna à l'Académie réfléchissant aux propos du Sergent Heaven. Elle y resta un moment jusqu'à ce qu'elle reçoive un message de Dragos, Maître d'arme de la Force Lumière, lui disant de venir rapidement au Port Gothwaith car d'étranges choses s'y passaient. Les mots semblaient être urgent. Elle prit donc un coursier pour se rendre sur les lieux. Dragos l'attendait au portail. Quelle ne fut pas sa surprise de voir un paladin tout de noir vêtu venir à leur rencontre. Celui-ci avait demandé à Dragos pourquoi il le suivait. Par politesse, l'avalonienne lui avait demandé de se présenter. Le paladin tenta d'attaquer la thaumaturge mais Dragos s'interposa épée au clair. La Protectrice cria à la garde, et fit appel aux témoins présents. Le paladin s'enfuit vers le portail tandis qu'ils coururent se réfugier à Caer Gothwaith.

Dragos expliqua à Thealin qu'il avait aperçut le nouveau Lieutenant au Port. Il trouva cela curieux et l'avait suivis pour savoir de quoi il en retournait. Il lui raconta également comment le Lieutenant avait donné une certaine somme d'argent, dont il ignorait le montant, au paladin en noir qui les avait attaqué sans sommation. C'est ce qui l'avait poussé à suivre cet étrange Templier. Jugeant l'affaire suffisamment étrange, il avait envoyé un message à la thaumaturge. Le Sergent Heaven était-il au courant de la présence du Lieutenant sur l'Île de Verre ? Avait-il délibérément tenté de l'éloigner de l’Île afin que son supérieur agisse en toute impunité ? Elle repensa au traité passé entre la Garde d'Albion et les Protecteurs du Culte d'Avalon... Venait-il ouvertement rompre le traité ? Se demanda-t-elle.

Sur ces dernières explications, le Lieutenant fit son apparition avec, à ses cotés, le garde Ezayr et le garde Meriopal. La thaumaturge demanda des explications au Lieutenant, mais il l'ignora ouvertement. Serrant le poing et retenant sa colère qui grandissait, Thealin décida de suivre la Garde d'Albion de loin. Ils semblaient chercher quelqu'un. Lui rappelant le traité stipulant que la Garde n'avait pas le pouvoir d'agir sur Avalon sans approbation du Culte et sans être accompagné d'un Protecteur, Thealin se vit ouvertement remise à sa place, prétextant qu'il s'agissait de meurtre. Serrant les dents, elle décida de ne rien ajouter à la tension qui montait et se dit qu'elle ferait un rapport détailler des événements, un peu plus tard. Le Lieutenant voulait se charger de l'affaire du meurtre sur Avalon sans tenir compte du traité. Hé bien ! Laissons le faire, se dit-elle.

Elle n'eut pas longtemps à attendre. Le lieutenant rassembla des albionais et se rendit à Camelot faire son rapport à Lady Evielle sur la présence d'un ennemi à Gothwaith. Des témoins l'avaient aperçut sans pouvoir l'arrêter. La chasse à l'homme avait commencé...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de dRk`_
dRk`_ [GN]
Alpha & Oméga
 
Avatar de dRk`_
 
Message hors-roleplay
(
Grandiose, du peu que j'ai lu, entre 2 occupations, j'ai adoré.. C'est superbe, rien à dire de plus, je continuerais de lire, continue
<fan>
)
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Dark Age of Camelot > DAoC - Le miroir des âmes > [Brocéliande - Albion] Thealin ou les brumes d'Avalon
   

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Les vidéos de Dark Age of Camelot RSS
Les critiques de Dark Age of Camelot RSS
Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 18h58.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite