JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 220 (sites) | 490 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Le snobisme de culture. RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Darth Corwin
Darth Corwin
Alpha & Oméga
 
Avatar de Darth Corwin
 
Je vais fermer le fil jusqu'à ce que j'aie eu le temps de répondre si ça continue...
Lien direct vers le message - Vieux
Caepolla
Invité
 
Citation:
Provient du message de follet

D’autant que les vrais snobs se croisent essentiellement dans les milieux aisés et développent, entre autres, un sentiment de supériorité par rapport à ceux qui ne sont pas eux (groupe) voire même à ceux qui n’est pas lui (individu).
Il me semble que c'est moins le snob (renvoi à mon second message du fil pour une argumentation plus détaillée) que le dandy dont tu parles ici (mot qui caractérise aussi exactement Oscar Wilde).

Citation:
Provient du message de Loengrin Ismelüng
En terminale le livre de Kant abordé serait-il : "idée d'une histoire universelle d'un point de vue cosmopolitique" ?
Parce que ce livre est facilement abordable mais n'est qu'un livre "mineur" dans la philosophie de Kant...
En revanche, son livre le plus connu est "critique de la raison pur", et la c'est autre chose... c'est deux années complètes de cours de fac sur ce livre et je suis loin d'avoir vraiment tout saisi...
Pour le programme de terminale en France, il s'articule autour d'une liste de notions et une liste d'auteurs, liberté étant laissée au professeur de piocher ensuite dedans. Le programme de philosophie en Terminale.

En théorie, non seulement, un professeur de terminale peut donner la Critique de la raison pure à lire à ses élèves, mais il pourrait même, selon ledit programme, leur donner le Tractatus logico-philosophicus de Wittgenstein (ouch!).
En pratique, vu qu'il s'agit moins d'un enseignement que d'une mise en forme et d'un complément au bagage personnel des élèves, le choix des auteurs et des textes dépend largement de la classe et de l'établissement.
Ce que je voulais simplement dire dans mon message, c'est que la philosophie en terminale assure en général que même le préposé au radiateur du fond a déjà entendu le nom de Kant et sait qu'il s'agit d'un philosophe important, même s'il n'y comprendrait rien en ouvrant un des ses livres.

//edité pour ajout :

Citation:
Provient du message de follet

Comme chacun sait, le sens des mots évolue et les signifiants d’il y a quelques siècles parfois années, n’ont plus la même résonance. N’est-il pas ?
La référence à l'étymologie n'était pas pour donner le sens ancien, mais une béquille pour cerner le contemporain et rendre explicites les présupposés derrière l'expression auxquels on ne fait même plus attention mais qui sont toujours là.
Le fait est que la signification d'un mot ne fonctionne par association avec un objet, mais résulte de l'opposition avec tous les autres mots. C'est-à-dire que plus le vocabulaire est riche, plus chaque mot prend une signification précise et raffinée. Après, on ne peut débattre qu'avec des personnes parlant au moins la même langue. A quoi bon distinguer pédant, dandy et snob avec une personne qui considérerait que tous ces mots ne méritent pas de l'être, car renvoyant tous à l'idée de vanité et d'esprit de supériorité ?

---
Caepolla, dans dix.
Lien direct vers le message - Vieux
follet
Alpha & Oméga
 
Persiste et signe

La notion de dandy est également une notion obsolète.
Aussi : fi de Monsieur Wilde ici s'il s'agit bien de s'interroger sur l'expression en ces lieux.


Ah ! la philosophie qui a été un peu oubliée dans les diverses réponses :

A quelle philosophie "vaut-il" mieux "s'intéresser" :
à une philosophie dite de comptoir ou à une philosophie de boudoir ?

Lien direct vers le message - Vieux
Caepolla
Invité
 
Citation:
Provient du message de follet
La notion de dandy est également une notion obsolète.
Dans ton vocabulaire uniquement. Et c'est dommage, car le mot est courant dans notre langue et très loin d'être désuet (au contraire même, puisqu'il renvoie à une idée qui est plutôt considéré comme un modèle de comportement dans l'image que nous renvoie les médias).
C'est ce que je disais avant : plus un vocabulaire est pauvre, plus un même signifiant est destiné à recouvrer plusieurs signifiés qui vont avoir tendance à se confondre. Plus il y a richesse de signifiants, plus le nombre de signifiés croît en conséquence et plus la perception est fine.

Un esquimau, dans sa langue inuit, possède plus d'une vingtaine de notions pour exprimer la neige, là où nous, dans notre langue, n'en possédons vraiment qu'une (ou du moins plusieurs mais dans des registres de langue différents). Celui qui distingue pensera que celui qui ne distingue pas est bien grossier pour ne pas voir toutes ces différences qui font que ce n'est pas pareil, celui qui ne distingue trouvera l'autre bien compliqué pour rien en distinguant ce qui est pour lui la même chose. C'est sans issue, ils ne voient pas la même chose parce qu'ils ne parlent pas la même langue.
Pour ma part, je ne te suis pas dans ta volonté d'appauvrir la langue, en déclarant obsolète ce qui ne l'est pas, pour adapter le vocabulaire des autres à ta vue.

Quant à ton choix, pas plus celle de comptoir que celle dans le boudoir ne sont des philosophies. Ce sont des pratiques qui présupposent une certaine philosophie (comme toute pratique en un sens), mais ce n'est pas de la philosophie. Mais ta proposition comme la mienne présuppose une certaine définition de la philosophie, ce qui est un débat sans fin, à plus forte raison si on n'est déjà pas capable d'arriver à une définition de snob, n'est-ce pas ?

---
Caepolla, file aux eaux, Feu!
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Malypa
Malypa [Tzm]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Malypa
 
Loengrin, tu a à peu près interprété tout ce que j'ai dit de manière biaisé (de manière partiale en fait).

Il n'existe pas plusieurs systèmes axiologiques quelconques, mais un seul dans l'idée que j'expose.

Ce système sert de structure pour articuler les différentes factions qui s'opposent dans le cadre de la lutte pour la distinction sociale et pour la possession du prestige symbolique.

Cette axiologie est présente au sein des classes elles mêmes (ce qui explique les luttes internes aux classes pour la distinction) et est présente par delà les classes (c'est pourquoi les classes sont mises en conflit).

C'est une habitude de pensée très répandue voire Doxique que d'assimiler sans réfléchir plus que ça la pensée de Marx au communisme puis au totalitarisme (c'est ce que tu as fait).

Je ne parle pas de la lutte des classes telle qu'elle était décrite par Marx au 19° Siècle, mais bel et bien d'un type de conflit plus subtil, un conflit où les enjeux sont symboliques, non-dits, sous jacents. (cf. Bourdieu)


J'essaye de résumer:

Les personnes font preuve de snobisme dans une seule optique, dominer d'autres personnes appartenant soit à leur propre groupe social soit à un autre groupe social, cette domination leur apporte le prestige symbolique des dominants ce qui leur permet de modifier l'axiologie selon les critères de leur propre groupe social, en d'autre termes s'ils dominent ils peuvent:

Instaurer leur propres règles du jeu, celles qui les favorisent pour perpétuer cette domination.

C'est pour cela que je parlais de lutte des classes, l'analogie est frappante, mais il ne s'agit pas d'une lutte de classe présentée à la manière du point de vue communiste tel qu'on se le représente habituellement.

(cad Dichotomie Bourgeois/Prolétaires et lutte pour la possession des moyens de production etc.)

Exemple concret:

En quotant mon message et en t'appuyant sur des lieux communs de la pensée du XXI° siècle pour le contredire , tu as modifié l'axiologie en ta faveur.

C'est à dire qu'au final je passe pour un communiste hors-sujet (Mal*) et toi pour un penseur libre et anti-totalitaire (Bien*).

(*Dans l'axiologie telle qu'elle existe en ce moment même, pas dans l'absolu.)

Tu as donc gagné la joute rhétorique, mais ce que tu dis n'enlève rien à la pertinence de ce que j'avance si on se permet d'y réfléchir un peu plus que ça.

L'objet de cet exemple est bel et bien de faire constater que la lutte pour le prestige symbolique existe et que même sans le vouloir nous y participons tous (comme toi et moi).

Mon postulat, à défaut d'être reconnu comme légitime par les lecteurs de ce post, n'en est donc pas moins applicable à ce que nous essayons de décrire et donc, toute choses étant égales par ailleurs,vrai.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Eltsyr
JOL Eltsyr
Alpha & Oméga
 
Avatar de Eltsyr
 
[pitit HS]
Malypa...qui cite Bourdieu...et qui utilise de nouveau le mot Doxa qui avait bien embarrassé mon dictionnaire (un peu comme le landerneau de Fautvoir...). C'est bien entendu la Malypa de "daoc, un jeu seulement ?"...ravi de te voir ici Gageons que tu y feras long feu...
[/HS]

Je te rejoins d'ailleurs tout à fait sur l'emploi d'une pensée très bourdiéenne, cad l'éternelle histoire des effets de la domination d'un groupe qui s'arrange, de manière calculée ou inconsciente, pour masquer les causes réelles qui aident les valeurs d'un système à se perpétuer.
ça a été d'ailleurs une de ses grandes croisades que de le révéler au grand jour (que ce soient les fondements des inégalités homme/femme ou les inégalités de classes à travers l'éducation ou le language) et c'est ce que j'entendais dans mon premier post en par "tentative par un groupe social de justifier le snobisme qu'il emploie": Je trouve que tout au long du fil on relève ça et là pas mal de phrases destinées à exclure en fin de compte les posteurs même du champ du snobisme, ou alors le snobisme serait gentil, innocent, presque sympathique (et au vu de l'affection que j'éprouve pour les 3/4 des posteurs du fil dieu sait que j'aimerais adhérer à tout çà). C'est pas forcément très tangible, mais une impression générale...

Il est probable d'ailleurs que le snobisme d'un milieu, en admettant qu'il dépende du milieu, soit justement tabou dans ce milieu, sans quoi le milieu n'aurait plus cet élément tacite et implicite qui renforce la cohésion du groupe. C'est très compliqué finalement comme problème, et si je suis d'accord avec Loengrin sur le fait qu'on ne peut mettre la lutte des classes à toutes les sauces (dont on peut trouver l'équivalent dans pleins de domaines, je pense par exemple à la notion de différence de potentiel en electricité qui crée une certaine dynamique dans un milieu), je pense que tu touches du doigt quelque chose....ET CEUX QUI LE NIENT CONFIRMENT C'est ça le plus beau

Donc...+1
(par contre, je veux bien que tu me rendes la pareille en détestant cordialement le père Goriot...laisse c'est pour un copain )

Khro
Lien direct vers le message - Vieux
follet
Alpha & Oméga
 
*s’assoie face à Caepolla, la regarde dans les yeux*

Vous voilà en contre-point des remarques que l’on m’a (très gentiment) faites quant à la trop grande richesse de mon langage. Aussi ai-je appris à mettre de l’eau dans ce vin pour ne plus obliger certains (comme il m'a été dit) à ouvrir constamment le dictionnaire. Je vous propose, aimablement, d’apprendre également à le faire.
Ce qui rejoint un des présents questionnements.
Cette parenthèse sur mon insignifiante personne étant refermée, continuons voulez-vous

Décider ainsi d’une volonté d’appauvrissement (et dans quel but par tous les Vents !!!) après qu’on soit venu vous contredire, me semble fort léger pour ne pas dire présomptueux.
Ce procès d’intention que vous faites, bien frivole, ne repose il semble sur rien sauf peut-être, sentiment qu’on peut avoir à vous lire en divers lieux, : l’assez insupportable conviction d’être la seule digne représentante et arbitre du bel et bon langage.

Il faudra étayer votre assertion quant à l’emploi du mot dandy. Utilisé, certes, encore ça et là, mais non au quotidien, voire pour des sujets bien spécifiques. S’il ne s’agit pas de discuter ici, d’une sphère bien particulière, sommairement celle des habituellement nommés Intellectuels, je maintiens que ce mot est peu ou prou usité, et entre autres, dans le milieu littéraire. Celui, je crois, dont il est question.

L’avantage de votre brutale sentence me permet de rebondir sur le sujet qui, dit plus haut, me tient à coeur et dont je n’ai pas retrouvé le questionnement au cours de ma relecture :

Est-ce à celui qui maîtrise un peu mieux le vocabulaire de s’exprimer en langage plus courant afin d’être lisible par tous / est-ce à celui qui le maîtrise moins de saisir, comme proposé, à chaque instant le dictionnaire afin de décrypter une page ardue ?
il y a, bien sûr, je pense, plusieurs degrés de réponses. S’ajoute à cette question, l’emploi de références, littéraires ou autres, que chacun ne possède pas, références qui ne peuvent être retrouvées par consultation de dictionnaire courant

Philosophie : il semble que vous n’ayez pas compris mon raccourci d’une part, et surtout que vous fassiez également de ce domaine une matière réservée à une élite dont le vulgaris forumus reste ô combien étranger.

Sur mes diverses remarques je n’attends qu’à être loyalement détrompée.




-------------------------------

Même si pour certains cela semble extrême, je rejoins les propos de Malypa

L’appel dans les réponses antérieures à des notions d’infériorité et de supériorité pour définir le(s) snobisme(s) en semble une assise solide.

Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Malypa
Malypa [Tzm]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Malypa
 
[HS]
Bonjour Khronos Oui c'est bien moi
Je sens qu'on va saigner du nez sur ce fil de discussion...

[/HS]

Comment essayer de parler du snobisme des références culturelles abusives dans les posts sans irrémédiablement tomber dans le snobisme soi même en citant des auteurs qui ont déjà réfléchi sur la question ?

Comme disait Nietszche... (non je déconne^^)

Je vais rester sur l'analyse plus Bourdieusienne de la situation, elle à le mérite d'être plus explicative que pédante dans la mesure où elle s'inscrit un peu en dehors du champ des enjeux de la discussion.

Ce qui est perceptible dans cette vision des choses c'est la valeur déterministe de ce schéma.

Puisque je viens de vous expliquer que quoi que vous disiez en participant à la discussion, vous ne faîtes jamais que participer à la lutte au nom de votre classe, quelle part peut on attribuer à des fantasmes libéraux tels que le libre-arbitre, la conscience individuelle, ou plus simplement l'opinion propre ?

Peut on avoir réellement sa propre opinion sur un sujet ?

Une réponse de type mesurée affirmerait que dans le cadre d'un système de lutte de classes tel que celui que j'ai décrit auparavant une grande part de ce que nous disons est déterminée par nos origines sociales au sens large, mais que l'agrégat de ces déterminations donne une opinion unique et donc propre à chacun.

Les déterminismes se transcendent donc en une synthèse que l'on appelle "notre opinion propre", opinion qui peut être partagée ou pas par d'autres gens ce qui contribue à lui enlever de sa spécificité.

=> Donc problème ! (c'est le serpent de la logique qui se mord la queue ici)

Des opinions prédéterminées s'assemblent pour donner naissance à une chose unique et spécifique à chaque personne mais qui dans le même temps est partagée par d'autres et donc pas unique mais multiple finalement.

<je vous l'avais dit qu'on allait saigner du nez>

Au vu de ce que je viens de dire le mécanisme de formation, de propagation et d'affrontement des opinions est donc ce qu'on appelle une absurdité, un non sens, un truc que tout le monde trouve ça limpide et normal à première vue alors que ça ne l'est pas du tout.

Si tout le monde pense un truc personnel que tout le monde pense, personne ne pense rien de personnel, est ce que vous me suivez ?

C'est ici qu'intervient la logique de distinction, et dans le même temps son âme damnée: le snobisme.

Cette logique pousse chacun à se distinguer des autres en modifiant l'axiologie à son avantage comme nous l'avons décrit auparavant, cela à pour vocation de perpétuer son identité ou/et celle de sa classe et l'emprise de celle ci sur l'axiologie du prestige symbolique.

Dans une discussion on lutte donc pour éviter la destruction symbolique de son identité.

(Identitée personnelle ou collective mais c'est la même chose vu que aucune personne ne pense quelque chose de tellement spécifique que certains de ses aspects ne soient pas partagés par quelqu'un d'autre.)

Le snobisme est en fait une des plus sournoise des formes de lutte symboliques puisque elle a pour vocation de blesser à mort la/les personnes visées en les rabaissant au rang d'incultes/idiots.

<Voix d'Hannibal Smith> Des questions ?

[edit] Ha oui au fait, vous ai je déjà parlé de mon aversion pour le Père Goriot ? ^^ [/edit]
Lien direct vers le message - Vieux
Lady-VanXzadar
Invité
 
Citation:
Peut on avoir réellement sa propre opinion sur un sujet ?
Oui, bien sur.


Un opinion c'est fait pour être discuté, partagé mais ça ce respecte aussi.





Lady
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Citation:
Provient du message de follet
Il faudra étayer votre assertion quant à l’emploi du mot dandy. Utilisé, certes, encore ça et là, mais non au quotidien, voire pour des sujets bien spécifiques. S’il ne s’agit pas de discuter ici, d’une sphère bien particulière, sommairement celle des habituellement nommés Intellectuels, je maintiens que ce mot est peu ou prou usité, et entre autres, dans le milieu littéraire. Celui, je crois, dont il est question.
Mazette, si ma lucarne avait meilleure forme, j'aurais, exemples à l'appui, démenti.
La téloche, c'est l'exemple le plus frappant qui me vient (et comme bidule quotidien, on aura du mal à trouver mieux :/) : dans la valse des présentateurs futurs vedettes, lequel n'a jamais été qualifié de dandy (par ses pairs et autres cadors) ?
C'est un retour de mode qui doit bien fêter ses 5 ans (voir topic khronos sur mode) dans sa forme grosse artillerie, mais c'est sempiternel en vérité. Vrais ou faux dandys selon l'estime qu'on a du mot, parvenus ça s'est sûr, les dandys ou ceux qui jouent les dandys (mais ne suffit-il pas de le jouer pour l'être, vu que c'est un jeu )n'ont jamais cessé de s'afficher ni de se revendiquer.

*compulse des liens pour trouver des noms...*

Beigbeder, Ariel wizman, edouard baer, ardisson, etc.

En terme de visibilité sociale, z'ont jamais eu autant d'ouverture les dandys.
Et pour finir dans le registre : si on ne trouve pas au moins un spécimen dans chaque émission "littéraire" (gros snif) de ppda, surtout parmi les jeunes, je veux bien que vous vous fassiez moine.

Sans compter non plus effectivement la sphère des dits intellectuels (supposés spécialistes de l'intellect mais on ne sait tjs pas ce qu'ils savent faire précisément), de bhl jusqu'à la coupe de cheveux du ministre en charge de l'éducation.





Citation:
Provient du message de follet
Vous voilà en contre-point des remarques que l’on m’a (très gentiment) faites quant à la trop grande richesse de mon langage. Aussi ai-je appris à mettre de l’eau dans ce vin pour ne plus obliger certains (comme il m'a été dit) à ouvrir constamment le dictionnaire. Je vous propose, aimablement, d’apprendre également à le faire.
Je veux dire : non ! Caepolla n'en fait rien ! Gnii, rien ne serait plus absurde. Le syndrome fabius, ça va bien 2 minutes pour rigoler de l'anecdote, au -delà qu'est-ce qu'on s'emmerderait

Et Follet, si tu avais mis vraiment de l'eau dans ton vin, tu causerais les autres, ceusses-là -groaaa- qui font pas de rp forum, qui ne cherchent pas leurs tournures, etc. Si tu le fais c'est que tu y prends ton plaisir : vois-tu l'horreur et plus encore l'injustice qu'il y aurait à appauvrir la communauté (nous vi) en sommant les posteurs disons "intéressants" à s'enjuguer aux lois non écrites du vulgum pecus ?


Citation:
Provient du message de follet
Philosophie : il semble que vous n’ayez pas compris mon raccourci d’une part, et surtout que vous fassiez également de ce domaine une matière réservée à une élite dont le vulgaris forumus reste ô combien étranger.
Là c'est pas compliqué, controverse inutile. La philo vise à bâtir des concepts.
Qui en déjà vu surgir devant un zinc ou dans les grimaces d'un boudoir ?
Personnellement je rejeterais donc la conclusion au motif d'une dénonciation de l'idée toute faite : qu'est-ce qui est réservé à quelle élite ? Qu'est-ce qui empêche x de se plonger le coeur battant dans la matière en question ?
Parce que s'il faut l'appauvrir, partant la détruire, pour viser des gens qui s'en désintéresssent, ça paraît bien absurde. Comment ces mêmes désintéressés pourraient-ils s'en intéresser si la matière a disparu ? Fini l'espoir de faire naître l'intérêt véritable chez quelques uns.
Lien direct vers le message - Vieux
follet
Alpha & Oméga
 
*écoute baai*

Merci de m’éclairer

Si je comprends bien le mot dandy est revenu de mode par le biais télévisuel ?

Ou voulez-vous dire qu’on peut qualifier de dandys certaines personnes dont celles que vous citez. N’en reconnaissant que deux (et encore je ne suis pas bien sûre pour l’une d’elle) je serais également encline à les dire (péjorativement ?) gandins.

Votre intervention me permet une autre question (question mais surtout étonnement)

J’ai remarqué le foisonnement de références aux médias (essentiellement télévision).

Pourquoi ?



[edit]
arg !!! Rassurez-moi. Ce qui suit dans votre réponse est venu après ? !

[re edit en suite]
Et Follet, si tu avais mis vraiment de l'eau dans ton vin, tu causerais les autres, ceusses-là -groaaa- qui font pas de rp forum, qui ne cherchent pas leurs tournures, etc. Si tu le fais c'est que tu y prends ton plaisir : vois-tu l'horreur et plus encore l'injustice qu'il y aurait à appauvrir la communauté (nous vi) en sommant les posteurs disons "intéressants" à s'enjuguer aux lois non écrites du vulgum pecus ?
*sourire*
Je n'ai pas compris. Pouvez-vous m'expliquez ? (voire en message privé car il semble que cela ne concerne que ma personne et donc fortement inutile pour la conversation.

Hors le sujet sur l'appauvrir la communauté.
Justement, pouvez-vous préciser votre pensée ?
Lien direct vers le message - Vieux
Caepolla
Invité
 
follet : il ne me semble pas qu'un mot doive être employé couramment par tous soit une exigence pour en faire un mot de notre langue. Hétérotrophe, quand bien même il ne serait surtout employé que par des biologistes, reste un mot de la langue française. Neurofibromatose, quand bien même il ne serait surtout employé que par des médecins, n'en reste pas moins un mot de langue française. Dandy, quand bien même il ne serait employé que par des littéraires (et c'est très loin d'être le cas) n'en reste pas moins également un mot de notre langue.
Ceci dit, je ne développerai pas au-delà, parce que c'est totalement inintéressant de justifier des évidences. Si cela peut te faire plaisir que dandy soit obsolète, c'est sans conséquences autres que pour toi. Ca ne m'empêchera pas de continuer à employer le mot qui me semble juste, à moins qu'on ne me corrige de manière informée.

Restons-en là. Bien plus intéressante (à mon avis) pour la suite du fil est la référence à Bourdieu faite par Malypa (même si comme toute référence, le problème est qu'il faut souvent connaître ce à quoi on se contente de faire un bref renvoi pour en voir l'intérêt). Continuons plutôt sur cette base.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Malypa
Malypa [Tzm]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Malypa
 
Dans mes posts précédents j'ai un peu éviter de donner mon avis sur le snobisme en me concentrant sur une méthode pour expliquer les raisons de sa présence sur les forums.

Mais alors qu'est ce que j'en pense ???

Considérant mon aversion pour la compétition et pour les conflits, je ne peux que considérer cela comme une mauvaise chose.

Néanmoins il serait réducteur que je me contente de penser uniquement cela.

Le sentiment d'appartenir à un petit groupe d'initiés qui maîtrisent et comprennent les références pointues dans tel ou tel domaîne utilisées dans certains posts procure une sensation agréable c'est indéniable.

Il faudrait parvenir à inclure ces références dans les posts sans pour autant user de violence symbolique à l'encontre des lecteurs non-initiés, certains y parviennent bien et ils sont agréables à lire.

Sauf que...

L'utilisation des dites références part souvent de l'aspiration du posteur à se mettre en avant, à étaler sa culture, bref à rabaisser les autres dans le cadre de la lutte pour l'ascension axiologique et c'est là que ça devient ambigu.

Comment reconnaître un posteur méprisant envers les autres d'un posteur qui essaye de porter sur l'autel publique des références pouvant servir le débat ?

Tout est dans l'intention et d'aspect, il est souvent possible de confondre les deux...

J'aimerais connaître votre avis sur la question sans qu'on tombe forcément dans le sketch des Inconnus sur les chasseurs:

Y'a le bon posteur et le mauvais posteur^^

[J'ai pas le temps de finir sniff, je reviendrais^^]
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Citation:
Provient du message de follet
Si je comprends bien le mot dandy est revenu de mode par le biais télévisuel ?
(...)
J’ai remarqué le foisonnement de références aux médias (essentiellement télévision).

Non. Il y en a toujours eu partout et ça continuera, j'en connais et tu en connais sans doute. Je t'ai donné des exemples télévisuels pour une raison de visibilité - effort inutile il semble.

'Fin la prochaine fois je me permettrai de citer mes connaissances nommées Paulo z et Louison z². Nul doute que tout un chacun ici n'aura d'emblée aucun mal à se les représenter à la seule évocation de leur nom


Voilà. Et restons-en là si tu veux bien.
(Je regarde si FV est disponible pour prendre le relais à la rigueur ).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Citation:
Provient du message de baai
Voilà. Et restons-en là si tu veux bien.
(Je regarde si FV est disponible pour prendre le relais à la rigueur ).
Tutut ! Aujourd'hui, je me contente de lurker, afin de tenter de finir un sujet conséquent et qui doit être posté avant minuit pour garder un peu de sa saveur.

De toute façon, j'essaye de ne plus causer aux trolls, mes nerfs ne sont plus ce qu'ils étaient...

Pour revenir au sujet : je suis un peu largué. Les références à Bourdieu me semblent intéressantes mais me passent un peu au-dessus de la tête.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Le snobisme de culture.
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 07h03.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite