JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 356 (sites) | 785 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Le snobisme de culture. RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Slammy
JOL Slammy
Alpha & Oméga
 
Avatar de Slammy
 
Citation:
Provient du message de Oracle II
j'aime être snobé par un lecteur du journal l'Equipe
Certains ont dans leur bibliothèque ET la Pléiade,Kant,Nietsche qu'ils ont lu et relu ET aussi sont abonnés à l'Equipe
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kirika
Kirika
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kirika
 
.......
Après lecture...j'en conclue:

Que quelqu'un qui n'a pas un vocabulaire suffisamment ampoulé fais du snobisme...
Qu'en conséquence,celui qui n'a pas un langage suffisamment etoffé,qui donc s'appuie (par exemple) sur une citation pour etayer son argumentation qui manque....d'arguments...fais du snobisme (considérant l'argument de la citation comme imparable,le tenant pour vrai..)...

J'en conclue donc que le Snobisme est lui-même snobé...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Munak
Munak
Alpha & Oméga
 
Avatar de Munak
 
Oui, il n'y a précisément aucun rapport, comme je l'ai précisé dans ma phrase. Mais elle était mal tournée, je parlais du snobisme sportif, pas du fait qu'un lecteur de l'Equipe serai fatalement un snobinard, désolé pour la méprise.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Meriador
Meriador
Roi
 
Avatar de Meriador
 
Contribution d'un inculte béni ;)
En ce qui me concerne, je ne dispose ni du vocabulaire, ni d'une culture qui me permettrait de tenir une discussion avec les gens de ce post qui (semble-t-il si je ne me suis pas fourvoyé sur les propos de Corwin) sont montrés du doigt pour "délit de snobisme". Corwin, Ulgrim, FautVoir, Loengrin, Baai, Khronos (pour ne prendre que les gens de ce post, et dans l'ordre khronoslogique... désolé) seraient des snobs ? Ah... Parce que leurs constructions de phrase et le vocabulaire qu'ils emploient sont "alambiqués" et donc compréhensible par une partie seulement du public JOLien ? Mais dans ce cas, quelle différence avec les "private joke" que s'échangent certains membres, laissant pour le coup les autres hors de course, et là pas moyen de prendre un dictionnaire...
Parfois au détour d'un de leurs messages (cas Khronos : il m'en faut souvent plusieurs, des détours ) ma curiosité s'émoustille et me pousse à faire des recherches sur les sujets qui ont été abordés... Et peut-être que c'est ce qui permet de me culturer (ça c'est fait exprès pour faire grincer les six sus-cités hin hin)... Je vois cela un peu comme un match de tennis : c'est en jouant avec des gens plus fort que soi que l'on progresse, que l'on est tiré vers le haut. Et ça fait du bien de temps en temps une petite torture des cellules nerveuses, cela permettra d'arriver à 80 ans avec un esprit vif et jovial.

Je ne m'étends pas plus, de toute façon je n'ai pas eu à le faire, n'ayant pas eu de proposition malhonnête etc.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Chipotons.

Ce topic me semble étrange, j'ai le sentiment que pas grand monde ne parle vraiment de la même chose suivant ses préjugés initiaux sur le mot et plutôt seulement le mot "snob".

Par exemple quand Loengrin évoque Oscar : moi quand je pense à Oscar, snob est loin d'être le premier mot à me venir à l'esprit pour le qualifier : aristo, art de la table (au sens Guy degrenne), portraitiste, miroitier, dévergondage voire "satrapisme"... même le mot pédanderie me viendrait avant "snob". Alors qui sommes-nous d'abord de ce que nous sommes, hein ?

Bien sûr on dira : mais tu le connais bien Oscar ? Non, pas trop. Loengrin le connaît bien ? Mieux vraisemblablement, mais le connaît-il entièrement ? Tutut, dans les 2 cas on est dans une perception, le snobisme, à la façon de Khro donnant les points, est une perception de l'autre à moi (même s'il triche en se les arrogeant), donc une donnée relative.

Et c'est là que j'en viens à bémoler les développements ultérieurs de l'animal qui se voient fondées, j'ai l'impression, moins sur une science comportementale au fond, que sur ma capacité à coller l'étiquette "snob" avec plusou moins de parcimonie sur le dos de mon voisin, façon 1er avril.

En vrai je n'ai pas un désaccord total avec l'approche relativiste de Khro, ses développements-critères sont même réjouissants.

Mon problème, c'est avec l'hypothèse de départ : en fonction d'avec qui je parle, je peux être qualifié de snob, ou non.

Exemple de formulation parfaite :
Citation:
Provient du message de Khronos
Le snobisme est donc différent selon le niveau de culture des groupes sociaux, un peu à la manière des borgnes et des aveugles. Sur les forums de www.jeuxvideo.com, l'évocation de Coelho peut convenir. Sur JOL, 10 lignes recopiées de Nietzsche suffisent. En Khâgne, il faut être en mesure de critiquer un peu le style de Joyce.
Bon, bah je suis pas d'accord et je confirme à FautVoir être de son côté
Ca part d'une impression : véritablement je n'ai jamais eu ce ressenti, sur jol, d'être confronté à un snobisme, à une évidence de snobisme.
Si j'en cherche le pourquoi, ce ne sera pas du côté d'un manque d'enjeu mais une nouvelle fois de celui des préjugés : quand on est snob, on est snob. On se vit comme un absolu. Si je le suis sur jol, au nom de quoi ne le serait-je plus dans la rédaction des Inroks ? Mais c'est impossible, ce n'est pas parce que j'aurais trouvé un maître en snobisme que je cesserais d'un coup de l'être. Le snobisme est trop un état d'esprit, c'est trop moi (c'est pour la bonne cause le "je" hein ), il y a trop d'égotisme, trop d'auto-satisfaction, trop de références à caser dans ma tête pour que je cesse d'être snob. Je le suis de manière congénitale que c'en est devenu objectif.
Sur Jol on trouvera, comme dans n'importe quelle société, beaucoup d'égotisme, mais le snobisme ?

Et finalement, c'est donc par le filtre des objectivités que j'essaierai de poser les critères du snobisme. A la-va-vite ça donnnerait :
- Avoir effectivement un solide ego, proche de l'idôlatrie, mâtiné d'une culture pointue, véritablement et objectivement pointue (les autres sont des prétendants).
Appliqué au critère de l'usage d'une citation, ça ne donnerait pas : faire des citations tous azimuts tombant comme des cheveux sur la soupe; puisque le snob, dans son état d'esprit snob, ne peut voir aucune de ses citations ainsi. Ca donnerait : être dans une routine idôlâtre me condamnant à citer à tout-va, presque malgré moi, avec surtout en fond cette arrière-pensée que je ne le fais que pour illuminer les lustres (de ma présence en l'occurence mais c'est un point moins important). Et dans tout ça, pas une citation qui puisse tomber comme un cheveu sur la soupe : pour l'interlocuteur peut-être, mais pas pour moi, je suis dans une habitude et même un habitus qui rend la chose impossible.
"une citation sous la main, la citation est toujours le piège du snob le plus grossier" = tu mets le doigts dessus, et il est difficile de juger du snob citant sans juger de la citation en même temps, donc sans être soi-même non pas snob mais en avoir le bagage et plus si possible.
Si je traites de snob quelqu'un que je ne comprends pas, c'est con mais je suis dans l'ignorance, même si au fond j'ai raison, le terme de snob n'était pas le bon, j'aurais pu trouver toute une collection de mots pires, déclinaisons de puant. D'où un 2eme critère :
- on n'est pas snob à la naissance, on le devient en vertu de modèles (dont on n'aura de cesse de dépasser le snobisme), ce qui exige de passer dans un bain adéquat, un lieu de cultures (sens biologie) propice - pour y être coopté (on ne dit pas cooptage non non non )
- Donc : Etre dans un milieu où mon snobisme sera vraiment reconnu à sa juste valeur : snobisme un jour, pareil le lendemain. Le second critère serait la nature endogène du milieu. Les Inroks, ça semble parfaitement recevable. L'archétype, c'est la galerie d'art.
Que vaut l'ostentation, que j'adopte, si les points snobismes sont distribués par des apprentis, une pouillerie mal imprégnée et mal éduquée par ses pairs ? Aha, ça fait froid dans le dos.

- 4eme critère, je le prends chez toi :
Citation:
Provient du message de Khronos
c'est qu'une des caractéristiques du snob est souvent de considérer le fait de parler d'une oeuvre comme une fin en soi, au dépend de l'assimilation de ce que cette oeuvre avait à livrer..
Il en parle comme d'une fin en soi. Ca ne veut pas dire qu'il n'ait pas assimilé la chose, en vrai il y a des chances qu'il l'ait assimilé, mais tout ceci est compliqué sans doute par des donnéespsychologiques pénibles, un mal être dans le rapport aux autres. C'est pas moi qui me livrerais à un déballage de mots psychanalytiques, ce serait de toute façon inutile si l'on a résolu la question : que cherche-t-il au fond le snob ?


Citation:
Provient du message de Khronos
Passer entre les gouttes
ça a été bien précisé dans le thread, le snobisme sur ce forum peut prendre différentes formes: la citation, le paragraphe abstrus sur un auteur inconnu, le vocabulaire, et le dénigrement de certaines oeuvres non reconnues par le milieu snob (exemple: l'heroic fantasy). Maintenant est il possible de ne pas être snob quand un post contient un ou plusieurs de ces éléments ? Possible. Mais très difficile.
La formulation de la faille me semble ici bien dite : passer entre les gouttes : impossible de ne pas passer entre les gouttes si on ne croise que des critères relatifs fondées non sur "l'être" snob mais sur une forme de phénoménologie bien dilettante, qui ne se baserait que sur l'identification d' "attitudes snobs".
Là effectivement, si je ne cherche (et à chercher, on trouve, et plus encore quand on le fait par réflexe) que les attitudes snobs et non les snobs, j'en trouverai partout, absolument partout, du snobisme, même chez des gens incapables de sortir la citation la plus éculée. Et ces mêmes comportements snobs cesseront de l'être sitôt mis en pratique dans un autre milieu, sous-entendu plus snob.

Ca résume la raison du bémolage : est-on vraiment un snob quand notre snobisme est condamnée à l'intermittence d'un guirlande de Noël ?


Citation:
Avec le web et sites offrant un moteur de recherche par mot clés pour avoir toujours une citation sous la main
Ca doit être un piètre outil, réservé à l'apprenti condamné à le rester. Le snob cherchera plutôt ses citations dans des éditions rares et épuisés.

Citation:
Provient du message de Khronos
Un petit clin d'oeil à notre gongoriste national qui, pour l'avoir vu en action, devrait plutôt être considéré comme un dictionnaire vivant que comme un snob. (...) (je pense par exemple au dico de Schiffres ).
Si tu crois que j'ai pas vu ton manège et qu'il suffit de donner un sucre au chien pour le faire croire gentil aux yeux du voisinage Y a qu'un "f" à Schifres, je le sais, c'est toi qui me l'a donné


Citation:
Provient du message de Khronos
- Le dénigrement d'oeuvres: Pas grand chose à dire là dessus, à la rigueur éprouver de la honte à aimer une oeuvre reconnues comme mauvaise par le consensus snob c'est du snobisme, mais ça ne fait de mal à personne à part à soi même et encore (de manière générale le snobisme ce n'est pas bien méchant). Et pis c'est vrai que beaucoup d'oeuvres populaires sont vraiment bien merdiques
J'aurais encore pas vu ça comme ça. Je doute que le snob ait honte d'une oeuvre qu'il aimerait, ou si c'est le cas il ne l'évoquera pas, mais surtout, si c'est le cas, c'est qu'on a là un petit snob, même pas capable de justifier son choix (le meilleur forcément) par le cumul de rhétorique, citations et prise d'otage sentimentale.
'Fin bref, je vois plutôt, ce sera mon dernier critère, le snob comme un être amorale et éhonté, et culotté, tous les moyens au service de sa fin. Je le vois précisément comme tirant une bonne part de sa jouissance dans l'attitude sadique consistant à adopter une oeuvre, disons reconnu beauf par le "grand public", et à venir la défendre bec et ongles.
Le sadisme tenant au fait : 1) que le grand public adorera en réalité cette chose qu'il se sent obligé de conspuer en public :/ 2) que le snob aura complètement instrumentalisé cette même chose qu'à la rigueur même, il n'aimera pas.

Exemple type de cette attitude : les discours de Beinex sur le loft, ceux de Breillat sur le cinéma.



Citation:
Provient du message de Khronos
- (en anglais ça rendrait mieux: he nose )(1 point de snobisme pour référénce à une langue exotique)).
Oh, j'ai soudain visionné un passage de l'émission de Labro Clair Obscur je sais plus quoi, avec Anouk Aymé alignant les noms de stars de la culture avec un accent et un maniérisme buccal d'un ridicule consommé. Ca m'a surpris d'un coup, je m'attendais pas à ça d'elle... Mais finalement ça m'arrange, j'ai l'impression que ça appuie mon hypothèse du milieu endogène.
Tiens d'ailleurs, l'une de ses belles anecdotes à cette occasion à consisté à vanter les mérites de John Wayne. (// avec ce que je disais de Johnny précédemment).

Citation:
Provient du message de Khronos
- il s'exprime à la rigueur par une pédanterie et un mépris aggravés, mais ça n'a jamais tué d'autres personnes que des snobs frustrés par des snobs encore plus snobs. L'égotisme, la vantardise (peuvent être liés au snobisme mais pas systématiquement) )).
J'aurais donné plus d'importance aux pédanterie et mépris en rabaissant un peu (un tout petit peu) le fait d'user de culture. Avec un mépris pas forcément conscient, qui peut venir de quelqu'un ayant un bon fond... Un peu l'histoire du racisme positif en somme.
Pour la fin finalement on converge plus.


Citation:
Provient du message de Khronos
- de Bergann
Je me demande si tu as fait exprès tellement je suis sûr que tu n'as toujours pas été voir "une passion". Tant qu'à faire, hérétique, tu aurais pu remplacer le dernier n par un e.


Citation:
Provient du message de Khronos
journal d'un snob
3 juillet 2003
Dis donc toi, t'vas voir
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Brianos
Brianos
Alpha & Oméga
 
Avatar de Brianos
 
Ahhhhh, j'ai bien procrastiné moi...bon, (re)lisons tout ça!

Préambule: quelques jeux de mots à caractère alimentaire, car il est l'heure de déjeuner

Citation:
Provient du message de LooSHA
Ouais, c'est même une citation de Jean BODIN
A propos, Jean Bodin était connu pour son caractère entier, le saviez-vous? Qui n'a jamais entendu parler du Bodin entier?



Citation:
Provient du message de baai
Hum. Je vois plutôt ça comme de la ringardise. Comme dis dans la chanson de Vian, les snobs boivent du coca avec une paille, même s'ils détestent ça
Dans la famille de Boris, on carburait à l'eau minérale: la fameuse eau des Vian.



Citation:
Provient du message de Mercredi
Mais je viens de voir la lumière : je vais me lancer dans le snobisme pour éradiquer ce fâcheux travers.
- considérons que le snob est celui qui étale sa culture...
- considérons que la culture est comme la confiture: moins on en a, plus on l'étale (je ne suis pas d'accord avec cela, c'est juste pour le besoin du jeu de mots)...
- considérons la réflexion de Khronos selon laquelle rares sont les personnes qui, sur JOL, pourraient comprendre un discours sur la pensée de Hegel. Ce qui serait en quelque sorte donner de la confiture aux cochons...

Nous en arrivons à la conclusion que le travers que tu dénonces est bel et bien un travers de porc.

(Mon propos se voulait aigre-doux. Qui a déjà goûté des travers de porc à la sauce aigre-douce?)



Pourquoi le snobisme?
Selon moi, le snobisme est:
- soit l'expression de la volonté de la personne qui en est atteinte d'afficher sa supériorité (imaginaire ou réelle) sur autrui
- soit la volonté de marquer son appartenance à son groupe social de référence. Pas pour se valoriser, donc, mais pour se sentir exister au sein d'une communauté.



Le snobisme sur JOL
On trouve sur JOL une diversité d'animaux qui n'est pas sans rappeler l'arche de Noé. Le choc des cultures est d'ailleurs particulièrement cocasse à observer (je me demande si j'aurai un jour l'immense bonheur d'assister à un échange entre Khronos et Rayden, par exemple... ).

Par conséquent, sans aller jusqu'à dire qu'on est toujours le snob d'un autre, je pense qu'il y a ici une multitude de degrés de perception du snobisme. Ainsi, pour un jeune rebelle qui a décidé de s'affranchir du lourd carcan de l'orthographe et de la syntaxe, quiconque soignera les siennes pourra apparaître comme snob. Autre cas: une personne qui étale sa culture à longueur de posts apparaîtra comme snob à une personne elle-même cultivée, mais qui n'a pas envie de s'attirer le regard admiratif et/ou jaloux des Joliens.



Faut-il fustiger le snob?
Il existe deux catégories de snobs. Le bon enfant qui peut agacer de temps à autres, mais qui est en vérité bonne pâte et amusant (Cf. Monsieur Dusnob, l'ami de Casimir--->référence culturelle, j'ai gagné un point snob? ). Le dominateur qui n'a de cesse de vous rabaisser quand il le peut. Il est souvent intolérant, d'ailleurs. Indubitablement, ce dernier mérite qu'on lui rabatte son caquet.

A noter que certains snobs, à l'instar de Fabriche Luchini, s'auto-caricaturent, preuve qu'ils ont pris un certain recul avec ce petit travers qui est le leur. Cela donne un résultat souvent très amusant et me les rend personnellement très attachants, quand c'est fait en finesse.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Re: Contribution d'un inculte béni ;)
Citation:
Provient du message de Meriador
Je ne m'étends pas plus, de toute façon je n'ai pas eu à le faire, n'ayant pas eu de proposition malhonnête etc.

Voilà. J'affirme solennellement que tu as défini avec exactitude une partie de ce que n'est pas le snobisme, envoyant en quelques phrases balader des monceaux d'approximation.

Ma foi faut commencer par là, c'est très fort quand je vous le nombre de phrases qu'il me faut pour dire la même chose (j'en soustrais quand même mes phrases portant sur le vrai snob, c'est une question d'honneur ).
Lien direct vers le message - Vieux
Mercredi
Reine
 
Quitte à faire dans les travers de porc, prends les au caramel : ça s'éradique extrêmement bien, mais c'est salissant.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
Citation:
j'ai bien procrastiné moi...
Le verbe n'existe pas. Seul "procrastination" existe. En passant, le seul livre où j'ai vu ce mot était de Proust.

Voilà, donc, un parfait exemple de "snobisme"

Quand au sujet lui même : il n'y a plus grand chose à rajouter après les différentes interventions, à mon sens.
Le "snobisme" étant très subjectif, il serait vain d'essayer d'en faire le tour je pense. Untel pourra prétendre qu'un autre est "snob", tandis qu'un autre ne sera pas d'accord.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Foerdom-ex Demiosien
Foerdom-ex Demiosien
Alpha & Oméga
 
Avatar de Foerdom-ex Demiosien
 
Citation:
Provient du message de FautVoir
Je m'étais abstenu de prendre parti jusque là mais je ne peux plus décemment me taire : le père Goriot est un bijou.

Khronos & Loengrin 2 - Baai & FautVoir 3

Les points dépendent du nombre d'années des joueurs, je compte donc pour deux...
Bon même si je ne compte que pour un demi-point (j'ai pas réussi à le finir... ), je tiens à faire pencher du côté de Khro et Loengrin.

Khronos & Loengrin & Foerdom 2,5 - Baai & FautVoir 3

A l'âge, j'aurais compté 3 points pour FV mais bon, on va pas l'embêter...

Bon, je m'ai arrêté là dans le topic pour respirer un peu, j'y remonte, et quand je reviens, j'édite si j'ai quelque chose d'intéressant à dire.
Ce qui, par ailleurs, m'étonnerait fortement (-2 points snob, argh je suis à découvert )
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Jambon de Byron
Jambon de Byron
Bagnard
 
Avatar de Jambon de Byron
 
Avec ceux de mon âge, en général, on trouve que j'ai une attitude de snob parce que je tape des "Quoi??? Attend, tu connais pas Sacrée Robin des bois/groupe de zic/emission ou série télé qui passe pas sur la 1 ou la 6/jeu video/livre?!?" ( )ou "Mais tu dis trop nimpe, le stalinisme n'est pas du communisme..." toutes les 5 minutes
Pas d'ma faute si le lyceen moyen n'a aucune culture...

Et je mange en effet le camember a la ptite cuillere...

Donc la definition de snob, c'est assez vaste selon les milieux.
Lien direct vers le message - Vieux
Caepolla
Invité
 
Wink
Citation:
Provient du message de Darkmore
En même temps faut pas réver ... les gens n'ayant pas connu le forum BG2 guildes ne savent pas ce que c'est que le VRAI snobisme culturel
J'aurais dit sectarisme plus que snobisme. Difficile de prendre un air supérieur quand tu n'es plus qu'un squelette décharné d'où pendent encore quelques lambeaux de chair en décomposition.
Mais peu importe le mot, c'té le bon temps.

---
Caepolla, Noces t'as le geek.
Lien direct vers le message - Vieux
Lady-VanXzadar
Invité
 
Le snobisme SAITRESMAL Mais par contre j'ai connu des gens qui a la base je croyais snobs, mais après avoir connu, c'était seulement de la timidité.





Lady
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Jambon de Byron
Jambon de Byron
Bagnard
 
Avatar de Jambon de Byron
 
Citation:
Provient du message de FautVoir

Chez les ados, le snobisme littéraire me semble rarissime. On pourrait en poussant le bouchon remarquer un snobisme culturel qui s'exprime à travers les innombrables sujets sur la nazitude de telle ou telle émission ou chanteur, et qui permettent à la fois d'affirmer son détachement des choses non artistiques (ce qui présuppose une culture parallèle, évidemment tue puisque virtuelle) tout en continuant à passer ses soirées devant la boîte à idiots. Mais je dévie, là, non ?
En général, ca se peut mais y'a plus poussé, avec THE meuf que je ne peut "pas blairer" mais avec qui je delire dans les clash culturels pourris dans les debats d'ECJS ou pendant les repas de classe apres une vingtaine de binouze
Même si elle n'a pas du tout mon niveau ( ) elle se tient et on arrive a se snobber tout les deux. Un grand moment de plaisir quand même, le snobisme mutuel et reconnu comme tel.

Et la boitacon fourni des bonnes choses: Paris Derniere, les emissions de planete, et Six Feet Under
Lien direct vers le message - Vieux
Perle Rose
Reine
 

Quel est donc cet objet posé là-bas au loin ?
Un livre ce me semble, décoré avec soin
Tentons de l’approcher, savoir ce qu’il en est
Un roman policier, une bande dessinée ?
J’avance lentement pour ne pas l’effrayer
Et je me trouve bien aise qu’il ne soit pas fermé
Je progresse doucement et puis je le rejoins
Alors je peux enfin l’étudier point par point


( Poème de Sylvae, merci à elle pour m'avoir accorder le droit d'en mettre une partie ici )


Certes, le rapport avec le snobisme n'est pas marquant .. Mais en lisant le poème j'ai pensé à ce thread.


Un livre est une merveille pouvant renfermer bien des choses, parler de ce livre n'est pas forcément snobisme, il peut aussi être admiration ..
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Le snobisme de culture.
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 01h54.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite