JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 588 (sites) | 1024 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Vivre de l'écriture ? RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Bezoar
Dauphin
 
Citation:
Provient du message de Louloune / !MIB
En attendant de gagner en grade plutôt

( Soroya à dit ça ou ? )
Comme on dit, au pays des dieux les roturiers sont rois...même pas mal donc

Soroya a dit ça ici:
*clic*
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Landri MdS
Landri MdS
Alpha & Oméga
 
Avatar de Landri MdS
 
Citation:
Provient du message de Corwin Elentári
Clair. Je vais regarder son IP et la comparer avec celles des 10000 autres comptes actifs de JOL et comme ça je vais trouver qui c'est
Alors dans ce cas on insinue rien, on ne vous a rien appris à part vouvoyer?

Et non merci, je me passerai de vôtre compagnie, quand bien meme j'aurai envie de sortir.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Louloune
Louloune
Alpha & Oméga
 
Avatar de Louloune
 
Il s'agit du vouvoiement.

Ici, on attribue des Corwin Point à ceux qui vouvoie ( dont je fais partie ) .

Ne vous y attardez pas





Quant à Corwin, on lui a appris à parler en respectant les autres, et à savoir parler sans méchancetés sous entendues.. C'est déjà pas mal.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Aoshe
Aoshe
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aoshe
 
Citation:
et à savoir parler sans méchancetés sous entendues..
AHAHAH!
Je le savais! IL N'EST PAS HUMAIN!!!
Qu'on le brule en place publique!!!!!!!



*Aoshi, bruleur de Corwin*
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Re: Bonsoir :)
Citation:
Provient du message de follet
Darkmore
Que oui ... et c'est pour ça que ceux qui aime la littérature la vrai ....
Et ben ils achètent le 13ième bouquin sur la liste


*sourire*


Ulgrim
Je crois que l'écriture est l'un des derniers domaines ou seul le génie paye.
Maleureusement " le moyen ", ou le " pas très bon " rapportent des queues de cerises.


Boutade ?

Des génies il y en a beaucoup de part le monde. Non ? Si vous en êtes d'accord, voyez-vous souvent de nouveaux Noms briller aux devantures des librairies ? (communes ou moins).

Moyen ou pas très bons rapportent des queues de cerise :
Est-ce à dire, en réciprocité que les manuscrits publiés (dont Monsieur FautVoir a donné une des listes de tête) sont au-dessus des degrés moyen ou pas très bon ?
*sourire*

Génies souvent les hommes et femmes qui prennent la plume d'une illustre (connue) signature. Bien qu'il semble qu'eux aussi soient en mal d'encre scintillante.
A considérer les noms d'hier, toujours publiés (au rythme parfois de un à deux livres mensuels) qui sont encensés par la presse, presse dont on se demande si elle lit autre chose que ses propres articles.
Ah cela semble bien amer ou méchant. Je me suis mal expliquée mais tant pis, je ne retire rien.

(...)

Précision : ces différents auteurs sont publiés, republiés, etc.

Conclusion hâtive (et si vous partagez mon avis : ces proses sont loin d'être des chefs-d'oeuvre ) :
doit-on dire que le moyen ou pas très bon ne rapporte que des queues de cerise ?

Pas sûr d'avoir vraiment compris, mais je vais du coup reprendre le post d'Ulgrim. Tel que je l'ai compris, Ulgrim voulait dire que le marché du livre était tellement restreint qu'il fallait du génie pour parvenir à y percer (j'ai bon ?).

En fait, il faut aussi de la chance. Témoin Pennac, romancier de talent, mais sans génie, avec une forte tendance à tourner en rond, qui est parvenu à devenir un best-seller à la suite d'une mode. Quand l'auteur a un (au moins) petit talent, il peut survivre à la mode et s'installe confortablement tout en haut des classements de vente. Je bossais en librairie quand "La fée Carabine" s'est mis à partir par palettes entières, alors même que ce n'était que la réédition en Folio d'une Série Noire parue deux ans auparavant, qui s'était vendue alors à quelques poignées d'exemplaires. Pourquoi d'un mois à l'autre tout le monde s'est-il mis à adorer Pennac, après l'avoir soigneusement ignoré ? Mystère. Probablement un article quelque part, peut-être un passage chez Pivot.

C'est un article de Philippe Garnier dans Libé, par exemple, qui a déclenché la Ellroymania en France. Le lendemain de la parution de l'article, tous les libraires parisiens se sont trouvés fort dépourvus devant l'afflux d'acheteurs, et obligés de courir à la SFL pour tenter d'arracher quelques exemplaires des mains crochues de leurs collègues tout aussi avides. Quand à l'éditeur, l'excellent Rivages, et plus précisément François Guérif, directeur de la collection Rivages Noir, il se frotta les mains et attribue aujourd'hui le succès de sa collection au seul Ellroy, et par contre-coup à l'excellent Garnier (il avait auparavant foiré 3 collections différentes, pourtant toutes de qualité).

Bref, un auteur n'est guère différent d'un chanteur : il espère le hit, le tube, à charge pour lui de transformer l'essai et survivre au phénomène de mode (les prix littéraires n'y parviennent que médiocrement, leurs ventes retombant presque toujours très vite au niveau de l'époque pré-prix littéraire). Pennac et Ellroy ont survécu.

Sachant que la moitié des Français ne lira pas un livre de toute sa vie d'adulte, et que l'autre moitié est presque complètement stabilisée à 2 ou 3 romans par an (pavé distrayant l'été pour emmener en vacances, prix littéraire à la rentrée, petit bouquin pas cher et prétentieux en décembre pour offrir aux amis auprès desquels on veut passer pour lettré), et que pratiquement tout le monde achète les 2 ou 3 mêmes romans, il faut effectivement beaucoup d'optimisme pour espérer détrôner les auteurs best-sellers de son époque.

Tout ceci ne serait rien si les tirages moindres étaient décents. Las, en littérature, le tout ou rien s'applique plus encore qu'au cinéma. Il n'y a plus guère de tirages moyens, et une Série Noire vend aujourd'hui autant qu'un auteur débutant en Collection Blanche après-guerre. Le nombre de titres publiés chaque année a doublé en 20 ans, et les tirages ont diminué de moitié. Ajouter à cela la baisse colossale des ventes sur ces mêmes 20 années, puis pleurer.

Aux USA, la taille du lectorat (5 fois la notre, plus les pays anglo-saxons) permet encore à de nombreux auteurs de vivre de leur clavier.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ulgrim
Ulgrim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ulgrim
 
Citation:
Provient du message de baai
C'est une blague ? Allez pour une fois que je peux être en désaccord si flagrant avec toi : à la vue des top 10 vente de livres depuis 20 ans (j'ai pas suivi avant désolé ), j'ai une totale incompréhension à l'égard de ton point de vue.

Génie le nègre de Sullitzer ? Génie le nègre de Rikka Zaraï ? Génie Mary Higgins Clark ? Génie machine Harry Potter ? Génie Line Renaud et Jacques Lang ? Génie Juliette Benzoni ? Génies toute la théorie des stars, journalistes, hommes politiques et autres lofteurs qui phagocytent la tête des ventes ?


Lalalala. Hélas, j'aurais aimé que tu ais raison. Mais à ma connaissance, pour réussir dans l'écriture comme dans les autres domaines proches, le talent (génie demeure un peu fort je trouve) peut sauver quelques rescapés, évidemment pas tous, puisque la recette est avant tout d'avoir un bon carnet d'adresses.
Tu as raison. Sauf que je parlais d'écriture. Pas des Paris-Orléans, ou encore de ces gros livres qui exposent sur 800 pages de merde : " Comment je suis devenu riche ", " Comment je ne suis plus pauvre ", " Ma mère a été une pute ", " Love and so beautiful feelings by Truc Bidule Saint-love ", ou encore les best-sellers de merde basés sur une histoire et une écriture plus que plates et inintéressantes.
Faire ce genre de choses, même si ce n'est pas forcément toujours simple, est en tout cas " facile ".
Quand je parle de vivre de l'écriture, je parle de quelqu'un qui n'est pas connu, part de 0, et qui s'il n'est pas très talentueux n'arrivera à rien, car RIka Zaraï à des nègres qui écrivent malgré tout assez bien, mais évidemment ils écrivent de la daube. Sauf que comme y'a marqué Rika Zaraï, elle aura un éditeur, de la pub, et des ventes. Idem pour les personnes en vue en général, etc, etc ....

Donc nous sommes d'accord, en ce domaine, seul le grand talent permet de sortir du trou, quand on s'appelle Robert Dupond.

Donc oui, je m'étais mal exprimé dans mon premier post, Fautvoir, oui tu as bon.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Citation:
Provient du message de Ulgrim
Donc nous sommes d'accord, en ce domaine, seul le grand talent permet de sortir du trou, quand on s'appelle Robert Dupond.
A vrai dire j'ai cité les noms de stéréotypes par facilité, pour être plus facilement compris.

J'ai en tête des pléthores de noms plus "spécialisés" ou spéciaux, inidentifiables au-delà de la sphère de l'édition littéraire : des noms qui ont réussi, objectivement sans talent, disons pas plus que le petit brin de plume accessible au tout-venant, beaucoup de ces noms là... Et quelques uns, pas beaucoup et c'est logique, qui rament sans obtenir qu'on leur donne une chance de rencontrer un lectorat.

Au final, tu es sans doute plus optimiste et puis c'est tout.
Pour moi, les probabilités pour un inconnu de se faire publier (dans un premier temps hein), ça dépend de quelque chose comme : - filières contact-relation pour 80 %, filière coup de bol pour le reste, le talent couplé au boulot voire à l'acharnement étant réparti entre les 2 catégories, de manière forcément inégales - et c'est le lecteur qui souffre de la mollesse induite par cette inégalité.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ulgrim
Ulgrim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ulgrim
 
Citation:
Provient du message de baai
A vrai dire j'ai cité les noms de stéréotypes par facilité, pour être plus facilement compris.

J'ai en tête des pléthores de noms plus "spécialisés" ou spéciaux, inidentifiables au-delà de la sphère de l'édition littéraire : des noms qui ont réussi, objectivement sans talent, disons pas plus que le petit brin de plume accessible au tout-venant, beaucoup de ces noms là... Et quelques uns, pas beaucoup et c'est logique, qui rament sans obtenir qu'on leur donne une chance de rencontrer un lectorat.

Au final, tu es sans doute plus optimiste et puis c'est tout.
Pour moi, les probabilités pour un inconnu de se faire publier (dans un premier temps hein), ça dépend de quelque chose comme : - filières contact-relation pour 80 %, filière coup de bol pour le reste, le talent couplé au boulot voire à l'acharnement étant réparti entre les 2 catégories, de manière forcément inégales - et c'est le lecteur qui souffre de la mollesse induite par cette inégalité.
Je suis on ne peut plus d'accord. D'ailleurs, je me demande dans quelle mesure internet peut-il arriver à faire connaitre de jeunes talents, en zappant la case " éditeur - filière - contacts ".
Peut-être de jeunes auteurs ( jeunes dans la carrière, évidemment ) pourraient-ils nous en parler ?
Lien direct vers le message - Vieux
follet
Alpha & Oméga
 
*rit*
Messire Fautvoir, pourrez-vous dire à Messire Ulgrim que je le remercie de sa réponse.

*sans reprendre son sérieux*
Par contre, pouvez-vous également lui faire part de mon désaccord quant à son évaluation de publication ayant doublé en 20 ans, quant à la valeur de monsieur Pennac, quant au fait qu'il n'y ait que deux nouveaux noms dans le domaine de la littérature.

Avec mes remerciements anticipés pour ce service dont vous m'honoreriez,

je demeure votre servante

Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ulgrim
Ulgrim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ulgrim
 
Citation:
Provient du message de follet
*rit*
Messire Fautvoir, pourrez-vous dire à Messire Ulgrim que je le remercie de sa réponse.

*sans reprendre son sérieux*
Par contre, pouvez-vous également lui faire part de mon désaccord quant à son évaluation de publication ayant doublé en 20 ans, quant à la valeur de monsieur Pennac, quant au fait qu'il n'y ait que deux nouveaux noms dans le domaine de la littérature.

Avec mes remerciements anticipés pour ce service dont vous m'honoreriez,

je demeure votre servante

Follet, ne " périsocialise " pas avec moi. Soyons moins formalistes, et viens donc me faire ton gros bisous baveux toi-même.

Par ailleurs, je tiens à préciser : Ce n'est pas moi qui évalue l'augmentation de la publication, monsieurs Pennac, et les deux nouveaux talents littéraires.

Servante... Voilà une bonne idée.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Jio / Vani
Jio / Vani
Roi / Reine
 
Avatar de Jio / Vani
 
pour rerentrer dans le sujet, en poésie il existe une multitude de petits concours qui permettent d'essayer de se faire un nom / de trouver un éditeur / de se faire éditer gratuitement (des ptits tirages).

sinon la revue Ecrire & Editer peut être très utile.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Citation:
Provient du message de follet
*rit*
Messire Fautvoir, pourrez-vous dire à Messire Ulgrim que je le remercie de sa réponse.

*sans reprendre son sérieux*
Par contre, pouvez-vous également lui faire part de mon désaccord quant à son évaluation de publication ayant doublé en 20 ans, quant à la valeur de monsieur Pennac, quant au fait qu'il n'y ait que deux nouveaux noms dans le domaine de la littérature.

Avec mes remerciements anticipés pour ce service dont vous m'honoreriez,

je demeure votre servante

Encore une fois pas tout compris (à qui t'adresses-tu ?), mais je peux au moins confirmer le doublement des titres (assorti d'une diminution de moitié des tirages), puisque je venais de le lire encore dans ce bouquin : "Histoire des industries culturelles en France XIXe-XXe siècles". Une rapide recherche sur le web confirmera ces chiffres connus de la profession.

Pour Pennac, je serais curieux de savoir si le désaccord porte sur le fait que je lui attribue du talent, ou que je lui nie du génie.

Enfin, il est évident que personne n'a prétendu qu'il n'y avait que deux nouveaux noms dans le domaine des best-sellers de la littérature. Exemple n'est pas inventaire...
Lien direct vers le message - Vieux
follet
Alpha & Oméga
 
Bonjour :)
Citoyen Ulgrim
*rit*
Souscrire à votre offre serait, je pense, double honte.
Honte pour vous qu’on vous bave ainsi au visage
Honte pour moi que de me répandre aussi inconsidérément.
Je me contenterai donc de vous souhaiter la bonne journée.




FautVoir
n’a pas lu le livre cité en référence

Au sujet de : doublement / 20 ans :
Il faudrait savoir si cette information est une évaluation globale ou précise (En exemple : Gallimard a doublé ses publications sur 3-4 ans, Rivages, que vous appréciez je crois, a diminué les siennes).

Au sujet de D. Pennac :
c'est l’association chance / tendance à tourner en rond (sur ce point mon humble avis rejoint le vôtre) / parvenu / petit talent / s’installe confortablement/
Je pense suivre votre idée mais cela fait une série de mots "malheureux" qui peut donne une triste idée (inconsciente) de cet auteur. auteur qui, à mon sens bien sûr, sait dire sous la boutade quelques travers du quotidien. Et qui, par ailleurs, est un homme simple malgré le succès qu’il a pu avoir


Exemple ne vaut pas inventaire
Jolie expression si je puis me permettre.

Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de FautVoir
FautVoir
Alpha & Oméga
 
Avatar de FautVoir
 
Re: Bonjour :)
Citation:
Provient du message de follet
Citoyen Ulgrim
FautVoir
n’a pas lu le livre cité en référence

Au sujet de : doublement / 20 ans :
Il faudrait savoir si cette information est une évaluation globale ou précise (En exemple : Gallimard a doublé ses publications sur 3-4 ans, Rivages, que vous appréciez je crois, a diminué les siennes).

Au sujet de D. Pennac :
c'est l’association chance / tendance à tourner en rond (sur ce point mon humble avis rejoint le vôtre) / parvenu / petit talent / s’installe confortablement/
Je pense suivre votre idée mais cela fait une série de mots "malheureux" qui peut donne une triste idée (inconsciente) de cet auteur. auteur qui, à mon sens bien sûr, sait dire sous la boutade quelques travers du quotidien. Et qui, par ailleurs, est un homme simple malgré le succès qu’il a pu avoir


Exemple ne vaut pas inventaire
Jolie expression si je puis me permettre.

Je parlais globalement, bien sûr. Je n'ai pas le temps d'aller rechercher des statistiques précises dans Livres Hebdo, mais j'ai trouvé ceci sur le web, à propos des livres d'art (la tendance est la même dans tous les secteurs, plus ou moins prononcée) :
Citation:
Constats
- L'augmentation régulière du nombre de titres, corrélativement à la baisse du tirage moyen (10 % par an). Exemple significatif du livre d'art = en 1958, 300 titres édités pour un tirage moyen de 13 000 exemplaires ; en 2000, plus de 1200 titres parus pour un tirage moyen de 6000 exemplaires.
Pour Pennac, effectivement, la formulation était quelque peu péjorative. On mettra ça sur le compte d'un certain agacement envers le star-system, surtout quand il s'applique à l'un des derniers domaines ou l'auteur peut encore s'effacer derrière son oeuvre. Autrement dit, les piques sous-jacentes étaient dirigées contre le public et non contre Pennac.
Lien direct vers le message - Vieux
Darkmore
Alpha & Oméga
 
Au revoir
Citation:
Provient du message de FautVoir qui Provient du message de Follet qui provient du message de Moaaaaaaa
Que oui ... et c'est pour ça que ceux qui aime la littérature la vrai ....
Et ben ils achètent le 13ième bouquin sur la liste
Oh hé faudrait voir a payer les royaltiez la sinon comment je vie de mon écriture moi.
Hi
Ah une porte !
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Vivre de l'écriture ?
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 11h08.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite