JeuxOnLineForumsPlusCréer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Pendant ce temps les intermittents du spectacle... RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Aloïsius
Aloïsius
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aloïsius
 
Citation:
Provient du message de Darkmore
La seconde a visiblement qq désordre mentaux, le premier se targe d'une "organisation" européenne du cinéma et demande conseil a ... besson
C'est vrai que Besson n'a rien à dire sur la manière de défendre et promouvoir l'industrie (j'ai bien dit INDUSTRIE) cinématographique : JLG est bien plus compétent dans ce domaine...
Lien direct vers le message - Vieux
Darkmore
Alpha & Oméga
 
Citation:
Provient du message de Aloïsius
C'est vrai que Besson n'a rien à dire sur la manière de défendre et promouvoir l'industrie (j'ai bien dit INDUSTRIE) cinématographique : JLG est bien plus compétent dans ce domaine...
C'est tout moi j'ai fait dévié le débat
Je suis pas sur de saisir l'ironie (si ironie il y a).
Mais ce qui est sur que JLG serait sans doute aussi mauvais que Besson dans ce rôle ... (Encore que JLG n'a jamais tué quelqu'un en grapillant des sous sur ses productions ... faut dire que lui des sous il en a pas contrairement au petit luc 1mètre 20 ... 200 kilos ... t'ain y'a pas a dire ça paye le cinoche, mais pas pour tout le monde si on regarde le nombre de gens dans la rue )

Attend moi Bezoar je prend une petite laine et j'arrive
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Nalim
Nalim
Alpha & Oméga
 
Avatar de Nalim
 
Le gouvernement est en train de saigner tous les acquis.


Après les retraites, les intermittents. Bientôt la sécu ?

On a pas fini de s'en prendre plein la tronche...
Lien direct vers le message - Vieux
Myvain
Alpha & Oméga
 
Hop Revue de presse de la journée.

A noter: une grève générale reconductible à compter du 08 juillet dans le domaine du spectacle, de l'audiovisuel et du cinéma.

Sinon l'Unedic a confirmé que cet accord exclurait environ 23% des intermittents. Chiffre faiblard selon les syndicats qui eux y voient plutôt un danger pour 35 à 40% de la profession.

Sinon une citation de Jacques Maillot en réponse aux accusations de sabordage du métier suite aux divers annulations de festivals: "on nous reproche depuis quelques jours de scier la branche sur laquelle on est assis mais, en réalité, c'est le Medef qui scie l'arbre". C'est un peu l'idée de couper le bras quand la main est malade.

Je reste tout de même perplexe face à un gouvernement qui passe son temps à enchaîner des réformes pourtant importante à une vitesse folle. S'il veut faire les choses correctement et se poser en sauveur de notre pays comme il se plait à le dire, pourquoi ne pas prendre le temps de discuter et de trouver des solutions qui conviennent à tout le monde. C'est pourtant pas si compliqué que ça de s'asseoir et de discuter en prenant le temps qu'il faut pour faire les choses correctement, non?
Vous choisissez quoi pour les réformes: la matraque ou la massue?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Silva
Silva
Alpha & Oméga
 
Avatar de Silva
 
Citation:
Provient du message de Charlotte Domremy
Au niveau de l'argument imbécile, celui vaut son pesant de patron obèse, engraissé sur le dos de ses employés. Non, l'art n'est pas une marchandise soumise au dictact de la loi du profit. C'est un ciment culturel, un ciment social...
Mais puisque tu tiens tant à une logique financière, inquiétons nous de la police et de l'armée. Après tout, eux sont toujours en déficit et ne rapportent rien...
Allez, au nom du libéralisme, abolissions les droits incroyables de tous ceux qui ne rapportent pas de fric...
Pour la police et l'armée, le service rendu est important.

Pour la police, je pense que tout le monde en voit les effets, pour l'armée, ben c'est moins voyant, mais tout aussi efficace.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Volgaran
Volgaran
Alpha & Oméga
 
Avatar de Volgaran
 
Citation:
Provient du message de Myvain
Je reste tout de même perplexe face à un gouvernement qui passe son temps à enchaîner des réformes pourtant importante à une vitesse folle. S'il veut faire les choses correctement et se poser en sauveur de notre pays comme il se plait à le dire, pourquoi ne pas prendre le temps de discuter et de trouver des solutions qui conviennent à tout le monde.
Je te donne un indice pour savoir à qui profite l'enchaînement des réformes : ça commence par un ME et ça finit par un DEF.
Quand on observe la totalité des réformes appliquées, c'est le MEDEF qui en sort grand vainqueur parce que le gouvernement applique à la lettre ce que le Baronet et ses amis demandent. Le grand patronat pourra continuer à bénéficier de régimes de faveur ahurissants en regardant paisiblement les employés se serrer la ceinture et crever la bouche ouverte.
Lien direct vers le message - Vieux
Myvain
Alpha & Oméga
 
C'était une fausse question, de celles qu'on se pose en sachant pertinemment la réponse. Ce genre de paroles en l'air que l'on dit en ayant la faiblesse de penser, d'espérer qu'il vont bien se rendre compte que justement il y a des gens avec la bouche ouverte, pas en train de crever, pas encore, mais en train de hurler face à un mur pour défendre ce en quoi ils croient.

Puis on finit par se réveiller...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Aloïsius
Aloïsius
Alpha & Oméga
 
Avatar de Aloïsius
 
Citation:
Provient du message de Laya de Malkesh
Je te donne un indice pour savoir à qui profite l'enchaînement des réformes : ça commence par un ME et ça finit par un DEF.
Quand on observe la totalité des réformes appliquées, c'est le MEDEF qui en sort grand vainqueur parce que le gouvernement applique à la lettre ce que le Baronet et ses amis demandent. Le grand patronat pourra continuer à bénéficier de régimes de faveur ahurissants en regardant paisiblement les employés se serrer la ceinture et crever la bouche ouverte.
Pas tout à fait mais presque... Le patronat demande bien plus encore que ce qui lui est donné, c'est ontologique à son fonctionnement depuis les années 70/80.
Lien direct vers le message - Vieux
Eto Demerzel
Alpha & Oméga
 
Citation:
Provient du message de Myvain
[...]mais en train de hurler face à un mur pour défendre ce en quoi ils croient.
Et ce en quoi ils croient c’est le plaisir de partager et de donner.
Ce sont nos troubadours et ménestrels.
Ceux qui nous font rire, chanter ou danser, alors que la vie n’est pas toujours rose.
Ceux qui font vivre la fête de la musique et des tas de festivals.
Ceux qui ont permis à mes deux filles de participer à un spectacle de fin d’année superbe.

Alors ces gens là, ceux que l’ont appelle aujourd’hui, les intermittents du spectacle,
Ne méritent pas seulement nos applaudissements mais beaucoup de soutiens et d’encouragement,
Et par-dessus tout notre reconnaissance.
Ils sont là pour faire chanter nos cœur.

Je sais que je ne suis personne et que ce ne sont que des mots,
Mais si cela peut les encourager ne serait qu’à tenir et continuer à se battre, alors cela n’aura pas été inutile.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Haze/Orcanie
Haze/Orcanie [CP]
Bagnard
 
Avatar de Haze/Orcanie
 
Bien

Donc si je suis bien le raisonnement, il est parfaitement normal qu'une personne qui travail 8 mois par an (admettons) bénéficie de privilèges quant à son chômage.

Ok maintenant prenons une profession libérale, comme un médecin par exemple. Imaginons que ce médecin sans clientèle soit amené à bosser 8 mois par an. Que se passe-t-il ? Rien. Il crève de faim.

Cessez de pleurer sur la remise en question des privilèges. Certes les gens ont des droits, mais ils ont également des devoirs. Si une base est mauvaise et coûte trop d'argent à la communauté, il faut effacer cette base. Je ne pense pas que la France soit en état de s'offrir ces largesses, tout le monde doit y mettre du siens, même les intermittent du spectacle.

Argument sur la préservation de la culture française ? Ceux qui contribuent à cette culture n'ont sûrement pas besoin de régime particulier. Si ça contribue, c'est que ça plaid, si ça plaid, ça fait de l'argent, donc aucunement besoin d'un régime spéciale.

Oui les petits vont en pâtir, mais si ils sont au chômage, c'est qu'ils ne sont pas forcement bon, ou que le marché est saturé, et donc cette voie n'est peut être pas forcement pour eux ; donc ils peuvent choisir de continuer a l'exercer en en payant le prix, ou de se recycler vers autre chose, mais je ne vois pas pourquoi la France devrait payer pour qu'ils puissent exercer le métier qu'ils aiment sans grand avenir manifeste alors qu'on sait que des mères de famille travaille 8h par jours dans une usine pour faire manger 4 enfants, ça me dépasse.

La solidarité me direz vous, terme galvaudé et utilisé à tout va depuis les 20 dernières années. Envoyer des couvertures, des vivres, de la main d'oeuvre à des gens victime d'un tremblement de terre, ceci est une belle preuve de solidarité. Donner un sandwich à un pauvre homme qui crève de faim, là aussi, solidarité. Mais je ne vois pas en quoi le fait de manifester pour que des gens qui ont choisis leurs conditions conserve un privilège aberrant, ai quelque chose à voir avec la solidarité.

Avez vous manifesté avec les avocats quand ils ont demandés du bout des lèvres une indexation de leurs prime sur l'Aide Judiciaire virevoltant à un taux ridicule depuis 15 ans ?

M'est avis que non. La solidarité n'est pas une notion ciblée, elle est pour tous, et sûrement pas applicable aux résultats de "choix".

Imaginez une entreprise en cessation d'activité, à cause d'un marché saturé disons, serait-il normal que l'état offre un chômage préférentiel à ces gens, jusqu'à ce que le marché ai meilleurs allure pour reprendre l'activité de l'entreprise ? Bien évidement que non.

Qu'on ne parle pas des difficultés de ces métiers, tous métier comporte son lot de misères, et pour certains pas mal plus dure à encaisser que ce qui peut être rencontré dans le domaine du spectacle.

Pauvre France......................
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Aïe, encore une qui n'a rien compris du fondement de l'intermittence
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Haze/Orcanie
Haze/Orcanie [CP]
Bagnard
 
Avatar de Haze/Orcanie
 
Ces fondements sont mauvais si ils ne supportent aucun changement, quoi qu'ils puissent etre.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Pis ça donne pas envie de quoter tellement faudrait tout quoter

Citation:
Provient du message de Haze/Orcanie
Bien

Donc si je suis bien le raisonnement, il est parfaitement normal qu'une personne qui travail 8 mois par an (admettons) bénéficie de privilèges quant à son chômage.
S'agit pas de privilèges, faut arrêter d'en voir partout. S'agit d'un statut particulier, adapté à une activité intermittente par nature.


Citation:
Provient du message de Haze/Orcanie
Ok maintenant prenons une profession libérale, comme un médecin par exemple. Imaginons que ce médecin sans clientèle soit amené à bosser 8 mois par an. Que se passe-t-il ? Rien. Il crève de faim.
L'imagination c'est beau mais y a pas de rapport entre les 2 secteurs d'activité. Peut-être que quand il n'y aura plus de maladie/pbs physiques et mentaux sur terre on pourra ressortir l'argument et évoquer le sinistre de la profession ?
Parce que pour que ton exemple soit valable, il faudrait formuler au pluriel : "imaginez que la profession de médecin n'ait plus de clientèle..." Ca te semble intelligent comme hypothèse ?
En attendant, sur le fonctionnement et l'organisation ça n'aura toujours rien à voir : le toubib ne travaille pas des mois à perte en croisant les doigts pour rentrer dans ses frais, il enchaîne les consultations et reçoit des paiments quotidiennement. Et c'est tout simplement pas une activité intermittente.

Citation:
Provient du message de Haze/Orcanie
Si une base est mauvaise et coûte trop d'argent à la communauté, il faut effacer cette base. Je ne pense pas que la France soit en état de s'offrir ces largesses, tout le monde doit y mettre du siens, même les intermittent du spectacle.
Dans quel état est-elle donc cette France immémoriale, qui justifierait le zigouillage de sa culture ?
Erf, ça coûte cher, argument imparable. Je propose donc dans la foulée qu'on bloque la construction de nouvelles bibliothèques, d'équipements sportifs, etc. On peut s'en passer de tout ça, c'est superflu par ces beaux jours de crise pire qu'on n'en a jamais vus.

Citation:
Provient du message de Haze/Orcanie
Argument sur la préservation de la culture française ? Ceux qui contribuent à cette culture n'ont sûrement pas besoin de régime particulier. Si ça contribue, c'est que ça plaid, si ça plaid, ça fait de l'argent, donc aucunement besoin d'un régime spéciale.
Là je dis : chiche ! Cite au moins un, juste un événement culturel d'importance et ayant eu du succès qui se serait monter sans aucune subvention.
Je peux patienter

Citation:
Provient du message de Haze/Orcanie
Oui les petits vont en pâtir, mais si ils sont au chômage, c'est qu'ils ne sont pas forcement bon, ou que le marché est saturé, et donc cette voie n'est peut être pas forcement pour eux ; donc ils peuvent choisir de continuer a l'exercer en en payant le prix, ou de se recycler vers autre chose, mais je ne vois pas pourquoi la France devrait payer pour qu'ils puissent exercer le métier qu'ils aiment sans grand avenir manifeste alors qu'on sait que des mères de famille travaille 8h par jours dans une usine pour faire manger 4 enfants, ça me dépasse.
Point positif on dirait : si eux ne savent pas quelle est leur voie, au moins toi tu sais. C'est admirable, et précis en plus.

Citation:
Provient du message de Haze/Orcanie
La solidarité me direz vous, terme galvaudé et utilisé à tout va depuis les 20 dernières années. Envoyer des couvertures, des vivres, de la main d'oeuvre à des gens victime d'un tremblement de terre, ceci est une belle preuve de solidarité. Donner un sandwich à un pauvre homme qui crève de faim, là aussi, solidarité. Mais je ne vois pas en quoi le fait de manifester pour que des gens qui ont choisis leurs conditions conserve un privilège aberrant, ai quelque chose à voir avec la solidarité..
Té ma bonne dame, la solidarité, ben voui, c'est bon pour les clodos ça. Ya de vrais pauvres hommes dans la rue, on l'oublie trop souvent ça, tandis qu'en leur donnant un bon sandwich fait maison, bang, ça repart.
Etre concerné par l'état de la culture dans son pays, c'est des conneries tout ça, ça s'appelle pas de la solidarité, non non non, la solidarité est dans le sandwich !
Je propose donc de remplacer les emplois d'intermittents par des embauches massives de dame-patronnesses et autres ménagères, partout de Versailles jusqu'à Boulogne, afin d'envoyer des hordes de bienfaitrices armées de sandwichs vers les miséreux de France. Voilà la soluce !

Citation:
Provient du message de Haze/Orcanie
Avez vous manifesté avec les avocats quand ils ont demandés du bout des lèvres une indexation de leurs prime sur l'Aide Judiciaire virevoltant à un taux ridicule depuis 15 ans ?
La non indexation de cette prime remet-elle en question la profession d'avocat ? La lutte pouir cette indexation correspond-t-elle à un intérêt corporatiste mêlé à un intérêt public comme la préservation d'une culture vivace ?
Bah voilà, tu as une double réponse à ta question. Faut dire c'était pas très dur.



Citation:
Provient du message de Haze/Orcanie
Imaginez une entreprise en cessation d'activité, à cause d'un marché saturé disons, serait-il normal que l'état offre un chômage préférentiel à ces gens, jusqu'à ce que le marché ai meilleurs allure pour reprendre l'activité de l'entreprise ? Bien évidement que non.
Comme pour les médecins j'imagine en n'oubliant pas de mettre au pluriel. Mais ça n'a toujours aucun rapport avec l'intermittence des métiers du spectacle.
Comme je m'intéresse quand même à ces gens, peut-on en savoir plus ? Quel serait leur secteur d'activité ? Par exemple, cela me touche-t-il d'aussi près que le budget de la nation alloué à la culture ?


Citation:
Provient du message de Haze/Orcanie
Pauvre France......................
Tu l'as dit Bouffi



ps : dans ton boulot à toi, si on vient t'annoncer au choix que ton salaire est divisé par 2 ou bien que tu devras désormais fournir le double d'heures officielles (j'insisterais bien sur la notion d'officielle mais je sens que c'est pas gagné), tu emploieras l'expression "supporter un changement" ?
Vraie curiosité là.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Vanité
Vanité
Alpha & Oméga
 
Avatar de Vanité
 
Citation:
L'imagination c'est beau mais y a pas de rapport entre les 2 secteurs d'activité. Peut-être que quand il n'y aura plus de maladie/pbs physiques et mentaux sur terre on pourra ressortir l'argument et évoquer le sinistre de la profession ?
Parce que pour que ton exemple soit valable, il faudrait formuler au pluriel : "imaginez que la profession de médecin n'ait plus de clientèle..." Ca te semble intelligent comme hypothèse ?
En attendant, sur le fonctionnement et l'organisation ça n'aura toujours rien à voir : le toubib ne travaille pas des mois à perte en croisant les doigts pour rentrer dans ses frais, il enchaîne les consultations et reçoit des paiments quotidiennement. Et c'est tout simplement pas une activité intermittente.
Pour reprendre la comparaison, il existe un quota de médecins, par an. Car les malades sont en nombres limités. Un pharmacien ne peut s'installer sans l'autorisation du conseil de l'ordre qui juge la clientèle possible. Pourquoi ne pas avoir un meilleur rapport entre le travail existant et le travail subventionné, car comme tu le rejettes, c'est bien un statut privilégié puisqu'il prend en compte moins d'heure pour réclamer le chomage.

Le travail dit... du spectacle (qui n'est pas que culture donc ) a lui aussi un marché arrêté.

Doit on faire vivre une population de X personnes subventionnés de façon perpétuelle alors que Y personnes pourraient le faire avec de plus maigres crédits n'est pas idiot à priori.

C'est un peu facile de monter au créneau de la culture à tout prix (surtout que le spectacle n'est pas le jumeau de la culture), mais la situation, si elle existe, mérite au moins le temps d'une reflexion sur le statut actuel.

Déjà il existe un déficit. Alors que faire? Le tolérer? Si oui dans quelles proportions? Doit on éviter qu'il ne s'enflamme? S'agrandit il d'année en année? De combien augmente t il? Ne pas régler la situation ne pousserait t il pas le système jusqu'à le rendre inacceptable et donc au final d'éteindre cette culture plus surement qu'un sorte médiation entre le statut actuelle et celui présenté?
Je préferai quelques chiffres pour me dire ce qui va changer qu'un ramassi d'idée reçus dont personne ne démordrera puisque la plupart des Pour et des Contres s'affrontent sur une idéologie différentes à savoir les pros: on va créer une industrie d'assisté qui au final peut s'embaler et finir par devenir insurmontable en terme de coût à tel point qu'elle pourra détruire jusqu'aux simple fait d'être des privilèges. les cons: (conce pas con ): on tue la culture en réduisant le nombre de privilège/privilégier.

Je comprends qu'à court terme la réforme est un danger pour la culture. Je comprends qu'à long terme la non-reforme peut être un danger aussi surement pour celle-ci.
Je ne comprends pas les gens qui s'affrontent avec des idées sans bases sur le réel alors qu'ils parlent de situations concrètes.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Bagnard à Vie
Bagnard à Vie
Bagnard
 
Avatar de Bagnard à Vie
 
Comme d'hab en France , ttlm critique une réforme mais ne propose rien à part laisser tel quel, meme si on va droit dans le mur.

Il y a trop d'intermittents du spectable et ils coutent trop cher.
C'est tout, apres on peut dire "gnagna préserver la culture, gnagna etc" , si t'as pas les thunes pour financer un systeme, soit tu réformes le systeme et tu le sauves en partie ( but de cet réforme ), soit le systeme s'effondre ( ce qui va arriver si on ne fait rien ).

A bon entendeur les "gauchistes" tjrs prompt à critiquer ceux qui réforment et aux abonnés absent quand c'est à eux de le faire.

Citation:
Provient du message de Une Fleur
Je comprends qu'à court terme la réforme est un danger pour la culture. Je comprends qu'à long terme la non-reforme peut être un danger aussi surement pour celle-ci.
Ca montre un début de réflexion, bien à toi tu es le premier sur ce thread à la faire.

Citation:
Je ne comprends pas les gens qui s'affrontent avec des idées sans bases sur le réel alors qu'ils parlent de situations concrètes.
Ca ca s'appelle un débat politisé, on utilise des grands mots et des grandes notions bien pédantes ( défense de la culture etc ), on en fait de bel tirade , ca sonne joliment bien, mais ca sonne aussi surtout tres creux.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Pendant ce temps les intermittents du spectacle...
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 07h30.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite