JeuxOnLineForumsPlusCréer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [sexe] Quel est le but de l'homme qui jouit ? RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Ssiena Samedisþjófr
Ssiena Samedisþjófr [Einhs]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ssiena Samedisþjófr
 
<regarde les liens et les extraits d'un air dubitatif>
Le Saint? je présume que tu as remarquer la chose qui pose probleme au début, c'est ca:

Citation:
Provient du message de Le Saint
Ce que Nof décrit, c'est du SM "soft", et ce qu'il oublie de dire c'est que les personnes pratiquant le SM vont passer par différentes étapes en allant toujours plus loin dans cette pratique sexuelle.
Jusqu'à des actes que l'on ne peut qualifier que de "barbare" amenant des séquelles graves entrainant parfois des hospitalisations.
Ou tu dis de facon claire que les personnes pratiquant le SM vont aller de plus en plus loin (J'ai cité le paragraphe entier, histoire de ne rien ressortir de son contexte). C'est a ce sujet qu'on t'a demander ce qui te permettais d'affirmer ca. Le texte que tu balance n'ont rien, mais alors la, rien a voir avec ca.

Le pemier lien parle de la douleur (plus exactement de comment chacun gere la douleur et des schéma mentaux adopté a ce sujet)et quand il évoque le masochisme, c'est pour parler d'un comportement masochiste et non pas d'une pratique sexuelle masochiste. J'avoue ne pas avoir lu en entier le second mais il s'agit tres visiblement d'un cours ou la personne compare différent schéma d'analyse de comportement sexuelle avec uen cause autre sans se centrer le moins du monde sur le SM et de toute facon, ca n'est pas un texte ayant pour vocation de donner des informations les pratiques en elles meme mais bien au sujet de qu'est-ce qui les motive (a noter que vu les analyse portée sur l'homosexualité, le texte ne doit pas etre tout récent). Quand au troisieme, ca ressemble a mon cours de philo de l'année derniere et si ca définit toute une série de terme (mal d'ailleurs a mon avis ) mais ca ne dis null part que les personnes ayant des comportements sexuels sadomasochistes vont forcément tomber dans un phénomene de sur enchere ni meme que cette surenchere sans etre automatique serait simplement courante.

Citation:
Provient du message de Le Saint
Ssiena fait référence au livre de Xaveria Hollander. Justement ce livre relate ses expériences de maquerelle et cela dasn le cadre d'un rapport client - prostitué ce qui n'est pas ce dont parle Nof, j'espère ?
De plus dans son livre : "The Happy Hooker: My Own Story" elle décrit justement plusieurs graves accidents avec des clients et avec ses "filles", je ne comprend pas bien pourquoi tu cites ce livre, Ssiena ...
Vu que tu as lu les livres (il en existe au moins 3 si ma mémoire est bonne, par contre, comme je les avait eu en pret et qu'il sont rendu depuis 2 ans, je ne peux plus retrouver les titres ) de la dame apparement, tu sais qu'elle raconte ses expérience tout court. Pas seulement dans le cadre de la prostitution. Et quand on lis ce quelle dis, a aucun moment, elle n'a l'air de penser que le sadomasochisme pousse a la surenchere, au contraire, elle pratique elle meme (y compris hors du cadre de la prostitution) avec beaucoup de plaisir semble-t-il

Donc pourquoi je la cite? parce qu'il me semble qu'on peut considerer que vu sa position, elle a acces a un échantillon statistique correcte (sans vouloir te vexer, elle a certainement eu plus d'expérience diverse que toi ou que moi et elle était également en tres bonne position pour discuter avec d'autre) et qu'a ce que d'apres ses écrits, le SM n'est pas particulierement liée a un phénomene du "toujours plus".

L'extrait de livre ne parle pas non plus de phénomene de surenchere. Il reconnait juste qu'il y a des gens qui font des abus (chose que personne ne conteste), je me demande vraiment en quoi il est supposé servir d'argument

Si Nof n'a pas été clair, le plus malin est surement de répéter, tu affirmes que les gens qui pratiquent "vont passer par différentes étapes en allant toujours plus loin dans cette pratique sexuelle." On te demande une étude a ce sujet. En mettre une sur les moeurs des grizzlis ou sur les instrument de bondage ne fait en rien avancer le débat donc, quitte a le dire une fois de trop, sur quoi tu bases pour oser dire que les gens vont aller de plus en plus loin?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Naf Somidesthjofr
Naf Somidesthjofr [Einhs]
Bagnard
 
Avatar de Naf Somidesthjofr
 
  • En premier lieu, tu m’excuseras de ne pas utiliser le système de citations automatiques, celui ci, utilisé abusivement par fainéantise gonfle artificiellement les messages, les rendant pénibles à déchiffrer, surtout lorsque le message est aussi confus que le pensée de celui qui l’émet, d’autant qu’il est insulte au lecteur de considérer qu’il a oublié ce qui vient de s’être dit.
  • Je trouve que tu t’éloignes définitivement du sujet, qui n’est pas le sadomasochisme (tu peux par contre ouvrir un fil qui y est dédié afin que nous y poursuivions la discussion), mais le but de la jouissance exposé par un personnage de Sade. Si le thème peut sembler commun au béotien, la différence existe, et l’on perd en subtilité en la niant via ce hors sujet, qu’en vertu de la charte nous nous sommes engagés à limiter.
  • Sont laissés en suspend de nombreux points le long de ce fil : il serait malhonnête de laisser sombrer ceux où tu es battu en brèche, je me permettrais donc de les énumérer. Au besoin, n’hésite pas à reconnaître ceux sur lesquels tu admets t’être trompé, afin de les clore. Cependant, je trouve dommage que, malgré la longueur de tes réponses, il n’y ait de place pour répondre que très partiellement. Des textes longs, mais creux, sont inutiles, et ne font pas illusion bien longtemps, n’impressionnant que celui qui n’aura pas le courage de les lire. Etant donné qu’il serait insultant de classer les lecteurs du forum dans cette catégorie, la démarche est étrange, voir désespérée.
  • La différentiation entre sexualité animale et humaine est évoquée par toi, pour mémoire : « Et c'est ca qui nous différencie entre autre de l'animal, cette variété dans la sexualité. » Que ton opinion sur ce point ait changé est ton droit le plus strict, mais ne joue pas l’amnésique à ce sujet («Qui a dit le contraire sur ce thread ? »).
  • Tu n’as pas répondu à l’infirmation de tes propos selon lesquels « Ce qui me frappe dans ce texte et dans tout ce qui est lié au SM, c'est l'absence de tendresse, romantisme, de douceur, d'empathie, qu'une relation sexuelle avec l'autre devrait contenir », alors que tes expériences auraient du te montrer particulièrement sensible à celle ci. Pourquoi ?
  • Reste de même sans réponse l’argument de différents moyens d’exciter les zones érogènes, dont la douleur. Cependant, tu parles peu après à propos de celui ci de « SM soft » (doux, léger, débutant sont des termes français, inutile de chercher ailleurs ce que notre langue peut exprimer) : est ce une reconnaissance implicite de celui, et l’aveu de sa pertinence ?
  • Tu n’as expliquer ce en quoi, selon toi, un enfant à la recherche de repaires sociaux est comparable à un adulte acceptant une forme de plaisir sans préjugé, afin de bien montrer en quels points ces deux individus et situations ont un rapport. Est ce un désaveu de cette « analogie » inextricable ?
  • Tu n’expliques pas non plus ce qui, dans ta logique, empêche les autres pratiques sexuelles de poursuivre une escalade dangereuse. Pourtant, l’exclusion du sadomasochisme de la sphère des pratiques sexuelles devrait t’inciter à l’argumenter, non seulement sur les propriétés du SM, mais de celles des pratiques que tu qualifies de « classiques ». Pourquoi cette absence d’un élément fondamentale de la logique, rendant bancale toutes tes explications ?
  • Tu admets être en mal de situer un argument. Ce n’est pas une honte en soi, tout le monde n’a pas eu l’opportunité d’effectuer des études de texte en cours de français de niveau lycée. Afin de pouvoir, malgré ce handicap, poursuivre le débat (ce que je salue, respecte et trouve des plus honorables de ta part), un message privé t’a été envoyé, les surlignant en gras. Si tu rencontres d’autres difficultés, n’hésite pas à demander de l’aide à nouveau, nous sommes tous désireux que le débat se poursuive dans la meilleur situation pour chacun .
  • Merci pour les études que tu nous fournis en lien. Elles sont instructives, et démontrent une réelle volonté de documentation, ainsi qu’une connaissance, encore trop rare , de l’utilisation de Google. Cependant, aucun des textes n’est ce qui saurait légitimer ton affirmation d’une spirale de l’exagération du sadomasochisme, à savoir une étude sérieuse et statistique.
    Le premier texte se permet même de ne pas avoir le moindre rapport avec le SM, se contentant de définir médicalement la douleur. Un vague chapitre sur la « perversion » est présent, mais ne contient que de vagues banalités s’appliquant au masochiste, pas spécifiquement au masochisme sexuel.
    Les trois seconds (qui sont en fait deux, dont un que tu cite en double sous deux formes diverses, sans doute par erreur, personne n’oserait utiliser de telles supercheries par un fait exprès) sont des analyses freudiennes de la psychologie sensée sous tendre le comportement masochiste, et seul l’une d’elle porte sur la sexualité. Elles sont certes reconnues, mais aussi controversées. L’on va éviter un énième hors sujet en les débattant: il t’a été demandé des études, tu n’en as pas. Peux-tu les donner, ou retirer ton affirmation ?
  • « Tes amis » deviennent subitement « ton ex-épouse». Mis à part cette étrangeté, en quoi sa constatation de problèmes physique dus à certaines dérives du SM montre t’elle ce en quoi le SM évolue inexorablement dans une spirale de la violence ? Ton exemple revient à affirmer que, parce qu’un ami pompier t’a raconté sa lutte contre l’incendie, tu en déduisais que toute maison avec une cheminée tend à s’incendier. Très pertinent, bravo.
  • Que tu m’élèves au-delà de l’humanité est ton droit, et j’en suis flatté. Cependant, ce n’est pas mon affirmation, et lorsque je dis que personne n’a la science infuse, j’en serais gré que tu m’expliques ce en quoi cela ne m’englobe pas.
  • Certaines dérives du SM sont interdites. Oui, et ? Mettre le feu à ton chien l’est tout autant. Vas-tu en déduire que toute personne possédant un chien tend à l’incendier ?
  • Xaviera Hollander n’a pas écrit que sur ses relations tarifées, et relate son expérience sadomasochiste hors de ce contexte. Il est étrange que quelqu’un qui ait lu le livre en question n’en soit pas au courant. Ceci dit, sa publication n’est pas toute récente, je mettrais donc sur le compte des méfaits de l’âge sur la mémoire cette erreur de ta part, avant d’en blâmer les résumés de www.fnac.com
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Sakura
Sakura
Reine
 
Avatar de Sakura
 
*Est impressionnée par ce sujet*
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Naala
Naala
Roi / Reine
 
Avatar de Naala
 
[sexe] Quel est le but de l'homme qui jouit ?
Citation:
Provient du message de Romuald
Ma femme a dit sans plus attendre:
La réponse est dans la question..


J'ai eu la même réaction, à la différence près que ma réponse était : "de jouir."
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Le Saint
Le Saint
Alpha & Oméga
 
Avatar de Le Saint
 
>> Nof.

Je confirme, tu es GENIAL

*Applaudit le magnifique texte de Nof*
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > [sexe] Quel est le but de l'homme qui jouit ?
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 11h30.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite