JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 326 (sites) | 597 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > La religion a-t-elle permis l'émergence de la science ? RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Mardil
Mardil
 
Avatar de Mardil
 
Post

La religion,

Avant tout, je précise que je suis athée, non pas que ça ait un quelconque rapport avec la choucroute, mais c'est pour bien préciser que je ne prends ici qu'un point de vue historique et culturel, je ne prends pas ici partie dur l'existence ou non de Dieu...

J'avais juste envie de relativiser l'idée souvent rencontrée comme quoi la religion (je traiterai ici uniquement de ce que je qualifierai de religions du Livre,à savoir les religions juives, chrétiennes et musulmanes.) ont été un frein à l'avancée et à l'épanouissement des sociétés, et ce de manière intrinsèque.
Dernière chose, je voudrais essayer de montrer que si les méthodes scientifiques ont vu le jour dans les régions où ces religions étaient implantées, ça n'est pas par hasard, mais c'est bien parce que ces religions constituaient un terrain favorable à l'apparition de la science.
Quand je parle de la science, je parle de la méthode scientifique, telle qu'elle est apparue à partir du dix huitième siècle, et non pas de la technique, qui est apparue bien plus tôt, et pas spécifiquement en occident. (en particulier, on se souviendra de l'utilisation de la poudre par les chinois bien avant son utilisation en Europe. C'est intéressant de noter qu'à partir d'une avance technologique chinoise, le passage à la science ne s'est pas fait avant que ces méthodes ne soient importées d'occident.)

A noter que j'appellerai dans ce qui suit le Livre (avec une majuscule) l'ensemble des livres sacrés de la religion considérée.

Bref, ce que je conteste, ça n'est pas le fait que ces religions aient pu faire du mal où autre, mais d'une part qu'elles n'aient fait que du mal, et d'autre part que ce mal soit inhérent à leur nature.

Reprenons par le commencement.
Pourquoi est-ce que je distingue ces religions du Livre des autres religions, en particulier orientales et paganistes?
A mon sens, l'une des spécificités de ces religions, c'est le fait que leur cosmogonie placent le monde dans les mains de l'homme, et non de Dieu.
Les créations du monde, quelles que soient leur version dans le Livre, présentent toutes que Dieu a créé le monde, puis l'a placé dans les mains de l'homme. C'est là un point extrêmement important à mon sens. Le monde n'appartient pas à Dieu, mais à l'homme.
A l'opposé, l'homme n'a pas ce statut central dans les divers paganismes, et pas non plus dans les religions orientales.
Typiquement, et pour caricaturer un peu, l'hindouisme va sous-entendre que le monde est illusion, et le bouddhisme que le monde est le lieu des réincarnations, que l'on espère quitter, ou du moins s'en détacher, définitivement. Bref, dans ces deux religions (on me permettra ce raccourcis de langage pour le bouddhisme.), le monde n'est pas en soi un objet digne d'intérêt. A l'opposé, si l'on regarde la Génèse : Dieu créa le monde [...] et il vit que cela était bon. Ainsi, de manière assez unique, les religions du Livre présentent le monde comme étant dévolu à l'homme, et de plus, comme un objet digne de s'y intéresser.
Une autre manière de voir les choses est que les religions du Livre ont séparé Dieu, l'univers, et l'homme. Ainsi, très tôt (typiquement, dès le treizième siecle, avec Saint Thomas d'aquin qui a théorisé cette séparation dans le cas des religions catholiques et protestantes, non encore différenciées à l'époque, et qui ont toutes deux repris son héritage, et bien plus tôt pour l'islam), les sociétés dans lesquelles ces religions étaient influentes ont séparés ces trois domaines des connaissances.
La théologie s'intéresse à Dieu, les arts et sciences à l'univers, et, un siecle plus tard, avec les problèmes éthiques liés au problème de la dissection (*), les arts et sciences ont eu également à s'intéresser à l'homme, domaine de connaissances qui restait à la limite entre la théologie et les arts/sciences.
Bref, dès le treizième siecle, la Connaissance n'était plus l'apanage de l'Eglise, et dès lors, sont apparus des savants reconnus n'appartenant pas à l'Eglise, qui ne conservait que la théologie, c'est-à-dire l'étude de Dieu.

On m'objectera tout les débats qui ont eu lieu autour de l'astronomie, mais là encore, ces débats auront lieu parce que l'Eglise avait permis à cet esprit scientifique d'émerger en dissociant l'univers de Dieu.
Je trouve ainsi que prétendre que l'Eglise a freiné l'émergence des sciences est tout à fait biaisé, dans la mesure où elle l'a justement fait émerger, dans la continuité (et non la rupture comme certains le prétendent) avec son héritage romain. (**)

A l'opposé, cette séparation des sphères de connaissances divines, humaines, et de l'univers n'a pas eu lieu dans les autres groupes culturels de l'époque, qu'ils soient hindouistes, bouddhiques, paganistes, ou autre.

Notons que dès cette époque, l'astronomie, et un certain nombre d'autres disciplines sont déjà enseignées en universités, qui ont été initialement fondées sur l'instigation des pouvoirs religieux.


Poursuivons avec le prochain changement majeur : la création de l'imprimerie. (prenons comme date 1455 pour la première bible imprimée.) Je passe sur le schisme catholique / protestants, qui n'apporte pas grand-chose à mon propos.
A partir de ce moment, la Bible deviens accessible à tous, où presque. (Auparavant, il s'agissait d'un objet coûteux, et tous les monastères n'en possédaient pas une. On estime actuellement que Sait Augustin, l'un des plus "grands" commentateurs de la Bible, n'a jamais eu accès à une version intégrale...)
Ca va enfin permettre au lecteur de se trouver seul face au livre, et face à ses contradictions, et surtout face à son manque d'organisation. (on pensera par exemple à la théorie des ordres de Pascal.
Face à cet apparent manque d'organisation, les libertins (au sens du 17eme siecle, ceux qu'on pourrait qualifier aujourd'hui de "scientistes", ou "rationalistes", même si les deux termes semblent un peu anachroniques.) vont essayer d'étudier la bible pour comprendre ce manque de cohérence.
En particulier, ils vont analyser le Livre (car ce mouvement aura lieu chez les catholiques (Richard Simon...), chez les protestants (Louis Capel...), et chez les juifs (Spinoza...)) en le scindant, au lieu de l'étudier dans sa globalité, ils vont considérer qu'il s'agit de textes d'origines diverses, et vont essayer de trouver des critères pour séparer les différents "morceaux".
Par exemple, dans la Bible, le nom de Dieu apparait sous deux écritures, suivant les textes : Jehovah, ou Elohim (distinction introduite par Richard Simon en 1678). Ils classeront donc en deux catégories l'ancien testament, suivant l'emploi de ces mots. Autre exemple, ils se rendront compte qu'il existe plusieurs traditions dans l'évangile de Saint Jean, qu'ils "découperont" en 4 "morceaux", et ainsi selon un assez grand nombre de critères.
Ceci préfigure une évolution importante vers la pensée scientifique, dans la mesure où on se mets à séparer l'objet d'étude en plusieurs parties plus facilement étudiables, et selon des critères expérimentaux, en spécifiant et en discutant des critères de séparation, et c'est ce dernier point qui n'avait jamais été fait auparavant, et qui est une évolution indispensable à la méthode scientifique. De plus, les règles de l'exégèse ont été fixées à l'époque, et insistaient sur le fait que l'analyse du Livre doit se faire en ignorant toutes les autorités, qu'elles soient religieuses, politiques, mais aussi l'autorité des autres exégètes!!! Là encore, une condition indispensable à la méthode scientifique.

Notons tout de même que ça ne s'est pas fait aussi facilement que ça, il y a eu des pressions de la part des autorités religieuses (et contrairement à ce qu'on peut croire, les autorités juives et protestantes ont eu le même comportement que les autorités chrétiennes, par exemple, les autorités juives d'Amsterdam "excommunieront" Spinoza en 1656, Jean Leclerc doit quitter geneve à cause des pressions des autorités protestantes, et il y a encore des exemples... Comme quoi la présence d'une institution religieuse telle que l'Eglise catholique ne change pas grand-chose, loin de là...)

De plus, à partir de cette époque, tous ces exégètes du Livre vont communiquer entre eux, indépendamment de leur confession. Ainsi, les travaux de Jean Astruc, catholique français vont être étudiés par des protestants, dans ce qui deviendra l'Allemagne.


En conclusion, je voulais juste tordre un peu le cou aux préjugés comme quoi la religion a été un frein au développement intellectuel, comme quoi les religions protestantes et juives auraient eu un comportement différent de celui de l'Eglise, ou comme quoi l'Eglise en tant qu'institution n'aurait cherché qu'à favoriser l'obscurantisme.
Au contraire, je crois que la religion a permis et aidé l'émergence de la pensée scientifique.

A ce titre, il y a une anecdote amusante concernant l'obscurantisme athée qui a pu être présent en France après la révolution.
Après la révolution, l'idée que la Bible était immorale a vu le jour en France (l'idée, qu'on rencontre encore de nos jours comme quoi les scènes de massacres où autres joyeusetés présentes dans la Bible rendait sa lecture "dangereuse" ou malsaine.) Ce qui a fait que la Bible a alors presque disparue du champ universitaire, pour tout le dix-neuvième. Ainsi, avec la naissance de l'egyptologie, discipline alors presque exclusivement française alors, aucun rapprochement n'a été fait avec la Bible, malgré le rapprochement culturel énorme qu'il y a eu entre les peuples dans l'antiquité.
A l'opposé, lorsque les savants "allemands" ont déchiffrés les cunéiformes, ces rapprochements ont été immédiatement faits, avec beaucoup de résultats extrèmement importants et intéressants, encore étudiés aujourd'hui. A l'opposé, encore maintenant, ces rapprochements sont très peu étudiés en égyptologie.

Bref, rejeter l'obscurantisme à la figure de l'Eglise en particulier, et de la religion en général, me semble être un raccourcis très simpliste.




(*) A savoir : a-t-on le droit de disséquer un corps? Le débat a été assez virulent, mais in fine, les médecins ont eu l'autorisation contre l'avis de nombreux écclésiastiques de disséquer des corps humains, ce qui marque en soi que l'étude de l'humain n'était plus du domaine exclusif de la théologie.

(**) Notons quand même qu'à cette époque, le terme de science est impropre par rapport à mon propos, d'où l'emploi de ma part du terme art contigü à science, pour indiquer que je ne parle pas encore de science au sens moderne du terme, à savoir l'emploi de la méthode scientifique, qu'on voit apparaître avec Newton entre autre, mais je vais y venir.



[edit] Un modo pourrait il completer le titre, que j'ai malencontreusement tronqué?
mettre par exemple : La religion a t'elle permis l'emergence de la science?, ou un truc du genre.

[re-edit] tiens, autant mettre un titre accrocheur : genre :
l'exégèse critique : vers la révocation de l'antinomie scientifico-religieuse?
Ou : FREE XXXX PORN
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Oukisontlesnelfes
Oukisontlesnelfes
Alpha & Oméga
 
Avatar de Oukisontlesnelfes
 
Une très bonne étude, assez bien structuré, qui fera tomber, j'espère, certains préjugés..
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Voorock
Voorock [GW]
Roi
 
Avatar de Voorock
 
1. le Bouddhisme n'est pas une religion.
2. 400 ans pour que l'église admette que Gallilé avait raison.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de baai
baai
Alpha & Oméga
 
Avatar de baai
 
Re: La religion,
Et pour compléter, il faut vouloir s'aveugler pour omettre le rôle des hommes d'église comme passeurs et initiateurs de culture, de progrès, scientifiques, social, philosophique, etc.

Rôle quasiment exclusif jusqu'à l'invention de l'imprimerie - sans les moines copistes, ne subirions-nous pas comme un vide aujourd'hui ? et ne serions-nous pas tout simplement légèrement plus attardés qu'aujourd'hui -, et encore primordial ensuite.




Citation:
Provient du message de Mardil
[edit] Un modo pourrait il completer le titre, que j'ai malencontreusement tronqué?
Mardil, c'est bien toi au bout du fil




Citation:
Provient du message de backstabus
2. 400 ans pour que l'église admette que Gallilé avait raison.
On pourrait trouver des tas d'autres exemples particuliers, et de plus signifiants à mon avis, comme la controverse de Valladolid.
Et ça ne m'en paraîtrait pas moins partial au plus haut point si on omet de lister à la suite tout ce nos sociétés doivent au travail des écclésiastiques.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Oukisontlesnelfes
Oukisontlesnelfes
Alpha & Oméga
 
Avatar de Oukisontlesnelfes
 
Citation:
Provient du message de backstabus
1. le Bouddhisme n'est pas une religion.
2. 400 ans pour que l'église admette que Gallilé avait raison.
1.
Citation:
(on me permettra ce raccourcis de langage pour le bouddhisme.),
2. Pas de chiffres au boulot pour confirmer tes dires
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ariendell
Ariendell
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ariendell
 
Voilà un texte fort intéressant mon cher Mardil
Et qui promet de nombreuses opinions variées. Dire que les différentes religions ont aidé l'homme à devenir des véritables scientifiques ... voila qui me laisse perplexe.
Si on regarde les grecs, les égyptiens, voire même les incas (ou était-ce les mayas? je ne suis pas très versée dans les cultures Outre Atlantique ) avaient des scientifiques. En tous cas des hommes qui ont fait progresser la pensée dans leur pays. On peut penser aux grand mathématiciens grecs, aux astronomes égyptiens ...
L'Eglise a, c'est vrai, mit de nombreux bâtons dans les roues des scientifiques. Mais c'est vrai aussi, que, paradoxalement, c'est la façon qu'elle a eu de façonner nos esprit d'occidentaux qui a fait qu'ils se sont intéressés à la science, contrairement aux orientaux
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Mardil
Mardil
 
Avatar de Mardil
 
Citation:
Provient du message de backstabus
1. le Bouddhisme n'est pas une religion.
2. 400 ans pour que l'église admette que Gallilé avait raison.
Pour le 1), j'ai quand même mis des réserves dans mon texte :
Citation:
(on me permettra ce raccourcis de langage pour le bouddhisme.)
Ca ne change pas grand chose à mon propos, puisque le point sur le quel j'insiste à propos du bouddhisme concerne la vision du monde proposée, et non pas l'existence où non de divinités. Et je pense que tu ne me contesteras pas que le bouddhisme propose une vision du monde.

Pour le 2) : je suis d'accord. Il n'empêche que dans les faits, c'est l'Eglise qui a fait vivre Galilée et qui lui a permis de faire ses travaux. Se restreindre à dire que l'Eglise a mis 400 ans pour reconnaitre ses erreurs ne change rien au fait que c'est bien grâce à l'Eglise qu'il y a eu les résultats de Galilée.


Citation:
Mardil, c'est bien toi au bout du fil
Je n'ai aucun pouvoir de modération hormis sur le forum coordinateur, alors je ne peux pas éditer moi même le titre.
Pour le dernier exemple de titre, c'est un piège pour pouvoir engueuler le modo qui s'amuserait à mettre ce titre.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de pifou2004
pifou2004
Alpha & Oméga
 
Avatar de pifou2004
 
Encore un pavé que je ne lirais pas, pour un sujet dignes des plus grands aimants à trolls.
__________________
Ganareth, je suis venu, j'ai vu, je suis reparti.

DnL 2006
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Ariendell
Ariendell
Alpha & Oméga
 
Avatar de Ariendell
 
Tu as bien tort, l'exposé est intéressant
Quand au bouddhisme, je ne m'étendrais pas dessus, mais les JOLiens savent ce que j'en dis ! C'est une religion (et oui il y a des divinités dans le bouddhisme, ne vous en déplaise ).
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Khorram
Khorram
 
Avatar de Khorram
 
Citation:
Provient du message de backstabus
1. le Bouddhisme n'est pas une religion.
un mouvement spirituel avec un fondateur élevé au rang d'être supérieur, avec des milliers de croyants qui honorent sa mémoire et suivent ses principes, moi j'appelle ça une religion. N'en déplaise aux puristes...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Llewellen
Llewellen
Alpha & Oméga
 
Avatar de Llewellen
 
Il a été aidé par l'Eglise, il a été tué par l'Eglise, telle est l'histoire de Galilée.

Donc l'Eglise a bien contribuée à freiner le développement de la science, vu que Galilée n'a pu continuer son travail.

Citation:
It was a sad end for so great a man to die condemned of heresy. His will indicated that he wished to be buried beside his father in the family tomb in the Basilica of Santa Croce but his relatives feared, quite rightly, that this would provoke opposition from the Church. His body was concealed and only placed in a fine tomb in the church in 1737 by the civil authorities against the wishes of many in the Church. On 31 October 1992, 350 years after Galileo's death, Pope John Paul II gave an address on behalf of the Catholic Church in which he admitted that errors had been made by the theological advisors in the case of Galileo. He declared the Galileo case closed, but he did not admit that the Church was wrong to convict Galileo on a charge of heresy because of his belief that the Earth rotates round the sun.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de eMRaistlin
eMRaistlin
Alpha & Oméga
 
Avatar de eMRaistlin
 
en Substance , 100% d'accord...


De la difference entre la religion et le foi et les hommes qui ont foi...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Oukisontlesnelfes
Oukisontlesnelfes
Alpha & Oméga
 
Avatar de Oukisontlesnelfes
 
Citation:
Provient du message de Llewellen
Il a été aidé par l'Eglise, il a été tué par l'Eglise, telle est l'histoire de Galilée.

Donc l'Eglise a bien contribuée à freiner le développement de la science, vu que Galilée n'a pu continuer son travail.
Tu as tout lu ou tu post juste après avoir lu les reply qui sont, il est vrai, 20 fois plus court ?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Lango
Lango
 
Avatar de Lango
 
Citation:
Provient du message de Mardil
Pour le dernier exemple de titre, c'est un piège pour pouvoir engueuler le modo qui s'amuserait à mettre ce titre.
Citation:
Ou : FREE XXXX PORN
tu aurais au moins pu ne pas faire de faute d'orthographe à XXX (y'a que 3 X )
Lien direct vers le message - Vieux
Lothar
Alpha & Oméga
 
Beaucoup de choses ont été des freins a la science ,la révolution française par exemple.

"La république n'a pas besoin de savants!" c'est entendu répondre Lavoissier peu avant d'etre guillotiné alors qu'il demandait à finir une expérience capitale.

Et on ne compte pas le nombre d'intellectuel éclairés qui ont été purgés par la terreur.
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > La religion a-t-elle permis l'émergence de la science ?
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 02h22.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite