JeuxOnLineForumsPlusConnectés : 735 (sites) | 1317 (forums)Créer un compte
Forums divers
La Taverne
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Pourquoi les profs font grèves... RSS
   
Répondre
Partager Outils Rechercher
Avatar de Gozmoth
Gozmoth
Alpha & Oméga
 
Avatar de Gozmoth
 
doublon
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Gozmoth
Gozmoth
Alpha & Oméga
 
Avatar de Gozmoth
 
Citation:
Provient du message de MiaJong
[...]
Je comprends tout à fait ton argumentation. Mais ce n'est pas moi qui dit que la décentralisation est globalement une bonne chose, ce sont ET la gauche (cf source plus haut pour les sceptiques) ET la droite.

Je ne suis pas suffisamment dans la politique et dans la gestion de collectivité (pas du tout en fait ) pour pouvoir de moi-même affirmer le contraire. Je me sers de ce que je lis et des déclarations de personnes qui connaissent parfaitement le sujet pour pouvoir me faire mon opinion. Et dans ce cas précis, c'est clair et net.
__________________
"I've seen things you people wouldn't believe. Attack ships on fire off the shoulder of Orion. I watched sea beams glitter in the darkness at Tan Hauser Gate. All those moments will be lost in time like tears in rain. Time to die."
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Alamankarazieff
Alamankarazieff
Dauphin
 
Avatar de Alamankarazieff
 
Le fait est que beaucoup de problèmes existent déjà, et que certains, dont je fais partie, craignent que les actuelles réformes (qui ne sont pas que la décentralisation) empirent tout celà.

Concernant l'autonomie des facs qui a été remise aux calendes grecs, il faut savoir que contrairement à un proviseur de lycée ou un directeur d'école, qui ont été formés pour ça, et recrutés sur des critères de gestionnaire, les "doyens" (qui s'appellent des Présidents d'université) ne sont que des chercheurs comme les autres.
Leur compétences en administration ne sont donc pas forcément du feu de Dieu, d'autant qu'ils doivent continuer à mener en parallèle une carrière de chercheur, vu que quand leur mandat s'arrêtera et qu'ils repartiront dans leurs labos, si ils ont pris trop de retard, c'est la mort scientifique assurée (ah, la tyrannie des publications...)
De la même façon, ces chercheurs, issus de sections spécifiques et voués à y retourner, sont, allez savoir pourquoi, rarement objectifs quand aux égalités de traitements des différentes sections.

Et oui, le grave danger de la proximité, c'est qu'elle rime souvent avec népotisme et clientélisme.
Vivant à Montpellier, où Frèche règne comme un baron depuis plus de vingt ans on en voit les avantages et les inconvénients.
Il gère très efficacement la ville, a fait énormément pour elle (pas que des bonnes choses) mais... si tu n'es pas son pote, tu vas avoir des soucis.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Trouveur
Trouveur [[PL]]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Trouveur
 
Pour en finir avec l'idée que le budget de l'éducation nationale est "en hausse":

Budget de l'école : chronique d'une régression annoncée

jeudi 17 octobre 2002

On y voit un peu plus clair dans le budget dont bénéficiera le ministère de l'Education Nationale en 2003, et sur la répartition des principaux postes de dépenses.

Une fois pris en compte l'intégration des crédits anciennement affectés à la part " jeunesse " du ministère de la Jeunesse et des Sports et l'accroissement du poids des retraites dans les dépenses, la hausse du budget effectivement consacrée à l'éducation est de +1,5%.

Si elle correspond à celle de l'inflation, cette augmentation reste en retrait par rapport à la croissance du PIB estimée à +2,5% en 2002. Depuis dix ans, le différentiel entre la hausse du budget de l'EN et l'augmentation du PIB va en s'élargissant, mais jamais il n'avait été aussi grand. C'est sans doute cela que le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin qualifie de " mobilisation nationale pour l'école de la République et l'éducation ".

Dans les écoles, la création de 1000 postes est annoncée. Compte tenu de l'accroissement des effectifs attendu pour la rentrée 2003 (+41000 élèves), c'est 1 poste pour 41 élèves qui sera créé. Ce n'est pas dans de telles conditions que l'on pourra résoudre les problèmes d'accueil dans les maternelles, de remplacement des maîtres, de formation continue, de décharge de direction, de généralisation de l'enseignement des langues par des professeurs des écoles formés. Ce n'est pas non plus de cette manière que le gouvernement répondra à la nécessité de constituer des équipes pédagogiques comprenant plus de maîtres que de classes dans les écoles, comme le préconise le SNUipp.

Ce budget ne permettra pas non plus d'anticiper les besoins en recrutement à l'IUFM. Le recours à la liste complémentaire, conduisant un grand nombre de jeunes à enseigner sans formation, risque fort de perdurer. Pour compenser les seuls départs à la retraite, il faut recruter au concours externe de l'IUFM 18 000 PE par an durant les cinq prochaines années. En 2002, 14 000 sortants sont arrivés dans les classes. A budget quasiment constant, comment le ministère entend-il relever le défi ? La tâche des enseignants sera d'autant plus difficile que, dès la prochaine rentrée, 20 000 postes d'aides éducateurs seront supprimés sur les 57 000 existants, les 37 000 restants étant eux aussi appelés à disparaître à terme.

Les tâches effectuées par les AE, jugées pourtant indispensables au bon fonctionnement des écoles, ne pourront plus être assurées. Malgré tous ces " sacrifices ", pour tenir son budget le gouvernement taille allègrement dans les crédits pédagogiques (-18 M euros) : 8M en moins pour le seul Centre National de Documentation Pédagogique.

Quant aux rares postes pour lesquels une hausse est annoncée (embauches de vacataires pour l'enseignement des langues et frais de déplacement), les moyens restent largement insuffisants ou alors, pour les déplacements, leur affectation reste floue.

Bien entendu, la question des ZEP, de l'AIS, des expérimentations de classes à 10 élèves en CP, etc. ne sont pas réglées par ce budget. Pour le gouvernement Raffarin, l'école n'est pas une priorité, c'est une évidence.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de eXtase
eXtase
Alpha & Oméga
 
Avatar de eXtase
 
Citation:
Provient du message de Gozmoth
Rapport avec la décentralisation ? Elle ne touche que du personnel non enseignant.
Relis mon message en entier au lieu de balancer des "rapports avec la décentralisation" sans arrêt. Et relis le premier message de ce thread aussi, tu comprendras ainsi que j'expliquais simplement à l'auteur que ce qu'il décrivait existait déjà, et donc qu'il ne pouvait pas dans l'absolu dire que la décentralisation entraineraît cela, puisque ça existe déjà ...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kiranos
Kiranos
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kiranos
 
Tu es de quelle région King?
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Serafel
Serafel [CdA]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Serafel
 
Citation:
Provient du message de Alamankarazieff

Concernant l'autonomie des facs qui a été remise aux calendes grecs, il faut savoir que contrairement à un proviseur de lycée ou un directeur d'école, qui ont été formés pour ça, et recrutés sur des critères de gestionnaire, les "doyens" (qui s'appellent des Présidents d'université) ne sont que des chercheurs comme les autres.
Je me permet de pinailler, le doyen et le president d'universite sont 2 personnes differentes, le doyen est responsable d'un "centre" universitaire. Il peut y avoir plusieurs centres universitaires dans une universite.
Enfin ca change rien au schmillblick, gothmog crois dur comme fer que notre gouvernement fait tout ca pour notre bien, que la decentralisation c'est une belle idee pour etre plus proche des gens ... si tu veux etre naive c'est ton probleme
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de eXtase
eXtase
Alpha & Oméga
 
Avatar de eXtase
 
Citation:
Provient du message de Kiranos Mutyn
Tu es de quelle région King?
Rhône-Alpes, région censée être riche. Enfin bon, ça ne nous empêche pas d'avoir 85% de réussite au bac, donc les conditions ne sont pas non plus déplorables, mais y'a des choses qui auraient besoin d'être corrigées (on a quand même était obligés de faire grève en début d'année car il y avait 3 profs qui, comme mon prof de physique, n'allaient pas être remplacés. Le rectorat à l'air d'être complètement à l'Ouest ...)
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
Gozmoth a écrit :

Citation:
Je comprends tout à fait ton argumentation.
C'est gentil

Citation:
Mais ce n'est pas moi qui dit que la décentralisation est globalement une bonne chose, ce sont ET la gauche (cf source plus haut pour les sceptiques) ET la droite.
A la lecture de ce rapport, il apparait que, comme je le disais, la décentralisation qui permet l'execution et la décision, à l'échelle locale, de problème typiquement liés aux départements est une bonne chose.
Que l'exécution (et seulement l'exécution) facilitée à l'échelle locale de lois concernant des orientations du pays est une bonne chose.

Mais que l'exécution ET la décision de problèmes et d'orientation concernant tout le pays est une mauvaise chose.
Or dans le rapport que tu as cité, c'est ce que Mr Mauroy affirme, lui aussi.
Je le cite (chap V où il émet de fortes réserves sur les orientations prises par le gouvernement actuel):
Citation:
Je regrette que la réforme d’aujourd’hui pose question au niveau des principes d’égalité et de solidarité. En aucun cas, nous ne voulons ouvrir le moindre sentier à une construction fédérale ou à l’Europe des régions
Ben je suis parfaitement d'accord avec ça.

Et pour moi, l'Education est affaire nationale, pas régionale. D'où les réticences actuelles.

Citation:
Je me sers de ce que je lis et des déclarations de personnes qui connaissent parfaitement le sujet pour pouvoir me faire mon opinion.
De même, et je regarde aussi ce qui a été fait ailleurs dans les mêmes conditions. Or, des exemples on en a, et ça ne me plait pas du tout du tout
Lien direct vers le message - Vieux
pleyssibellieres
Dauphine
 
Nous verrons, dit l'aveugle...
Visiblement, l'ignorance est de mise sur ce salon, à part les divagations de tf1, vous êtes vous vraiment penchés sur l'actualité?L'education nationale est aujourdhui attaquée et semble être denigrée par chacun, aucune solidarité, cela me rappelle ce fameux poeme sur la guerre qui disait à peu pres ces mots " quand ils sont venus chercher ma voisine je n'ai rien dit, car ce netait pas moi, quand ils sont venus chercher mon cousin je nai rien dit car ce netait pas moi(...) et quand ils sont venus me chercher il n'y avait plus personne pour dire quelque chose" Je ne sombre pas dans la paranoia, je nexagere en rien, au nom dune pseudo republique qui nen ai plus une à partir du moment ou Monsieur Raffarin estime que ce nest pas le peuple qui gouverne ( Rousseau Voltaire et Montesquieu doivent se retourner dans leur tombe...)le gouvernement vous manipule.une seule chose, lorsquil supprimera la securité sociale , le droit de grève et la liberté d'expression au nom de la republique des gens d'en haut, ne venez surtout pas vous plaindre.

La journée de Paul, 17 ans, élève de première en 2004 - 2005 au lycée
Soda
Delaunay


7h55 : Paul arrive à la grille d'entrée du lycée Sonia Delaunay de
Cesson.
Il est attendu par un vigile qui travaillait l'an passé chez Auchan.
Surprise ! C'est son voisin. Il a été engagé comme assistant
d'éducation par
le Proviseur en septembre.

8h00 : La salle de cours n'a toujours pas été nettoyée parce que les
agents
de service, qui sont désormais employés par le Conseil Général ont été
réquisitionnés pour préparer la salle de réception de la Préfecture. Il
n'y
a plus de chauffage depuis 15 jours : l'entreprise « Chauffmarcel » a
augmenté ses tarifs et l'établissement ne peut plus financer
l'entretien de
la chaudière.

9h00 : Toujours pas de prof en espagnol : la vacataire qui avait
commencé
l'année est partie. 6 heures de cours par semaine ne lui permettait pas
d'obtenir un salaire décent.

10h10 : Paul découvre son 4eme enseignant de maths de l'année. Le
troisième
vacataire a dû partir parce qu'il avait fini ses 200 heures.

11h05 : En cours d'histoire-géographie il re-scotche le vieux manuel (de
l'ancien programme)tout en pensant avec envie à sa cousine Sonia qui
habite
à Mont de Marsan, et qui, elle, dispose d'un cartable électronique. Cela
dit, ça l'occupe I1 manque de dynamisme le prof ! Ca se comprend à 67
ans
... Mais il doit continuer à travailler s'il veut une retraite complète.

12hl5 : A la cantine, le steak est encore froid : les plateaux-repas
sont
livrés congelés par l'entreprise « Cépabon » et le micro-ondes commence
à
fatiguer. Il est pourtant mieux loti que ses amis qui mangent un
sandwich
dans la cour parce que leurs parents ne peuvent pas financer la cantine.
Malheureusement le Fond Social n'existe plus.

En sortant de cours, Paul se rend au Centre Communal d'Action Sociale
(CCAS)
: il veut s'entretenir avec l'assistante sociale pour demander une aide
financière. En attendant il s'est décidé à travailler au fast-food «
Salbouf » pour soutenir sa famille. Sa mère, ancien agent d'entretien
dans
un collège, a une retraite de misère (moins de 600 E par mois). Epuisée
elle
a décidé de s'arrêter. Mais elle n'avait cotisé que 35 années, s'étant
arrêtée 5 ans pour élever Paul et son frère. Le problème, c'est qu'il
faut
cotiser 40 ans. 0r, en choisissant de prendre sa retraite , elle a vu
ses
revenus diminuer de 44% - Au début Paul pensait même que la Caisse de
retraite s'était trompée ....

17h30 : il prend rendez-vous pour aller au CIO. Ce n'est pas possible
depuis
3 mois le conseiller d'orientation est accaparé par la formation
continue du
Conseil Régional (cela fait maintenant partie de ses missions). Paul
voudrait faire une école d'art, mais les brochures sur l'orientation ne
parlent que de logistique et de stages chez « Stockmoitou », la grosse

entreprise de la région qui sponsorise déjà certaines activités des
filières
professionnelles et technologiques.

Ce scénario catastrophe ressemble pourtant à ce qui attend nos enfants
si
nous n'arrivons pas à empêcher la mise en place des mesures programmées
par
le gouvernement actuel sur la décentralisation de l'Education Nationale
(conseillers d'orientation, médecins scolaires, assistantes sociales et
agents), le statut des surveillants et des aides-éducateurs et les
retraites. Toutes ces mesures vont dans le sens d'une dégradation d'un
service public national. Elles remettent véritablement en question les
valeurs qui fondent la République liberté, égalité et fraternité.
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Kiranos
Kiranos
Alpha & Oméga
 
Avatar de Kiranos
 
Vous ne voulez donc aucune réforme et que tout reste comme ça l'est actuellement?

Non parce que ton exemple est encore pire que Trouveur, on dirait presque un discours de l'extrême gauche là...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Tormant
Tormant [FotS]
Alpha & Oméga
 
Avatar de Tormant
 
N'importe quoi
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de eXtase
eXtase
Alpha & Oméga
 
Avatar de eXtase
 
Des réformes sont nécessaires, certes, mais pas celles-ci à mon goût. Je trouve également de pleyssibellieres assez ... extrémiste .

Sinon je trouve qu'on devrait fonctionner sur le modèle allemand en matière d'éducation, ça serait bien mieux que cette "décentralisation".

[Edit]
Citation:
Provient du message de Ulmin
N'importe quoi
Tu n'auras pas de taxe supplémentaire si tu développe plus ...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de MiaJong
MiaJong [Phoe]
Alpha & Oméga
 
Avatar de MiaJong
 
Comme je le dis maintes et maintes fois depuis le début des mouvements à ceux qui disent "ouah ils veulent rien faire bouger finalement", des réformes, il y en a tous les jeudis (les BO, consultables sur les sites). Elles sont plus ou moins importantes, mais on ne peut pas nier leur régularité...

Alors des réformes, on sait ce que c'est, merci, et si vraiment on désirait ne rien changer, on enseignerait encore comme en 1930, ce qui heureusement n'est pas le cas.

Ce sont donc les réformes qui nous paraissent dangereuses, ou du moins hativement mis en place, qu'on discute.
Enfin, "discute", quand c'est possible, et là visiblement, ça ne l'est pas...

Moi, tu sais, si je pouvais faire ce que je voulais, des réformes dans l'Education, j'en ferais plein !! Mais pas dans le même sens que ce que veut le gouvernement actuel, ça c'est sur...
Lien direct vers le message - Vieux
Avatar de Forgeron
Forgeron
Alpha & Oméga
 
Avatar de Forgeron
 
Citation:
citation de pleyssibellieres Epuisée
elle
a décidé de s'arrêter. Mais elle n'avait cotisé que 35 années, s'étant
arrêtée 5 ans pour élever Paul et son frère.
Dommage elle aurait fait un troisième enfants ,elle aurait pu prétendre a 24 trimestre de retraite soit 6ans de cotisations.

Par contre certain d'entre vous devrez écrire des romans d'anticipation ,je trouve que vous avez beaucoup d'imagination

Citation:
Je ne sombre pas dans la paranoia, je nexagere en rien, au nom d'une pseudo republique qui nen ai plus une à partir du moment ou Monsieur Raffarin estime que ce nest pas le peuple qui gouverne
Cite moi un peuple ou un pays quelque que soit la période ou le peuple gouverne ,j'aimerai bien en connaitre un
Lien direct vers le message - Vieux
Répondre
Les forums JOL > Forums divers > La Taverne > Pourquoi les profs font grèves...
   

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés

Outils Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Thème visuel : Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 19h32.
   

© JeuxOnLine, le site des MMO, MMORPG et MOBA. Tous droits réservés. - Conditions générales d'utilisation - Conditions d'utilisation des forums - Traitement des données personnelles - ! Signaler un contenu illicite